Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Réflexion- lettre ouverte

Aller en bas 
AuteurMessage
Danielle
Ami(e)
Ami(e)
Danielle


Réflexion- lettre ouverte Empty
MessageSujet: Réflexion- lettre ouverte   Réflexion- lettre ouverte Icon_minitimeSam 2 Fév 2008 - 3:59

Lettre postée à Madame Denise Bombardier

Bonsoir madame Bombardier,

Vous êtes une femme remarquable par vos propos toujours bien exprimés et équilibrés.

Cependant, depuis quelques temps, je me questionne sur des questions existentielles, et notamment pour l'une d'entre elles... La Libération de la femme. Je comprends que par le passé, les femmes ont été longtemps abusées dans leurs droits et libertés. Cependant, voyez-vous, j'ai 47 ans et j'en suis à penser que nous avons passé à côté de la trac, dans mon milieu de travail je suis loin de constater que les femmes sont libérées. Au contraire, nous sommes enchaînées à notre travail au détriment de notre vie de femme. En tant que femme je suis extrêmement malheureuse dans ce rouage, je me sens sur un tapis roulant d'où je ne peux plus débarquer vu ma condition précaire suite au divorce et en étant monoparentale. Je me retrouve à bout, j'arrive de mon travail (qui soit dit en passant, un travail de bureau, fort heureusement car si je travaillais physiquement je serais déjà morte.de fatigue) Oui, arrivée à la maison je lorgne du côté du divan et je m'écrase, fatiguée de ma journée, et je n'ai plus d'énergie et de motivation pour m'occuper de ma famille, de l'entretien minimum de ma maison, et je n'ai même pas le goût et l'énergie de faire un repas cuisiné, c'est un véritable esclavage. Ce ne sont pas toutes les femmes qui ont les moyens financiers de se payer une femme à la maison pour faire l'ouvrage pendant que madame fait sa soi-disant carrière... je traîne de la patte, mais je suis une femme libérée ! Mes enfants je les adore, mais je n'ai plus d'énergie à leur donner, je suis une femme libérée... libérée de quoi ???? de mon travail de femme et de mère ??? Pourtant quand j'avais 21 j'ai choisi de me marier, de fonder une famille, j'étais heureuse dans ma condition, mes deux plus âgées ont eu une mère à la maison qui travaillait quelques heures semaines à l'extérieur (pour faire bonne figure vu la pression de l'époque de se libérer...) mes deux plus jeunes ont moins connu cette nature de ma personne... car il y a eu le divorce, coïncidence ou conséquence car juste avant j'avais accepté un travail à temps plein...Je me rends compte qu'au fil du temps, les jeunes mères laissent à l'État leurs bébés très jeunes, donc, on fait des bébés pour les remettre dans les mains de l'État...qui élèvent nos enfants ?... et la femme est libérée... non elle devient enchaînée à son travail au détriment de sa santé, et du bien être de ses enfants. Je regrette le temps où je me sentais accomplie, utile, bien à ma place, heureuse de régner dans ma maison et d'être là en tout temps pour mes enfants...tout a basculé...je fais burn out sur burn out (dépression déguisée), car même si on est au bout du rouleau on essaie de donner le meilleur de nous-mêmes (le peu qu'il nous reste) à nos enfants. Nos mère réchauffait parfois les restes pour concocter des repas...nous on réchauffe les restes de notre vie... Qu'en pensez-vous ? Les femmes libérées (enchaînées d'une autre manière) sont-elles plus heureuses maintenant... l'ouragan du divorce siffle son vent de malheur... et la tornade a passé dans la maison.... les familles sont en lambeaux... et les mères au bout du rouleau. Il n'y a plus d'équilibre. (Je parle de la majorité des femmes qui travaillent à moins de 30 000$ par année et qui n'ont pas les moyens de se faire remplacer à la maison. Et le mari voyant sa compagne gagner sa vie... l'homme a vite fait de déguerpir... pour se sentir utile avec une autre. Je vis de regrets, de remords, j'ai comme tombé dans le piège...de ce que certaines femmes plus âgées que moi me faisaient miroiter ! Un leurre !

----------------------------------------------------------------

Quelle est votre opinion ??????
Revenir en haut Aller en bas
Etrigan
Disciple
Disciple
Etrigan


Réflexion- lettre ouverte Empty
MessageSujet: Re: Réflexion- lettre ouverte   Réflexion- lettre ouverte Icon_minitimeSam 2 Fév 2008 - 5:49

Danielle, votre lettre est très forte et intense et je ne me crois pas capable de répondre sur un sujet que je ne maîtrise pas.

Néanmoins, je me permets de relever ce qui apparaît à mes yeux comme une contradiction : en effet, vous regrettez d'avoir pris un travail qui vous asservis. Mais vous êtes aujourd'hui divorcée. Si vous aviez divorcé alors que vous ne travailliez pas, comment auriez-vous pu survivre et faire vivre votre famille ?

D'où j'en déduis que la seule solution aurait été de ne pas divorcer pour rester femme au foyer et que votre mari assure les revenus de la famille. Est-ce que je vous suis bien ?
Revenir en haut Aller en bas
http://menon.canalblog.com/
Danielle
Ami(e)
Ami(e)
Danielle


Réflexion- lettre ouverte Empty
MessageSujet: Re: Réflexion- lettre ouverte   Réflexion- lettre ouverte Icon_minitimeSam 2 Fév 2008 - 19:14

Je faisais avant le divorce quelques heures par semaine, quand mon mari a décidé de partir j'ai dû prendre un temps plein, les enfants allaient à l'école donc je me disais que c'était pas trop pire... sur l'heure du dîner je pouvais dîner avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Réflexion- lettre ouverte Empty
MessageSujet: Re: Réflexion- lettre ouverte   Réflexion- lettre ouverte Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Réflexion- lettre ouverte
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La sagesse de Salomon :: Philosophie-
Sauter vers: