Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Demande d'euthanasie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Demande d'euthanasie   Lun 17 Mar 2008 - 13:03

Citation :
Le lundi 17 mars 2008

La justice française rejette la demande d'euthanasie d'une femme
Agence France-Presse
Dijon, France

La justice française a rejeté la demande d'une femme de 52 ans réclamant d'être aidée à mourir pour échapper au calvaire d'une tumeur incurable qui la défigure et la fait «atrocement» souffrir, car le droit en France n'autorise pas l'euthanasie active.

Cette affaire dramatique a soulevé un nouveau débat en France, où une loi de 2005 instaure, dans certains cas, une sorte de droit au «laisser mourir» par l'arrêt de tout traitement, mais ne permet pas aux médecins de pratiquer une euthanasie active.

Chantal Sébire a demandé mercredi dernier au tribunal de grande instance de Dijon (est) le droit d'être euthanasiée par un de ses médecins.

Cette ancienne institutrice, mère de trois enfants, souffre d'une «esthesioneuroblastome», une tumeur évolutive des sinus et de la cavité nasale.

Cette maladie très rare - 200 cas recensés dans le monde en 20 ans - est incurable et provoque une déformation irréversible du visage et des souffrances décrites comme «atroces» par Mme Sébire.

Dans sa demande, Mme Sébire, faisait état de ses «souffrances intenses et permanentes», du «caractère incurable des maux dont elle est atteinte» et de son «refus de devoir supporter l'irréversible dégradation de son état».

Elle demandait à la justice d'«autoriser l'un de ses médecins à lui prescrire le traitement nécessaire pour lui permettre de terminer sa vie dans le respect de sa dignité».

Sans surprise, la justice a rejeté cette demande. «Même si la dégradation physique de Mme Sébire mérite la compassion, le juge en l'état de la législation française ne peut que rejeter sa demande», souligne dans son ordonnance le tribunal de grande instance de Dijon (centre).

Dans ses attendus, le juge affirme que la requête de Mme Sébire «s'oppose au code de déontologie médicale, lequel dispose que le médecin n'a pas le droit de délibérément donner la mort».

Elle «s'oppose également au code pénal» qui condamne l'assistance et l'aide au suicide, poursuit l'ordonnance, en énumérant des articles de la Convention européenne des droits de l'Homme et du code de la Santé publique.

Chantal Sébire a indiqué lundi à l'AFP «ne pas faire appel» de la décision de justice.

Elle avait déjà indiqué avant la décision de justice qu'elle était prête à se procurer «ce dont elle a besoin» pour mourir en Suisse, en Belgique ou aux Pays-Bas où l'euthanasie est dépénalisée.

Sa demande avait soulevé plusieurs réactions politiques. La garde des Sceaux Rachida Dati avait notamment affirmé que «la médecine n'était pas là pour administrer des substances létales».

Le président de la République Nicolas Sarkozy, à qui Madame Sébire avait écrit, a demandé à son conseiller pour les questions de santé, d'entrer en contact avec elle pour qu'un «nouvel avis médical» soit donné.

«Aujourd'hui je ne peux plus rien faire (physiquement), je suis alitée et c'est mon médecin (...) qui se rendra avec mon dossier mercredi à Paris» pour rencontrer le professeur Arnold Munnich, conseiller pour les questions médicales de Nicolas Sarkozy, a précisé Mme Sébire.
Aussi horrible que cette histoire puisse être, il est incompréhensible que cette femme demande de faire cautionner son suicide. On sent vraiment un malaise à lire cette histoire. Alors que la loi n'autorise pas l'euthanasie, des personnes continuent de se battre à coups médiatiques pour demander la "mort digne". On ne voit pas bien pourquoi elle demande l'assistance des médecins... sinon pour faire pression à l'aide des lobbys pro-euthanasie. Qu'est-ce qui l'empêche de se suicider toute seule ? Bon, ce n'est pas souhaitable mais de là à demander que la société, le corps médicale, la justice, cautionne un suicide... sinon pour faire passer des idéologies sous couvert d'un "manque de compassion" pour sa souffrance.

Prions pour qu'elle trouve des raisons de vivre.
Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Mar 18 Mar 2008 - 4:06

Avant de la juger trop vite, il faut déjà qu'on comprenne bien qu'elle demande d'abord de l'aide et semble complètement desespérée.
Revenir en haut Aller en bas
giorgino
Intime
Intime



MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Mar 18 Mar 2008 - 11:32

Ce sujet est abordé sur plein de forums internet et il semble qu'il se dégage une tendance générale que je ne peux critiquer : si cette femme juge en son ame et conscience qu'elle veut en fINIR , qu'elle le fasse elle meme .
En ce qui me concerne je ne la jugerai pas , mais pourquoi demander l' euthanasie alors qu 'elle peut elle meme en finir ???
Revenir en haut Aller en bas
DavidB
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Mar 18 Mar 2008 - 12:45

giorgino a écrit:
Ce sujet est abordé sur plein de forums internet et il semble qu'il se dégage une tendance générale que je ne peux critiquer : si cette femme juge en son ame et conscience qu'elle veut en fINIR , qu'elle le fasse elle meme .
En ce qui me concerne je ne la jugerai pas , mais pourquoi demander l' euthanasie alors qu 'elle peut elle meme en finir ???

1- Elle est aveugle, ce qui limite grandement les options de suicide
2- Il est très probable que cette contradiction relève du fait qu'elle ne veut pas MOURIR, mais bien NE PLUS SOUFFRIR. Aussi, j'émets des hypothèses, peut-être que son désir de vivre est encore assez fort pour ne pas vouloir assumer elle-même son assassinat.
3- Du fait qu'elle soit aveugle, qu'elle parle de suicide, peut-être s'est-on assuré qu'elle n'est pas accès à des instruments suceptibles de causer sa mort, aussi, lui faudrait-il nécessairement un complice qui ferait les frais de son meurtre, alors l'amour des siens lui fera refuser cette option...

il peut y avoir des tonnes de raisons pour qu'elle ne le fasse pas elle-même.

Aussi, comme il a été dit sur la cité, il me semble que le plus sage est de prier pour elle et ceux qui l'entourent.


David
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Mar 18 Mar 2008 - 12:50

Citation :
Il est très probable que cette contradiction relève du fait qu'elle ne veut pas MOURIR, mais bien NE PLUS SOUFFRIR
Je pense aussi qu'on se trouve dans cet ordre la.
Revenir en haut Aller en bas
Chantelajoie
Apôtre
Apôtre



MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Mar 18 Mar 2008 - 13:11

,


Dernière édition par Chantelajoie le Dim 15 Jan 2012 - 11:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidB
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Mar 18 Mar 2008 - 13:19

Chantal a écrit:
Avez-vous vu sa photo sur Internet, à quoi elle ressemble?

Ça laisse songeur, en plus des souffrances...

Chantal

Mais elle est aveugle, comme relevait quelqu'un d'autre sur un autre blog, ce n'est surement pas son apparence qui la chatouille le plus.

Mais c'est évident qu'elle est dans une situation facilement qualifiable d'"invivable".

Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Mar 18 Mar 2008 - 14:14

Ceci me fait penser au cri du coeur de Manon Brunelle ; voici le texte que j'ai conservé depuis les 4 dernières années. Étant près d'une personne malade, cela m'a touché particulièrement.

Le 11 juin 2004, Manon Brunelle a décidé de mourir. Cette ancienne réalisatrice adjointe à Télé-Québec en avait assez de souffrir. Atteinte d’une forme sévère de sclérose en plaques, clouée dans un fauteuil roulant, tous les petits gestes du quotidien étaient devenus extrêmement pénibles pour elle, et elle a choisi le suicide assisté pour en finir une fois pour toutes.

Manon Brunelle a cependant dû déguerpir en Suisse afin de s’éteindre en toute quiétude. Dans un minuscule appartement loué par l’organisme Dignitas, en banlieue de Zurich, elle a mis fin à ses jours en présence d’une petite équipe menée par Benoit Dutrizac.

Les Dernières minutes de Manon, le documentaire poignant et bouleversant diffusé ce soir à 21 h à Télé-Québec, vous briseront le cœur. Dans ses bras, Jean Verrette, ingénieur du son et grand ami de Manon, lui fredonne Heart of Gold de Neil Young, son chanteur préféré. Quelques ins-tants auparavant, elle a ingurgité la dose létale, et elle attend tranquillement son dernier sommeil. La caméra s’éteint, et on devine très bien ce qui se passera par la suite.

Avec Manon, Benoit Dutrizac et le réalisateur André St-Pierre frappent un grand coup. En fait, un document du genre sur le suicide assisté n’a jamais été réalisé ailleurs dans le monde. Personne ne s’est rendu aussi loin en suivant cette démarche jusqu’à la toute fin.

Manon Brunelle a tout d’abord contacté l’équipe des Francs-tireurs pour dénoncer les conditions de vie dans les CHLSD. Elle demeurait dans un éta-blissement de la sorte « son mouroir », comme elle se plaisait à le décrire — depuis une tentative de suicide ratée lors du passage à l’an 2000. Mais voilà, la femme de 44 ans avait entrepris des démarches avec Dignitas, un orga-nisme suisse qui aide les malades en phase terminale à se donner la mort. En Suisse, le suicide assisté n’est pas légal, mais il est dépénalisé. Elle a donc demandé à Benoit Dutrizac et à son équipe de la suivre là-bas.

L’animateur des Francs-tireurs a été tiraillé par cette invitation de Manon Brunelle. Il a hésité avant de plonger, de peur de tomber dans le sensationnalisme ou dans le voyeurisme. Mais lui et ses collègues ont voulu aller jusqu’au bout parce que c’est Manon qui en a fait la demande, parce que c’était son combat. « On tenait à raconter l’histoire de Manon, précise Benoit Dutrizac, encore ému par ce qu’il a vécu. On n’était qu’un outil pour la montrer. Pourquoi faut-il traverser l’Atlantique pour mourir dignement ? On est gouverné par des politiciens qui n’ont pas de courage. »

Dans le documentaire, Benoit Dutrizac demande à un certain moment à Manon Brunelle si elle éprouve encore du plaisir dans la vie, et sa réponse est sans équivoque: « Non, aucun. Des souvenirs, c’est tout ce qui me reste. » Ce qui a frappé l’animateur des Francs-tireurs, c’est la lucidité de cette femme. Comment elle était certaine de sa décision, comment elle était convaincue du bien-fondé de son geste.

On la voit refouler ses sentiments, impassible devant les larmes de ses amies lorsqu’elle quitte pour l’aéroport. Elle lance d’ailleurs lorsqu’elle atterrit à Zurich: « Demain, ça va se faire. Je suis tellement heureuse. » Après des années de douleurs atroces, Manon Brunelle était épuisée de souffrir. Sans aucune autonomie, elle en avait assez d’être prise en charge par des préposés qu’elle ne connaissait pas. « Je suis écœurée d’avoir mal partout. Tu ne peux plus jouir de ton corps d’aucune façon », explique-t-elle à Benoit Dutrizac.

Benoit Dutrizac a suivi Manon Brunelle pendant neuf mois. Avec pudeur, sans jamais s’imposer, l’équipe a filmé cette femme devenue profondément aigrie par la maladie. Auparavant, elle faisait preuve d’un humour mordant et débordait d’énergie. Mais, à la fin de sa vie, Manon avait « un sale caractère », comme le relate Benoit Dutrizac. Chaque fois qu’on la déplaçait, elle vivait un véritable calvaire. Même elle avouera qu’elle n’est qu’une « tête qui chiale ». « Je ne suis plus capable d’être gentille. J’envoie chier le monde à bout pourtant ». Dans l’avion vers la Suisse, où les passagers la regardaient de travers, elle répliquera : « Arrêtez de me défigurer de même, bande d’habitants. Vous n’avez jamais vu ça une infirme, sacrament. »

Lors de chaque rencontre, Benoit Dutrizac demandait à Manon si elle voulait poursuivre la démarche et elle le « revirait de bord à chaque fois », souligne l’animateur. Et Manon Brunelle a été obstinée jusqu’à sa mort. « Je veux être l’étendard de quelque chose qui peut être possible », fait-elle valoir à la fin du documentaire.

Après la diffusion de Manon, à 22 h 05, Télé-Québec offrira une émission spéciale, Le Dernier Droit ?, où quatre experts se pencheront sur la question du suicide assisté. Le juge Jean-Louis Baudoin, la professeure Joane Martel, le directeur du Centre de recherche et d’intervention sur le suicide et l’euthanasie, Brian Mishara, et le bioéthicien et médecin Hubert Marcoux seront présents sur le plateau. L’animatrice Joane Prince, qui a préparé elle aussi au début de l’automne un reportage sur la même question à Jeux de société à Canal Vie, agira en tant que modératrice.

Pour la présidente de la télé publique, Paule Beaugrand-Champagne, il était capital de relancer le débat sur le suicide assisté. « C’était Manon qui le voulait, et c’est à nous de le faire. » La population est-elle prête à emboîter le pas ? Un sondage réalisé par Télé-Québec et Léger Marketing, dévoilé ce soir, montre que 68 % des Québécois souhaiteraient qu’on les aide à mourir s’ils étaient atteints d’une maladie incurable.

Et qu’on soit d’accord ou non avec le suicide assisté, Manon pose de façon crue et directe les vraies questions sur le sujet. Benoit Dutrizac nous remet notre réalité en pleine face, nous pousse à nous pencher sur cet enjeu délicat. C’était le combat de Manon Brunelle, et ce documentaire s’avère une arme puissante et touchante. Cette femme ne pouvait trouver meilleur véhicule pour faire passer son message. Mais sommes-nous prêts à l’entendre ?



J'ai écouté cet émission où l'on voit Madame Brunelle prendre l'avion, arriver à l'endroit destinée en Suisse et nous avons assisté en direct à son euthanasie. Elle n'en pouvait plus de souffrir. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Mar 18 Mar 2008 - 14:40

Personnellement, j'ai été peu émue par Manon Brunelle. Je suis désolée, je vais vous paraitre comme une sans coeur mais à regarder cette pauvre femme souffrante dans un reportage où elle ne fait que maudire la vie, sa vie, le monde entier ne m'émeut pas sauf pour le triste état de son âme en révolte. Si on compare cette femme souffrante à Jean Paul II qui a vécu sa souffrance (et de terribles souffrances) jusqu'au bout dans la foi, dans l'amour donné et dans la confiance que Dieu le délivrerait à son Heure... ça me fait frémir. Il y a un malaise devant ce devenir aigrie et hostile.

Je suis désolée, Manon Brunelle ne m'a pas ému dans sa demande de suicide assisté. Je suis émue de compassion pour ses souffrances, oui, mais pas émue de son histoire qui veut arracher des larmes aux gens en revendiquant le droit à la "mort digne". Dites, Il avait l'air digne le Christ sur la Croix ? Vouloir combattre pour que les gens puissent avoir le droit de s'enlever la vie ne peut que conduire à des dérives totalitaires graves : devra-t-on éliminer tous ceux qui souffrent ? Toutes ces personnes qui ont un handicap ? Qui vieillissent ?

Ce reportage de Dutrissac m'a franchement dégoûté. Sous couvert de compassion on revendique la mort. Pour un cas dans le particulier, on veut en faire une généralité en dépénalisant voire en cautionnant le suicide assisté pour en faire une loi, un droit.

Pardon si j'ai pu choquer par mes propos...

À qui appartient la vie ?

Union de prière en cette semaine où Celui qui a pris sur Lui toutes ces souffrances veut nous conduire à la Vie.

"De même que beaucoup ont été dans la stupeur en le voyant, -- tant il était défiguré, son aspect n'étant plus celui d'un homme, ni son visage celui des enfants des hommes..." (Isaïe 52,14)

Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
DavidB
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Mar 18 Mar 2008 - 15:02

Hélène a écrit:
"De même que beaucoup ont été dans la stupeur en le voyant, -- tant il était défiguré, son aspect n'étant plus celui d'un homme, ni son visage celui des enfants des hommes..." (Isaïe 52,14)

Hélène

Et pourtant Marie avait-elle hâte que son fils meurt afin qu'il cesse de souffrir? Je ne crois pas. Et Mère Térèsa qui en a rencontrer des estropiés et des malmenés et des révoltés, elle n'a jamais mis l'oreiller sur le nez de qui que ce soit pendant son sommeil. Qu'on me comprenne, pour ma part, je crois que la voie choisie par Jean-Paul II en est une très ardue. Madame Brunelle connaissait-elle le christ? Jusqu'où? Jean-Paul II était tout imprégné du christ... sans excuser madame brunelle, je peux au moins dire que rare sont ceux dont l'âme ne maudirait pas la vie dans de telles conditions... Job lui-même a maudit sa naissance... Jonas aussi, il me semble et bien d'autre prophète. Il est certain que le chrétien ne peut être d'accord avec le suicide assisté. Mais il me semble très difficile de juger de l'état de l'âme de madame Brunelle dans un tel combat... Tu sais Hélène, je pense à la fois où, devant le Saint Sacrement, je fantasmais, m'imaginant mourant martyr pour la foi dans le christ... comme je désirais mourir pour le christ, puis, un homme sentait plutôt mauvais est entré dans la chapelle et empestait et en moins de deux, je devais faire de grands efforts pour ne pas le mépriser et me retenir de le juger... C'est bien dire que cette fois là, le Seigneur s'est bien foutu de ma gueule! Alors pour madame Brunelle, je n'oserais parlé de l'état de son âme, mais dirai plutôt que le Seigneur l'accueil dans sa miséricorde comme Lui seul connait sa droiture...

Smile


David
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Mar 18 Mar 2008 - 17:08

DavidB a écrit:
Tu sais Hélène, je pense à la fois où, devant le Saint Sacrement, je fantasmais, m'imaginant mourant martyr pour la foi dans le christ... comme je désirais mourir pour le christ, puis, un homme sentait plutôt mauvais est entré dans la chapelle et empestait et en moins de deux, je devais faire de grands efforts pour ne pas le mépriser et me retenir de le juger... C'est bien dire que cette fois là, le Seigneur s'est bien foutu de ma gueule! Alors pour madame Brunelle, je n'oserais parlé de l'état de son âme, mais dirai plutôt que le Seigneur l'accueil dans sa miséricorde comme Lui seul connait sa droiture...
Ouais... nous sommes tous comme le brave Pierrot : Seigneur, j'irai à la mort pour toi... puis quand vient la question redoutable (qu'il nous pose souvent sous forme de mendiant, personne dans le besoin, malade, souffrant, vieillard) : Hélène, David, m'aimes-tu plus que ceux-ci ?

Mais le Seigneur connaît bien nos limites et nos faiblesses... il ne nous demande pas d'être des héros... mais de lui faire confiance jusqu'au bout. Car sa force se déploie dans notre faiblesse. J'en fais l'expérience présentement...

Bien sûr qu'on parle comme ça jusqu'à ce qu'on souffre... je ne veux surtout pas juger ces personnes. Mais s'ils avaient la foi, je suis convaincue que leurs souffrances seraient beaucoup plus "faciles" à porter puisque Jésus nous l'a promis : "venez à moi, vous tous qui ployez sous le poids du fardeau et moi je vous soulagerai"... mais ils ne vont pas à Jésus qui les soulagerait... la révolte, la rancoeur, la raideur peut faire beaucoup plus de mal (jusque dans notre corps) que la souffrance elle-même. Beaucoup de moyens médicaux peuvent être déployés pour soulager les souffrances mais souvent ce que ces personne souffrent c'est l'indifférence, l'abandon, la solitude... c'est l'isolement et l'impression d'être seul à porter leur fardeau qui les mènent à vouloir mourir.

Pour en revenir au sujet principal, je suis de ton avis monachorum. Je crois par ailleurs, que les souffrances de cette femme sont récupérés par des groupes pro-euthanasie et qu'elle ne veut pas forcément mourir... c'est un cri...

Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Mer 19 Mar 2008 - 22:25

Citation :
Le mercredi 19 mars 2008

Une femme à qui la justice a refusé l'euthanasie retrouvée morte
Agence France-Presse
Paris

Une femme de 52 ans, qui souffrait d'une tumeur incurable et avait sollicité en vain auprès de la justice française le droit de recourir à l'euthanasie, a été retrouvée morte chez elle mercredi, a-t-on appris auprès du ministère français de l'Intérieur.

Son corps sans vie a été trouvé en fin d'après-midi à son domicile de Plombières-les-Dijon (est). Les causes de la mort sont «pour l'instant indéterminées», a indiqué à l'AFP une source au ministère de l'Intérieur.

La justice avait rejeté lundi la demande de Chantal Sébire qui, défigurée par une tumeur incurable la faisant souffrir «atrocement», selon ses propres déclarations, avait demandé le droit d'être euthanasiée par un de ses médecins.

Cette ancienne institutrice, mère de trois enfants, souffrait d'une «esthesioneuroblastome», une tumeur évolutive des sinus et de la cavité nasale.

Cette maladie très rare - 200 cas recensés dans le monde en 20 ans - est incurable et provoque une déformation irréversible du visage et des souffrances décrites comme «atroces» par Mme Sébire.

Dans sa demande, Chantal Sébire faisait état de ses «souffrances intenses et permanentes», du «caractère incurable des maux dont elle est atteinte» et de son «refus de devoir supporter l'irréversible dégradation de son état».

Elle demandait à la justice d'«autoriser l'un de ses médecins à lui prescrire le traitement nécessaire pour lui permettre de terminer sa vie dans le respect de sa dignité».

Cette affaire a soulevé ces derniers jours un nouveau débat en France, où une loi de 2005 instaure, dans certains cas, une sorte de droit au «laisser mourir» par l'arrêt de tout traitement, mais ne permet pas aux médecins de pratiquer une euthanasie active.

La mort de Mme Sébire intervient le même jour que celle de l'écrivain belge Hugo Claus qui, atteint de la maladie d'Alzheimer, a choisi de mourir en Belgique par euthanasie mercredi à l'âge de 78 ans.

La Belgique fait partie depuis 2002 des rares pays au monde à avoir légalisé l'euthanasie sous certaines conditions.
Source : Cyberpresse.ca

Prions pour la paix de son âme...

Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Etrigan
Disciple
Disciple
avatar


MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Jeu 20 Mar 2008 - 4:52

Lorsque l'on voit un animal blessé, écrasé par une voiture, mais encore vivant, que faire ? Le laisser souffrir ou l'achever ?

Quand une personne est victime d'un mal incurable (ce qui était le cas de cette pauvre femme) et que donc, continuer un traitement s'apparente à de l'acharnement thérapeuthique puisque les effets sont nuls, et que cette même femme souffre le martyr sans pouvoir rien faire contre cela. Faut-il l'achever ou la laisser souffrir ?

Des fois, la compassion ne doit-elle pas prendre un visage différent de ce que auquel on pense ?

Je ne prétends pas résoudre le problème. Je sais bien que le Christ a souffert sur la Croix pour nous. Mais quand une souffrance occupe toute une vie, eh bien, je ne suis pas contre l'euthanasie.

Je respecte la demande de cette femme et je suis persuadé que Dieu lui a pardonné car Sa miséricorde n'est-elle pas infinie ?
Revenir en haut Aller en bas
http://menon.canalblog.com/
giorgino
Intime
Intime



MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Jeu 20 Mar 2008 - 6:22

Il y a des cas qui sont hors norme , et pour ces cas la société aurait pour devoir d'etre plus efficace qu'elle l' a été : ceci dit dans ces cas rarissimes et exremes , je ne peux pas etre contre l' euthanasie , moi non plus .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Jeu 20 Mar 2008 - 12:21

Je suis d'accord avec Etrigan et Giorgino ; rendu à ce stade je trouve cela inhumain, ni plus, ni moins. On ne laisserait pas souffrir un animal mais un humain, alors là c'est ok No

Elle est maintenant délivrée de ses souffrances atroces la pauvre femme. Elle est maintenant heureuse, où elle voulait être sans que l'on ait pu abréger ses souffrances malheureusement et mourir dans la dignité qu'elle voulait sienne. Je ne serais pas surprise que cela soit un suicide ; faut vivre une telle situation pour en être vraiment sensibilisé au point d'en venir à accepter l'euthanasie.

Au risque de paraître insensible, il en reste pas moins que c'est mon opinion.
Ça ne veux pas dire que tous les gens malades seraient euthanasier à qui mieux mieux si cela serait légalisé ; ce serait ne voir que le côté sombre de la chose ; une interprétation faite à partir d'une éventuelle déchéance qui ne reflète pas nécessairement la réalité.

L'avenir nous le dira. À la Maison Michel-Sarrazin à Québec où ma marraine est décédée, maison pour les personnes en phase terminale de cancer, euthanasient les gens ; ils ont donné à ma marraine une injection qui, selon eux, aurait libéré ses voies respiratoire ou la faire mourir instantanément ; quelques minutes plus tard, elle est décédée. Elle a été maintenue sans eau ni nourriture aucune et ce durant 3 semaines ; c'est ainsi qu'ils fonctionnent et cela pour eux est digne ; aucun acharnement thérapeutique qu'ils disaient ; pauvre Lize, elle avait déjà commencé à décomposer vivante mais ça, bien, c'est en toute légalité et acceptable aux yeux de la société Sad Sad Sad
Revenir en haut Aller en bas
nathanael
En probation
avatar


MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Jeu 20 Mar 2008 - 12:43

Si nous entrons dans ce genre de débat alors il nous reste à prier: "Père , pardonnes leur, ils ne savent pas ce qu'ils disent.
Dans le cœur de la Semaine Sainte on aurait pu penser que les Chrétiens de ce forum auraient une vision différente que celle du monde sur ces sujets de société aussi grave que le droit à la vie et à la mort.
Heureusement que le Christ nous a aimé jusqu'au bout et qu'il a donné sa vie (on ne lui a pas enlevé!!) pour que nous ayons la vie éternelle.

Voici un lien intéressant sur la position de l'Eglise ( donc celle qu'un vrai chrétien doit avoir).


http://qe.catholique.org/euthanasie/183-quelle-est-la-position-de-fond-de-l-eglise
Revenir en haut Aller en bas
Etrigan
Disciple
Disciple
avatar


MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Jeu 20 Mar 2008 - 13:33

Le hic, Nathanel, c'est que toutes nos belles paroles ne sont rien face à la souffrance de l'autre. On peut certes argumenter contre eux, mais on ne peut pas décider pour eux.

Ensuite, n'y a-t-il pas des suicides dans la Bible ?
Revenir en haut Aller en bas
http://menon.canalblog.com/
giorgino
Intime
Intime



MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Jeu 20 Mar 2008 - 17:14

Etrigan ,
Je me demande si Dieu , plus charitable que certains, ne l' a pas rappelée !
Ce serait un beau pied de nez du très Très Haut , face a certaines attitudes . No comment .
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Jeu 20 Mar 2008 - 17:20

J'ignore qui sont ces "certains moins charitables que Dieu" dont vous faites allusion, mais je souhaite de tout coeur que c'est Dieu qui l'a rappelé à Lui... vraiment, c'est ce que je souhaite.

La charité ne consiste pas à éliminer ceux qui dérangent nos petites vies douillettes (on dit les éliminer "par compassion" comme si les autres étaient sans compassion !). La charité consiste à les accompagner jusqu'au bout en leur donnant l'espérance, l'attention et l'amour dont ils ont besoin pour vivre le grand passage.

Cordialement,
Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
giorgino
Intime
Intime



MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Jeu 20 Mar 2008 - 17:27

Ca dépend comment !!
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Jeu 20 Mar 2008 - 19:50

Comment quoi Giorgino ?

Citation :
France : L’euthanasie ou la propagande organisée
Etat des soins palliatifs

ROME, Jeudi 20 mars 2008 (ZENIT.org) - Le docteur Bernard Devalois, ancien président de la Société française d'accompagnement et de soins palliatifs et responsable de l'unité de soins palliatifs à l'hôpital de Puteaux, a accordé une interview au magazine « La Vie » sur le cas de Chantal Sébire avant sa mort et plus globalement sur l'état des soins palliatifs en France, indique « Gènéthique », la synthèse de presse de la Fondation Jérôme Lejeune.

Pour lui, la démarche la plus efficace dans le cas de Chantal Sébire aurait été de soulager ses douleurs physiques et de l'accompagner dans la dignité, autrement, sans lui faire une injection létale.

La demande de Chantal Sébire : "aidez-moi à mourir" ne le choque pas, contrairement au tapage médiatique fait autour de cette affaire. Pour lui "c'est un épisode de plus de la propagande organisée par les partisans d'une légalisation de l'euthanasie".

Interrogé sur la question de la souffrance endurée par la patiente, il distingue 2 termes : avoir mal, qui correspond à la douleur et être mal qui se rapporte à la souffrance. "J'ai l'intime conviction qu'on peut soulager les douleurs de Chantal Sébire", explique-t-il. Il reconnaît qu'il existe des douleurs chroniques rebelles, mais, dans les cas de cancers, "il n'y a pas de situations pour lesquelles nous ne puissions apporter de réponse".

Pour lui, les demandes récurrentes d'euthanasie viennent d'un manque de formation des médecins à l'accompagnement, par l'ignorance des possibilités offertes par les médicaments et par "la confusion entre liberté et droit, largement entretenue par les partisans de l'association pour le droit à mourir dans la dignité (ADMD)". Tuer quelqu'un par amour lui paraît inconcevable en tant que médecin.

Il dénonce le manque d'unités de soins palliatifs. "Il y a 5 fois plus de demandes que de places", explique-til. Enfin, il souligne le manque de moyens financiers pour faire tourner correctement ces unités.

Il reconnaît enfin, qu'à l'inverse de l'ADMD, ils sont "de piètres communicants" et qu'il faut mieux faire connaître au public la loi Leonetti.

© genethique.org

Chaque article présenté dans Gènéthique est une synthèse des articles de bioéthique parus dans la presse et dont les sources sont indiquées. Les opinions exprimées ne sont pas toujours cautionnées par la rédaction.

Source : La Vie (Armelle Breton) 20/03/08
Source : Zenit.org

Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
DavidB
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Jeu 20 Mar 2008 - 20:43

Hélène a écrit:
J'ignore qui sont ces "certains moins charitables que Dieu" dont vous faites allusion, mais je souhaite de tout coeur que c'est Dieu qui l'a rappelé à Lui... vraiment, c'est ce que je souhaite.

La charité ne consiste pas à éliminer ceux qui dérangent nos petites vies douillettes (on dit les éliminer "par compassion" comme si les autres étaient sans compassion !). La charité consiste à les accompagner jusqu'au bout en leur donnant l'espérance, l'attention et l'amour dont ils ont besoin pour vivre le grand passage.

Cordialement,
Hélène

J'approuve à 100% J'ai vu suffisamment de personne mourir, dont 3 de cancers sévères, dont l'une du cancer des os, passer au travers avec une grande sérinité, je pense entre autre à une Madame Morissette, certains os lui ont littéralement cassé seulement en la tournant sur son lit. Pourtant, elle était toujours consciente, elle a eut très mal, mais malgré son mal, elle faisait tous les efforts pour rester sereine et aimer la vie. Sans juger ni condamner madame Sébire, je crois qu'elle aurait pu être aidée "autrement". Mais c'est vrai que cela dit, ça ne doit pas être seulement des paroles... comment nous, en tant que chrétien pouvons nous soutenir ces personnes souffrantes? Nous avons à nous poser la question.
Revenir en haut Aller en bas
Avemaria
Intime
Intime
avatar


MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Dim 23 Mar 2008 - 2:57

Si une personne souffre de douleurs, qu'on traite les douleurs! Coudonc, de nos jours, on est capable de neutraliser ou éliminer la douleur. Est-ce que les cancéreux ont plus mal que les femmes qui accouchent? Pourtant, on est capable de neutraliser leur douleur.

Si c'est la dépression qui fait souffrir, qu'on traite de la dépression!

Et ainsi de suite. La vie n'est pas une maladie. Ce n'est pas là le problème. C'est le malaise de la vie, un manque de sens à la vie. Un manque de confort.

Les gens qui n'ont plus le goût de vivre ont un problème physiologique, psychologique ou spirituel. Ce n'est pas la vie qui est le problème: le problème est ailleurs.

Et soyez assurés: si on légalise le suicide assisté, vous pouvez en être certains que les mourrants seront forcés à mourrir. On a juste à regarde le cas de Samuel Golubchuk au Manitoba. Il a 84 ans et vit dans un lit d'hôpital. Il ne veut pas mourrir: il n'est pas malade, il est tout simplement infirme. Les docteurs veulent tirer la plogue et le laisser mourrir parce qu'ils ne voient pas le but de le traiter. Il a besoin de nutrition artificielle, mais il n'a pas besoin d'autres médicaments.

Le droit de mourir devient vite le DEVOIR de mourir. Les handicappés le savent. C'est pour ça qu'ils sont les adversaires les plus acharnés du suicide-assisté.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ciel-bleu.blogspot.com
jo
Apôtre
Apôtre
avatar


MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Dim 23 Mar 2008 - 5:24

x

[Désolé, l'auteur n'acceptant pas d'être modérée, ni n'ayant aucune considération pour le lecteur a supprimer ses messages sans que nous puissions le contrôler. - David]


Dernière édition par jo le Ven 29 Mai 2009 - 18:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://marthetmarie.lifediscussion.net/index.htm
Etrigan
Disciple
Disciple
avatar


MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   Dim 23 Mar 2008 - 5:53

Je suis juste d'accord sur un point : personne ne veut mourir. Ce que l'on veut, c'est faire taire la douleur. Mais la douleur, au bout d'un moment, finit par tuer le désir de vivre. Et cela touche tout le monde, à l'exception des Saints peut-être... Or, on ne peut pas demander à quelqu'un d'être un Saint. Il le devient, ou pas. Et quand il ne l'est pas, on fait avec.

Pas mieux que Jo... Avemaria, vos propos sont choquants et le fruit d'une méconnaissance complète de la souffrance. Tout ce que vous dites sur la souffrance est mauvais.

En fait, le seul argument chrétien contre l'euthanasie consiste à dire que souffrir, c'est participer des souffrances du Christ sur la Croix. Bizarre, car autant je me souviens que Jésus demande que l'on mange et boive en souvenir de lui, autant je ne crois pas que ni lui, ni ses apôtres, aient dit qu'il fallait souffrir en mémoire de lui.

Qu'est-ce qui peut faire croire que Dieu souhaite que l'Homme souffre pour le glorifier ?

Au passage, je ne suis pas pour la mort. Je pense qu'il faut vivre envers et contre tout. Mais parfois, on est face à l'impossible et à l'impossible nul n'est tenu. Quand on ne peut pas survivre, ce qui était le cas de Chantal, alors à quoi bon s'acharner ?
Revenir en haut Aller en bas
http://menon.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Demande d'euthanasie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Demande d'euthanasie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La Galilée quotidienne :: Vie dans le monde-
Sauter vers: