Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Questions d'un chercheur de la Foi

Aller en bas 
AuteurMessage
jeanlouis13
Nouveau
Nouveau



Questions d'un chercheur de la Foi Empty
MessageSujet: Questions d'un chercheur de la Foi   Questions d'un chercheur de la Foi Icon_minitimeLun 5 Jan 2009 - 9:51

Bonjour à tous
Je viens de m'inscrire sur le site et je poste peut-être au mauvais endroit, mais il m'a semblé que les questions que je me pose peuvent être subsumées sous le chapitre de la Foi.
Voilà, je suis baptisé, j'ai fait communion et confirmation (et profession de Foi) à l'école. Je viens d'une famille agnostique où la question de Dieu n'était jamais posée. Mais la religion m'a toujours intéressé à double titre : d'abord, en tant que réponse à mon angoisse existentielle (qui est très forte), elle m'intéresse ensuite du point de vue historique, anthropologique et philosophique (je fais des études de socio et de philo).
Depuis une année environ, mon intérêt a réellement augmenté. Je lis la bible tous les jours, je lis des exégèses, j'essaie d'acquérir quelques compétences en théologie. Bref : je me renseigne. Ce fort regain du désir de religion n'a pas commencé fortuitement : des attaques de panique à répétition l'année dernière, dans un contexte de névrose d'angoisse, m'ont réellement fait croire que j'allais devenir fou.
Ceux qui ont vécu ce genre d'expérience savent qu'il y a peu d'expériences aussi douloureuse (mis à part les douleurs physiques et celles inhérentes aux deuils), c'est la peur de devenir fou et de devoir poursuivre ses jours dans un hôpital psychiatrique. C'était l'année dernière, j'ai senti le souffle de la mort passer dans mon cou, et je me suis réfugié dans la prière et la lecture de la bible.
En quelques semaines, les attaques de panique se sont espacées et ont disparu, mais mon intérêt pour l"le religieux" est resté intact.
Si je viens ici aujourd'hui, c'est dans l'espérance de recevoir quelques réponses à mes questions.
D'abord, pour quelqu'un dans mon cas, c'est à dire totalement seul dans son questionnement (mes amis, ma famille, ma compagne se fichent des questions existentielles, le père des enfants de ma compagne m'a même reproché de leur avoir offert deux crucifix, un jour que nous étions allés marchés jusqu'à la grotte de la sainte baume), comment puis-je rencontré des gens qui partagent les mêmes préocupations ?

D'autre part, je n'ai pas encore fait le pas d'aller à la Messe (j'y allais quand j'étais lycéen, et depuis je n'y vais plus) le dimanche matin : il me faudrait y aller seul, ce que je trouve un peu morbide. Peut-on aller à la messe le soir ? Quelle différence entre la messe du dimanche et celle du soir ? (j'habite le centre de Marseille, donc j'ai le choix)
Enfin et surtout, ce qui me tient le plus éloigné de la pratique, c'est encore le manque de Foi, non pas en Dieu, mais dans le dogme :
- l'existence des autres monothéismes m'interrogent beaucoup,
- le darwinisme, et cette question : l'être humain tel que nous le connaissons existe depuis 200.000 années. Si l'Histoire commence il y a 10.000 ans, force est de reconnaitre que 95% de l'histoire de l'homo sapiens, soit la plus grande partie de l'histoire humaine, s'est passée sans l'idée de Dieu. Quel est le statut théologique de ces millions d'êtres humains qui ont vécu sans écriture, sans Dieu (mais pas sans dieux), et finalement sans logos, sans la Parole ? Or, "Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle" nous dit Jean 1.3. Autrement dit, comment concilier l'évolution et le christianisme ? Y a t'il des ouvrages catholiques ou protestants qui s'emparent de la question en l'affrontant résolument ?

Pour terminer, j'aimerais aussi dire ma difficulté à préférer le catholicisme au protestantisme. En effet, j'ai du mal à appréhender le sens du culte rendu à la Vierge. Le Christ a enseigné, puis, à sa suite, les apôtres, et d'entre eux Pierre et Paul surtout; plus près de nous, les Pères de l'Eglise ont aussi enseigné. Mais Marie ? Que Dieu l'ait choisi pour concevoir le Christ fait d'elle une sainte certes, mais pourquoi n'a t'elle pas le même statut qu'un Saint Joseph ? D'où viens le "Je vous salue Marie" ? Comment se fait-il que cette prière ait quasiment le même statut que celle donnée par Jesus lui-même ?
Bref, j'ai beaucoup trop de questions pour les écrire ici, mais si l'un d'entre vous est susceptible de m'aider à répondre à une seule de ces problématiques, je lui en saurais vraiment gré, car cela me permettrait aussi de dialoguer avec de "vrais chrétiens", et donc de lire vos expériences, itinéraires dans la foi etc.
Avant de finir, dernière petite question : Selon vous, est-il dans la "mission" d'un prêtre de prendre le temps de discuter avec moi de ces questions et, si oui, comment m'adresser à lui ?
En vous remerciant de votre attention, et en vous disant que j'espère beaucoup de vos réponses, PAX
jean-louis
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Questions d'un chercheur de la Foi Empty
MessageSujet: Re: Questions d'un chercheur de la Foi   Questions d'un chercheur de la Foi Icon_minitimeLun 5 Jan 2009 - 11:33

Bienvenue, Jean-Louis, sur le forum Ephata (qui veut dire "ouvre-toi"... à la Parole, ce qui me semble bien se produire pour vous Very Happy ).

Vos questions sont très belles. Je ne prétendrai pas pouvoir y répondre en un seul coup et j'espère que plusieurs membres sauront vous répondre. Les réponses viendront c'est sûr, mais une à la fois car elles sont vraiment des questions, comme on dit, "à développement". Je propose que nous les séparions dans des sujets distincts pour ne pas que nous nous y perdions.

Il est vrai que vivre la foi aujourd'hui est difficile car nous nous sentons souvent bien seul dans notre coin (le Seigneur nous avait bien avisé que le monde le rejetterait). Venir sur les forums aide beaucoup il me semble à ne pas rester isoler et à cheminer avec d'autres qui sont tout autant en chemin. Nous tentons ici à nous aider, nous édifier, nous enseigner mutuellement par la Parole, la Tradition et le Magistère de l'Église, tout en demeurant respectueux du cheminement de chacun.

Pour ce qui est de la question mariale (en attendant de pouvoir vous répondre sur d'autres questions), je vous propose de parcourir le forum (par le moteur de recherche) car la question a été souvent abordée (entre autres par des frères et soeurs protestants). Si cela ne répond pas à vos interrogations, n'hésitez pas à récidiver. Smile Il ne faut surtout pas se laisser rebuter par la question mariale... beaucoup de catholiques n'en sont pas non plus à aimer Marie et à comprendre son rôle dans l'économie du salut. ll faut être patient avec soi-même. L'important est de vouloir accueillir, sans forcément tout comprendre du premier coup.

À bientôt pour des réponses plus élaborées...

Cordialement,
Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Questions d'un chercheur de la Foi Empty
MessageSujet: Re: Questions d'un chercheur de la Foi   Questions d'un chercheur de la Foi Icon_minitimeLun 12 Jan 2009 - 23:14

Du coup, je me rends compte en répondant à Korrigan que j'ai laissé jeanlouis13 en "pending"... veuillez m'excuser pour cette maladresse... et merci de votre patience ! Embarassed

À suivre...

Union de prière,
Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
gerardh
Apôtre
Apôtre



Questions d'un chercheur de la Foi Empty
MessageSujet: Re: Questions d'un chercheur de la Foi   Questions d'un chercheur de la Foi Icon_minitimeMar 13 Jan 2009 - 6:52

_________

Bonjour Jean-Louis,

Dans ta lecture de la Bible en es tu arrivé à Ephésiens 2 ? En es tu arrivé à Jean 3, 16 ? Parlons-en.

_______________
Revenir en haut Aller en bas
fil bleu
Martyr du forum
Martyr du forum



Questions d'un chercheur de la Foi Empty
MessageSujet: Re: Questions d'un chercheur de la Foi   Questions d'un chercheur de la Foi Icon_minitimeMar 13 Jan 2009 - 14:18

Bonjour, Jean Louis
Du fait que l'homo sapiens enterraient ses morts, c'est qu'il croyait à un audelà. Du fait aussi qu'il faisait des représentations symbliques pour la chasse, c'est qu'il croyait au moins à une force favorable.
Dieu que nous sachions le nommmer ou non a au moins interroger les humains. Et libre à chacun de répondre.
La Bible dans le récit de la genèse donne comme fondement de l'humain
du premier homme jusqu'au dernier que la question de Dieu fait parti de sa nature. L'humain, homm et femme est créé à l'image et à la ressemblance de Dieu.
La genèse n'est pas le récit des premiers de l'humain. Elle est le récit pour nous faire comprendre qu'il y a entre Dieu et l'humain une relation de nature qui se déploie dans l'histoire.
La genèse ne contredit pas Darwin. Elle ne se situe pas au même plan.
La genèse dit que dès que la science parle d'homo, l'humain est à l'image de Dieu et la question du divin se pose.et cela à tous les stades de l'évolution.
Revenir en haut Aller en bas
Renart
Nouveau
Nouveau
Renart


Questions d'un chercheur de la Foi Empty
MessageSujet: Re: Questions d'un chercheur de la Foi   Questions d'un chercheur de la Foi Icon_minitimeDim 1 Fév 2009 - 14:32

Le récit de la Genèse ne concerne pas une suite d'évènements tous rigoureusement datables. C'est un récit mystique et spirituel avant d'être historique. Lire la bible d'après un angle exculsivement scientifique n'apporte pas grand chose au plan de la foi. Je ne veux pas dire que le récit de la Création serait faux ou légendaire. Bien au contraire, il est vrai pour ce qui est de l'ordre spirituel, le seul qui compte lorsqu'on lit la Bible, à savoir que Dieu a créé l'homme, qu'il l'a créé libre, libre de le quitter et de vouloir son indépendance, et donc de perdre l'état de grâce, de perdre la vision de Dieu, et la connaissance de Dieu, ainsi que la vie éternelle. Si l'on voulait absolument situer cet évènement dans le temps, nous aurions bien du mal. Je pense même que cela ne nous est pas permis, car de tout temps la vie sur terre a été marquée par le péché originel, et ses conséquences sur la nature. Quelles sont les conséquences sur la nature ? Vous le voyez bien, c'est d'abord les animaux qui se dévorent entre eux, ce sont les déchaînements climatiques, les catastrophes naturelles. Or tout cela s'est particulièrement déroulé avant même l'apparition de l'homme proprement dit sur terre : les dinosaures, et les grands bouleversements de la formation géologique. Le péché originel concerne en réalité un évènement cosmique, dans autre dimension que la dimension terrestre. D'ailleurs, d'après le récit, Adam et Eve sont chassés du Paradis après cette faute originelle. A présent, si l'on veut faire coller ce récit avec l'histoire de l'apparition de la vie sur terre, on est bien obligé de reconnaître quelques coïncidences : apparition de la végétation, des poissons, des animaux, et enfin de l'homme.

Si l'on s'attache à l'histoire humaine, proprement dite, la Genèse parle assez vite de l'idolâtrie et du culte des faux dieux. Seuls une poignée d'hommes continuaient à se souvenir, et à "marcher avec Dieu". Cette lignée est celle des patriarches d'où devait sortir le peuple élu. Vous vous demandez quel est le statut de cette humanité "sans Dieu". Ce statut n'est au fond pas très différent du statut actuel des hommes sans Dieu. S'il n'ont pas la connaissance de Jésus-Christ, ils sont au moins accès aux vertus naturelles, et à la connaissance innée du bien et du mal. Le Salut ne leur est donc pas fermé.

Pour répondre aux autres questions :

- pour un catholique, il est important de se rendre chaque dimanche et grandes fêtes à la messe. Suivant les paroisses, il existe des messes à différentes heures, le matin surtout, mais parfois aussi le soir. C'est bien d'aller en semaine également, mais cela ne peut remplacer le dimanche. Sinon, il existe une messe anticipée le samedi soir, qui remplace le dimanche. Mais en principe, c'est vraiment si on n'a pas de possibilité d'y aller le dimanche.

- concernant la Vierge Marie, je conçois qu'elle puisse donner l'impression d'un éparpillement, de même que le fait de prier les saints. Moi aussi, en tant que baptisé adulte, j'ai eu beaucoup de mal à m'y faire. C'est parce que nous avons un esprit très cartésien et très matérialiste, peu porté sur l'ordre mystique et contemplatif. La Vierge Marie est celle qui fait naître Jésus. Elle est la figure de notre âme qui est aussi appelée à porter en elle le petit Jésus, et à le faire croître. La Vierge Marie est à mettre en rapport avec toute la dimension de l'Incarnation de Dieu dans le monde, séparé de Dieu depuis le péché originel, et le la Rédemption, par lequel le monde est réconcilié avec Dieu. C'est une vue d'ensemble sur le mystère du Christ qui conduit à la Vierge Marie.
Revenir en haut Aller en bas
fil bleu
Martyr du forum
Martyr du forum



Questions d'un chercheur de la Foi Empty
MessageSujet: Re: Questions d'un chercheur de la Foi   Questions d'un chercheur de la Foi Icon_minitimeLun 2 Fév 2009 - 18:46

D'après lencyclopédie catholicisme
Le "je vous salue" qui se compose de la salutation de l'ange à Marie plus la salutation d'Elisabeth est presque fait dans la vulgate Lc 1,28 dans le protévangile de Jacques et Tertullien.
Dans la liturgie nous le trouvons en Orient dans la liturgie de Saint Basile, Veme siècle et en occident dans l'antiphonairegrégorien au 4 ème dimanche de l'avent en toute lettre
En dehors de la liturgie, c'est au VIIème siècle que nous le trouvons.
La deuxième partie Sainte Marie a commencé à apparaître au XIIème siècle mais sûrement au XVème C'est Pie V qui la fait entrer au bréviaire
1568
En Irlande jusqu'au XIXs ils ont gardé la première partie seulement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Questions d'un chercheur de la Foi Empty
MessageSujet: Re: Questions d'un chercheur de la Foi   Questions d'un chercheur de la Foi Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Questions d'un chercheur de la Foi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Sur la foi-
Sauter vers: