Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Empty
MessageSujet: Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ?   Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Icon_minitimeDim 11 Fév 2007 - 18:51

Citation :
Le dimanche 11 fév 2007

RÉFÉRENDUM AU PORTUGAL
L'avortement dépénalisé

Edouard Pons
Lisbonne

Les électeurs portugais se sont prononcés dimanche en faveur de la liberté pour les femmes d'interrompre librement une grossesse au cours de ses dix premières semaines, au cours d'un référendum marqué par une forte abstention.

Entre 57 et 61% des électeurs ont voté en faveur de la dépénalisation de l'avortement, selon divers sondages sortie des urnes, qui ont situé la participation autour de 40%.

La participation n'a pas atteint le seuil de 50% requis pour que ce résultat soit contraignant mais le premier ministre socialiste, José Socrates, avait annoncé que le parlement modifierait de toute façon la loi actuelle si le «oui» était majoritaire.

Le Parti social-démocrate, de centre-droit, dans l'opposition s'est prononcé dimanche dans le même sens.

Les partis de gauche et cinq mouvements de citoyens divers s'étaient prononcés en faveur du «oui», tandis que l'Eglise catholique s'était fortement impliquée en faveur de la «défense de la vie de la conception à la mort» et contre le «crime abominable» de l'avortement.

Certains de ses membres avaient menacé d'excommunication les électeurs qui voteraient «oui», d'autres avaient mis en garde contre la «malédiction» qui ne manquerait pas de s'abattre sur le Portugal s'il rejoignait «l'apostasie silencieuse» du reste de l'Europe et sa «culture de la mort».

Dans les homélies prononcées lors des messes dominicales du matin, plusieurs prêtres avaient encore rappelé la doctrine de l'Eglise, dans un pays qui se déclare catholique à plus de 90%.

La loi portugaise, une des plus restrictives de l'Union européenne, prévoit actuellement des peines pouvant aller jusqu'à trois ans de prison pour les femmes qui pratiqueraient une interruption volontaire de grossesse (IVG), sauf en cas de viol, de danger pour la vie de la mère ou de malformation du foetus.

Au cours de la campagne, les partisans de la dépénalisation avaient notamment insisté sur la nécessité de mettre fin à «la honte nationale des avortements clandestins» et leur cortège de «souffrance, d'humiliation et de risques» pour les femmes d'origine modeste notamment.

Selon l'Association pour le planning familial, 18 000 avortements ont été pratiqués illégalement en 2005 au Portugal et ont conduit 10 000 femmes aux services des urgences des hôpitaux pour diverses complications.

Le premier ministre avait souligné pour sa part que le «oui» ferait passer le Portugal du conservatisme à «la modernité et au progrès» et «consoliderait une démocratie plus mûre» où chacun serait libre de ses choix sans devoir céder devant les conceptions morales de tiers.

À l'issue de la consultation, Vitalino Canas, le porte-parole du PS, a salué «la maturité démocratique des Portugais» tandis que le secrétaire-général du Parti communiste, Jeronimo de Sousa, saluait «la fin de l'obscurantisme».

«Même si le résultat du référendum n'est pas juridiquement contraignant, le PS estime qu'en démocratie, la volonté manifestée par les Portugais doit être reconnue», a confirmé M. Canas.

«La majorité des Portugais a voté oui (...). J'estime que la volonté de la majorité doit être respectée», a déclaré pour sa part le dirigeant du PSD (centre droit) Marques Mendes lors d'un point de presse au siège de son parti.

Les électeurs ont répondu majoritairement «oui» à la question: «êtes-vous d'accord avec la dépénalisation de l'interruption volontaire de grossesse (IVG) si elle est réalisée, à la demande de la femme, dans les dix premières semaines de grossesse, dans un établissement de santé légalement autorisé ?».
Source : Cyberpresse

Deux commentaires :

1. : l'article dit que ce n'est plus un crime de tuer un enfant dans le ventre de sa mère (sic !).

2. : on se vante que c'est la fin de l'obscurantisme... Shocked : tuer des bébés est maintenant lumineux ? Vive la liberté et les Lumières ! No

Saint Paul avait bien prophétisé qu'on appellerait le mal bien et le bien mal...

Sad

Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
rachel
Suspendu
Suspendu



Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Empty
MessageSujet: Re: Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ?   Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Icon_minitimeLun 12 Fév 2007 - 8:45

les portugais ont voté Oui apparemment,mais il parait que le président peut mettre son veto..
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Empty
MessageSujet: Re: Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ?   Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Icon_minitimeSam 17 Fév 2007 - 22:55

Citation :
Référendum sur l’avortement au Portugal : Réaction des évêques

ROME, Mercredi 15 février 2007 (ZENIT.org) – « Ce n’est pas le fait que l’Etat élabore une loi qui peut transformer le ‘mal intrinsèque’ en un bien pour la société », car ce qui « peut être légal, n’est pas nécessairement moral », a affirmé le président de la Conférence épiscopale portugaise, Mgr Jorge Ortiga, au lendemain du référendum sur l’avortement, qui a eu lieu dimanche dernier au Portugal.

Le taux de participation des électeurs au référendum de dimanche dernier sur l’avortement, n’a pas atteint le seuil requis pour que ce résultat soit contraignant.

Moins de la moitié (43, 6 %) des électeurs se sont rendus aux urnes pour exprimer leur avis. 59,25% d’entre eux ont opté pour le « oui » à l’avortement, alors que le « non » a recueilli 40,75% des voix.
Malgré l’énorme abstention, le Premier ministre socialiste José Socrates, dont le gouvernement dispose de la majorité absolue au Parlement, a affirmé lundi dernier que « l'avortement, grâce au triomphe du ‘oui’ au référendum, cessera d'être un crime » au cours des dix premières semaines de grossesse.

Le Président de la Conférence épiscopale portugaise, Mgr Jorge Ortiga, archevêque de Braga a rappelé quant à lui, selon l’agence « Ecclesia », que la question de l’avortement ne se résout pas « par un légitime instrument démocratique, mais requiert une dynamique collective de solidarité entre les femmes, les parents, les familles ».

« Ce n’est pas le fait que l’Etat élabore une loi qui peut transformer le ‘mal intrinsèque’ en un bien pour la société », affirme l’archevêque de Braga, car ce qui « peut être légal, n’est pas nécessairement moral ».

Dans une analyse réalisée au lendemain de la publication des résultats du référendum sur l’avortement, marquée par la victoire du ‘oui’, Mgr Ortiga, dans une réaction purement personnelle, souligne que « l’Eglise a proposé, à l’occasion de ce référendum superflu, un éclairage des consciences, qui est, lui, manifestement opportun et permanent, qui ne s’éteint pas comme le délai d’une campagne ».

Mgr Ortiga estime que « ce résultat n’est pas décisif parce que l’Eglise a toujours considéré que la question de la vie ne peut être soumise à référendum ». Il réaffirme donc que : « la vie est un don inviolable, un droit fondamental de tous les êtres humains et comme tel, doit être accueillie et promue dans toutes ses dimensions et dans un cadre universel”.

L’Archevêque de Braga parle de l’« heure des chrétiens laïcs », soulignant « la spontanéité et le courage de tous ceux qui s’organisent pour promouvoir une réflexion sereine et interpeller les consciences ». Il est convaincu que l’Eglise « peut compter sur ces mouvements pour la défense permanente de la vie ».

« Choisir la vie n’est pas seulement l’affaire d’un jour, une question de vote » mais « une option permanente qui donne un sens aux engagements du passé et aux défis qui se présentent à nous ».

L’Archevêque de Braga affirme donc que l’Eglise continuera à condamner l’erreur avec fermeté, et à accueillir le pécheur dans la miséricorde.

« Cette devise n’est pas le mot d’ordre de la campagne, mais une provocation permanente adressée aux croyants », a-t-il ajouté avant de conclure : « L’Eglise continuera dans son rôle de dénonciation prophétique et de solidarité active ».
ZF07021511
Source : Zenit.org

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Empty
MessageSujet: Re: Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ?   Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Icon_minitimeSam 17 Fév 2007 - 22:58

Citation :
Portugal: Une association pour la famille commente le résultat du référendum sur l’avortement
L’Acção Família critique ceux qui cherchent à imposer une nouvelle morale

ROME, Mercredi 15 février 2007 (ZENIT.org) – Il faut continuer à se mobiliser pour « mettre un frein aux stratagèmes de ceux qui cherchent à imposer une nouvelle morale à la société », estime l’association portugaise Acção Família dans un communiqué diffusé au lendemain du référendum sur la libéralisation de l’avortement qui a eu lieu dimanche dernier au Portugal.

Dans le texte, reçu par ZENIT, l’association attire l’attention sur le fait que le taux d’abstention (56%) a dépassé le taux de participation, ce dernier n’atteignant pas le seuil requis pour que ce résultat soit contraignant d’un point de vue juridique.

« Mais au-delà de toute considération juridique, ce taux élevé d’abstention est signe d’un manque d’intérêt et du découragement de la population face à ce scrutin, comme l’ont d’ailleurs montré les graves et sérieux doutes que le débat sur la question avait engendrés », lit-on dans le communiqué.

Commentateurs et analystes relèvent par ailleurs que « la campagne victorieuse du ‘oui’, menée par les partis et groupes civils, n’a pas joué franc jeu », masquant « les bases idéologiques et les conséquences plus radicales de la proposition soumise à la consultation ».

Les partisans du ‘oui’ , « n’ont pas eu le courage d’expliquer clairement à l’électorat » que le ‘oui’ impliquait « une libéralisation de l’avortement jusqu’à la dixième semaine – un point qui aurait pu, selon les sondages, faire l’objet d’un net refus de la part des citoyens. Préférant jouer sur la fibre émotive de la population, ils ont focalisé l’attention de l’opinion publique sur l’aspect même de la dépénalisation des femmes qui ont recours à l’avortement ».

Certaines personnalités engagées dans le camp du ‘oui’, avaient même justifié leur position, disant qu’elles n’étaient pas favorable à la pratique de l’avortement mais qu’elles voulaient que le nombre d’avortements diminue au Portugal.

Il faut cependant souligner qu’à la suite de la victoire du ‘oui’, le caractère idéologique a pris le dessus et que, quelques heures après la diffusion des résultats, des voix favorables au ‘oui’ ont aussitôt avancé des requêtes radicales.

Selon l’association, « la détermination du Premier ministre et du Parti socialiste de porter la question de la libéralisation de l’avortement au Parlement, en dépit du caractère non contraignant du référendum, montre que la majorité gouvernementale est l’otage d’une minorité idéologique radicale qui tente, à tous prix, d’imposer au pays des lois qui rejettent les fondements de la morale chrétienne de la société ».

Malgré tout, Acção Família constate avec joie et espérance « que les associations et les groupes engagés dans la campagne pour le ‘non’ à la libéralisation de l’avortement, se sont mobilisés avec détermination et dynamisme, ceci se reflétant sur le résultat des votes ».

L’association a exprimé sa gratitude à tous ceux qui ont voté contre, estimant qu’ils « avaient fait preuve de lucidité et de détermination jusqu’au bout, sans tenir compte des idées trompeuses propagées par les promoteurs de la libéralisation de l’avortement ».

L’association a appelé ces personnes « à poursuivre, aujourd’hui plus que jamais, leur mobilisation, pour mettre un frein aux stratagèmes de ceux qui cherchent à imposer une nouvelle morale à la société ».

En conclusion, le communiqué précise qu’Acção Família reste déterminée « à poursuivre sa campagne d’explication sur les méfaits moraux et physiques de l’avortement libre, et à lutter, en toute légalité, contre sa pratique, qui viole le 5° commandement de la Loi de Dieu: ‘Tu ne tueras point’ ».
ZF07021512
Source : Zenit.org

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
rachel
Suspendu
Suspendu



Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Empty
MessageSujet: Re: Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ?   Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Icon_minitimeSam 17 Fév 2007 - 23:06

Puisque ce pays est réputé pour être catholique,pourquoi ces catholiques ne se sont pas davantage mobilisés pour voter NON.il y a eu un fort taux d'abstention,pourquoi???

on récolte ce qu'on sème...quelle est la raison de cette abstention en masse?
et puis légal ou pas,ça changera rien.les femmes allaient se faire avorter en espagne...franchement je ne pense pas que les lois changent qq chose à la foi des gens.interdire ça n'a jamais rien apporté,si ce n'est la transgression des interdits.
chacun vit sa foi,et pense ce qu'il veut de l'avortement.
Revenir en haut Aller en bas
el Padrecito
Martyr du forum
Martyr du forum
el Padrecito


Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Empty
MessageSujet: Re: Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ?   Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Icon_minitimeDim 18 Fév 2007 - 5:01

rachel a écrit:
Puisque ce pays est réputé pour être catholique,pourquoi ces catholiques ne se sont pas davantage mobilisés pour voter NON.il y a eu un fort taux d'abstention,pourquoi???

on récolte ce qu'on sème...quelle est la raison de cette abstention en masse?


La raison pour laquelle les catholiques ne se sont pas déplacés en masse, c'est que si ils allaient tous voter, il y aurait sûrement eu les 50% de participation et la loi serait passée à coup sûr, c'est cela qui leur a fait peur...
Revenir en haut Aller en bas
rachel
Suspendu
Suspendu



Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Empty
MessageSujet: Re: Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ?   Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Icon_minitimeDim 18 Fév 2007 - 8:55

c'est contradictoire,je comprends pas.... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
el Padrecito
Martyr du forum
Martyr du forum
el Padrecito


Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Empty
MessageSujet: Re: Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ?   Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Icon_minitimeDim 18 Fév 2007 - 13:22

rachel a écrit:
c'est contradictoire,je comprends pas.... Shocked


C'est simple: malheureusement, les pro-avortements sont plus nombreux que les pro-vie, donc si tous les pro-vie allaient voter, ils risquaient de faire monter le taux de partiipation, mais avec un réel risque de ne pas inverser la tendance, et ainsi cela aurait ouvert la voie de manière définitive et imperturbable à la légalisation de l'avortement.

Du moins, c'est ce que j'ai cru en comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Empty
MessageSujet: Re: Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ?   Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Icon_minitimeDim 18 Fév 2007 - 14:27

D'une manière ou d'une autre... c'était un piège. Puisque le présent gouvernement compte bien faire passer la Loi de toute manière...malgré le haut taux d'abstention.
:boulet:

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
giorgino
Intime
Intime



Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Empty
MessageSujet: reponse   Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Icon_minitimeVen 23 Fév 2007 - 12:05

Oui , Padrecito , mais on ne fait pas de la politique comme on fait de la comptabilité !! Trop facile !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Empty
MessageSujet: Re: Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ?   Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Icon_minitimeVen 23 Fév 2007 - 13:29

Encore une victoire la culture de la mort. Et on fait passer ça pour une victoire de la démocratie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Empty
MessageSujet: Re: Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ?   Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Portugal... qu'as-tu fait de ton baptême ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La Galilée quotidienne :: Famille-
Sauter vers: