Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le choix de Dieu et la promesse

Aller en bas 
AuteurMessage
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
boisvert


Le choix de Dieu et la promesse Empty
MessageSujet: Le choix de Dieu et la promesse   Le choix de Dieu et la promesse Icon_minitimeLun 22 Fév 2010 - 6:04

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 16,13-19.
Jésus était venu dans la région de Césarée-de-Philippe, et il demandait à ses disciples : « Le Fils de l'homme, qui est-il, d'après ce que disent les hommes ? »
Ils répondirent : « Pour les uns, il est Jean Baptiste ; pour d'autres, Élie ; pour d'autres encore, Jérémie ou l'un des prophètes. »
Jésus leur dit : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? »
Prenant la parole, Simon-Pierre déclara : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant ! »
Prenant la parole à son tour, Jésus lui déclara : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n'est pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux.
Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l'emportera pas sur elle.
Je te donnerai les clefs du Royaume des cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »

Ce n'est pas Jésus seul qui a choisi Pierre, mais le Père a manifesté son bon plaisir en parlant par la bouche de Pierre. Est-ce que nous rendons bien compte de ce que cela signifie ? Pas seulement du point de vue de la fondation de l'Eglise et de la primauté de Pierre mais beaucoup plus simplement encore: parce que depuis ce moment, Dieu parlera aux hommes par la bouche de ses prêtres.

Naturellement les prêtres n'énoncent pas, à chaque homélie, des perles spirituelles (loin s'en faut: j'ai entendu parfois des digressions qui démarraient comme des moteurs de fusées, mais qui échouaient lamentablement sur des "bafouilles" de circonstances)? Mais il ne faut pas pour autant se boucher les oreilles. Dans un petit livres sur "les conversions inespérées", un homme raconte que, d'un seul coup, tout a changé en lui à cause d'un mot de son curé au cours d'une homélie. Ce dernier, flatté, se montre très curieux de savoir quel mot bien choisi qu'il avait en tête a frappé son paroissien à ce point - et l'autre lui répond: "Ben, c'est quand vous avez dit: "Je tourne la page." "Et sur le moment que vous avez tourné la page de votre sermon, Jésus a tourné la mienne en même temps dans ma vie: je ne suis plus le même homme, je suis guéri de tout mon passé..."

C'est évidemment un cas tout à fait particulier. Cependant, plusieurs mystiques rapportent comment le Seigneur leur avait dit, en privé: "Ne vous inquiétez pas; ce que je vous ai dit votre confesseur vous le confirmera mot pour mot". Dans le Petit Journal de saint Faustine, j'ai lu que la soeur avait profité d'un moment de pause pour aller contempler le Christ dans une chapelle - mais Jésus lui avait rappelé l'obéissance: elle devait être avec les autres en récréation. Ainsi, Dieu parle aussi par la voix des supérieurs dans l'Eglise et il faut obéir.

Une phrase peut susciter beaucoup de commentaires. Au sujet de l'Eglise, le Seigneur déclare: "la puissance de la Mort ne l'emportera pas sur elle". Or, nous voyons partout la puissance de la mort à l’œuvre, et pourtant nous voulons vivre, nous sommes faits pour la vie, pour la lumière et l’espérance ! Et ce désir de vie et de bonté reçoit de Dieu une promesse : la puissance de la mort ne l’emportera pas contre mon Église.
Comme de nombreuses dents doivent grincer dans les "Ténèbres extérieures" ! Car en dépit des massacres opérés par les Romains, en dépit de certains papes qui furent corrompus et indignes, en dépit de la révolution et de l' "esprit des Lumières", en dépit des déportations sous Hitler et Staline, en dépit des dérives qui ont suivi le Concile Vatican II... l'Eglise demeure.

A peine quelques minutes après avoir été choisi par Jésus pour être le pasteur des brebis, Pierre va être tenté par le démon et voudra empêcher Jésus de monter à Jérusalem - et il se fait traiter de "Satan". Pourtant, quelle que soit la puissance des forces des ténèbres, l'Amour de Dieu l'emporte toujours à la fin.
A cela, à l'Amour du Christ, le démon n'a pas accès. Quelle conclusion j'en tire: moi, je vais passer, mais l'Eglise demeura. En elle dès à présent, j'ai mon avant-goût d'éternité.
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
 
Le choix de Dieu et la promesse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Sur la foi-
Sauter vers: