Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Droits et valeurs de la femme

Aller en bas 
AuteurMessage
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: Droits et valeurs de la femme   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeLun 5 Mar 2007 - 9:45

Citation :
DROITS ET VALEURS DE LA FEMME

CITE DU VATICAN, 3 MAR 2007 (VIS). L'Observateur permanent du Saint-Siège près les Nations Unies, a prononcé hier un discours hier lors de la 51 session de la Commission sur le statut de la femme.

Le programme de cette session est la poursuite des travaux de la IV Conférence sur la Femme et de la XXIII session spéciale de l'Assemblée générale sur "Femme 2000: égalité de genre, développement et paix pour le XXI siècle"; l'établissement "des objectifs stratégiques et des actions dans les domaines d'intérêt concret et des initiatives comme l'élimination de toute forme de discrimination et de violence sur les filles".

Mgr.Celestino Migliore a rappelé que "chaque jour, des violations des droits des femmes, des adolescentes et jeunes filles sont commises et même permises dans de nombreux domaines. Les femmes doivent subir la plus grands partie de la prostitution infantile mondiale, de l'exploitation sexuelle, des abus, des violences domestiques, du travail des enfants et du trafique de personnes".

"Le mauvais traitement sur les femmes est une réalité ancienne et son indifférence envers l'âge et la vulnérabilité des jeunes filles est répugnant", a déclaré le Nonce en expliquant que cet état des choses est avant tout conséquent de "la conviction de l'infériorité des femmes et en particulier des filles dans certains endroits...où elles sont considérées comme un gouffre financier, et sont supprimées même avant leur naissance.... Celles qui sont laissées en vie, sont parfois considérées comme une propriété dont il faut se défaire le plus vite possible". De même, "dans certaines occasions l'institution du mariage est utilisée comme une façade sûre pour l'exploitation sexuelle et l'esclavage utilisant des moyens comme 'femme par correspondance' ou 'femme à temps déterminé'".

"Afin de mettre un terme aux violations des droits de la personne dans le trafic des femmes et des filles, il n'est pas suffisant de rendre sensationnel le tragique de leurs déboires, mais il faut constater que le marché existe vue que la demande rend possible et profitable un tel commerce". Puisque "la cause d'une telle violence est "essentiellement le préjudice culturel", alors quel organisme peut intervenir pour mettre un terme à cette situation a demandé Mgr.Migliore.

"Ce problème fait clairement partie des respects des droits de l'homme" a dit Mgr. Migliore, pour qui "la complexité du trafique des personnes ne peut être limitée par quelques lois sociales ou traditions, la construction d'un camp de réfugiés ici ou là et par la réinsertion sociale des femmes concernées... Une majeur prise de conscience des faits est un moyen simple et efficace pour combattre ce phénomène localement. Dans les villages ruraux, la communauté doit savoir affronter les risques qu'encourent les jeunes filles obligées à émigrer pour trouver du travail. Il existe déjà des associations qui peuvent aider les communautés dans ce sens. Les responsables politiques doivent également rendrent compte de leurs politiques dans ce domaine".

"La promotion de la femme -a t-il conclu- se fera non seulement par la revendication de ses droits mais aussi par la reconnaissance des valeurs féminines par nos sociétés".

DELSS/PROMOTION FEMME/MIGLIORE VIS 070305 (520)
Source : Vatican Information Service

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: Re: Droits et valeurs de la femme   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeDim 8 Avr 2007 - 12:33

Citation :
P. Cantalamessa : Les femmes sont l’espérance d’un monde plus humain
Homélie prononcée lors de la célébration de la Passion, en la Basilique Saint-Pierre

ROME, Vendredi 23 mars 2007 (ZENIT.org) – Pourquoi les femmes ont-elles résisté au scandale de la croix ? Pourquoi sont-elles restées proches du Christ alors que tout semblait fini et que même ses disciples les plus proches l’avaient abandonné ? Pourquoi ont-elles été les premiers témoins de la résurrection ?

Le père Raniero Cantalamessa, OFM. Cap., prédicateur de la Maison pontificale, a répondu à ces questions au cours de l’homélie qu’il a prononcée ce vendredi lors de la célébration de la Passion du Seigneur, présidée par le pape Benoît XVI, en la Basilique Saint-Pierre.

Après avoir expliqué que la présence de Marie au pied de la croix était naturelle, une mère ne pouvant abandonner son fils, le père Cantalamessa s’est interrogé : « Mais pourquoi les autres femmes étaient-elles là ? Qui étaient-elles et combien étaient-elles ? »

« Venues avec Jésus de Galilée, ces femmes l’avaient suivi, en pleurant, sur le chemin du Calvaire », a-t-il expliqué.

« Cet événement est trop marqué et trop extraordinaire pour qu’on le traite à la légère », a-t-il poursuivi.

« On les appelle, avec une certaine condescendance masculine, ‘les femmes pieuses’, mais elles sont bien plus que des ‘femmes pieuses’, ce sont des ‘Mères Courage’ ! Elles ont défié le danger de se montrer aussi ouvertement en faveur d’un condamné à mort », s’est-il exclamé.

« Il existe actuellement un débat animé sur qui a voulu la mort de Jésus : les chefs juifs ou Pilate, ou les deux. Une chose est certaine : ce sont des hommes, et non des femmes », a poursuivi le P. Cantalamessa.

« Aucune femme n’est impliquée, même indirectement, dans sa condamnation. La seule femme païenne mentionnée dans les récits, la femme de Pilate, s’est elle aussi opposée à sa condamnation. Jésus est certes mort pour les péchés des femmes également mais historiquement elles sont les seules à pouvoir dire : ‘Nous ne sommes pas responsables de ce sang’ », a affirmé le prédicateur de la Maison pontificale.

« Le fait que les auteurs et les inspirateurs des évangiles y fassent piètre figure et qu’ils attribuent un rôle merveilleux aux femmes est l’un des signes les plus sûrs de l’honnêteté et de la vraisemblance historique des évangiles, a ajouté le prédicateur capucin. Qui aurait permis que soit conservée de mémoire impérissable l’histoire honteuse de leur peur, de leur fuite, de leur reniement, aggravée encore par la confrontation avec la conduite si différente de quelques pauvres femmes ? Qui l’aurait permis, s’il n’y avait pas été conduit par la fidélité à une histoire qui semblait désormais infiniment plus grande que leur propre misère ? »

« On s’est toujours demandé pourquoi les ‘femmes pieuses’ sont les premières à voir le Ressuscité et sont chargées de l’annoncer aux apôtres. C’était le meilleur moyen de rendre la résurrection peu crédible. Le témoignage d’une femme n’avait aucun poids, a poursuivi le P. Cantalamessa en ajoutant qu’effectivement « les apôtres eux-mêmes prirent tout d’abord les paroles des femmes pour ‘du radotage’ typiquement féminin et n’y crurent pas ».

Les femmes ont été les premières à voir le Christ ressuscité « car elles avaient été les dernières à l’abandonner mort, et même après sa mort elles venaient apporter des aromates à son sépulcre », a répondu le prédicateur.

Mais « pourquoi les femmes ont-elles résisté au scandale de la croix ? Pourquoi lui sont-elles restées proches alors que tout semblait fini et que même ses disciples les plus proches l’avaient abandonné et organisaient le retour chez eux ? » s’est interrogé le P. Cantalamessa avant de redonner la réponse que Jésus avait donnée de manière anticipée « quand, répondant à Simon, il dit, en parlant de la pécheresse qui lui avait lavé et embrassé les pieds : Elle a beaucoup aimé ! »

Les femmes suivaient Jésus « pour le servir », « non dans l’espoir de faire carrière à sa suite », a-t-il expliqué.

Le P. Cantalamessa a précisé que cette présence des femmes « contient un enseignement vital pour nous aujourd’hui : notre civilisation, dominée par la technique, a besoin d’un cœur afin que l’homme puisse y survivre sans se déshumaniser totalement. »

« Il faut espérer que s’ouvre enfin pour l’humanité une ère de la femme : une ère du cœur, de la compassion », a-t-il ajouté.

La femme a elle aussi « besoin d’être sauvée par le Christ, a-t-il expliqué. Mais il est certain qu’une fois sauvée par le Christ et ‘libérée’ sur le plan humain, d’anciens assujettissements, la femme peut contribuer à sauver notre société de certains maux profondément enracinés qui la menacent : la violence, la volonté de puissance, l’aridité spirituelle, le mépris de la vie… ».

« Femmes chrétiennes, continuez à porter la bonne nouvelle aux successeurs des apôtres et à nous les prêtres, leurs collaborateurs : ‘Le Maître est vivant ! Il est ressuscité ! Il vous précède en Galilée, c’est-à-dire où que vous alliez !’…Aux côtés de toutes les femmes de bonne volonté, vous êtes l’espérance d’un monde plus humain », a conclu le prédicateur de la Maison pontificale.
ZF07040607
Source: Zenit.org

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Black Watch
Intime
Intime



Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: Re: Droits et valeurs de la femme   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeMar 10 Avr 2007 - 10:08

Je trouve que les deux sources citées ont raison. Cessons de traiter la femme comme un objet, mais comme une personne qui a une dimension plus qu'humaine. En effet, la femme est la seule à pouvoir donner la vie, et par conséquent, à perpetuer le genre humain. Comme je l'ai déja mentionné, la femme est le pilier de l'humanité.

En tant que jeune homme éperdument amoureux, je considère la femme comme étant la plus belle création du Père, en ce sens qu'elle incarne le renouveau et la sagesse.

Pour toutes les femmes sur ce forum: JE VOUS ADMIRE!!!
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: Re: Droits et valeurs de la femme   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeMar 10 Avr 2007 - 10:33

Black Watch a écrit:
Pour toutes les femmes sur ce forum: JE VOUS ADMIRE!!!
queen

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
jean_roulet
Intime
Intime



Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: Les femmes consacrées   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeMar 10 Avr 2007 - 12:24

Je vais redire ce que j'ai dit l'année dernière :
- Je suis peiné que durant le messe chrismale seuls les hommes sont concernés,
- Je suis peiné que durant la longue prière universelle de la Semaine Sainte on demande de prier pour le Pape, pour les évêques, pour les prêtre, pour les diacre mais les soeurs ... nenni !
- Il est remarquable que l'on parle du nombre de vocations masculines mais pratiquement pas des vocations féminines.

Pour me répéter encore je suis pour une valorisation du statut des soeurs, pour une valorisation du diaconat masculin et féminin, pour la recréation des ordres mineurs.
Revenir en haut Aller en bas
vonarburg
Ami(e)
Ami(e)



Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: Re: Droits et valeurs de la femme   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeMer 11 Avr 2007 - 0:52

Citation :
Je suis peiné que durant la longue prière universelle de la Semaine Sainte on demande de prier pour le Pape, pour les évêques, pour les prêtre, pour les diacre

Il s'agit de prier pour ceux qui dirigent l'Église et ce sont des hommes.

Cela ne remet pas en question l'égalité des hommes et des femmes, Il s'agit uniquement d'une distinction de droit divin positif que l'Église maintient avec raison.

Moi, ce qui me peine c'est cette vision de l'Église qui sous-estime l'importance du laïcat.

Saint Josémaria a écrit:
Je me souviens encore de l'étonnement, voire du blâme, que suscitait chez ceux qui – en cela comme en tant d'autres choses— tendent aujourd'hui au mimétisme, le fait que l'Opus Dei encourageait les femmes, appartenant à la section féminine de notre Association, à gravir des grades académiques dans les sciences sacrées.

Je pense néanmoins que ces résistances et ces réticences s’estomperont petit à petit. Au fond, il ne s'agit que d'un problème de compréhension ecclésiologique: se rendre compte que l'Église n'est pas seulement formée de prêtres et de religieux, mais que les laïcs — hommes et femmes — sont, eux aussi, Peuple de Dieu et qu'ils ont, de par un droit divin, une mission propre à remplir et une responsabilité à assumer.

a+ alfred
Revenir en haut Aller en bas
jean_roulet
Intime
Intime



Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: Re: Droits et valeurs de la femme   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeMer 11 Avr 2007 - 4:41

Bonjour à tous !
Alléluia ! Alléluia !
Je ne fais pas partie des féministes, disons des féministes militants.
Mais ne pas citer les soeurs, personnes "consacrées à Dieu", alors que l'on cite même les diacres ...
M'enfin !
Et pourtant il se dit ( et il l'a peut être dit ) que Benoît XVI veut "reconsidérer" la place des femmes.
Notre Pape avance avec beaucoup de prudence sur la voie qu'il s'est tracée, la voie de l'Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
el Padrecito
Martyr du forum
Martyr du forum
el Padrecito


Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: Re: Droits et valeurs de la femme   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeMer 11 Avr 2007 - 6:59

Cela ne me choque pas, mais il est vrai, que cette prière étant ainsi dévloppée, pourrait prier pour nos soeurs, apostoliques et contemplatives, qui font un travail énorme. (Je parle de la P.U du Vendredi Saint).

Pour ce qui est de la Messe chrismale Jean, je pense que c'est normal: prêtres et diacres, s'engagent auprès de l'évêque du diocèse, la plupart des religieux et religieuses, s'engagent auprès de leurs supérieurs hiérarchiques. La Messe Chrismale est très centrée sur le Sacrement de l'Ordre, et de ce fait, les religieux et religieuses ne sont pas concernés.
Revenir en haut Aller en bas
giorgino
Intime
Intime



Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: rep   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeMar 17 Avr 2007 - 16:20

Le mépris de la femme date de loin , n'oublions pas que 250 millions de femmes continuent d 'etre mutilées sexuellement dans le monde , et sans doute plus !! Il y a sans doute une peur de la femme qui vient de la nuit des temps paîens , peur de la sexualité féminine , peur primitive , datant de bien avant l' arriveé du Christ et qui se traduit encore dans beaucoup de pays par l' excision qui est une mutilation barbare s'il en est .
Revenir en haut Aller en bas
jo
Apôtre
Apôtre
jo


Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: Re: Droits et valeurs de la femme   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeMar 17 Avr 2007 - 16:42

En hebreu, le mot homme + femme donnent le nom Dieu, ou plus exactement "feu de Dieu"
Revenir en haut Aller en bas
http://marthetmarie.lifediscussion.net/index.htm
giorgino
Intime
Intime



Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: rep   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeMar 17 Avr 2007 - 17:00

Ce que vous dites donne envie de plus d 'explication . On reste sur sa faim ! Je dis une seule chose: dans beaucoup de sociétés notamment en Afrique de l' est , les femmes sont mutilées a la naissance : pourquoi ? Si ce n' 'est une peur que la femme inspire a l' homme ?????
Quant au mot hébreu , est il possible d ' avoir l' étymologie ???
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: Re: Droits et valeurs de la femme   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeMar 17 Avr 2007 - 17:23

Giorgino,

De mémoire, il me semble que ce soient les consonnes qui sont différentes dans les deux noms génériques Ish et Isha en hébreux qui forment le nom du tétragramme sacré YHW (Yavhé: les voyelles n'existent pas en hébreux)... je vous dis cela de mémoire mais je pourrais revérifier pour ne pas dire de bêtise. Si nous retrouvons le tétragramme sacré dans les différentes lettres des noms de l'homme et de la femme, cela nous enseigne quelque chose de très important :

1 : qu'ils sont égaux
2 : que Dieu a voulu les différences
3 : Que c'est dans cette complémentarité de l'homme et de la femme que Dieu apparaît, est présent, et non dans l'identique indifférencié.
4 : Cela explique du coup la question de l'homosexualité comme étant intrinsèquement désordonnée à la volonté de Dieu dès les origines.

Paix du Christ à vous,
Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
vonarburg
Ami(e)
Ami(e)



Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: Re: Droits et valeurs de la femme   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeMar 17 Avr 2007 - 22:49

Citation :
Le mépris de la femme date de loin , n'oublions pas que 250 millions de femmes continuent d 'etre mutilées sexuellement dans le monde , et sans doute plus !!

Cela me choque de voir tant de mépris. Heureusement, l'Église ne cesse de lutter en faveur du droit des femmes.

Puisque c'est encore d'actualité, je reposte un lien (qui montre comment l'Église travaille pour l'avancement des droits des femmes) que j'ai déjà mis sur les forums pour le bénéfice des nouveaux lecteurs:

http://fr.opusdei.ca/art.php?p=21864

a+

alfred
Revenir en haut Aller en bas
giorgino
Intime
Intime



Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: merci hélène   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeMer 18 Avr 2007 - 7:44

Je posais cette question car il est interessant de noter que 2000 ans avant Jesus , le taoisme de Lao tseu , école chinoise en médecine ancienne ( voir l' acuponcture ) avait pour symbole le cercle composé de 2 élements enchevétrés rigoureusement égaux , le Yin et le Yang . Cettte école chinoise proche de la médecine expérimentale avait noté ou préconisait tout au moins :
- l' égalité des 2 éléments
- la difference des 2 élements
- la complémentarité des 2 élements
Bien sur la notion de Dieu tel que nous la concevons dans le christianisme , était absente et pour cause ! Nous étions en - 2000 av J-C !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Black Watch
Intime
Intime



Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: Re: Droits et valeurs de la femme   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeMer 18 Avr 2007 - 20:47

Ma très chère Hélène, les voyelles existent en hébreu depuis 1948.
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: Re: Droits et valeurs de la femme   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeJeu 19 Avr 2007 - 0:11

Black Watch a écrit:
Ma très chère Hélène, les voyelles existent en hébreu depuis 1948.
Hein ? scratch

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
giorgino
Intime
Intime



Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: rep   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeJeu 19 Avr 2007 - 9:45

hélène , dommage j' aurais bien aimé avoir la réponse !
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: Re: Droits et valeurs de la femme   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeJeu 19 Avr 2007 - 10:09

giorgino a écrit:
hélène , dommage j' aurais bien aimé avoir la réponse !
De quelle réponse faites-vous référence Giorgino ? Merci de préciser ce que vous n'avez pas reçu comme réponse.

Cordialement,
Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
giorgino
Intime
Intime



Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: Re: Droits et valeurs de la femme   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeJeu 19 Avr 2007 - 12:20

hélène ,
A propos de ce mot hébreu qui signifie Dieu et qui d ' après Jo serait formé du mot homme + du mot femme ???
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: Re: Droits et valeurs de la femme   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeJeu 19 Avr 2007 - 13:18

Oui, c'est le nom de Yahvé dans sa forme sémitique si je ne m'abuse. Il s'agit en fait des lettres différentes du nom de l'homme et du nom de la femme qui, si on les rassemble, forment le nom de Yahvé...
C'est peut-être pas claire mon affaire. Rolling Eyes Je suis en train de retrouver ma source dans un livre génial intitulé "Les récits de la création"... j'essayerai d'élaborer plus clairement bientôt. Merci de votre patience !

Union de prière,
Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Black Watch
Intime
Intime



Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: Re: Droits et valeurs de la femme   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeVen 20 Avr 2007 - 0:10

Hélène a écrit:
Black Watch a écrit:
Ma très chère Hélène, les voyelles existent en hébreu depuis 1948.
Hein ? scratch
tu avais dit plus haut ques les voyelles en Hébreu n'existaient pas... Cependant, lors de la création de l'État d'Israel (1948), on a décidé choisir l'hébreu comme langue officielle. Or, cette langue n'avait pas évolué depuis des lustres (l'ommission des voyelles était volontaire: le gens savaient comment se prononçait tel ou tel mot, et seules les consonnes comptaient), la Commission linguistique d'Israel a décidé d'ajouter les voyelles.


Source: extrait de mes notes de cours, Introduction to Judaism, cours donné par Prof Sonia Zilberberg, université Concordia.
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: Re: Droits et valeurs de la femme   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeMar 24 Avr 2007 - 22:05

Pour revenir au sujet initial...

Citation :
Mgr Follo à l’UNESCO : L’Eglise pour la promotion de la dignité de la femme
ROME, Mardi 24 avril 2007 (ZENIT.org) – « L’importance de la promotion réelle de la dignité des femmes et de leur participation responsable à la vie sociale, à tous les échelons » a été soulignée par l’Observateur permanent du Saint-Siège à l’UNESCO, à Paris, Mgr Francesco Follo, lors de la 176ème Session du Conseil Exécutif de l’UNESCO, le 20 avril dernier.

Le Saint-Siège, déclare Mgr Follo « appuie vivement tous les efforts de l’UNESCO en faveur de la dignité des petites filles et des femmes ».

« Je voudrais aujourd’hui insister sur un point, à savoir l’importance de la promotion réelle de la dignité des femmes et de leur participation responsable à la vie sociale, à tous les échelons », comme une « préoccupation authentique de l’Eglise catholique », annonçait Mgr Follo.

Il citait d’emblée la Lettre apostolique de Jean-Paul II « Mulieris dignitatem », du 30 septembre 1988.

Jean-Paul II y soulignait, expliquait-il, que « la dignité de la femme et sa vocation avaient pris ces dernières années un relief tout à fait particulier et qu’un approfondissement anthropologique sur l’être humain était nécessaire pour saisir et défendre la dignité de la femme, fondée sur l’égalité de toute personne humaine, dans le respect des différences, notamment des différences des sexes ».

« Il faut noter que le projet stratégique s’appuie légitimement sur le principe de non-discrimination, qui appartient à l’ordre social au sein des sociétés et qui est lié au respect inaliénable des droits de l’homme. On ne peut pas que saluer la volonté de l’UNESCO de rappeler l’existence des mêmes droits pour les hommes et pour les femmes », ajoute Mgr Follo.

« La foi chrétienne, expliquait-il, nourrit (…) la conviction que nul ne peut jamais dénier à un être humain, homme ou femme, la valeur intrinsèque que Dieu a octroyée à chacun et qui ne peut jamais être aliénée. De même, cette dignité originelle rappelle que tout être humain doit être traité comme une personne et non comme un objet. Il est de la responsabilité de chacun de prendre soin de ses frères en humanité. Les instances politiques et sociales, nationales et internationales, ont aussi le devoir de faire en sorte que, en toute circonstance, une telle dignité soit respectée, dans toutes les phases de l’existence d’une personne ».

Il souhaite spécialement « une attention toujours plus grande au respect des femmes et des fillettes, notamment en ce qui concerne leur intégrité corporelle, leur libre décision de choix de leur mari, la nécessité d’un accès à l’éducation et à la vie sociale ».

Mgr Follo cite également le Message 2007 de Benoît XVI pour la paix : « À l'origine des nombreuses tensions qui menacent la paix, il y a assurément les innombrables et injustes inégalités qui sont encore tragiquement présentes dans le monde. Parmi elles, de manière particulièrement insidieuse, on trouve, d'une part, les inégalités dans l'accès aux biens essentiels, comme la nourriture, l'eau, un toit, la santé; d'autre part, les inégalités persistantes entre homme et femme dans l'exercice des droits humains fondamentaux. Le fait que la condition féminine soit insuffisamment prise en considération introduit aussi des facteurs d'instabilité dans l'ordre social. On ne peut se faire illusion: la paix ne sera pas assurée tant que ces formes de discrimination, qui lèsent la dignité personnelle, inscrite par le Créateur en tout être humain, ne seront pas abolies ».

« Le Saint-Siège salue leur rôle incomparable dans la formation humaine de la jeunesse et dans le système micro – économique, leur attachement aux valeurs humaines et morales qu’elles prennent soin de transmettre aux nouvelles générations, la protection de la vie, leur attention à la paix et à la solidarité fraternelle, le soin des personnes âgées et des malades, le soin de leur famille et de leurs enfants, leur sens de l’intériorité », souligne Mgr Follo.

« Il importe donc que les Organisations internationales, comme les responsables de la société civile des différents pays de la planète, s’appuient sur leur génie propre », demande Le représentant du Saint-Siège.

Il conclut : « Grâce aux femmes, dont l’activité souvent humble et cachée demande à être soutenue, la famille comme cellule sociale de base pourra être mieux promue, les jeunes apprendront à s’intégrer davantage dans les réseaux sociaux, la paix sera plus intensément recherchée, le dialogue et les relations humaines seront des facteurs de fraternité et de solidarité sur le plan local. C’est donc, en définitive, toute la société qui bénéficiera de la vocation propre, de l’action et du génie féminins ».
ZF07042406
Source : Zenit.org

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: Re: Droits et valeurs de la femme   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeMer 26 Sep 2007 - 22:13

Citation :
Le Saint-Siège prépare un congrès mondial sur la femme

Pour célébrer les 20 ans de la lettre de lettre apostolique « Mulieris Dignitatem »

ROME, Lundi 24 septembre 2007 (ZENIT.org) - « Tout homme, toute femme fait partie de l’humanum » : tel est le thème du grand congrès que le Conseil pontifical pour les laïcs prépare en vue du XXème anniversaire de la lettre apostolique de Jean Paul II Mulieris Dignitatem (1988-2008).

La rencontre se déroulera à Rome du 7 au 9 février 2008. Elle est organisée par Madame Rocío Figueroa, chargée de la section sur la femme au sein du dicastère que préside Mgr Stanislaw Rylko.

« Nous avons voulu que cette rencontre accueille des femmes des cinq continents, a expliqué Rocio Figueroa à ZENIT ; celle-ci réunira des délégués de chaque conférence épiscopale, des représentants et responsables d’associations catholiques qui œuvrent pour la promotion de la femme dans l’Eglise ainsi que divers mouvements et communautés nouvelles. Seront également présentes des académiciennes qui aborderont le thème de la femme sous l’angle théologique, philosophique et psychologique ».

Le congrès comptera sur la participation de 250 personnes, invitées à s’inspirer de la lettre de Jean Paul II : « Cette lettre apostolique est une pierre milliaire dans le magistère du pape ; c’est la première fois qu’un document pontifical affronte spécifiquement le thème de la femme ».

Le programme - on ignore pour l’instant les noms des intervenants - s’ouvrira sur un compte-rendu de la lettre Mulieris Dignitatem et se poursuivra par une conférence sur « Jésus de Nazareth, Marie et les femmes dans l’évangile et dans la communauté des origines ».

Les travaux seront suivis d’un laboratoire sur « le christianisme et la promotion de la femme », puis d’une conférence sur l’anthropologie, et divers débats durant lesquels seront affrontés les thèmes suivants : la promotion de la dignité de la femme en Asie, le rôle de la femme dans la transmission de la foi en Afrique, la protection de la dignité de la femme dans la société technologique et la société de consommation (Amérique du nord) et la formation intégrale de la femme (Amérique Latine).

« Un des objectifs du congrès consistera à développer les nouveaux paradigmes culturels comme la réduction de la féminité à un objet de consommation, l’idéologie du genre ou le refus de la maternité et de la famille, et la femme dans le monde du travail », a précisé Rocio Figueroa, docteur en christologie à l’Université pontificale grégorienne.

Rocio Figueroa a rappelé que Benoît XVI lui-même a exprimé à plusieurs reprises l’estime de l’Eglise pour la contribution de la femme : « il suffit de citer la catéchèse de l’audience générale du 14 février 2007, justement consacrée à la femme et à sa responsabilité dans l’Eglise dès les premières communautés chrétiennes jusqu’à nos jours ».

Source : Zenit.org

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: Re: Droits et valeurs de la femme   Droits et valeurs de la femme Icon_minitimeJeu 27 Sep 2007 - 11:31

Citation :
TOURISME ET FEMMES

CITE DU VATICAN, 27 SEP 2007 (VIS). Aujourd'hui est publiée une Lettre du Cardinal Secrétaire d'Etat au Secrétaire général de l'Organisation mondiale du tourisme à l'occasion de la Journée mondiale du tourisme: "Le tourisme, une porte ouverte pour les femmes".

Le Cardinal Bertone rappelle à M.Francesco Frangialli que selon les récentes statistiques de l'OMT 46% du secteur touristique mondial est géré par des femmes. "Malgré cette importante proportion, une ségrégation verticale touche très souvent les femmes au niveau dirigeant et décisionnel. Ce phénomène négatif découle du fort préjugé qui touche encore la femme et maintient des stéréotypes tendant à ne lui attribuer qu'un rôle subalterne". Ceci se vérifie surtout, ajoute le Cardinal dans les régions où la"conscience morale et la culture placent la femme en condition de minorité et de forte injustice".

Le Secrétaire d'Etat rappelle ensuite que les touristes, quelques soient leur religion, leur niveau social ou leur origine, doivent eux aussi aider à la promotion de la femme. Et pour cela "il faut oeuvrer à l'égalité effective des droits, en garantissant aux femmes un accès égalitaire au travail, à la liberté religieuse, au respect de leurs exigences maternelles, à un juste salaire".

Puis il recommande de favoriser "le droit aux études et à la formation professionnelle des jeunes et des femmes en combattant par une bonne législation toutes les formes d'exploitation ou de prostitution. Il faut dénoncer le scandale d'un tourisme sexuel qui humilie la femme en la réduisant à l'esclavage".

Il rappelle enfin que dans son Message pour la Journée mondiale de la paix, Benoît XVI avait dénoncé "l'insuffisante considération de la condition féminine" ainsi que "des conceptions anthropologiques subsistant dans certaines cultures qui placent la femme en état de totale soumission à l'homme, blessant ainsi sa dignité et entravant l'exercice de ses libertés fondamentales... C'est en dépassant toutes ces discriminations -écrit le Cardinal- que le tourisme pourra conjuguer harmonieusement la demande touristique et la qualité de vie des autochtones".

SS/JOURNEE TOURISME/BERTONE VIS 070927 (330)
Source : VIS

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Contenu sponsorisé




Droits et valeurs de la femme Empty
MessageSujet: Re: Droits et valeurs de la femme   Droits et valeurs de la femme Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Droits et valeurs de la femme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La Galilée quotidienne :: Famille-
Sauter vers: