Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 New York : une mosquée près de Ground Zero ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gilles
Apôtre
Apôtre
avatar


MessageSujet: New York : une mosquée près de Ground Zero ?   Sam 29 Mai 2010 - 9:33

New York : une mosquée près de Ground Zero ?



Un projet de mosquée et de centre culturel islamique à proximité de Ground Zero crée la polémique chez les New-Yorkais.

Ground Zéro se trouve être l’emplacement où se situaient les tours jumelles avant les attentats du 11 septembre 2001. Certains approuvent, d’autres refusent en bloc le projet.

Chacun se souvient des attentats du 11 septembre 2001 qui ont vu les tours jumelles du World Trade Center s’effondrer en direct à la télévision, entraînant la mort de 3.000 personnes. Aujourd’hui, l’ancien emplacement des tours est appelé Ground Zero et suscite toujours autant d’émotion chez les New-Yorkais. A 200 mètres de ce lieu hautement symbolique, un projet ambitieux de construction d’une mosquée et d’un centre islamique est en train de créer la polémique à Manhattan.

L’imam Feisal Abdul Rauf est à l’origine du projet à travers l’organisation musulmane qu’il dirige. Il explique ainsi à l’AFP que le projet de mosquée devrait non seulement apporter plus de vie à une rue abandonnée de New York mais également permettre de changer la perception des Américains envers les musulmans. De plus, la mosquée devrait être unique en son genre puisqu’une salle de sport, de spectacle et une crèche sont envisagés. Ainsi, l’homme explique à l’Agence France Presse : “Il n’y a rien de semblable au États-Unis. Cela sera un centre pour tous, pas seulement pour les musulmans”.

Aussi ambitieux soit-il, le projet est pour autant montré du doigt, notamment du fait que les musulmans américains sont décriés par une partie de l’opinion publique comme pouvant être à l’origine d’actes terroristes. Cela d’autant plus depuis l’attentat déjoué de New York qui voit l’auteur présumé de cette tentative être musulman. De plus, la localisation du projet, près de Ground Zero, est vu pour certains comme une réelle provocation, à tel point qu’un site contre le projet a vu le jour, nomosqueatgroundzero.wordpress.com où les commentaires vont bon train.

Pour d’autres, la mosquée et le centre culturel sont synonymes d’espoir, l’espoir qu’une véritable identité “américano-musulmane” voie le jour, l’espoir que les musulmans américains, mais aussi du monde, ne soient plus considérés avant tout comme une menace.

Reste à savoir si le projet résistera aux pressions et verra véritablement le jour.


Source : www.parti-de-la-france.fr

UN SEUL CHEMIN Ville de Québec - Canada
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: New York : une mosquée près de Ground Zero ?   Ven 4 Juin 2010 - 10:44

Pour ma part, je trouve l'idée géniale : belle et réparatrice... à condition que l'on informe les gens du fait que ce n'est pas l'Islam qui a fait tomber les deux tours, mais juste une bande de tarés gavés de haine.

Une réflexion sur l'origine historique de cette haine et sur la création des milices de Ben Laden serait sans doute fort utile et libératrice. Hélas, les médias et les états préfèrent creuser encore plus le fossé entre les cultures et les religions : ça évite de réfléchir, ça déresponsabilise, bref, ce sont des positions manichéennes "prêtes à consommer" qui arrangent tout le monde.

Nous sommes tous, chacun, des énigmes les uns pour les autres. Seuls le dialogue et l'ouverture permettent de réduire nos peur et nos incompréhensions. Les catégorisations et les replis communautaristes ont un effet opposé à cela et sont antithétiques de notre catholicisme. Le catholicisme est une invitation universelle, certes, mais faite à chacun, individuellement, d'unir sa vie à celle de Dieu.
Si nous, catholiques, ne faisons pas la promotion de la compréhension de l'Autre, cet éternel inconnu, si nous ne montrons pas l'exemple de nos propres vertus, qui va le faire?
"Je vous laisse ma paix, je vous donne ma paix. Dans la charité du Christ, donnez vous la paix", ne sont pas de vains mots. Se serrer la main dans une église est un acte fort, mais qui a besoin de sortir au grand air et d'aller là ou les tensions sont les plus fortes. J'aimerai vraiment que les Hommes, que les américains, que les new-yorkais en soient au stade de maturité ou ils accepteraient ce genre de projet. Je trouverai ça beau que les catholiques, pour ce projet, tendent la main à leurs frères Musulmans.
Revenir en haut Aller en bas
Gilles
Apôtre
Apôtre
avatar


MessageSujet: Re: New York : une mosquée près de Ground Zero ?   Mer 4 Aoû 2010 - 7:59

New York
Un centre musulman près de Ground Zero


Mise à jour le mardi 3 août 2010 à 18 h 13

Photo: AFP/Michael Nagle/Getty Images

À New York, la commission chargée de la préservation du patrimoine a levé un obstacle majeur à la construction d'une mosquée controversée, à moins de 200 mètres de l'emplacement des tours jumelles du World Trade Centre, détruites dans les attentats du 11 septembre 2001.

Dans un vote unanime, les neuf membres de la commission ont refusé d'accorder le statut de monument « remarquable » à un vieux bâtiment situé au 45-47 Park Place, rendant ainsi possible sa démolition au profit d'un nouvel édifice qui abritera un centre culturel musulman, le Cordoba House.

La commission n'a pas reconnu de valeur historique à cet édifice d'inspiration italienne, construit en 1857. Avant le vote, elle avait précisé que sa décision porterait uniquement sur l'intérêt historique ou esthétique présenté par le bâtiment et qu'elle ne serait en rien un jugement sur l'utilisation qui serait faite du nouvel édifice.

Le centre d'une dizaine d'étages inclura un auditorium de 500 places, une piscine et une mosquée. Les leaders à l'origine du projet le compare au YMCA et au Centre communautaire juif de Manhattan.

Le mois dernier, le projet de Soho Properties, dont les coûts sont évalués à 100 millions de dollars, a suscité un débat animé après son approbation par les élus municipaux.

Certains Américains, dont des proches de victimes des attaques terroristes et l'ancienne candidate républicaine à la vice-présidence Sarah Palin, estimaient que le projet manquait de respect à l'égard des quelque 2700 personnes tuées dans les tours jumelles. Certains ont même affirmé que le centre pourrait être construit avec de l'argent fourni par des groupes radicaux du Moyen-Orient.

Un candidat républicain au poste de gouverneur, Rick Lazio, opposé à la construction du nouvel immeuble, s'est d'ailleurs présenté à la séance pour réclamer une enquête sur les finances du groupe à l'origine du projet.

Réactions partagées

Le résultat du vote a été accueilli par des applaudissements, mais également par des huées de citoyens qui assistaient à la séance de la commission. Certains d'entre eux portaient des pancartes disant par exemple « Ne glorifiez pas les meurtres de 3000 personnes; non à la mosquée du 11/9 » ou encore « Cette mosquée célèbre nos meurtres ».

Dans un communiqué, l'organisation September 11th Families for Peaceful Tomorrows, fondée par des familles de victimes, a loué la commission, soulignant le fait qu'elle n'avait pas cédé à des arguments politiques et émotifs.

Vantant « les valeurs américaines fondamentales de liberté pour tous », le groupe a dit bien accueillir le nouveau centre, « destiné à promouvoir la tolérance interreligieuse et le respect ».

Le maire de New York, Michael Bloomberg, qui avait soutenu le projet, s'est réjoui du dénouement. « Céder au sentiment populaire reviendrait à concéder la victoire aux terroristes. Aucun quartier de notre ville n'est interdit à l'amour et à la grâce de Dieu », a-t-il dit en compagnie de leaders religieux devant la statue de la Liberté.

Sharif el-Gamal, le pdg de Soho Properties, à qui appartient le bâtiment qui sera détruit, s'est dit reconnaissant à l'endroit de la commission. « Les quatre derniers mois ont été un véritable tourbillon, au cours duquel nous avons travaillé sans relâche pour réaliser un rêve américain que partagent plusieurs personnes ».

Un porte-parole du Cordoba House a affirmé que le projet sevirait à « construire des ponts » et que le groupe était déterminé à « promouvoir les interactions constructives entre le monde musulman et l'Occident ».

Le American Center for Law and Justice, qui représente un pompier qui a survécu aux attaques, a cependant indiqué qu'il déposerait une poursuite mercredi pour empêcher la construction du nouveau centre.

Radio-Canada.ca avec Agence France Presse, Reuters, CNN et New York Times

UN SEUL CHEMIN Ville de Québec - Canada
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Meur
Nouveau
Nouveau
avatar


MessageSujet: Brûler le Coran ...   Ven 10 Sep 2010 - 16:29

J'interviens souvent dans des forums musulmans, pour amorcer un dialogue avec ce qui n'est pas moi. Je suis humaniste et libre-penseur.

Humaniste, parce que l'on peut bien s'habiller de nos particularismes, on reste avant tout des êtres humains avec la potentialité du meilleur comme du pire.

Libre-penseur, parce que celui qui s'enferme dans ses propres certitudes n'a plus accès qu'à ce qui lui est adjacent. J'essaye toujours d'argumenter et à charge et à décharge. Pourquoi ? Parce qu'à un argument peut toujours s'opposer un argument contraire.

Dans cette question de la construction ou de l'établissement d'une mosquée près de Ground Zero, on voit surtout la haine répondre à la haine. On voit peut l'envie de rassembler. Faut-il avoir peur de l'Islam ? Je me suis poser la question, et pour y répondre, je n'ai rien trouvé de mieux que de lire son fondement : le Coran.

Il m'a fallu trois lectures pour comprendre une chose : le tableau ne peut être défini par la touche de couleur. En définitive, je trouve le Coran assez cohérent. Surtout lorsque l'on comprend qu'il est lui-même une réaction aux temps pré-islamiques. La fonction crée l'organe.

Bref, passons sur tout ceci, et venons-en au sujet que je veux aborder : brûler le Coran.

Comment percevez-vous cet acte ? C'est l'acte lui-même qui m'intéresse, pas sa motivation. Des motivations, on peut toujours s'en inventer, de bonnes et de mauvaises.

Pensez-vous qu'en brulant un exemplaire du Coran, on brûle LE Coran ? Dans les forums musulmans, on dit souvent que le Coran est incréé. Je ne vois donc pas ce qui serait particulièrement blasphématoire à brûler un objet manufacturé. Déjà, le manufacturer ou le traduire est déjà un acte tout aussi blasphématoire que de le brûler.

Si pour les musulmans, le Coran est la parole de "Dieu", brûle-t-on la parole de "Dieu" ou sa représentation, ou une espèce d'écho ? N'y a-t-il pas dans la sacralisation de l'objet, une sorte de dérive à la "veau d'or" ?

Il est évident que nous sommes au début d'une causalité qui ne peut prévoir, par définition, ce qu'en seront les effets. À l'autodafé du Coran par un fanatique, il est évident qu'il y aura d'autres autodafés, si ce n'est que ça, en sens inverse. Qui va payer, sinon les chrétiens qui vivent terre d'Islam ? Qui veut une surenchère de causes et d'effets incontrôlables ?

J'attend vos premières réactions pour continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Ami(e)
Ami(e)
avatar


MessageSujet: Re: New York : une mosquée près de Ground Zero ?   Ven 10 Sep 2010 - 18:26

Pierre Meur a écrit:
Comment percevez-vous cet acte ? C'est l'acte lui-même qui m'intéresse, pas sa motivation. Des motivations, on peut toujours s'en inventer, de bonnes et de mauvaises.
Il me semble difficile de séparer l'acte de la motivation... en tous cas, à mon sens, cela change la perception qu'on peut avoir de tel ou tel acte.
Je m'explique : imaginons qu'un libraire brûle des exemplaires du Coran pour faire de la place (passons sur la cohérence du truc). Ça ne me semble pas extrêmement grave : il ne s'agit que de blocs de papier et d'un peu d'encre.
En revanche, un homme qui brule un exemplaire du Coran en ayant pour objectif de s'attaquer à la foi musulmane... je le perçois tout de suite de façon plus négative. Et ça me semble logique ! Si j'étais un auteur à succès (ahah), je ne serais pas contente que des exemplaires de mon bouquin disparaissent dans un incendie, mais je ne serais pas excessivement "touchée". En revanche, si un ami jette mon livre dans la cheminée en disant que c'est de la merde...

En bref, on en revient à ma première phrase : personnellement, je ne peux pas distinguer acte et motivation (en ce qui me concerne, c'est valable pour tout : voler pour nuire à autrui, c'est mal ; voler pour nourrir sa famille, c'est un "moindre mal").

Pierre Meur a écrit:
Pensez-vous qu'en brulant un exemplaire du Coran, on brûle LE Coran ?
Pour moi, non. Le livre n'est qu'un support.

Pierre Meur a écrit:
Qui veut une surenchère de causes et d'effets incontrôlables ?
Bonne question ! Les fondamentalistes chrétiens jettent de l'huile sur le feu, c'est évident. Mais à côté, je ne pense pas que les fanatiques d'en face veuillent calmer le jeu, et ils n'ont pas besoin de ce prétexte pour être violents. On a toujours le choix d'ignorer une provocation, ou d'y répondre d'une façon mesurée.

(et bienvenue sur le forum ! good )
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Meur
Nouveau
Nouveau
avatar


MessageSujet: Re: New York : une mosquée près de Ground Zero ?   Sam 11 Sep 2010 - 2:45

Calypso a écrit:
Il me semble difficile de séparer l'acte de la motivation... en tous cas, à mon sens, cela change la perception qu'on peut avoir de tel ou tel acte.

Effectivement, on ne peut séparer l'acte de sa motivation, et c'est bien celle-ci qui doit être mise en lumière. Le Coran brûlé n'est pas l'objet a regarder. Il n'est là que pour fausser le regard, donc la perception. C'est une instrumentalisation de la religion qui masque mal le fondement même de la personne agissante.

Par exemple, je me déclare humaniste. Mais il ne suffit pas de se déclarer humaniste pour en comprendre le fondement, et agir en cohérence. On peut instrumentaliser l'humanisme en en faisant une idéologie, ce qu'il n'est pas.

Je dis souvent que l'humanisme est d'abord une déclaration d'appartenance au genre humain. Si on fait cette déclaration on ne peut revendiquer les progrès du genre humain, sans également en assumer toutes ses dérives. L'humanité est une sorte d'organisme pluricellulaire qui a aussi ses maladies, et lorsque le corps est touché, c'est tout l'organisme qui en ressent les effets.

Calypso a écrit:
Pierre Meur a écrit:
Qui veut une surenchère de causes et d'effets incontrôlables ?
Bonne question ! Les fondamentalistes chrétiens jettent de l'huile sur le feu, c'est évident. Mais à côté, je ne pense pas que les fanatiques d'en face veuillent calmer le jeu, et ils n'ont pas besoin de ce prétexte pour être violents. On a toujours le choix d'ignorer une provocation, ou d'y répondre d'une façon mesurée.

Il est évident que le fanatisme n'est jamais unilatéral. Action = réaction, proportionnelle ou non. Dans ma lecture du Coran, et par la suite des hadiths, j'ai remarqué un point essentiel : la recherche constante du juste milieu qui induit un autre grand concept de l'Islam : le devoir de réflexion.

Le djihâd, par exemple. L'Islam fait une distinction importante entre le grand djihâd et le petit djihâd.

Le petit djihâd, c'est la guerre normale, une réaction de survie. On peut penser que la guerre est absurde, mais accepter de se faire massacrer (soi et sa descendance), parce que l'on ne veut pas se battre, est tout aussi absurde. C'est là qu'interviennent les concepts de juste milieu et son corollaire : le devoir de réflexion.

Cela amène à la conception du grand djihâd. Le grand djihâd, c'est la guerre que livre un individu contre lui-même. On conçoit aisément la faillibilité de l'être humain. Celui qui ne peut résister à ses pulsions primaires est en grand danger de se perdre et de perdre les autres avec lui.

Je me suis souvent dit que l'intelligence de l'être humain trouvait toute sa puissance dans ses réalisations techniques, mais que cette intelligence se trouvait particulièrement affaiblie dans l'édification d'une relation humaine aboutie.

Je pense qu'un bon indice pour expliquer cette incapacité se trouve dans la perception de l'individu, cellule de l'organisme humanité, qui est incapable d'aborder l'autre comme un autre lui-même. on ne peut pas penser par la tête d'un autre. Ce qui m'amène à dire que la liberté n'est pas une cause individuelle, mais un effet de la relation humaine.

Comme libre-penseur, c'est-à-dire aussi libre de sa propre pensée, et donc se remettant sans cesse en cause, je me suis souvent penché sur le concept même de religion. Dans son étymologie, la religion "relie" les êtres humains. Quoi de plus honorable en soi.

La problématique actuelle provient (selon moi), et pas que des religions établies, d'une vision sectarisante de la conviction. On établit un mur autour de soi, mais ce faisant, on diminue sa capacité à voir au delà du mur.

Pour moi, il y a peu de différence entre un religieux fanatique et un athée fanatique. La construction mentale est la même. En fait le terme tolérance implique déjà l'intolérance. C'est juste une question d'établissement des marges de la tolérance. On peut rapprocher cela de la notion manichéenne. Les choses ne sont bonnes ou mauvaises que dans une approche contextuelle, et non dans une approche absolue. Le bien du bourreau n'est pas celui de sa victime.

Verriez-vous un inconvénient à ce que j'invite ici des musulmans sincères et éclairés pour amorcer ici un dialogue inter-religieux et humaniste, et non une polémique inter-religieuse, bien entendu ?

Pour votre information et pour ceux qui ne l'auraient pas encore compris, je ne suis pas croyant, même si j'ai été baptisé, et que j'ai passé la majorité de mes études dans des établissement scolaires tenus par les jésuites. Ceci dit, j'apprécie la diversité dans un débat d'idées, puisque les idées des autres m'enrichissent tout autant, je l'espère, que les miennes vous apporterons quelque chose.

Tout est une question de respect d'autrui, d'humanité en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: New York : une mosquée près de Ground Zero ?   Sam 11 Sep 2010 - 4:26

Citation :
Verriez-vous un inconvénient à ce que j'invite ici des musulmans sincères et éclairés pour amorcer ici un dialogue inter-religieux et humaniste, et non une polémique inter-religieuse, bien entendu ?
Oui parce que le forum n'est pas un forum inter-religion, il n'a pas pour vocation d'entretenir un dialogue intellectuel entre plusieurs religions mais à comme fonction d'expliquer la Foi Catholique à ceux qui veulent bien l'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Meur
Nouveau
Nouveau
avatar


MessageSujet: Au revoir   Sam 11 Sep 2010 - 16:11

Soit, j'en prend compte. Le mur est dressé, ici comme ailleurs. C'est dommage, d'autant plus que cela avait plutôt bien commencé.

Effacer ce que vous voulez de ce que j'ai écrit. Je ne m'en formaliserai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: New York : une mosquée près de Ground Zero ?   Sam 11 Sep 2010 - 18:12

Pierre Meur a écrit:
Soit, j'en prend compte. Le mur est dressé, ici comme ailleurs. C'est dommage, d'autant plus que cela avait plutôt bien commencé.

Effacer ce que vous voulez de ce que j'ai écrit. Je ne m'en formaliserai pas.
Il ne s'agit pas de mur mais de cohérence. Le forum n'existe pas afin d'entretenir ce type de dialogue inter-religion, il y a d'autres espaces sur le net pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: New York : une mosquée près de Ground Zero ?   Sam 11 Sep 2010 - 18:14

Pierre Meur a écrit:
Soit, j'en prend compte. Le mur est dressé, ici comme ailleurs. C'est dommage, d'autant plus que cela avait plutôt bien commencé.

Effacer ce que vous voulez de ce que j'ai écrit. Je ne m'en formaliserai pas.
Pierre, parce que nous disons que ce n'est pas la place, vous le prenez comme un mur ? Par la fin de votre commentaire, il semble plutôt que le mur, c'est vous qui l'érigez... où avez-vous pris l'idée que nous supprimerions vos interventions ?

Est-ce que poser une limite sur ce forum égale poser un mur ? Je ne crois pas. Seulement, nous avons déjà fait plusieurs tentatives de "dialogue" avec des musulmans (ici et ailleurs) et il me semble que ce n'est théologiquement pas possible. Pour ma part, je préfère m'en tenir dans l'intimité d'un dialogue cordial dans le particulier. J'ai travaillé avec des femmes musulmanes et plusieurs échanges cordiales étaient possibles dans un coeur à coeur respectueux mais sur des forums... j'ai renoncé. De un, ce forum a pour but de faire connaître la foi catholique et non de faire dans le dialogue inter-religieux. Un musulman est bienvenu dans la mesure où il veut s'informer sur notre foi et non pour faire du prosélytisme ou tenter de nous convertir...mais hélas, l'expérience démontre que c'est toujours le cas. Sur des forums ou ça se passe, ça vire continuellement à la foire d'empoigne et à une plus grande incompréhension mutuelle. Je crois que ce type de dialogue est plutôt impossible par Internet... particulièrement pour un forum qui se trouve limité parce que nous n'avons pas suffisamment d'espace pour entrer en profondeur dans les sujets. C'est parce que nous avons déjà tenté que nous y avons renoncé. De plus, je crois que nous devons céder aux spécialistes du dialogue inter-religieux dans l'Église de s'occuper de ces questions beaucoup trop explosives avec nos frères musulmans.

Pour votre information particulière, monachorum est assez bien placé pour parler de la religion musulmane puisque deux de ses frères sont convertis à l'islam et qu'il a étudié le sujet d'assez près (puisque cela divise douloureusement sa famille), étant d'origine maghrébine lui-même. Donc l'obstacle de la langue arabe est levée dans son cas pour l'étude et la compréhension du coran.

Merci de ne pas sauter à des conclusions de fermeture trop vite. Car franchement, je ne vais pas sur les forums musulmans en leur disant qu'ils sont fermés et intolérants à l'égard des cathos...

Poser des limites n'est pas fermeture, c'est une question de sain (et saint) équilibre. Les limites sont posées par Amour même si elles sont parfois incomprises sur le coup. Les rives sont la chance du fleuve...

Maintenant, j'aimerais bien que nous revenions au sujet si vous voulez bien...

Le geste que voulait poser ce pasteur américain est totalement irresponsable (même si la réaction violente viendrait démontrer le but de son propos : que l'idéologie islamique conduit à la violence) car ce sont les chrétiens en terre musulmanes qui en feront les frais.

Le Vatican est contre l’initiative de brûler le coran : http://www.zenit.org/article-25300?l=french

http://www.zenit.org/article-25260?l=french
http://www.zenit.org/article-25279?l=french
http://www.zenit.org/article-25034?l=french
http://www.zenit.org/article-25039?l=french
http://www.zenit.org/article-24958?l=french
http://www.zenit.org/article-24299?l=french
http://www.zenit.org/article-23832?l=french
http://www.zenit.org/article-23645?l=french
http://www.zenit.org/article-21968?l=french
http://www.zenit.org/article-21896?l=french
http://www.zenit.org/article-21573?l=french
http://www.zenit.org/article-25232?l=french
http://www.zenit.org/article-24319?l=french
http://www.zenit.org/article-24295?l=french
http://www.zenit.org/article-24299?l=french
http://www.zenit.org/article-23607?l=french
http://www.zenit.org/article-23640?l=french
http://www.zenit.org/article-23586?l=french

Ce ne sont que quelques exemples des derniers mois… que les médias occidentaux taisent honteusement.

Cordialement,
Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: New York : une mosquée près de Ground Zero ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
New York : une mosquée près de Ground Zero ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La sagesse de Salomon :: Sujets divers-
Sauter vers: