Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Empty
MessageSujet: Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation   Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Icon_minitimeDim 4 Juil 2010 - 4:08

Je suis bien d´accord mais.... oú est le péché lá dedans ?
L´homosexualité n´est pas un péché , c´est une forme de caractere, de
comportement ou , pour certains , de choix.
Et les hommes hétéros qui rejettent les femme uniquement parce qu´elles
sont en surpoids , par exemple , n´est-ce pas lá un vrai péché ?

Ce qui est également critiquable , c´est l´idée de vouloir épouser quelqu´un
uniquement parce qu´il est maigre ou qu´il a un compte en banque bien rempli. C´est la tendance des hommes actuels de choisir les femmes sur ces criteres.
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
DamienH


Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Empty
MessageSujet: Re: Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation   Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Icon_minitimeDim 4 Juil 2010 - 6:27

Bonjour Sandrine, Monachorum et les autres!
Citation :
Ce qui est également critiquable , c´est l´idée de vouloir épouser quelqu´un uniquement parce qu´il est maigre ou qu´il a un compte en banque bien rempli. C´est la tendance des hommes actuels de choisir les femmes sur ces criteres.
...
Et les hommes hétéros qui rejettent les femme uniquement parce qu´elles
sont en surpoids , par exemple , n´est-ce pas lá un vrai péché ?

Je crois qu'hélas, les femmes se sont elles aussi mises à ce type de comportement, même si c'est sur un autre registre que le poids. On est face à une déshumanisation des relations à cause de cette accélération dans la mauvaise direction, et aujourd'hui, contrairement à ce que vous suggérez, les femmes sont, selon moi, les facteurs accélérants bien plus que les "mâles". Certes, elle le font en réaction aux comportements abominables des hommes durant des décennies (siècles?) mais répondre à un irrespect dégradant par un autre, castrateur celui là, ne me semble pas oeuvrer pour le bien de l'humanité. L'excellent livre d'Hélène Vecchiali "Ainsi soient-ils" est une clef précieuse et utile, de cette perdition relationnelle entre hommes et femmes.



Dernière édition par DamienH le Dim 4 Juil 2010 - 16:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Empty
MessageSujet: Re: Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation   Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Icon_minitimeDim 4 Juil 2010 - 8:47

Je suis désolée mais si l´homme rejette la femme parce qu´elle est en
surpoids , c´est sa faute á lui et non celle de la femme.
Les hommes ne réfléchissent pas au fait que ce n´est pas parce
qu´une femme est maigre qu´elle pourra apporter du bonheur et du
plaisir.


Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
DamienH


Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Empty
MessageSujet: Re: Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation   Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Icon_minitimeDim 4 Juil 2010 - 11:03

J'ai crée un nouveau sujet, car on se dispersait en HS. Mon premier acte technique de modérateur... ça se fête!

Je réponds néanmoins:

Je n'ai pas parlé de faute, et mon propos était tout autre. Relisez ce que je disais. En revanche, pour rebondir, je ne crois pas du tout qu'un homme ne quitte une femme qu'au motif qu'elle soit en surpoids. Qu'il exprime cela, je veux bien : je sais la grande médiocrité de communicants de certains, qui parfois se combine en plus avec une dose de lâcheté.
Bref, dans un couple, c'est toujours 50/50, en termes de responsabilité. L'alibi du surpoids n'est qu'un cache misère qui dissimule mal un problème plus profond : pas d'amour, pas de confiance, pas de désir... que sais-je? Problème sur lequel, les deux membres constitutifs du couple partagent obligatoirement la "faute". Enfin... c'est ma vision de la co-responsabilité indéfectible du couple!


Dernière édition par DamienH le Dim 4 Juil 2010 - 16:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Ami(e)
Ami(e)
Calypso


Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Empty
MessageSujet: Re: Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation   Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Icon_minitimeDim 4 Juil 2010 - 12:41

DamienH a écrit:
En revanche, pour rebondir, je ne crois pas du tout qu'un homme ne quitte une femme qu'au motif qu'elle soit en surpoids.
Quand j'étais petite, je regardais l'émission C'est mon choix. Dans l'une d'elles, on avait le portrait d'un homme qui s'était séparé de sa compagne... parce qu'elle s'était fait couper les cheveux et qu'il n'appréciait pas du tout. Lors de l'émission, elle avait retrouver ses cheveux longs et son ex a fait savoir qu'il accepterait peut-être, dans ses conditions, de se remettre avec elle... mouais
J'espère tjrs sincèrement que c'était un canular...

Mais malgré cette petite anecdote, j'ai tendance à être de ton avis et à voir avant tout dans une "justification physique" un alibi et la marque d'un problème plus profond.

Damien H a écrit:
Bref, dans un couple, c'est toujours 50/50, en termes de responsabilité.
Là, en revanche, pas du tout d'accord ! Imaginons qu'un homme batte sa femme et qu'elle décide, pour cette raison, de le quitter : la responsabilité de cette rupture te semble-elle incomber autant à la femme qu'à son mari ? Je ne crois pas (et je ne pense pas que tu le crois non plus clindoeil ).

Amicalement !
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
DamienH


Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Empty
MessageSujet: Re: Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation   Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Icon_minitimeDim 4 Juil 2010 - 13:00

En effet, j'ai hésité à développer la seule exception que j'y connaisse : le passage à un acte criminel de la part d'un des membres du couple. Les femmes étant hélas plus souvent les victimes de violences que les hommes en ce domaine. Je maintient une responsabilité dans le choix de son compagnon pesant sur la femme, et un choix d'un compagnon capable de tels actes n'est pas neutre du tout. Mais la culpabilité, elle, bascule coté homme dès que celui ci sort de la relation de couple pour entrer dans ce honteux "autre chose".
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Ami(e)
Ami(e)
Calypso


Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Empty
MessageSujet: Re: Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation   Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Icon_minitimeDim 4 Juil 2010 - 13:24

DamienH a écrit:
Je maintient une responsabilité dans le choix de son compagnon pesant sur la femme, et un choix d'un compagnon capable de tels actes n'est pas neutre du tout.
A vrai dire, je ne suis tjrs pas d'accord (oui, je suis une fille très chiante Embarassed ). Le compagnon en question peut très bien, avant la vie commune par exemple, se comporter comme un véritable ange et "exploser" une fois que son couple est bien "ancré" (j'ai eu le cas dans mon entourage). Ou se retrouver confronter à des difficultés dans son travail, trouver du réconfort dans l'alcool et avoir de fait des gestes violents etc.
Dans ce cas, la femme (ou l'homme, car il y a aussi des hommes battus) a fait son choix, certes, sans y être forcé, mais ce n'était pas un choix en toute connaissance de cause, ce qui amoindrit à mon avis cette responsabilité.

Mais c'est un sujet complexe et je ne suis pas spécialiste...

Et je maintiens que dans la plupart des cas, je pense également que les torts sont partagés.
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
DamienH


Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Empty
MessageSujet: Re: Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation   Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Icon_minitimeDim 4 Juil 2010 - 14:00

Je ne suis pas spécialiste non plus, quoique j'ai eu à réfléchir à la question dans une autre vie...

Bref, je crois à la psychologie, et en des signes, des perceptions fines et inconscientes. Je crois qu'on rejoue des histoires, en négatif ou en positif, des choses enfouies mais qui nous constituent, historiquement, psychiquement. Je crois aussi en des liens encore plus subtils entre les êtres, liens spirituels si vous voulez. Je crois que toutes ces choses sont autant d'indices et de signes qui nous orientent ou nous aveuglent...
Dans tous les cas de violences que j'ai pu observer, quand on creuse un peu, les femmes (et les hommes) disent tous qu'ils avaient eu des signes avant-coureurs, qu'en gros, ils savaient, mais ne voulaient pas voir. Ceci est aussi valable dans tous les échecs de couples que j'ai observés (ou vécus, avant de trouver ma moitié) : on sait, on devine, on a nié, on s'est raconté des histoires, on a détourné le regard... chacun à sa façon exprime sa responsabilité, à hauteur de ce qu'il peut mettre à plat, au moment ou on lui pose la question.
En plus, c'est dingue, mais statistiquement, ces "signes" apparaissent dans les 15 premières minutes de la relation... c'est à dire, avant même qu'elle ne démarre sérieusement! A la rencontre, tout ce dont on a besoin nous est donné. La question est : peut-on tout recevoir? Exactement comme avec Dieu, finalement, ou tout nous est donné en permanence et à profusion et ou notre difficulté est de nous ouvrir, de nous laisser faire, de tomber nos masques...

Et je ne vous trouve pas chiante pour deux ronds. clindoeil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Empty
MessageSujet: Re: Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation   Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Icon_minitimeLun 5 Juil 2010 - 3:49

Bonjour , c´est beaucoup plus simple que cela !
Un homme n´a pas besoin de quitter une femme en surpoids puisque
déjá , á la base , il n´aura jamais été avec elle.
Lorsqu´un homme cherche une femme pour une relation intime ou pour
un mariage , il ne se canalisera que sur les femmes maigres , ce qui
signifie qu´il exclura toutes possibilités d´un contact avec une femme ronde.
Pour l´homme actuel , la femme ronde est l´être qu´il ne voudra pas toucher , pas même frôler et encore moins introduire dans sa vie.
Voilá pourquoi sans doute c´est l´une des raisons qui expliquent que les
femmes en surpoids sont si mal dans leur peau dans la société actuelle et ne peuvent s´offrir de plaisirs ( danse , discotheque , etc... ) que s´offrent les non rondes.
Si elles se savaient aimées et acceptées , certainement cela contribuerait á leur épanouissement.
Mais ce qui est plus profond comme point de vue , c´est que tres certainement, Elohim avait prévu que ces femmes , pour diverses raisons
n´avaient pas á connaître de vie sexuelle ou amoureuse et donc , il a permis leur surpoids.
Je pense que le physique que l´on a est dépendant plus ou moins du destin que l´on a á mener , rien n´est laissé au hasard.
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Ami(e)
Ami(e)
Calypso


Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Empty
MessageSujet: Re: Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation   Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Icon_minitimeLun 5 Juil 2010 - 5:56

DamienH, je viens de me rendre compte que je vous tutoie outrageusement dans mon premier message. Désolée, je n'avais pas fait attention. Laughing
De quelle étude statistique parlez-vous, pour les signes qui apparaissent dans les 15 premières minutes ?

Sandrine a écrit:
Lorsqu´un homme cherche une femme pour une relation intime ou pour un mariage , il ne se canalisera que sur les femmes maigres , ce qui signifie qu´il exclura toutes possibilités d´un contact avec une femme ronde.
Je ressors encore cette phrase sur ce thread, mais : je ne suis pas d'accord. Vous mettez tous les hommes dans le même sac, mais sincèrement, vous ne connaissez aucune femme ronde en couple ? Moi si, et plusieurs, dont ma cousine qui est obèse (le mot n'est pas péjoratif, je précise) et pourtant en couple depuis des années (avec un mince) et très heureuse !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Empty
MessageSujet: Re: Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation   Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Icon_minitimeLun 5 Juil 2010 - 8:57

Calypso , si votre cousine a trouvé un homme , c´était qu´elle était
peut-être maigre au moment oú elle l´a rencontré.
En tout cas , il est clair que la majorité des hommes actuels vont
beaucoup plus facilement vers les maigres que vers les rondes , c´est
un fait sociologique que l´on ne peut nier pour peu que l´on soit un tant
soit peu observarteur.

Chantal , je ne sais pas du tout ce qu´est cette secte des raéliens mais je peux vous dire que vous ne paraissez avoir aucun respect pour vos
interlocuteurs. Pitoune sans cervelle que vous dites mais sachez que je
suis tres loin d´être idiote et que je sais voir des choses que vous ne savez
certainement pas voir.
Pourquoi insultez vous les gens de ce qu´ils ne sont pas et ce alors qu´ils ne vous ont rien fait ?
Je ne connais pas du tout votre religion et ca ne me regarde pas mais je
ne crois pas que ce soit une croyance qui , si elle est bien appliquée ,
prêche la haine du prochain.
Quant au fait que vous ne savez pas qui ou ce qu´est Elohim , une chose est certaine : vous n´avez jamais ouvert de bible.
De toute facon , avec ces cathos , c´est toujours la même chose depuis
plus de deux mille ans : ou tu passes la brosse dans le bon sens ou tu sors.
J´étais venue lá pour essayer de dialoguer , pour tenter de mieux comprendre votre religion qui interdit toute joie , toute décontraction mais je me suis heurtée á un mur .
Aussi ( je m´adresse ici á l´équipe d´administration) je demande á ce que soit effacé mon compte , ainsi que tous mes messages et remercie
d´avance ceux ou celles qui accompliront cette tâche .

Chantal , des insultes peuvent faire tres mal , donc réfléchissez á ce que vous dites á autrui. Les gens ont le droit de ne pas penser comme vous
et aussi d´être lucides quant á la société actuelle.

Bon chemin á tous !
Revenir en haut Aller en bas
Calypso
Ami(e)
Ami(e)
Calypso


Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Empty
MessageSujet: Re: Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation   Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Icon_minitimeLun 5 Juil 2010 - 15:17

Re-bonjour Sandrine !
Non, ma cousine n'a jamais été mince. Ceci dit, il est vrai que la société valorise beaucoup plus les femmes minces que les autres (suffit d'ouvrir à peu près n'importe quel magasine féminin : ce que les journalistes y appelle des "rondes", par exemple, ce sont des femmes tout à fait "dans la norme").

Pour Chantal : Elohim, c'est un des noms de Dieu dans la Bible.
Les raëliens utilisent en effet ce terme, mais c'est pour désigner des extra-terrestres (ceux qui ont soi-disant parlé à Raël Rolling Eyes ). Je ne pense pas que Sandrine soit concernée.

Sandrine a écrit:
J´étais venue lá pour essayer de dialoguer , pour tenter de mieux comprendre votre religion qui interdit toute joie , toute décontraction mais je me suis heurtée á un mur .

Vous vous trompez. clindoeil

Bonne continuation à vous aussi !
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
DamienH


Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Empty
MessageSujet: Re: Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation   Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Icon_minitimeLun 5 Juil 2010 - 17:38

Hé bien, un petit sujet qui s'enflamme tout seul. Le surpoids me servira d'allume barbecue cet été!

Blagues à part, je voulais tempérer et essayer de dégager les concordances... inutile hélas.

Sandrine, vous n'êtes pas venue ici pour dialoguer de "notre religion" car vous avez déjà un avis tranché. Vous êtes venue ici pour confirmer ce que vous pensiez déjà, et c'est bien triste.

Citation :
De toute facon , avec ces cathos , c´est toujours la même chose depuis
plus de deux mille ans : ou tu passes la brosse dans le bon sens ou tu sors.
J´étais venue lá pour essayer de dialoguer , pour tenter de mieux comprendre votre religion qui interdit toute joie , toute décontraction mais je me suis heurtée á un mur .

Avec des préjugés comme ceux-là, vous n'irez pas bien loin dans le dialogue et l'écoute, d'autant que ce que vous affirmez est totalement à coté de la plaque. Si le sujet vous intéresse, tous ici, nous restons à votre disposition pour vous donner de l'info de première main!

Ensuite, vous avez une obsession relative au surpoids et à l'apparence... en apparence. En fait, c'est votre regard sur les hommes qui me semble biaisé et bien triste. Je vous le dit, car entant qu'homme, vos propos généralisants et vos raccourcis m'ont attristés. Vous érigez en règles des dérives médiatiques comme le comportement de quelques-uns et refusez d'écouter (de lire) des personnes qui tentent de vous dire autre chose.

Tant pis, mais personne ne vous ferme la porte ici, et si vous souhaitez repasser nous voir, no problemo!

PS: Calypso, je vous propose que tu me dises tu. Si ça vous va, tu me ferais plaisir! clindoeil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Empty
MessageSujet: Re: Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation   Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Icon_minitimeMar 6 Juil 2010 - 3:45

Citation :
Aussi ( je m´adresse ici á l´équipe d´administration) je demande á ce que soit effacé mon compte , ainsi que tous mes messages et remercie
Cela va me permettre de le dire une bonne fois pour toute, ici ce n'est pas une épicerie ou un supermarché, quand vous venez vous inscrire vous acceptez non seulement la charte mais également de dialoguer avec des catholiques. Si les propos tenus ne vous plaisent pas libre à vous de ne plus participer. Mais il est hors de question de supprimer les messages parce que vous n'êtes plus d'accord avec la logique du forum. Il ne fallait pas venir vous inscrire. C'est un peu trop facile !

Vous êtes la bienvenue mais vos messages resteront.
Revenir en haut Aller en bas
Cessounette
Martyr du forum
Martyr du forum
Cessounette


Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Empty
MessageSujet: Re: Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation   Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Icon_minitimeMar 6 Juil 2010 - 12:26

Sandrine a écrit:

De toute facon , avec ces cathos , c´est toujours la même chose depuis
plus de deux mille ans : ou tu passes la brosse dans le bon sens ou tu sors.
C'est ça... Maintenant ça va être de notre faute s'il y a des gens enveloppés !! Shocked

Sandrine a écrit:
J´étais venue lá pour essayer de dialoguer

Sauf que de par vos positions sur l'obésité, et je vous cite :
Sandrine a écrit:
si votre cousine a trouvé un homme , c´était qu´elle était peut-être maigre au moment oú elle l´a rencontré.
vous vous enfermez dans des clichés qui vous rendent malheureuse... d'autant plus qu'ils sont faux. Et cela n'a rien à voir avec les catholiques.

Sandrine a écrit:
Je ne connais pas du tout votre religion
Ça c'est bien vrai !!
Sandrine a écrit:
votre religion qui interdit toute joie , toute décontraction
Vous ne trouvez pas que vos deux affirmations se contredisent ? Cela dit, la première est tout à fait vraie si vous êtes convaincue de la seconde... Où donc avez-vous vu qu'on nous interdit la joie ?? Notre foi ne parle que de cela ! clindoeil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Empty
MessageSujet: Re: Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation   Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Icon_minitimeMar 6 Juil 2010 - 16:19

Un chrétien qui n'est pas dans la joie ne peut pas être proche de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Cessounette
Martyr du forum
Martyr du forum
Cessounette


Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Empty
MessageSujet: Re: Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation   Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Icon_minitimeMer 7 Juil 2010 - 10:45

Ben oui, c'est bien ce qu'il me semblait aussi ! clindoeil
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
DamienH


Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Empty
MessageSujet: Re: Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation   Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Icon_minitimeMer 7 Juil 2010 - 11:06

Hum... la peine est aussi le lieu de notre Seigneur. Notre coeur n'est il pas l'autel au coeur de ce temple qu'est sa créature? L'agneau y est immolé, acte d'amour au coeur de la plus profonde souffrance, la sang de notre Seigneur lavant des pêchés du monde.
L'amour est la voie, ce vers quoi il faut tendre, et joie comme peine peuvent y mener. Sainte Thérèse disait "aimer la peine", avoir développé un appétit pour la souffrance, holocauste qui devenait pour elle, en elle, une grâce. L'amour transcendant tout, peine comme joie...
Bon, on est loin de sainte Thérèse, mais elle est bien inspirante!
Revenir en haut Aller en bas
Cessounette
Martyr du forum
Martyr du forum
Cessounette


Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Empty
MessageSujet: Re: Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation   Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Icon_minitimeMer 7 Juil 2010 - 16:01

Absolument ! Smile Mais de là à dire que notre foi nous oblige à être triste et coincé et nous interdit la joie (ce qu'affirmait Sandrine), il y a quand-même un monde... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
DamienH


Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Empty
MessageSujet: Re: Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation   Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Icon_minitimeMer 7 Juil 2010 - 17:48

Oui, c'est vrai que je n'ai pas repris cette affirmation qui exprimait de la colère et de la frustration plus que la vérité.

A la décharge de Sandrine, vu du dehors (je rappelle que j'y étais il y a peu), nous, catholiques, entretenons une relation à la douleur, à l'épreuve, à la souffrance qui est difficilement compréhensible. Le fort populaire "il faut souffrir sur terre pour mériter son paradis" est l'illustration de cette incompréhension profonde de notre religion. Elle est vue ainsi depuis "l'autre coté". C'est vrai.
Et c'est compréhensible : il manque l'élément clef, qui permet de décoder et de mettre en perspective. L'élément qui donne le sens de tout cela: la foi en un Dieu d'amour. Observer les martyrs ou la joie des saints face au supplice ou leur acceptation sans faille des injustices et des pires privations est absolument incompréhensible sans le prisme de la foi. Tout comme observer un rite initiatique Bwiti en Afrique est incompréhensible sans son prisme socio-culturel tribal : mais pourquoi se droguer à en vomir permettrait l'accès à la communauté? C'est débile!... Dirait le touriste en passant. Idem avec les rituels de passage à l'âge adulte : se jeter du haut d'une tour en bois avec une cordelette au pied ou affronter seul un animal féroce... en quoi cela ferait d'un ado un homme? Ri-di-cule!
Ben notre belle et bonne religion se heurte au même mur. Sans l'absolue certitude que nous ne sommes que de passage ici bas, que notre Père qui est au cieux est l'émetteur originel, ontologique et le récepteur final de tout Amour sur terre (Alpha et Oméga), et que Jésus à restauré notre lien à ce Dieu aimant par l'alliance nouvelle, qui rachète l'humanité d'avance, qui lave le péché du monde.... sans tout ça, reste une bande d'allumés qui semble se complaire dans la souffrance et l'appeler de ses voeux. Le pas est vite franchis, comme nous l'a démontré Sandrine, d'étendre cette interprétation erronée à toute la religion, la parant ainsi d'atours fort sombres et négatifs, limite masochiste.

Mais comment régler cela? Comment illustrer face à une athée, la foi et son effet sur la confiance, la joie, l'ouverture à l'autre...? Il manque le prisme, l'indispensable clef. La communication est selon moi le grand problème actuel de notre église, et ce problème se retrouve à l'échelle individuelle.



Tiens, une inspiration me vient: Sandrine a fait exactement la même chose vis à vis des hommes et du fameux surpoids qu'elle a évoqué dans chacun de ses messages depuis le début.
Pardon pour cette analyse de supermarché, mais je crois, Sandrine qu'il manque à votre regard sur le couple, et sur sa partie masculine en particulier, un prisme "autre", un prisme avec un peu plus de foi, de lumière et d'espoir. Tout comme votre regard sur les catholiques. Pour une raison qui vous appartient, qui vous constitue, vous semblez avoir besoin de généraliser, en tirant vers le bas. Les cathos comme les mâles partent déjà coupables à vos yeux. Comment voulez-vous qu'ils aient envie de s'approcher de vous? De dépasser le voile des apparence, puisque vous, vous n'allez même pas jusque là pour les catégoriser et les condamner d'avance, en amont de la rencontre? Vous rendez-vous compte de l'effroyable situation d'échec et mat dans laquelle vous vous mettez toute seule? Vous n'allez même pas jusqu'aux apparence... et vous condamnez ceux qui éventuellement, jugeraient selon ces dernières!

Sans même revenir sur le fait que pour les hommes comme pour les catholiques, la base de votre condamnation sans appel (qui vous dédoine du risque du contact), est totalement fausse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Empty
MessageSujet: Re: Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation   Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le surpoids, ou la question de la faute dans une séparation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La Galilée quotidienne :: Famille-
Sauter vers: