Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maudite cigarette

Aller en bas 
AuteurMessage
GrandParleurTiFaiseur
Apôtre
Apôtre



MessageSujet: Maudite cigarette   Jeu 19 Aoû 2010 - 20:55

J'aimerais beaucoup arrêter de fumer , parce que je sens que c'est pas bon, pour mon corps et mon esprit . Peut-être trouverai-je la force d'arrêter pendant un long congé parental , car mon deuxième enfant s'en vient d'ici peu .

Un problème majeur dans ma vie je crois , et pas seulement que ca ...

Faudrais que je trouve un autre moyen de fuir le stress au travail que de fumer .

Remplacer cette mauvaise habitude par une bonne ... mais quoi ?

Est-ce mieux de diminuer sa consommation de cigarettes ou d'arrêter net ?

Si quelques-uns d'entre vous on des conseils ayant déjà vécu quelque chose de similaire , je suis toute ouïe ...




Revenir en haut Aller en bas
bereshit
Ami(e)
Ami(e)
avatar


MessageSujet: Re: Maudite cigarette   Jeu 19 Aoû 2010 - 21:52

Bonjour,

Je pense que la meilleure façon d'arrêter, c'est de consulter ton médecin. Outre les «patchs», il existe un médicament que tu peux aussi prendre, peut-être de concert avec les «patchs», et qui aide à diminuer l'envie de fumer. Ce serait un même médicament que les addictés aux opiacés ou à l'alcool utilisent. Je crois que c'est le Revia, sans en être certain. Renseigne toi à ton médecin (au mieux, il fera les recherches). Sinon, oui il faudra te trouver des activités stimulantes pour compenser l'envie de fumer. Mais une chose à la fois, hein! T'en auras pleins les bras avec le nouveau poupon! Smile

Bien cordialement,
François
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Maudite cigarette   Ven 20 Aoû 2010 - 5:05

La question du tabac est très complexe car elle mêle en profondeur les trois dimensions constitutives de l'être humain :
- l'aspect organique : physique et biochimique
- l'aspect psycho-émotionnel : la psyché, l'histoire consciente et inconsciente du sujet
- l'aspect "spirituel" : celui qui se manifeste à un n iveau plus subtil et profond et que l'on nomme parfois aussi énergétique (je simplifie beaucoup)

Comme cela touche aux trois dimensions de manière très intense et intime, il faut traiter, agir aux trois niveaux. C'est le meilleur moyen d'en sortir, tout en en tirant des enseignements, et c'est pas une mince affaire!
Je partage donc l'avis de François : chaque chose en son temps! Ce qui ne veut pas dire que "le temps" ne soit pas "tout de suite", cher GPTF. Un bébé, ça peut mobiliser trop d'énergie pour en avoir à investir ailleurs, mais ça peut aussi en libérer et pousser au mouvement. Seul vous pouvez savoir ou vous en êtes.

Pour faire court, le risque, quand on décide de s'arrêter, est de ne traiter qu'à un étage. Souvent, on passe par le physique, ce qui est loin d'être le plus facile, mais qui évite d'aller creuser là ou ça peut faire mal (le psy et le spirituel). Mon opinion perso est d'ailleurs que les pilules magiques, souvent des benzodiazépines et des médicaments qui agissent très fort sur le cerveau, compensent l'absence de prise en compte d'une ou des deux autres dimensions... Bref, le souci est de "passer en force" : ce qui peut être une belle démonstration de volonté risque de déplacer le problème ailleurs, vers une somatisation autre, de ce "quelque chose" que l'on n'a pas réglé.
Et généralement, on ne gagne pas au change : le tabac participe à votre structure, GPTF. Même s'il vous fait du mal, il a un effet compensatoire, curatif presque, sur quelque chose en vous. Vous priver de cette (très mauvaise) béquille sans savoir ce qu'elle soutient ni pourquoi... vous voyez le tableau. C'est d'ailleurs la raison principale des rechutes multiples.



Pour info : le tabac est une plante de feu, masculine, selon les guérisseurs amazoniens. Il est LA plante la plus utile et la plus puissante du panthéon de ces médecines traditionnelles. Son emploi nécessite donc le plus grand respect et la plus grande préparation et ses effets sont très, très bénéfiques. Je suis là pour en témoigner.
Notre utilisation "ludique" de cet outil de soin merveilleux, mais très sérieux est à l'origine de tous nos problèmes. Décalage total, mais bien compréhensible. Imaginez d'utiliser nos médicaments les plus puissants pour le plaisir : chimio, antidépresseurs, morphine... catastrophe annoncée!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maudite cigarette   Ven 20 Aoû 2010 - 7:16

Moi aussi j'aimerai arrêter définitivement cette foutue cigarette, c'est plus facile à dire qu'à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Cessounette
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Maudite cigarette   Ven 20 Aoû 2010 - 8:08

On ne le répètera jamais assez : lorsqu'on décide d'arrêter de fumer, si on arrive à tenir 3 semaines, la dépendance physique s'en va... Ne reste "que" la dépendance psychique. Je sais que c'est la plus dure à combattre, mais en sachant cela, n'est-ce pas plus facile ? (c'est une question sincère, je n'ai jamais fumé et je ne cherche pas à juger qui que ce soit)
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Maudite cigarette   Ven 20 Aoû 2010 - 8:26

Pour ma part, je n'aurais jamais pu arrêter tout ce que j'ai arrêté seul, sans aide et sans accompagnement. J'aillais jusqu'à ignorer que j'avais un problème! Je fumais du tabac quotidiennement, même si ce n'était pas le coeur de mes consommations... Par chance, cet accompagnement s'est avéré toucher aux trois dimensions que je mentionnais plus haut, ce qui au passage, m'a engagé sur le chemin de la conversion.

Béni soit le Seigneur!
Revenir en haut Aller en bas
Micka
Disciple
Disciple
avatar


MessageSujet: Re: Maudite cigarette   Ven 20 Aoû 2010 - 11:25

Je suis passer par là moi aussi et j'ai fumé pendant 9 ans, j'ai même arreté en 2007 mais j'étais pas trop accro.. Bon, vous allez me dire qu'on n'est pas tous pareille. Je vous dirai une chose si ça peut vous aider: "LA VOLONTE" ;il ne faut pas être prisonnier de ça, je sais, facile à dire qu'a faire mais c'est comme ça, et le mieux aurait été de ne jamais commencer. Comme vous savez la cigarette peut provoqué l'impuissance, jaunir les dents et les doigts, boucher les artères, diminution des neurones, moins d'endurance..exect. J'avais un ancien patron qui lui aussi fumé et il voulait arrêter, il nous disait qu'il allé arrêter le lendemain.. (j'arrête demain) et donc arriver au jour quand j'arrivai à l'atelier, le patron avait la cigarette à la bouche! pour dire qu'il été vraiment motivé.. si la volonté n'y est pas, c'est pas la peine. Et je sais pas si les patchs font effé ou non mais le meileur remède et "la volonté". Ne vous sentez pas prisonnier de ça, vous devez croire en vous!

Pas bien!

Bien!, avec modération.
__________
Soyez plus fort contre ça.

En Christ, Micka.
____________________
"Dieu est miséricorde car sa bonté demeure à toujours"
"Les voies de Dieu sont parfaites,La parole de l'Eternel est éprouvée;
Il est un bouclier pour tous ceux qui se confient en Lui."
[Psaume 18]
Revenir en haut Aller en bas
GrandParleurTiFaiseur
Apôtre
Apôtre



MessageSujet: Re: Maudite cigarette   Ven 20 Aoû 2010 - 14:08

Merci pour vos conseils , je vais attendre encore un peu avant d'arrêter . Car un deuxième enfant ca va être stressant .

mais par contre je vais me limiter à 3 ou 4 cigarettes par jour

matin midi soir et avant le dodo .

Je vais essayer ca , je vous en redonne des nouvelles .

Et je vais essayer d'agir sur les 3 plans que vous avez mentionné , plus tard .

Je fume surtout au travail normalement ...
Revenir en haut Aller en bas
Micka
Disciple
Disciple
avatar


MessageSujet: Re: Maudite cigarette   Ven 20 Aoû 2010 - 15:59

Très bien, prenez votre temps et essayez de réduire petit à petit vos consomation et vous devriez vous détacher de cela, on peut tous s'en sortir, il faut se battre et ne pas sombrer. Vous avez su pour Françoise qu'elle avez des problèmes avec la cigarette? et apparament elle sont sort bien.. alors pourquoi pas vous? Ayez foie et volonté, je prierai pour vous. Au plaisir de vous relire.

En Christ, Micka.
____________________
"Dieu est miséricorde car sa bonté demeure à toujours"
"Les voies de Dieu sont parfaites,La parole de l'Eternel est éprouvée;
Il est un bouclier pour tous ceux qui se confient en Lui."
[Psaume 18]
Revenir en haut Aller en bas
Malchiel
Nouveau
Nouveau
avatar


MessageSujet: Re: Maudite cigarette   Sam 21 Aoû 2010 - 7:26

Bonjour GrandParleurTiFaiseur.

GrandParleurTiFaiseur a écrit:
Merci pour vos conseils , je vais attendre encore un peu avant d'arrêter . Car un deuxième enfant ca va être stressant .
C'est commode de dire ça, non ? Bientôt vous allez dire, je fume pour surmonter le stress dû à la naissance de mon enfant. Cela ne sonne pas très juste, quand même.

GrandParleurTiFaiseur a écrit:
Je fume surtout au travail normalement ...
Un premier pas serait de ne plus fumer du tout à la maison, justement parce qu'un enfant va y naître. Ce serait un moyen progressif de commencer à arrêter, dans le même esprit que réduire peu à peu la consommation quotidienne. Et surtout, c'est un effort que vous ne faîtes pas pour vous-même, mais pour votre enfant, ce qui sera sûrement une grande source de motivation ! Gloire à Dieu.

Entre parenthèse, une recherche récente montre que les résidus de cigarette consumée qui se déposent sur les vêtements pourraient eux-aussi être cancérigènes. En clair le tabagisme passif n'est pas seulement être en présence d'un fumeur la cigarette au bec, c'est aussi être en présence d'un fumeur qui a fumé toute la journée au boulot et rentre à la maison avec des vêtements imprégnés de résidus brûlés et microscopiques des cigarettes consumées pendant la journée. Que ce sont prouvé ou pas, on peut se motiver à partir de là : vous ne faîtes pas seulement de mal à vous-même, mais aussi à vos proches.

Je vous souhaite beaucoup de courage, demandez l'aide de Dieu pour vous aider à surmonter cette épreuve.

ps: j'ai fumé durant 10 ans et grâce à Dieu j'ai réussi à arrêter en août 1998.
Revenir en haut Aller en bas
http://chretien.mywebcommunity.org/
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Maudite cigarette   Sam 21 Aoû 2010 - 8:54

Citation :
C'est commode de dire ça, non ? Bientôt vous allez dire, je fume pour surmonter le stress dû à la naissance de mon enfant. Cela ne sonne pas très juste, quand même.

Je trouve votre jugement un peu dur et hâtif. Chacun se positionne comme il peut face à une naissance, et ça secoue les individus et les familles de manière très variable. Rajouter de la tension dans un système déjà déstabilisé (même si c'est pour une bonne raison) n'est ni à la portée de tous, ni nécessairement la bonne solution.
Revenir en haut Aller en bas
Micka
Disciple
Disciple
avatar


MessageSujet: Re: Maudite cigarette   Sam 21 Aoû 2010 - 10:03

J'approuve entièrement avec vous DamienH, à chacun son rythme.. Dieu n'est pas presser.

____________________
"Dieu est miséricorde car sa bonté demeure à toujours"
"Les voies de Dieu sont parfaites,La parole de l'Eternel est éprouvée;
Il est un bouclier pour tous ceux qui se confient en Lui."
[Psaume 18]
Revenir en haut Aller en bas
Malchiel
Nouveau
Nouveau
avatar


MessageSujet: Re: Maudite cigarette   Lun 23 Aoû 2010 - 10:35

C'est vrai que nous sommes tous différents les uns des autres. Pour moi la déstabilisation a été totale lorsque ma fille est née. Mais justement, être obligé de sortir de la routine donne une autre perspective et peut être une opportunité extraordinaire. L'année suivante après la naissance de ma fille, j'en ai profité pour faire un régime alimentaire où j'ai perdu 18kg. Chose que je n'aurai pas eu la force de faire si ma vie n'avait pas été bouleversée par sa naissance. Je l'ai fait aussi pour elle, pour qu'elle ait son papa en bonne santé le plus longtemps possible ! Smile J'ajoute que c'est cette période de bouleversement total qui m'a ramené sur le chemin de la foi. M'enfin, ce sont des mécanismes complexes qui se déroulent dans la tête des personnes, soudain Dieu vient nous illuminer et nous donne la force de sauter les obstacles. On ne peut pas comparer une situation à une autre, à part souhaiter à GrandParleurTiFaiseur que Dieu lui donne la force et la motivation pour abandonner la cigarette.
Revenir en haut Aller en bas
http://chretien.mywebcommunity.org/
Séverine
Nouveau
Nouveau



MessageSujet: Re: Maudite cigarette   Mar 16 Nov 2010 - 18:29

Avez-vous arrêté depuis ? (Et bébé est-il né ?)

Je voulais témoigner car dans ma famille on a tous arrêté.

Déjà mon mari et moi ne fumions pas chez nous, notre aîné est lourdement handicapé, quand il était bébé cardiaque et asthmatique, la question ne s'est pas posée (mais même avec un bébé en pleine forme faudrait fumer dehors). Nous fumions environ 30 à 40 cigarettes par jour chacun.

Nous avons lu le livre d'Allen Carr. Comme le dit Damien plus haut, il n'y a pas que la dépendance physique et Allen Carr commence par essayer de nous libérer de notre emprise psychologique (il ne distingue que 2 dépendances: physique et psychologique). Et oui, on lit le bouquin en fumant puis on fixe sa date d'arrêt dans le mois qui suit... J'aime bien l'idée ! Donc au départ c'est très facile, il suffit de lire, aucun effort à fournir. Je l'ai lu une seconde fois pour reculer l'échéance. Le dernier jour, le bouquin préconise de fumer 3 ou 4 cigarettes d'affilée, en se concentrant sur toutes nos sensations. Et j'ai arrêté comme ça.

Mon mari a repris mais il a arrêté de nouveau plus tard, le bouquin l'a aidé à passé le cap en comprenant sa dépendance mais il n'était pas prêt quand il l'a lu la première fois (se débattait à arrêter l'alcool cette année-là)

Mon papa a arrêté cette année. Après presque 40 ans de cigarettes, mais c'est un autre événement déclencheur: il vient d'avoir un cancer, il est presque tiré d'affaire, mais il dit "qu'il n'aura jamais le courage de repasser par là" alors les médecins ont vérifié ses poumons, ils sont nickels, il a l'impression d'avoir une seconde chance, il l'a saisie au vol.

Ah oui, l'autre idée qui m'a séduite chez Allen Carr: il ne culpabilise pas le fumeur, il nous traite comme un malade dépendant, il a des égards pour nous...

Ça change franchement la vie, je vous souhaite de tout coeur de vous libérer de cette entrave.
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Maudite cigarette   Mer 17 Nov 2010 - 13:36

Marrant : j'ai passé une soirée il y a deux jours avec un ami qui a arrété avec ce bouquin et qui a tanné un ami prêtre pour qu'il arrète pendant des heures, en lui recommandant cette lecture! Même si je ne fume pas (plus), je vais aller y jeter un oeil...
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
Modératrice
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: Maudite cigarette   Jeu 18 Nov 2010 - 15:52

Chers frères et soeurs en jésus,

Ne surtout pas trop mettre son appui dans tout ce que l'on nous propose comme recettes miracles. Bien sûr, il est necéssaire de suivre les tuyaux et bons conseils. Mais il faut surtout espérer dans l'infinie miséricorde de Dieu; le prier sans cesse.
Beaucoup prier afin d'éloigner ses premiers "mouvements" et désirs qui parraissent insurmontables.
Que les têtes à têtes avec Dieu vous permettent de vaincre toutes vos faiblesses.

Affectueusement,

Françoise

____________________
"Si mon âme se désole je me souviens de toi mon Dieu"
Revenir en haut Aller en bas
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Maudite cigarette   Mer 28 Déc 2011 - 12:39

Voici mon témoignage... si çà peut aider...

Durant des années (une fois par an pendant quinze ans), j'ai essayé la "méthode de la volonté" ajoutée à l'achat et l'emploi des timbres de nicotine, et autres. En janvier 2004, j'ai adhéré au mouvement "Faustinum" (Apôtres de la Miséricorde divine). Les conférences à étudier comprenaient une méthode de vie intérieure : il fallait tenir un petit carnet et noter chaque jour les "victoires" et les "chutes". Mais le plus clair c'était encore ce serment : "Je m'engage à combattre mes mauvais penchants tous les jours de ma vie"...

Ne pouvant pas ignorer que le tabac était mon principal mauvais penchant, j'ai bien sûr noté ma consommation quotidienne. Mais je n'en sortais pas vraiment. J'ai seulement découvert, grâce au carnet, que je fumais plus après tel ou tel "contre-temps". Et puis, çà a fait "tilt" : la méthode de la volonté ne fonctionnerait pas, c'était encore un indice de mon orgueil. Aussitôt, je me suis mis à prier la Vierge Marie (c'était en mai) pour obtenir du Seigneur qu'Il me délivre du tabac. Le 13 mai, j'ai passé une journée assez extraordinaire, au troisième jour de sevrage. J'allais craquer "d'un instant à l'autre", mais Dieu a comme "bloqué" cet instant. Impossible de mieux le dire. Toute la journée, je l'ai vécue entre Joie et douleur. Mais des années plus tard, je souhaiterais revivre l'expérience - tant la Joie était plus forte que la douleur !

L'an dernier, je me suis retrouvé résolument seul à tout gérer dans la maison familiale. J'ai craint de tomber dans "le bon petit verre", comme j'en ai tant vu tomber. Mais à nouveau, j'ai prié pour être libre. Plus touché un verre (ni apéritif, ni bière, ni vin, rien) depuis le 3 novembre dernier. Je sais déjà que je ne boirai plus jamais... Cependant, le combat de chaque jour contre "les mauvais penchants" n'est jamais vraiment terminé !
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
Cinci
Ami(e)
Ami(e)



MessageSujet: Re: Maudite cigarette   Ven 16 Mar 2012 - 14:18

Moui ...

Il fait pratiquement un an jour pour jour que j'aurai cessé de fumer. Ne me demandez pas comment je m'y suis pris, sans méthode particulière, sans timbre, sans rien. Je sais seulement que je traversais une très mauvaise période sur le plan physique, avec des petits malaises nouveaux, quelques signaux inquiétants. J'avais le sentiment d'être sous le coup d'une sorte d'intoxication et que c'est mon corps qui m'envoyait le message «Ça suffit !»

La seule chose que je sais est que j'aurai décidé à ce moment-là de prendre un chemin de vie pour moi, et que la décision impliquait une bonne détoxification en tout premier lieu. Je suis le premier surpris à considérer comment le sevrage me fut particulièrement facile. C'est bien étrange.

Ce fut comme une sorte de grâce. Sauf, je ne me risquerais pas à recommencer le cycle complet. Je ne parierais pas sur la facilité habituelle de la chose.

Bref, je crois qu'il faut en premier avoir quasiment atteint le fond du tonneau, en avoir assez d'un état et être fermement résolu à en sortir. Il faut avoir fait l'expérience en profondeur d'une certaine prise de conscience. C'est comme sentir viscéralement jusque dans la dernière fibre au bout des orteils en quoi le truc est poison; poison comme s'il fallait avaler un grand verre d'arsenic.

Tiens ! faire comme dans la méthode ignatienne des jésuites : se représenter le produit comme s'il s'agissait de s'injecter du cyanure. Il faut sentir l'effet de destruction.

[...]

Après je sais que j'en suis définitivement libéré maintenant. Parce que je suis indifférent, totalement détaché du produit comme je pouvais l'être à l'âge de cinq ou dix ans en un sens, comme neutre, non pas agressif, serein et non pas emmerdeur ou culpabilisateur vis à vis ceux qui boucanent encore. Je fais juste sentir pour vrai comment le plaisir d'avoir une cage thoracique libérée est meilleur que le plaisir (parce qu'il en est un pour vrai) de tirer une bouffée de temps à autre.

Ah oui ! petit détail ... le sevrage me fut facile et c'est vrai. Seulement, pendant quelques mois (oui, des mois !) je me sentais pire que j'étais auparavant, pire après avoir cessé que les mois avant d'avoir arrêté la décision de stopper. En un mot, comme si drogué dans le fond, je ne me sentais plus, le recouvrement d'une sensibilité me faisait éprouver avec plus d'acuité les phases de désintox. Sur le coup, ce n'était pas gratifiant du tout. L'envie de fumer s'est envolée comme par enchantement pour moi (pas dur; une vraie grâce) mais le processus de recouvrement d'un état meilleur, en soi, me faisait payer les années d'abus par une manière de sensation déplaisante.

Un vrai purgatoire (sourire)
Revenir en haut Aller en bas
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Maudite cigarette   Ven 16 Mar 2012 - 14:35

Puissions-nous tous et toutes obtenir de nous détacher de tous ces liens de notre ancienne vie. Je ne sais pas trop comment expliquer cela, mais de mon point de vue, il s'agit moins de lutter "contre" mais de "laisser la place" à la vie que le Seigneur me propose. Mon problème - je préfère dire ainsi, c'est la crainte de "perdre le contrôle". Mais j'ai conscience au même moment que cette crainte est tout à fait subjective, ce n'est qu'un reste de "l'homme ancien" que je fus.

Voyons, j'ai déjà été délivré du tabac, de l'alcool, mais je reste avec d'autres liens "psycho-affectifs" dont ma conscience n'est pas libre encore. Je vais prier ce soir afin que nous soyons vraiment libres, que nous obtenions la liberté promise par Jésus: "La vérité vous rendra libres"...

Je tire mon petit pain biblique de ce soir à cette intention: Seigneur, que je me laisse faire par ta grâce !

http://www.adlumen.net/pains/index.html

Comme le Seigneur est proche ! Voici ce que je viens de 'piocher' :

"Je répandrai sur vous une eau pure et vous serez purifiés" (Ez. 36:25)

Je ne doute plus, je ferme ma bouche !

.
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
le gyrovague
Ami(e)
Ami(e)
avatar


MessageSujet: Re: Maudite cigarette   Ven 16 Mar 2012 - 16:59

Ma relation au tabac est particulière car, contrairement à la majorité des fumeurs, je ne fume pas la cigarette mais la pipe.

La cigarette m'a tout de suite paru être un piège à nicotine par la facilité d'utilisation qu'elle offre, en effet, il ne faut que quelques secondes pour sortir une cigarette de son paquet et l'allumer, ce geste devenant vite un mauvais réflexe d'où un risque accru de dépendance rapide.

Certes, il peut tout à fait y avoir également risque de dépendance à la pipe mais la pipe a tout de même l'avantage de ne pas rendre machinal le fait de fumer car le temps de préparation d'une pipe demande plus de temps que d'allumer une cigarette permettant ainsi de réaliser pleinement que l'on s'apprête à fumer. De plus, fumer une pipe prend environ 40 minutes ce qui réduit nettement les occasions de fumer au contraire de la cigarette qui se fume en quelques minutes.

Je signale également que la pipe est moins nocive que la cigarette puisqu'elle évite de fumer le papier qui est extrêmement toxique.

Les fumeurs de pipe comme les fumeurs de cigares et contrairement à la majorité des fumeurs de cigarette, sont des esthètes du tabac et savent, du moins c'est mon cas, fumer par unique plaisir au lieu de fumer par besoin.

Je conseille donc à tous les fumeurs invétérés de cigarette d'essayer la pipe. Quant à ceux qui essayent d'arrêter de fumer mais ne le peuvent pas de manière radicale, d'essayer de passer par cette étape de transition que pourrait être la pipe, sachant que dans mon cas, je ne fume qu'une pipe par jour.

Je précise tout de même que depuis l'age de 13 ans que je fume la pipe, il m'arrive de ne pas fumer pendant des mois voire même des années sans que le tabac me manque aucunement.

P.S : Je suis enchanté de retrouver ce cher Boisvert et son avatar de J.G. !!! Qui suis-je ? clindoeil
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Maudite cigarette   Sam 17 Mar 2012 - 0:31

Le gyrovague ? Qu'est-ce que je gagne ? bounce

:!yesss!:

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maudite cigarette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maudite cigarette
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La Galilée quotidienne :: L'hôpital-
Sauter vers: