Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 l'église autorise t'elle de le faire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
étoile du matin
Nouveau
Nouveau
avatar


MessageSujet: l'église autorise t'elle de le faire ?   Lun 15 Nov 2010 - 14:31

chers du forum
une question qui est en moi et que j'ai vécu,j'aimerai savoir si l'église condamne ceux de ses fils et filles qui au terme d'un chagrin insurmontable après le décès d'un être cher,comme la perte d'un enfant pour une mère,s'adonne à des pratiques occultes en vue de rentrer en contact avec le défunt.que dit l'église?on peut dire aussi que les voies du ciel sont impénétrables puisque un des tout premier contact avec l'au delà fut reçu par radio vatican en tci .
Revenir en haut Aller en bas
Cessounette
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: l'église autorise t'elle de le faire ?   Lun 15 Nov 2010 - 14:49

La Bible est très claire :

«Il ne se trouvera au milieu de toi... ni devin qui se mêle de divination, ni pronostiqueur, ni enchanteur, ni magicien, ni sorcier, ni personne qui consulte les esprits, ni diseur de bonne aventure, ni personne qui interroge les morts ; car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel» (Deutéronome 18 v. 10-12).
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: l'église autorise t'elle de le faire ?   Lun 15 Nov 2010 - 23:19

Bonjour étoile du matin,

Voici ce que dit le Catéchisme de l'Église Catholique :

III. " Tu n’auras pas d’autres dieux devant moi "

2110 Le premier commandement interdit d’honorer d’autres dieux que l’Unique Seigneur qui s’est révélé à son peuple. Il proscrit la superstition et l’irréligion. La superstition représente en quelque sorte un excès pervers de religion ; l’irréligion est un vice opposé par défaut à la vertu de religion.

La superstition

2111 La superstition est la déviation du sentiment religieux et des pratiques qu’il impose. Elle peut affecter aussi le culte que nous rendons au vrai Dieu, par exemple, lorsqu’on attribue une importance en quelque sorte magique à certaines pratiques, par ailleurs légitimes ou nécessaires. Attacher à la seule matérialité des prières ou des signes sacramentels leur efficacité, en dehors de dispositions intérieures qu’ils exigent, c’est tomber dans la superstition (cf. Mt 23, 16-22).

L’idolâtrie

2112 Le premier commandement condamne le polythéisme. Il exige de l’homme de ne pas croire en d’autres dieux que Dieu, de ne pas vénérer d’autres divinités que l’Unique. L’Écriture rappelle constamment ce rejet des " idoles, or et argent, œuvres de mains d’hommes ", elles qui " ont une bouche et ne parlent pas, des yeux et ne voient pas ... ". Ces idoles vaines rendent vain : " Comme elles, seront ceux qui les firent, quiconque met en elles sa foi " (Ps 115, 4-5. 8 ; cf. Is 44, 9-20 ; Jr 10, 1-16 ; Dn 14, 1-30 ; Ba 6 ; Sg 13, 1 – 15, 19). Dieu, au contraire, est le " Dieu vivant " (Jos 3, 10 ; Ps 42, 3 ; etc.), qui fait vivre et intervient dans l’histoire.

2113 L’idolâtrie ne concerne pas seulement les faux cultes du paganisme. Elle reste une tentation constante de la foi. Elle consiste à diviniser ce qui n’est pas Dieu. Il y a idolâtrie dès lors que l’homme honore et révère une créature à la place de Dieu, qu’il s’agisse des dieux ou des démons (par exemple le satanisme), de pouvoir, de plaisir, de la race, des ancêtres, de l’Etat, de l’argent, etc. " Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon ", dit Jésus (Mt 6, 24). De nombreux martyrs sont morts pour ne pas adorer " la Bête " (cf. Ap 13-14), en refusant même d’en simuler le culte. L’idolâtrie récuse l’unique Seigneurie de Dieu ; elle est donc incompatible avec la communion divine (cf. Ga 5, 20 ; Ep 5, 5).

2114 La vie humaine s’unifie dans l’adoration de l’Unique. Le commandement d’adorer le seul Seigneur simplifie l’homme et le sauve d’une dispersion infinie. L’idolâtrie est une perversion du sens religieux inné de l’homme. L’idolâtre est celui qui " rapporte à n’importe quoi plutôt qu’à Dieu son indestructible notion de Dieu " (Origène, Cels. 2, 40).

Divination et magie

2115 Dieu peut révéler l’avenir à ses prophètes ou à d’autres saints. Cependant l’attitude chrétienne juste consiste à s’en remettre avec confiance entre les mains de la Providence pour ce qui concerne le futur et à abandonner toute curiosité malsaine à ce propos. L’imprévoyance peut constituer un manque de responsabilité.

2116 Toutes les formes de divination sont à rejeter : recours à Satan ou aux démons, évocation des morts ou autres pratiques supposées à tort " dévoiler " l’avenir (cf. Dt 18, 10 ; Jr 29, 8 ). La consultation des horoscopes, l’astrologie, la chiromancie, l’interprétation des présages et des sorts, les phénomènes de voyance, le recours aux médiums recèlent une volonté de puissance sur le temps, sur l’histoire et finalement sur les hommes en même temps qu’un désir de se concilier les puissances cachées. Elles sont en contradiction avec l’honneur et le respect, mêlé de crainte aimante, que nous devons à Dieu seul.

2117 Toutes les pratiques de magie ou de sorcellerie par lesquelles on prétend domestiquer les puissances occultes pour les mettre à son service et obtenir un pouvoir surnaturel sur le prochain, – fût-ce pour lui procurer la santé -, sont gravement contraires à la vertu de religion. Ces pratiques sont plus condamnables encore quant elles s’accompagnent d’une intention de nuire à autrui ou qu’elles recourent ou non à l’intervention des démons. Le port des amulettes est lui aussi répréhensible. Le spiritisme implique souvent des pratiques divinatoires ou magiques. Aussi l’Église avertit-elle les fidèles de s’en garder. Le recours aux médecines dites traditionnelles ne légitime ni l’invocation des puissances mauvaises, ni l’exploitation de la crédulité d’autrui.


Ne désespérez pas si vous avez eu recours à ces pratiques - surtout par ignorance - Dieu est Amour et il vous attend les bras grands ouverts pour vous réconcilier avec Lui dans le Sacrement du Pardon. Déposez tout cela au pied de la Croix et demandez-lui de vous libérer de tous liens que vous auriez pu contracter avec des entités peu recommandables.

Je vous invite également à consulter le très riche site Final Age qui aide au discernement des différentes propositions qui nous viennent de toutes parts de nos jours et qui peuvent nous tromper : http://www.final-age.net/

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Spe Salvi
Intime
Intime
avatar


MessageSujet: Re: l'église autorise t'elle de le faire ?   Mar 16 Nov 2010 - 5:09

Je pense que le désir de consulter les oracles païens (spiritisme ou voyants, mediums, etc.) vient de la méconnaissance que nous avons souvent de la Communion des Saints.

Lorsque nous "perdons" un être cher, que donc, c'est le Seigneur qui le "gagne", nous pouvons être assurés d'une chose : son lien avec nous n'est pas rompu. Nous aurons la joie de nous retrouver un jour, mais en attendant, nous pouvons prier, notamment avec N-D du Suffrage, pour les Âmes du Purgatoire (c'est d'ailleurs leur mois, Novembre) et ainsi nous rapprocher de ceux qui se sont endormis "dans l'espérance de la Résurrection".

L'Eglise ne me semble pas prévoir quelque sanction que ce soit, en cette matière, elle est bien placée d'ailleurs pour comprendre la souffrance, mais elle peut aider, par les Sacrements (notamment celui de la Réconciliation, qui permet de reposer tous nos fardeaux - pas uniquement nos fautes Smile - entre les Mains du Seigneur).

Nous pouvons méditer les Sept Douleurs de Sainte Vierge, aussi, c'est une solution qui apporte beaucoup de réconfort, surtout si une maman a perdu son enfant.

Moi, je dirais que, quand on ne "digère" pas une telle épreuve, on peut essayer de demander de l'aide à son prêtre, lui demander d'expliquer précisément ce qu'est la mort, ce qu'il y a après, comment est vécu ce passage par un chrétien, etc. Il ne faut pas non plus hésiter à chercher le réconfort auprès de nos frères, parce que la souffrance, à pareille intensité, peut s'accompagner d'un repli sur soi qui fait perdre un peu le sens de l'orientation et risque de ne plus nous permettre d'y voir bien clair.


Je précise que lorsque l'on entre en "contact" avec l'occulte, comme le Seigneur n'a pas prévu de révéler Lui-même ce qui est préservé dans le secret, nous avons peut-être toutes les chances d'entendre des choses qui ne viennent pas de Lui et qui ne sont pas portées par Ses Anges... Prudence, surtout, il vaut mieux aller vers Lui : Jésus

Bon courage, en tout cas, chère Etoile du matin, si vous êtes affligée d'un deuil ou si c'est quelqu'un de votre entourage, mais quoi qu'il arrive, je ne sais pas ce qu'il est de l'Eglise elle-même, mais je doute fort que qui que ce soit ait l'idée de condamner la souffrance. On préfèrera certainement donner des conseils de réconfort, comme toujours, et surtout d'Amour.

Dans le Seigneur, en union de prière,

Spe salvi facti sumus
Smile
Revenir en haut Aller en bas
étoile du matin
Nouveau
Nouveau
avatar


MessageSujet: Re: l'église autorise t'elle de le faire ?   Mar 16 Nov 2010 - 5:54

merci à vous pour les réponses que j'ai lu attentivement,je comprends tous ce qui à été dis ,personnellement je suis entré en contact avec ma mère,j'avais demandé cette grâce que j'ai reçue sans cela j'aurai peut être perdu la foi,car le pardon et la réconciliation n'avait pu se faire de son vivant,dans la lumière de l'amour éternel elle a compris ses fautes et j'ai pardonné,voila depuis je ne demande plus rien,mais toujours heureux pour les autres lorsqu'il reçoivent ce cadeau du ciel.
je ne mélange pas magie noire et blanche,qui est par exemple de se faire soigner par imposition des mains.
et que dire de ceux qui ont fait une expérience de sortie du corps (NDE) la vision d'amour et le détachement des choses matérielles qui en résulte"maintenant je voie la vie différemment je n'ai plus peur de la mort,ce qu'il me reste à vivre je veux les consacrer aux autres,voilà ce qu'ils expriment,une expérience qui multiplie leur amour sur terre par mille est ce répréhensible?
pour finir une déclaration importante du père concetti,frère de l'ordre des franciscains mineurs,théologien du vatican collaborateur de l'observatoire romano,le quotidien officiel du saint siège,le 28 novembre 1996.

Dieu permet à nos chers disparus qui vivent dans la dimension ultra terrestre d'envoyer des messages pour nous guider en certains moments de notre vie,à la suite des nouvelles découvertes en psychologie sur les phénomènes paranormaux l'église à décidé de ne plus interdire les expériences de dialogue avec les trépassés,à condition qu'elles soient menés dans des buts religieux et scientifiques.
merci à tous,en christ et marie.
didier
Revenir en haut Aller en bas
gerardh
Apôtre
Apôtre



MessageSujet: Re: l'église autorise t'elle de le faire ?   Mar 16 Nov 2010 - 6:12

__________

Bonjour Etoile du Matin,

Vous ne semblez pas avoir compris ou même voulu comprendre les messages qui vous ont été adressés. Ces pratiques sont des abominations ; elles sont démoniaques. Fuyez-les.



___________
Revenir en haut Aller en bas
Cessounette
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: l'église autorise t'elle de le faire ?   Mar 16 Nov 2010 - 7:48

Je dis comme gerardh, pour votre sécurité et le salut de votre âme fuyez ces pratiques !
étoile du matin a écrit:

Dieu permet à nos chers disparus qui vivent dans la dimension ultra terrestre d'envoyer des messages pour nous guider en certains moments de notre vie,
Non ! Ces messages ne viennent pas d'En-Haut, mais d'En Bas, ce sont des leurres !! Les défunts prient et intercèdent pour nous, mais c'est Dieu seul qui agit...
Revenir en haut Aller en bas
Séverine
Nouveau
Nouveau



MessageSujet: Re: l'église autorise t'elle de le faire ?   Mar 16 Nov 2010 - 9:48

étoile du matin a écrit:
une déclaration importante du père concetti,frère de l'ordre des franciscains mineurs,théologien du vatican collaborateur de l'observatoire romano,le quotidien officiel du saint siège,le 28 novembre 1996.

Voilà le genre de discussions qui me posent problèmes... Non pas le thème, qui ne me m'attire pas... Mais l'idée qu'on puisse trouver des citations de personnes qui, à en lire leurs titres, devraient apporter une réponse adéquate, et ensuite des personnes qui affirment le contraire en s'appuyant elles aussi sur des citations explicites des plus crédibles.

Comment faites-vous pour vous faire une opinion dans ce cas ? Avez-vous des ordres de priorités des diverses sources (Bible et catéchisme en priorité puis les déclarations personnelles en dernier lieu ?). Connaissez-vous assez bien votre catéchisme pour savoir si on ne vous raconte pas n'importe quoi ? (quand les témoins de Jéhovah viennent frapper à ma porte je suis vite à cours d'arguments et ils le savent bien)

J'ai conscience que c'est mon ignorance (je n'ai même pas encore lu en intégralité le nouveau testament, ne parlons pas de l'ancien ou du catéchisme) qui asservi ma réflexion... Mais il risque de se passer des années avant que j'ai lu tout ce que je souhaite lire, donc en attendant Question
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: l'église autorise t'elle de le faire ?   Mer 17 Nov 2010 - 13:56

Le monde invisible se manifeste bien à nous, dans la prière, dans les rêves...etc, mais le convoquer "à la demande" présente des risque absolument énormes. On se sait pas ce qui va se manifester, et croyez bien qu'une porte ouverte sur notre âme interesse fortement des squateurs de mauvais aloi, et pas que des entités lumineuses! C'est comme aller se balader avec de bijoux qui brillent, des billets dépassants de toutes nos poches, de nuit, dans une cité sensbile ou un quartier à risques : ça ne veut pas dire du tout que seuls des criminels y vivent, mais le risque de se faire zigouiller, ou au moins, bien abîmer est suffisant pour nous prévenir de tenter l'expérience! Ce bons sens devrait s'appliqer encore plus (bien plus!) aux sessions spirites : le risque pesant sur nos existences (avant ET après notre mort) est tel que l'église, en mère protectrice, ne peut que nous poser un interdit.

Au dela des interdictions et des assouplissements apportés par l'expertise même du saint siège en la matière, c'est la question de notre propre place en ce monde qui est posée. C''est aussi la douloureuse question de l'acceptation, celle du deuil et celle... de la foi! Car si la vie est éternelle, si on croit à notre bref passage ici, alors nul besoin de brusquer les choses et de forcer un contact qui aura lieu fort rapidement avec nos chers défunts (rapidement au regard de l'éternité, face à nos minuscules années incarnées ici bas).

J'ai donné mon avis sur ce topic:

LA
Revenir en haut Aller en bas
étoile du matin
Nouveau
Nouveau
avatar


MessageSujet: Re: l'église autorise t'elle de le faire ?   Mer 17 Nov 2010 - 14:51

paroles de sagesse damien que les vôtres,vous ne jugez pas ,chaque être est unique nos parcours de vies aussi certains souffriront plus que d' autres durant leur existence,comme dans la chanson être né quelque part c'est toujours un hasard
la vérité si elle existe pour l'un ne s'appliquera à tous,la foi devient fragile lorsque la douleur la plus minutieuse se glisse au fond de l'âme.je note votre phrase,si la vie est éternelle,le si est important,certains auront la foi du charbonnier ancré dans leur être,d'autre comme saint thomas auront besoin de voir les saintes plaies.
merci.

la vérité n'est jamais si grande que dans l'humiliation de celui qui l'annonce.

je n'aime pas ceux qui parlent de Dieu comme d'une valeur sûre.je n'aime pas non plus ceux qui en parlent comme d'une infirmité de l'intelligence.je n'aime pas ceux qui savent, j'aime ceux qui aiment.
christian bobin
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: l'église autorise t'elle de le faire ?   Mer 17 Nov 2010 - 17:47

Cher EDM, si je tente au mieux de mes capacités d'amour de ne pas juger les hommes, ce n'est pas par sagesse, mais parce que je connais la douleur, et que je sais qu'elle est bien souvent mauvaise conseillère. C'est que le poids de mes erreurs et ma propre lâcheté qui est à l'origine de ma retenue en ce domaine.

Vous avez raison : la vérité est perçue de manière variable et subjective par les fils du Père. En revanche, la loi est elle la même pour tous. Je parle de la loi naturelle, de la loi qui préside à notre monde créé. Ce que nul ne contesterait pour des lois "tangibles" comme la température d'ébulition de l'eau, la poussée d'archimède, ou comme les principes de la gravitation, vaut aussi pour les lois du monde invisible. Si on saute d'un immeuble de 8 étages, on finira en oeuvre cubiste au sol. Notre perception ou notre acceptation des lois de l'attraction n'y changera rien. Ces lois sont vérités, en ce qu'elles sont implacables et universelles dans leurs effets.
Le monde invisible est lui aussi régi par des lois, des hiérarchies et des typologies de créatures qui y "circulent". Les défunts sont soumis à ces lois, et nous aussi. La matière qui nous constitue étant périssable, les lois qui s'y attachent ne s'appliquent plus à nous dans "l'après" (ou en tout cas, très différement). Mais les lois qui président à notre part invisible, à notre esprit et à notre âme, elles, s'appliquent déjà à nous. Car nous sommes aussi, intrinsèquement, ontologiquement cela. Or, la matière tend à nous illusionner sur cette vérité. Elle nous illusionne notament car elle nous empêche de percevoir ces lois de l'invisible directement, comme on peut sentir le poids de notre corps et donc déduire facilement, même sans la comprendre, la gravitation qui s'y applique (tout comme bien d'autres lois du monde visible : le feu brule, l'eau mouille, les corps se dilatent avec la chaleur...etc).
Le seigneur nous donne donc des pistes, et pose notament ces lois dans le Livre, afin de nous sortir de l'illusion et de l'ignorance. L'église possède sur cette base, une expérience phénoménale, clinique, de l'application de ces lois spirituelles, ou de l'effet de leur viol. Il m'a été donné de voir ces réalités en face, comme saint Thomas. Le seigneur savait la faiblesse vacillante de ma foi. Et si je comprends que la souffrance puisse égarer, je sais maintenant aussi que souffrance ou pas, celui qui saute du 8ème étage, ou qui provoque l'invisible induement, subira dansles deux cas les identiques conséquences de l'impalcabilité de la loi.
De ça, je ne doute pas, même si je doute de moi même et de tout le reste. Ca, je le sais.
Revenir en haut Aller en bas
Spe Salvi
Intime
Intime
avatar


MessageSujet: Re: l'église autorise t'elle de le faire ?   Jeu 18 Nov 2010 - 6:17

Bonjour à tous Smile

Tout d'abord, cher Etoile du matin, veuillez me pardonner de vous avoir tout d'abord parlé au féminin (je suis très distraite, mais de là à faire abstraction d'une signature, je me dépasse, vraiment! Embarassed Encore toutes mes excuses pour cette indélicatesse. ).

J'ai cherché ces jours-ci quelque chose de satisfaisant pour étayer ma très rapide évocation de la Communion de Saints. J'ai feuilleté beaucoup de livres et, bêtement, j'ai oublié d'aller à l'essentiel.
Ce matin, j'ai trouvé quelque chose, sur le site du Vatican, dans la rubrique "La Communion des saints" du catéchisme de l'Eglise.
Il ne s'agit pas d'une réponse directe à la question première, qui est de savoir ce que l'Eglise condamne ou pas, parce que, pour le coup, je crois que savoir ce qu'elle propose à l'adhésion de chacun est peut-être plus pertinent pour ceux qui s'interrogent et cherchent (et j'espère ne pas me tromper sur ce point, j'espère aussi ne pas venir enfoncer des portes ouvertes, comme j'ai souvent la manie de le faire. Si c'est le cas, je vous prie de m'excuser. ).

Voilà :

"II. La communion de l’Église du ciel et de la terre

954 Les trois états de l’Église. " En attendant que le Seigneur soit venu dans sa majesté accompagné de tous les anges et que la mort détruite, tout lui soit soumis, les uns parmi ses disciples continuent sur terre leur pèlerinage ; d’autres, ayant achevé leur vie, se purifient encore ; d’autres enfin sont dans la gloire contemplant ‘dans la pleine lumière, tel qu’il est, le Dieu un en trois Personnes’ " (LG 49) :

Tous cependant, à des degrés divers et sous des formes diverses, nous communions dans la même charité envers Dieu et envers le prochain, chantant à notre Dieu le même hymne de gloire. En effet, tous ceux qui sont du Christ et possèdent son Esprit, constituent une seule Église et se tiennent mutuellement comme un tout dans le Christ (LG 49).

955 " L’union de ceux qui sont encore en chemin avec leurs frères qui se sont endormis dans la paix du Christ ne connaît pas la moindre intermittence ; au contraire, selon la foi constante de l’Église, cette union est renforcée par l’échange des biens spirituels " (LG 49).

956 L’intercession des saints. " Étant en effet plus intimement liés avec le Christ, les habitants du ciel contribuent à affermir plus solidement l’Église en sainteté (...). Ils ne cessent d’intercéder pour nous auprès du Père, offrant les mérites qu’ils ont acquis sur terre par l’unique Médiateur de Dieu et des hommes, le Christ Jésus (...). Ainsi leur sollicitude fraternelle est du plus grand secours pour notre infirmité " (LG 49) :

Ne pleurez pas, je vous serai plus utile après ma mort et je vous aiderai plus efficacement que pendant ma vie (S. Dominique, mourant, à ses frères, cf. Jourdain de Saxe, lib. 93).

Je passerai mon ciel à faire du bien sur la terre (Ste. Thérèse de l’Enfant-Jésus, verba).

957 La communion avec les saints. " Nous ne vénérons pas seulement au titre de leur exemple la mémoire des habitants du ciel ; nous cherchons bien davantage par là à renforcer l’union de toute l’Église dans l’Esprit grâce à l’exercice de la charité fraternelle. Car tout comme la communion entre les chrétiens de la terre nous approche de plus près du Christ, ainsi la communauté avec les saints nous unit au Christ de qui découlent, comme de leur chef, toute grâce et la vie du Peuple de Dieu lui-même " (LG 50) :

Le Christ, nous l’adorons, parce qu’il est le fils de Dieu ; quant aux martyrs, nous les aimons comme disciples et imitateurs du Seigneur, et c’est juste, à cause de leur dévotion incomparable envers leur roi et maître ; puissions-nous, nous aussi, être leurs compagnons et leurs condisciples (S. Polycarpe, mart. 17).

958 La communion avec les défunts. " Reconnaissant dès l’abord cette communion qui existe à l’intérieur de tout le corps mystique de Jésus-Christ, l’Église en ses membres qui cheminent sur terre a entouré de beaucoup de piété la mémoire des défunts dès les premiers temps du christianisme en offrant aussi pour eux ses suffrages ; car ‘la pensée de prier pour les morts, afin qu’ils soient délivrés de leurs péchés, est une pensée sainte et pieuse’ (2 M 12, 45) " (LG 50). Notre prière pour eux peut non seulement les aider mais aussi rendre efficace leur intercession en notre faveur.

959 Dans l’unique famille de Dieu. " Lorsque la charité mutuelle et la louange unanime de la Très Sainte Trinité nous font communier les uns aux autres, nous tous, fils de Dieu qui ne faisons dans le Christ qu’une seule famille, nous répondons à la vocation profonde de l’Église " (LG 51)."


Voilà le fondement de la Foi dans notre Eglise, en ce qui concerne notre relation avec nos êtres chers, endormis dans l'espérance.

Quant à juger, si je peux me permettre, non, personne n'a le droit de juger quelque agissement que ce soit ici-bas, si ce n'est le Juste Juge, et personne n'a le droit d'augurer de Ses saintes Décisions. Par contre, quand un frère ou une soeur se questionne, il est intéressant de chercher avec lui ou elle.

Ainsi, soyez en paix, cher Etoile du matin, sachant ce que l'Eglise propose à notre ratification, qui vous fera, je l'espère, du bien.

Mais surtout, que vous ne vous sentiez pas agressé, parce que la souffrance que vous avez vécue, vous seul et le Seigneur savez sa profondeur et sa douleur. Nous ne pouvons que tenter de partager et de comprendre et je sais bien que "tenter", c'est bien peu, hélas, pour soulager quelqu'un qui souffre. Crying or Very sad

Bien à vous dans le Seigneur,

Spe salvi facti sumus sunny
Revenir en haut Aller en bas
étoile du matin
Nouveau
Nouveau
avatar


MessageSujet: Re: l'église autorise t'elle de le faire ?   Jeu 18 Nov 2010 - 10:16

bonjour à tous
merci spe salvi pour votre recherche,vous parlez de la souffrance je ne suis pas à plaindre quand je vois tous ces gens qui vont passer l'hiver dans la rue,parfois on se dit à quoi bon devant ce déversement de misère "ils" pourraient être en droit de se poser la question "qu'est ce que Dieu fait pour moi" pourquoi des épreuves si lourdes alors que mon voisin baigne dans la surabondance et souvent l'indifférence.
on peut se poser la question de savoir si c'est nous qui décideront ce qui sera,ou est ce Dieu dans sa bonté qui séparera le bon grain de l'ivraie ? je pense que certains athées par leur actions désintéressées envers les autres sont aussi dans la parole du christ,ils n'espèrent même pas la récompense de leur bienfaits dans l'après vie ,personne n'est à même de les juger,ils
sont malgré ce qu'ils disent et pensent enfants de Dieu parce qu'ils appliquent les lois divines,je sais que certains seront d'avis contraire,je les accepte sans difficulté,la parole de chacun est importante et elle mérite d'être lue et entendue.

"quand donc tu présentes ton offrande à l'autel,si là,tu te souvient que ton frère a quelque chose contre toi,laisse là ton offrande devant l'autel et va d'abord te réconcilier avec ton frère"
(matthieu 5,23,24)
Revenir en haut Aller en bas
Spe Salvi
Intime
Intime
avatar


MessageSujet: Re: l'église autorise t'elle de le faire ?   Ven 19 Nov 2010 - 4:52

Je pense comme vous, cher étoile du matin, pour ce qui est de ceux qui font la volonté de Dieu et, partant, Lui plaisent. Le Seigneur est venu appeler tout le monde, toutes les nations, tous les êtres humains de bonne volonté et Il envoie Son Esprit à celui dont l'âme Le reçoit et sait Le conserver.
On dit assez que Dieu ne fait pas acception de personnes. Ceci, je crois, dans les Actes des Apôtres (je ne suis pas forte en citations précises Embarassed )

Quant aux croyants, aux chrétiens, ils ont, eux, le devoir de l'Amour puisqu'ils l'ont reçu en abondance.
Il faut dire que quelqu'un qui connaît la Loi sera jugé selon la Loi. Nous ne devons pas simplement aimer, comme font les païens, mais aimer au-delà. Pour ma part, j'en suis à peine à aimer comme une païenne, alors bon... Je n'irai juger ni croyants ni athées à ce sujet. Sad

C'est, me semble-t-il, au niveau de l'intention que la donne change pour nous : nous n'agissons pas de nous-mêmes mais en remettant nos actions à notre Maître, Celui de qui toute bonne action vient forcément, par inspiration. Du coup, si nous savons véritablement nous en remettre à Lui, nous obtenons très facilement les dons nécessaires à l'espérance et à l'exercice efficace et durable de la Charité (au sens d'Amour, pas au sens corrompu qu'elle a pris avec le temps).

Il me semble que la parabole des talents nous rappelle que si ceux qui ne croient pas accumulent les bonnes œuvres, nous devons, nous, avec toutes les Grâces que nous recevons, en accumuler encore bien plus. Vaste programme. Heureusement que l'Esprit Saint est là pour nous y aider. Mais c'est aussi là que tous ces hommes et ces femmes qui œuvrent pour le bien dans le monde et qui ne sont pas "consciemment" au Christ, peuvent devenir pour nous de véritables rappels, des moteurs pour notre propre engagement dans le monde. Enfin, je crois. Smile C'est comme ça que je l'éprouve, en tout cas. Ils me "bougent", ces gens-là.

Ça me rappelle quelque chose que j'ai lu à ce sujet dans "Dieu est Amour", Deus Caritas Est, à propos de la Charité.
Vous m'inspirez beaucoup de lectures et de recherche, cher étoile du matin, et vous me sortez de ma grande paresse. Merci beaucoup! Bon, j'ai quand même recours au copier-coller parce qu'on ne se refait pas totalement. Very Happy
J'ai glissé dans l'extrait que vous m'avez rappelé le lien qui mène à l'encyclique entière, parce que, hors contexte, ce n'est peut-être pas aussi parlant.

"Le profil spécifique de l’activité caritative de l’Église 31. L’augmentation d’organisations diversifiées qui s’engagent en faveur de l’homme dans ses diverses nécessités s’explique au fond par le fait que l’impératif de l’amour du prochain est inscrit par le Créateur dans la nature même de l’homme. Cependant, cette croissance est aussi un effet de la présence du christianisme dans le monde, qui suscite constamment et rend efficace cet impératif, souvent profondément obscurci au cours de l’histoire. La réforme du paganisme tentée par l’empereur Julien l’Apostat n’est que l’exemple initial d’une telle efficacité. En ce sens, la force du christianisme s’étend bien au-delà des frontières de la foi chrétienne. De ce fait, il est très important que l’activité caritative de l’Église maintienne toute sa splendeur et ne se dissolve pas dans une organisation commune d’assistance, en en devenant une simple variante."

Merci encore pour cette passionnante discussion, cher étoile du matin. Smile Une bonne journée à vous et à tous, dans le Seigneur.

Spe salvi facti sumus sunny
Revenir en haut Aller en bas
étoile du matin
Nouveau
Nouveau
avatar


MessageSujet: Re: l'église autorise t'elle de le faire ?   Ven 19 Nov 2010 - 14:12

bonsoir à tous
si les chrétiens n'ont pas ce devoir d'amour,alors le saint sacrifice aura été vain,chère spe salvi
certains jour j'aime moi aussi comme un paien,alors j'ouvre le livre du saint curé d'ars, du père de foucault
les textes sacrés pour me remettre sur le chemin,difficile chemin que celui d'aimer pour aller au delà:au coeur,
là ou l'amour EST,qui accepte tout,pardonne tout,comprends tout.
merci pour votre présence,en christ et marie.

l'histoire que tu vis,celle de chaque jour est simple donc incompréhensible
aucun livre n'en fait mention,aucune lanterne de papier ne l'éclaire- regarde-
l'essentiel est dans ce que tu oublies et qui se tient devant toi,
c'est par l'infini que tu trouveras l'infini,par ce calme.

ce qui est douloureux,c'est qu'il est impossible d'expliquer quelque chose à quelqu'un
qui ne l'a pas déjà compris.
on peut seulement parler à quelqu'un qui en a déjà le pressentiment
et qui souffre de de ne pas avoir de lumière la dessus.
la lumière du monde
christian bobin
Revenir en haut Aller en bas
Spe Salvi
Intime
Intime
avatar


MessageSujet: Re: l'église autorise t'elle de le faire ?   Mar 23 Nov 2010 - 3:38

Pardonnez-moi, cher Etoile du matin, je suis toujours empêtrée et malhabile dans les recherches sur le forum et je ne trouvais plus ce sujet : voilà qui explique le retard de ce message. Embarassed

Merci beaucoup pour cette réponse que vous avez écrite de plein coeur. Smile
Ces paroles sont précieuses d'ouverture à l'autre et d'amour... Elles sont à méditer.
C'est effectivement impossible de lire à la place de l'autre le livre de sa vie. Seul le Seigneur le peut, voilà pourquoi nous sommes inaptes au jugement, nous. Et c'est tant mieux. Smile

En Christ, par Sa Sainte Mère, bien à vous,

Spe salvi facti sumus sunny
Revenir en haut Aller en bas
étoile du matin
Nouveau
Nouveau
avatar


MessageSujet: Re: l'église autorise t'elle de le faire ?   Mar 23 Nov 2010 - 7:40

chère spe salvi,cher du forum
merci pour vos réponses,on a beau appartenir à une communauté et partager des mêmes valeurs il n'empêche que certains jours l'on se sent un peu seul, indifférence et incompréhension font le reste,enfin comme dit le poète tant que quelqu'un nous parle mourir est impossible.
voila pour vous remercier,ce texte que j'aime et qui se trouve dans la cathédrale saint paul de baltimore (1692)

SOYEZ HEUREUX
allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte,et souvenez vous de la paix qui peut exister dans le silence.
sans aliénation,vivez autant que possible en bons terme avec toute personne.
dites doucement et clairement votre vérité;et écoutez les autres,même le simple d'esprit et l'ignorant;
ils ont eux aussi leur histoire...
ne vous comparez avec personne:vous risqueriez de devenir vain et vaniteux.il y a toujours
plus grand et plus petit que vous...
soyez toujours intéressé à votre carrière,si modeste soit t'elle;c'est une véritable possession
dans les prospérités changeantes du temps...
non plus ne soyez cynique en amour,car il est,en face de toute stérilité et de tout désenchantement
aussi éternel que l'herbe...
au-delà d'une discipline saine,soyez doux avec vous même,pas moins que les arbres et les étoiles;
vous avez le droit d'être ici...
soyez en paix avec Dieu,quel que soit votre conception de lui,et quel que soit vos peines et vos rêves,gardez,dans
le désarroi bruyant de la vie,la paix de votre âme.
avec toutes ses perfidies,ses besognes fastidieuses et ses rêves brisés,
le monde est pourtant beau.soyez positif et attentif aux autres.
et tâchez d'être HEUREUX
Revenir en haut Aller en bas
Spe Salvi
Intime
Intime
avatar


MessageSujet: Re: l'église autorise t'elle de le faire ?   Mer 19 Jan 2011 - 9:45

Ce n'est qu'aujourd'hui que je découvre votre réponse, cher Etoile du matin!
Et quel beau texte. sunny

Merci beaucoup et, vous aussi, soyez heureux! Smile
Dans l'Espérance, dans la Paix et la Joie du Seigneur! Jésus
Revenir en haut Aller en bas
étoile du matin
Nouveau
Nouveau
avatar


MessageSujet: Re: l'église autorise t'elle de le faire ?   Mer 19 Jan 2011 - 11:50

merci spe salvi,que la lumière du divin accompagne chaque instant de votre vie.vous aussi soyez heureuse et miséricordieuse envers vos frères et soeurs,ce dont je ne doute pas.
amitié,en christ et marie
Revenir en haut Aller en bas
Spe Salvi
Intime
Intime
avatar


MessageSujet: Re: l'église autorise t'elle de le faire ?   Mer 19 Jan 2011 - 13:33

Merci beaucoup pour votre tendre et fraternelle bénédiction, cher Etoile du matin. sunny
Notre Espérance est toute en Lui. Jésus
Qu'Il soit glorifié pour les rencontres lumineuses qu'Il nous permet de faire grâce à ce forum. soeur2

Et que soient aussi remerciés ceux qui ont permis que cela soit, qui veillent au bon fonctionnement du site et au bien-être de nous tous. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'église autorise t'elle de le faire ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'église autorise t'elle de le faire ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: Le pèlerin d'Emmaüs :: Chercheur de Dieu-
Sauter vers: