Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je suis blessée, fatiguée, perdue...

Aller en bas 
AuteurMessage
Cessounette
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   Mer 16 Fév 2011 - 6:12

Bonjour à tous,

Je viens vous demander conseil aujourd'hui, car je n'arrive pas à savoir comment réagir face à une situation qui n'a que trop duré...

C'est l'histoire de ma meilleure amie, il y a trois ans, qui m'annonce son mariage, mais qui me dit que je n'y suis pas invitée, et qui se cache derrière le "manque d'argent" pour ne pas inviter ses quatre amis les plus proches... mais qui finalement invitera huit "connaissances". Sad

C'est elle encore qui décide, d'un coup, qu'on ne s'offrira plus de cadeaux à Noël, toujours "par manque d'argent"... Pourtant, elle sait qu'un poème me suffirait. Moi, je lui offre des choses décorées de mes mains, des petits riens, mais qui marquent le coup. L'argent ne rentre pas en ligne de compte... Sad

C'est elle, toujours, qui m'invite à son 30ème anniversaire, prévu un dimanche... Mais qui nous prévient juste le mardi d'avant, alors que nous habitons à plus de 1000 km, de sorte que nous ne pouvons pas prendre de dispositions pour venir. Sad

C'est elle, enfin, qui m'appelle il y a deux semaines, et demande si elle et son mari peuvent dormir chez nous le vendredi soir suivant, car ils viennent dans le coin pour le week-end... Et qui me rappelle le vendredi matin pour me dire que finalement ils préfèrent dormir à l'hôtel, à moins d'une heure de chez nous... Sad

Vous me connaissez maintenant, vous savez que j'ai la sale habitude de m'emporter, de "démarrer au quart de tour" quand je me sens blessée... Eh bien, dans tout ces cas, je n'ai rien dit. J'ai voulu être une bonne amie, et me dire qu'elle faisait cela sans penser à mal, parce qu'elle est comme ça... Mais la vérité c'est qu'à chaque fois ça me déchire un peu plus le cœur... Je me dis qu'elle ne le fait pas exprès, mais la fois d'après c'est comme si elle jetait du sel sur mes plaies... Et plus j'essaie d'analyser, plus je me dis qu'elle essaie, par tous ces moyens, de couper les ponts sans pouvoir le dire.

Or personne, dans notre groupe d'amis, ne réagit, même quand elle leur fait les mêmes choses... Du coup je ne sais plus comment réagir, j'ai bien envie de lui dire combien elle m'a blessée et de couper court, parce que pour moi cette amitié a pris fin quand elle nous a signifié son refus de nous voir à son mariage... mais j'ai peur que mes mots, sous le coup de la douleur, soient trop violents. Sad

Quelqu'un peut-il m'aider, me conseiller ?
Revenir en haut Aller en bas
gerardh
Apôtre
Apôtre



MessageSujet: Re: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   Mer 16 Fév 2011 - 6:34

__________

Bonjour Cessounette,

Ce sont au final de petits problèmes.

L'amour supporte tout, croit tout, espère trout, endure tout (1 Cor 13, 7)

Pourquoi ne pas vous ouvrir à votre amie de vos états d'âme ?



____________
Revenir en haut Aller en bas
Cessounette
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   Mer 16 Fév 2011 - 6:53

gerardh a écrit:
Ce sont au final de petits problèmes.

L'amour supporte tout, croit tout, espère tout, endure tout (1 Cor 13, 7)
Je sais, gerardh... Croyez bien que, à la douleur causée par mon amie, s'ajoute la honte de ne pas pouvoir pratiquer ce que prescrit Saint Paul... Mais dans les faits, il y a des jours où on en a juste marre de se faire piétiner le cœur par des "amis".

gerardh a écrit:
Pourquoi ne pas vous ouvrir à votre amie de vos états d'âme ?
Je n'y arrive pas...
Revenir en haut Aller en bas
Hervé
Intime
Intime



MessageSujet: Re: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   Mer 16 Fév 2011 - 7:01

Je ne pense pas être le meilleur pour résoudre ce genre de problème. A mon avis, les femme sont + douées pour agir de manière diplomatique et en s'adaptant à leur interlocuteur/trice, donc j'espère que vous aurez d'autres réponses !

Je comprends que ce soit douloureux, j'ai moi aussi eu divers soucis avec des amis, parfois ces choses-là amènent à casser la relation d'amitié.
Ce qu'il faudrait savoir, c'est si votre amie est consciente de ce qu'elle fait ou dit. Est-ce qu'elle agit sans trop réfléchir ou pense-t-elle que ce n'est pas important si vous vous sentez blessée, par exemple quand elle décide de ne plus vous offrir de cadeaux de Noël ?

Même si vous ne la voyez pas beaucoup, il serait bon de lui dire calmement que son comportement vous fait du mal, au moins vous ne rassasserez plus tout ça dans votre coeur et elle le saura si elle l'ignorait encore. Sur la manière de l'exprimer, ce n'est pas évident : moi, je ferais une lettre, pour qu'elle puisse la lire tranquillement, mais parfois on peut préférer une discussion qui permet d'être mieux compris, puisqu'il y a un retour + rapide.

Dans tous les cas, priez pour votre amie. Peut-être que vous n'avez pas les mêmes attentes et qu'elle compte + pour vous que vous pour elle. Mais ne vous faites pas trop de souci : même si vous perdez une amie, ce n'est pas la fin du monde Smile

En Union de Prières,
Revenir en haut Aller en bas
Spe Salvi
Intime
Intime
avatar


MessageSujet: Re: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   Mer 16 Fév 2011 - 7:16

gerardh a écrit:

Pourquoi ne pas vous ouvrir à votre amie de vos états d'âme ?

Je suis de cet avis aussi.
Mieux vaut douloureusement risquer de crever un abcès qui, un jour, pourrait finir par avoir raison d'une amitié.

Cessounette a écrit:
Je n'y arrive pas...

Cela, je le comprends aussi, je l'ai vécu, et même dans un passé assez proche.
En réalité, lorsque nous passons les 25-30 ans, tout le monde commence à organiser sa vie (disons, le plus grand nombre) et, quelquefois, en ne trouvant pas tout à fait la place qui convient aux relations qui ont précédé la situation nouvelle.

Mon ami d'enfance et moi avons eu ce genre de soucis.
Tout à coup, je l'ai trouvé changé, même à mon égard et je ne comprenais pas. Je le voyais tellement rarement, par rapport à avant! Et quand nous nous voyions, c'était tellement différent. Je semblais ne plus compter pour lui.

J'ai "souffert" moi aussi en silence, quelques temps, n'étant pas bien sûre de la raison qui me mettait dans cet état de tristesse... Et puis un jour, je lui ai dit que nous devions parler et nous nous sommes téléphonés.
Je crois bien qu'il y a eu un moment où nous étions tous les deux au bord des larmes... que d'imagination, d'un côté comme de l'autre! Embarassed
Nous avions "supposé" beaucoup à partir des faits, lui comme moi, et j'étais sur le point de laisser mourir une amitié de plus de vingt ans pour ces broutilles!

Je ne vous mentirai pas : cela n'a pas tout réglé : nous sommes très différents l'un de l'autre, nos choix de vie l'attestent de plus en plus, pour ne pas dire presque opposés, mais ce n'est pas nouveau et cela ne nous a jamais empêchés de nous aimer.

Seulement, nous, nous ne sommes que deux... J'ai l'impression, chère Cessounette, que vous êtes un "groupe" d'amis?
Craignez-vous, peut-être, de perdre l'affection des autres en ouvrant la plaie qui s'agrandit entre cette amie et vous? De créer des factions adverses au lien de résoudre le conflit?

Ne vous découragez surtout pas de prier pour que votre situation s'améliore et je prierai aussi, soyez-en certaine, mais surtout, ne laissez pas cette gangrène dévorer cette amitié, si vous y tenez encore, ce serait vraiment dommage. No

Si l'occasion se présente de parler de coeur à coeur, préparez le plus paisiblement possible ce que vous avez à dire, pour que ce soient des "remarques" sur la situation, pas des "reproches" directs. Je dis cela sans savoir si cela vous sera utile, c'est que ça l'a vraiment été pour moi : j'ai une tendance à réagir souvent "à fleur de peau", quand il s'agit de mes intimes et que je ne me crois plus aimée... Embarassed

Enfin, je vous embrasse bien affectueusement dans le Seigneur, en union de prière, sunny

Ps : on me signale le message d'Hervé avant que je poste et je pense que je ne pourrais rien ajouter à ce qu'il a dit, je laisse seulement mon "témoignage", mais je crains de faire une redite. Dans le doute... je vous le donne quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Micka
Disciple
Disciple
avatar


MessageSujet: Re: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   Mer 16 Fév 2011 - 8:03

Chère Cessounette,

Je me joins à mes Frères et Soeurs pour vous donnez conseil à mon tour au sujet de votre amie,

essayez de régler les choses, vous gardez tout en vous et cela n'est pas bon, vous devez lui parler et vous verrez que vous vous sentirez mieux.
Et si elle ne comprend toujours pas, et bien tant pis, au moins vous aurez essayer, c'est à elle de savoir ce qu'elle vous fait.

Je le répéterai jamais assez, c'est malheureux à dire.. mais il faut qu'une personne lui arrive quelque chose pour qu'elle comprenne. Crying or Very sad

Je prierai pour vous chère Soeur.

Micka.
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   Mer 16 Fév 2011 - 9:45

Citation :
j'ai bien envie de lui dire combien elle m'a blessée et de couper court, parce que pour moi cette amitié a pris fin quand elle nous a signifié son refus de nous voir à son mariage... mais j'ai peur que mes mots, sous le coup de la douleur, soient trop violents

Bon, mon avis, en rab de celui des autres. Amis, c'est quand on possède les sentiments, l'envie et la capacité de partager. Partager des moments, des peines, une bonne bouteille... que sais-je?!
Ca veut dire que les choses ne sont pas figées, et même que les trajectoires de chacun ayant des évolutions variées à l'infini, c'est plutôt rare que des amis le restent toute une vie. Certes, les médias, les grands romans et le désir de ne pas avoir à nous mouiller régulièrement pour rencontrer de nouvelles personnes nous pousse à croire à l'amitié éternelle. Rien en me parait plus déraisonnable et c'est bien là l'intérêt de l'amitié : elle est vivante, fluctuante et évolutive. Certes, ils y a des exceptions qui confirment la règle, mais il ne faut pas se culpabiliser parce que l'on se compare au fantasme de romans de gare ou de blockbusters américains!

Néanmoins, ça ne veut pas dire non plus que l'on peut s'en moquer et faire l'économie d'un comportement amical irréprochable tant que l'on est amis. Si l'amitié est variante et dynamique, on ne doit pas se salir ni en se fermant trop vite, pour des raisons de confort, ni en traitant l'autre moins bien que l'on aimerait être traité. Et dans ton cas, chère Cessounette, vu que les choses sont pas claires, je crois que tu ne pourras pas simplement tout envoyer bouler!
Bref, une rencontre et un point sur votre relation amicale me semble incontournable : c'est ce flou imposé et les prises de positions incompréhensibles de ton amie qui te font souffrir. Et il n'y a pas de raisons que tu continues à souffrir sans chercher à comprendre. Mais ne sautes pas trop vite sur une conclusion de fin de relation : ce que tu décris est à mon sens une terrible douleur chez ton amie, car se focaliser sur l'argent, mentir, s'isoler de ses proches, vivre des moments importants sans partage... etc, ne peut pas venir d'un état de bonheur. Elle peut avoir zappé, être tombé dans une secte, avoir un mari violent, se droguer, avoir vécu une perte, un viol... mon imagination peut aller loin, mais la vie aussi. Tu t'en voudrais si tu tournais la page sans avoir fini de lire le chapitre, même si c'est épuisant de supporter ce vide et ces esquives incessantes.

Comment je le jouerais?
Un, je lui dirais très brièvement les faits, sans jugement ni passion (enfin, le moins possible) : mariage, anif...etc.
Deux, je lui dirais ce que je ressens par rapport à ces faits. Toujours pas de jugement, juste tes émotions.
Et c'est tout. Si elle ne réagit pas à ça, si elle n'a rien à dire quand tu lui parles de ce que tu éprouves, tu sauras que tu peux passer ton chemin sans t'en vouloir. Mais ça m'étonnerai que ça reste stérile, si tu te cantonnes à ces deux étapes. En général, le problème dans ces mises au point, c'est d'y mettre trop d'émotion négative, donc du jugement déguisé genre "comment as-tu pu me faire ça?". C'est la violence dont tu parlais... Cri du coeur chargé de l'énergie accumulée, légitime sans doutes, mais voué à une posture de contre attaque.

AIC,


Damien
Revenir en haut Aller en bas
lambic
Banni
Banni
avatar


MessageSujet: A traiter par l'indifférence   Mer 16 Fév 2011 - 12:06

A mon humble avis, il faut traiter ces cas de "fausse" amitié par l'indifférence, tourner la page et penser à autre chose...
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   Mer 16 Fév 2011 - 20:32

Je ne suis pas sûre d'avoir une réponse très intelligente à te proposer chère Cessounette. Je vais seulement me baser sur ma propre expérience et tu en retireras ce que tu veux.

J'ai aussi été blessée par une amitié qui m'était extrêmement chère. Une amie, que dis-je une soeur, à qui j'avais confié mes plus profonds secrets. J'ai toujours eu du mal à croire qu'une amitié spirituelle pourrait être si profonde. Puis un jour, elle est sortie de ma vie sans crier gare. À ce jour, je n'ai pas encore compris pourquoi. Je sais qu'elle a vécu de grands bouleversements, surtout spirituels. Je ne crois pas lui avoir fait de mal, du moins pas intentionnellement. C'est juste comme cela... je ne me l'explique pas. Je sais que je ne suis pas facile à vivre et qu'à l'époque j'étais un puits sans fonds. C'est une grande douleur. Bien sûr, le Seigneur a pallié à ce vide, il a raccommodé la déchirure, la suture tient le coup. Mais parfois, ça me revient avec tristesse et j'essaie encore de me jeter dans les bras de Jésus pour qu'il remplisse mon coeur de son pardon. J'ai tenté de la contacter à quelques reprises mais elle m'a fait comprendre clairement qu'elle ne veut plus de contact avec moi.

Qu'est-ce que j'ai appris de cette expérience ? Le renoncement. Celui-ci a beaucoup de poids aux yeux de Dieu (tiens, c'est même de elle cette petite phrase !). J'ai aussi compris que, si l'amitié que nous partagions était une réelle communion dans le coeur de Dieu, elle n'était pas exempte de parfois tomber dans le fusionnel. Il y a même des jours où je remercie le Seigneur pour nous avoir préservées d'un état d'amitié fusionnel pour que Lui seul soit notre premier et unique vrai Ami. "Dieu seul suffit" disait Thérèse d'Avila. Et combien de fois cette parole m'a-t-elle réconforté et ramené à l'essentiel : si les créatures ne peuvent pas aimer parfaitement et de tout l'amour que nous réclamons d'eux, Lui... jamais ne nous abandonnera, toujours Il sera fidèle, toujours Il sera là dans nos tristesses et dans nos joies en se donnant à nous en surabondance.

Une amitié c'est bien...mais il n'y a rien de plus rare qu'un ami... voir le Livre de la Sagesse.

Néanmoins, je prierai pour que tu trouves les mots justes pour lui dire ce qui te blesse et pour que son coeur soit ouvert à te recevoir.

Amitié en Jésus

Smile

Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Cessounette
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   Jeu 17 Fév 2011 - 9:46

Bonjour mes Frères et Sœurs en Christ,

Il m'a fallu beaucoup de temps, de souffrance et de questionnements, de prières, aussi... Mais ça y est. J'ai envoyé un e-mail, où j'ai tout dit. En gros, j'ai repris ce que je vous disais dans mon premier message, et j'ai terminé en laissant une porte ouverte à la copine, mais pas à l'amie.

Et je pense que, même s'il va y avoir une période difficile où nous allons devoir gérer ça avec nos amis communs, je me sentirai plus légère, car j'ai dit ce que j'avais à dire, et que je taisais depuis si longtemps...

Merci à tous pour vos conseils et votre présence. bisou
Revenir en haut Aller en bas
lambic
Banni
Banni
avatar


MessageSujet: L'abcès est crevé   Jeu 17 Fév 2011 - 12:12

Cessounette a écrit:
... Mais ça y est. J'ai envoyé un e-mail, où j'ai tout dit.
Merci à tous pour vos conseils et votre présence. bisou


Vous avez bien fait. C'est très bien ainsi. L'abcès est crevé...
Revenir en haut Aller en bas
MrMollay
Nouveau
Nouveau



MessageSujet: Re: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   Jeu 17 Fév 2011 - 19:24

Bonjour Cessounette,

Je découvre votre topic et je dois dire que j'admire votre patience et votre capacité à faire face.

J'ai moi-même des soucis "amicaux" en ce moment et je n'arrive pas à faire sortir les mots pour m'exprimer face à cette personne.

J'ai bien lu tout le fil et je suis d'accord avec ce membre qui disait que rien n'est figé au cours d'une relation mais que cela ne devait pas induire un mauvais comportement pour autant.

Pourtant, impossible de parler... peur... mais de quoi?

J'ai eu des discussions avec 2 prêtres exerçant dans ma ville, j'ai eu des avis bien différent.
Le fait est que le problème vient peut-être de moi et de mon incapacité à parler de mes émotions, mes resentis, ma vie?


Mes pensées vont vers vous.
Revenir en haut Aller en bas
Cessounette
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   Ven 18 Fév 2011 - 5:10

Bonjour MrMollay,

Merci pour votre gentil message de soutien. C'est vrai que j'ai longtemps eu peur moi aussi, pour ma part je crois que j'avais peur de casser la relation... Mais je me suis aperçue qu'en fait elle était cassée depuis bien longtemps, et pas uniquement par ma faute (même si j'ai certainement eu des torts)...

Il y a des moments, dans toute relation humaine, où il faut être clair avec soi-même et avec l'autre : si quelqu'un vous blesse, et que vous ne lui dites pas parce que vous savez qu'il/elle ne l'a pas fait exprès, comment voulez-vous que la personne devine qu'elle vous a fait du mal ?
Il y a donc un risque qu'elle continue d'agir de la même façon, puisqu'elle ne réalise pas que cela vous blesse... Et c'est un serpent qui se mord la queue.

Ce qu'il faut, comme quelqu'un le disait plus haut, c'est poser le problème calmement, objectivement, et surtout sans colère. C'est le plus dur à faire, mais je crois que j'ai réussi, car véritablement je n'ai ressenti aucune colère en exprimant tout ça.

J'ai choisi l'expression écrite, car c'est plus facile ; on peut s'énerver tout seul, puis se calmer tout seul, et revenir à l'essentiel ; effacer, recommencer... clindoeil Oralement, cela n'est pas possible, et je suis trop impulsive et colérique pour garder mon calme dans une situation qui m'a tant blessée.

Je n'ai eu aucune réponse pour l'instant, je ne sais même pas si elle a lu mon message.
Revenir en haut Aller en bas
GrandParleurTiFaiseur
Apôtre
Apôtre



MessageSujet: Re: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   Ven 18 Fév 2011 - 6:23

Je penses que tu as fais la bonne démarche .

Maintenant la balle est dans son camp .

Lui as-tu demandé si tu lui
avais fait quelque chose ?

Peut-être as-tu fais quelque chose qui lui a déplut ?

Ne soit pas triste , parce qu' il y a des amitiés qui ne durent pas toujours .



Revenir en haut Aller en bas
MrMollay
Nouveau
Nouveau



MessageSujet: Re: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   Ven 18 Fév 2011 - 6:32

Je pense comme vous: ce sont les non-dits plus que les paroles qui brisent les relations.

Ceci dit, je suis en très bon terme avec mon meilleur ami depuis mes 10 ans et j'en ai aujourd'hui 29.Smile
Et ce malgré les hauts, les bas qui caractérisent les relations humaines...! furax

Vous avez fait le nécessaire, la balle est dans son camp, comme dit par mon prédécesseur dans ce fil.
Parfois, les gens changent et deviennent bête, ou pire, mauvais.


Pour ma part, j'ai d'autres chats à fouetter que de me soucier d'un pseudo-ami qui médit dans mon dos et me juge sans cesse, alors que mon papa a failli succomber à une attaque cérébrale.
Je préfère passer du temps à essayer de me réconcilier avec ce dernier (nous sommes fâché depuis fort longtemps) plutôt qu'avec une personne qui a trahi ma confiance, et révélé au plus grand nombre des secrets sur ma vie.

Cela fait 2 mois que je relativise et dédramatise au mieux les incidents de la vie, et que je compte faire ainsi tout au long de mon existence, mais ca demandera quelques efforts.
Car finalement, nous nous empêtrons souvent nous même dans les petits tracas, alors que souvent il suffit de dire nous STOP. Les méchants ne valent pas la peine qu'on s'attarde sur notre chemin.
Même si cela semble parfois difficile...


Mes pensées vont vers vous.
Revenir en haut Aller en bas
GrandParleurTiFaiseur
Apôtre
Apôtre



MessageSujet: Re: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   Ven 18 Fév 2011 - 6:41

Il y a déjà quelqu'un qui a dit :''Ce que tu n'es pas capable de pardonner par toi-même dépose-le aux pieds du Seigneur Jésus . ''

Et ca m'avait réconforté .

Paroles du Seigneur Jésus
« Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous donnerai le repos. Prenez sur vous mon joug et mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de Coeur, et vous trouverez le repos pour vos âmes. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau léger » (Mt 11,28-31- TOB)

Paroles d'aujourd'hui de l'évangile au quotidien

Commentaire du jour
Saint Augustin (354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église
Sermon 96, 9 (trad. Brésard, 2000 ans B, p. 248)

« Suis-moi » (Mt 9,9)


...Qu'ils suivent le Christ, ces membres qui ont ici leur place, chacun selon sa catégorie, chacun selon son rang, chacun à sa manière. Qu'ils renoncent à eux-mêmes, c'est-à-dire qu'ils ne s'appuient pas sur eux-mêmes ; qu'ils portent leur croix, c'est-à-dire qu'ils supportent dans le monde, pour le Christ, tout ce que le monde leur infligera. Qu'ils l'aiment, lui, le seul qui ne déçoit pas, le seul qui n'est pas trompé, le seul qui ne se trompe pas. Qu'ils l'aiment parce que ce qu'il promet est vrai. Mais parce qu'il ne le donne pas maintenant, la foi chancelle ; continue, persévère, supporte, accepte ce retard, et tu as porté ta croix.
Revenir en haut Aller en bas
Cessounette
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   Ven 18 Fév 2011 - 7:40

GrandParleurTiFaiseur a écrit:
Je penses que tu as fais la bonne démarche .

Maintenant la balle est dans son camp .
C'est ce que je pense aussi.

GrandParleurTiFaiseur a écrit:
Lui as-tu demandé si tu lui
avais fait quelque chose ?

Peut-être as-tu fais quelque chose qui lui a déplut ?
Peut-être, c'est vrai que je ne lui ai pas demandé... Mais jusque-là je nous considérais comme des adultes, je pensais que si l'une de nous avait des griefs contre l'autre on pouvait se parler... Mais c'est vrai que je n'ai pas montré l'exemple, en gardant toute ma peine pour moi au lieu de la lui exprimer.

GrandParleurTiFaiseur a écrit:
Ne soit pas triste , parce qu'il y a des amitiés qui ne durent pas toujours .
C'est vrai, tu as raison... Mais c'est dur de voir se briser une amitié de presque vingt ans.

Mais je m'en remettrai : aussi dur que ce soit, je préfère être seule (et je ne le suis pas) que mal accompagnée...
Revenir en haut Aller en bas
Spe Salvi
Intime
Intime
avatar


MessageSujet: Re: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   Ven 18 Fév 2011 - 7:45

Cessounette a écrit:

Je n'ai eu aucune réponse pour l'instant, je ne sais même pas si elle a lu mon message.

Alors nous patienterons avec vous, chère Cessounette! sunny
Je vous garde de cœur et de pensée et je suis sûre que nous en faisons tous autant.
Et quelle que soit l'issue de cette situation, que j'espère cependant heureuse et libératrice, vous avez déjà gagné autant de cœurs fraternels qui vont prier pour vous. sunny Smile

Je vous embrasse bien affectueusement dans le Seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
MrMollay
Nouveau
Nouveau



MessageSujet: Re: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   Ven 18 Fév 2011 - 8:47

Je trouve votre démarche fort louable ma très chère Cessounette, car peu de gens se soucient de leur prochain aujourd'hui...
Car si l'on s'en trouve meurtri, parfois il arrive que les malentendus affectent aussi notre prochain.

Courage!bisou

Vous n'êtes pas seul dans l'épreuve: nous sommes là, et Là-haut aussi, ils sont là pour vous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Cessounette
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   Ven 18 Fév 2011 - 9:17

Vous êtes gentil, MrMollay, et bien indulgent, aussi... Smile

Je ne sais pas si ma démarche est louable, et elle ne l'est probablement pas, puisque malgré mes précautions la personne destinataire de mon message va certainement être blessée. Ce n'était pas mon intention, mais je ne savais pas que faire d'autre, alors attendons et voyons...

J'espère tout du Seigneur, notamment que cette personne sache lire dans mon message la douleur et non la colère, et me comprenne...
Revenir en haut Aller en bas
MrMollay
Nouveau
Nouveau



MessageSujet: Re: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   Ven 18 Fév 2011 - 9:22

Je le souhaite également pour vous Cessounette.

Je vous soutiens dans mes prières, je ne sais que trop bien que ces situations là peuvent etre douloureuses, surtout quand on essaye de résoudre celles-ci en restant fidèle à ses principes.


Tous mes encouragements! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Cessounette
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   Mar 1 Mar 2011 - 8:14

Voilà, c'est fini.

J'ai eu une réponse de sa part, elle bottait en touche, j'ai été plus claire et moins diplomate. Au moins les choses sont sont dites, clairement, sans ambages. Je romps définitivement, puisqu'elle n'a pas su le faire...

Ça me fait mal, parce que je ne suis pas quelqu'un de méchant et que je regrette que ce que j'avais à lui dire lui fasse de la peine ;mais je me sens plus libre aussi, car moins hypocrite.
Revenir en haut Aller en bas
Hervé
Intime
Intime



MessageSujet: Re: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   Jeu 3 Mar 2011 - 15:56

Comme vous ditez, Cessounette, vous devez vous sentir plus libre maintenant. Même si ce fut difficile, vous n'avez plus de relations ambigües et compliquées... Espérons que cela fasse réfléchir cette personne, afin qu'elle progresse humainement. Et ne regrettez rien, la vie vous apportera d'autres amis !

Fraternellement,
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je suis blessée, fatiguée, perdue...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis blessée, fatiguée, perdue...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La Galilée quotidienne :: L'hôpital-
Sauter vers: