Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le réchauffement climatique démasqué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Le réchauffement climatique démasqué   Dim 3 Juil 2011 - 20:51

Arf... le fichier est trop lourd... je devrai le poster en le saucissonnant...

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)


Dernière édition par Hélène le Dim 3 Juil 2011 - 20:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Le réchauffement climatique démasqué   Dim 3 Juil 2011 - 20:54

Global warming introduction résumée… 1/3

- C’est très bien de recycler. Il le faut.
- Agenda caché : 1) contrôle de la population 2) Une coopération gouvernementale globale (mondialisation) 3) Adoration de la Nature/Terre (idolâtrie) : les uns ne travaillant pas forcément avec les autres. Chacun a son agenda. Ce que ces groupes ont en commun : la théorie du réchauffement climatique.
-
Objectifs :
- réduction de la population (eugénisme… phase II après le 20e siècle)
- pseudoscience pour faire peur et faire avancer l’agenda d’eugénisme

Joueurs clés :

John Holdren : auteur de Eco Science, Directeur à la maison blanche de l’office des sciences et des politiques technologiques.

« Le changement climatique nous arrive plus rapidement et avec plus de risques que ce que les scientifiques s’attendaient il y a quelques années ».

« Nous expérimentons déjà l’interférence anthropogénique. La vraie question maintenant est de savoir si nous pourrons toujours éviter l’interférence anthropogénique catastrophique dans le climat. »

« Il n’y a aucune garantie que la catastrophe peut être évitée même si nous commencions à entreprendre immédiatement des actions évasives mais si nous attendons, même une seule décennie, avant de commencer, la chance d’éviter la catastrophe sera beaucoup plus petite. »

Bill Gates :

« Le monde doit éliminer toutes ses émissions de carbones et couper les coûts d’énergie de moitié afin d’éviter une catastrophe climatique qui atteindra le plus les populations les plus pauvres. Nous devons rouler à pleine vitesse et obtenir un miracle dans un court laps de temps.

Al Gore (le poster boy du global warming):

« La crise du climat est en effet extrêmement dangereux. En fait, il s’agit d’une véritable urgence planétaire. »

« L’évidence volumineuse nous suggère fortement maintenant que, si nous n’agissons pas avec force et rapidement pour gérer avec les causes sous jacentes du réchauffement climatique, notre monde sera voué à une série de terribles catastrophes. »

« Deux milles scientifiques dans une centaine de pays, travaillant depuis plus de vingt ans dans la collaboration scientifique la plus élaborée et la mieux organisée dans l’histoire de l’humanité, se sont forgés en un exceptionnel fort consensus que toutes les nations sur Terre doivent travailler ensemble pour régler la crise du réchauffement climatique. »
Rajenda Pachauri, président de l’IPPC, une filiale opérée et financée par l’ONU sur le réchauffement climatique (reconnu par les médias comme la sommité scientifique du réchauffement climatique… et pourtant, il n’est même pas un scientifique ! Il est un ex-ingénieur de rail et possède un PHD en économie ! Aucune formation scientifique à son actif) :

« Nous devrions être préparés au pire parce que ces températures extrêmes vont continuer. »

Ted Turner :

« Nous aurons 8 degrés plus chaud dans 10, non pas dans 10, mais 30 ou 40 ans et aucune récolte ne poussera. La plupart des gens seront morts et ceux qui resteront seront devenus cannibales. »

Il y a 2 types de réchauffements climatiques :

1) la variabilité naturelle du climat : qui monte et descend par des cycles naturels comme depuis des milliards et milliers d’années
2) réchauffement global anthroprogénique : dû à l’activité humaine (théorie selon laquelle la terre serait un beau paradis si ce n’était des méchants et horribles humains qui polluent).

La température de la terre change naturellement. Elle est parfois plus froide, parfois plus chaude. L’ère glacière en est un bon exemple.

Aujourd’hui on parle surtout du 2e type de réchauffement en parlant du méchant CO2 produit par l’Homme, par l’industrie. La terre s’en va chez le diable à cause de la terrible créature qu’est l’Homme. Or le CO2 n’est pas un polluant. Il est un gaz naturel (voir ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dioxyde_de_carbone ). Tous les humains en émettent par le seul fait de respirer. C’est pour cela qu’il fait chaud dans une pièce remplie de monde.

L’IPPC est responsable de la théorie du réchauffement climatique à cause de l’activité humaine. Beaucoup de scientifiques dans le monde soumettent leurs études à l’IPPC. C’est l’instance par excellence par laquelle passent les études sur le réchauffement climatique. C’est cette instance qui décide quelles études seront publiées. Elle ne les publie pas toutes. Elle publie exclusivement les études qui supportent leur théorie. Contrairement à l’apparent consensus scientifique, il n’en est rien. Il n’y a pas de consensus scientifique sur cette question. Obama disait dernièrement qu’il y a des dossiers beaucoup plus urgents dans le monde à régler que le changement climatique et que les théories avancées ne sont pas discutables parce que les faits sont si clairs. Des dizaines de scientifiques ont écrit au président pour lui dire qu’il fait fausse route avec ce dogme. L’IPPC fait un effort actif pour ne pas publier les études de ces scientifiques « dissidents ». Ils sont marginalisés, ne reçoivent pas de subventions de recherches, ni de promotions, ni de prix honorifiques. Ils sont muselés parce qu’ils vont contre la théorie en vigueur. L’IPPC ne jure que par la théorie du réchauffement climatique dû à l’activité humaine. Ceci n’est pas de la science. Tout le monde sait que l’approche scientifique permet aux théories contraires et à toutes les hypothèses de s’exprimer et d’être expérimentées. Toutes les théories scientifiques ont leur chance de se faire valoir et entendre. C’est la base de la science d’éprouver toutes les théories et les hypothèses possibles. Ce n’est pas du tout ce qui se passe ici. Aucune autre conclusion objective et observable n’est considérée.

Un exemple parmi des milliers : une possible explication pour la hausse de température depuis les 100 dernières années et qui n’a rien à voir avec l’émission de Co2. Un phénomène appelé : l’Oscillation décennale du Pacifique (http://fr.wikipedia.org/wiki/Oscillation_d%C3%A9cennale_du_Pacifique )
qui est une fluctuation sur une période de 20 à 30 ans (phases positives et négatives).

Il montre un tableau expliquant cette théorie de 1900 à l’an 2000. Première phase d’environ 1910 à 1940 la température de la terre commence à monter lentement. Les tenants du réchauffement climatique expliquent cette phase par l’émission de CO2. Ça pourrait avoir du sens puisque c’est le début de la révolution industrielle, il n’y avait pas de régulation, substances très polluantes des usines, etc. Si on suit cette théorie il faut croire que l’émission de ces substances polluantes seraient la cause directe du réchauffement climatique (+ de CO2 = température plus élevée). L’industrialisation ne fait que croître durant le 20e siècle, particulièrement durant la période de la 2e guerre mondiale : usines d’armements partout dans le monde, boom industriel planétaire. On penserait alors que la température augmenterait puissent les émissions de CO2 seraient encore plus fortes. Mais… entre 1940 et 1970, la température s’est stabilisée voire elle a baissé légèrement ! Avons-nous fermé les usines en 1940 ? Puis, dans les 30 années suivantes (1970 à 2000), les températures ont recommencé à grimper et nous sommes maintenant dans une légère descente et les températures se sont stabilisées. La théorie du + de CO2 = température plus élevée ne tient plus. Plus de CO2 est allé dans l’atmosphère entre 1940 et 1970 et pourtant les températures ont baissé. La raison de ces fluctuations est l’index PDO. Lorsque les indices sont positifs, les températures montent, lorsqu’ils sont négatifs, elles descendent. Ceci arrive environ à tous les 30 ans. N’est-ce pas un facteur à considérer ? On refuse d’y prêter attention et on met la cause sur la respiration (CO2) des mauvais humains. L’IPPC refuse de considérer le réchauffement climatique comme un phénomène naturel. Il refuse même d’étudier la question. Pourquoi ? Ce n’est pas cela la science. La science permet à toutes les hypothèses d’être étudiées.

L’auteur insiste qu’il nous faut être de bons gardiens de la création et qu’il faut faire tous les efforts pour préserver la nature.

L’IPPC insiste pour dire que le réchauffement climatique est dû a l’activité humaine (CO2) et qu’il conduira à des impactes catastrophiques.

Nous pourrions penser que la théorie de l’émission de CO2 qui fait monter les températures pourrait être renversée et dire que la hausse des températures fait monter le niveau de CO2. Ce pourrait tout-à-fait être admissible puisqu’il semble y avoir une relation entre les deux phénomènes. Toutes ces questions ont besoin d’être examinées et il est injuste et non scientifique qu’elles ne le soient pas.

Voici ce que dit Roy Spencer, un auteur scientifique « de The great global warming blunder »: « Le point de vue de l’IPPC n’est basé sur aucune étude approfondie et sérieuse du rôle de la nature dans les changements climatiques. Ils ont seulement trouvé que l’être humain est le principal suspect sur la scène du crime et donc, l’humanité doit être la seule responsable de ce crime. »
Les règles de base pour faire de la science quelque chose de réellement scientifique ont été évacuées. Une seule hypothèse est considérée et vue comme un fait avéré tandis que des scientifiques indépendants font leurs propres recherches avec d’autres conclusions qui sont beaucoup plus raisonnables sont mis à l’écart, non considérés, marginalisés, ignorés, ridiculisés, ne sont pas admis dans le cercle de discussion.

Beaucoup de gens voient en amont de tout cela un agenda caché et un gros mensonge.

Le fondateur de la chaîne météo (Weather Channel) John Coleman – qui devrait bien connaître le sujet de la météo - dit : « Le réchauffement climatique est la plus grosse arnaque de l’histoire ». Il est aussi le sujet le plus discuté de l’histoire. C’est partout. Global warming ici, global warming là… Comment se fait-il que le commun des mortels a pu connaître une si infime parcelle de la science ? Parce qu’elle est devenue un sujet commun universel…

Voici les réponses de quelques éminentes personnalités :

Sir John Houghton, First Chairman de l’IPPC : « À moins que nous annoncions le désastre, personne n’écoutera. »

Paul Watson, co-fondateur de Greenpeace : « Ça n’a pas d’importance ce qui est vrai, tout ce qui compte est ce que les gens croient qui est vrai. »

Dr Daniel Botkin, Professeur Émérite, U.C. Santa Barbara : « La seule façon de faire en sorte que notre société change vraiment est de faire peur au gens avec la possibilité d’une catastrophe. »

Ils annoncent la catastrophe pour faire avancer leur agenda. L’IPPC n’est pas une organisation scientifique. Il s’en donne le titre mais il n’en est rien. Il s’agit d’un groupe politique qui fait le plaidoyer de sa cause en publiant les études qui vont dans leur sens en mettant de côté toutes celles qui ne collent pas à leur théorie. Les buts de ceux qui sont à la tête de cette organisation et de ces groupes en général sont le contrôle de la population, un gouvernement mondial et la promotion de l’adoration de la terre comme d’une nouvelle religion.

Quels sont les enjeux pour l’IPPC ? L’argent. L’argent que ces annonces de catastrophes ainsi que le marché « verts » génèrent est inimaginable. La Banque HSBC estime que 94 milliards de $ ont été dépensés en 2009 pour les énergies vertes. Cet argent vient des gouvernements, de corporations, de vedettes d’Hollywood, de banque, d’ONG, de fondations, de fonds de retraite, d’églises, etc. Tous investissent leur argent dans cette cause. Le prestige est également un plus valu pour l’IPPC dans ce dossier. Ils ont gagné un prix Nobel (ainsi que Al Gore) pour avoir découvert que le réchauffement climatique est causé par l’Homme. Or nous n’en savons rien si c’est à cause de l’Homme.

Voici ce que dit Al Gore dans son livre Earth and de Balance :
« Le destin de l’Humanité autant que celui de la religion dépendent de l’émergence d’une nouvelle foi en l’avenir. Armés de cette nouvelle foi, nous pourrons possiblement sanctifier à nouveau la Terre ». Il exalte la Terre et il n’est pas le seul. Il parle de la Terre comme d’une personne vivante. C’est une adoration de la création ignorant le Créateur.
Donc, les tenants d’adoration de la Terre, ceux qui veulent contrôler les populations ainsi que ceux qui veulent un gouvernement mondial (mondialisation) se sont regroupés dans une alliance sous la bannière du « Global warming » (Réchauffement climatique). Il pousse l’agenda du réchauffement climatique parce que cela pousse leur agenda personnel.

Voyons de plus près l’agenda de chacun de ces groupes alliés sous une même cause :

Ceux qui veulent contrôler les populations : La première chose qu’ils avancent est que la promotion de l’hystérie concernant le réchauffement climatique est justifiée. Voici ce que dit encore John Holdren : « plus bas est mieux pour plusieurs raisons : 8 milliards de personnes en 2100 est de loin préférable à 10 milliards. Réduire la croissance peut être accomplie par des mesures qui sont primées dans leurs droits (ex : éducation, opportunité, santé, droits de reproduction des femmes, etc.) ». Voyez comment leurs arguments sont bâtis : la terre se réchauffe (problème). La cause : le CO2 causé par l’Homme. La solution : la décroissance démographique (par tous les moyens) ». Bill Gates dit la même chose : « Le monde d’aujourd’hui compte 6,8 milliards d’humains… et nous allons vers 9 milliards. Si nous faisons un bon boulot avec les vaccins, la santé, des services de santé-reproduction (entendez avortement), nous pourrions réduire cela d’environ 10 à 15 % ».

10 à 15 % moins d’humains sur la planète…

Al Gore : « Les pays du Tiers monde produisent trop d’enfants trop rapidement…il est temps d’ignorer la controverse sur le planning familial et couper dans la croissance hors de contrôle de la population »…quand on lui a demandé d’élaborer sur cette question, il a ajouté : « par la contraception et les programmes d’avortements dans les pays sous-développés ».

Rajendra Pachauri (encore le grand scientifique) : « La Chine a contribué de manière significative à la préservation de la Terre en refreinant avec succès la croissance démographique, l’énergie et la l’exploitation des ressources ». Comment la China a-t-elle réussi ? Par sa politique de l’enfant unique et les avortements forcés.

Ted Turner sur PBS en 2008: en plus de ce qu’il dit plus tôt, il ajoute que « les États ressembleront au Soudan et que les conditions de vie seront insupportables. Les choses seront si mauvaises, le maïs ne poussera plus. Ne pas réduire la population est un suicide. Il faut la stabiliser la population. Nous sommes trop. C’est pour cela que nous avons le réchauffement climatique. Trop de monde consomme trop. S’il y a moins de monde, il y aura moins de consommation ».

Des milliards de dollars ont été dépensés pour des programmes d’avortement et de contraception partout dans le monde non pas pour améliorer la santé des gens mais pour réduire la population mondiale. L’équivalent de populations entières ont été exterminés par l’avortement, la stérilisation, la contraception, etc.

Ceux qui sont riches, avec du pouvoir, les influents prônent cette idéologie de réduire de larges portions de l’humanité.

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Le réchauffement climatique démasqué   Dim 3 Juil 2011 - 20:56

2/3

L’idéologie du réchauffement climatique sert la cause de l’eugénisme beaucoup plus que ses tenants ne l’espéraient. Les indésirables sont les pays en voie de développement (ils sont les premières cibles) mais aussi par une phase de réduction globale et mondiale de la population. Le réchauffement climatique est la continuité de l’eugénisme qui emploie les mêmes tactiques : pseudo-science, hystérie collective, campagnes de relations publiques mais qui arrive à faire une pierre deux coups : se débarrasser des indésirables – non d’une seule race ou deux mais les plus pauvres de la population et la classe moyenne - et d’une réduction globale du niveau démographique pour que l’élite restante puisse se partager les ressources. On croirait à une fiction non ?

Regardons ce que le mouvement du réchauffement climatique et le mouvement eugénique ont en commun : l’eugénisme est accompli par le nettoyage et le contrôle des populations. Les gens pensent que l’eugénisme est mort après la 2e guerre mondiale avec le reste du régime nazi. C’est faux. L’eugénisme originel en Amérique consistait à éliminer les immigrants indésirables. L’eugénisme en Amérique ? Oui. Après que l’esclavagisme fût aboli et que l’immigration a commencé à croître. Ce qui est intéressant dans l’eugénisme est cette attraction qu’en a la science pour balayer l’opinion publique en faveur d’une race pure. Bien sûr, il y avait des nuances raciales mais le mouvement n’était pas qu’une question de race. Des bouquins prônant la race pure ont été publiés pour le commun des mortels tout en faisant valider cette idéologie par la science et les sondages. C’était dans la culture populaire : il faut garde la race pure. Extrait du film avec Mia Farrow et Robert Redford : « La race blanche sera submergée si nous ne faisons pas attention. C’est à nous, la race supérieure, de surveiller toutes ces races qui prendront le contrôle de tout. Il nous faut les battre. Ça a été scientifiquement prouvé. Nous sommes responsables d’avoir créé toute la civilisation, les arts, la science. »

Ces mêmes tactiques sont maintenant utilisées par ceux qui supportent la théorie du réchauffement climatique. « L’eugénisme était, et le contrôle actuel de population est, de produire et maintenir une race supérieure d’humains ». « Les campagnes de peur étaient employées à un tel degré qu’une pseudo-science avait saturé la culture populaire de l’angoisse que le pays deviendrait une race de bâtards et de non-blancs ».

Voici ce que dit Oliver Wendel Holmes Jr., US Supreme Court Justice (dans un cas de justice en 1927 « Buck vs Bell » : « Il vaudrait mieux pour tout le monde, plutôt que d’attendre d’exécuter une progéniture dégénérée pour leur crime, ou de les laisser mourir de faim pour leur imbécilité, si la société pouvait empêcher ceux qui sont manifestement inaptes à se reproduire…trois générations d’imbéciles suffisent ». Ceci de la part d’un Juge de la Cour Suprême américaine, très respecté.

Les supporters du mouvement eugéniste originel aux USA :
- Theodore Roosevelt
- The National Research Council
- The National Academy of Science
- Des philanthropes reconnus
- Des universités prestigieuses
- Des collèges et des écoles secondaires.

The National Academy of Science supporte la théorie du réchauffement climatique… ça donne beaucoup de crédibilité… mais elle a aussi supportée l’eugénisme il y a 80 ans. En 1928, l’eugénisme était une matière de cours dans 376 différents collèges pour environ 20 000 étudiants prenant ces cours comme si c’était la routine. Imaginez aujourd’hui, entre le cours de mathématique, trigonométrie, philosophie, et puis…un cours d’eugénisme.

Margaret Sanger, fondatrice de l’American Birth Control League (contrôle des naissances) pour promouvoir la légalisation de la contraception pour les femmes immigrantes illégales et pauvres. À l’époque, l’eugénisme était considéré par la science comme quelque chose de progressif et évolué. On voulait appliquer à l’humain ce que nous appliquons aux animaux pour avoir une race pure et parfaite. Avant d’avoir réalisé l’horreur de camps de concentration de la 2e guerre mondiale, l’idée que l’eugénisme serait utilisé pour commettre un génocide n’avait jamais été considérée. Des lois de stérilisation avaient été imposées sur toute la nation : c’était la loi ! Que certaines personnes soient stérilisées. Si vous croyez que ce sont des cas isolés, regardez bien ce qui suit :

En 1933, l’état d’Orégon a stérilisé de force 2 648 personnes incluant des malades mentaux, des criminels, des épileptiques et des homosexuels. Cet état est distinctif car il utilisait la castration comme forme de stérilisation. Quand cela a-t-il pris fin en Orégon ? On nous dira « je n’en ai jamais entendu parler ». La dernière stérilisation a eu lieu en 1978.

La Californie était considérée comme l’épicentre de cette pratique eugéniste : 20 000 personnes ont été stérilisées par la loi. Un tiers des stérilisations ont été exécutées en Californie. En tout, plus de 30 états ont eu des lois de stérilisation forcée. Plus de 60 000 personnes ont été stérilisées (démonstration par une carte géographique des États-Unis : 30 états participaient à la stérilisation par la loi). 29 de ces états ont adopté cette loi avant 1934 et après 1930. Ne croyez pas que les idées n’ont pas de conséquences. Des dizaines de milliers d’américains ont été stérilisés contre leur gré parce que l’élite puissante et riche a poussé les différentes « études » académiques et ont reçu le sceau d’approbation. C’est comme cela qu’il faut réguler l’humanité… tout cela sanctionné par le gouvernement fédéral américain. En fait, vers le début du 20e siècle, les Afro-américains étaient le groupe cible principal du mouvement eugéniste. Beaucoup se sont fait dire que s’ils ne se pliaient pas à la stérilisation obligatoire, ils seraient privés de leurs droits citoyens, qu’ils seraient forcés à avorter leurs enfants à naître, de se trouver un autre médecin et autres tactiques de manipulation pour les forcer à se faire stériliser. Des Afro-américains mais aussi d’autres personnes de minorités visibles ont évité la prison s’ils acceptaient d’être stérilisés.

La ligue américaine pour la contraception (Amercian Birth Control League), fondée par Magaret Sanger (raciste notoire et militante pour l’eugénisme), était originellement une branche du mouvement eugéniste. Elle avait même créé un mouvement dans les années 1920 contre les noirs spécifiquement appelé « Le Projet Nègre » (The Negro Project). Son projet, qui était subventionné par John D. Rockefeller III, a été renommé en 1942 « La Fédération Américaine du Planning Familial » (Planned Parenthood Federation of Amercia).

Hitler n’a pas été le père du mouvement eugéniste. Il a adopté les idéaux du plan eugéniste américain et les a implanté dans son régime nazi pour créer une race arienne supérieure. Il s’agit d’un concept américain. Il a vu comment ça se passait en Amérique et il s’en est inspiré pour l’incorporer à sa philosophie nazie. Hitler a même reçu des subventions des Rockefeller et des Carnegie pour poursuivre ses recherches et ses expérimentations à l’Institut Kaiser Wilhem en Allemagne.

Le contrôle de la population n’est plus une question de race maintenant. Mais c’est pour la survie des forts, pour supporter une humanité de classe d’élites supérieure. Toute la propagande faite aujourd’hui des campagnes de publicités, du cinéma, les bulletins de nouvelles télévisés, même des lignes de vêtements. Tous nous informent que nos activités quotidiennes comme conduire son auto pour aller au travail, acheter des produits qui ne sont pas locaux voire respirer, contribuent à faire croître les émissions de CO2 et les gaz à effet de serres qui, bien sûr, détruisent l’atmosphère, tuent la terre et nous allons tous mourir… si on ne se mange pas entre nous avant (sic !). Par la peur et la culpabilité, on nous presse à prendre des mesures pour réduire nos émissions de carbone. Vous avez même une empreinte de carbone du pied, le saviez-vous ? Vous ne devriez pas produire plus de tant de CO2 que ce que nous décidons que vous devriez produire. La formule de propagande est très simple : haut taux de population = hausse d’émission de carbone = réchauffement climatique. Politiciens, scientifiques et philosophes du monde entier appellent tous à une réduction de la population par le contrôle des naissances pour se débarrasser du phénomène du réchauffement climatique. Un faux problème. La meilleure façon de réduire les émissions de CO2 d’une personne est d’éliminer la personne toute entière. Pas de personne = pas de trace d’émission de CO2.

Un rapport de l’ONU intitulé : « Femmes, population et climat » dit que « placer plus de femmes sur le marché du travail est un pas très important pour réduire la population mondiale. Plutôt que de planifier des familles, les femmes seront concentrées sur leurs carrières ». Également, il est écrit ceci : « Si les objectifs de contraception et d’avortement étaient rencontrés dans les pays du tiers monde, avec le temps, le contrôle de population se ferait naturellement sans avoir à l’imposer de force sur les gens ». Alors, répandons autant que possible la contraception et le problème se résoudra de lui-même…

« Optimum Population Trust » est une organisation britannique qui offre des services aux gens qui supportent les mouvements verts (écologiques). Si vous êtes dans ce groupe, vous pouvez faire des dons en argent et le groupe utilisera cet argent pour acheter des contraceptifs et procurer des services d’avortements pour les femmes qui vivent dans les pays d’Afrique ou en Haïti. Ils pourront donc protéger votre empreinte de CO2 en évitant des naissances ou en tuant les bébés. C’est le but de ce mouvement.

L’ex vice-président Al Gore a dit à Copenhague dernièrement que « répandre le contrôle des naissances, le planning familiale et faire avancer les programmes d’avortements dans les pays du tiers monde aidera à réduire la menace environnementale ».

Beaucoup de ces programmes ont été répandu partout à travers le monde, spécialement dans les pays du tiers monde par l’ONU, par le FMI, la Banque Mondiale et plein d’autres institutions. Le pouvoir de ceux qui poussent cet agenda, l’argent qui y est investi, l’influence, sont stupéfiants.

Vous vous rappelez des élections qui viennent de se produire au Kenya ? Le vice président, Jo Biden s’est rendu au Kenya et a donné toutes sortes de discours et a dit clairement que si le peuple du Kenya votait pour la constitution en faveur de l’avortement que toute l’aide internationale viendrait dans leur pays. Ils ont voté en faveur, l’argent est arrivé. Le Kenya a maintenant l’avortement légal.

Le mouvement eugéniste américain a fait usage de la haine et du racisme envers tous les indésirables pour commencer, justifier et faire avancer leur programme eugéniste et ils ont utilisé la science, la vraie, celle en laquelle tous croient comme si c’était l’Évangile, l’irréfutable, pour promouvoir leurs arguments fallacieux. Ce que nous devons comprendre est que l’élite a maintenant évolué dans une mouvance nouvelle, une nouvelle version, une nouvelle technique. Ce n’est pas de l’eugénisme maintenant. Maintenant, c’est ce qu’on appelle « le réchauffement climatique ». Les élites ont besoin du réchauffement climatique pour poursuivre leurs objectifs de réduction de la population. Ils paient des scientifiques, des chercheurs, les institutions les plus importantes pour produire des modèles, des rapports, des études qui endossent leurs dires et prouvent que leurs théories sont correctes. Nous pourrions faire 10 épisodes sur le sujet mais vous avez compris l’idée. Prenez le DVD rempli de ressources, regardez et lisez les rapports. Ce que nous vous avons démontré n’est que la pointe de l’iceberg. Il y a des centaines d’articles et de sujets de recherches sur ce disque alors, svp, prenez-en connaissance.

Pour conclure, l’autre acteur dans ce combat du réchauffement climatique : se sont les gouvernements. Le désir de ces derniers de s’inclure dans cette guerre scientifique du réchauffement climatique est très simple. C’est une question de pouvoir. C’est toujours une question de pouvoir. L’économie verte dit : l’énergie vient des combustibles bruts (charbon, etc.). Cette action produit des émissions de CO2. Le dioxyde de carbone cause le réchauffement de la planète, donc les émissions de CO2 doivent être réduites. Cette réduction doit être amenée par les gouvernements par des lois parce que le coût pour réduire les émissions de gaz est si élevé que les compagnies ne le feraient jamais volontairement. Ce que le gouvernement fait est qu’il impose des limites draconiennes, des limites ridicules, sur les émissions de gaz et il vous donne des amendes salées si vous dépassez les limites selon ce que la cours suprême a décidé au niveau des produits polluants. Les entreprises sont alors forcées de couper et de développer des sources d’énergie alternatives. C’est si beau et plaisant l’économie verte. Nous vivrons dans des huttes, l’eau sera pure et les jonquilles pousseront… mais nous n’aurons plus d’emplois ! Ces sources d’énergie alternatives ne sont pas efficientes et sont extrêmement coûteuses. Les entreprises sont donc aux prises avec des dépenses beaucoup plus élevées. Devinez qui paie ces dépenses supplémentaires ? Vous. Par des taxes cachées. Une étude récente par la Fondation Héritage, une instance très respectée, a estimé que les frais de cette législation coûteront à la famille moyenne de 4 personnes, 3 000 $ par année de 2012 à 2035. Enlevez 3 000 $ de votre revenu maintenant et imaginez comment vous allez vivre. Ce n’est pas une moyenne de coûts dépendant de combien d’argent vous faites : toutes les familles de 4 = 3 000 $. Qu’arrivera-t-il aux pauvres qui ne joignent pas les deux bouts actuellement ? Tu dois leur charger assez pour qu’ils dépensent un autre 3 000 $ ? Cela étouffera les familles à faible revenu. Si ce sont les gouvernements qui contrôlent les émissions de carbone, cela leur donnera un contrôle énorme sur l’économie.

Vous avez entendu parler du « Cap & trade » ? C’est très simple : le gouvernement établi une limite ou un cap sur le montant de CO2 qui peut être émis. L’arbitre de l’énergie dit : nous ne pouvons avoir qu’un maximum de tant d’émission de CO2 dans l’air. Le cap est alors vendu aux firmes sous formes de permis d’émissions qui permettent aux entreprises de décharger un volume spécifique d’un polluant spécifique.

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Le réchauffement climatique démasqué   Dim 3 Juil 2011 - 20:56

3/3

Que se passe-il si tu dépenses tous tes permis avant que l’année termine ? Il suffit simplement d’aller voir une autre compagnie pour acheter leur volume d’émissions de gaz ! Les entreprises sont obligées de maintenir un nombre de permis équivalents à leurs émissions. Le montant total de permis ne peut pas excéder le cap, limitant le total des émissions à ce niveau. Donc, les entreprises qui veulent augmenter leurs permis d’émission doivent racheter ces permis d’autres compagnies qui n’ont pas besoin d’émettre autant de carbone dans l’atmosphère. Les transferts de permis entre les grosses compagnies qui ont besoin d’émettre plus que ce que le gouvernement permet et les petites compagnies qui en ont trop, voilà l’échange (Cap & Trade). C’est comme cela que ça marche. Et c’est le gouvernement qui détermine ça… L’acheteur paie une charge pour polluer. Polluer avec du dioxyde de carbone. Alors que le vendeur est récompensé pour avoir réduit ses émissions. Le problème est qu’il n’existe pas de source alternative énergétique peu coûteuse. Vous ne pouvez pas faire fonctionner une usine de production de voiture avec des turbines éoliennes dans votre jardin. Ça ne marchera pas. Cap & Trade (Cap et Échange) n’est rien d’autre qu’une taxe énergétique compliquée et encore, il faut que la taxes soit très élevée pour que ces émissions soient réduites.

Ce que les américains ne savent pas est que Cap & Trade s’est passé avant tout en Europe et c’est de là que nous vient l’idée. La Fondation Héritage a mené une étude dans laquelle ils disent : « s’il y a quelque doute à ce sujet, regardez l’Europe, qui a une machination de Cap & Trade en place depuis plusieurs années qui s’est soldée en un échec de toutes les manières que vous la regardez. Ça n’a pas réduit les émissions. Ça n’a apporté aucune percé technologique qui aurait réduit le besoin de combustibles bruts. La raison est simple : pour toute la rhétorique environnementale des esprits élevés de l’Europe, la réalité est qu’aucune de ces nations ne voulait supporter les coûts exorbitants de réduction de ces émissions ». Cap & Trade paralyserait l’économie, couperait des emplois, blesserait disproportionnellement les pauvres, livrerait un immense pouvoir aux gouvernements. Bien sûr, les tenants du réchauffement de la planète sont discrets sur la question de l’économie comme s’ils s’en fichaient. Voici ce que dit Maurice Strong, le fondateur du programme environnemental des Nations Unis : « N’est-ce pas que le seul espoir pour la planète est que la civilisation industrielle s’écroule ? N’est-ce pas de notre responsabilité de faire en sorte que cela se concrétise ? ». Vos taxes en passant vont pour le support de l’ONU… Ce que le gouvernement américain reçoit avec Cap & Trade ou toutes autres législations vertes ? Un pouvoir pratiquement illimité de distribuer l’énergie à quiconque paraît capable de payer. Si vous n’excédez pas vos émissions de carbone établies par Washington, vous obtenez votre énergie. Mais si vous excédez ce que Washington a établi comme limite, vous pouvez soit être facturés d’une amende exorbitante ou encore que votre réserve d’énergie soit limitée ou même coupée. Actuellement, les pourparlers sont d’affaires mais ne croyez-vous pas que cela pourrait éventuellement être légiféré pour les individus ? Si vous croyez que le gouvernement ne s’ingèrerait pas dans la vie privée de gens et que cette idée relève de l’hystérie, qu’il ne pourrait jamais faire cela parce que nous ne l’accepterions pas, pensez à ces dizaines de milliers de gens qui ont été stérilisés contre leur gré par le gouvernement d’un état à l’autre. En la mémoire de certains ici-même dans la salle. Rappelez-vous, la seule chose qui a fait arrêtée le mouvement eugéniste était l’horreur des camps de la mort nazis. Si cela n’avait pas eu lieu, la stérilisation serait chose normale. Mais c’était si révoltant que les gens ont dit non, toute cette théorie est mauvaise. Les gouvernements étaient heureux d’exercer un pouvoir sans limite sur leurs citoyens. Fédéral et étatique. Rappelez-vous cette carte des États. Très peu d’états ne l’ont pas exercé.

Qu’arrive-t-il aux pauvres du monde avec ce type de législation énergétique ? Les pays en voie de développement ? Si ces types de politiques sont mis en place et effectifs ? Sans l’accès aux combustibles bruts, leur développement émergent ne peut se faire. Ils ont besoin de bâtir leur économie, ils ont besoin d’industrialiser, de créer des emplois tout comme cela s’est fait en Europe au 19e siècle et ici au 20e siècle. Ça doit se produire également dans les pays du tiers monde afin qu’ils bâtissent leur économie. Mais les élites insistent pour que les pays en voie de développement n’utilisent pas les mêmes ressources d’énergie pour sortir de la pauvreté comme les pays industrialisés l’ont fait. C’était ces questions qui étaient soulevées par les pays en voie de développement en Afrique et en d’autres endroits dans le monde. Ils ont commencé à soulever une immense agitation durant les conférences climatiques internationales disant que c’est bien, vous voulez garder la planète dans un bel état mais nous ne pouvons pas faire cela. On ne peut pas faire fonctionner un hôpital sur une turbine éolienne. Les énergies renouvelées comme l’énergie solaire, l’éolienne et les biocarburants fonctionnent bien sûr. On regarde les canaux scientifiques et on s’émerveille qu’une famille puisse vivre d’un panneau solaire. Oui, une famille, mais ils ne produisent pas suffisamment d’énergie pour répondre à la demande massive d’une économie de centaines de millions de personnes. Cette technologie n’existe pas encore et si elle existait pour rencontrer cette demande massive, elle serait énormément dispendieuse. C’est simplement trop cher à produire, c’est pourquoi vous ne les voyez pas encore. Depuis combien d’années entendez-vous parler des éoliennes et des panneaux solaires ? Comment se fait-il que nous ne les voyons pas ? Parce qu’ils sont trop coûteux.

La supercherie du réchauffement climatique causé par l’Homme est utilisée par les forces gouvernementales un peu partout comme un grappin de pouvoir par des taxes et des amendes. Une nouvelle taxe est en pourparlers dans différents parlements partout dans le monde. Son surnom : la taxe sur le carbone. Les gens seront taxés sur la base de leurs émissions de carbone. Alors, ralentissez votre rythme de respirations. En Australie, un professeur de l’Université d’Australie a publié un article dans un journal médical disant au gouvernement qu’il devrait prélever une taxe de 5 000 $ pour les familles qui ont plus de 2 enfants et au-delà de cela, charger une taxe sur le carbone de 800 $ par enfant annuellement. Cette demande n’a pas passé mais…ce sont ces positions extrêmes qui font avancer le mouvement. Ils y parviennent au bout de ligne à en faire passer les ¾… Toutes ces idées soi-disant farfelues qui sont proposées… ont été publiées. Combien d’entre nous ont eu des idées farfelues qui ont été publiées dans une revue scientifique ?

Une taxe sur le carbone serait catastrophique et aurait un impact dévastateur sur l’économie mondiale. Les scientifiques tenants de la thèse du réchauffement climatique dû à l’activité humaine ont ce projet en tête : balancer pour nos émissions de CO2 dans un programme qu’on appelle « off set ». Si vous produisez des émissions de CO2 par ici mais que vous faites des efforts pour les réduire par là, cela s’équivaudra. Même le Vatican a accepté ce genre de « deal » en plantant une forêt en Hongrie pour absorber l’équivalent de dioxyde de carbone qu’il produit dans la Cité du Vatican annuellement. Nous voyons la photo d’un cardinal recevant le certificat « d’off set » sur le carbone en 2007. Il semble que la compagnie responsable de planter la forêt en Hongrie a arnaqué le Vatican en prenant l’argent sans jamais planter la forêt… Le fait est que ce genre de discussions a lieu dans des cercles très influents. Bien sûr, le Vatican a reçu beaucoup d’éloges dans les médias en Europe pour avoir fait du Vatican le premier état « off set » neutre sur le carbone. Dommage qu’on ne lui fait pas autant d’éloge lorsqu’elle veut sauver la vie des enfants non encore nés. Tout ceci est basé sur une science tout à fait questionnable… d’ailleurs peut-on réellement appeler cette interprétation des données de la science ? Cela a plus à avoir avec un agenda d’arrangement social qu’avec des faits scientifiques et le désir réel des gouvernements de faire grossir leurs pouvoirs : réduction de la population, gouvernements plus puissants.

En conclusion, nous devons parler que la thèse du réchauffement de la planète est primée par les adorateurs de la Terre (Gaïa) et qu’elle les arrange également. Les amoureux de la nature ne sont peut-être pas à Harvard à produire des thèses scientifiques mais ils ont des buts communs avec tous les autres groupes pour qui cette thèse fait l’affaire. Leur position est intéressante du point de vue philosophique. Ces derniers croient que la Terre est une entité, un être vivant avec une intelligence et une volonté. Ils n’offrent aucune preuve scientifique de cela car ce n’est pas leur domaine ni leur but et ils s’en fichent d’ailleurs. Ils croient que c’est une religion légitime et qu’elle doit être traitée en tant que telle. Ils lui ont même donné un nom à cette déesse terre : Gaïa (déesse grecque). Un des grands disciples de cette déesse est Sir James Lovelock qui a écrit en 2006 dans son livre « La revanche de Gaïa » : « Tout comme le corps humain fait usage de la fièvre pour combattre une infection, Gaïa fait monter sa température pour expulser un parasite nocif – les humains. Dans la trajectoire actuelle, la population humaine sera réduite à quelques couples de races d’ici la fin de ce siècle ».

Comment vous sentez-vous les compatriotes parasites ? Bien aujourd’hui ?

Robert Muller, ex Assistant Procureur général de l’ONU, dit ceci : « Quelle incroyable planète dans l’univers nous aurons lorsque nous serons une famille humaine vivant de la justice, la paix, l’amour et l’harmonie avec notre divine Terre, tous ensemble et avec les cieux. »

Il y a maintenant des prières adressées à la Terre : « Au nom de la race humaine, je demande pardon de vous avoir blessé. Pardonne-nous, Mère Nature » (provenant d’un cahier étudiant pour apprendre à prier la terre). N’allez pas croire que ces choses sont réservées aux ésotériciens ou aux païens câlinant les arbres. Ce qui suit a été écrit par Mikhail Gorbatchev (Croix Verte Internationale) : « La nature est mon dieu, pour moi, la nature est sacrée; les arbres sont mon temple et les forêts sont mes cathédrales ».

Pour conclure, beaucoup de partis verts, surtout en Europe, tirent leurs racines des régimes communistes. Parce que lorsque les régimes communistes se sont effondrés dans les années ’80-’90, ces gens ne se sont pas évaporés et ne sont pas disparus. Ils ont fondé ces partis verts pour reprendre les pouvoirs étatiques qu’ils avaient perdus. Aux mieux, ceux qui ne faisaient pas partie des régimes communistes ou qui n’étaient pas encore nés à cette époque, partagent les mêmes vues philosophiques de créer cette société utopique où seuls les meilleurs humains doivent vivre. Pour le reste, soit les éliminer, les stériliser pour qu’ils ne se reproduisent plus. Il est très important de savoir ces choses en s’informant. Parlez-en autours de vous, en famille, au travail. C’est cela qui se passe… Nous vous exhortons à vous informer en profondeur sur ce sujet. Nous terminerons avec ce dernier point important : tout ce mouvement de groupes d’adorateurs de la Terre, de tenants de la thèse du réchauffement et changement climatique, les gouvernements, l’idée de la taxe sur le carbone, la réduction de la population, tous ces groupes travaillent à faire rallier les religions à leur camp depuis maintenant plusieurs années. Ils ont besoin de faire valider leurs travaux par des instances respectables et ils le font en se faisant les alliés des religions pour mener à bien leur programme. Il y a déjà des antécédents existants pour argumenter que nous devons être de bons gérants de la création. Nous l’avons tous entendu. Bien sûr que nous devons l’être ! Personne dans le monde judéo-chrétien n’argumentera contre cette idée. Nous avons bien sûr la responsabilité de préserver la création. Mais, pour rallier les religions dans leurs plans, en 1990, le Prince Philip, Duke d’Édimbourg, a dit : « un des buts ultimes du Mouvement Vert est d’impliquer les leaders religieux afin de donner à tout ce mouvement un impératif spirituel ». Le point central est celui-ci : la religion met Dieu en premier alors que l’environnementalisme place la Terre en premier. Il y a une différence philosophique fondamentale entre l’environnementalisme et la religion. Ils ont une petite couche différente, c’est que la religion dit que la création doit être protégée mais elle n’élève pas la création à un niveau de divinité tel que nous l’avons entendu. Il n’y a pas grand-chose de changé depuis l’Eden : substituer la création à la place du Créateur. Voilà pourquoi le fait que la Conférence des évêques américaine embrasse ce mouvement environnementaliste soulève une alarme considérable. À quelle profondeur les évêques américains sont-ils impliqués dans ce mouvement ? Depuis quelques années, ils s’impliquent très profondément : en 2006, ils ont lancé la « Coalition Catholique sur les changements climatiques » (c’est un programme qui a pour but de supporter les initiatives de « justice environnementale » des évêques. Tout un curriculum a été développé et payé – avec l’argent que vous mettez dans le panier de quête – puis donné à 19 000 écoles catholiques partout au États-Unis pour que les étudiants puissent être informés sur le réchauffement et les changements climatiques, combien c’est une chose horrible et combien il faut réduire nos émissions de gaz à effet de serre), en 2009, ils ont lancé l’Alliance Catholique sur le climat où les gens prêtent serment – prêtent serment ! - de préserver l’environnement. Ils ont appelé ce serment : le serment de saint François. Joli non ? Voici le serment de saint François rédigé par les évêques américains :

« Je, nous, engage(ons), à prier et réfléchir aux devoirs que nous avons de préserver la création de Dieu, à protéger le pauvre et le vulnérable, à apprendre et éduquer les autres sur les causes de dimension morale des changements climatiques. D’évaluer comment nous, comme individus, dans nos paroisses, dans nos familles et dans nos associations contribuons aux changements climatiques par notre consommation d’énergie, nos besoins de consommation et nos déchets, etc. Agir pour changer nos choix et avoir des comportements pour réduire les façons que nous contribuons aux changements climatiques. Préconiser des principes et des valeurs catholiques dans les discussions et les décisions sur les changements climatiques, spécialement pour ceux sur qui l’impact est grave, les pauvres et les vulnérables ».

Voyez-vous, vous devez prêter serment car tout cela est de votre faute. Ce serment est de la pure propagande ! Et nous acceptons cette propagande des groupes environnementalistes aveuglément comme si c’était des faits prouvés alors qu’il n’en est rien. Au contraire, ça a été dans bien des cas contesté. C’est déshonnête de passer cela pour la vérité. Pire encore, c’est entré dans la liturgie catholique à la Messe ! Il y a 2 ans, on a suggéré que l’homélie qui coïncide avec le Jour de la Terre soit une homélie sur les changements climatiques. À la Messe. Le site Web de la Conférence des évêques contient un menu pour les paroisses où des suggestions de prières universelles pour l’environnement sont données pour la Messe. Nous voici, dans le Sacrifice de la Sainte Messe à louer Dieu pour son Sacrifice au Calvaire réactualisé sous nos yeux et qu’est-ce qu’on entend venant de l’ambon ? « Ô Seigneur, aide-nous à utiliser notre inventivité technologique pour défaire les dommages que nous avons causés à ta création et pour maintenir le don que tu nous as fait de la nature. Seigneur, entends notre prière ». Les évêques endossent cela pages après pages, et liens après liens sur leur site. Jusqu’où ? Jusqu’à l’IPCC (le groupe onusien qui pousse cette propagande). Il n’y a strictement aucune raison de traiter cette propagande comme une vérité théologique. En fait, puisque cela est basé sur un agenda conduit par une pseudo-science, c’est plutôt offensant à la sensibilité religieuse parce qu’ils essaient de faire passer cela comme vérité un mensonge ou, au mieux, une erreur.

Ce que le pape Benoît XVI a dit lors de la Journée Mondiale pour la Paix sonne beaucoup plus vrai : « Respecter l’environnement ne veut pas dire qu’il faut considérer la nature matérielle ou animale plus importante que l’Homme… c’est important que les évaluations à cet effet soient réalisées de façon prudente, en dialogues avec des experts et des sages, désinhibées par la pression idéologique qui tire des conclusions hâtives… il est essentiel de sentir que la terre est notre demeure commune et…de choisir le chemin du dialogue plutôt qu’un chemin de décisions unilatérales ».

En somme, si nous regardons la vue d’ensemble, que voyons-nous ? Nous voyons une énorme créature avec beaucoup de tentacules avançant à travers des agendas variés comme le contrôle de la population, l’adoration de la Terre, la gouvernance mondiale et même… les droits des animaux. Chacun a son agenda propre et supporte leurs agendas mutuellement sous la bannière du réchauffement global. Ce qu’ils partagent en commun comme tous les mouvements et régimes est qu’ils s’opposent aux vérités éternelles. Cette citation de Peter Singer, le fondateur de « Animal rights », résume bien leur vision commune : « Le christianisme est notre ennemi. Si nous voulons que les droits des animaux réussissent, nous devons détruire la tradition Religieuse Judéo-Chrétienne ».

Considérant le développement complexe depuis des décennies de tout ce mouvement, il ne peut y avoir qu’une seule source derrière un mal qui cherche à tuer, à limiter la race humaine et élever la simple création au niveau de divinité. Leur leader suprême n’est pas Al Gore, ce n’est pas Mikhail Gorbatchev, ce n’est pas Bill Gates, ce n’est pas l’ONU, ceux-ci, et tous ceux qui les suivent, sont ceux que Lenine appelait « des idiots utiles ». Ils sont des pantins de l’Ennemi, qui, depuis les commencements de la création, cherche à élever la créature à un niveau de divinité au dessus du Créateur dans l’esprit et le cœur de l’Homme. Nous savons qui il est. Le Livre de l’Apocalypse le surnomme celui qui trompe le monde entier. Personne ne peut dire que le mouvement du changement climatique dans sa manifestation actuelle est tout sauf hostile au christianisme et aux vérités chrétiennes. Quand un mouvement de cet ampleur, de cette dimension et à ce degré d’hostilité devient si puissant et influent, les fidèles n’ont pas besoin davantage de preuves. L’agenda caché ici est facilement reconnaissable parce que c’est le même agenda de toujours. Nous savons qui est derrière ce mouvement. Regardez les résultats. Regardez les fruits, vous les reconnaîtrez.

Dieu vous aime, merci d’être venus.

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hervé
Intime
Intime



MessageSujet: Re: Le réchauffement climatique démasqué   Lun 4 Juil 2011 - 8:01

Tout d'abord, félicitations Hélène, pour tout votre travail de traduction et pour nous faire partager ceci bravo

Je vais prendre le temps de lire attentivement tout cela. Je crois bien qu'il y a de la matière pour débattre, donc je reviendrais dans quelques temps pour y répondre.

Merci en tout cas, chère Hélène !
Revenir en haut Aller en bas
Hervé
Intime
Intime



MessageSujet: Re: Le réchauffement climatique démasqué   Jeu 1 Sep 2011 - 10:37

Je vais essayer de revenir sur ce document très long que notre soeur Hélène a eu la bonté de traduire complètement bravo

Il faudrait distinguer les défenseurs de l'environnement au service de l'Homme d'une part et les partisans de la deep ecology qui préfèrent sauver la nature au détriment d'une espèce humaine qu'ils jugent nuisible.
Ces derniers se font remarquer, ils attirent l'attention des médias, mais font du tord à la protection de l'environnement par leurs positions extrêmes (James Lovelock, Greenpeace par exemple). Le risque est de refuser de voir la réalité de la dégradation de l'environnement et du changement climatique en croyant qu'il ne s'agit que d'une idéologie politique. M. Voris me semble être dans ce cas, il assimile les écologistes à des anti-humanistes, néo-malthusiens, d'inspiration communiste... Mais tout le monde ne peut pas être mis dans le même panier ! Il y a de nombreux chrétiens qui se préoccupent de respecter la Création et ne sont pas inspirés par le malthusianisme ou la culture de mort.

Les Papes Jean-Paul II et Benoît XVI ont écrit de nombreux textes sur ce que nous appelons "écologie". ils relient l'attention à la Création à celles de la Paix et de la justice sociale. Il ne s'agit pas de diviniser la Terre !
Je ne partage pas du tout le point de vue de Mr Voris sur l'instrumentalisation de l'Eglise par des lobbies cachés voulant le contrôle de la population et le développement de l'eugénisme. D'ailleurs, ce n'est pas chez les protecteurs de la nature que l'on rencontre le + d'eugénistes et malthusiens, mais parmi les économistes libéraux, qui jugent la valeur des personnes à l'aune de la rentabilité ("les pauvres et handicapés ne sont pas rentables donc ne méritent pas de vivre" )
Le changement climatique n'est pas une théorie visant à asservir les hommes, c'est un fait qui doit nous inviter à changer nos modes de vie, à pratiquer davantage la sobriété et l'auto-limitation, afin que tous puissent vivre sur cette Terre fragile. Benoît XVI le dit ainsi : ""En effet, il ne s'agit pas seulement de trouver des techniques qui préviennent les dommages, même s'il est important de trouver des énergies alternatives, entre autres. Mais tout cela ne sera pas suffisant si nous-mêmes ne trouvons pas un nouveau style de vie, une discipline faite également de renoncements, une discipline de la reconnaissance des autres, auxquels la Création appartient autant qu'à nous qui pouvons en disposer plus facilement; une discipline de la responsabilité à l'égard de l'avenir des autres et de notre propre avenir, parce que c'est une responsabilité devant Celui qui est notre Juge et en tant que Juge est Rédempteur, mais aussi véritablement notre Juge." (6/08/2008)

Gardons l'Espérance, ces événements peuvent faire grandir l'humanité et lui faire comprendre qu'elle n'est pas toute-puissante. Le Pape disait aux jeunes rassemblés à Lorette en septembre 2007 :
"L'avenir de la planète, sur laquelle sont évidents les signes d'un développement qui n'a pas toujours su protéger les équilibres délicats de la nature, est confié aux nouvelles générations. Avant qu'il ne soit trop tard, il faut faire des choix courageux, qui sachent recréer une solide alliance entre l'homme et la terre. Un oui ferme est nécessaire pour la protection de la création, ainsi qu'un engagement puissant pour inverser les tendances qui risquent de conduire à des situations de dégradation irréversible.

La lutte contre le changement climatique n'est donc pas anti-chrétienne, elle est recommandée par notre Saint Père Very Happy vatican
Revenir en haut Aller en bas
Colombe
Ami(e)
Ami(e)
avatar


MessageSujet: Re: Le réchauffement climatique démasqué   Ven 2 Sep 2011 - 6:13

Merci pour ces liens et ces textes, Hélène.

Si je puis me permettre, les sites de Zététique et l'AFIS (Association Française d'Information Scientifique) sont de trés bons liens pour combattre les contre-vérités écologiques et "mèdecine douce".

Je vais maintenant lire toute la discussion, ça m'a l'air passionant !
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Le réchauffement climatique démasqué   Ven 2 Sep 2011 - 9:07

Sacré boulot Hélène!

Mr Voris (et son équipe) soulève souvent des points intéressants qui amènent à réfléchir et fissurent le monolithisme de la pensée unique que médias et politiques nous assènent de plus en plus. Mon souci avec ces interventions, c'est que ce point de vue ne parvient pas a sortir de son propre référentiel et à prendre une salutaire hauteur. Sans cela, le tableau se noircit et aucune distanciation ne permet de faire des liens avec d'autres choses qu'un point de vue catholique et tout de même paranoïaque et pessimiste.
C'est fort dommage car les bonnes idées et le bon sens qui sont souvent à l'origine des divers reportages deviennent inaudibles... voir même indigestes. Sans compter que ceci est encore amplifié par une dose immodérée de sensationnalisme très américain. A ce titre, je partage totalement le point de vue juste et éclairé (par notre Pape) de Hérvé.

Je ne crois pas que ce type de mode de communication sert le propos catholique et peut rallier du monde à "la cause"...
Revenir en haut Aller en bas
Hervé
Intime
Intime



MessageSujet: Re: Le réchauffement climatique démasqué   Mer 30 Nov 2011 - 5:59

A l'occasion de la Conférence sur le Climat qui se déroule à Durban, le Pape a déclaré dimanche dernier :
"Je souhaite que tous les membres de la communauté internationale se mettent d’accord sur une réponse responsable, crédible et solidaire à ce phénomène préoccupant et complexe, en tenant compte des exigences des populations plus pauvres et des générations futures. " Il montre ainsi une nouvelle fois que l'Eglise est préoccupée par le réchauffement climatique.

Le lendemain, le Saint Père a confirmé devant les membres de l'association Sorella Natura l'engagement de l'Eglise en faveur de la protection de la Création et a déclaré en concluant : "Il est désormais évident qu’il n’existe pas d’avenir positif pour l’humanité sur terre si nous n’éduquons pas tous à un style de vie plus responsable pour la création "

source :
http://www.la-croix.com/Religion/Urbi-Orbi/Rome/Benoit-XVI-confirme-l-engagement-ecologique-de-l-Eglise-_NG_-2011-11-28-741069


Cela montre que la vision de Mr Voris ne concorde pas vraiment avec celle du Pape..

Avec la Fraternité Francicaine Séculière, nous participons à un collectif de mouvements chrétiens qui proposent des campagnes pour inciter au respect de l'environnement, notamment durant l'été et à Noël. Voici la campagne de "Noël Autrement 2011", à laquelle j'ai contribué un peu :
http://cmr.cef.fr/noel/2011/
Revenir en haut Aller en bas
Cinci
Ami(e)
Ami(e)



MessageSujet: Re: Le réchauffement climatique démasqué   Dim 25 Mar 2012 - 13:17


Humm ... a priori, je serais plutôt du côté d'Hélène dans cette histoire d'écologisme. Il y a beaucoup de choses à lire cependant. Dans un premier temps, je n'ai fait que survoler. Il demanderait une lecture approfondie et à tête reposée.
Revenir en haut Aller en bas
Cinci
Ami(e)
Ami(e)



MessageSujet: Re: Le réchauffement climatique démasqué   Mer 28 Mar 2012 - 21:40

Hum ...

Citation :
La lutte contre le changement climatique n'est donc pas anti-chrétienne, elle est recommandée par notre Saint Père


Pour moi il s'agit bien plutôt d'un beau racket en perspective. Ce sont des escrocs qui auront trouvé cette filière pour pomper des milliards.

Le tout est à distinguer des véritables écologistes naturellement, ainsi que des notions basiques de préservaton de l'environnement, d'exploitation intelligente des ressources, de limitation de la pollution, etc. Il faut pas se mêler.


Mais, chrétiennement parlant, il n'aurait pas de sens que le pape «fasse» dans le siphonnage de ressources incroyables afin d'espérer prendre le contrôle de ce qui se passerait dans la stratosphère, dans l'espoir encore de s'assurer que la planète Terre existera bien encore dans 3000 ans, etc. Imaginez que le pape encouragerait les pauvres à financer Al Gore à coup de milliards pendant que des Africains crèvent littéralement par millions et pour des causes absolument triviales (manque d'eau potable, vaccin trop cher, absence d'égoûts, corruption détournant la nourriture, etc).
Revenir en haut Aller en bas
veilleur
Ami(e)
Ami(e)
avatar


MessageSujet: Re: Le réchauffement climatique démasqué   Ven 30 Mar 2012 - 7:22


Citation :
En somme, si nous regardons la vue d’ensemble, que voyons-nous ? Nous voyons une énorme créature avec beaucoup de tentacules avançant à travers des agendas variés comme le contrôle de la population, l’adoration de la Terre, la gouvernance mondiale

Merci Hélène pour ce témoignage, et ce travail colossale.

Cela me rappelle , à propos du gouvernement mondial un site internet nommé "les organisations des maitres du monde".
Revenir en haut Aller en bas
Lumière
En probation



MessageSujet: Re: Le réchauffement climatique démasqué   Ven 1 Jan 2016 - 14:45

Je crois maintenant que le réchauffement climatique existe vraiment .Mais quels moyens prendront les gouvernements pour contrer ce réchauffement? Là est la question! J'ai bien peur que l'on construise des centrales nucléaires pour réduire les gaz à effets de serre.On ne règle pas un problème en le remplaçant par un plus grave problème.
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Le réchauffement climatique démasqué   Lun 4 Jan 2016 - 19:45

J'avoue être encore sceptique sur cette question. La GEIC n'est pas propre propre... elle écarte tous les rapports des scientifiques qui ne vont pas dans son sens. De nombreux scientifiques (des vrais) n'osent pas parler car ils ne peuvent pas recevoir de subvention gouvernementale s'ils vont contre la pensée unique du réchauffement climatique causée par l'humain.

À vrai dire, je crois qu'il y a des variations climatiques mais qu'elles sont surtout dues à l'activité du soleil, des phénomènes comme El Nino ou la Nina, les volcans, etc. Ces variations n'ont rien d'anormales. Elles sont fréquentes dans l'Histoire et se produisent généralement sur des périodes de 30 ans (plus ou moins). Depuis 17 ans que la terre ne se réchauffe pas...

Ceci dit, je suis tout-à-fait pour la préservation et la responsabilisation quant à l'environnement.

Voir ici le très instructif documentaire où on voit plusieurs scientifiques s'exprimer :


____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Lumière
En probation



MessageSujet: Re: Le réchauffement climatique démasqué   Jeu 7 Jan 2016 - 1:30

Il y a aussi des scientifiques (des vrais) qui se font payer par de grandes industries pour faire croire à la population que le réchauffement climatique n'est pas causé par la pollution. clindoeil Je préfère croire mon Pape !
Revenir en haut Aller en bas
Henryk
Nouveau
Nouveau



MessageSujet: Re: Le réchauffement climatique démasqué   Sam 9 Jan 2016 - 6:48

Nous passons des périodes extrêmement douces, en ce qui concerne les cataclysmes.

Les scientifiques raisonnent par rapport à ce qu'ils connaissent. Nous n'avons aucune information entre des échanges du magma et de l'écorce terrestre, comme par exemple les trapps de Russie ou d'Inde.
---------------------------------------------------------------


Il fut un temps ou la lave a recouvert un territoire grand comme quatre fois la France.

Le nord de la Sibérie centrale est la plus vaste zone volcanique de la Terre. D'immenses quantités de laves basaltiques se sont écoulées dans cette région sur plus de 2 millions de kilomètres carrés et sur une épaisseur moyenne de 2 km. Des couches de 4 km ont été mesurées dans le Nord sibérien, leur épaisseur diminuant vers le sud-est autour de 1,5 km. Depuis une trentaine d'années, plusieurs scientifiques ont émis l'hypothèse que ces gigantesques éruptions pourraient être à l'origine de l'extinction de près de 90% des espèces vivantes.



Cette hypothèse est renforcée aujourd'hui par les analyses chimiques des laves sibériennes effectuées par une équipe du Massachusetts Institute of Technology (MIT). L'été dernier, ils sont allés sur place pour collecter de petites bulles enfermées dans le basalte. Les taux de sulfure, de fluor et de chlore qu'ils ont mesurés sont nettement supérieurs à ceux que l'on retrouve généralement dans les autres grands traps basaltiques de la planète, au Deccan (Inde), en Colombie ou dans l'État de Washington et de l'Oregon.

Une équipe scientifique avance des chiffres effarants: 9000 milliards de tonnes (Mt) de sulfure, 8500 Mt de fluor et 5000 Mt de chlore, se seraient échappées dans l'atmosphère au cours de cette méga-éruption. Ces gaz toxiques pourraient donc avoir été beaucoup plus abondants et meurtriers qu'on ne le pensait jusqu'alors.

Les traps sibériens sont déjà connus des géophysiciens russes, américains et européens. Leur cartographie est désormais bien établie ainsi que leur datation. «On ne sait pas trop comment s'est produit cet énorme événement volcanique, admet toutefois Jean-Pierre Burg, de l'Institut de géologie de l'université de Zurich. C'est son énormité qui le rend difficile à expliquer.» Il est communément admis que cette ou plutôt ces éruptions pourraient avoir été provoquées par des remontées du manteau terrestre d'une ampleur exceptionnelle: plus de 2000 km3 de lave, selon certains modèles.
Revenir en haut Aller en bas
Lumière
En probation



MessageSujet: Re: Le réchauffement climatique démasqué   Sam 7 Mai 2016 - 21:15

A bien y penser ,tu as peut-être raison Hélène.Le climat suit un cycle qui n'est pas nécessairement lié aux activités humaines .Par contre ,je suis opposé à l'extraction du pétrole fossile à cause de tous les déversements accidentels qui nuisent à la nature et aux humains qui font partie de cette nature.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le réchauffement climatique démasqué   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le réchauffement climatique démasqué
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La sagesse de Salomon :: Sciences-
Sauter vers: