Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi Dieu laisse les enfants se faire violer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GrandParleurTiFaiseur
Apôtre
Apôtre



MessageSujet: Pourquoi Dieu laisse les enfants se faire violer   Mar 19 Juil 2011 - 16:07

Pourquoi il laisse les enfants se faire kidnapper et violé ? Une question de libre-arbitre ? Pourtant l'enfant , lui n'a pas choisi de se faire séparer de ses parents et de se faire violer .
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Pourquoi Dieu laisse les enfants se faire violer   Mar 19 Juil 2011 - 21:56

Pourquoi n'a-t-il pas arrêté Hitler de sa folie meurtrière ? Pourquoi n'a-t-il pas empêché le massacre par Hérode des Saints Innocents ? Pourquoi a-t-il laissé Jésus souffrir sur la Croix ? Pourquoi laisse-t-il des millions de bébés mourir avortés par leur mère ? Quelle image de Dieu avez-vous ? Dieu serait indifférent à la souffrance des innocents ? Non. Dieu est du côté des petits. Oui, il y a le libre arbitre (une liberté aliénée) et Dieu n'est pas Spiderman qui descend du ciel pour tuer le méchant et sauver le bébé. Ça ce sont les héros de bandes dessinées ou ce que nous aimerions que notre papa terrestre soit. Le Seigneur, l'Agneau innocent, est sur la Croix lorsqu'un innocent souffre et, d'une manière mystérieuse, à travers ce mal, Dieu tirera un plus grand bien. Comment, on ne le sait pas mais on fait confiance car Dieu est Père de cet enfant et lorsqu'un de ses enfants souffre, c'est Lui qui souffre. Une liberté - même aliénée qui ne connaît pas de limite - Dieu ne la retire pas car ses dons sont sans repentance. Il a donné à l'Homme la liberté parce qu'Il l'a créé à son image. Si l'Homme s'en sert pour commettre le mal, Dieu ne la lui retire pas parce qu'il ne reprend pas ses dons. Par contre, je ne donne pas cher de l'âme du malheureux violeur...

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
DavidB
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Pourquoi Dieu laisse les enfants se faire violer   Mer 20 Juil 2011 - 0:53

.


Dernière édition par Magnéto le Lun 12 Mar 2012 - 22:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
GrandParleurTiFaiseur
Apôtre
Apôtre



MessageSujet: Re: Pourquoi Dieu laisse les enfants se faire violer   Mer 20 Juil 2011 - 2:10

Je n'ai pas écrit ca pour ébranler la foi des gens du forum ,je le sais que la Parole de Dieu mit en oeuvre , c'est le bien , je n'en doute pas . Mais il ya des choses que j'ai beaucoup de mal à accepter , particulièrement tout ce qui touche les enfants , le mal qu'on leur fait .

Je restes persuadé qu'il y a certains mal dont on ne se relève pas (pas dans cette vie en tout cas ) , et je crois que ce genre de mal ne devrait pas exister . Dans ces moments-là j'aimerais tellement que Dieu agisse . Je me sens coupable de croire en toi Seigneur si tu laisse passer ca .Mais je sais que tu es miséricorde et que je ne suis rien . Pardonne-moi Seigneur .

Revenir en haut Aller en bas
DavidB
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Pourquoi Dieu laisse les enfants se faire violer   Mer 20 Juil 2011 - 2:23

.


Dernière édition par Magnéto le Lun 12 Mar 2012 - 22:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Pourquoi Dieu laisse les enfants se faire violer   Mer 20 Juil 2011 - 10:14

Dieu ne provoque rien et n'empêche rien. Il ne laisse rien faire non plus... si ce n'est nous, ses enfants! Il nous laisse faire, et n'intervient qu'à notre demande, en réponse à nos prières (comme l'intercession des saints), et encore, dans des cas particuliers qui répondent à Son dessein.

Nous, nous sommes aussi libres, face à l'injustice et à la mort. Libres de haïr, de rentrer dans la colère. Quand on fait ça, c'est toujours quelque chose en nous qui parle, car la colère ne peut venir d'ailleurs, de "dehors". C'est un mal du dehors qui révèle un mal en nous.
Mais nous sommes aussi libres de prier, de pardonner, d'accompagner. Un enfant blessé aura plus besoin de quel comportement? Une personne victime d'injustice sera soulagée par quel présence à ses cotés? Celle du justicier colérique, qui n'écoute en fait que lui même, au travers de sa propre colère, ou celle du silencieux qui est prêt à accueillir sa douleur?
Revenir en haut Aller en bas
GrandParleurTiFaiseur
Apôtre
Apôtre



MessageSujet: Re: Pourquoi Dieu laisse les enfants se faire violer   Mer 20 Juil 2011 - 10:24

Mais des fois jme dis que tant qu'à faire pleurer une statue de vierge , pourquoi ne pas empêcher que ce genre de choses arrive , pas comme si il ferait justice , mais pour empêcher que ce genre de chose arrive , avant qu'elle n'arrive .

Si je voyais un de mes enfants tenter de violer quelqu'un d'autre je l'empêcherais .

Le mal dont on ne se relève pas existe , sinon personne ne se suiciderait .
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Pourquoi Dieu laisse les enfants se faire violer   Mer 20 Juil 2011 - 11:56

Je crois que c'est plus compliqué que ça, surtout pour le suicide : le mal-être du suicidé n'est pas lié (rarement) à une grand mal bien visible comme un viol ou une torture. C'est un mal insidieux, silencieux, historique et existentiel, qui implique une histoire familiale, affective, "une façon d'être au monde". La petite enfance est toujours là, présente dans ces cas tragiques, mais la vie immédiate l'est aussi : situation familiale, entourage amical... tu vois bien que l'on est loin des ces atrocités et injustices qui te font écrire ce sujet.

Quand aux manifestations miraculeuse, comme le disait le Padre Pio, elle ne sont que "le miel pour attirer les mouches". Le seul but de tout cela est de ramener les âmes auprès du père, de réactiver la foi par des signes extérieurs, dans le but qu'elle retrouve sa source intérieure, en un second temps.

Quand à ce que Dieu fait pour nous protéger et que nous ignorons... ce qu'Il anticipe... nul n'en mesure la réelle portée. Un exemple : la guerre froide, crise des missiles de Cuba. Tout est prêt à exploser, les militaires des deux camps sont en pleine paranoïa et tous ont été informés par leur hiérarchie que si la guerre nucléaire venait, il faudrait réagir vite. Un sous-marin russe est en manœuvres. Il est armé nucléairement. Un bateau de guerre américain le repère et attaque immédiatement, tentant de le couler avec des bombes sous-marines.
Imagine le chaos dans le sous-marin russe, les explosions, les chocs violents en tous sens, les siènes d'alarme. Le capitaine et son équipage sont convaincus que la guerre nucléaire à éclaté. Dans ce cas là, leurs ordres sont clairs : vu qu'il sont coupés de leur commandement, ils doivent attaquer au plus vite, avant d'être détruits eux-mêmes. Pour lancer une attaque nucléaire, trois hommes sont nécessaires : le capitaine du sous-marin, son second et un sous officier (agent politique). Le capitaine donne l'ordre de lancer l'attaque. Le second est d'accord. Les ordres de lancement sont hurlés et... le sous officier refuse. Il dit que c'est folie. Il parle calmement, seul contre tous et explique à son capitaine que cette issue ne peut être la bonne. Miracle, il parvient à le convaincre de renoncer à l'attaque, de faire surface. Quand le sous-marin parvient à l'air libre, ils constatent tous que l'apocalypse nucléaire n'a pas eu lieu. Ils se rendent au navire américain. Le monde est sauvé.
Exactement au même moment, à la minute près, Kroutchev et Kennedy tenaient une réunion secrète, et signaient la fin de la guerre froide. Cette signature à été révélée au monde le lendemain.
L'épisode du sous-marin russe n'a été rendu public qu'en 2002!
En 1962, Vassili Arkhipov à donc sauvé le monde de sa fin certaine. Vassili Arkhipov tout seul?
Revenir en haut Aller en bas
grain_de_sable
Nouveau
Nouveau
avatar


MessageSujet: Re: Pourquoi Dieu laisse les enfants se faire violer   Ven 22 Juil 2011 - 23:33

Des événements très tristes qui sont intolerables…

Mais de génération en génération nous portons la tache originelle… Nous sommes des êtres malades qui porte des gestes malades… Des souffrant qui en font souffrir d’autres...

Dieu nous a donné le choix… De lui demander son intervention ou non…
Et l’homme choisis le plus souvent de sortir Dieu de sa vie quotidienne… En commencent par la famille, les écoles, les lieux publiques, les sites officiels etc.… En abandonnant nos églises…

Combien de grâces avons-nous manquées par nos choix?

Combien de ceux qui reconnaissent Dieu dans leur vie peuvent témoigner aussi d’intervention Divine dans leur vie de tous les jours?

De par mon expérience dans un pays comme la Colombie ou les gens ne peuvent que s’en remettre à Dieu puisqu’ils ne peuvent que compter que sur la protection Divine dans certains déplacements quotidiens ou la vie ne tiens souvent qu’à un fil…
L’expression quotidienne des gens est « Merci mon Dieu » d’avoir pu me rendre du point A au point B sans problème… Les gens témoignent sur des événements dont Dieu seul a pu les protéger…

L’intervention Divine est grande mais nous sommes devenu aveugle… Nous (la société moderne) ne pouvons percevoir sa main protectrice…
La société d’aujourd’hui a toujours des explications rationnelles et l’autosuffisance prime…

Par contre nous qui avons la foi, nous nous devons de faire remarquer la présence de Dieu et les interventions Divine dans notre vie… Une transmission de foi un cœur a la fois…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.corazones.org
lambic
Banni
Banni
avatar


MessageSujet: La liberté de choix entre le bien et le mal   Sam 23 Juil 2011 - 5:18

Cette liberté donné à l'homme par Dieu de choisir entre le bien et le mal a causé des dégâts épouvantables depuis la création !

Un petit nombre fait le bien et un très grand nombre le mal. Je pense que personne ne conteste cet état de fait.

Bien sûr, nous n'avons absolument pas le droit de critiquer Dieu ni de discutter de ses choix, ce serait un nouveau péché d'orgueil comme le péché originel.

Mais enfin, on peut quand même s'interroger intérieurement et se demander ce qui se serait passé si l'homme avait été créé bon sans cette liberté de choix qui lui a été donné. Se poser tout simplement la question.
Revenir en haut Aller en bas
Cessounette
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Pourquoi Dieu laisse les enfants se faire violer   Sam 23 Juil 2011 - 5:24

Bien sûr qu'on peut s'interroger, lambic... Et perso, je n'ai rien contre le fait de pousser quelques coups de gueule, aussi.

Mais l'essentiel n'est pas là, revenons au questionnement, j'ai une question pour vous : vous dites
Citation :
Cette liberté donné à l'homme par Dieu de choisir entre le bien et le mal a causé des dégâts épouvantables depuis la création !
C'est certes vrai, mais rétrospectivement, auriez-vous préféré que Dieu nous créât décérébrés et serviles, sans volonté propre, juste bons à Lui obéir ? Nous l'aurions alors aimé "sur commande", il me semble... Alors que là, nous pouvons Le choisir, librement, en dépit de tout ce qui est mauvais autour et en nous. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Pourquoi Dieu laisse les enfants se faire violer   Sam 23 Juil 2011 - 9:50

Comme il est difficile d'assumer la responsabilité de notre liberté ! Et pourtant, cette liberté est le plus grand des dons reçus de Dieu. Dieu est fidèle, contrairement à nous, lorsqu'Il donne, Il ne reprend pas. Le moyen qu'Il a trouvé pour continuer de respecter le don de la liberté qu'Il a fait à l'Homme lorsque celui-ci s'est détourné de Lui est de venir prendre Lui-même, sur Lui, le poids de notre liberté aliénée et la responsabilité de nos fautes. Il me semble que c'est le plus grand signe d'Amour qui soit et de respect pour sa créature. Mais tout cela sera rendu plus claire sur l'autre rive lorsque nous verrons à quel point Dieu a été patient avec nous et combien nous avons par notre liberté aliénée fait des choix absurdes. Car la vraie liberté est ceci : elle est la capacité de choisir le Bien sans y être déterminé. Voilà la vraie liberté. Ne pas choisir Dieu, c'est choisir les ténèbres. C'est se choisir soi-même, c'est une idolâtrie du Moi... c'est faire de sa petite personne un petit dieu maître de son royaume. Ce replis sur soi est une liberté aliénée. Et ne pas choisir (croire que nous pouvons nous situer dans un lieu neutre), c'est encore choisir... mais le mauvais camp.

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Pourquoi Dieu laisse les enfants se faire violer   Sam 23 Juil 2011 - 10:58

Citation :
Un petit nombre fait le bien et un très grand nombre le mal. Je pense que personne ne conteste cet état de fait.

Lambic, je suis là! Bien sûr que je conteste! Vous commencez à me connaître clindoeil

Blague à part, je crois que le nombre de gens qui font sciemment le mal est aussi grand que le nombre de gens qui font sciemment le bien. Dans les deux camps, il s'agit d'une petite part de l'humanité, mais il y a équilibre. Notre tendance (et celle des médias) à véhiculer ce qui va mal fausse notre appréciation, mais sans cet équilibre, notre terre ne serait plus là!
Entre les deux, la masse des gens flotte, oscille, indéterminée, objet de la lutte entre les deux camps pour la faire sortir de son marasme, de sa bien triste neutralité. Une humanité pas bien glorieuse, ça je l'admet, mais loin d'être maléfique en majorité!
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Pourquoi Dieu laisse les enfants se faire violer   Dim 24 Juil 2011 - 12:20

Le bien est humble et discret. Il ne se vante pas et ne se fait pas de publicité. La mal, quant à lui, est orgueilleux, il aime à se faire voir et à s'étaler publiquement... mais il n'y a pas de commune mesure entre les souffrances du temps présent et la gloire que Dieu va bientôt révéler en nous. En effet, la création aspire de toutes ses forces à voir cette révélation des fils de Dieu. Car la création a été livrée au pouvoir du néant, non parce qu'elle l'a voulu, mais à cause de celui qui l'a livrée à ce pouvoir. Pourtant, elle a gardé l'espérance d'être, elle aussi, libérée de l'esclavage, de la dégradation inévitable, pour connaître la liberté, la gloire des enfants de Dieu. Nous le savons bien, la création tout entière crie sa souffrance, elle passe par les douleurs d'un enfantement qui dure encore. Et elle n'est pas seule. Nous aussi, nous crions en nous-mêmes notre souffrance ; nous avons commencé par recevoir le Saint-Esprit, mais nous attendons notre adoption et la délivrance de notre corps. Car nous avons été sauvés, mais c'est en espérance ; voir ce qu'on espère, ce n'est plus espérer : ce que l'on voit, comment peut-on l'espérer encore ? (Romains 8, 18-24)

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
lambic
Banni
Banni
avatar


MessageSujet: L'homme bon par nature. Quel rêve...   Mar 26 Juil 2011 - 12:11

Cessounette a écrit:
...Rétrospectivement, auriez-vous préféré que Dieu nous créât décérébrés et serviles, sans volonté propre, juste bons à Lui obéir ? Nous l'aurions alors aimé "sur commande", il me semble... Alors que là, nous pouvons Le choisir, librement, en dépit de tout ce qui est mauvais autour et en nous. Very Happy

Pas du tout ! Il ne s'agit pas de cette "peinture" de l'homme que vous nous faites. Pourquoi décérébrés et serviles ?

Il aurait été normal que Dieu, créant l'homme à son image, le fasse "bon" dès l'origine sans aucun de ses mauvais instincts qui ont tout pourri et détruit sur notre planète.

Ce que la vie aurait été belle, tous les hommes fraternisant entre eux (au lieu de se haïr et de se massacrer). Souvent je fais travailler mon imagination pour me représenter cette scène idyllique et je retombe illico dans la réalité de la vie...
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Pourquoi Dieu laisse les enfants se faire violer   Mar 26 Juil 2011 - 12:49

Lambic,

Dieu a créé l'Homme bon au départ. C'est un ennemi qui est venu semer l'ivrai dans l'Homme. Mais Dieu n'a pas laissé l'Homme seul dans sa misère, Il est descendu de son Ciel personnellement dans la Personne de Jésus-Christ afin que ce même Homme puisse à nouveau retrouver son image originel. Mais pour cela, encore faut-il que cet Homme veuille se laisser trouver, guérir, pardonner... et c'est là que le bas blesse : l'Homme (moderne surtout), auto érigé en petit dieu, ne veut pas d'un Sauveur pour retrouver la ressemblance à son Créateur. Et pourtant, Dieu ne cesse de l'appeler : "Adam où es-tu ?"... bah, Seigneur, je suis, comme Lazare, en train de pourrir dans mon tombeau et je me sens confortable avec mes bandelettes dans la moisissure de mon péché, de ma mort...

Je vous laisse méditer sur l'Évangile et l'homélie du jour :

Mt 13, 36-43

Laissant la foule, Jésus vint à la maison. Ses disciples s'approchèrent et lui dirent : « Explique-nous clairement la parabole de l'ivraie dans le champ. »
Il leur répondit : « Celui qui sème le bon grain, c'est le Fils de l'homme ; le champ, c'est le monde ; le bon grain, ce sont les fils du Royaume ; l'ivraie, ce sont les fils du Mauvais. L'ennemi qui l'a semée, c'est le démon ; la moisson, c'est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges.
« De même que l'on enlève l'ivraie pour la jeter au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde. Le Fils de l'homme enverra ses anges, et ils enlèveront de son Royaume tous ceux qui font tomber les autres et ceux qui commettent le mal, et ils les jetteront dans la fournaise : là il y aura des pleurs et des grincements de dents. Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père.
« Celui qui a des oreilles, qu'il entende ! »

Homélie

C’est à l’écart de la foule, et dans « la maison » - représentant l’Eglise, c’est-à-dire la communauté de foi - que Jésus interprète la parabole de l’ivraie dans le champ. Il s’agit donc d’une relecture « d’en haut », qui révèle la condition humaine au cœur de ce monde où le bien et le mal se côtoient, se mélangent et s’affrontent.
L’explication de Jésus, loin de clôturer le déchiffrage de la parabole, ne fait que relancer le travail. Car Notre-Seigneur rajoute des difficultés tout autant qu’il en résout. Le semeur est clairement défini comme le Fils de l’homme, c’est-à-dire Jésus lui-même. On s’attend à ce que le « bon grain » qu’il jette dans le champ du monde soit identifié à sa Parole. Or il n’en est rien : « le bon grain, ce sont les fils du Royaume », par opposition à « l’ivraie », identifiée aux « fils du Mauvais », semée par le « démon ». Il y a donc deux semeurs antagonistes, l’un agissant au grand jour au nom du propriétaire ; l’autre intervenant de nuit comme « ennemi ».
Les fils du Royaume ne se confondent pas avec les fils du Mauvais : ils se distinguent par leur agir avec la même évidence que le bon grain se distingue de l’ivraie. Pourtant les deux grandissent côte à côte, sans que personne n’intervienne, « de peur qu’en enlevant l’ivraie, le blé soit arraché en même temps » (Mt 13, 29). C’est donc en raison de la fragilité des fils du Royaume que les fils du Mauvais peuvent croître en toute impunité.
Etonnante stratégie : nous aurions attendu au contraire que le Maître tente à tout prix de protéger le blé, c'est-à-dire les fils du Royaume, en maîtrisant et en éliminant les fils du Mauvais qui les menacent. A moins bien sûr que la confusion soit plus profonde encore. Si le champ en effet est notre monde, c’est-à-dire notre humanité concrète marquée par le péché, on comprend qu’arracher l’ivraie n’est pas une tâche facile. Car c’est dans la même terre - entendons le même homme - que s’enracinent la mauvaise herbe et le bon grain ; c’est la même personne qui fait le bien et se laisse entraîner au mal.
Autrement dit : la confusion traverse chacun de nous ; nous appartenons à la fois au Royaume et au Mauvais ; nous sommes divisés intérieurement entre une filiation lumineuse et une filiation ténébreuse. N’exerçons-nous pas notre liberté tantôt pour faire le bien, tantôt pour faire le mal ? Voilà pourquoi le Maître préfère sagement ne pas intervenir, du moins tant que nous demeurons dans ce monde soumis au Mauvais, qui y fait régner sa stratégie de confusion entre le bien et le mal.
Par contre le Seigneur nous avertit solennellement que la situation va basculer « à la fin du monde ». S’agit-il de l’accomplissement des temps, ou du jour de notre conversion au Christ, lorsque nous aurons enfin pleinement choisi son étendard et que nous vivrons de son Esprit ?
Ce jour-là, le mystère de notre nouvelle naissance baptismale sera enfin accompli, et nous serons pleinement des « fils du Royaume ». Ceci ne se fera pas sans une douloureuse catharsis à laquelle il nous faudra consentir, car la chair n’héritera pas du Royaume (cf. Ga 5, 20). Aussi, « ceux qui sont au Christ Jésus ont-ils crucifié en eux la chair, avec ses passions et ses tendances égoïstes » (Ga 5, 24).
« Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! » Serait-ce donc que nous n’avons pas tous des oreilles ? Ou plus simplement que nous n’en faisons pas usage ? La Parole ne peut agir en nous que dans la mesure où nous l’accueillons par une écoute cordiale. Elle ne peut nous révéler à nous-même, dénoncer notre ambiguïté, couper nos liens avec le monde des ténèbres que dans la mesure où nous la recevons dans un cœur d’enfant qui s’émerveille devant la Bonne Nouvelle de son salut.

« "Aide-nous, Dieu notre Sauveur, pour la gloire de ton nom ! Délivre-nous, efface nos fautes, pour la cause de ton nom ! " (Ps 78). Envoie tes sains anges : qu’ils arrachent de nos cœurs nos compromissions avec l’esprit du monde, pour que nous soyons tout à toi, en vrai "fils du Royaume". Nous pourrons alors "contempler ta gloire" (1ère lect.) car nous y participerons dans ton Fils unique ».

Père Joseph-Marie

Source : www.homelies.fr

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
lambic
Banni
Banni
avatar


MessageSujet: Pourquoi le démon n'a-t-il pas été détruit dès le début ?   Mer 27 Juil 2011 - 4:43

Je connais tous ces textes, Hélène. Mais ils ne règlent en rien le problème que j'évoque.

Pourquoi Dieu, créateur de tout, le plus puissant entre tous, a-t-il laissé "le démon", un ange déchu semble-t-il, prendre le pouvoir sur l'homme et introduire le mal en lui ? Comment se fait-il qu'il n'ait pas été assez puissant pour détruire le démon et pour rétablir le bien dans le premier homme et la première femme qu'il avait créés bons ?

Même pour le chrétien que je suis, oh n'ayant pas une foi en béton je l'admets bien volontiers, cela semble vraiment incompréhensible...Eh oui !

L'existence conjointe du bien et du mal depuis l'origine de l'homme continuera à faire couler beaucoup d'encre et de salive... mur
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Pourquoi Dieu laisse les enfants se faire violer   Mer 27 Juil 2011 - 5:50

J'aime bien l'approche un peu antropomorphique suivante. C'est la mienne, bien qu'elle soit proche de celle de CG Jung.

L'homme a notamment pour mission sur terre de s'accomplir en tant qu'individu : c'est l'individuation, qui passe par la différenciation (du père et de la mère) et par un travail de discernement visant à séparer ce qui, au départ, est intriqué : masculin et féminin, bien et mal, bon grain et ivraie... Evidement, ce travail, cette tâche, n'ont de sens que si c'est "nous" qui agissons pour nous rapprocher de notre potentiel, de notre nature profonde. Si nous étions "agis" de l'extérieur, si aucun choix n'existait, le vivant ne présenterait aucun intérêt possible, ni pour nous créature, ni pour Dieu créateur : le "monde" ainsi normé ne serait qu'une extension de Dieu, une sorte de clone de sa perfection, mais en plus "petit". Bref, nous ne serions que des extensions du Divin, parfaits, bons, et vivant dans un monde sans défauts, sans choix, sans ambivalence et sans la moindre liberté. Cette dernière serait inutile : Dieu n'a aucun "besoin" de liberté pour être. Sa perfection et sa toute puissance n'ont pas besoin de s'accomplir ni de s'améliorer. Pure lumière infinie, il aurait juste séparé de lui des lumières plus petites, qui de facto, seraient restées noyées (indifférenciées) dans la lumière originelle parfaite. Pourquoi dieu aurait-il fait cela? Ca n'a aucun sens.

En revanche, créer un monde séparé de lui, possédant ses propres règles et sa propre autonomie, y injecter l'énergie nécessaire à son existence puis se retirer et "laisser faire"... ça c'est un acte fort. Dieu permet à autre chose que Lui d'exister, d'arriver à l'état d'être. De sa part, c'est L'Acte d'amour parfait, c'est le retrait du septième jour, confiance et amour qui libèrent et laissent la voie libre à l'être aimé. Pour l'homme aussi cette dissociation de Dieu est absolument nécessaire : comment aimer un Père auquel on serait fusionné? Ces serait s'aimer sois-même. tant que l'enfant est dans le sein de la mère, il ne la voit pas, et elle ne le voit pas. Certes, hors de la matrice chaude et douillette, bien des dangers l'attendent, mais sans cette séparation, aucun amour n'est possible.

Le monde lui même doit être différencié de Dieu. Il lui faut des imites et des règles, là ou Dieu est illimité et parfait. Limites géographiques et limites temporelles. La mort, les lois de la physique... toutes ces limites différencient la création du créateur. Elles sont des grâces qui libèrent, en fait! Elles prouvent l'absolue générosité du père, qui place en chaque homme la possibilité de vivre sa vie, d'accomplir son destin, d'expérimenter l'existence. Sans liberté, donc sans choix, rien de cela. On serait dans la fusion, donc la con-fusion... quel père voudrait cela? Quel Dieu ne créerait pas mais s'illusionnerait lui-même en se faisant croire qu'Il a séparé de Lui la création, mais sans la doter des attributs du créé? En cela, l'imperfection de notre monde actuel, les défaut qui sont l'objet de ce sujet, reflètent, par leur simple possibilité d'exister, la perfection divine et l'Amour du Père.
Oui, vient avec cette liberté et cet amour inconditionnel, la possibilité de chuter. Le mal est né de cette liberté donnée à tout et à tous (sinon ce ne serait pas une liberté). Mais n'oublions pas que le bien en émane aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Nort
Nouveau
Nouveau
avatar


MessageSujet: Re: Pourquoi Dieu laisse les enfants se faire violer   Mer 27 Juil 2011 - 8:11

Citation :

Pourquoi Dieu, créateur de tout, le plus puissant entre tous, a-t-il laissé "le démon", un ange déchu semble-t-il, prendre le pouvoir sur l'homme et introduire le mal en lui ? Comment se fait-il qu'il n'ait pas été assez puissant pour détruire le démon et pour rétablir le bien dans le premier homme et la première femme qu'il avait créés bons ?

Mais il est assez puissant. Dieu est créateur, et il est le SEUL à pouvoir créer la vie à partir de RIEN, le seul. Mais Dieu a toujours laissé le choix à ses créatures, qu'elles soient du ciel (Anges, Lucifer), ou sur terre (homme, animaux, violeurs…).

Et c'est la raison pour lequel il a également mis l'arbre de vis dans Eden, pour que ses créatures puissent choisir !


Citation :
Ce que la vie aurait été belle, tous les hommes fraternisant entre eux (au lieu de se haïr et de se massacrer). Souvent je fais travailler mon imagination pour me représenter cette scène idyllique et je retombe illico dans la réalité de la vie...

Pourtant c'est ce qui a été promis. Dieu a promis qu'il reviendrait, un monde parfait reviendra, oui. Juste être patient...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi Dieu laisse les enfants se faire violer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi Dieu laisse les enfants se faire violer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La Galilée quotidienne :: L'hôpital-
Sauter vers: