Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Résurrection d'une jeune fille - Guérison d'une femme

Aller en bas 
AuteurMessage
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
boisvert


Résurrection d'une jeune fille - Guérison d'une femme Empty
MessageSujet: Résurrection d'une jeune fille - Guérison d'une femme   Résurrection d'une jeune fille - Guérison d'une femme Icon_minitimeMar 31 Jan 2012 - 5:41

Evangile : Résurrection d'une petite fille et guérison d'une femme (Mc 5, 21-43)
Jésus regagna en barque l'autre rive, et une grande foule s'assembla autour de lui. Il était au bord du lac.
Arrive un chef de synagogue, nommé Jaïre. Voyant Jésus, il tombe à ses pieds et le supplie instamment : « Ma petite fille est à toute extrémité. Viens lui imposer les mains pour qu'elle soit sauvée et qu'elle vive. »
Jésus partit avec lui, et la foule qui le suivait était si nombreuse qu'elle l'écrasait.
Or, une femme, qui avait des pertes de sang depuis douze ans... — elle avait beaucoup souffert du traitement de nombreux médecins, et elle avait dépensé tous ses biens sans aucune amélioration ; au contraire, son état avait plutôt empiré — ... cette femme donc, ayant appris ce qu'on disait de Jésus, vint par derrière dans la foule et toucha son vêtement. Car elle se disait : « Si je parviens à toucher seulement son vêtement, je serai sauvée. » À l'instant, l'hémorragie s'arrêta, et elle ressentit dans son corps qu'elle était guérie de son mal.
Aussitôt Jésus se rendit compte qu'une force était sortie de lui. Il se retourna dans la foule, et il demandait : « Qui a touché mes vêtements ? » Ses disciples lui répondaient : « Tu vois bien la foule qui t'écrase, et tu demandes : 'Qui m'a touché ?' » Mais lui regardait tout autour pour voir celle qui avait fait ce geste. Alors la femme, craintive et tremblante, sachant ce qui lui était arrivé, vint se jeter à ses pieds et lui dit toute la vérité. Mais Jésus reprit : « Ma fille, ta foi t'a sauvée. Va en paix et sois guérie de ton mal. » Comme il parlait encore, des gens arrivent de la maison de Jaïre pour annoncer à celui-ci : « Ta fille vient de mourir. A quoi bon déranger encore le Maître ? »
Jésus, surprenant ces mots, dit au chef de la synagogue : « Ne crains pas, crois seulement. » Il ne laissa personne l'accompagner, sinon Pierre, Jacques, et Jean son frère. Ils arrivent à la maison du chef de synagogue. Jésus voit l'agitation, et des gens qui pleurent et poussent de grands cris. Il entre et leur dit : « Pourquoi cette agitation et ces pleurs ? L'enfant n'est pas morte : elle dort. »
Mais on se moquait de lui. Alors il met tout le monde dehors, prend avec lui le père et la mère de l'enfant, et ceux qui l'accompagnent. Puis il pénètre là où reposait la jeune fille. Il saisit la main de l'enfant, et lui dit : « Talitha koum », ce qui signifie : « Jeune fille, je te le dis, lève-toi ! » Aussitôt la jeune fille se leva et se mit à marcher — elle avait douze ans. Ils en furent complètement bouleversés.
Mais Jésus leur recommanda avec insistance que personne ne le sache ; puis il leur dit de la faire manger.


Ce n'est pas un hasard si les guérisons rapportées dans ce texte concernent des femmes. L'une vient d'avoir douze ans, l'âge à partir duquel elle est considérée comme responsable de ses actes. Son père l'appelle toujours "sa petite fille", et Jésus la relève en "jeune fille" - faits sur lesquels Françoise Dolto avait très finement raisonné car, dans ce récit, la mère de l'enfant n'est que citée, mais n'a pas présentée comme ayant joué un rôle quelconque.

Quant à l'autre guérison, celle de la femme aux hémorragies, elle est rendue un peu comique du fait des propos (très 'modernes, pourrait-on dire) de l’Évangéliste Marc : "— elle avait beaucoup souffert du traitement de nombreux médecins, et elle avait dépensé tous ses biens sans aucune amélioration ; au contraire, son état avait plutôt empiré —"... ces mots-là, qui ne les a jamais entendus ! Ils soulignent d'autant plus combien la foi en Jésus est fondée et qu'il faut exercer sa foi dans toutes les circonstances contraires de la vie.
Ces hémorragies rendaient cette femme impure du point de vue de la Loi - ce qui impliquait pour elle un surcroît de peine, une forme de sanction sociale qui surajoute à la maladie.

Dans les deux cas, outre que l'on y voit le Christ se préoccuper - aussi, de la situation des femmes de son époque, c'est toujours la foi qui vient à bout de tout.

Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
DamienH


Résurrection d'une jeune fille - Guérison d'une femme Empty
MessageSujet: Re: Résurrection d'une jeune fille - Guérison d'une femme   Résurrection d'une jeune fille - Guérison d'une femme Icon_minitimeMer 1 Fév 2012 - 9:58

J'ai aussi été frappé, dans ce récit de l'évolution du vocable lié à la guérison. Quand la femme malade touche Jésus discrètement pour obtenir sa guérison, ce dernier sent "une force" qui "sort" de Lui. Quelque chose s'est passé, qui crée un décalage entre Lui est cette personne, comme si agir à visage couvert, dissimulée par la foule Lui prenait de la force. Dès que la femme se révèle, tout bascule : "ta foi t'a sauvée". Comme si en se dressant dans cette foule, en assumant sa demande unilatérale au Seigneur, l'équilibre était rétabli et l'affection ("ma fille") circulait de manière de nouveau fluide ("va en paix").
Ca me fait penser, au moment ou j'écris ces lignes, à ces sociétés secrètes qui se dissimulent aux yeux du monde, et aussi aux "tièdes" qui croient à ce qui les arrange, négociant avec la Loi et l'évangile, en catimini.
Revenir en haut Aller en bas
Cessounette
Martyr du forum
Martyr du forum
Cessounette


Résurrection d'une jeune fille - Guérison d'une femme Empty
MessageSujet: Re: Résurrection d'une jeune fille - Guérison d'une femme   Résurrection d'une jeune fille - Guérison d'une femme Icon_minitimeMer 1 Fév 2012 - 13:31

DamienH a écrit:
J'ai aussi été frappé, dans ce récit de l'évolution du vocable lié à la guérison. Quand la femme malade touche Jésus discrètement pour obtenir sa guérison, ce dernier sent "une force" qui "sort" de Lui. Quelque chose s'est passé, qui crée un décalage entre Lui est cette personne, comme si agir à visage couvert, dissimulée par la foule Lui prenait de la force. Dès que la femme se révèle, tout bascule : "ta foi t'a sauvée". Comme si en se dressant dans cette foule, en assumant sa demande unilatérale au Seigneur, l'équilibre était rétabli et l'affection ("ma fille") circulait de manière de nouveau fluide ("va en paix").
C'est vrai, je n'avais jamais vu ça comme ça ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
boisvert


Résurrection d'une jeune fille - Guérison d'une femme Empty
MessageSujet: Re: Résurrection d'une jeune fille - Guérison d'une femme   Résurrection d'une jeune fille - Guérison d'une femme Icon_minitimeJeu 2 Fév 2012 - 12:25

J'ai reçu une troisième réponse sur un autre forum. Elle est sortie tout droit de la conversion d'une jeune femme qui avait eu une vie ... dissolue. Oh, mais je vais vous donner le lien, c'est encore meilleur !

http://www.cite-catholique.org/viewtopic.php?f=134&t=20605

J'ai ressenti vraiment qu'à la lecture de ce partage, l'Esprit d'amour qui l'a convertie est revenu l'embrasser !
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
Contenu sponsorisé




Résurrection d'une jeune fille - Guérison d'une femme Empty
MessageSujet: Re: Résurrection d'une jeune fille - Guérison d'une femme   Résurrection d'une jeune fille - Guérison d'une femme Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Résurrection d'une jeune fille - Guérison d'une femme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Écoute, mon fils, les préceptes du Maître-
Sauter vers: