Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Justice et Miséricorde

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Avemaria
Intime
Intime
Avemaria


Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeDim 6 Mai 2007 - 15:05

[Sujet divisé car nous parlions de l'enfer, le purgatoire et le ciel et nous avons dévié le fil vers la Justice et la Miséricorde divine. Cordialement | Hélène]


Citation :
Le Pardon est total de la part de Dieu. Il veut dire que : quoique nous soyons pardonnés (tout a été payé, Jésus a tout assumé chacune de nos humanités) nous continuons de subir les souffrances dues au péché car nous vivons dans un monde marqué par le péché (nous sommes donc en butte au péché : le mien, celui de mon voisin, etc.). C'est donc que nous subissons des effets du péché et des péchés...(voilà pourquoi nous avons le Sacrement de la Réconciliation).

Je suis complètement d'accord avec ce propos,

mais ce propos est incomplet.

Parce les peines subies par les pécheurs sont une fonction de la justice de Dieu.

Je cite l'encyclique de Paul VI sur les indulgences:

2. Comme l’enseigne la Révélation divine, à la suite du péché, des peines sont infligées par la sainteté et la justice divines, soit en ce monde par des souffrances, des misères, les épreuves de cette vie et particulièrement par la mort , soit dans l’au-delà par le feu et les tourments, ou par les peines purificatrices . Les fidèles ont donc toujours été persuadés que l’on rencontre beaucoup d’amertume lorsque l’on s’engage dans la mauvaise voie, et que celle-ci s’avère nocive, parsemée d’épines et d’aspérités pour ceux qui la suivent .

Ces peines sont imposées par Dieu par un jugement juste et miséricordieux, pour purifier les âmes, pour protéger la sainteté de l’ordre moral et pour restituer à la gloire de Dieu la plénitude de sa majesté.

http://www.vatican.va/holy_father/paul_vi/apost_constitutions/documents/hf_p-vi_apc_01011967_indulgentiarum-doctrina_fr.html

Donc, les peines ne sont pas uniquement purificatrices-- bien que c'est le cas-- mais elles sont l'expression de la justice divine.

Alors, il faut "payer sa faute", comme dit l'encyclique:

3. Pour la pleine rémission et réparation des péchés, il est donc nécessaire non seulement que soit rétablie l’amitié avec Dieu par une sincère conversion du cœur, et que soient expiées les offenses faites à sa sagesse et à sa bonté, mais aussi que tous les biens personnels, sociaux, ou qui appartiennent à l’ordre universel lui-même, ainsi affaiblis ou détruits par le péché, soient pleinement restaurés par une réparation volontaire qui ne se fera pas sans peine, ou bien en supportant les peines établies par la juste et très sainte sagesse de Dieu, grâce auxquelles se manifestera dans le monde entier la sainteté et la splendeur de la gloire de Dieu.

Donc on va ici la notion de repaiement-- de restaurer ce qu'on a détruit injustement.

J'en counviens que souvent ces peines découlent de la nature du péché elle-même. Ce que j'ajoute, c'est la notion qu'on est puni pour nos péchés par un acte de Dieu, et qu'on doit faire un acte de restauration, ex: payer pous nos fautes.

En ce qui concerne le péché mortel.

Même si une personne n'est pas coupable d'un péché mortel, ça reste un péché mortel; la nature de l'acte ne change pas parce que l'acteur n'en était pas conscient de sa gravité. Donc, deux jeunes ignornats qui ont des relations sexuelles commettenet des péchés mortelles, sans toutefois étant coupables de leur faute. Les effets sont le même-- le vision est obscurci, les grâces diminuent, et ainsi de suite.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ciel-bleu.blogspot.com
vonarburg
Ami(e)
Ami(e)



Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeDim 6 Mai 2007 - 20:39

Hélène, vous rappelez - avec raison - l'importance de la miséricorde de Dieu. Cela n'est pas en contradiction avec ce que j'ai écrit précédemment.

J'ajoute que je ne suis pas revenu à l'Église parce qu'on m'a parlé de l'Amour de Dieu mais à cause que l'on m'a fait voir que la souffrance présente en ma vie était dû aux péchés auxquels je consentais. J'ai d'abord été mis devant les faits et ensuite on m'a présenté le remède: le sacrement du pardon.

Avemaria, vos propos reflète l'enseignement de l'Église sauf lorsque vous écrivez:

Citation :
Même si une personne n'est pas coupable d'un péché mortel, ça reste un péché mortel

Vous confondez deux aspects: le subjectif et l'objectif. Objectivement ça reste un péché. Par contre, subjectivement (du point de vue de la personne) le péché ne peut pas être qualifié de mortel (ou de véniel) puisqu'il manque une condition - selon l'enseignement de l'Église que j'ai cité ci-dessus - celle de la pleine conscience.

Quant aux effets:

Citation :
le vision est obscurci, les grâces diminuent, et ainsi de suite.

Dès qu'une personne vit coupé de l'Église, elle se coupe de la grâce divine même sans péché mortel (*)

a+

alfred

(*) A l'exception des personnes qui n'ont jamais entendu parlé ni du Christ, ni de l'Église... ce qui est très rare.
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeDim 6 Mai 2007 - 22:26

Avemaria a écrit:
Je cite l'encyclique de Paul VI sur les indulgences:

2. Comme l’enseigne la Révélation divine, à la suite du péché, des peines sont infligées par la sainteté et la justice divines, soit en ce monde par des souffrances, des misères, les épreuves de cette vie et particulièrement par la mort , soit dans l’au-delà par le feu et les tourments, ou par les peines purificatrices . Les fidèles ont donc toujours été persuadés que l’on rencontre beaucoup d’amertume lorsque l’on s’engage dans la mauvaise voie, et que celle-ci s’avère nocive, parsemée d’épines et d’aspérités pour ceux qui la suivent .

Ces peines sont imposées par Dieu par un jugement juste et miséricordieux, pour purifier les âmes, pour protéger la sainteté de l’ordre moral et pour restituer à la gloire de Dieu la plénitude de sa majesté.
Ave Maria, j'ai beaucoup de mal avec des bouts de textes sortis de leur contexte. Il s'agit d'une constitution apostolique et non d'une encyclique. J'ai lu avec attention ladite constitution apostolique qui traite des indulgences et non directement des peines de l'enfer.

Citation :
Donc, les peines ne sont pas uniquement purificatrices-- bien que c'est le cas-- mais elles sont l'expression de la justice divine.

Alors, il faut "payer sa faute", comme dit l'encyclique:
Ça n'est pas tout à fait cela. Vous semblez confondre le but de cette constitution qui traite des indulgences. Puisque le Christ a payé pour nos fautes, on ne voit pas bien ce qu'il reste à payer à moins que son sacrifice de la Croix soit rendu vain. Voilà pour la faute personnelle. Elle est pardonnée lorsque le pécheur se réconcilie avec Dieu par le Sacrement de la Réconciliation et accepte la pénitence imposée pour faire réparation (pénitence ne veut pas dire punition...attention au sens des mots). Par ailleurs, puisque nous sommes solidaires dans le bien comme dans le mal, nous avons la possibilité de faire réparation (càd, participer à la gloire du Christ) de par la Communion de saints en offrant nos souffrances pour le salut du genre humain. Comme le dit si bien saint Paul : "j'achève dans ma chair ce qu'il manque au souffrances du Christ pour son Corps qui est l'Église". Ce n'est pas bien sûr la souffrance et les peines en tant que telles qui rachètent le monde mais l'amour avec lequel le fidèle les accueille car il croit que tout vient de la main de Dieu (même si le mal ne vient pas de Dieu mais est une conséquence du péché).

Citation :
3. Pour la pleine rémission et réparation des péchés, il est donc nécessaire non seulement que soit rétablie l’amitié avec Dieu par une sincère conversion du cœur, et que soient expiées les offenses faites à sa sagesse et à sa bonté, mais aussi que tous les biens personnels, sociaux, ou qui appartiennent à l’ordre universel lui-même, ainsi affaiblis ou détruits par le péché, soient pleinement restaurés par une réparation volontaire qui ne se fera pas sans peine, ou bien en supportant les peines établies par la juste et très sainte sagesse de Dieu, grâce auxquelles se manifestera dans le monde entier la sainteté et la splendeur de la gloire de Dieu.
La peine ici est au sens d'"affliction" ou si vous préférez "componction" qui est l'oeuvre de l'Esprit Saint en nous. C'est cette douleur du coeur d'avoir fait souffrir l'amour, de voir le Christ offensé. L'âme qui vit cette douleur veut faire réparation pour ses propres péchés et pour ceux de ses frères. L'âme qui se voit dans cette état ne se sent pas châtiée ou punie par un Dieu justicier mais aimée par un Père et confiante en son Amour.

Citation :
Donc on va ici la notion de repaiement-- de restaurer ce qu'on a détruit injustement.
Il y a une notion de justice, tel que nous la voyons dans notre justice humaine, c'est vrai. Oeil pour oeil, dent pour dent. La victime demande à ce que le bourreau purge sa peine (sauf le Christ sur la Croix qui ne demande pas au Père que justice lui soit faite mais que le Pardon soit accordé aux coupables). La logique de la Miséricorde dépasse largement la logique de la Justice. Dieu est juste. Et parce qu'Il est juste, Il fait Miséricorde. Saint Jacques le dit dans sa Lettre : "Le jugement est sans miséricorde pour celui qui n'a pas fait miséricorde. Mais la Miséricorde se moque du jugement" (Jacques 2, 13).

Citation :
J'en counviens que souvent ces peines découlent de la nature du péché elle-même. Ce que j'ajoute, c'est la notion qu'on est puni pour nos péchés par un acte de Dieu, et qu'on doit faire un acte de restauration, ex: payer pous nos fautes.
C'est une erreur... c'est Dieu Lui-même, en son Fils qui est venu payer pour nos fautes. Le seul acte de restauration que nous devons rendre est de l'accueillir... accueillir le don gratuit afin de devenir des fils et ainsi participer à sa gloire. Si nous le refusons, là nous aurons à faire face à la Justice : celle qui nous condamne, càd notre propre refus et orgueil.

Cordialement,
Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeDim 6 Mai 2007 - 22:44

vonarburg a écrit:
J'ajoute que je ne suis pas revenu à l'Église parce qu'on m'a parlé de l'Amour de Dieu mais à cause que l'on m'a fait voir que la souffrance présente en ma vie était dû aux péchés auxquels je consentais. J'ai d'abord été mis devant les faits et ensuite on m'a présenté le remède: le sacrement du pardon.
Le chemin de Dieu sont impénétrables... je rends grâce à Dieu pour votre retour. Je suis émerveillée de voir comment Il s'y prend pour ramener ses enfants, selon les besoins de chacun ! Pour vous c'était la bonne façon et pour moi c'était la bonne façon... Il connaît notre coeur et sait ce que chacun a besoin : pour un, c'est un dur "wake up call" pour l'autre c'est un torrent de larmes de contrition devant l'abîme qui séparait son petit coeur de pierre du grand Coeur de Dieu ! Amen ! Vive Dieu ! Emeth et Heseth ! Dieu Père et Dieu Mère... Force et Miséricorde... cheers

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Avemaria
Intime
Intime
Avemaria


Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeLun 7 Mai 2007 - 10:18

Citation :
Ave Maria, j'ai beaucoup de mal avec des bouts de textes sortis de leur contexte. Il s'agit d'une constitution apostolique et non d'une encyclique. J'ai lu avec attention ladite constitution apostolique qui traite des indulgences et non directement des peines de l'enfer.

Bon, j'ai fait erreur sur la sorte de lettre, mais le pape dit tout bonnement:

Citation :
Ça n'est pas tout à fait cela. Vous semblez confondre le but de cette constitution qui traite des indulgences.

Je n'ai rien dit sur le but de cette lettre. L'idée est que cette lettre démontre que Dieu inflige des peines temporelles pour le péché, qu'on doit repayer.

Citation :
Comme l’enseigne la Révélation divine, à la suite du péché, des peines sont infligées par la sainteté et la justice divines, soit en ce monde par des souffrances, des misères, les épreuves de cette vie et particulièrement par la mort , soit dans l’au-delà par le feu et les tourments, ou par les peines purificatrices .

Le pape dit tout bonnement "les peines sont infligées".

Citation :
Puisque le Christ a payé pour nos fautes, on ne voit pas bien ce qu'il reste à payer à moins que son sacrifice de la Croix soit rendu vain.

Mais c'est l'objection du Protestant. Il y a une rédemption objective et un salut subjectif. Dans la rédemption objective, le Christ a tout payé. Mais, dans notre cas personnel, nos péchés accumulent des peines-- qu'on doit expier-- tout comme enseigne la Révélation Divine.

Citation :
Ce n'est pas bien sûr la souffrance et les peines en tant que telles qui rachètent le monde mais l'amour avec lequel le fidèle les accueille car il croit que tout vient de la main de Dieu (même si le mal ne vient pas de Dieu mais est une conséquence du péché).

L'amour effectue le salut des âmes. Mais les souffrances et les peines restaurent l'ordre de Justice. Le Pape Paul VI l'a dit:

Citation :
Ces peines sont imposées par Dieu par un jugement juste et miséricordieux, pour purifier les âmes, pour protéger la sainteté de l’ordre moral et pour restituer à la gloire de Dieu la plénitude de sa majesté.

Citation :
La peine ici est au sens d'"affliction" ou si vous préférez "componction" qui est l'oeuvre de l'Esprit Saint en nous. C'est cette douleur du coeur d'avoir fait souffrir l'amour, de voir le Christ offensé. L'âme qui vit cette douleur veut faire réparation pour ses propres péchés et pour ceux de ses frères. L'âme qui se voit dans cette état ne se sent pas châtiée ou punie par un Dieu justicier mais aimée par un Père et confiante en son Amour.

L'oeuvre sur l'âme a bien un effect réparatrice, mais ce n'est pas uniquement l'effet sur l'âme qui restaure la justice. C'est la perte personnelle en tant que telle. Si on donne des aumônes pour faire réparation, ce n'est pas uniquement la charité qui restaure, mais la perte personnelle de l'argent. S'il n'y a pas de perte, il n'y a pas de Justice.

Citation :
La logique de la Miséricorde dépasse largement la logique de la Justice.

Dans l'optique humaine, pas dans l'optique divin. Dieu est parfaitement capable d'être juste et misericordieux en même temps. En étant misericordieux, Dieu ne sacrifie aucunement sa Justice, et vice-versa.

Citation :
C'est une erreur... c'est Dieu Lui-même, en son Fils qui est venu payer pour nos fautes.

Bien sûr, dans l'ordre objectif-- Dieu a tout payer ce qu'on est incapable de payer-- mais l'Église enseigne qu'on doit satisfaire la justice de Dieu en faisant réparation. C'est très clairement enseigné.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ciel-bleu.blogspot.com
Bougie
Nouveau
Nouveau
Bougie


Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeLun 7 Mai 2007 - 15:09

à cause de notre condition humaine nous sommes pécheurs .

aimes-moi comme tu ES.....n'attend pas d'être parfait, si non tu ne m'aimeras jamais..
Merci Seigneur pour ces paroles de miséricorde et de consolation!

Je tend à faire le bien, mais je trébuche....que c'est souffrant!

le pêcher est déjà une punition, une souffrance, une blessure....ici...pendant mon passage ici....

Qui dit que le blessé qui a des comportements complusifs (sexualité, gourmandise, alcoolisme....n'attrappera pas la main tendu de Dieu qui lui sera tendu ?

La mésiricorde de Dieu s'est penché Sur MA MISÈRE,,,de Sa MISÉRICORDE il m'a bercé, Consolé, aimé !

Le Dieu de justice m'a éloigné trop longtemps.......c'est le Dieu d'amour qui a ramené la brebis égarée que j'étais au bercail ! Dieu qui m'aime, se charge déjà de me faire VOIR mes péchers...Rappelez-moi plutôt combien Il m'aime, car j'ai tendance à l'oublier !

Père et Mère d'amour je veux te suivre mais je n'ai pas appris à aimer....mes gestes sont si peu empeint d'amour...montre moi le chemin et pardonne-moi chaque fois que je tombe.......et tombe....et retombe. Amen !

La paix de Jésus !

Bougie
ps: Je ne suis pas très douée en orthographe, veuillez faire abstraction de mes fautes. MERCI !


Dernière édition par le Mer 9 Mai 2007 - 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
vonarburg
Ami(e)
Ami(e)



Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeLun 7 Mai 2007 - 16:28

Citation :
Mais c'est l'objection du Protestant. Il y a une rédemption objective et un salut subjectif. Dans la rédemption objective, le Christ a tout payé. Mais, dans notre cas personnel, nos péchés accumulent des peines-- qu'on doit expier-- tout comme enseigne la Révélation Divine.

Ceci est très juste même si j'ai dû mal avec la notion de "payé". C'est une question de vocabulaire Smile

Nous catholique devons sans cesse défendre notre foi parce que le libéralisme théologique à la sauce protestante fait des ravages dans les rangs catholiques. C'est l'arme utilisée par le démon pour égarer les âmes afin qu'elles n'entrent pas au ciel.

Christ à tout payé de notre dette "éternelle" et nous pouvons entrer au Ciel à condition d'avoir payé nos dettes "temporelles". Sinon, c'est le purgatoire. N'oublions pas qu'il s'agit d'un lieu de souffrance. Saint Josémaria disait que la plus petite souffrance offerte à Dieu en réparation de nos péchés (pour nos peines temporelles) peut nous éviter une très lourde souffrance dans le purgatoire. Ceci dit, les âmes du purgatoire ont, elles aussi, l'assurance du Ciel.

Comme le rappelle Vatican II (constitution Gaudium et spes) la vocation des laïcs c'est la sainteté. Rien de moins. C'est n'est pas grave de tromber... Dieu dans son amour nous offres toute la grâce nécessaire pour se relever. La tentation qui nous guête, c'est le jeu de Satan, c'est de ne pas tenter notre chance d'atteindre un idéal élevé.

a+

alfred
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeLun 7 Mai 2007 - 16:40

Je vous remercie avemaria et vonarburg, vous catholiques fidèles, de faire l'amalgame Hélène = protestant = jeu de Satan... Smile

Est-ce que vous prenez le temps de lire ce que j'écris ?

Je reviendrai plus tard dans la soirée...

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Avemaria
Intime
Intime
Avemaria


Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeLun 7 Mai 2007 - 17:54

Citation :
Christ à tout payé de notre dette "éternelle" et nous pouvons entrer au Ciel à condition d'avoir payé nos dettes "temporelles".

Exactement. Quand qu'on parle de "dettes", on parle de justice.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ciel-bleu.blogspot.com
el Padrecito
Martyr du forum
Martyr du forum
el Padrecito


Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeLun 7 Mai 2007 - 17:57

Je vous avouerai chers amis, que vous avez été très bavards en peu de temps, attention de bien prendre toujours le temps de la réflexion et surtout de la prière avant de répondre.

Réponse plus détaillée demain, jour férié dans notre beau pays pour fêter l'armistice de la guerre de 39-45.
Revenir en haut Aller en bas
vonarburg
Ami(e)
Ami(e)



Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeLun 7 Mai 2007 - 18:09

Salut!

Hélène, je ne parlais pas de tes messages. Je répondais à une portion du texte d'avemaria.

Ayant suivi ma formation à l'Université de Montréal (qui a une entente avec l'église unie du Canada pour la formation de leurs pasteurs) et ayant été membre pendant 2 ans du communauté protestante je connais bien le libéralisme théologique.

Si j'ai pu te blesser, je te demande pardon. Comme je l'ai indiqué ci-dessus, il est important - comme tu le faits - de rappeller l'importance de la miséricorde de Dieu. Miséricorde et Justice sont comme les 2 faces d'une même médaille. Il est difficile de présenter les 2 dans un même message court.

L'important c'est d'approfondir l'Enseignement en fidélité avec la Doctrine Catholique telle qu'exposée dans le Catéchisme de l'Église Catholique (CEC) et résumé dans le Compendium du CEC. Qui ont été mes sources pour les messages précédants.

Il est vrai que l'Église n'utilise pas les mots "payés" ou "dettes" pour parler des peines temporelles liées aux péchés et qui ne sont pas effacées par le sacrement du pardon. D'où l'importance des indulgences. Je sais par ailleurs, vous nous l'avez dit dans le fil sur les indulgences, que vous êtes attachés à cette doctrine (les indulgences).

En aucun cas, j'ai parlé des peines subies en enfer, je me suis contenté de parler des peines liées au purgatoire... et c'est pour dire que nous pouvons éviter le purgatoire (et des souffrances) par l'amour pour Dieu à travers l'aumone, les actes pénitentiels, la prière, etc.

Quand à ceux qui vivent dans le péché mortel ou coupé de l'Église... c'est vrai que leurs âmes risquent l'enfer. Cependant, la conversion est possible jusqu'au dernier instant de vie. C'est pourquoi nous ne devons jamais juger les autres. Tout mes messages sont pour indiquer que malgré nos faiblesses (qui méritent des peines temporelles selon la justice de Dieu), nous avons un moyen d'effacer ses mêmes peines (dans l'amour de Dieu).


a+

alfred
Revenir en haut Aller en bas
vonarburg
Ami(e)
Ami(e)



Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeLun 7 Mai 2007 - 18:20

Salut!

En cas de conversion aux derniers instants de vie:

Selon la doctrine de l'Église une personne non-baptisée peut être héritière du Ciel si:

1) N'ayant jamais entendu parler de l'Église, elle s'est efforcer de chercher Dieu et de faire des oeuvres de justice.

2) Ayant entendu parler de l'Église et n'ayant pas été baptisé, naît en son coeur le désir du baptême (baptême de désir).

Le baptême de désir effaçant tout les péchés, comme un baptême sacrementel, la confession n'est pas nécessaire. Les péchés mortels seront remis (encore la miséricorde de Dieu).

En ce qui concerne les peines temporelles, l'Église accorde l'indulgence plénière:

" in articulo mortis " pourvu qu'il soit bien disposé et qu'il ait récité quelque prière durant sa vie ; dans ce cas l'Eglise supplée aux trois conditions habituellement requises pour l'indulgence plénière.

Les 3 conditions pour les indulgences plénières:

- être en état de grâce (aucun péché mortel)

- avoir vécu le sacrement du pardon 8 jours avant ou après.

- avoir communier le jour même.

a+

alfred
Revenir en haut Aller en bas
Bougie
Nouveau
Nouveau
Bougie


Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeLun 7 Mai 2007 - 19:31

Que faire des personnes ayant entendu parler de l'église, de Jésus, mais de la mauvaise façon ?????????????

ça pourrait m'avoir si peu attiré, ou plutôt tellement fait peur qu'au contraire ça m'aura fait fuire ???????

Seront-elle jugées pour avoir refusé Jésus???? rejeté même ??? Tout dépend de comment on lui aura introduit à mon heuble avis....et puis C'est Jésus Lui-même qui décide de Quand Il vient à la rencontre de quelqu'un.

JE crois pertinement qu''indépendamment de toute l'éducation de la foi que la personne reçoie, il faut qu'elle en fasse l'EXPÉRIENCE personnelle...c'est à dire rencontre Jésus.....si sa vie n'est que souffrance et qu'elle rejète, elle n'est pas nécéssairement damnée me semble.......
Nous pouvons espérer le ciel et le salue pour toute personne en état de péché mortel sa vie durant.....elle n'a jamais rien reçu de mieux....pas connue l'amour....Or, rien n'est jamais désespéré....

Dieu a vaincu le mal....Il a gagné !!!!!!! Il veut que TOUS ses enfants participent au royaume des cieux........mon avis c'est que très peu refuserons cette offre exeptionnelle....on sera quelques'uns au purgatoir à souffrir du manque de Dieu, mais y seront pas nombreux à mon avis à l'enfer. On fait un petit peu l'expérience des trois ici bas, vous trouvez pas ? ou est-ce qu'on se situe la plupare du temps......au purgatoire...:beret: (le manque de Dieu et l'espérence de la grande étreinte)...je ne débatterais pas cependant sur le temps qu'on devra y passer....ce sera douloureux........Donc, tendre vers l'idéal pour passer moins de temps au purgatoire ça me convient plus que pour craindre les feux de l'enfer.

Bon je m'éloigne là encore :beret:
Revenir en haut Aller en bas
vonarburg
Ami(e)
Ami(e)



Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeMar 8 Mai 2007 - 11:07

Citation :
Que faire des personnes ayant entendu parler de l'église, de Jésus, mais de la mauvaise façon ?????????????

ça pourrait m'avoir si peu attiré, ou plutôt tellement fait peur qu'au contraire ça m'aura fait fuire ???????

Seront-elle jugées pour avoir refusé Jésus???? rejeté même ??? Tout dépend de comment on lui aura introduit à mon heuble avis....et puis C'est Jésus Lui-même qui décide de Quand Il vient à la rencontre de quelqu'un.

Dans son amour, je suis certain que Dieu va en tenir compte.

Citation :
Il veut que TOUS ses enfants participent au royaume des cieux........mon avis c'est que très peu refuserons cette offre exeptionnelle...

Seulement, Dieu parce qu'il est amour n'oblige pas. C'est sur terre que nous devons faire le choix en faveur de Dieu. Après il est trop tard.

Evangile selon Luc - Chapitre 16 a écrit:

19 Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie.
20 Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d'ulcères,
21 et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères.
22 Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d'Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli.
23 Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et, tandis qu'il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein.
24 Il s'écria: Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu'il trempe le bout de son doigt dans l'eau et me rafraîchisse la langue; car je souffre cruellement dans cette flamme.
25 Abraham répondit: Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne; maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres.
26 D'ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui voudraient passer d'ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire.
27 Le riche dit: Je te prie donc, père Abraham, d'envoyer Lazare dans la maison de mon père; car j'ai cinq frères.
28 C'est pour qu'il leur atteste ces choses, afin qu'ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments.
29 Abraham répondit: Ils ont Moïse et les prophètes; qu'ils les écoutent.
30 Et il dit: Non, père Abraham, mais si quelqu'un des morts va vers eux, ils se repentiront.
31 Et Abraham lui dit: S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu'un des morts ressusciterait.

Parfois, nous nous disons qu'une personne en face de Dieu ne sera pas capable de le rejeter. Cela est faux. Les anges ont tous vu la gloire de Dieu et pourtant certains ont choisis de se détourner de lui.

a+

alfred
Revenir en haut Aller en bas
Bougie
Nouveau
Nouveau
Bougie


Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeMer 9 Mai 2007 - 18:35

vonarburg a écrit:

Dès qu'une personne vit coupé de l'Église, elle se coupe de la grâce divine même sans péché mortel (*)

a+

alfred

(*) A l'exception des personnes qui n'ont jamais entendu parlé ni du Christ, ni de l'Église... ce qui est très rare.

Bonjour Vonarburg,

J'aurait plutôt tendance à croire que ce n'est pas parce que nous avons de la difficulté en tant qu'humain à rencontrer toutes les exigeances qu'enseigne l'Église, que nous sommes forcément coupée d'elle....Puisque l'Église, c'est nous, c'est aussi moi avec toutes mes travers, mes imperfections, mes doutes et mes limites...on est en chemin vers la Sainteté...pas la perfection.
Je préfère croire que la grâce passe quand même ;) par exemple, même quand j'ai commis un péché grave, je suis quand même encore capable de faire le bien...donc encore capable d'aimer....donc encore capable d'acceuillir l'amour de Dieu (paritellement certe, mais encore capable) car c'est Lui qui aime à travers moi....donc la grâce passe encore.....
On est des petites passoires imparfaites ! :mrgreen: Mais que Dieu aime tendrement tel quel ! C'est aussi par ces petites passoires imparfaites que Dieu me fait connaître Son Amour.

Fraternellement en Jésus
Bougie
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Administrateur
Administrateur
Admin


Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeMer 9 Mai 2007 - 19:36

[Sujet divisé car nous parlions de l'enfer, le purgatoire et le ciel et nous avons dévié le fil vers la Justice et la Miséricorde divine. Merci de votre compréhension. Cordialement | Hélène]
Revenir en haut Aller en bas
http://ephata.actifforum.com
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeMer 9 Mai 2007 - 23:41

Bon… ce n’est pas évident de répondre à chaque point mais je me lance tout d'abord pour répondre à Avemaria…

Je crois qu’à la base, il y a un problème d’interprétation des textes du Magistère. L’Église ne fait toujours qu’expliciter ce que la Parole de Dieu a révélé. Mais pour bien comprendre les intentions des papes, exégètes, théologiens, Docteurs de l’Église, saints et témoins de la foi qui ont élaboré le Mystère de notre Rédemption via la Tradition et le Magistère de l’Église depuis 2000 ans, nous devons être guidés par plus grand que nous, càd l’Esprit-Saint par des personnes qui ont étudié ces textes et qui les « vulgarisent » pour le commun de mortel que nous sommes. Je ne suis pas théologienne mais j’essaye de me laisser enseigner sans vouloir à tout prix avoir raison.

Je crois qu’il conviendrait de ne pas se jeter l’anathème mutuellement ou de s’auto flageller ni de se vouer au bûcher des hérétiques parce que nous n’avons pas compris tout et que nous sommes tous en chemin. Essayons donc de ne pas sauter aux conclusions malheureuses et d’éviter les accusations du type : c’est du protestantisme, ou c’est de l’intégrisme, etc. Je crois que de cette façon, nous avancerons dans un dialogue cordial dans le respect que tous n’ont pas reçu la même éducation et que d’autres sont nouveaux dans la foi et que chacun avance lentement mais sûrement dans la foi.

Voilà pour mon épilogue !

Citation :
Hélène a écrit:
Ça n'est pas tout à fait cela. Vous semblez confondre le but de cette constitution qui traite des indulgences.
Avemaria a écrit:
Je n'ai rien dit sur le but de cette lettre.
Et c’est pourtant important. Vous sortez de son contexte une phrase qui semble aller dans le sens de votre théologie et vous concluez que c’est ce qu’a dit le pape par rapport à un tout autre sujet, point à la ligne, sans vous souciez de lire le texte dans son entièreté et surtout à la lumière de la Parole de Dieu dans son entièreté. Il y a un danger de tomber dans le fondamentalisme avec cette façon de lire un texte du Magistère : le pape l’a dit, c’est comme ça ! Alors que le sujet n’est pas le même.

Citation :
L'idée est que cette lettre démontre que Dieu inflige des peines temporelles pour le péché, qu'on doit repayer.
Elle ne dit pas « Dieu inflige des peines temporelles pour le péché, qu’on doit repayer » : ça c’est votre conclusion. Elle dit : « Comme l’enseigne la Révélation divine, à la suite du péché, des peines sont infligées par la sainteté et la justice divines »

De un : « à la suite du péché » : de quel péché s’agit-il ? Celui des origines ? Ou celui que je commets parce que je suis pécheurs né dans un monde marqué par le péché ? Le texte ne le dit pas (mais je penche pour la première option). Car, comme je vous l’expliquais, il y a « le » péché qui est rupture d’alliance avec Dieu (celui auquel fait référence Jean le Baptiste : « voici l’Agneau de Dieu, Celui qui enlève le péché du monde » et « les » péchés (gourmandise, colère, jalousie, paresse, etc.) dans lesquels je tombe mais qui ne sont que des conséquences du péché originel. S’il s’agit du péché originel auquel fait référence le saint Père, alors, c’est juste : des peines ont été infligées par la sainteté et la justice divine (et non pas Dieu le Père, Personne de la Trinité) càd que, par conséquence de cette rupture d’alliance et puisque Dieu est Saint et qu’Il est Juste, l’homme ne correspond plus à l’image de son Créateur donc souffre puisqu’Il a perdu la Lumière de l’Esprit Saint et il tâtonne dans les ténèbres par le mauvais choix auquel il a consenti. Si c’est du péché originel dont parle le saint Père, vous devez savoir que Dieu ne punit pas l’humanité à la suite du péché : il constate les dégâts. En hébreux, le terme est un passif. Dieu constate et l’hagiographe du récit de la Genèse, avec le langage imagé qu’on leur reconnaît, tente d’expliquer la condition humaine déchue selon le langage de l’époque. Mais c’est un autre sujet qu’on pourrait aborder dans un autre fil…

En des mots plus simples : « des peines sont infligées par la sainteté et la justice divines » veut dire : la sainteté et la justice de Dieu étant ce qu’elle est, l’homme ne peut tenir devant elle sans mourir (à lui-même). Ou encore : À cause de la sainteté et la justice divines, l’homme coupable souffre des peines comme si Dieu les lui infligeait. Mais ce n’est pas Dieu qui inflige les peines : elles s’imposent à cause qu’Il est Saint et qu’Il est Juste… et nous sommes ténèbres et injustes. Léon Bloy disait : « La seule souffrance c’est de ne pas être des saints ».

Alors, on ne peut pas conclure à partir d’une rapide lecture d’un bout de texte sorti de son contexte de façon arbitraire.

Citation :
Le pape dit tout bonnement "les peines sont infligées".

Oui et la Bible dit aussi que Dieu se met en colère et or, l’Église enseigne que la colère est un péché capital. Qu’est-ce à dire ? Serait-ce qu’il ne faut pas tout prendre au pied de la lettre et essayer d’y voir l’esprit ? « Les peines sont infligées » est un façon de dire ce que j’ai explicité plus haut.

Citation :
Hélène a écrit:
Puisque le Christ a payé pour nos fautes, on ne voit pas bien ce qu'il reste à payer à moins que son sacrifice de la Croix soit rendu vain.
Avemaria a écrit:
Mais c'est l'objection du Protestant.
Non ! C’est tout à fait biblique et catholique…même si les protestants vont plus loin dans la radicalité du concept (ils ont pas tout faux…). Qui sauve ? Nos œuvres ou la Croix du Christ ? Quelles œuvres pourrez-vous bien accomplir qui pourra vous sauver ? Lisez Thérèse de Lisieux, Docteur de l’Église : « toutes nos justices ont des taches à vos yeux. Au soir de ma vie, je me présenterai devant vous les mains vides avec pour seule justice, les mérites de Jésus-Christ ». Et saint Paul est très clair : « c’est par grâce que vous êtes sauvés, le salut ne vient pas de vous ». Le salut est gratuit. Rien à payer. Si nous agissons par nos œuvres comme le dit si bien saint Jacques (« montre-moi ta foi sans les œuvres et moi je te montrerai ma foi par mes œuvres, la foi est morte sans les oeuvres »), c’est parce que nous avons reconnu et accueilli la Miséricorde qui nous a rachetée et non pas parce qu’il reste quelque chose à payer. Les œuvres sont la conséquence de l’accueil de l’amour gratuit et non un moyen de se racheter ou de gagner son ciel à force de bras.

Citation :
Il y a une rédemption objective et un salut subjectif. Dans la rédemption objective, le Christ a tout payé. Mais, dans notre cas personnel, nos péchés accumulent des peines-- qu'on doit expier-- tout comme enseigne la Révélation Divine.
Où ça dans la Révélation divine s’il vous plaît ? Il n’y pas deux rédemptions ou une rédemption et un salut. Il est venu pour chacun de nous personnellement et non pour un troupeau anonyme ou une collectivité. C’est un Dieu personnel qui nous sauve à chaque instant. Dieu est mort sur la Croix pour toi il y a 2000 ans, pour moi, pour le pécheur qui naîtra dans 200 ans et pour chaque être humain sur cette planète, passé et future. Et la même parole-événement de la mort-résurrection du Christ s’actualise à chaque Eucharistie partout dans le monde où elle est célébrée. S’il ne restait qu’une seule personne sur la terre, par exemple vous Suzanne, le Christ serait venu accomplir le même salut pour la Création déchue et le pécheur que vous êtes. Et à chaque Eucharistie que vous communiez à ce Mystère, Il vient accomplir ce qu’il a accompli il y a 2000 ans, pour vous, personnellement. Et c’est gratuit. Et tant que vous ne vous considèrerez pas encore suffisamment payée, Il reviendra vous donner sa Vie pour vous entraîner à l’intérieur de la Trinité bienheureuse. Si nous avions quelque chose à repayer, nous n’aurions pas eu besoin qu’il vienne souffrir sa Passion. Parce qu’Il est Juste, Il nous sauve dans sa Miséricorde. Est-ce juste de naître dans un monde marqué par le péché ? Suis-je coupable d’être sortie du ventre de ma mère ? Ai-je demandé à naître en ce monde déchu ? Bien sûr que non. Voilà ce qui me fait dire que Dieu est Juste parce qu’Il fait Miséricorde. Nous sommes coupables de nos péchés personnels mais non du péché originel. Nos péchés personnels sont, comme je le disais, une conséquence du péché originel.

Citation :
L'amour effectue le salut des âmes. Mais les souffrances et les peines restaurent l'ordre de Justice. Le Pape Paul VI l'a dit:

Croyez-vous vraiment à un dieu vampire qui exige pour satisfaire sa justice (un genre de caprice d’une divinité) le sang d’une victime expiatoire ? Deux coulées de sang sur les commissures tant qu’à être parti ! Croyez-vous que le Père regardait du haut de son Ciel son Fils souffrir et se réjouissait parce que cela a satisfait à sa Justice divine ? Ce ne sont pas les souffrances du Christ qui rachètent le monde mais l’Amour avec lequel Il s’est livré aux souffrances que lui infligeaient ses bourreaux. Ce n’est pas le Père qui veut les souffrances pour le Fils : les souffrances du Christ sont la conséquence d’un Amour rejeté et du péché de l’Homme. Ce Dieu que vous vous imaginez est une idole du surmoi… et c’est ce dieu là (càd cette idole) que le monde rejette car le vrai Dieu, qui est Père, est bienveillant, amour et Miséricorde. Sa justice, c’est sa Miséricorde. Et encore là… ce n’est pas vraiment juste : c’est Lui qui souffre à notre place et qui prend nos péchés et notre mort sur Lui !

Citation :
L'oeuvre sur l'âme a bien un effect réparatrice, mais ce n'est pas uniquement l'effet sur l'âme qui restaure la justice. C'est la perte personnelle en tant que telle. Si on donne des aumônes pour faire réparation, ce n'est pas uniquement la charité qui restaure, mais la perte personnelle de l'argent. S'il n'y a pas de perte, il n'y a pas de Justice.
Qu’est-ce que c’est que ce marchandage avec Dieu ? Je te donne 2 $ et tu ne me punis pas hein Dieu Tout-Puissant ? On compte les points ? Au contraire, saint Jacques nous dit : « la charité couvre une multitude de péchés ». Une seule œuvre de charité faite en Lui, par Lui et avec Lui peut effectivement « racheter » une âme (et être sanctifiant pour notre propre âme)…mais c’est toujours le Christ qui agit à travers cette œuvre de charité et, l’œuvre de charité ne peut être réellement charitable (càd totalement gratuite et sans retour sur soi) que dans la mesure où j’ai accueilli le même Amour Agapè, càd la Miséricorde pour moi-même. Vouloir se racheter par nos œuvres et une forme d’orgueil…

Citation :
Citation :
La logique de la Miséricorde dépasse largement la logique de la Justice.

Dans l'optique humaine, pas dans l'optique divin.
Au contraire, dans l’optique divine totalement. C’est la justice humaine qui nous empêche de comprendre la Justice de Dieu. Nous projetons sur Dieu une justice toute humaine pour le définir alors qu’être Juste de la Justice de Dieu signifie de rendre à chacun ce qui lui est dû. Et ce qui est dû à chacun est un amour infini pour lequel il a été créé et qu'il ne reçoit pas pour les raisons du péché originel dans lequel nous baignons tous, de cette rupture d'Alliance avec la Source de l'Amour : Dieu. On dit que saint Joseph était un homme juste, càd « ajusté à Dieu ». Si cela s’applique de l’humain à Dieu, le contraire s’applique tout autant et davantage. Comme le dit Jésus dans son sermon sur la montagne : « si vous qui êtes mauvais savez donner de bonne chose à vos enfants, combien plus le Père du Ciel donnera l’Esprit Saint à celui qui lui demande »…

Citation :
Bien sûr, dans l'ordre objectif-- Dieu a tout payer ce qu'on est incapable de payer—
Exact ! Sauf que dans l’ordre subjectif aussi…

Citation :
mais l'Église enseigne qu'on doit satisfaire la justice de Dieu en faisant réparation. C'est très clairement enseigné.
Non. Vous ne semblez pas saisir le sens réel de ce que l’Église enseigne par rapport à la Justice de Dieu. Vous lisez à travers la lunette de votre éducation, ce qui vous a construit et vous risquez la projection de ce schème sur Dieu.

Pardon pour la longueur de ma réponse… j’espère ne pas vous avoir trop heurté... Embarassed

Paix du Christ,
Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
vonarburg
Ami(e)
Ami(e)



Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeJeu 10 Mai 2007 - 0:38

Citation :
J'aurait plutôt tendance à croire que ce n'est pas parce que nous avons de la difficulté en tant qu'humain à rencontrer toutes les exigeances qu'enseigne l'Église, que nous sommes forcément coupée d'elle....

Je suis d'accord. J'aurais dû dire radicalement coupé (et opposé).

a+

alfred
Revenir en haut Aller en bas
vonarburg
Ami(e)
Ami(e)



Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeJeu 10 Mai 2007 - 1:37

Salut à tous!

Hélène vous reprenez là une erreur de Luther condamner par le pape Léon X (cf. bulle pontificale Exsurge Domine)

Les pécheurs ne doivent pas seulement se détourner du péché et demander sincèrement pardon pour éviter toute peine (position de Luther) ils doivent aussi offrir à Dieu réparation selon l'ordre de la justice divine.

Saint Thomas d'Aquin, III, qu. 85, a. 3. a écrit:
« Il ne suffit pas de cesser l’offense pour l’effacer ; il y faut encore une compensation »

Saint Jean de la Croix a écrit:
« L’oiseau qui s’est laissé prendre à la glu doit s’imposer un double travail : se détacher et se purifier ; il en est de même de celui qui cède à ses appétits, il doit s’en détacher, et une fois libre, se purifier de la colle qui lui est restée »

Avisos y sentencias espirituales, n° 22, Silverio de santa Teresa, Obras de san Juan de la Cruz, Burgos, 1931, t. IV, p. 234.

Payer, purifier, compensation, dette, etc. Voilà le vocabulaire de l'Église en sa doctrine officielle.

Par nos péchés nous contractons des dettes que nous devons expiez (dans ce monde-ci ou au purgatoire).

Saint Thomas d'Aquin a écrit:
Après donc que l’homme a obtenu la rémission de son péché et qu’il est réintroduit dans la grâce, il demeure obligé à une peine, par la justice divine. S’il entreprend de subir cette peine de plein gré, il satisfait à Dieu, puisque, par son travail et sa souffrance, il retrouve, en se punissant lui-même, l’ordre institué divinement, et qu’il avait transgressé pour suivre sa volonté propre. Mais s’il n’entreprend pas de son chef de subir cette peine, il faudra que Dieu la lui inflige, car ce qui est soumis à la providence divine ne saurait rester toujours désordonné ; la peine alors ne s’appellera plus satisfactoire, puisqu’elle n’a pas été élue par le sujet ; elle s’appellera purificatrice (purgatoria), car le pécheur, par la punition qu’on lui applique, est comme purifié lorsque tout ce qu’il y a en lui de désordonné est ainsi ramené à l’ordre. Aussi l’apôtre dit-il (I Cor., XI, 31) : « Si nous nous examinions nous-mêmes, nous ne serions pas jugés ; mais le Seigneur nous juge et nous châtie afin que nous ne soyons pas condamnés avec ce monde.

III Contra Gent., cap. 158.

Ainsi, Dieu dans sa justice puni les pécheurs qui refuse eux-mêmes d'offrir librement un sacrifice pour leurs péchés!!!

a+

alfred

Réflexion complète sur le sujet:
http://salve-regina.com/Theologie/La_doctrine_catholique_sur_le_Purgatoire.htm#_Toc40326155
Revenir en haut Aller en bas
vonarburg
Ami(e)
Ami(e)



Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeJeu 10 Mai 2007 - 2:12

Salut!

Le Catéchisme de l'Église Catholique exprime aussi l'importance d'expier nos péchés:

CEC 1459 a écrit:
Relevé du péché, le pécheur doit encore recouvrer la pleine santé spirituelle. Il doit donc faire quelque chose de plus pour réparer ses péchés : il doit " satisfaire " de manière appropriée ou " expier " ses péchés. Cette satisfaction s’appelle aussi " pénitence ".

a+

alfred
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeJeu 10 Mai 2007 - 8:26

Encore avec l'accusation de protestantisme ! Et maintenant c'est Luther ! Rolling Eyes

Vous réduisez tout ce que j'ai écrit à l'erreur de Luther ? On ne parle même pas de la même chose.

Pénitence ne signifie pas "punition". La pénitence est juste. Le pécheur pénitent volera pour accomplir une oeuvre de réparation, non pas pour satisfaire à la justice divine mais parce qu'il veut réparer pour l'amour offensé (et par le fait même, cela satisfait à la justice divine): c'est par amour, sinon, c'est une oeuvre vaine et servile. Je n'ai jamais nié la pénitence (mais ce n'est pas elle qui sauve). D'ailleurs, j'en parle quelque part dans le fil. Ce que je dis c'est : attention à l'auto-punition qui peut nous faire croire que nous satisfaisons à la justice divine alors qu'elle peut-être de l'orgueil dissimulé ! Je ne nie absolument pas la purification nécessaire et les souffrances reliées à cette purification.

Je vous donne un exemple : une des soeurs au Carmel de Thérèse (la petite) sur son lit de mort se plaignait dans son agonie comme quoi elle n'avait pas assez souffert de peines (elle se flagellait, s'infligeait toutes sortes de peines pour satisfaire à la justice divine) pour "gagner son ciel" avec beaucoup de zèle. C'est là que Thérèse a demandé à Dieu (c'était une période très janséniste) : Seigneur, n'y aura-t-il que des âmes qui s'offrent en victime d'holocauste à votre justice divine ? Quelqu'un ne s'offrira donc pas en victime d'holocauste à votre Miséricorde ?

C'est là qu'elle a composé son offrande à l'Amour Miséricordieux...

Ce que je veux dire est que ce ne sont pas nos oeuvres de réparation qui nous rachètent mais l'amour avec lequel nous les accomplissons parce que nous avons accueilli la Miséricorde avant. Seul l'amour ne passera pas : relisez la Première lettre aux Corinthiens, chapitre 13.

Vous pouvez me dire que je m'explique mal, que je n'ai pas assez élaboré, que vous voulez que j'explicite un point mais cessez de m'accuser de protestantisme. C'est de la calomnie.

Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeJeu 10 Mai 2007 - 9:27

Vonarburg,

En citant le 1459 du CEC, tu as omis de le citer en entier mais surtout, tu n'as pas continué ta lecture jusqu'au 1460 :

CEC a écrit:
La satisfaction

1459 Beaucoup de péchés causent du tort au prochain. Il faut faire le possible pour le réparer (par exemple restituer des choses volées, rétablir la réputation de celui qui a été calomnié, compenser des blessures). La simple justice exige cela. Mais en plus, le péché blesse et affaiblit le pécheur lui-même, ainsi que ses relations avec Dieu et avec le prochain. L’absolution enlève le péché, mais elle ne remédie pas à tous les désordres que le péché a causés (cf. Cc. Trente : DS 1712). Relevé du péché, le pécheur doit encore recouvrer la pleine santé spirituelle. Il doit donc faire quelque chose de plus pour réparer ses péchés : il doit " satisfaire " de manière appropriée ou " expier " ses péchés. Cette satisfaction s’appelle aussi " pénitence ".

1460 La pénitence que le confesseur impose, doit tenir compte de la situation personnelle du pénitent et doit chercher son bien spirituel. Elle doit correspondre autant que possible à la gravité et à la nature des péchés commis. Elle peut consister dans la prière, une offrande, dans les œuvres de miséricorde, le service du prochain, dans des privations volontaires, des sacrifices, et surtout dans l’acceptation patiente de la croix que nous devons porter. De telles pénitences aident à nous configurer au Christ qui, seul, a expié pour nos péchés (cf. Rm 3, 25 ; 1 Jn 2, 1-2) une fois pour toutes. Elles nous permettent de devenir les cohéritiers du Christ ressuscité, " puisque nous souffrons avec lui " (Rm 8, 17 ; cf. Cc. Trente : DS 1690) :

Mais notre satisfaction, celle que nous acquittons pour nos péchés, n’est que par Jésus-Christ : nous qui, de nous mêmes comme tels, ne pouvons rien nous-mêmes, avec l’aide " de celui qui nous fortifie, nous pouvons tout " (Ph 4, 13). Ainsi l’homme n’a rien dont il puisse se glorifier, mais toute notre " gloire " est dans le Christ... en qui nous satisfaisons, " en faisant de dignes fruits de pénitence " (Lc 3, 8 ), qui en Lui puisent leur force, par Lui sont offerts au Père et grâce à Lui sont acceptés par le Père (Cc. Trente : DS 1691).

Et en complément de ce que j'essaye désespérément d'exprimer mais de façon très maladroite :

CEC a écrit:
VII. Les actes du pénitent

1450 " La Pénitence oblige le pécheur à accepter volontiers tous ses éléments : dans son cœur, la contrition ; dans sa bouche, la confession ; dans son comportement, une totale humilité ou une fructueuse satisfaction " (Catech. R. 2, 5, 21 ; cf. Cc. Trente : DS 1673).

La contrition

1451 Parmi les actes du pénitent, la contrition vient en premier lieu. Elle est " une douleur de l’âme et une détestation du péché commis avec la résolution de ne plus pécher à l’avenir " (Cc. Trente : DS 1676).

1452 Quand elle provient de l’amour de Dieu aimé plus que tout, la contrition est appelée " parfaite " (contrition de charité). Une telle contrition remet les fautes vénielles ; elle obtient aussi le pardon des péchés mortels, si elle comporte la ferme résolution de recourir dès que possible à la confession sacramentelle (cf. Cc. Trente : DS 1677)

1453 La contrition dite " imparfaite " (ou " attrition ") est, elle aussi, un don de Dieu, une impulsion de l’Esprit Saint. Elle naît de la considération de la laideur du péché ou de la crainte de la damnation éternelle et des autres peines dont est menacé le pécheur (contrition par crainte). Un tel ébranlement de la conscience peut amorcer une évolution intérieure qui sera parachevée sous l’action de la grâce, par l’absolution sacramentelle. Par elle-même, cependant, la contrition imparfaite n’obtient pas le pardon des péchés graves, mais elle dispose à l’obtenir dans le sacrement de la Pénitence (cf. Cc. Trente : DS 1678 ; 1705).

1454 Il convient de préparer la réception de ce sacrement par un examen de conscience fait à la lumière de la Parole de Dieu. Les textes les plus adaptés à cet effet sont à chercher dans le Décalogue et dans la catéchèse morale des Évangiles et des lettres apostoliques : Sermon sur la montagne, les enseignements apostoliques (cf. Rm 12-15 ; 1 Co 12-13 ; Ga 5 ; Ep 4-6).

Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
vonarburg
Ami(e)
Ami(e)



Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeJeu 10 Mai 2007 - 13:38

Citation :
Pénitence ne signifie pas "punition".


Hélène vous ne lisez pas mes messages. Saint Thomas d'Aquin utilise le mot "punition" dans l'extrait cité.

a+

alfred
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeJeu 10 Mai 2007 - 14:29

[Je vous avise pour la dernière fois vonarburg : vous cessez immédiatement de me faire passer pour hérétique, protestante, disciple de Luther ou théolgienne de la libération sous peine (temporelle et juste) de sanction. Le sujet est verrouillé temporairement pour donner le temps à chacun de bien se relire et de relire son interlocuteur avec bienveillance. Cordialement | Hélène]

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)


Dernière édition par le Jeu 17 Mai 2007 - 12:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Admin
Administrateur
Administrateur
Admin


Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitimeJeu 17 Mai 2007 - 12:38

Bonjour à tous,

Je rouvre le fil en espérant que les échanges se poursuivront de façon cordiale et respectueuse. Je réitère la règle de ne pas prêter (ni même soupçonner) à nos frères et sœurs des intentions malveillantes qui s’apparentent à un jugement de valeur (du style : erreur protestante, intégriste, etc.). Moi-même la première, je veillerai à ne pas blesser les personnes... et je demande pardon si j'ai blessé quelqu'un par maladresse.

Pour commencer, j’aimerais préciser pour ceux qui en douteraient que j’accueille tous les documents du Magistère tels qu’ils nous sont offerts par la Sainte Église Catholique, une, sainte et apostolique. Par ailleurs, je réprouve vivement le manque de nuance et les interprétations hâtives ou fondamentalistes. Ces textes sont parfois difficiles à comprendre (non pas comprendre mais... accueillir) pour le commun des mortels que nous sommes (personne ici n’est théologien ni exégète… restons humbles) et ce n’est pas pour rien que nous nous buttons à des interprétations contradictoires. Ces textes ont besoin d’être « épluchés » et toujours lus à la Lumière de la Résurrection du Christ et dans l’ensemble de la Révélation (et non sortis de leur contexte et cités à tort et à travers : c’est ce que font les sectes en utilisant la parole à leur compte et en opposant une doctrine à une autre). Soyons vigilants et à l’écoute de l’autre. N’oublions pas que pour nous catholiques, la Tradition et le Magistère font partie intégrante de la Révélation et qu’ils ne font qu’expliciter au fil des siècles la Révélation que le Seigneur a fait de Lui-même à son peuple. Il faut bien prendre le temps avant d’argumenter… mais surtout, il faut prier pour que le Seigneur éclaire notre route et nos frères si l’on croit qu’ils ont tort.

Il y aurait tant à dire mais le temps nous manque tous… prenons le temps d’être patients les uns envers les autres, ne pas répondre sous l’effet de la colère qui est mauvaise conseillère et/ou pour avoir raison à tout prix…ce site est un lieu de partage, d’apprentissage, de fraternité, administré bénévolement pour le service de l’évangélisation. Soyons des enfants de Lumière… et édifions-nous les uns les autres.

Ça vous va comme ça ? Very Happy

Fraternellement dans le Christ,
Hélène
Revenir en haut Aller en bas
http://ephata.actifforum.com
Contenu sponsorisé




Justice et Miséricorde Empty
MessageSujet: Re: Justice et Miséricorde   Justice et Miséricorde Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Justice et Miséricorde
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Sur la foi-
Sauter vers: