Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'église scandinave et le mariage 'gay'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: L'église scandinave et le mariage 'gay'   Mer 8 Aoû 2012 - 4:35

Le mariage homo à l'Eglise, "oui, mais..."

Les dix évêques du royaume scandinave sont eux-mêmes partagés sur cette question qui dérange et qui continue à susciter des débats.

Le 1er octobre 1989, le Danemark autorisait pour la première fois dans le monde le mariage homo à la mairie, appelé pudiquement "partenariat enregistré", ouvrant la voie dans nombre de pays qui ont suivi son exemple. Près de vingt-trois ans plus tard, le 15 juin 2012, après des années de débats, souvent houleux, qui ont divisé les milieux politiques et religieux, et de pressions répétées des associations pour l’égalité des sexes, les homosexuels et les lesbiennes peuvent se marier à l’Eglise évangélique-luthérienne d’Etat.

Mais la loi instaurant ce mariage religieux, adoptée le 7 juin à l’initiative du gouvernement de centre-gauche, au nom de "l’égalité devant l’amour aussi", et entrée en vigueur le 15 juin, continue de faire couler beaucoup d’encre. Car les législateurs n’ont pas voulu contraindre l’Eglise à l’appliquer à la lettre, laissant libre choix aux pasteurs d’accepter ou de refuser de tenir des cérémonies de mariage homo.

Les dix évêques du royaume scandinave sont eux-mêmes partagés sur cette question qui dérange et qui continue à susciter des débats. Deux d’entre eux, un homme et une femme, ont refusé de participer à l’élaboration d’un nouveau rituel contraire à leurs convictions théologiques.

Spoiler:
 
Les Eglises d’Etat aujourd’hui
Aujourd’hui, l’une des principales caractéristiques religieuses de la Scandinavie est la permanence des églises d’Etat dans une société dite « sécularisée » – c'est-à-dire sortie de la religion. Le Danemark et la Norvège conservent toujours leur Eglise d’Etat respective (Den Danske Folkekirke et Den norske kirke) et possèdent au sein de leur gouvernement un Ministère de l’Eglise (Kirkeministeriet). En Suède le cas est un peu différent puisque depuis le 1er janvier 2000, la séparation de l’Eglise et de l’Etat est officielle. En réalité, la situation est ambiguë puisque l’Eglise évangélique-luthérienne conserve un statut d’Eglise nationale (Svenska kyrkan) à la tête de laquelle se trouve toujours le souverain. De façon générale, le rôle et le pouvoir d’action de l’Eglise sont limités en ce qui concerne le domaine des affaires publiques ; ainsi, Anders Fogh Rasmussen, alors Premier ministre du Danemark, affirma sans détour, dans son discours du 1er janvier 2002 : « Au Danemark, nous gardons la politique et la religion séparées »
Les Eglises d’Etat au Danemark et en Norvège et l’Eglise suédoise tirent leurs revenus de donations ponctuelles mais surtout de l’impôt payé par les « membres », directement prélevé sur les revenus mensuels des individus. Si en Suède depuis 2000, l’adhésion à l’Eglise suédoise est volontaire, au Danemark et en Norvège, un enfant dont les parents sont membres de l’Eglise d’Etat sera d’emblée considéré comme membre, et il paiera l’impôt à l’Eglise au moment de son premier salaire, à moins pour l’individu de faire la démarche de « sortir » de l’Eglise, c'est-à-dire de ne plus être membre.

Spoiler:
 

Comme en réaction :


L’Église catholique en pleine croissance en Scandinavie

L’Église catholique en pleine croissance dans tous les pays scandinaves. En cause : l’immigration, l’arrivée de réfugiés, mais aussi les conversions et les baptêmes, ont relevé le 21 septembre les évêques de Scandinavie réunis en assemblée à Paderborn (Allemagne) au siège de l’Œuvre d’entraide allemande pour la diaspora Saint-Boniface.

Selon des estimations, les sept diocèses du Danemark, de Suède, de Finlande, de Norvège et d’Islande rassemblent 430 000 catholiques (contre 250 000 en 2004, selon les chiffres du Saint-Siège). La seule prélature de Trondheim et Tromsö, en Norvège, a vu doubler le nombre de ses catholiques l’an dernier.

Du fait de cette croissance, la plupart des diocèses manquent de lieux de culte et de rencontre, mais surtout de prêtres en particulier pour les Lituaniens, les hispanophones et les fidèles des rites orientaux catholiques.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
 
L'église scandinave et le mariage 'gay'
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La sagesse de Salomon :: Éthique et morale-
Sauter vers: