Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Les chrétiens d'Irak

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeLun 21 Mai 2007 - 21:53

Citation :
Irak : Une véritable persécution contre les chrétiens, dénonce Radio Vatican
Et une situation de crise « générale »

ROME, Lundi 21 mai 2007 (ZENIT.org) – C’est une véritable persécution contre les chrétiens qui frappe les comunautés irakiennes, dénonce aujourd’hui Radio Vatican (http://www.radiovaticano.org).

« La situation des chrétiens en Irak est toujours plus dramatique », dénonce Radio Vatican qui cite une série de violences alarmantes, et une situation de crise « générale », et du chantage exercé sur les chrétiens qui refusent de devenir musulmans.

En Irak en effet, raconte Radio Vatican, sept personnes ont été assassinées dans la province de Diyala, alors qu’elles voyageaient à bord d’un minibus.

Elles ont été interceptées – Radio Vatican cite la télévision al Iraqiya – à un poste de contrôle imposé par des rebelles portant des uniformes des forces de sécurité.

Leurs corps int été retrouvés sur la route de Baquba, à côté des restes calcinés du minibus.

Mais dans différentes zones de Bagdad aussi, on a retrouvé 24 cadavres de chrétiens, visiblement torturés avant d’être exécutés.

Samedi dernier, rapporte encore Radio Vatican, un prêtre catholique chaldéen, Nawzat Hanna, a été enlevé dans le quartier de Baladiyat où il était curé. Il vient d’être libéré.

Pour le Visiteur apostolique pour les catholiques chaldéens en Europe, le P. Philip Najim, il s’agit d’une « persécution contre tous les chrétiens qui sont en Irak, et qui se trouvent donc contraints à une immigration forcée en dehors de la région de Bagdad : ce sont des centaines et des centaines de familles qui sont en fuite. Les Eglises ont maintenant ouvert leurs portes et les écoles afin que ces familles puissent trouver un asile et dormir, et afin qu’elles trouvent un soutien dans les Eglises locales. La situation est très difficile. C’est une situation de souffrance, de martyre, et de témoignage de notre foi chrétienne : cette terre est la nôtre, nous sommes nés ici nous avons grandi là et nous y mourrons ».

A propos du prêtre enlevé, le P. Najim ajoutait : « Les prêtres sont justement ceux qui donnent leur vie pour tout le peuple irakien, ils ne font pas de distinction entre les musulmans et les chrétiens, mais ils cherchent à aider tous ceux qui en ont besoin. Alors que ce prêtre faisait son devoir pastoral, il a été enlevé et ils demandent maintenant une somme très élevée au patriarcat, mais le patriarcat est actuellement incapable de la réunir. Ces enlèvements ne sont pas de la responsabilité du peuple européen, mais de forces obscures venues de l’étranger encouragées par quelqu’un qui ne veut pas d’un processus de paix, ni d’un avenir meilleur pour l’Irak et pour les Irakiens ».

D’autre part, du chantage est exercé sur les chrétiens : qu’ils renoncent à leur foi ou qu’ils paient : « En effet, on les contraint à devenir musulman, révèle encore le P. Najim. S’ils ne deviennent pas musulmans, ils doivent payer une somme d’argent chaque mois. Ce sont des groupes d’intégristes qui ont appliqué cette norme aux chrétiens et les chrétiens ont dû quitter la zone et immigrer ailleurs. Voilà la situation actuelle de nos chrétiens en Irak ».

Pour ce qui est de la situation générale, le P. Najim explique encore : « Les chrétiens font partie du peuple irakien et ils souffrent comme souffre tout le peuple irakien… Ces forces obscures qui entrent dans le pays veulent créer un malaise et compliquer la vie de toute la population irakienne, elles veulent empêcher un avenir de paix dans le pays. Elles veulent empêcher le processus de démocratisation. Là, on ne respecte pas non plus la dignité humaine de tout irakien. Il faut prier, on a besoin que la communauté internationale mette en œuvre sa responsabilité envers ce peuple, qui souffre chaque jour, musulmans et chrétiens ».
ZF07052107
Source : Zenit.org

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Invité
Invité



Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeMar 22 Mai 2007 - 9:40

Le sort des Chrétiens en terre d'Islam est préoccupant et l'Irak en ai un bien triste exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeLun 4 Juin 2007 - 23:00

Citation :
ASSASSINAT D'UN PRETRE ET DE DIACRES EN IRAK

CITE DU VATICAN, 4 JUI 2007 (VIS). Le Cardinal Tarcisio Bertone, a envoyé un télégramme au nom de Benoît XVI, à Mgr.Paulos Faraj Rahho, Archevêque de Mossul des Chaldéens, suite à l'assassinat du Père Ragheed Aziz Ganni et des diacres Basman Yousef Daoud, Ghasan Bidawid et Wadid Hanna hier, dimanche 3 juin, à Mossul. Suit le texte:

"Le Saint-Père est particulièrement attristé par la nouvelle de l'assassinat du P.Ragheed Aziz Ganni et des diacres Basman Yousef Daoud, Ghasan Bidawid et Wadid Hanna et vous demande de transmettre à leurs familles ses sincères condoléances. Il se joint à la communauté chrétienne de Mossul pour recommander leur âme à l'infinie bonté de Dieu notre Père aimant et les remercie pour leur généreux témoignage de l'Evangile. Il prie également pour que leurs coûteux sacrifices ouvrent les cœurs des hommes et des femmes de bonne volonté afin de rejeter toute forme de haine et de violence, pour conquérir le mal par le bien et pour coopérer à arriver rapidement à la réconciliation, la justice et la paix en Irak. Benoît XVI donne sa bénédiction apostolique à toutes les familles et à tous ceux qui pleurent leurs morts dans la foi et dans l'espérance de la certitude de la résurrection, comme signe de consolation et de réconfort dans le Seigneur".

TGR/ASSASSINAT PRETRE:DIACRES/MOSSUL
Source : VIS

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeLun 4 Juin 2007 - 23:06

Citation :
Lettre d’un ami musulman du prêtre irakien tué en Irak
Adnan Makrani, Professeur d’islamologie à l’Université grégorienne de Rome

ROME, Lundi 4 juin 2007 (ZENIT.org) – Nous publions ci-dessous la lettre bouleversante d’un ami musulman du père Ragheed Aziz Ganni, prêtre irakien tué hier dimanche à Mossoul en Irak.

* * *

Au nom de Dieu le clément, le miséricordieux

Rome, le 4 juin 2007

Mon frère Ragheed,

Je te demande pardon, mon frère, de n’avoir pas été à tes côtés lorsque les criminels ont ouvert le feu sur toi et tes frères, mais les balles qui ont transpercé ton corps pur et innocent m’ont aussi transpercé le cœur et l’âme.

Tu étais l’une des premières personnes que j’ai connues à mon arrivée à Rome, dans les couloirs de l’Evangelicum où nous avons fait connaissance et nous avons pris notre Cappuccino ensemble dans la cafétéria de l’université. Tu m’avais épaté par ton innocence, ta gaieté, ton sourire tendre et pur qui ne te quittait guère. D’ailleurs, je ne peux t’imaginer que souriant, heureux, plein de joie de vivre. Ragheed pour moi est l’innocence incarnée, une innocence sage qui porte dans le cœur les soucis de son peuple malheureux. Je me souviens du temps où nous étions dans la cantine de l’université au temps où l’Irak était sous embargo; tu m’avais dit que le prix d’un seul Cappuccino pouvait combler les besoins d’une famille irakienne pour une journée entière, comme si tu te sentais en quelque sorte coupable d’être loin de ton peuple assiégé et de ne pas partager ses souffrances… Te voilà de retour en Irak, non seulement pour partager avec les gens leur lot de souffrance, mais aussi pour mêler ton sang à celui des milliers d’Irakiens qui meurent au quotidien. Je ne pourrais oublier le jour de ton ordination à l’Urbaniana…Les larmes aux yeux, tu m’avais dit: "aujourd’hui, je suis mort pour moi"…une phrase bien dure…

Sur le coup, je ne l’avais pas bien saisie, ou peut-être ne l’avais-je pas prise au sérieux comme il le fallait…Pourtant, aujourd’hui, par ton martyre, je l’ai comprise, cette phrase…tu es mort dans ton âme et dans ton corps pour ressusciter dans ton bien-aimé et ton maître, et pour que le Christ ressuscite en toi, malgré les souffrances et les tristesses, malgré le chaos et la démence.

Au nom de quel Dieu de la mort t’ont-ils tué ? Au nom de quel paganisme t’ont-ils crucifié ?...Savaient-ils vraiment ce qu’ils faisaient ?!

Nous ne te demandons pas, O Dieu, vengeance ou revanche, mais victoire…victoire du juste sur le faux, de la vie sur la mort, de l’innocence sur la perfidie, du sang sur l’épée…Ton sang ne sera pas vain, cher Ragheed, car il a sanctifié la terre de ton pays…et ton sourire tendre continuera à illuminer du ciel les ténèbres de nos nuits et à nous annoncer des lendemains meilleurs…

Pardon, mon frère, mais lorsque les vivants se rencontrent ils croient avoir tout le temps pour converser, se rendre visite et dire leurs sentiments et leurs pensées…Tu m’as invité en Irak…j’en rêve toujours…pour visiter ta maison, tes parents, ton bureau…Je n’avais jamais imaginé que ce serait ta tombe que je visiterai un jour ou des versets de mon Coran que je réciterai pour le repos de ton âme…

Un jour, je t’ai accompagné pour acheter des souvenirs et des cadeaux à ta famille à la veille de ta première visite en Irak après une longue absence. Tu m’avais parlé de ton travail à venir. "Je voudrais régner sur les gens sur base de la charité avant la justice", m’avais-tu dit. Il m’était alors difficile de t’imaginer en "juge" canonique…Mais voilà qu’aujourd’hui ton sang et ton martyre ont dit leur mot, verdict de fidélité et de patience, d’espoir contre toute souffrance, et de survie malgré la mort, malgré le néant.

Frère, ton sang n’a pas été versé en vain… et l’autel de ton église n’était pas une mascarade… Tu avais pris ton rôle au sérieux, jusqu’au bout, avec un sourire que rien n’éteint…jamais.

Ton frère qui t’aime,

Adnan Makrani

Professeur d’islamologie à l’Institut d’études des religions et des civilisations, Université grégorienne pontificale, Rome.

[Texte original : français]
ZF07060412
Source : Zenit.org

C'est très beau...

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeJeu 7 Juin 2007 - 22:51

Citation :
Irak: Les cinq jeunes chrétiens enlevés à Bagdad libérés, mais pas le prêtre
« Ils veulent chasser les chrétiens »

ROME, Jeudi 7 juin 2007 (ZENIT.org) – Cinq jeunes chrétiens enlevés à Bagdad ont été libérés, mais pas le prêtre. « Ils veulent chasser les chrétiens », commente le visiteur apostolique qui évoque même un « génocide contre toute la population irakienne ».

Alors que continuent les attaques contre des chrétiens ou des structures de l’Eglise – deux églises ont été profanées mardi à Bagdad – et après l’assassinat d’un prêtre et de trois diacres, à Mossoul, dimanche dernier, la bonne nouvelle de la libération 5 jeunes chrétiens enlevés mercredi avec un prêtre catholique de rite chaldéen, le P. Hani Abdel Ahad, est saluée par Radio Vatican.

Selon le site « Baghdad-hope », les jeunes seraient en bonne santé tandis que le prêtre est toujours détenu.

Le nonce et visiteur apsotolique pour les fidèles Chaldéens en Europe, le P. Philip Najim a déploré que ces événement continuent de frapper tous les chrétiens.

« Pour créer chez eux un sentiment de peur, on est en train de les contraindre à quitter le pays, ou à se convertir à l’islam. S’ils ne le font pas, ils seront condamnnés à payer une taxe mensuelle. Les chrétiens donnent un témoignage très fort de cohérence et ils vivent leur foi avec un grand courage, mais aussi dans la peur. Nous espérons que les choses s’arrangent parce que nous ne voyons certainement aucun engagement, aucune responsabilité de la part du gouvernemet irakien vis-à-vis de tous les citoyens irakiens qui vivent actuellement dans une situation très difficile à cause du manque de sécurité, et de biens de première nécessité ».

Le nonce reconnaît qu’ils se sentent abandonnés par la communauté internationale. « Nous demandons à la conscience de la communauté internationale d’intervenir. Je ne vois pas autre chose que la réalisation d’un génocide contre toute la population irakienne. L’intervention de la communauté internationale est nécessaire pour protéger la population, déjà très éprouvée par les attentats et les voitures piégées, par les enlèvements et les souffrances quotidiennes ».

« Nous demandons, précise le nonce, que la communauté internationale, le conseil de sécurité des Nations unies fassent passer avant toute chose leur responsabilité envers cette humanité massacrée, qui paie chaque jour de son sang ».

Aux chrétiens, il dit: « Nous demandons que les chrétiens soient unis, en particulier en ce moment, par la prière. Même s’il s’agit d’une prière désespérée. Dieu est grand, Dieu nous protège et c’est la seule solution. La seule arme que nous ayons en ce moment pour nous défendre, c’est notre foi ».
ZF07060708
Source : Zenit

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeMer 4 Juil 2007 - 20:08

Citation :
Rome
Manifestation contre la persécution des chrétiens
(AP)

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté ce mercredi à Rome contre les persécutions des chrétiens au Proche et Moyen-Orient, qui ont forcé des milliers de personnes à quitter la région. Le rassemblement était organisé par un influent éditorialiste musulman italien et soutenu par de hauts responsables du Vatican.
«Nous ne pouvons pas rester silencieux face à une tragédie qui affecte des millions de personnes. La persécution systématique des chrétiens au Moyen-Orient est une violation des droits de l'Homme», a déclaré Magdi Allam à la foule réunie sur une place centrale de la capitale.

L'ancien chef du gouvernement de centre-droit Silvio Berlusconi a participé à la manifestation «Sauvons les chrétiens», de même que des responsables juifs comme Abraham Foxman, directeur américain de la Ligue anti-diffamation.

Le pape Benoît XVI a dénoncé les persécutions visant les chrétiens au Proche et Moyen-Orient, condamnant les meurtres et enlèvements de prêtres et le déplacement de milliers de fidèles. Il a notamment plaidé la cause des chrétiens d'Irak lors de son audience avec le président américain le 9 juin. Jusqu'à la moitié des chrétiens d'Irak auraient quitté le pays, selon une agence fédérale américaine. Le nombre de chrétiens aurait également considérablement diminué en Cisjordanie, dans la Bande de Gaza et à Jérusalem-Est, les quartiers arabes de la Ville sainte.
Source : canoe.com

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeSam 7 Juil 2007 - 9:01

Citation :
Irak : Enlèvement d’un prêtre chaldéen et de trois autres personnes

ROME, vendredi 6 juillet 2007 (ZENIT.org) – Des sources de la police irakienne ont révélé qu’un groupe armé a enlevé ce matin quatre chrétiens dont un prêtre.

L’enlèvement a eu lieu dans la région de Sleiman Bek, à 200 kilomètres au nord-est de Bagdad, selon des informations transmises à l’agence Aswat Al Iraw (Voix de l’Irak).

Selon cette source, le père Georges Ata (chaldéen), son fils et deux autres membres de leur famille auraient été enlevés ce matin après avoir fui la région de Dawra à Bagdad. Ils se dirigeaient vers Dhok.

Une source de l’Eglise chaldéenne a confirmé la nouvelle : « Les ravisseurs nous ont dit qu’ils ont pris le père Georges, son fils et deux membres de leur famille, et qu’ils demandent une grande somme d’argent contre leur libération ».

« Nous cherchons à les libérer en dialoguant avec les ravisseurs », a poursuivi la source de l’Eglise chaldéenne.
Source : Zenit.org

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
giorgino
Intime
Intime



Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: rep   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeMer 18 Juil 2007 - 19:17

Merci Bush !! Merci !!! Non seulement il a fait plus de morts que saddam mais sous saddam la diversité religieuse était un peu mieux respectée !
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeMer 18 Juil 2007 - 19:46

Attention de ne pas faire de Saddam un saint... Rolling Eyes

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
giorgino
Intime
Intime



Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: non !!   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeJeu 19 Juil 2007 - 16:04

Mais de Bush un personage pas loin d 'etre aussi dangereux , oui !
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeLun 15 Oct 2007 - 11:03

Citation :
Deux prêtres catholiques enlevés en Irak

Cité du Vatican -- Le pape Benoît XVI a annoncé hier que deux prêtres catholiques avaient été enlevés en Irak, à Mossoul, et a demandé leur libération, ainsi que la cessation des violences dans ce pays, lors de la prière dominicale de l'Angélus au Vatican.

«De graves nouvelles, concernant des attentats et des violences nous arrivent chaque jour de l'Irak, touchant la conscience de tous ceux qui ont à coeur le bien du pays et de la région, a dit le pape. J'ai appris aujourd'hui que deux prêtres de l'archidiocèse de Mossoul ont été enlevés et menacés de mort. J'invite les ravisseurs à libérer rapidement les deux religieux et je réaffirme que la violence ne règle pas les tensions», a ajouté Benoît XVI. Capitale de la province de Ninive, Mossoul est un bastion de l'insurrection sunnite, où les violences sont quotidiennes.
Source : le Devoir

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeLun 22 Oct 2007 - 12:48

Ouf ! Une bonne nouvelle !

Citation :
Enlevés à Mossoul - Deux prêtres catholiques irakiens libérés

Mossoul -- Deux prêtres syro-catholiques irakiens, enlevés le 13 octobre à Mossoul, dans le nord de l'Irak par un groupe inconnu, ont été libérés sains et sauf hier, a annoncé un religieux qui a participé aux négociations.

«Les deux prêtres ont été déposés dans une rue de Mossoul par leurs ravisseurs tôt hier matin», a indiqué à un correspondant de l'AFP dans cette ville située à 370 km au nord de Bagdad, ce religieux qui a demandé l'anonymat.

Il n'a pas précisé si une rançon avait été payée pour la libération des pères Pius Affas, âgé d'une soixantaine d'années, et Mazen Ishoa, trentenaire. «Ils sont montés dans un taxi et se sont rendus dans l'église où ils officient. Ils s'y trouvent actuellement», a-t-il ajouté. Les prêtres ne feront pas de déclaration, a-t-il dit.

Leurs ravisseurs avaient exigé un million de dollars pour relâcher les religieux enlevés samedi de la semaine dernière à Mossoul, capitale de la province de Ninive, sur les rives du Tigre, et bastion de l'insurrection sunnite. Le lendemain de leur rapt, le pape Benoît XVI avait demandé qu'ils soient remis en liberté.

Les ravisseurs n'avaient pas formulé d'exigence politique ou religieuse, selon des sources religieuses à Mossoul. «Ils sont à la recherche d'argent d'après ce que l'on sait des négociations», avait indiqué une de ces sources.

Mais il y a deux mois, les deux religieux avaient reçu une lettre menaçant d'attaquer leur église s'ils ne quittaient pas la région.

L'église syro-catholique est une église catholique orientale ralliée à Rome depuis 1783. Elle compte quelque 150 000 fidèles principalement en Syrie, Irak et au Liban.

Les chrétiens d'Irak constituent une petite minorité qui est la cible d'attaques de la part de milices sunnites et chiites, mais aussi de gangs de criminels.
Source : le Devoir

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeVen 26 Oct 2007 - 10:27

Citation :
Prêtres libérés en Irak : « L’appel du pape nous a donné beaucoup de courage »
Témoignage du P. Afas après son enlèvement avec le P. Ishoa

ROME, Mardi 23 octobre 2007 (ZENIT.org) – L’appel du pape a donné « beaucoup de courage » aux deux prêtres enlevés en Irak et a été « assurément un grand, grand soutien ». C’est ce qu’affirme le P. Afas, l’un des deux prêtres syro-catholiques enlevés.

Le père Mazin Ishoa, âgé de 35 ans et le père Pius Afa (60 ans), se dirigeaient, le samedi 13 octobre, du centre de Mossoul (dont ils sont tous deux originaires) vers la paroisse Notre-Dame de Fatima dans le quartier Al-Faisaliya où ils devaient célébrer des obsèques, quand ils ont été enlevés par un groupe d’hommes armés.

Le lendemain, après la prière de l’Angélus, le pape Benoît XVI lançait un appel demandant la libération immédiate des deux prêtres de l’archidiocèse syro-catholique de Mossoul, menacés de mort.

C’est avec une grande joie que le Saint-Siège a accueilli, une semaine après, la nouvelle de leur libération.

Le directeur de la salle de presse, le P. Federico Lombardi, a reconnu que le Saint-Siège suivait l’événement avec une grande préoccupation.

Après sa libération, le P. Afas a confié au micro de Radio Vatican : « Nous n’avons subi aucune torture, aucune pression ; nous avons traversé des moments très difficiles mais nous n’avons jamais perdu la confiance et l’espérance, et nous n’avons jamais cesser de prier ».

Le prêtre irakien a exprimé sa joie et sa reconnaissance pour « la grande solidarité » manifestée à leur égard par le monde entier, les nombreuses prières qui les ont soutenus et l’appel du pape.

Le P. Afas a précisé qu’ils ont été libérés dimanche matin. Ils ont alors pris un taxi et se sont rendus directement dans leur église. Dans l’après midi, ils ont célébré la messe ensemble, en présence de nombreuses personnes « présentes en signe d’action de grâce au Seigneur ». « Ce fut très très émouvant », a raconté le P. Afas.

En dépit de cette expérience, les deux prêtres encouragent les chrétiens à rester à Mossoul.
« Nous avons peur que l’amitié avec nos frères musulmans avec lesquels nous coexistons depuis des siècles, soit minée. Et nous l’avons dit à nos ravisseurs : nous ne voulons pas détruire cette amitié, perdre cette fraternité islamo-chrétienne. Nous restons donc en Irak et nous ne sommes pas disposés à céder car nous sommes - chrétiens et musulmans - pour la paix entre les Irakiens ».

L’archevêque syro-catholique de Mossoul, Mgr Basile Georges Casmoussa, a suivi instant après instant l’enlèvement des deux prêtres et les contacts avec les ravisseurs, auteurs de très nombreuses attaques - beaucoup ont eu une fin tragique - contre la communauté chrétienne en Irak.

« Nous sommes très inquiets pour l’avenir, a-t-il déclaré à Radio Vatican. Nous ne représentons qu’une minorité en Irak et de nombreux chrétiens sont poussés à quitter leur maison à Bagdad et Mossoul. De nombreuses familles s’en vont. Parfois on les menace pour qu’elles quittent leur maison, parfois on leur demande de se convertir à l’islam en échange de la liberté ; si elles refusent, elles seront contraintes à partir ».

« Nos relations ont, de manière générale, toujours été bonnes avec la population musulmane avec laquelle nous vivons dans un esprit d’amitié et de collaboration. Mais à présent, avec ce courant fondamentaliste qui combat la présence des troupes américaines, la situation est devenue extrêmement dangereuse pour nous », a-t-il déclaré.
Source : Zenit.org

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeDim 23 Mar 2008 - 18:28

Citation :
L'évêque qui veut sauver les chrétiens d'Irak

Mgr Rabban, évêque chaldéen d'Erbil, lutte corps et âme pour que sa communauté puisse continuer à vivre sur sa terre : « Notre avenirest ici, l'exil est une catastrophe : la troisième génération, aux États-Unis ou à Sarcelles, perd ses racines. »
La communauté chrétienne de la région autonome kurde s'apprête à célébrer Pâques dans le deuil et l'incertitude. Mgr Rabban se bat pour endiguer les départs massifs.A LIRE - Des Espagnols renient leur engagement catholique

Tout à son affaire d'organiser une veillée de condoléances dans son village de Komané, perdu dans les montagnes, Mgr Rabban al-Qas a affolé tout le Kurdistan. Mardi, une rumeur courait : sa voiture avait été attaquée, et il restait introuvable. Son téléphone rebranché, l'évêque passera la soirée à rassurer le ministre de l'Intérieur, les services de sécurité de la région kurde d'Irak, ses amis musulmans et chrétiens… Un officier peshmerga, viendra constater de visu que l'évêque chaldéen est tranquillement assis dans son canapé, un neveu sur les genoux, devant un dessin animé. « Jamais, je n'accepterai de gardes, laissez-moi vivre ma vie », répète-t-il, en s'amusant de cette « blague ». Mais entre deux bons mots dans un français impeccable, il serre le poing, « je dois relever les défis, j'ai été très fatigué ces derniers jours ».

500 000 chrétiens

Vendredi 14 mars, Mgr Rabban a célébré les obsèques de l'archevêque de Mossoul, Faraj Rahho, kidnappé en février et dont le corps a été retrouvé, enterré par ses ravisseurs, jeudi dernier. Son prédécesseur avait déjà été enlevé et relâché contre une rançon. L'an dernier, ce sont trois diacres et un prêtre qui ont été abattus devant une église. Les chrétiens de cette ville, devenue l'un des principaux foyers d'al-Qaida, ont déjà payé un lourd tribut à la violence interreligieuse qui ravage l'Irak. Avant la guerre, on comptait encore un peu plus de 500 000 chrétiens dans le pays, à Bassora, à Bagdad… Deux cent mille auraient déjà fui, à l'étranger ou au Kurdistan, relativement épargné. Responsable des deux diocèses, Mgr Rabban s'y bat corps et âme pour que sa communauté puisse continuer à vivre sur sa terre : « Notre avenir est ici, l'exil est une catastrophe : la troisième génération, aux États-Unis ou à Sarcelles, perd ses racines. »

Dans la région autonome kurde, le nombre de chrétiens a été multiplié par trois en cinq ans, passant à 80 000. Beaucoup en avaient été chassés par la répression sanglante et la politique d'arabisation de Saddam Hussein. À quatre jours de Pâques, l'évêque réconforte les réfugiés du village de Salahadin, sous le choc de la mort de l'archevêque. Un « martyr » de plus qui assombrit encore l'avenir des chrétiens d'Irak. Sont-ils visés à cause de leur religion ? Pour Behnam Petros, arrivé de Bagdad en 2006, la réponse ne fait aucun doute : « Avant mon départ, des voitures piégées ont explosé devant cinq églises simultanément, les enlèvements de commerçants chrétiens se multipliaient. »

« Citoyens inférieurs »

Plombier, Rafaël Yako menait une vie paisible dans la capitale. Son fils a réchappé de justesse d'un attentat. Dans son modeste salon, une photo sur le mur nu rappelle un passé révolu, quand les femmes portaient des robes légères : « Bagdad, c'est fini. Mais qui nous dit que le fanatisme ne va pas arriver ici ? » La mosaïque communautaire, qui est en train de disparaître du reste de l'Irak, est encore une réalité dans la région kurde, fragile.

À trois heures et demi de route, les bancs de la grande église d'Erbil, pleine à craquer, sont remplis d'histoires identiques. Au volant de son 4×4, une cassette de chants religieux dans l'autoradio, Mgr Rabban file à 150 km/h pour la cérémonie du « lavage des pieds » du Jeudi saint. Comme à son habitude, il ne relâche l'accélérateur qu'aux check points tenus par les peshmergas. Un salut pour chacun, tout le monde connaît ce patriote en soutane qui sillonne sans relâche son « pays », avec son « amour de Dieu » en bandoulière. « Je suis kurdistanais, martèle-t-il comme une profession de foi. En Irak, on nous tue, on nous torture. La constitution nous a ravalé au rang de citoyens inférieurs parce que chrétiens. Alors comment se dire irakien ? » Lundi, il dînait avec le gouverneur local et Jay Garner, ancien administrateur américain en Irak, membre de la délégation de Dick Cheney, le vice-président, en tournée au Moyen-Orient. Au menu : le développement économique du Kurdistan.

Depuis 1991, le gouvernement régional kurde, dont le ministre des Finances est chrétien, a mis un point d'honneur à choyer cette minorité. Désormais, un petit subside est alloué à chaque famille de réfugiés, des logements sont construits.

Un lycée pour « combattre le fondamentalisme »

Mgr Rabban a obtenu des fonds pour bâtir une église dans son village. Sept cents places assises, trois niveaux, une croix de six mètres, une autre, lumineuse, posée sur un globe. « Ce sera magnifique » . Cet édifice, dont il a fait les plans, est à la mesure de l'avenir qu'il veut pour sa communauté. Parfois, le doute transparaît dans son regard bleu. Mais cet « ancien champion de volley-ball », qui reconnaît avec une pointe de coquetterie « une bonne condition physique » pour ses 59 ans, le repousse. Sa grande affaire pour consolider ce sanctuaire précaire qu'est le Kurdistan, c'est son lycée mixte à Dohouk, ouvert en 2004. Les élèves kurdes, chrétiens et yezidis y sont mélangés : « La seule façon de combattre le fondamentalisme ». Aucun enseignement religieux n'est dispensé. L'évêque y assure les cours de français et l'apprentissage de l'araméen, option obligatoire, « pour que les Kurdes sachent que cette terre n'est pas qu'à eux. » Depuis quelques mois, les caisses sont vides pour assurer la scolarité gratuite de ses protégés. Alors, son église attendra : le budget du chantier passe dans l'école, « parce que la religion sans l'éducation, ça ne sert à rien ».
Source : Le Figaro

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
DavidB
Martyr du forum
Martyr du forum
DavidB


Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeDim 23 Mar 2008 - 19:30

"Alors, son église attendra : le budget du chantier passe dans l'école, « parce que la religion sans l'éducation, ça ne sert à rien ». "
I love you Tiens tiens... Quand est-ce qu'on réouvre les école paroissiales au Québec?

Sincèrement, ce Mgr Rabban est vraiment impressionant!
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeLun 26 Mai 2008 - 14:10

Citation :
Suède - Manifestation à Stockholm pour les chrétiens d'Irak
AFP

Stockholm -- Des centaines de manifestants -- 300 selon la police, 1400 selon les organisateurs -- se sont rassemblés hier à Stockholm pour dénoncer les attaques visant les chrétiens en Irak à quatre jours d'une conférence internationale sur l'Irak qui doit se réunir en Suède.

«Notre but est d'attirer l'attention des États-Unis, de l'Union européenne et de l'ONU sur la terreur, la violence et sur les meurtres des prêtres chaldéens, syriaques et assyriens en Irak», a indiqué Behiye Hadodo, le représentant suédois de l'Union des Syriaques en Europe aux manifestants réunis devant le parlement.

Le mois dernier, quelque 4000 personnes avaient manifesté à Bruxelles pour protester contre les persécutions des chrétiens en Irak.

«Une nouvelle vague de nettoyage ethnique a lieu en Irak. Si ces atrocités se poursuivent, les communautés chaldéennes, syriaques et assyriennes seront totalement anéanties, provoquant une nouvelle catastrophe pour l'humanité», a déclaré Hadodo.

Les chrétiens d'Irak, dont les Chaldéens forment la plus forte communauté, étaient au nombre de 800 000 avant le déclenchement de l'attaque américaine contre l'Irak en 2003.

Leur nombre serait réduit de moitié actuellement. Cette communauté est en effet victime de violences -- attentats à la bombe contre les églises et assassinats de prêtres --, contraignant des centaines de milliers d'entre eux à fuir vers les pays frontaliers de l'Irak et au Kurdistan irakien.

La Suède accueille près de la moitié des 70 000 chrétiens d'Irak vivant en Europe, selon l'Union européenne des Syriaques.

Buts de la conférence

La conférence dite de suivi du Contrat international d'objectifs pour l'Irak (ICI) doit se réunir le 29 mai à Stockholm.

La Suède a annoncé la tenue de cette conférence ministérielle des Nations unies, qui se déroulera sous l'autorité du secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon et du premier ministre irakien Nouri al-Maliki, et en présence de la secrétaire d'État américaine, Condoleezza Rice.

Le but de cette conférence «politique» est d'accroître l'engagement des Nations unies et de la communauté internationale en Irak, selon le chef de la diplomatie suédoise, Carl Bildt.

L'ICI, plan quinquennal visant à renforcer la sécurité et redresser l'économie irakienne, avait été adopté à Charm el-Cheikh le 3 mai 2007 lors d'une conférence internationale, durant laquelle de hauts responsables de plus de 60 pays et organisations avaient promis d'annuler environ 30 milliards de dollars de dette.
Source : Le Devoir

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Wàng
Nouveau
Nouveau
Wàng


Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeSam 31 Mai 2008 - 6:44

giorgino a écrit:
Merci Bush !! Merci !!! Non seulement il a fait plus de morts que saddam mais sous saddam la diversité religieuse était un peu mieux respectée !

Ouh là ! Doucement ! C'est pas Bush qui persécute les chrétiens en Irak, mais les islamistes ! Neutral Leur seul intérêt était de prouver que que la démocratie ne peut pas fonctionner en Irak, et pour cela, assassiner en premier lieu leurs correligionnaires en criant Dieu est Grand !

Heureusement, les irakiens ne sont pas dupes et al Qaeda est en voie d'élimination en Irak (par les irakiens eux mêmes).

Quand à Saddam Hussein, c'est vrai, il avait un avantage pour la bonne conscience parisienne : 3 millions de morts, mais qui ne passaient pas au JT de 20 heures.

Mais la prochaine fois, les Etats-Unis respecteront la liberté des musulmans, de vivre sous la tyrannie. Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://claudepiron.free.fr/index.htm
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeVen 5 Nov 2010 - 22:02

Je fais remonter ce fil car il est d'actualité... hélas, nous voyons que la terreur ne date pas de la dernière semaine.

Une invitation pour ceux qui sont de ce côté de l'Atlantique :

Citation :
Chers frères et soeurs en Jésus Christ notre Sauveur,

Avec confiance et espérance en Celui qui a vaincu la mort et nous a promis la Vie éternelle
Paroisse Saint Éphrem et Paroisse N.D de l'Assomption des Syriaques Catholiques vous invitent à une Messe Funéraires

Samedi le 6 Novembre 2010 à 15:00 hres

Eglise Saint-Éphrem des Syriaques Catholiques

3155 Boul Cartier Ouest, Laval

à l'intentions des 53 Martyres dont deux parmi eux sont prêtres.

Toutes les paroisses Orientales participeront avec nous dans la prière pour le repos de l'âme de nos martyrs, car ce qui blesse une église , blesse toute l'église
Nous vous attendons en grand nombre pour prier, prier et prier
votre frère et serviteur
P.fadi

LA PAIX DU SEIGNEUR SOIT TOUJOURS AVEC VOUS
Tu es Prêtre à jamais
Paroisse St- Ephrem
Communauté Syriaque Catholique
3000 Edouard-Montpetit, Laval (Québec) H7T 2T5
P.Fadi Atalla

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeVen 5 Nov 2010 - 22:05

Et pour ceux qui sont de l'autre côté de l'Atlantique :

Messe à Notre-Dame de Paris à l’intention des victimes de l’attentat de la cathédrale Notre Dame du Perpétuel Secours de Bagdad

Une messe sera célébrée à l’intention des victimes de l’attentat de la cathédrale Notre Dame du Perpétuel Secours de Bagdad dimanche 7 novembre à 18h30 à la Cathédrale Notre Dame de Paris.

http://www.paris.catholique.fr/Messes-a-l-intention-des-victimes.html

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeVen 5 Nov 2010 - 22:14

(Transmis d'une soeur de la Famille de saint Joseph)

Le Père Marc Stenger, évêque de Troyes, Président de Pax Christi France adresse ce message
:

Nous vous adressons un appel qui est parvenu de la part des Evêques d’Irak à leurs frères de France. Les Evêques de France l’ont reçu en assemblée à Lourdes avec beaucoup d’émotion et vont y apporter une réponse.

Nous aimerions que cet appel puisse être entendu par le plus grand nombre de chrétiens. Merci de bien vouloir le faire connaître et diffuser dans vos diocèses, dans les communautés paroissiales et religieuses. Cet appel ne pourrait-il pas être par exemple lu au cours des Eucharisties dominicales du 7 novembre prochain ? Tout moyen pour le diffuser sera bon…

Bien cordialement à vous

+ Marc Stenger


" Notre Calvaire est lourd et il nous paraît long. Le carnage qui a eu lieu à la cathédrale Notre Dame du Perpétuel Secours de Bagdad, avec 58 morts, parmi lesquels deux jeunes prêtres et 67 blessés dont un prêtre, nous a profondément secoués. Nous perdons la patience, mais nous ne perdons pas la foi et l'espérance. Cet événement d'une telle ampleur qui se produit juste après la tenue du Synode nous choque encore plus. Ce dont nous avons besoin c'est de votre prière et de votre soutien fraternel et moral. Votre amitié nous encourage à rester sur notre terre, à persévérer et à espérer.

Sans cela nous nous sentons seuls et isolés.

Nous avons besoin de votre compassion face à tout ce qui vient toucher la vie des innocents, chrétiens et musulmans. Restez avec nous, restez avec nous jusqu'à ce que soit passé le fléau.

Que le Seigneur nous protège tous. "

Le 2 novembre 2010

+ Athanase Matti MATOKA, archevêque de Bagdad des Syriens

+ Louis SAKO, archevêque de Kirkouk des Chaldéens

+ Emil NONA, archevêque de Mossoul des Chaldéens

+ Basile Geoges CASMOUSSA, arxchevêque de Mossoul des Syriens

+ Bashar WARDA, archevêque d'Erbil des Chaldéens





De Dominique FONTAINE : l'éditorial de la LETTRE D'INFORMATION DE LA COMMUNAUTE MISSION DE FRANCE n° 330 de Novembre 2010 :

Luttons partout pour la liberté religieuse

Le massacre de femmes et d’enfants lors de la messe du dimanche 31 octobre dans l’église Notre-Dame de Bagdad nous a tous horrifiés, comme nous horrifient les attentats qui se poursuivent et touchent aveuglément des musulmans irakiens dans les rues et sur les marchés.

Le pape Jean-Paul II avait tout fait pour éviter cette guerre d’Irak qui a déchainé les passions et créé l’insécurité actuelle dans ce pays.

Soutenir les chrétiens d’Irak, écouter leurs appels, est plus que jamais un devoir pour les chrétiens, mais aussi pour tous, pour défendre la pluralité nécessaire à la vie et à l’avenir de chaque pays dans ce monde globalisé. Les responsables musulmans de France et d’ailleurs le disent clairement dans leur condamnation de ce massacre.

En octobre, lors du synode des évêques sur le Moyen Orient, tous les évêques catholiques de cette région étaient réunis avec le pape Benoît XVI. Ils ont rappelé la nécessité impérieuse de «la liberté religieuse comprenant la liberté du culte et la liberté de conscience». Cela est urgent particulièrement dans les pays où l’Islam est religion d’Etat, mais aussi dans tous les pays, y compris en Europe.

Le film «Des hommes et des dieux» a révélé la solidarité profonde vécue par les chrétiens d’Algérie avec leurs voisins musulmans. Il y est rappelé que des imams aussi ont été massacrés par les extrémistes islamistes. En France, ce film a touché beaucoup de musulmans ainsi que de nombreuses personnes laïques ou agnostiques. Puisse-t-il devenir une source et un appel fort pour une action commune pour la liberté religieuse en France, au Maghreb, au Moyen-Orient et partout dans le monde.

Dominique FONTAINE, Vicaire général de la Mission de France

A lire dans notre LETTRE D'INFORMATION n° 330 - Novembre 2010

Marie-Christine SER
Chargée de communication
LA MISSION DE FRANCE
T : 01 43 24 79 54 - 06 67 07 73 29
www.mission-de-france.com

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeVen 5 Nov 2010 - 22:33

Paris, le 2 novembre 2010

Bagdad, 1er novembre 2010..… Notre Dame du Perpétuel Secours

… Les mots manquent pour nommer l’innommable ! Tuer aveuglément des
frères tandis qu’ils prient dans la communion des Saints… S’en prendre
à l’homme et s’en prendre à Dieu ne font qu’un dans cette horreur.

Merci aux membres de toutes croyances qui s’indignent devant ces faits, et
attestent l’irréductible liberté de croire dans la Justice et la Paix.

On trouvera ci-joint quelques réactions officielles ….


- Lettre ouverte du cardinal Vingt-Trois à Son Exc. Mgr Athanase Matti Shaba
Matoka (archevêché Syrien catholique) – Bagdad

- Communiqué de Mgr Marc Stenger, évêque de Troyes et président de Pax
Christi France

- Communiqué de Mgr Michel Santier, évêque de Créteil, Président du
Conseil pour les relations inter-religieuses de la conférence des Evêques
de France

- Communiqué commun juif, musulman et catholique en Bretagne :
Maurice Azeroual, président de la Communauté juive de Rennes, Mohamed Iqbal
Zaïdouni, président du Conseil régional du Culte musulman de Bretagne,
+Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, Dol et Saint Malo


Mgr Bernard Podvin
Porte-parole de la Conférence des évêques de France


Citation :
Communiqué commun juif, musulman et catholique en Bretagne

L’attentat commis contre des chrétiens rassemblés pour la prière dans leur église à Bagdad en Irak nous peine et nous choque profondément. Attenter à la vie d’innocents est toujours révoltant et inacceptable. Le faire en raison de la foi, quelle que soit la religion, est encore plus abominable. C’est un blasphème contre Dieu. Travaillons toujours et encore au respect mutuel et à l’amitié entre les croyants.

Maurice Azeroual, président de la Communauté juive de Rennes
Mohamed Iqbal Zaïdouni, président du Conseil régional du Culte musulman de Bretagne
+Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, Dol et Saint Malo

Citation :
MICHEL SANTIER
Evêque de Créteil
Président du Conseil pour les Relations interreligieuses
et les Nouveaux Courants religieux

Créteil le 2 novembre 2010
R/JB 10-11/150

COMMUNIQUE

Président du Conseil pour les relations inter-religieuses de la conférence des Evêques de France, je suis très choqué de l'attaque et du massacre des chrétiens Irakiens catholiques de rite Syriaque, le dimanche 31 octobre 2010 dans l'Eglise Notre-Dame du Salut à Bagdad.

Aucune justification ne peut être trouvée à cet acte ignoble, vis à vis de personnes innocentes qui ne sont en aucun cas responsables de la situation du pays.

Les autorités musulmanes en France condamnent vigoureusement ces actes insensés. S'attaquer à des personnes réunies en prière dans un lieu de culte, quelle que soit la religion, est un acte destructeur de l'humanité et une négation de Dieu.

De même les autorités catholiques, comme le souligne le Cardinal Vingt-Trois, rappellent que les musulmans ne sont pas nos ennemis. Les difficultés en Irak ou ailleurs, ne viennent pas de conflits inter-religieux mais ont une origine politique, que les gouvernants ont la responsabilité de faire avancer : le respect de la liberté de conscience, le respect de la liberté religieuse. Des tendances actuelles veulent rendre les religions responsables des conflits qui existent dans le monde. Il s'agit d'une instrumentalisation des religions au profit de la volonté de puissance de certains.

Ne nous laissons pas piéger par la peur. Continuons de tisser là où nous sommes, au cœur même des difficultés rencontrées, des liens de fraternité, de paix, avec les croyants des autres religions.


+ Michel SANTIER
Evêque de Créteil

Citation :
COMMUNIQUE de Pax Christi France

Le Synode des évêques pour le Moyen-Orient vient de se terminer. Il représente de toute évidence pour les chrétiens d'Orient un grand appel d'air. Les chrétiens d'Irak en particulier, qui ont tant souffert, pouvaient y trouver un nouvel indicateur d'espérance. Les fruits demandent bien entendu encore à être récoltés. Mais en Irak on était dès à présent fondé à se dire qu'un avenir devient possible sur la base d'un dialogue respectueux entre les religions et une claire reconnaissance par tous des droits de chacun.

Sur cette même terre d'Irak un mieux semblait par ailleurs se manifester pour la population du côté de la stabilité institutionnelle et de la tranquillité sociale.

Et voici que de nouveau c'est l'épreuve ! Les lueurs d'espérance et de vie qui étaient apparues à l'horizon sont ternies par la violence et la mort. Pax Christi France, particulièrement soucieux de la destinée de ses frères irakiens, veut leur dire l'horreur que tous éprouvent devant les nouvelles menées du terrorisme qui une fois de plus touchent cruellement les chrétiens, et pas seulement les chrétiens. Nous voulons exprimer du fond du coeur notre profonde solidarité avec les familles de ceux qui sont morts dans le « massacre » de la cathédrale de Bagdad et avec tous ceux qui aujourd'hui vivent dans la souffrance et l'angoisse.

Il n'est pas possible de se taire quand on tue avec un total cynisme l'espérance d'hommes et de femmes qui n'ont qu'une seule aspiration, vivre dans la paix et l'harmonie leur vie familiale et sociale. Nous dénonçons avec force le nouveau crime qui vient d'être commis à Bagdad et nous demandons à tous les amis de la paix et de la justice de le dénoncer avec nous. Nous remercions vivement Monsieur Mohammed Moussaoui, président du Conseil Français du Culte Musulman et Monsieur Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, de s'être déjà clairement engagés dans ce sens là et d'avoir condamné sans équivoque le dévoiement de la religion musulmane par des courants extrémistes. Ne pourrions-nous pas poursuivre une réflexion commune pour pallier de telles dérives et faire avancer dans ce monde déchiré le dialogue, le respect et la communion.

Une fois encore nous nous tournons vers nos responsables politiques. Ils ont le devoir d'intervenir pour consolider les bases si fragiles de la paix et de la sécurité en Irak, au bénéfice non seulement des chrétiens, mais aussi de tous ceux qui sont menacés et entravés dans le déroulement harmonieux de leur vie quotidienne. La France est, elle aussi, aujourd'hui dans le collimateur de forces violentes. Elle a d'autant plus le devoir d'agir – avec responsabilité – en faveur de ceux qui ont moins que nous les moyens de se défendre.

Ne baissons pas la garde. L'homme continue à souffrir à cause de l'homme. Nous avons donc l'ardente obligation de travailler avec une détermination renouvelée à l'instauration de la justice et de la paix.

+Marc Stenger
Evêque de Troyes
Président de Pax Christi France



Citation :
Son Exc. Mgr Athanase Matti Shaba MATOKA
Archevêque de Babylone des Syriens
Archevêché Syrien Catholique
Alkarrado 903-2-1
Baghdad, Iraq
2010 AVT/KA

Paris, le 2 novembre 2010

Excellence,
C'est avec consternation et une profonde tristesse que nous avons appris le dénouement tragique de la prise d'otages des fidèles et des prêtres, lors de la messe en la cathédrale Melkite catholique de Bagdad. En ces heures dramatiques où la communauté chrétienne en Irak est une nouvelle fois atteinte par la violence injuste et fanatique je voudrais vous faire part, Excellence, de ma proximité et de celle de tous les catholiques de France avec vous-même et tous les chrétiens d'Irak. Notre prière se fait pressante devant Dieu pour les victimes, pour leurs familles, pour les blessés et tous ceux qui souffrent de la violence en Irak. Que le Seigneur accueille les morts dans la Paix et la Lumière! Qu'il donne force et réconfort à ceux qui sont dans le désarroi! Qu'il fasse lever des
artisans de la Paix et de justice sur cette terre meurtrie, que jamais ils ne cèdent au découragement!

En vous redisant, notre solidarité et nos prière, Je vous assure,
Excellence, de notre proximité dans le Christ.

+ André Cardinal VINGT-TROIS
Archevêque de Paris
Président de la Conférence des évêques de France


____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeVen 5 Nov 2010 - 22:39

Les chrétiens d'Irak Cathad11

Les chrétiens d'Irak Profan10

Les chrétiens d'Irak Carnag10

Les chrétiens d'Irak Pratre10

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeVen 5 Nov 2010 - 22:42

Qu'attendons-nous pour soutenir les chrétiens d'Irak ?

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
gerardh
Apôtre
Apôtre



Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeSam 6 Nov 2010 - 8:33

_________

Bonjour,


En Irak, les chrétiens sont persécutés ainsi que dans toutes les "terres d'Islam". Et pendant ce temps, la haute hiérarchie catholique ménage les musulmans de par une diplomatie peureuse, et on va prier dans une mosquée aux côtés d'un imam. Ces intentions de paix sont louables en elles-mêmes, mais il ne me semble pas que ce soit de la bonne politique : les faits le démontrent. Heureusement, les esprits semblent évoluer récemment vers plus de réalisme.

Il y a d'autres pays où les chrétiens sont persécutés et/ou considérablement troublés : la Corée du Nord, le Vietnam, la Birmanie, le Bouthan, la Chine, certaines régions de l'Inde. Cf le site Portes Ouvertes.


__________
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
DamienH


Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitimeSam 6 Nov 2010 - 10:15

Bonjour,

ce qui est arrivé aux chrétiens de ND du perpétuel secours est une atrocité. J'aimerai qu'à l'atrocité, nous n'ajoutions ni la colère, ni la bêtise des amalgames généralisants et stigmatisants. La situation en Irak est une honte pour le monde Chrétien et pour toutes les nations "démocratiques" qui ont pris part à cette mascarade. Une atrocité terroriste n'en rachetant pas une autre, militaire, officielle et déroulée méthodiquement sur des années, rien ne justifie ce qu'on subi les chrétiens de Bagdad.

Mais comme ce vieux catholique irakien, interviewé sur France 2, j'aimerai que l'on soit assez clairvoyants ici pour discerner le vrai du faux et le bien du mal, et ne pas tomber dans les panneaux médiatiques qui nous son tendus. Ce vieil home, qui venait de perdre des proches dans l'attentat, expliquait, en larmes, ne pas en vouloir une seconde aux assassins de ses enfants, mais uniquement aux américains, qui avaient nié toute valeur humaine et chrétienne, en plongeant son pays dans un chaos servant uniquement leurs propres intérêts énergétiques et géopolitiques.

Non seulement les musulmans avec un grand "M" n'ont rien à voir là dedans, mais en plus notre responsabilité est immense.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les chrétiens d'Irak Empty
MessageSujet: Re: Les chrétiens d'Irak   Les chrétiens d'Irak Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les chrétiens d'Irak
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La Galilée quotidienne :: Vie dans le monde-
Sauter vers: