Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après l'amour pour tous, la mort pour tous ?

Aller en bas 
AuteurMessage
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Après l'amour pour tous, la mort pour tous ?   Lun 4 Mar 2013 - 12:12

L'Université Catholique de Louvain (UCL) réagit aux nouveaux projets de lois:

Motion contre la banalisation de la mort en Belgique

La Société médicale belge de saint Luc asbl. veut exprimer son point de vue concernant la discussion au Sénat belge sur l’extension de la loi sur l’euthanasie envers les enfants et les personnes en état de démence. La prédiction que la loi sur l’euthanasie du mois de mai 2002 nous amènerait sur une pente glissante quand on renonce au commandement “Tu ne tueras pas” se confirme: l’opinion publique et les responsables politiques désirent une extension de la loi sur l’euthanasie pour les enfants et les personnes en état de démence. Les médias y collaborent activement.

Après dix ans d’application de la loi sur l’euthanasie, aucun cas n’a été retenu comme non conforme aux exigences de la loi, preuve d’une interprétation molle de cette loi.

Ceci a été prouvé par surcroît en janvier 2013 par l’euthanasie des jumeaux sourds- muets Verbessem.

On a l’intention d’étendre les semaines prochaines cette loi vers les enfants et les personnes en état de démence. Allons-nous déraper vers des situations où un adolescent avec un diabète du type I trouve à un certain moment que sa qualité de vie devient insuffisante et qu’il puisse demander une euthanasie?

On ne conçoit pas que l’autodétermination ne peut pas évoluer vers un déterminisme extrême de la personne !

La notion de qualité de vie est une notion extrêmement subjective. Il y a quelques mois, nous puissions voir à la VRT (télévision flamande) comment des malades atteints de la maladie de Alzheimer s’amusaient agréablement entre eux, pour eux la qualité de vie avait une toute autre expression.

Le fait qu’en Hollande (avec 16 millions d’habitants) nul cas d’euthanasie d’enfants n’a été signalé les deux dernières années, prouve que cette loi est inutile, on ne promulgue pas des lois pour de grandes exceptions !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
MarieMad
Nouveau
Nouveau
avatar


MessageSujet: Re: Après l'amour pour tous, la mort pour tous ?   Lun 4 Mar 2013 - 19:46

Cette loi ca ressemble bien à un plan de croissance du commerce de la mort.

et un plan de diminution du budget retraites
Revenir en haut Aller en bas
chemin80
Nouveau
Nouveau



MessageSujet: Re: Après l'amour pour tous, la mort pour tous ?   Dim 12 Mai 2013 - 15:01

C'est désolant...
Alors qu'un adulte souhaite se supprimer... Soit.

Mais comment un patient déficient peut-il donner un consentement éclairé?
Et un enfant ou un ado? Certains se suicident sur le coup de l'impulsivité, et non d'un acte mûrement réfléchit... Et on va leur demander de supprimer leur vie, mais sur la base de quoi? Déjà quand une personne majeure est en état de décider, c'est compliqué...

Cà coûte un bras les soins palliatifs, n'est-ce-pas...
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Après l'amour pour tous, la mort pour tous ?   Dim 12 Mai 2013 - 20:04

Si l'euthanasie, enfin, l'assassinat (appelons un chat un chat), devient un outil de l'arsenal thérapeutique, on a déjà un gros souci moral, éthique et de bon sens. La mort comme réponse à la maladie, la souffrance, l'inconfort... ou placer le curseur, et a qui laisser ce terrifiant pouvoir? Le cas des jumeaux est édifiant sur ce point.

L'ouverture de cette option mortelle aux enfants, aux malades mentaux, bref, aux incapables (au sens légal) ouvre la voie au pire : les "capables" devenant a même de décider pour et en lieu de ce qui ne le sont pas... l'injonction thérapeutique pourra donc un jour donner lieu à la mise à mort, sur décision d'état. Mine de rien, les pires outils, les plus marqués des signes du totalitarisme s'invitent à la table des démocraties se disant modernes. Et ce n'est plus un mauvais rêve, ni une paranoïa "complotiste".
Hélas.
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Après l'amour pour tous, la mort pour tous ?   Mer 15 Mai 2013 - 10:52

Il y a une grande mobilisation à Québec ce samedi 18 mai : la marche printanière, organisée par le collectif des médecins contre l'euthanasie ainsi que le collectif "vivre dans la dignité" (en contre balancement de "mourir dans la dignité"). En espérant que cette mobilisation pour la vie prendra une ampleur à la mesure de celle en France... les Québécois doivent se réveiller devant l'ignoble qu'on tente de nous faire passer en douce.

La campagne publicitaire "Tuer n'est pas un soin" :




Conférence de presse du collectif de médecin contre l'euthanasie :

Partie I



Partie II



____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
myriam
Intime
Intime
avatar


MessageSujet: Re: Après l'amour pour tous, la mort pour tous ?   Mer 15 Mai 2013 - 20:05

Le monde va mal !
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://les-evangiles.lebonforum.com/
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Après l'amour pour tous, la mort pour tous ?   Jeu 16 Mai 2013 - 14:03

Depuis Genèse 3...

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
myriam
Intime
Intime
avatar


MessageSujet: Re: Après l'amour pour tous, la mort pour tous ?   Jeu 16 Mai 2013 - 14:06

Coucou, Hélène.

Eh oui ! Les petits pépins ne devaient pas devenir des montagnes.
Revenir en haut Aller en bas
http://les-evangiles.lebonforum.com/
chemin80
Nouveau
Nouveau



MessageSujet: Re: Après l'amour pour tous, la mort pour tous ?   Jeu 16 Mai 2013 - 17:08

Hélas, je crains que face à ce monde, le combat soit difficile.

Je comprends complètement l'idée que des gens souhaitent se faire euthanasier quand on voit comment ils vivent leur fin en France.
Si il y avait des unités de soins palliatifs, avec de vrais moyens, en plus grand nombre, je suis sûre qu'il n'y aurait que peu de demandes de mourir.

Mais les soins palliatifs ... Cà ne rapporte rien à l'Etat et çà fait dépenser des sous à des gens considérés comme ne servant à rien et coûtant un argent monstre...

Quelle belle morale de notre bonne société bien-pensante, je suis effarée chaque jour par une nouvelle monstruosité. Et c'est sur cette base que l'école va conditionner nos enfants. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Après l'amour pour tous, la mort pour tous ?   Ven 17 Mai 2013 - 5:26

Etendre l'euthanasie, c'est une façon de cracher sur le Christ. Et c'est surtout suivre Mammon, le démon de la richesse.

Ah, derrière le pieux souci de soulager les souffrances, que d'argent à épargner en n'étant plus obligé de soigner les vieillards et, chez les plus jeunes, de se débarrasser des individus jugés "irrécupérables". Comme les mots sont bien choisis par les sénateurs belges ! Pour les plus jeunes, il s'agit de "mieux tenir compte de situations dramatiques, d'histoires extrêmement douloureuses face auxquelles (...) nous ne pouvons rester sans réponse" ! Allons, légiférons contre la vie !

Alors que la France se pose la question d'en rester à une loi autorisant le laisser mourir, ou, au contraire, d'aller plus loin et légaliser le recours à une forme d'euthanasie dite active, la Belgique réfléchit de son côté à élargir sa loi sur l'euthanasie aux mineurs.

L'exemple néerlandais

Le plat pays, qui autorise l'euthanasie depuis 2002, va de nouveau débattre de la loi pour déterminer si elle peut être étendue aux mineurs et aux personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Le Parti Socialiste, premier parti de Wallonie, a donné son feu vert pour un dépôt de propositions qui doivent être soumises au Parlement ce mardi 18 décembre.

"Il s'agit d'actualiser la loi afin de mieux tenir compte de situations dramatiques, d'histoires extrêmement douloureuses face auxquelles (...) nous ne pouvons rester sans réponse", a expliqué le président du PS, Thierry Giet.

Ces modifications devraient être approuvées puisque plusieurs partis de droite, de gauche ou écologiste, les défendent. La principale d'entre elles vise à "étendre la loi aux mineurs s'ils sont capables de discernement, atteintes d'une maladie incurable et d'une souffrance inapaisable", selon le texte du PS. La loi en l'état, ne s'applique qu'aux personnes âgées de plus de 18 ans.

Problème, le monde médical a été confronté depuis lors à plusieurs cas d'adolescents dans cette situation et qui avaient la capacité de discernement pour décider de leur sort, a expliqué le sénateur socialiste Philippe Mathoux, l'un des pères de la loi. La Belgique entend ainsi suivre l'exemple des Pays-Bas qui est devenu le premier pays au monde à avoir légalisé l'euthanasie (le "suicide assisté", précisément) pour les patients d'au moins 12 ans (avec l'accord des parents jusqu'à 16 ans) en avril 2002.



On se rappellera que la Hollande est le premier des pays européens à avoir légalisé la consommation de Cannabis...

http://www.huffingtonpost.fr/2012/12/18/belgique--vers-un-elargissement-euthanasie-enfants-mineurs_n_2321083.html
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Après l'amour pour tous, la mort pour tous ?   Ven 17 Mai 2013 - 5:36

L'église catholique belge contre l'euthanasie des enfants
Les évêques de Belgique s'opposent à un élargissement de la loi sur l'euthanasie, datant de 2002, aux mineurs d'âge et aux personnes démentes. C'est ce qu'a fait savoir mercredi l'archevêque André-Joseph Léonard, président de la Conférence épiscopale de Belgique, alors que les auditions d'experts ont été entamées le 20 février dernier en Commissions de la Justice et des Affaires sociales du Sénat. Mgr Léonard prône les soins palliatifs comme alternative.

"Déjà en 2002, nous avions exprimé nos plus vives réserves quant à la dépénalisation de l'euthanasie", a rappelé l'archevêque de Malines-Bruxelles lors d'une conférence de presse. "D'abord parce que nous disposons aujourd'hui de soins palliatifs performants et qu'en cas de souffrance intense et rebelle, nous pouvons encore faire appel, en dernier recours, à la sédation dans la stricte mesure du nécessaire."

En ce qui concerne la proposition d'étendre la loi aux mineurs d'âge, les évêques jugent qu'il est étrange qu'ils soient considérés comme légalement incapables de certains actes, par exemple de se marier, mais que tout à coup ils seraient suffisamment mûrs pour se faire donner la mort. En outre, les évêques trouvent risqué de donner à long terme à autrui, via un "testament de vie" (déclaration anticipée d'euthanasie), la possibilité de décider à la place d'une personne démente d'accomplir l'euthanasie. "Cette décision (...) est-elle vraiment compatible avec un État de droit? ", se demande Mgr Léonard..

Le Dr. Catherine Dopchie, oncologue et responsable d'une unité de soins palliatifs, présente à la conférence de presse, abonde dans ce sens: "Si la déclaration anticipée de demande d'euthanasie est à durée illimitée pour la perte de 'conscience de soi', l'euthanasie sera pratiquée sur base du document, sans connaître le vécu de la personne à ce moment-là."

Mgr Léonard se pose aussi la question de savoir si l'argument de la "liberté personnelle" n'est pas ambigu: "Une liberté n'existe que par des relations, elle n'est jamais isolée", explique-t-il. "Plutôt que de résoudre la question du 'bien mourir' en laissant chacun organiser (...) sa 'sortie de scène', n'est-il pas plus humain d'être tous solidaires de l'épreuve de chacun, de chacune, en posant sur eux un regard qui confirme leur dignité et en cherchant activement à soulager la souffrance qui les accable? "

Dès lors, les évêques appellent le législateur "à rompre avec une logique qui, d'une certaine façon, euthanasie le lien social lui-même". Plutôt que d'étendre la dépénalisation de l'euthanasie, ils l'invitent "à considérer comment les grands malades, mineurs ou déments, pourront être mieux encore pris en charge par la Santé publique, notamment dans le cadre des soins palliatifs".

Enfin, selon les évêques, l'euthanasie exerce également une pression sur le secteur médical et paramédical. "Il ne s'agit plus seulement de l'art de soigner et de guérir; cela implique aussi l'art de laisser mourir." Pour le Dr. Dopchie, "l'euthanasie est une manière technique de prendre en compte la souffrance humaine. Elle ne prend pas en compte la personne humaine."

http://www.rtl.be/info/belgique/societe/985718/l-eglise-catholique-belge-contre-l-euthanasie-des-enfants
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
myriam
Intime
Intime
avatar


MessageSujet: Re: Après l'amour pour tous, la mort pour tous ?   Ven 17 Mai 2013 - 6:55

C'est une extermination légalisée vers laquelle l'humanité court.
Et aussi, bien sûr, l'argent, moins mémé souffre, plus tôt l'héritage.
Revenir en haut Aller en bas
http://les-evangiles.lebonforum.com/
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Après l'amour pour tous, la mort pour tous ?   Mer 22 Mai 2013 - 16:52

Jusqu'où irons-nous dans l'horreur et l'orgueil ?

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
chemin80
Nouveau
Nouveau



MessageSujet: Re: Après l'amour pour tous, la mort pour tous ?   Mer 22 Mai 2013 - 17:20

Mémé, c'est surtout à l'Etat qu'elle coûte cher, si on la maintient en vie. Cà coûte moins cher de faire des entrées à la chaîne avec le moins d'acte possible que de conserver des gens dont on ne peut se servir et dont on doit payer des pensions, etc...
Et comme on est une culture où le 3ème âge fait honte, très facile de faire passer çà au nom de soi-disantes valeurs...

Comme nos gouvernements fonctionnent à l'opposé de ce que nous enseigne Jésus...

Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Après l'amour pour tous, la mort pour tous ?   Jeu 23 Mai 2013 - 4:53

Je crois qu'hélas, c'est bien pire que ça... je signerais immédiatement pour que le calcul de nos élites fut financier. Une erreur aussi grotesque, aussi dramatiquement régressive pourrait basculer vers un progrès assez facilement!

Malheureusement, c'est au nom du progrès et de valeurs supposées plus hautes que l'abjection s'installe. Pitié et miséricorde sont bien les alibis du crime sociétal qui s'organise. Dans ce dévoiement du vrai, du juste et du bon, là réside le péché, la déviance. Se tromper dans les présupposés d'une analyse n'est rien en comparaison du fait de transgresser, de détourner des choses qui sont bonnes et belles. La loi divine, la loi naturelle, le bon sens, l'humilité, la confiance, l'espoir... tous ces soubassements de notre identité, de notre état de créature, ce sont eux qui sont attaqués par ces lois insensées et divisantes, qui tentent d'imposer une réalité à la fois impossible, impensable et irréparable. Autant de signatures du démon.

C'est mot pour mot, jusque dans le plus sordide et terrible détail, une réactualisation du péché originel, ou l'homme décide s'autodéterminer en tentant de s'affranchir de tout ce qu'il est (et lui permet d'être). Tout ça au nom de l'autodéterminisme, sublime liberté qui lui permet aussi d'ériger le mensonge en vérité, la folie en sainteté et l'injustice en équité. Croit-il...
Revenir en haut Aller en bas
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Après l'amour pour tous, la mort pour tous ?   Lun 27 Mai 2013 - 9:57

Festival de Cannes, Palme d'or(dure) 2012

Promotion de l'euthanasie - et quel beau titre !!!

Le jury cannois, présidé cette année par le cinéaste italien Nanni Moretti, a donc offert sa Palme d’or à l’Autrichien Michael Haneke pour Amour. Un film qui nous raconte « l’histoire d’un mari amoureux et attentionné (Jean-Louis Trintignant, 81 ans) qui accompagne son épouse (Emmanuelle Riva, 85 ans) qui s’en va vers la mort. » À comprendre que le mot “accompagne” signifie en fait qu’il “l’assiste”. Bref, il l’euthanasie.

Festival de Cannes, Palme d'or(dure) 2013

Exaltation de l'homosexualité

A 15 ans, Adèle a deux certitudes : elle est une fille, et une fille, ça sort avec des garçons. Le jour où elle aperçoit le bleu des cheveux d'Emma sur la grand'place, elle sent que sa vie va changer. Seule face à ses questions d'adolescente, elle transforme son regard sur soi et le regard des autres sur elle. Dans son amour fusionnel avec Emma, elle s'accomplit en tant que femme, en tant qu'adulte. Mais Adèle ne sait pas faire la paix, ni avec ses parents, ni avec ce monde plein de morales absurdes, ni avec elle-même.

Ce film nous raconte l'Amour, le sexe (avec les scènes les plus hot du Festival), ses frissons, ses peines mais d'une manière si délicate, si intime qu'on s'en retrouve absolument bouleversé. Adèle Exarchopoulos est filmée au plus près en permanence: sa morve qui coule, sa façon de respirer la nuit, ses grands yeux nous disent tout de ses attentes, ses espoirs, ses questionnements. Elle est époustouflante, tout comme Léa Seydoux d'ailleurs, son amoureuse à l'écran. Le fait qu'il s'agisse d'un couple gay n'a finalement pas grande importance. Leur histoire est universelle.


http://www.filsdefrance.fr/breves/festival-de-cannes-palme-dor-pour-maisons-de-retraite/

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1777/Deborah-Laurent-envoyee-speciale-a-Cannes/article/detail/1638101/2013/05/23/La-vie-d-Adele-le-plus-beau-film-de-Cannes-la-Palme-dimanche.dhtml
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après l'amour pour tous, la mort pour tous ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après l'amour pour tous, la mort pour tous ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La Galilée quotidienne :: L'hôpital-
Sauter vers: