Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Magnificat anima mea Dominum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Magnificat anima mea Dominum   Lun 22 Déc 2014 - 6:08

Férie de l'Avent : semaine avant Noël (22 déc.)

Premier livre de Samuel 1,24-28.

En ces jours-là, lorsque Samuel fut sevré, Anne, sa mère, le conduisit à la Maison du Seigneur, à Silo ; l’enfant était encore tout jeune. Anne avait pris avec elle un taureau de trois ans, un sac de farine et une outre de vin.
On offrit le taureau en sacrifice, et on amena l’enfant au prêtre Éli.
Anne lui dit alors : « Écoute-moi, mon seigneur, je t’en prie ! Aussi vrai que tu es vivant, je suis cette femme qui se tenait ici près de toi pour prier le Seigneur.
C’est pour obtenir cet enfant que je priais, et le Seigneur me l’a donné en réponse à ma demande.
À mon tour je le donne au Seigneur pour qu’il en dispose. Il demeurera à la disposition du Seigneur tous les jours de sa vie. » Alors ils se prosternèrent devant le Seigneur.




Premier livre de Samuel 2,1.4-5.6-7.8abcd.
Mon cœur exulte à cause du Seigneur ;
mon front s’est relevé grâce à mon Dieu !
Face à mes ennemis, s’ouvre ma bouche :
oui, je me réjouis de ton salut !

L’arc des forts est brisé,
mais le faible se revêt de vigueur.
Les plus comblés s’embauchent pour du pain,
et les affamés se reposent.

Le Seigneur fait mourir et vivre ;
il fait descendre à l’abîme et en ramène.
le Seigneur rend pauvre et riche ;
il abaisse et il élève.

De la poussière, il relève le faible,
il retire le malheureux de la cendre
pour qu’il siège parmi les princes,
et reçoive un trône de gloire
.



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 1,46-56.
En ce temps-là, Marie rendit grâce au Seigneur en disant :« Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom !
Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.
Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »
Marie resta avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle
.



Textes de l’Évangile au quotidien

Au cours de l'homélie de ce matin, j'ai appris que, dans les peuples de l'antiquité, les enfants (filles comme garçons), devenaient adultes en sautant l'adolescence. Les garçons, comme Jésus, devenaient adultes à l'âge de douze ans et les filles par leur mariage. Quelle simplification lorsqu'on songe à tout ce qui a pu être écrit, tant par les psychologues que les romanciers, à propos de l'adolescence ! Car il y a de notre époque, des adolescents "de très longue durée", qui font la fortune de nombreux marchands, par des comportements toujours désordonnés mais jamais sanctionnés - du moins pas avant l'infraction

Dans l’Évangile, nous pouvons trouver divers passages qui témoignent de ce "saut" de l'enfance à l'âge adulte. On se souvient, bien sûr, de la parole de Jésus lors de sa première montée au temple de Jérusalem, perdu et retrouvé par ses parents et qui explique : "Je me dois aux affaires de mon Père" - et du côté des filles, l'épisode de la guérison de la fille de Jaïre est assez révélateur d'une forte crise, mais de courte durée.

Par contre, je n'ai pas adhéré à la thèse selon laquelle ce serait saint Luc qui aurait "recomposé" le Magnificat à l'intention des nouveaux convertis. Non. Je crois fermement qu'au moment de la conception immaculée, Marie a exulté sous l'action de l'Esprit saint. Ne l'ai-je pas vécu lorsqu'en essayant de décrire ma conversion, j'ai parlé de la grâce comme d'une "onde d'énergie pure" ? Tout un vocabulaire inusité en moi depuis longtemps a ressurgi d'un seul coup. C'est seulement une expérience spirituelle authentique qui peut faire jaillir d'un seul coup des associations de mots extraordinaires - et si j'ai vécu ce type d'expérience, alors je crois cent fois plus à celle de Marie - évidemment !

Le plus significatif au cours de cette homélie est aussi une vérité théologique: c'est par une grâce toute particulière de Jésus déjà mort et ressuscité que Marie elle-même a été conçue sans la tache du péché originel.

Tout ceci demeure (heureusement) ignoré par les athées et leurs idéologies qui prétendent toutes chercher le bonheur des hommes... Sans Dieu, la Joie du divin demeure inconnue des hommes - du moins jusqu'à ce qu'ils se convertissent.

.


Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
 
Magnificat anima mea Dominum
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Écoute, mon fils, les préceptes du Maître-
Sauter vers: