Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Saint du jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
AuteurMessage
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 19 août Saint Jean Eudes   Jeu 18 Aoû 2016 - 17:44



L'Immaculée Conception selon Saint Jean Eudes

Le Coeur Admirable (t.7) (1681)
p.435


SECTION UNIQUE.--Que le Coeur sacré de la bienheureuse Vierge contient toutes les grâces
de la terre et du ciel, qu'il les surpasse et qu'il en est la source.

De toutes les choses qui ont été dites dans le chapitre précédent, il faut en recueillir trois
vérités, qui font encore voir que le Coeur de la Mère du Sauveur est une mer de grâce.

La première de ces trois vérités est que la grâce sanctifiante, faisant sa résidence dans le
coeur et dans le plus intime de l'âme, comme il a été dit, et le souverain Auteur de la grâce ayant
versé tant et tant de grâces, et des grâces si abondantes et si éminentes dans le Coeur sacré de la
glorieuse Vierge, et continuellement durant tout le cours de sa vie, spécialement au moment de sa
Conception immaculée, au moment qu'il s'est incarné en elle, au moment de sa naissance en
Bethléem, au temps de sa passion, de sa mort, de sa résurrection et de son ascension; et toutes ces
grâces ayant doublé en chaque heure de la vie de cette divine Vierge, il s'ensuit nécessairement que
son Coeur est un océan presque immense de grâces, qui renferme en soi toutes les grâces de tous
les Anges et de tous les Saints....

Suite
http://www.liberius.net/articles/L_Immaculee_Conception_selon_saint_Jean_Eudes_(Anthologie).pdf

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Saints du 20 août   Sam 20 Aoû 2016 - 6:12


Saint Gobert moine

Saints du 20 août
http://jubilatedeo.centerblog.net/6573507-Les-saints-du-jour-20-Aout

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 20 août Saint Bernard de Clairvaux   Sam 20 Aoû 2016 - 6:39

Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Saints du 21 août    Dim 21 Aoû 2016 - 4:14


Saint Privat évêque de Mende

Saints du 21 août
http://jubilatedeo.centerblog.net/6573510-Les-saints-du-jour-21-Aout

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 21 août Saint Pie X    Dim 21 Aoû 2016 - 4:20



Acte de consécration d'une famille au Sacré-Coeur de Jésus
http://www.evangelium-vitae.org/veillez-et-priez/texte-priere/50/-et-du-fils/acte-de-consecration-d-une-famille-au-sacrecoeur-de-jesus.htm

Prière à la Sainte Vierge
http://www.medaille-miraculeuse.fr/priere/priere-de-saint-pie-x-a-la-vierge-marie.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Saints du 22 août   Lun 22 Aoû 2016 - 4:21


Saints Jean Wall et Jones

Saints du 22 août
http://jubilatedeo.centerblog.net/6573513-Les-saints-du-jour-22-Aout

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 22 août Sainte Marie Reine    Lun 22 Aoû 2016 - 4:29



PREMIER SERMON de Saint Bernard.
Salve Regina


1. «Salut, Reine de Miséricorde*, notre vie, notre douceur et notre espérance, salut. » Ma Souveraine, c'est vous qui ouvrirez mes lèvres. Le Seigneur est avec vous et vous êtes avec moi. Souffrez que je vous loue. Je me réfugie sous votre patronage, c'est là que les faibles reçoivent la force. Soyez pour moi une tour puissante à la face de l'ennemi. Que ma voix vous chante tout d'abord, vous la première, et que ma bouche s'ouvre pour vous exalter. Mes frères, ce doux cantique, cette très-noble mélodie, qu'en l’honneur de la Vierge Marie, notre Ordre chante très-dévotement quatre fois par an, nous entreprenons de le développer pour notre édification, parce que, après l'avoir bien savouré, nous l'avons trouvé plein d'une douceur particulière. C'est de lèvres bien élevées qu'est descendu ce cantique; car il a un fondement, et ce fondement est dans les saintes montagnes ; c'est la suavité de sa douceur intérieure. Et cette suavité où est-elle, sinon dans les montagnes saintes, c'est-à-dire dans nos esprits ? Composé par des Saints, établi par des Saints, il sera convenablement redit par des Saints. Et véritablement il ne pourra être subtilement compris, ni efficacement chanté que par des religieux, des hommes brûlant de saintes affections, tant il est suave à raison de la grâce qu'il renferme, fécond à cause des sens dont il est plein, et profond par les mystères qu'il contient. Cela est à tel point, que nous ne saurions l'examiner et l'exposer comme il conviendrait ; par sa douce résonnante il charme le cœur, et il nourrit l'âme par l'abondance de ses biens : en saluant la Sainte Reine des Saints, notre avocate, comme si elle était présente, il nous enflamme intérieurement jusqu'à la moelle des os. Il faut bien que nous sentions la présence de celle que nous saluons comme présente, et que nous dirigions la trinité de notre âme

a Bien qu'en ces discours on fasse des emprunts à saint Bernard, comme cela a eu lieu pour le troisième, néanmoins il ne faut pas les croire de lui, soit à raison de la différence du genre et du style, soit à cause des citations fréquentes des poètes, dont le saint docteur est plus sobre. Au sujet de cette antienne, lisez le livre de la Vie de saint Bernard par Jean l'Ermite, n. 7.

Vers celle à qui nous adressons nos vœux avec une très-grande dévotion. Elle connaît certainement, et elle aime ceux qui l'aiment, elle est vraiment près de ceux qui l'invoquent, surtout de ceux qu'elle voit devenus conformes à elle par la chasteté et l'humilité, si cependant, à ces vertus, ils ajoutent la charité, et placent en elle, après son Fils, toute leur espérance, et la cherchent de tout leur cœur en priant et en répétant souvent : « Venez, ô Souveraine, au secours de ceux qui crient sans relâche vers vous.» Elle ne dédaigne point la douce affection, le vif désir, les larmes abondantes, les prières assidues de quelque pécheur que ce soit, si toutefois il purifie son cœur de sa malice, s'il rompt les faisceaux de l'impiété, s'il brise les attaches qui pèsent sur eux ; s'il laisse aller en liberté ceux qui ont été brisés, et secoue leur fardeau. La puissance lui a été donnée au ciel et sur la terre. Or, cette puissance c'est le pouvoir ; en ses mains est notre vie avec notre esprit en ses yeux les chrétiens espèrent, et elle leur donne, au temps favorable, la nourriture de la grâce dont elle est remplie.

2. Levons donc, mes frères, levons notre cœur avec nos mains vers elle, approchons-nous avec les pieds de l'amour, immolons-lui une hostie de louange, rendons-lui nos vœux de jour en jour, d'heure en heure, et disons-lui sans cesse : « Salut, Reine de Miséricorde*.» Qui me découvrira dignement le mystère sacré de ce chant ? Qui m'expliquera, comme il faut, le début de cette salutation insolite? La mer est le principe des fleuves et des sources; Marie donne l'accroissement aux vertus, et elle est la science des sciences sacrées : comme le soleil l'emporte sur tous les astres du firmament par son excessive clarté, ainsi Marie, après son Fils, s'élève au dessus de toute créature raisonnable parla splendeur de sa vertu et de sa science ; on peut lui rapporter cette parole : Qu'elle est bonne, la souveraine d'Israël, à ceux qui ont le cœur droit. Ceux qui ont l'âme droite, et s'accordent bien en tout, ont le cœur droit ; notre avocate, par suite de sa bonté, leur fait cueillir tant de fruits de sa présence, et leur apprend si bien, en leur procurant la grâce, combien elle est facilement exorable, que, renouvelés en esprit, ils s'écrient après une consolante expérience : « Salut, Reine de Miséricorde*. » En cela l'intelligence n'a de prise qu'autant que l'expérience a goûté; il n'y a que l'onction de l'esprit qui enseigne ces choses, mieux vaut en cela la joie du cœur que le bruit de la bouche, le mouvement de la joie que le son des lèvres, l'accord des volontés que l'harmonie des voix. Voilà pourquoi j'ai regardé comme délicat de parler de ce cantique. Qui m'en découvrira le mystère? Quand on demande, et quand je demande qui? Cela veut dire qu'il n'y a pas beaucoup de personnes en état de le faire. Il est rare, en effet, qu'on mérite de jouir, sous les yeux de la majesté divine, d'une familiarité si grande que, par l'expérience de la grâce qu'on reçoit, on reconnaisse la présence du Seigneur, et qu'on puisse s'écrier avec transport : « Salut, Reine de Miséricorde*. » C'est avec raison qu'on lui donne le titre de Reine du monde et du ciel, puisqu'elle a donné le jour à celui qui les a créées et les gouverne l'un et l'autre.

3. Mais en quel sens est-elle appelée « Reine de Miséricorde*? » La Miséricorde* n'est pas une substance, elle est la bonté de la clémence d'en haut, une affection tendre pour la créature raisonnable? On peut l'entendre par métonymie, c'est-à-dire en prenant l'effet pour la cause, l'œuvre de la Miséricorde* pour la Miséricorde* même. Or, l'œuvre de la Miséricorde*, c'est la réparation de la nature, la terre des vivants et des morts est remplie de la Miséricorde* du Seigneur. Si les Anges ont été créés et confirmés en grâce, si les hommes ont été pétris de la main de Dieu, et réparés après leur chute, c'est une œuvre de Miséricorde* qui, d'une éternité à l’autre, est la première et le causalisme des causes. Son effet est l'œuvre du salut des hommes, et le salut c'est l'adoption des enfants de Dieu. Elle est de même la Sainte Reine de tous les Saints, parce que son enfantement virginal leur a donné l'être à tous. Reine, c'est là un titre de gloire et d'honneur, de magnificence et d'éclat, de douceur et de bonté, d'amour et de munificence, de sublimité et de puissance, d'autorité et de justice, de déférence et de grâce. Sainte des Saints, voilà pour nous, mais pour nous tous, le titre de celle à qui nous disons dans nos chants : « Salut, Reine de Miséricorde*. » On peut encore entendre ces mots en ce sens que nous rapportons à la Divine Miséricorde*, non à ses propres mérites, la sainteté et 1a dignité qui la placent au dessus de toute créature, et l'élèvent si haut, par le nom et l'honneur de Reine. On l'appelle bien encore « Reine de Miséricorde*, » en ce sens qu'on croit qu'elle ouvre les trésors insondables de la bonté divine, à qui elle veut, quand et de la manière qu'elle veut, en sorte que, quel que soit le pécheur sur qui elle étende sa protection, il ne saurait périr. C'est pourquoi, disons tous ensemble, disons chacun en particulier, disons sans cesse : « Salut, Reine de Miséricorde*. »

Texte : http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/bernard/tome07/sermons/tome7006.htm#_Toc57976899


Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Saints du 23 août   Mar 23 Aoû 2016 - 3:22


Saint Julien de Lescar

Saints du 23 août
http://jubilatedeo.centerblog.net/6573516-Les-saints-du-jour-23-Aout

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 23 août Sainte Rose de Lima   Mar 23 Aoû 2016 - 3:26



Deux prières à Sainte Rose de Lima
http://www.paroissenotredameducher.cef.fr/Priere_a_Sainte_Rose_de_Lima_08.pdf

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Saints du 24 août   Mer 24 Aoû 2016 - 3:32


Sainte Emilie Vialar

Saints du 24 août
http://jubilatedeo.centerblog.net/6573519-Les-saints-du-jour-24-Aout

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 24 août Saint Barthélemy    Mer 24 Aoû 2016 - 5:01



Litanies de Saint Barthélemy
http://trinite.1.free.fr/prieres_ch_neuv_lit/lit_barthelemy.pdf

Benoît XVI, catéchèse (4 octobre 2006)

Chers frères et sœurs,

Dans la série des Apôtres appelés par Jésus au cours de sa vie terrestre, c’est aujourd’hui l’Apôtre Barthélemy qui retient notre attention. Dans les antiques listes des Douze, il est toujours placé avant Matthieu, alors que le nom de celui qui le précède varie et peut être Philippe [84] ou bien Thomas [85]. Son nom est clairement un patronyme, car il est formulé avec une référence explicite au nom de son père. En effet, il s’agit probablement d’un nom d’origine araméenne, bar Talmay, qui signifie précisément "fils de Talmay".

Nous ne possédons pas d’informations importantes sur Barthélemy ; en effet, son nom revient toujours et seulement au sein des listes des Douze susmentionnées et ne se trouve donc au centre d’aucun récit. Cependant, il est traditionnellement identifié avec Nathanaël : un nom qui signifie "Dieu a donné". Ce Nathanaël provenait de Cana [86] et il est donc possible qu’il ait été témoin du grand "signe" accompli par Jésus en ce lieu [87]. L’identification des deux personnages est probablement motivée par le fait que ce Nathanaël, dans la scène de vocation rapportée par l’Évangile de Jean, est placé à côté de Philippe, c’est-à-dire à la place qu’occupe Barthélemy dans les listes des Apôtres rapportées par les autres Évangiles. Philippe avait dit à ce Nathanaël qu’il avait trouvé "Celui dont parle la loi de Moïse et les Prophètes [...] c’est Jésus fils de Joseph, de Nazareth" [88]. Comme nous le savons, Nathanaël lui opposa un préjugé plutôt grave : "De Nazareth ! Peut-il sortir de là quelque chose de bon ?" [89]. Cette sorte de contestation est, à sa façon, importante pour nous. En effet, elle nous fait voir que, selon les attentes des juifs, le Messie ne pouvait pas provenir d’un village aussi obscur, comme l’était précisément Nazareth [90]. Cependant, dans le même temps, elle met en évidence la liberté de Dieu, qui surprend nos attentes en se faisant trouver précisément là où nous ne l’attendrions pas. D’autre part, nous savons qu’en réalité, Jésus n’était pas exclusivement "de Nazareth", mais qu’il était né à Bethléem [91], et qu’en définitive, il venait du ciel, du Père qui est aux cieux.

L’épisode de Nathanaël nous inspire une autre réflexion : dans notre relation avec Jésus, nous ne devons pas seulement nous contenter de paroles. Philippe, dans sa réponse, adresse une invitation significative à Nathanaël : "Viens et tu verras !" [92]. Notre connaissance de Jésus a surtout besoin d’une expérience vivante : le témoignage d’autrui est bien sûr important, car généralement, toute notre vie chrétienne commence par une annonce qui parvient jusqu’à nous à travers un ou plusieurs témoins. Mais nous devons ensuite personnellement participer à une relation intime et profonde avec Jésus ; de manière analogue, les Samaritains, après avoir entendu le témoignage de leur concitoyenne que Jésus avait rencontrée près du puits de Jacob, voulurent parler directement avec Lui et, après cet entretien, dirent à la femme : "Ce n’est plus à cause de ce que tu nous as dit que nous croyons maintenant ; nous l’avons entendu par nous-mêmes, et nous savons que c’est vraiment lui le Sauveur du monde !" [93].

En revenant à la scène de vocation, l’évangéliste nous rapporte que, lorsque Jésus voit Nathanaël s’approcher, il s’exclame : "Voici un véritable fils d’Israël, un homme qui ne sait pas mentir" [94]. Il s’agit d’un éloge qui rappelle le texte d’un Psaume : "Heureux l’homme... dont l’esprit est sans fraude" [95], mais qui suscite la curiosité de Nathanaël, qui réplique avec étonnement : "Comment me connais-tu ?" [96]. La réponse de Jésus n’est pas immédiatement compréhensible. Il dit : "Avant que Philippe te parle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu" [97]. Nous ne savons pas ce qu’il s’est passé sous ce figuier. Il est évident qu’il s’agit d’un moment décisif dans la vie de Nathanaël. Il se sent touché au plus profond du cœur par ces paroles de Jésus, il se sent compris et comprend : cet homme sait tout sur moi, Il sait et connaît le chemin de la vie, je peux réellement m’abandonner à cet homme. Et ainsi, il répond par une confession de foi claire et belle, en disant : "Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le roi d’Israël !" [98]. Dans cette confession apparaît un premier pas important dans l’itinéraire d’adhésion à Jésus. Les paroles de Nathanaël mettent en lumière un double aspect complémentaire de l’identité de Jésus : Il est reconnu aussi bien dans sa relation spéciale avec Dieu le Père, dont il est le Fils unique, que dans celle avec le peuple d’Israël, dont il est déclaré le roi, une qualification propre au Messie attendu. Nous ne devons jamais perdre de vue ni l’une ni l’autre de ces deux composantes, car si nous ne proclamons que la dimension céleste de Jésus, nous risquons d’en faire un être éthéré et évanescent, et si au contraire nous ne reconnaissons que sa situation concrète dans l’histoire, nous finissons par négliger la dimension divine qui le qualifie précisément.

Nous ne possédons pas d’informations précises sur l’activité apostolique successive de Barthélemy-Nathanaël. Selon une information rapportée par l’historien Eusèbe au IV siècle, un certain Pantenus aurait trouvé jusqu’en Inde les signes d’une présence de Barthélemy [99]. Dans la tradition postérieure, à partir du Moyen Age, s’imposa le récit de sa mort par écorchement, qui devint ensuite très populaire. Il suffit de penser à la très célèbre scène du Jugement dernier dans la Chapelle Sixtine, dans laquelle Michel-Ange peignit saint Barthélemy qui tient sa propre peau dans la main gauche, sur laquelle l’artiste laissa son autoportrait. Ses reliques sont vénérées ici à Rome, dans l’église qui lui est consacrée sur l’Ile Tibérine, où elles furent apportées par l’empereur allemand Otton III en l’an 983. En conclusion, nous pouvons dire que la figure de saint Barthélemy, malgré le manque d’information le concernant, demeure cependant face à nous pour nous dire que l’on peut également vivre l’adhésion à Jésus et en témoigner sans accomplir d’œuvres sensationnelles. C’est Jésus qui est et reste extraordinaire, Lui à qui chacun de nous est appelé à consacrer sa propre vie et sa propre mort.

© Copyright 2006 - Libreria Editrice Vaticana


Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Saints du 25 août   Jeu 25 Aoû 2016 - 3:19


Dernière communion de Saint Joseph Calasanz

Saints du 25 août
http://jubilatedeo.centerblog.net/6573522-Les-saints-du-jour-25-Aout

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 25 août Saint Louis   Jeu 25 Aoû 2016 - 3:25



Enseignements à son fils

Cher fils, je t'enseigne premièrement que tu aimes Dieu de tout ton cœur et de tout ton pouvoir, car sans cela personne ne peut rien valoir.

Tu dois te garder de toutes choses que tu penseras devoir lui déplaire et qui sont en ton pouvoir, et spécialement tu dois avoir cette volonté que tu ne fasses un péché mortel pour nulle chose qui puisse arriver, et qu'avant de faire un péché mortel avec connaissance, que tu souffrirais que l'on te coupât les jambes et les bras et que l'on t'enlèvât la vie par le plus cruel martyre.

Si Notre Seigneur t'envoie persécution, maladie ou autre souffrance, tu dois la supporter débonnairement, et tu dois l'en remercier et lui savoir bon gré, car il faut comprendre qu'il l'a fait pour ton bien. De plus, tu dois penser que tu as mérité ceci (et encore plus s'il le voulait) parce que tu l'as peu aimé et peu servi, et parce que tu as fait beaucoup de choses contre sa volonté.

Si Notre Seigneur t'envoie prospérité, santé du corps ou autre chose, tu dois l'en remercier humblement, et puis prendre garde qu'à cause de cela il ne t'arrive pas de malheur causé par orgueil ou par une autre faute, car c'est un très grand péché de guerroyer Notre Seigneur de ses dons.

Cher fils, je t'enseigne que tu entendes volontiers le service de la sainte Église, et quand tu seras à l'église, garde-toi de perdre ton temps et de parler vaines paroles. Dis tes oraisons avec recueillement ou par bouche ou de pensée, et spécialement sois plus recueilli et plus attentif à l'oraison pendant que le corps de Notre Seigneur jésus Christ sera présent à la messe, et puis aussi pendant un petit moment avant.

Cher fils, je t'enseigne que tu aies le cour compatissant envers les pauvres et envers tous ceux que tu considéreras comme souffrants ou de cour ou de corps ; et selon ton pouvoir soulage-les volontiers ou de soutien moral ou d'aumônes.

Prends garde que tu sois si bon en toutes choses qu'il soit évident tu reconnaisses les générosités et les honneurs que Notre Seigneur t'a faits de sorte que, s'il plaisait à Notre Seigneur que tu aies l'honneur de gouverner le royaume, tu sois digne de recevoir l'onction avec laquelle les rois de France sont sacrés.

Cher fils, s'il advient que tu deviennes roi, prends soin d'avoir les qualités qui appartiennent aux rois, c'est-à-dire que tu sois si juste que, quoi qu'il arrive, tu ne t'écartes de la justice. Et s'il advient qu'il y ait querelle entre un pauvre et un riche, soutiens de préférence le pauvre contre le riche jusqu'à ce que tu saches la vérité, et quand tu la connaîtras, fais justice.

Sois bien diligent de protéger dans tes domaines toutes sortes de gens, surtout les gens de sainte Église ; défends qu'on ne leur fasse tort ni violence en leurs personnes ou en leurs biens.

Cher fils, je t'enseigne que tu sois toujours dévoué à l'Église de Rome et à notre saint-père le Pape, et lui portes respect et honneur comme tu le dois à ton père spirituel.

Mets grande peine à ce que les péchés soient supprimés en ta terre, c'est-à-dire les vilains serments et toute chose qui se fait ou se dit contre Dieu ou Notre-Dame ou les saints : péchés de corps, jeux de dés, tavernes ou autres péchés. Fais abattre tout ceci en ta terre sagement et en bonne manière.

Cher fils, je te donne toute la bénédiction qu'un père peut et doit donner à son fils, et je prie Notre Seigneur Dieu Jésus-Christ que, par grande miséricorde et par les prières et par les mérites de sa bienheureuse Mère, la Vierge Marie, et des anges et et des archanges, de tous les saints et de toutes les saintes, il te garde et te défende que tu ne fasses chose qui soit contre sa volonté, et qu'il te donne grâce de faire sa volonté afin qu'il soit servi et honoré par toi ; et puisse-t-il accorder à toi et à moi, par sa grande générosité, qu'après cette mortelle vie nous puissions venir à lui pour la vie éternelle afin de le voir, aimer et louer sans fin. Amen.

Prière à Saint Louis

Sire le Roi,
qui envoyiez vos plus beaux chevaliers
en escoutes à la pointe de l'armée chrétienne,
daignez vous souvenir d'un fils de France
qui voudrait se hausser jusqu'à vous
pour mieux servir sire Dieu et dame sainte Eglise.
Donnez-moi du péché mortel
plus d'horreur que n'en eut Joinville qui pourtant fut bon chrétien,
et gardez-moi pur comme les lys de votre blason.
Vous qui teniez votre parole, même donnée à un infidèle,
faites que jamais mensonge ne passe ma gorge,
dût franchise me coûter la vie.
Preux inhabile aux reculades,
coupez les ponts à mes feintises,
et que je marche toujours au plus dru.
O le plus fier des barons français,
inspirez-moi de mépriser les pensées des hommes
et donnez-moi le goût de me compromettre
et de me croiser pour l'honneur du Christ.
Enfin, Prince, Prince au grand coeur,
ne permettez pas
que je sois jamais médiocre,mesquin ou vulgaire,
mais partagez-moi votre coeur royal
et faites qu'à votre exemple je serve à la française, royalement.
Ainsi soit-il.

Source : missel.free

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Saints du 26 août   Ven 26 Aoû 2016 - 5:19


Saint Maximilien de Theveste Martyr

Saints du 26 août
http://jubilatedeo.centerblog.net/6573525-Les-saints-du-jour-26-Aout

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 26 août Saint Césaire d'Arles   Ven 26 Aoû 2016 - 5:44



Sermon XIII de Saint Césaire d'Arles

Nous devons savoir qu'il n'est pas suffisant pour nous d'avoir reçu le nom de chrétiens, si notre conduite n'est pas chrétienne ; car le Seigneur a dit lui-même dans l'Evangile : A quoi sert de me dire : Seigneur ! Seigneur ! si vous ne faites pas ce que je dis ? (Luc VI 46) Tu aurais beau te dire mille fois chrétien et te signer sans arrêt de la croix du Christ, si tu ne fais pas l'aumône selon tes moyens, si tu ne veux pas avoir la charité, la justice et la chasteté, le nom de chrétien ne pourra t'être d'aucune utilité. C'est une grande chose que le signe du Christ, la croix du Christ : voilà pourquoi cette marque extérieure doit signifier quelque chose de grand et de précieux. A quoi sert de prendre pour ton cachet une bague en or, si c'est pour y inclure de la paille pourrie ? A quoi sert d'imprimer sur nos fronts et nos lèvres le signe du Christ, si, à l'intérieur de notre âme, nous cachons des péchés et des fautes ? Celui qui pèche en pensée, en parole, en action, sans vouloir se corriger, chaque fois qu'il se signe, au lieu d'atténuer son péché, il l'aggrave.

Sermon LIV

Si Dieu veut que nous confessions nos péchés, ce n'est pas que lui-même ne pourrait les connaître ; mais c'est parce que le diable souhaite trouver de quoi nous accuser devant le tribunal du Juge éternel : aussi voudrait-il que nous pensions plutôt à excuser nos péchés qu'à les accuser. Notre Dieu, au contraire, parce qu'il est bon et miséricordieux, veut que nous les confessions en ce monde, pour que nous ne soyons pas confondus à cause d'eux, ensuite, dans l'autre. Si donc nous confessons, lui, il épargne ; si nous avouons, lui, il pardonne.

source : missel.free.fr

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Saints du 27 août   Sam 27 Aoû 2016 - 6:17


Bienheureux Dominique de la Mère de Dieu

Saints du 27 août
http://jubilatedeo.centerblog.net/6573528-Les-saints-du-jour-27-Aout?ii=1

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde

-------

http://ephata.actifforum.com/viewtopic.forum?t=6434
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saint du jour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saint du jour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 40 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: Le pèlerin d'Emmaüs :: Prière-
Sauter vers: