Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Pardon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MichelB
Nouveau
Nouveau
avatar


MessageSujet: Le Pardon   Mar 31 Mar 2015 - 2:33



Répondre à l'appel de Dieu dans chacune de nos vies c'est dire de tout notre coeur ''oui à la Vie de Dieu, en Lui ouvrant la porte de notre coeur sans jamais la refermer.'' Oui, ça veut dire "entre dans mon coeur et fais comme chez Toi, fais tout ce que Tu veux et comme Tu le veux." Quand Dieu entre en nous c'est pour préparer la terre de notre cœur afin de l'ensemencer de ses Dons qui produiront des fruits en abondance.



Dans l'Ancien Testament c'est Dieu qui prend l'initiative de faire un jardin en faisant pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, pour les mettre au service de l'homme. Aujourd'hui quand nous disons oui à Dieu c'est parce que nous sommes des passionnés de Dieu, nous accepterons librement et amoureusement que notre petit coeur d'enfant de Dieu se laisse cultiver par Celui qui connaît tout de nous. 


Depuis la Genèse jusqu'à aujourd'hui Dieu nous a appris à cultiver avec Lui, car Il a déposé en nous le don de la connaissance que nous pouvons puiser librement au Coeur de Sa Parole. Notre coeur est devenu le jardin de Dieu. Oui, autant le jardin d'Éden était agréable à voir, autant notre coeur peut devenir semblable au Coeur du Christ si l'on accueille la semence en provenance de la Parole de Dieu. Ne l'oublions pas, nous sommes la terre de Dieu, notre coeur est le jardin qui désire accueillir Sa Parole Semence qui se reproduit avec de l'Amour donnant toujours de l'Amour puisé au Coeur de La Source Parole de Dieu avec la possibilité d'obtenir du gratuit pour du gratuit.   
  


Avons-nous soif de la Soif de Notre Dieu Créateur? Le carême n'est pas un temps pour jeûner de Dieu mais pour s’enivrer à La Source Parole de Dieu. Le printemps est déjà là, alors pourquoi ne pas ouvrir les fenêtres et les portes de nos coeurs pour accueillir la joie  et le privilège d’être enfants de Dieu? En ce temps de carême Jésus-Christ nous lance un Appel à faire coeur à coeur avec Lui, en nous laissant apprivoiser ou ré-apprivoiser par Lui pour trouver ou retrouver le chemin de Dieu. Là est l'Oeuvre du Seigneur Ressuscité dans le coeur de chaque disciple vivant selon le Don de Sa Grâce.



L'Évangile dit : Frères, aucun d'entre nous ne vit pour soi-même, et aucun ne meurt pour soi-même : si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur ; si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Dans notre vie comme dans notre mort, nous appartenons au Seigneur. Car, si le Christ a connu la mort, puis la vie, c'est pour devenir le Seigneur et des morts et des vivants.Tous nous comparaîtrons devant le tribunal de Dieu. Car il est écrit : Aussi vrai que je suis vivant, dit le Seigneur, toute créature tombera à genoux devant moi, et toute langue acclamera Dieu. Ainsi chacun de nous devra rendre compte à Dieu pour soi-même.

Aujourd'hui si vous pouvez me lire c'est que vous êtes  encore vivants, mais savons-nous réellement pour qui et pour quoi nous vivons? Quelle est notre vraie raison de vivre? Serions-nous prêts à rendre des comptes à Notre Créateur et Notre Dieu de notre vie de passage sur cette terre Bénie de Dieu? Notre coeur est-il imprégné de la sagesse des hommes ou de la Sagesse de Dieu? Au début de ma réflexion j'ai écrit que ma préférence était pour le pardon envers mes ennemis(es). Mais à bien y réfléchir vous comme moi nous savons très bien qu'un pardon inconditionnel, un pardon sans condition c'est impossible si nous-mêmes nous ne le recevons pas de Dieu. Le point de départ du vrai pardon inconditionnel se trouve dans le Coeur de Notre Père qui est au Cieux car sans Dieu pas d'Amour Infini ni de Pardon Inconditionnel.



Nos petits pardons à air conditionné avec nos multiples conditions, ils sont comme des petits courants d'air frais qui passent d'une porte à une autre porte, d'une fenêtre à une autre fenêtre sans y laisser de trace d'amour compassionnel ; surtout s'ils ne sont pas branchés sur le Coeur Miséricordieux de Jésus-Christ, le Sauveur et Rédempteur de notre Monde, où trop de croyants(es) ont tendance à vivre comme des sans-Dieu. Le Vrai Pardon Inconditionnel de Jésus-Christ n'est pas un pardon qui ne fait que passer pour passer, mais il passe pour se greffer dans notre coeur d'enfant de Dieu à tout jamais, pour porter beaucoup de fruits séduisants comme ceux du jardin d'Éden. Dieu nous appelle à passer du conditionnel à l'inconditionnel car Dieu à chaque instant de notre vie nous Appelle comme Il nous interpelle, mais plus encore très souvent Il met beaucoup de signes de rappel sur notre route en se manifestant par les Dons de Son Esprit d'Amour.  

Pardonner sans l'aide de la Grâce de Dieu c'est comme mettre un obstacle à la multiplication des pardons de Dieu qui passe généreusement d'un coeur à un autre coeur pour multiplier ses pardons à l'Infini en laissant des traces du passage de Jésus-Christ. Si un pardon a comme point de départ notre raison sans la Grâce de Dieu, c'est un pardon qui commence et qui finit sans porter de fruits au centuple ; il meurt et se dessèche comme le figuier de l'Évangile. Mais le Pardon de Dieu c'est un Seul Pardon qui se multiplie par Don de Dieu comme les Flammes au jour de la Pentecôte. Nous devons apprendre ou réapprendre de Dieu pour ressembler à Dieu, pour devenir ou redevenir des rassembleurs de la Nouvelle Évangélisation. Un enfant n'apprendra pas les mathématiques sans aller à l'école, alors si nous-mêmes, à l'exemple de Pierre dans l'Évangile de Matthieu, nous voulons apprendre à multiplier les pardons reçus de Jésus-Christ, nous devons aller à l'École de Jésus-Christ, sinon nous ne sommes pas des disciples mais nous nous dissipons dans la faiblesse de nos petites flammes qui étouffent Le Feu de l'Esprit de Dieu parce que notre coeur est loin de Sa Parole. 


''Première étape''
Si je me guide sur ma première rencontre avec Dieu pendant le temps de l'Avent, nous allons à la garderie de l'Enfant Dieu jusqu'à la maternelle, où c'est Marie qui prend soin de nous, avec Jésus et l'Esprit-Saint qui nous guide de l'intérieur. Marie nous accueille, Elle prend soin de nous en nous préparant à passer de la maternelle à l'École de l'après-Noël. 

''Deuxième étape''

Au début du carême nous sommes comme Jésus qui se rendit au Temple à 12 ans. Nous passons de jeune ado à jeune adulte dans la foi. Le début du carême nous permet de passer du secondaire à l'Université si nous marchons tout doucement au ralenti de l'amour, en déposant chacun de nos pas dans les traces de pas de Jésus Souffrant, Jésus persécuté, qui après Sa Mort deviendra Le Ressuscité et reviendra marcher sur le chemin d’Emmaüs pour faire ressusciter le coeur de ses disciples à la joie de sa Résurrection. 

''Troisième étape''

Quant à nous aujourd'hui, nous obtiendrons notre brevet pour donner ce que le Christ nous a Donné dans un Amour Inconditionnel, ''(si)'' nous avons vécu avec Lui dans une vie relationnelle tout au long de notre parcours de la crèche à la Croix. Entre le "Viens, et suis-Moi" et le jour où Il reviendra dans Son Amour nous chercher, Il nous prendra avec Lui pour toujours, alors soyons prudents, soyons prévoyants et vigilants.

Nous avons été créés à l'image de Dieu, mais notre trop grande liberté très souvent crée de nombreux espaces d'instabilité sur les routes de notre vie spirituelle ; très souvent ils créent  des obstacles qui nous paraissent infranchissables parce que nous marchons sur le chemin de notre raison de préférence à celui de l'oraison. Nous prenons trop de chemins au lieu de prendre l'Unique Chemin tracé par le Christ qui nous a appris à prier, à aimer et à pardonner.




À l'exemple de Jésus nous devons prendre le chemin de la prière pour ne pas nous laisser écraser pas nos multiples misères, pour éviter de nous laisser paralyser par notre misérabilité. Si nous nous tenons  proches de Dieu en empruntant le chemin de la prière et de l'oraison, Il saura transformer notre misérabilité en une source d'espérance sans fin. 




Ne l'oublions jamais, Dieu Est le Potier mais nous, nous sommes l'argile, nous sommes tous(tes) des êtres pauvres et fragiles. Ce qui fait notre force c'est de vivre au jour le jour sous la dépendance des Dons de Dieu comme les pauvres qui mendient leur pain de chaque jour.

Pour rester forts nous devons profiter du carême afin de sortir de notre réconfort, et monter sur la montagne à l'exemple de Jésus durant ses trois ans de ministère. Lui qui a vécu comme chacun d'entre nous, Il était libre de choisir comme nous, Libre de faire sa volonté ou Celle de Son Père. 



Ainsi nous sommes libres de prendre l'option de ressembler au Christ qui s'est fait petit et pauvre parmi les pauvres et les petits, ou bien faire l'option des modèles finis et limités qui vivent selon l'esprit  du monde et qui nous sont proposés par le monde qui refuse d'ouvrir son coeur de pécheur pour le plonger dans le Coeur de l'Évangile afin de renaître avec et dans le Christ Ressuscité. On ressemble beaucoup plus à ceux avec lesquels on se rassemble le plus, qu'à ceux que l'on rencontre rarement. Alors le carême est un temps privilégié pour nous rapprocher du Christ, pour découvrir ou redécouvrir Dieu dans Sa Parole en multipliant nos rendez-vous avec Lui. Cette prévoyance est très importante avant de prendre notre envol vers Notre Dieu ; le Christ Lui-même nous a expliqué qu'Il reviendra nous chercher à l'improviste, comme un voleur.



Soyons assez sages et prévoyants(es), demandons à Dieu d'allumer la lampe de notre foi, comme le demandait si souvent Saint Jean-Paul II dans la prière méditative du Rosaire, pour que notre liberté d'enfants de Dieu trouve ou retrouve le doux chemin de la prière. Car ne l'oublions jamais, la prière et l'oraison sont le Gps qui nous permet de faire le passage de notre vie qui un jour aura sa propre fin, pour entrer dans Cette Vie Sans Fin qui nous a été promise par le Christ Ressuscité d'entre les morts.


N'ayons pas peur d'ouvrir la porte de notre coeur au Christ Sauveur et Rédempteur du Monde, car Il veut nous guérir, Il veut nous aider à faire notre passage du monde terrestre au Monde Céleste. 

C'est dans ce sens que va le commandement du Seigneur : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent. Alors vous serez fils de votre Père qui est dans les cieux, car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. (Matt. 5:44,45). Pour imiter Dieu, nous sommes nous aussi invités à vivre de la même manière que Dieu vit, c'est-à-dire dans l'Esprit, pour que notre existence soit conduite par ce même Esprit qui est le coeur de la personne et de l'action de Dieu quand nous L'accueillons comme des fils de Dieu, à l'exemple du Fils Prodigue : Tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. (Rom. 8:14).



Citation à retenir avec notre coeur d'enfants de Dieu : Frères, aucun d’entre nous ne vit pour soi-même, et aucun ne meurt pour soi-même : si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur ; si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Dans notre vie comme dans notre mort, nous appartenons au Seigneur. Car, si le Christ a connu la mort, puis la vie, c’est pour devenir le Seigneur et des morts et des vivants. Tous nous comparaîtrons devant le tribunal de Dieu. Car il est écrit : Aussi vrai que je suis vivant, dit le Seigneur, toute créature tombera à genoux devant moi, et toute langue acclamera Dieu. Ainsi - chacun de nous devra rendre compte à Dieu pour soi-même.



En ce temps de carême 2015, je souhaite à chacun de nos coeurs de prendre un bain de prière avec Dieu en plongeant notre coeur d'enfant de Dieu dans les profondeurs de La Source Miséricordieuse des doux Coeurs de Jésus et Marie. Que l'Esprit-Saint nous inspire la vigilance comme la prévoyance pour que nos retrouvailles avec le Christ Ressuscité  fassent de chacun de nous des disciples amoureux et contagieux, pour nous laisser aimer et combler par Notre Sauveur et Notre Dieu Riche en Miséricorde. 
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
 
Le Pardon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Écoute, mon fils, les préceptes du Maître-
Sauter vers: