Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Renoncement et pratique de la miséricorde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Renoncement et pratique de la miséricorde   Mar 26 Mai 2015 - 4:26

Mardi de la 8e semaine du Temps Ordinaire

Livre de l'Ecclésiastique 35,1-15.
C’est présenter de multiples offrandes que d’observer la Loi ;
c’est offrir un sacrifice de paix que s’attacher aux commandements.
C’est apporter une offrande de fleur de farine que se montrer reconnaissant ;
c’est présenter un sacrifice de louange que faire l’aumône.
On obtient la bienveillance du Seigneur en se détournant du mal ; on offre un sacrifice d’expiation en se détournant de l’injustice.
Ne te présente pas devant le Seigneur les mains vides.
Accomplis tout cela car tel est son commandement.
L’offrande de l’homme juste est comme la graisse des sacrifices sur l’autel, son agréable odeur s’élève devant le Très-Haut.
Le sacrifice de l’homme juste est agréé par Dieu qui en gardera mémoire.
Rends gloire au Seigneur sans être regardant : ne retranche rien des prémices de ta récolte.
Chaque fois que tu fais un don, montre un visage joyeux ; consacre de bon cœur à Dieu le dixième de ce que tu gagnes.
Donne au Très-Haut selon ce qu’il te donne, et, sans être regardant, selon tes ressources.
Car le Seigneur est celui qui paye de retour ; il te rendra sept fois plus que tu n’as donné.
N’essaye pas de l’influencer par des présents, il ne les acceptera pas ;
ne mets pas ta confiance dans un sacrifice injuste. Car le Seigneur est un juge qui se montre impartial envers les personnes.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 10,28-31.
En ce temps-là, Pierre se mit à dire à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre. »
Jésus déclara : « Amen, je vous le dis : nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle.
Beaucoup de premiers seront derniers, et les derniers seront les premiers. »


Textes de l’Évangile au quotidien

Mettre sa confiance dans un sacrifice injuste, comme le dit bien l'Ecclésiastique, quelle erreur ! Et cependant, nombreux ceux qui se fient à une pratique extérieure, visible, de la foi. Ils se rendent à l'église, participent à l'office, communient, puis ressortent sans que leur participation à l'Eucharistie ait changé quoi que ce soit dans leur cœur et leurs intentions... Comment puis-je l'affirmer ? Eh bien, Il y a quelque temps, j'ai vu notre prêtre refuser la communion à un fidèle; celui-ci est devenu tout rouge, s'est remis dans la file, s'est présenté une nouvelle fois au sacrement et a essuyé un nouveau refus... on ne l'a plus revu depuis... Cet incident m'est revenu en mémoire ce matin, d'autant que Jésus insiste sur une nécessaire rupture qu'il faut accomplir, d'avec les biens de ce monde.

Jusqu’à présent, j'ai souvent mentionné "la force et la joie" que je viens chercher à la messe,chaque matin, avant de commencer une journée de travail. Mais depuis quelque temps, je ressens qu'il me faudra procéder à de nouvelles ruptures en vue du Royaume. Je me sens vieillir... Ce n'est pas un propos exagéré, pour moi qui aurai soixante ans en juillet et qui vis déjà une grande solitude - laquelle est toujours propice à de nombreuses tentations. Or, pour ne pas y céder, le mieux est consentir à de nouveaux détachements "d'avec le monde et d’avec la chair" et de pratiquer la miséricorde envers le prochain.

Et puisque le Pape a ouvert une année de la miséricorde, je m'y engage donc moi aussi, en me souvenant de la prière de sainte Faustine :

Aide-moi, Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux, pour que je ne soupçonne jamais ni ne juge d'après les apparences extérieures, mais que je discerne la beauté dans l'âme de mon prochain et que je lui vienne en aide.
Aide-moi Seigneur, pour que mon oreille soit miséricordieuse, afin que je me penche sur les besoins de mon prochain et ne reste pas indifférente à ses douleurs ni à ses plaintes.
Aide-moi, Seigneur, pour que ma langue soit miséricordieuse, afin que je ne dise jamais de mal de mon prochain, mais que j'aie pour chacun un mot de consolation et de pardon.
Aide-moi, Seigneur, pour que mes mains soient miséricordieuses et remplies de bonnes actions afin que je sache faire du bien à mon prochain et prendre sur moi les tâches les plus lourdes et les plus déplaisantes.
Aide-moi, Seigneur, pour que mes pieds soient miséricordieux, pour me hâter au secours de mon prochain, en dominant ma propre fatigue et ma lassitude. Mon véritable repos est de rendre service à mon prochain.
Aide-moi, Seigneur, pour que mon cœur soit miséricordieux, afin que je ressente toutes les souffrances de mon prochain. Je ne refuserai mon cœur à personne. Je fréquenterai sincèrement même ceux qui, je le sais, vont abuser de ma bonté, et moi, je m'enfermerai dans le Cœur très Miséricordieux de Jésus.


.
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
 
Renoncement et pratique de la miséricorde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Écoute, mon fils, les préceptes du Maître-
Sauter vers: