Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Déracinement terrestre, enracinement céleste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Déracinement terrestre, enracinement céleste   Lun 13 Juil 2015 - 5:10

Lundi de la 15e semaine du temps ordinaire

Livre de l'Exode 1,8-14.22.
En ces jours-là, un nouveau roi vint au pouvoir en Égypte. Il n’avait pas connu Joseph.
Il dit à son peuple : « Voici que le peuple des fils d’Israël est maintenant plus nombreux et plus puissant que nous.
Prenons donc les dispositions voulues pour l’empêcher de se multiplier. Car, s’il y avait une guerre, il se joindrait à nos ennemis, combattrait contre nous, et ensuite il sortirait du pays. »
On imposa donc aux fils d’Israël des chefs de corvée pour les accabler de travaux pénibles. Ils durent bâtir pour Pharaon les villes d’entrepôts de Pithome et de Ramsès.
Mais, plus on les accablait, plus ils se multipliaient et proliféraient, ce qui les fit détester.
Les Égyptiens soumirent les fils d’Israël à un dur esclavage
et leur rendirent la vie intenable à force de corvées : préparation de l’argile et des briques et toutes sortes de travaux à la campagne ; tous ces travaux étaient pour eux un dur esclavage.
Pharaon donna cet ordre à tout son peuple : « Tous les fils qui naîtront aux Hébreux, jetez-les dans le Nil. Ne laissez vivre que les filles. »


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 10,34-42.11,1.
En ce temps-là, Jésus disait à ses Apôtres : « Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre : je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive.
Oui, je suis venu séparer l’homme de son père, la fille de sa mère, la belle-fille de sa belle-mère :
on aura pour ennemis les gens de sa propre maison.
Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ;
celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas n’est pas digne de moi.
Qui a trouvé sa vie la perdra ; qui a perdu sa vie à cause de moi la gardera.
Qui vous accueille m’accueille ; et qui m’accueille accueille Celui qui m’a envoyé.
Qui accueille un prophète en sa qualité de prophète recevra une récompense de prophète ; qui accueille un homme juste en sa qualité de juste recevra une récompense de juste.
Et celui qui donnera à boire, même un simple verre d’eau fraîche, à l’un de ces petits en sa qualité de disciple, amen, je vous le dis : non, il ne perdra pas sa récompense. »
Lorsque Jésus eut terminé les instructions qu’il donnait à ses douze disciples, il partit de là pour enseigner et proclamer la Parole dans les villes du pays.


Textes de l'Evangile au quotidiien

J'ai écouté attentivement la longue homélie de notre prêtre, tout en m’efforçant, comme à mon habitude, d'en retenir le fil par une expression ou quelques mots. Cette fois c'est le mot de "déracinement" qui a jailli de l'ensemble. L'expérience de vie en collaboration (en échanges commerciaux, principalement) échouera du fait de considérations en même temps économiques et politiques. Ce que dit la première lecture, c'est que les Égyptiens ont commencé de craindre d'être submergés par les juifs, et de perdre à la fois leur souveraineté et leur identité. L'enracinement que le Seigneur avait promu tourne en crainte, défiance et s'achève en domination d'un peuple sur l'autre par l'esclavage et un premier génocide.

C'est le même mot qui peut servir pour éclairer les paroles de Jésus dans l’évangile : oui, pour devenir enfant de Dieu, il faut que nous nous laissions dépouiller peu à peu de nos racines, afin de vivre en Dieu et de devenir véritablement, chacun de notre côté, des des disciples du Seigneur.

Dans notre famille, jusqu'à la génération actuelle, la coutume de se réunir en nombre lors des mariages, des communions et des naissances, avait acquis une valeur telle que le principal cadeau offert lors d'un mariage consistait dans les couverts - souvent en métal précieux - destinés à servir lors des grandes occasions. Ce mode de vie a complètement disparu : il n'y a plus que de (rares) cartes postales lors des fêtes de fin d'année. Mais qui peut citer encore, de mémoire, les dates de naissance de ses neveux et nièces ?

Heureux sommes-nous, cependant, si à l'âge adulte, notre déracinement dans le monde aboutit à l'enracinement dans l'amour de Dieu ! Car l'amour de Dieu passe par tous, hommes et femmes, d'une même famille ou pas, citoyens ou non du même pays, et cela jusqu'à l'avènement du Royaume des cieux. D'ores-et-déjà, et depuis plusieurs années, je sais bien que je suis le fils de Léa et de Gabriel, mais l'essence de cette connaissance, c'est notre foi commune - celle-là même des disciples que Jésus envoie.

.
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
 
Déracinement terrestre, enracinement céleste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Écoute, mon fils, les préceptes du Maître-
Sauter vers: