Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ce trésor d'où l'on tire de l'ancien et du nouveau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Ce trésor d'où l'on tire de l'ancien et du nouveau   Jeu 30 Juil 2015 - 5:22

Jeudi de la 17e semaine du temps ordinaire

Livre de l'Exode 40,16-21.34-38.
En ces jours-là, Moïse exécuta tout ce que le Seigneur lui avait ordonné.
La demeure de Dieu fut érigée la deuxième année après la sortie d’Égypte, le premier jour du premier mois.
Moïse érigea ainsi la Demeure : il en posa les bases, les poutres et les traverses, et il dressa les colonnes.
Au-dessus de la Demeure, il déploya la Tente et la recouvrit comme le Seigneur le lui avait ordonné.
Il prit le Témoignage et le déposa dans l’arche. Il mit à l’arche ses barres et la recouvrit de la plaque d’or appelée propitiatoire.
Il introduisit l’arche dans la Demeure, et posa le rideau pour voiler l’arche du Témoignage comme le Seigneur le lui avait ordonné.
La nuée couvrit la tente de la Rencontre, et la gloire du Seigneur remplit la Demeure.
Moïse ne pouvait pas entrer dans la tente de la Rencontre, car la nuée y demeurait et la gloire du Seigneur remplissait la Demeure.
À chaque étape, lorsque la nuée s’élevait et quittait la Demeure, les fils d’Israël levaient le camp.
Si la nuée ne s’élevait pas, ils campaient jusqu’au jour où elle s’élevait.
Dans la journée, la nuée du Seigneur reposait sur la Demeure, et la nuit, un feu brillait dans la nuée aux yeux de tout Israël. Et il en fut ainsi à toutes leurs étapes.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 13,47-53.
En ce temps-là, Jésus disait aux foules : «Le royaume des Cieux est encore comparable à un filet que l’on jette dans la mer, et qui ramène toutes sortes de poissons.
Quand il est plein, on le tire sur le rivage, on s’assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon, et on rejette ce qui ne vaut rien.
Ainsi en sera-t-il à la fin du monde : les anges sortiront pour séparer les méchants du milieu des justes
et les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. »
« Avez-vous compris tout cela ? » Ils lui répondent : « Oui ».
Jésus ajouta : « C’est pourquoi tout scribe devenu disciple du royaume des Cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et de l’ancien. »
Lorsque Jésus eut terminé ces paraboles, il s’éloigna de là
.


Textes de l’Évangile au quotidien

La première lecture nous fait participer aux adaptations successives de la relation du peuple élu avec son Dieu. Au début, Dieu ne se laissait rencontrer qu'au sommet d'une montagne.  Puis il visita Moïse dans une tente, et les juifs tournèrent leurs tentes vers celle de Moîse, la tente de la rencontre.  L'adaptation continue avec une Demeure dans laquelle on dépose l'arche d'alliance.  Et un rite s'installe, tandis que l'on avance d'étape en étape vers la nouvelle étape que Dieu indiquera à Moïse.

Il y a eu un changement dans la relation à Dieu et les changements vont continuer, puisqu'une fois parvenu à destination, à Jérusalem, c'est un temple qui sera bâti, avec un cœur, "saint des saints", mais aussi un parvis, sans compter les autels pour les sacrifices,  un tronc pour les offrandes, etc.

De la même façon, la relation à Dieu évolue et continue d'évoluer. La venue de Jésus a abouti à la destruction du temple de Jérusalem, car désormais c'est partout, dans le monde entier, que la relation à Dieu va susciter diverses adaptations - selon la culture des peuples que les apôtres visiteront.  

C'est bien en vue de ces adaptations perpétuelles de la même et unique religion (religion signifie relation à Dieu), que Jésus fait cette déclaration "bizarre" sur le moment :  "Tout scribe devenu disciple du royaume des Cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et de l’ancien." De notre temps, l'adaptation de la relation à Dieu qui a surpris le plus, c'est la traduction des textes de la liturgie selon les différentes langues parlées dans les pays où la messe sera dite.  Ce changement a paru comme un bouleversement à de nombreux occidentaux, mais il est tout à fait clair que les missionnaires ne peuvent se permettre d'annoncer l’Évangile dans une langue incompréhensible à leurs auditeurs.

Chaque langue a ses nuances, ses finesses et ses beautés particulières et le message de l'amour de Dieu en Jésus-Christ tient compte et ce pour sa propre gloire.


.

Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
 
Ce trésor d'où l'on tire de l'ancien et du nouveau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Écoute, mon fils, les préceptes du Maître-
Sauter vers: