Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le registre des belles actions -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Le registre des belles actions -   Jeu 15 Oct 2015 - 12:10

Ce fil pour que tous gardent l'espérance, car le mal que nous voyons sur nos écrans n'est qu'une exception au bien qui s'accomplit dans le silence de nos vies, chaque jour. Et de temps à autre, une belle action éclaire toutes les autres !


Qui a dit que les enfants étaient égoïstes ? Un frère et une sœur originaires du village de Menands, dans l'État de New York (États-Unis), ont en tout cas prouvé le contraire en "sacrifiant" leurs anniversaires respectifs au profit des personnes sans-abris.

Nate Mitchell et sa petite sœur Quinn devaient en effet fêter en cette fin d'année leurs 13e et 10e anniversaires. Mais les deux enfants ont choisi de faire une croix sur les cadeaux qu'ils auraient normalement dû recevoir. Ils ont tout de même invité leurs amis à une fête d'anniversaire commune, avec un thème un peu particulier, comme le rapporte la chaîne locale 10news.

Nate et Quinn ont en effet demandé à leurs petits camarades d'amener uniquement du pain de mie et de la mortadelle. L'objectif : transformer la fête d'anniversaire en un gigantesque atelier de confection de sandwiches, qui allaient ensuite être distribués à des sans-abris. "J'ai déjà beaucoup de choses à la maison, donc j'ai décidé que je voulais faire des sandwiches pour le refuge de sans-abris", raconte la petite Quinn, inspirée par une association d'aide aux personnes en difficulté créée par des voisins de la famille.

"J'ai pensé que c'était la meilleure chose à faire, explique pour sa part son grand frère Nate. Nous avons tant et ils ont si peu... Je me suis dit que nous devions redistribuer." Les deux enfants ont donc réuni plus de 100 personnes, qui se sont attelés à la tâche dans une ambiance joyeuse (plusieurs stands de jeux avaient été mis en place par leurs parents).

Finalement, ce sont près de 900 sandwiches à la mortadelle qui ont pu être distribués à la mission locale d'aide aux sans-abris. "C'était vraiment excitant, témoigne Quinn Mitchell. Lorsque j'ai regardé tout autour de moi, mes yeux se sont éclairés et je me suis dit : 'Woah, ils ne vont plus avoir faim pendant un moment.'" L'initiative a donc été un franc succès, et le frère et la sœur espèrent désormais qu'elle fera des émules dans le quartier.


http://www.takepart.com/article/2015/10/09/birthday-homeless-sandwiches
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Le registre des belles actions -   Ven 16 Oct 2015 - 11:31

UNE MAISON DE REPOS POUR LES VIEILLARDS SANS-ABRI A MARSEILLE





Un lit, un téléviseur, une douche et même un nom affiché sur une porte. Après quatorze ans passés dans la rue, Michel n'en espérait plus autant. "Je n'ai plus de famille, plus personne. Ici, c'est devenu ma maison", dit-il, posté devant un mur de photos qui témoignent de quelques moments heureux et festifs passés à Saint-Barthélemy.

Usé par l'errance et cabossé par l'alcool, à 70 ans, cet ancien musicien et peintre en bâtiment, en paraît bien dix de plus. "Quand j'ai perdu ma famille, ça a été un choc terrible. Je me suis mis à boire n'importe quoi, même de l'eau de Cologne. Ça m'a anéanti le cerveau, je suis tombé dans un trou et je suis devenu clochard. Pour oublier, je picolais encore plus mais boire ne fait pas oublier, ça rend malade".

Finalement hospitalisé, Michel parvient, en 2006, à obtenir une place dans cet établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) qui, à l'époque, vient de créer une unité spéciale pour les sans-abris.

Aujourd'hui, le vieil homme espère y finir ses jours.

http://tempsreel.nouvelobs.com/social/20140808.OBS5884/une-maison-de-retraite-pour-anciens-sdf-ici-je-suis-redevenu-un-homme-normal.html
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Le registre des belles actions -   Sam 17 Oct 2015 - 10:56

L'histoire d' une amitié qui résiste à la fortune ...

Les bons comptes font les bons amis. C'est sans doute ce que doivent se dire en rigolant deux vieux compères originaires d'Arles (Bouches-du-Rhône) qui se sont partagé hier dans les locaux marseillais de la Française des jeux le gain du Super Loto de la Saint-Sylvestre.
Quand on partage tout entre copains, on ne fait pas d'exception...

Comme beaucoup de Français, les deux sexagénaires avaient l'habitude de miser ensemble lors des super-cagnottes. Le 24 décembre, le duo fait chou blanc, comme d'habitude. Mais une semaine plus tard, pour le Super Loto du 31 décembre, c'est finalement seul qu'un des deux amis retente sa chance en jouant la même combinaison qu'à Noël, mais sans prévenir son entourage.

Ils se connaissent depuis vingt-deux ans

Le lendemain, sa femme regarde les résultats à la télévision. L'un après l'autre, les numéros joués le 24 décembre sortent. Sans doute un peu déçue, elle en plaisante quand même avec son mari… qui finit par lui révéler la vérité : en fait, la cagnotte est à eux. Dix millions d'euros! Aussitôt, le gagnant file chez son ami et lui demande de payer sa part du ticket, soit les 5 € qui correspondent à la moitié de la mise. Son billet en poche, il lui annonce qu'il est désormais l'heureux propriétaire d'un billet gagnant de… 5 M€. Les deux camarades s'étreignent, en pleurent d'émotion. Parce qu'ils partagent tout, les bonheurs comme les galères, les mises comme les gains...


http://www.leparisien.fr/societe/loto-il-partage-son-gain-de-10-meur-avec-son-ami-12-01-2011-1223344.php
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: Le registre des belles actions -   Lun 19 Oct 2015 - 10:45

Après le décès d'une amie proche de sa famille, Luke Cameron a décidé que ce deuil serait un tournant dans sa vie. Le jeune homme de 26 ans a commencé à faire le bien autour de lui et ses bonnes actions sont devenues une véritable addiction.

Le cancer d'une proche a changé la vie de Luke Cameron lorsque celle-ci, Maura, est décédée en octobre 2013. Depuis lors et loin des préoccupations égoïstes des autres garçons de son âge, il a décidé de multiplier les bonnes actions pour rendre l'existence de son entourage plus douce et plus belle.

Cadeaux à des inconnus

Faire le bien, cela commence par faire plaisir autour de soi, en préparant des tartes au citron pour sa famille et ses proches ou en se levant à 5h du matin pour donner un coup de main pour un déménagement contraignant. Mais aussi en sortant quotidiennement les poubelles d'une voisine âgée pour la soulager, en offrant des tournées au McDonald's ou en payant le plein d'une famille choisie au hasard à la station-essence.

Afin de partager son bonheur de donner et de faire plaisir, il consigne scrupuleusement toutes ses "b.a." dans un blog intitulé "The Good Deed Diary" avec pour unique objectif d'insuffler un vent positif sur le net et, pourquoi pas, d'inspirer d'autres personnes.

Petits revenus
Les efforts du Britannique sont d'autant plus louable que celui-ci ne roule pas l'or. Vendeur à mi-temps, il ne gagne pas grand-chose. Mais malgré son compte en banque peu fourni, il a déjà dépensé 3.000 livres (près de 3.800 euros) pour autrui en 12 mois.

Il explique son raisonnement, incompréhensible pour beaucoup: "Dans un monde où l'on prend des selfies et où l'on Instagramme des clichés de son nouveau sac à main ou de sa Rolex, on oublie de penser à qui que soit d'autre que soi. Notre génération a oublié de s'occuper des autres, parce qu'elle est trop obsédée par elle-même que pour s'inquiéter de ce que traversent les autres".

N'imaginez pas qu'un comportement aussi irréprochable soit pour autant favorablement accueilli par tous. Le blog de Luke est en effet la cible de "haters" qui essaient de casser son élan altruiste ou en tout cas de remettre en question sa sincérité. "La plupart des gens adorent mon blog. J'ai mes détracteurs mais rien à faire. J'essaie juste de ne pas trop me laisser influencer par l'avis des gens. Beaucoup de personnes n'ont pas immédiatement compris mon objectif et étaient assez réservées à l'idée de m'aider. Offrir des biens matériels suscite un certain scepticisme et on s'est posé des questions sur mes intentions véritables ou ce que je voulais en échange", relate-t-il.

Son inspiration lui est en tout cas tout droit venue de Maura, une amie de la famille au grand coeur et dont la générosité était sans limite. "Elle était comme une mère pour moi. C'est la femme la plus incroyable que j'aie rencontrée. Quand un voisin avait faim, elle lui donnait son dernier bout de pain. Quand un ami avait besoin d'argent, elle lui donnait son dernier sou. Elle a passé toute sa vie à aider les autres et sans se soucier d'elle-même. Lors de ses funérailles, ce sont 4.000 personnes qui ont fait la queue durant trois heures pour lui rendre un dernier hommage", se souvient-il ému.

Le job le plus chouette de Grande-Bretagne
À sa mort, Luke a décidé que ses bonnes actions ne pouvaient pas s'interrompre avec son décès. Il a décidé de prendre le relais durant 365 jours. Cela a commencé par des petits riens. Souhaiter une bonne année à la dame qui lui servait le café le 1er janvier. Le lendemain, acheter de quoi boire et manger pour un couple de sans-abri. Quelques jours plus tard, donner ses dernières pièces à une dame qui n'avait pas de monnaie pour le parcmètre. Et ainsi de suite.

Son défi et son blog ont convaincu les organisateurs qu'il était l'homme idéal pour endosser le rôle de National Philanthropy Manager, soit le "Meilleur job de Grande-Bretagne". Depuis, il est payé pour parcourir le pays et aider 45 oeuvres de charité dans leurs actions. Il a déjà levé plusieurs dizaines de milliers d'euros pour soutenir de bonnes causes.

Mais ce nouvel horizon professionnel ne l'a pas arrêté dans sa démarche personnelle. Il a décidé de rempiler son challenge "Bonne Action" pour un an, tant il a réalisé que l'expérience lui a changé la vie. "Je me suis sauvé moi-même en aidant les autres. Venir en aide aux autres change vraiment vos perspectives de vie. Vous devenez beaucoup plus reconnaissant pour tout ce que vous avez. J'ai fait tout ceci dans un but purement altruiste et comme expérience sociale. Je voulais voir en quoi secourir l'autre durant un an vous change vous". Il semble avoir trouvé la réponse.


http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/2154127/2014/12/16/A-26-ans-il-decide-de-faire-une-bonne-action-chaque-jour-de-sa-vie.dhtml
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le registre des belles actions -   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le registre des belles actions -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Écoute, mon fils, les préceptes du Maître-
Sauter vers: