Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 USA: la Cour suprême examine la sélection d'un jury

Aller en bas 
AuteurMessage
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
boisvert


USA: la Cour suprême examine la  sélection d'un jury Empty
MessageSujet: USA: la Cour suprême examine la sélection d'un jury   USA: la Cour suprême examine la  sélection d'un jury Icon_minitimeJeu 5 Nov 2015 - 5:39

La plus haute juridiction des États-Unis doit examiner lundi le cas d'un Noir américain condamné à mort pour meurtre il y a 30 ans par un jury exclusivement composé de Blancs.

Timothy Foster a passé près de 30 ans dans le couloir de la mort. Ce Noir américain, handicapé mental, a été condamné en 1987 pour le meurtre d'une femme blanche. Aujourd'hui, la Cour suprême des États-Unis doit statuer sur son cas. Car le jury qui l'avait jugé dans l'État de Géorgie aurait été constitué selon un critère racial. «Manifestement, la priorité du procureur était de récuser les Noirs», explique Stephen Bright, l'avocat de l'accusé. Ce dernier a remis des copies de documents explosifs à quelques journalistes avant l'audience de la Cour suprême.


(Info censurée sur "La cité catholique)

----------------------------------------------------------------------------

Attaques au cutter sur un campus américain

Cinq étudiants et professeurs ont été blessés par un homme qui a poignardé plusieurs personnes sur le campus de l'université de Merced, en Californie. Il a été tué par les forces de l'ordre.

Une fois de plus, un campus américain bascule dans l'horreur. Un homme a été tué ce mercredi matin après qu'il a poignardé plusieurs personnes au sein de l'université de Merced, en Californie. Cinq étudiants et professeurs ont été blessés et pris en charge par les secours, dont deux ont dû être transportés par hélicoptère vers l'hôpital le plus proche, a annoncé la direction de l'établissement sur Twitter. L'agresseur a lui été tué par les forces de l'ordre.

Le campus a été fermé et les cours annulés pour, au moins, le reste de la journée

http://www.parismatch.com/Actu/International/Attaque-au-couteau-sur-un-campus-americain-859129

(Autre info censurée sur le forum "La Cité catholique")

-----------------

(De San Francisco) On l’appelle la « zone rouge ». Cette période qui s’étend de la rentrée universitaire (fin août) au premier « break » de Thanksgiving (le quatrième jeudi de novembre) est le moment de l’année qui enregistre le plus grand nombre d’agressions au sein des universités américaines. Fraîchement débarqués sur les campus, les élèves de première année, jeunes et ingénus, appelés communément « Freshmen », sont particulièrement exposés.

Et le risque est important : une femme sur cinq est victime d’agression sexuelle durant ses études. Le gouvernement américain lui-même le dit et une récente enquête réalisée par le Washington Post et la fondation Kaiser Family confirme ce chiffre. Si l’on ajoute les tentatives d’agression sexuelle, ce sont 25% des jeunes femmes et 7% des jeunes hommes qui sont concernés, précise l’étude.

Pour lutter contre cette insécurité, les universités communiquent. Les étudiants sont informés constamment des risques d’agression et reçoivent des alertes par e-mail dès qu’un comportement suspect est signalé. De quoi rassurer les étudiants. Ou alimenter une certaine psychose.

Un « compagnon » à distance

Lexie Ernst, étudiante en commerce à l’Université du Michigan, a toujours eu peur lorsqu’elle devait traverser le campus pour rejoindre sa chambre d’étudiante le soir. Avec quatre de ses camarades, elle a alors eu l’idée d’une application mobile qui la raccompagnerait virtuellement. Interrogée par Rue89, elle raconte :

« Aux Etats-Unis, le crime dans les universités est très très répandu. On entend régulièrement parler d’agressions, de vols et d’événements inquiétants qui se déroulent sur le campus. En tant que fille, je ne me suis jamais sentie en sécurité en rentrant de la bibliothèque.

Ma seule possibilité était d’appeler une amie durant le trajet. Mais il était souvent tard ou les personnes que je pouvais appeler étaient occupées. Du coup, je me retrouvais à devoir rentrer seule, assez effrayée. »

C’est ainsi qu’est né Companion, l’application mobile qui « ne vous laissera plus jamais rentrer seul ». Le concept est simple : Companion met en relation l’étudiant s’apprêtant à effectuer un trajet et un ou plusieurs de ses amis, pour lui tenir compagnie à distance. L’étudiant suit l’itinéraire proposé. S’il dévie de ce trajet, se met à courir ou encore si ses écouteurs sont arrachés, l’appli considère qu’il s’agit d’un comportement anormal. Et envoie un message d’alerte au « compagnon » veillant sur lui. Celui-ci peut alors tenter d’appeler l’étudiant et décider de contacter les autorités s’il le juge nécessaire. L’étudiant peut également de lui-même appeler la police grâce à un raccourci sur lequel il lui suffit de cliquer.


http://rue89.nouvelobs.com/2015/09/21/etats-unis-appli-contre-les-agressions-les-campus-261213

(Troisième info censurée sur trois jours sur le forum "La cité catholique").

Je sais qu'il s'agit d'un forum assez orienté politiquement, mais des censures sans préavis, cela me déconcerte beaucoup... Un de mes contacts personnels a choisi un autre forum ...  mais ce forum est très orienté sur des prophéties modernes jamais reconnues par l'Eglise.  Bref, drôle d'époque !

Article publié aujourd'hui 7 novembre :

A un mois de la COP 21, le président américain Barack Obama rejette le projet de l’oléoduc géant Keystone XL
L’infrastructure devait transporter du pétrole de sables bitumineux du Canada aux États-Unis et était combattue par les mouvements écologistes.

"Cette annonce n'est pas liée aux mérites de l'oléoduc en eux-mêmes mais à des délais arbitraires empêchant le département d'Etat de rassembler les informations nécessaires pour approuver le projet", s'est justifié le président américain dans un communiqué.

Sources : La Croix et AFP
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
boisvert


USA: la Cour suprême examine la  sélection d'un jury Empty
MessageSujet: Re: USA: la Cour suprême examine la sélection d'un jury   USA: la Cour suprême examine la  sélection d'un jury Icon_minitimeVen 13 Nov 2015 - 8:59

UNE ASSURANCE SOINS DE SANTÉ ACCESSIBLE A TOUS

(Note : c'est le titre assez "anonyme" que je vais poster sur "La Cité catholique", au sujet de la réforme entreprise par Obama afin que tous les Américains puissent avoir accès à une assurance de soins de santé. Ce sujet risquant de déplaire - mais pourquoi ? - j'en donne la primeur au forum Ephata, dont le nom est à lui rempli des promesses d'ouverture des cœurs).

La gestion de la prise en charge

Jusqu’à l’avènement de l’Obamacare, il n’existait pas de justice sociale quant à l’accès aux soins de santé. Les plus riches cotisaient auprès d’assurances santé privées très coûteuses et les plus pauvres recevaient, pour certains, le Medicaid. La réforme de l’Obamacare consiste à rendre ces assurances privées obligatoires, pour tous, mais à un moindre coût. Si la couverture maladie continue à relever du système privé, l’état intervient dorénavant en accordant des subventions aux foyers modestes pour payer cette couverture devenue obligatoire.
Une réforme longue à mettre en place

C’est cette absence de liberté individuelle, cette obligation de s’assurer pour les citoyens US que pointent du doigt les républicains, détracteurs de cette réforme. Cette discordance idéologique majeure additionnée à des estimations budgétaires qui se heurtent, a rendu difficile le projet d’Obama. Le président américain est persuadé qu’une politique de prévention à long-terme portera ses fruits car la nation américaine sera mieux soignée et que ce bien-être social et médical générera des économies.

Le système français, totalement public se différencie de ce nouveau système américain qui serait un « entre-deux » (mi-privé mi-public). En France, l’Assurance Maladie est un organisme d’Etat. Ce n’est qu’à partir d’un certain seuil que la couverture maladie devient marché (lorsque l’on a recours à une complémentaire santé). Les entreprises en France couvrent les deux tiers des salariés en finançant des mutuelles privées à cet effet.

Quid du système de remboursement ?

L’Obamacare est une réforme fédérale mais qui est pilotée et cofinancée par les 52 états qui composent la nation américaine. Chaque état doit décider d’un éventail de plans (gold–silver–bronze) proposant une offre de soins plus au moins complète. Tous, cependant, garantissent des remboursements minimums. Les prix varient en fonction des états et parfois même entre les villes. Vous n’aurez pas, par exemple, le même niveau de remboursement entre le Minnesota et la Floride, ni même entre Miami et Jacksonville.

En France, les soins de santé et les remboursements sont identiques, quel que soit le coin de l’hexagone où vous vivez. L’Assurance Maladie garantit à tous et sur l’ensemble du territoire le même remboursement des frais de santé. Notez aussi que notre assurance maladie couvre bien plus de prestations que l’Obamacare. Les frais d’hospitalisation ou de maternité sont bien mieux couverts en France qu’aux Etats-Unis, malgré les avancées de cette réforme.

http://myfrenchcity.com/edition-nationale/vie-pratique-usa/sante-usa/les-differences-entre-lobamacare-et-lassurance-maladie-francaise/
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
 
USA: la Cour suprême examine la sélection d'un jury
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La Galilée quotidienne :: Vie dans le monde-
Sauter vers: