Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Religion : lien à Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Religion : lien à Dieu   Mer 13 Jan 2016 - 9:53

Le mercredi de la 1re semaine du temps ordinaire

Première lettre de saint Jean 2,18-25.
Mes enfants, c’est la dernière heure et, comme vous l’avez appris, un anti-Christ, un adversaire du Christ, doit venir ; or, il y a dès maintenant beaucoup d’anti-Christs ; nous savons ainsi que c’est la dernière heure.
Ils sont sortis de chez nous mais ils n’étaient pas des nôtres ; s’ils avaient été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous. Mais pas un d’entre eux n’est des nôtres, et cela devait être manifesté.
Quant à vous, c’est de celui qui est saint que vous tenez l’onction, et vous avez tous la connaissance.
Je ne vous ai pas écrit que vous ignorez la vérité, mais que vous la connaissez, et que de la vérité ne vient aucun mensonge.
Le menteur n’est-il pas celui qui refuse que Jésus soit le Christ ? Celui-là est l’anti-Christ : il refuse à la fois le Père et le Fils ;
quiconque refuse le Fils n’a pas non plus le Père ; celui qui reconnaît le Fils a aussi le Père.
Quant à vous, que demeure en vous ce que vous avez entendu depuis le commencement. Si ce que vous avez entendu depuis le commencement demeure en vous, vous aussi, vous demeurerez dans le Fils et dans le Père.
Et telle est la promesse que lui-même nous a faite : la vie éternelle.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 1,29-39.
En ce temps-là, aussitôt sortis de la synagogue de Capharnaüm, Jésus et ses disciples allèrent, avec Jacques et Jean, dans la maison de Simon et d’André.
Or, la belle-mère de Simon était au lit, elle avait de la fièvre. Aussitôt, on parla à Jésus de la malade.
Jésus s’approcha, la saisit par la main et la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait.
Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal ou possédés par des démons.
La ville entière se pressait à la porte.
Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies, et il expulsa beaucoup de démons ; il empêchait les démons de parler, parce qu’ils savaient, eux, qui il était.
Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait.
Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche.
Ils le trouvent et lui disent : « Tout le monde te cherche. »
Jésus leur dit : « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. »
Et il parcourut toute la Galilée, proclamant l’Évangile dans leurs synagogues, et expulsant les démons.



Cy Aelf, Paris

Bien que le prêtre ait négligé la première lecture, la vocation de Samuel, qui a nécessité trois appels illustre bien, avec les autres textes, combien le rapport à Dieu nécessite chez l'homme une veille constante. "L'obstacle est toujours notre chair qui dort et et un esprit ensommeillé sous la chair". Et c'est la raison pour laquelle une multitude de saintes et de saints n'ont jamais cessé de traiter durement leur corps, en lui imposant aussi bien des jeûnes que des cilices (dont l’Église a fini par abolir l'emploi), sans pour autant empêcher les veilles prolongées, les auto-flagellations, les douches glacées, les jeûnes et toutes sortes de pratiques qui demeurent le secret des saintes et des saints. Cela choque, nous a dit le prêtre, mais nul ne peut empêcher les rigueurs que désirent les convertis: ils désirent vivre en Dieu dès ce monde et Dieu seul connaît leurs jeûnes.

Mais pour ces paroles difficiles à entendre, j'ai dit merci dans mon cœur. C'est qu'en l'absence de disciplines et de jeûnes, le Seigneur permet la maladie ! (Je quitte ici le compte rendu de l'homélie !)

Bien avant que je pratique l'Eucharistie quotidienne, j’avais prié pour que ma foi ne faiblisse jamais. Le résultat (soudain, quasi immédiat) - de ma prière fut une forme de dépression très puissante qui dura trois mois. Je fus alité la plupart du temps, car mes muscles ne semblaient m'avoir abandonné ! Mais finalement, je me suis levé et je me rendis le lendemain au couvent des Clarisses afin de manifester ma reconnaissance pour cette guérison tout aussi incompréhensible qu'avait été ma maladie... et en définitive, j'ai obtenu ce que j'avais demandé, puisque je n'ai plus cessé de communier quotidiennement.
La Parole qui correspond à ce que j'ai vécu est celle-ci : "Tout ce qui s'élève sera abaissé, tout ce qui s'abaisse sera élevé"

L’évangile nous montre Jésus à l’œuvre au quotidien. Mais où est-il écrit que Jésus s'est reposé au cours de cette journée ? Il est écrit qu'il s'est levé bien avant l'aube pour aller prier dans un endroit désert. L'évangéliste ne nous dit rien du temps de repos que Jésus a pris, mais on peut estimer qu'Il ait dormi moins de cinq heures cette nuit-là. Et n'oublions les quarante jours de jeûne au désert ! Ni cette parole faussement anodine adressée aux disciples : "Ma nourriture est d'accomplir la volonté de mon Père."

Notre prêtre a conclu sur ces mots : la rigueur n'est pas la mortification, elle est simplement la rigueur, et la rigueur est très utile, elle fait partie intégrante du lien à Dieu qui a donné le mot : "religion".


.
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
 
Religion : lien à Dieu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Écoute, mon fils, les préceptes du Maître-
Sauter vers: