Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Leçon du matin de Pâques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Leçon du matin de Pâques   Sam 26 Mar 2016 - 6:05

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 24,1-12.
Le premier jour de la semaine, à la pointe de l’aurore, les femmes se rendirent au tombeau, portant les aromates qu’elles avaient préparés.
Elles trouvèrent la pierre roulée sur le côté du tombeau.
Elles entrèrent, mais ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus.
Alors qu’elles étaient désemparées, voici que deux hommes se tinrent devant elles en habit éblouissant.
Saisies de crainte, elles gardaient leur visage incliné vers le sol. Ils leur dirent : « Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? Il n’est pas ici, il est ressuscité. Rappelez-vous ce qu’il vous a dit quand il était encore en Galilée : “Il faut que le Fils de l’homme soit livré aux mains des pécheurs, qu’il soit crucifié et que, le troisième jour, il ressuscite.” »
Alors elles se rappelèrent les paroles qu’il avait dites. Revenues du tombeau, elles rapportèrent tout cela aux Onze et à tous les autres. C’étaient Marie Madeleine, Jeanne, et Marie mère de Jacques ; les autres femmes qui les accompagnaient disaient la même chose aux Apôtres. Mais ces propos leur semblèrent délirants, et ils ne les croyaient pas. Alors Pierre se leva et courut au tombeau ; mais en se penchant, il vit les linges, et eux seuls. Il s’en retourna chez lui, tout étonné de ce qui était arrivé
.


Cy Aelf, Paris

Dans l’Évangile selon saint Matthieu (chapitre 20, 17-28), Jésus avait bel et bien prédit sa résurrection. Mais devant l'horreur à laquelle ils ont assisté impuissants, les disciples sont comme des enfants perdus dans une forêt, à l'heure où la nuit tombe... Ils se cachent, ils se sont retirés dans une maison anonyme, ils demeurent dans une affliction lée de crainte. Ils n'osent certes pas se poser la question de ce qu'ils vont bien pouvoir faire. C'est une sorte d'état de choc.

Ce sont donc les saintes femmes, pour lesquelles il y a toujours une tâche à laquelle il faut s'adonner, qui iront au tombeau pour procéder aux rites funéraires de l'époque. La question n'est pas de savoir si elles croient ou ne croient pas - mais il s'agit simplement de faire ce qui doit être fait dans toutes les circonstances de la vie humaine.
Ainsi, il faut procéder aux rites funéraires prévus en pareil cas. C'est un devoir, c'est ce qui se pratique de génération en génération, cela ne se discute même pas : la vie continue...

Cette attitude, qui peut sembler terre-à-terre, elle est pourtant remplie de sagesse. Elle me fait souvenir qu'au lendemain de ma conversion, j'ai abandonné mes chaussures pour des sandales, car j'avais le sentiment très réel qu'étant plus proche du sol, j'étais aussi plus proche du ciel... je n'ai pas réfléchi sur le moment, et j'ai marché en sandales jusqu'au mois d'octobre.

A l'époque, personne ne s'était étonné (est-il possible que mes voisins m'aient pris pour un original, je n'en sais rien, car le "qu’en-dira-t-on" n'avait plus la moindre importance à mes yeux). Pour revenir à l’Évangile, les femmes ont donc rapporté ce qui leur était arrivé, et cela n'avait pas non plus la moindre importance que les disciples les croient ou non. Finalement, Pierre se "réveille" de son état de torpeur et aussi vite s'en va voir et revient tout étonné. Mais on note bien qu'il n'y croit pas encore, car même l'absence de corps ne suscite d'abord en lui qu'un grand étonnement, inexplicable.

La leçon qui se dégage donc de cet Évangile est, en définitive, celle de l'humilité : nous croyons savoir et nous ne savons pas. Mais devant l'inconnu, quelle est l'attitude la plus adéquate : fermer son esprit, ou bien chercher à savoir ?

.
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
 
Leçon du matin de Pâques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Écoute, mon fils, les préceptes du Maître-
Sauter vers: