Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le témoignage d'Etienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Le témoignage d'Etienne   Lun 11 Avr 2016 - 5:23

Le lundi de la 3e semaine de Pâques

Livre des Actes des Apôtres 6,8-15.
En ces jours-là, Étienne, rempli de la grâce et de la puissance de Dieu, accomplissait parmi le peuple des prodiges et des signes éclatants. Intervinrent alors certaines gens de la synagogue dite des Affranchis, ainsi que des Cyrénéens et des Alexandrins, et aussi des gens originaires de Cilicie et de la province d’Asie. Ils se mirent à discuter avec Étienne, mais sans pouvoir résister à la sagesse et à l’Esprit qui le faisaient parler.  Alors ils soudoyèrent des hommes pour qu’ils disent : « Nous l’avons entendu prononcer des paroles blasphématoires contre Moïse et contre Dieu. » Ils ameutèrent le peuple, les anciens et les scribes, et, s’étant saisis d’Étienne à l’improviste, ils l’amenèrent devant le Conseil suprême. Ils produisirent de faux témoins, qui disaient : « Cet individu ne cesse de proférer des paroles contre le Lieu saint et contre la Loi.
Nous l’avons entendu affirmer que ce Jésus, le Nazaréen, détruirait le Lieu saint et changerait les coutumes que Moïse nous a transmises. » Tous ceux qui siégeaient au Conseil suprême avaient les yeux fixés sur Étienne, et ils virent que son visage était comme celui d’un ange.



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 6,22-29.
Jésus avait rassasié cinq mille hommes, et ses disciples l’avaient vu marcher sur la mer. Le lendemain, la foule restée sur l’autre rive se rendit compte qu’il n’y avait eu là qu’une seule barque, et que Jésus n’y était pas monté avec ses disciples, qui étaient partis sans lui.
Cependant, d’autres barques, venant de Tibériade, étaient arrivées près de l’endroit où l’on avait mangé le pain après que le Seigneur eut rendu grâce.
Quand la foule vit que Jésus n’était pas là, ni ses disciples, les gens montèrent dans les barques et se dirigèrent vers Capharnaüm à la recherche de Jésus.
L’ayant trouvé sur l’autre rive, ils lui dirent : « Rabbi, quand es-tu arrivé ici ? »
Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé de ces pains et que vous avez été rassasiés.
Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l’homme, lui que Dieu, le Père, a marqué de son sceau. » Ils lui dirent alors : « Que devons-nous faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? »
Jésus leur répondit : « L’œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. »


Cy Aelf, Paris

L'exemple donné par Etienne est important, au premier chef, parce qu'il manifeste comment un homme, que la faveur divine a touché, peut très rapidement devenir saint et accomplir des signes de la présence divine - exactement comme les douze en accomplissaient.  Mais en ce qu concerne Etienne, ce débordement de la grâce le conduira très rapidement à donner sa vie à l'image du Maître qu'il adore. Le martyre, que vivront la plupart des premiers disciples de Jésus, Etienne l'accomplira sans avoir un instant mesuré ses paroles:  mais il était prêt car il accomplissait des signes et des prodiges - dit le texte - qui ne pouvaient que le conduire rapidement au témoignage suprême.

Tout cela échappe à notre logique et c'est très bien ainsi, car la logique joue souvent pour faire de nous des sceptiques.  Face à des signes éclatants, peut très bien correspondre chez les hommes des rejets massifs, sans nuance, lesquels aboutissent en actes de violence : tuer est certes la manière la plus radicale de manifester son désaccord !

Jésus a été confronté plusieurs fois à ces formes de crise d'incrédulité. Certains ont voulu s'emparer de lui pour le proclamer roi, d'autres l'ont fait passer en jugement et crucifié, d'autres encore l'ont poursuivi - comme dans l’Évangile du jour - parce qu'ils considèrent que comme un extraordinaire fournisseur de pains !   Mais  en réalité, tous les signes donnés aux hommes, le sont afin de les conduire à la foi. Le signe suprême est le martyre, et avec Etienne, le temps des martyrs va commencer d'éroder peu à peu la logique strictement humaine.

.
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
 
Le témoignage d'Etienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Écoute, mon fils, les préceptes du Maître-
Sauter vers: