Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Père Amorth: la consécration de la Russie n'a pas été faite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum



MessageSujet: Père Amorth: la consécration de la Russie n'a pas été faite   Jeu 23 Mar 2017 - 4:54

Un article du journal La Razón traduit par Benoît-et-moi:

Le secret le mieux gardé de Fatima


Dans son dernier livre, José María Zavala présente une étude documentée qui, d’après l’auteur, met en évidence que la troisième des révélations n’a pas été livrée dans sa totalité en l’an 2000.

Le 18 mars 2017

"À l’occasion du premier centenaire des apparitions de Fatima, sort ce mardi mon livre «Le secret le mieux gardé de Fatima», une étude avec des documents et de nouveaux témoignages qui comprend une interview inédite du P. Gabriele Amorth, exorciste officiel du Vatican et fils spirituel de Padre Pio.

Marco Tosatti, le doyen des vaticanistes italiens et expert mondial sur Fatima viendra à Madrid le 6 avril prochain pour présenter ce travail qu’il qualifie déjà "d’étude admirable et impressionnante qui soutiendra la foi". Cette nouvelle étude met en évidence, parmi des éléments insoupçonnés, que le Troisième Secret de Fatima n’a pas été révélé dans sa totalité en l’an 2000, et offre un document nouveau qui correspondrait, selon l’un des experts graphologues les plus réputés d’Espagne, aux paroles d’explication de la Sainte Vierge de Fatima dictées à Sœur Lucia en 1944 pour informer sur une future apostasie dans l’Église.

Voici un extrait de la longue conversation avec Amorth durant laquelle l’exorciste analyse le contenu du Troisième Secret, la non-consécration de la Russie au Cœur immaculé de Marie et la situation interne de l’Église :

– Macellai ! – vocifère le P. Gabriele en italien, comme s’il voulait expulser le démon lui-même, retrouvant la vieille étincelle de ses yeux fatigués, aqueux, vieux.

- Bouchers, murmurè-je.

- Dans la tête et dans le cœur du Padre Pio - explique l’exorciste officiel du Vatican, avec une expression de stupeur -, cette terrible phrase prononcée par Jésus lui-même contre des hauts mandataires de l’Église et une multitude de prêtres revenait sans cesse.

- Cette terrible phrase, je le signale, figure dans une lettre du Padre Pio à son directeur spirituel, reprise dans le premier volume de son Épistolaire (Journal) [du 19 mars fête de Saint Joseph, 1913].

- Une lettre prophétique, certainement - affirme-t-il. Tellement prophétique que tout n’a pas encore été accompli…

- Comment ne pas s’en rappeler? Le Padre Pio a raconté que Jésus lui est apparu avec le visage défiguré, en lui assurant qu’il serait maintenu en agonie par toutes ses âmes infidèles favorisées par Lui…jusqu’à la fin du monde !

- Et le pire de tout, - souligne le père Amorth -, c’est que ces malheureux continuent à répondre aujourd’hui encore à son ineffable amour en se jetant dans les bras de la maçonnerie. Jésus a continué , mais ce qu’il a dit à Padre Pio, il ne l’a dit à aucune créature alors sur terre.

- Cela devait être terrible…

- Le Troisième Secret de Fatima...

- Quoi ! - m’exclamè-je, sans voix -. Padre Pio connaissait déjà les paroles de la Vierge quatre ans avant qu’Elle ne les révèle aux petits bergers de Fatima ?

- Évidemment qu’il les connaissait, - confirme le P. Gabriel. Le Seigneur lui laissait parfois lire son cahier personnel.

- Padre Pio en personne vous l’a laissé?

- Bien sûr qu’il me l’a laissé, - il insiste, comme quelqu’un qui déteste le moindre indice de méfiance. Il souffrait l’inexprimable du fait de la situation de l’Église et de ses pasteurs. Le démon s’était infiltré dans des fissures de l’Église. Déjà Sa Sainteté Paul VI l’avait signalé, mais très peu l’ont cru alors : « La fumée de Satan s’est infiltrée dans le sein de l’Église », avait-il dit. Le même Souverain Pontife qui a prononcé cette phrase « une Messe de Padre Pio vaut plus que toute une mission ». Croyez-vous que si ce n’était pas la vérité, il y aurait des sectes sataniques, et que des messes seraient célébrées au Vatican ?

- Évidemment. Vous avez commenté à l’occasion que parmi les membres des sectes sataniques figurent des prêtres, des évêques et des cardinaux et que même le Pape Benoît XVI en a été informé.

Le long entretien avec le P. Gabriele Amorth, né à Modène le 1er mai 1925, a lieu dans la salle même des exorcismes, le 25 octobre 2011.

Le P. Gabriele et votre serviteur partagent la même fraternité par l’intermédiaire de Padre Pio, comme ses fils spirituels.

Peu avant les trois heures de l’après-midi, je passe le portail du siège de la Société Saint Paul de Rome, un imposant ensemble architectural situé dans la rue Alesandro Severo, d'où émerge une basilique au formidable dôme.

Le cadre de la conversation, tellement révélatrice que sur un souhait exprès du Père Amorth, j’ai gardé le secret absolu jusqu’à son décès survenu le 16 septembre 2016, n’évoque en rien l’autre monde : à peine dix mètres de long sur cinq de large, avec une simple table de bois au centre entourée d’un jeu de chaises et d’un vieux fauteuil recouvert d’un tissu de ton ocre, réservé aux « clients » du P. Gabriele, tourmentés par le diable pervers.

CONSECRATION? QUELLE CONSECRATION?----

- Reprenons maintenant notre conversation sur Fatima, suggèrè-je au P. Amorth. Croyez-vous que l’Église a rempli les conditions exigées par la Vierge pour que la Consécration à son Cœur immaculée soit valide?

- Consécration? Quelle consécration...? - demande-t-il, contrarié.

- Celle effectuée par Jean-Paul II, le 25 mars 1984 .

- Cette consécration n'a pas eu lieu. J’ai été témoin de l’acte. J’étais sur la Place Saint Pierre ce dimanche là dans l’après-midi, très près du Pape, si près que je pouvais presque le toucher.

- Que me dites-vous là ?

- Ce que vous entendez.

- Et pourquoi affirmez-vous d’une façon aussi tranchée que la consécration n’a pas existé ?

- Très simple : Jean Paul II voulait mentionner expressément la Russie mais finalement il ne l’a pas fait.

- Qu’est-ce qui l’en a empêché ?

- Ou plutôt: qui l’en a empêché ? Et je vous réponds : des membres de sa suite.

- Ne me dites pas que le politiquement correct a eu plus de pouvoir aussi à ce moment-là que la volonté même exprimée par la Vierge…

[Le P. Gabriele, acquiesce, impuissant, de la tête.]

- Les représentants de l’église orthodoxe, présents lors de l’acte, ne devaient en aucune façon entendre la Russie mentionnée expressément ; dans le cas contraire, on craignait une réaction immédiate et aux conséquences imprévisibles pour le Vatican du côté des autorités soviétiques.

- Lâcheté?

- Pourquoi la déguiser en prudence?

- S’il n’a pas prononcé le nom de la Russie, qu’a fait alors le Pape?

- Tourner autour du pot : « Oui, mais non… ». En fait dans le texte imprimé, la consécration la Russie figurait expressément, mais à la dernière heure les pressions diplomatiques ont produit un effet. Jean-Paul II prétendait dire bien fort ce mot durant l’acte, mais finalement, comme je le vous le dis, ils l’en ont empêché. C’est ainsi qu’il a dû se contenter de dire ce « ces nations en particulier ayant besoin de cette consécration ».

- Une circonlocution regrettable, pour donner à penser que la Russie figurait parmi « ces nations », mais sans la citer, comme le demandait la Vierge.

- Exact. C’est pour cela même que j’insiste pour vous dire que cette consécration s’en est trouvée invalide.

- Mais la sœur Lucia elle-même a dit que, bien qu’en excluant la mention de la Russie, le Ciel l’avait accepté finalement parce que cela a été fait avec l’assentiment de tous les Évêques du monde.

- Lucia a dit cela… ? - dit Amorth, surpris, les yeux exhorbités.

- Bon, c’est le cardinal Tarsicio Bertone qui l’a dit en 2000, utilisant comme garde-fou une lettre de Lucia datée de novembre 1989, dans laquelle elle déclarait que le Ciel avait admis la consécration malgré qu’une des conditions les plus importantes ait été négligée.

- Avez-vous vu cette lettre ? [Une question, comme s’il était en train de faire un interrogatoire de police à la recherche d’une preuve décisive].

- Jamais, non.

- Et je crois que vous ne la verrez jamais, parce que je suis convaincu que Lucia ne l’a pas écrite.

- Comment en êtes-vous aussi sûr?

- Pourquoi Bertone ne l’a-t-il pas montrée quand il devait le faire, en donnant à connaître le Troisième Secret ? Une simple photocopie du manuscrit, incluse dans le dossier officiel du Vatican, aurait suffi pour dissiper tout doute. Si le Vatican a toujours été scrupuleux en apportant les preuves documentaires qui authentifiaient les dires de Lucia sur des faits mineurs, pour quelle raison a-t-il alors lésiné sur l’unique preuve documentaire qui, d’après Bertone, validait un fait d’une telle transcendance comme l’était sans doute la consécration effectuée par Jean-Paul II ?

- Ce qui est bizarre, je l’admets.

- Vraiment vous croyez que Lucia a tardé cinq ans à mettre par écrit que la consécration avait été réellement acceptée ? (ndt Certains diront que 5 ans, c’est la chute du mur et que les circonstances étaient devenues différentes…). Et que Bertone a attendu dix-sept ans, pas moins, pour annoncer la validité de quelque chose d’aussi crucial que la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie ?

[La voix du Père Amorth a le son des feuilles sèches.]

- Tout cela est vraiment très étrange, - confirmè-je à nouveau.

- En outre, ajoute-t-il, si la consécration du monde au Cœur Immaculée de Marie effectuée par Pie XII en 1942 n’a été acceptée qu’en partie, alors Jésus a dit qu’en référence à elle, la guerre ne serait que raccourcie au lieu d’être terminée immédiatement, pourquoi cela allait-il changer désormais avec Jean-Paul II, si à cette occasion non plus la Russie n’était pas mentionnée.

– Ce serait une incongruité, effectivement… "

Pour lire intégralement, c'est sur Benoît-et-moi
http://benoit-et-moi.fr/2017/actualite/fatima--la-non-consecration-de-la-russie.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Père Amorth: la consécration de la Russie n'a pas été faite   Dim 4 Juin 2017 - 11:18

Bonjour ami de la Miséricorde. (long time no write)

Je me méfie un peu du site "Benoît et moi" car il a beaucoup changé. Il est entre les mains de gens qui sont de tendance lefevbriste et anti François.

Bien fraternellement,
Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
 
Père Amorth: la consécration de la Russie n'a pas été faite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Église-
Sauter vers: