Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 L'Affaire Claude Geffré - Dominicain

Aller en bas 
AuteurMessage
c_moi
Nouveau
Nouveau



L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Empty
MessageSujet: L'Affaire Claude Geffré - Dominicain   L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Icon_minitimeLun 27 Aoû 2007 - 12:45

Salut!

Claude Geffré o.p. (dominicain) est un théologien catholique très apprécié par ses pairs et par l'Ordre des dominicains dont il relève. Voilà le Vatican n'aime pas ses propos et le condamne... sans demander l'avis du maître de l'ordre dominicain qui n'y comprend rien!

Citation :
Claude Geffré a développé une théologie qui distingue «l’universalité du Mystère du Christ», nullement remise en cause, et «l’universalité du christianisme comme religion historique».

Cela veut dire:

Citation :
sans renoncer à la validité de la médiation du Christ pour toute l’humanité, il faudrait admettre l’idée d’une certaine relativité du christianisme historique tel qu’il existe et a existé, et accepter de le mettre à l’épreuve, notamment dans le dialogue avec d’autres cultures et religions.

Est-ce une idée hérétique?

Citation :
L’idée n’a rien en soi d’hérétique et s’inscrit dans le droit fil de Vatican II. Mais elle détonne par rapport au positionnement romain, et en particulier celui de Benoît XVI, qui, inquiet du risque «relativiste», n’a de cesse d’insister sur l’unicité de la Vérité, nécessairement portée hier et aujourd’hui par l’Église catholique, apostolique et romaine.

Voilà un exemple de violence du pape (à ne pas confondre avec le magistère).

a+

Source:
http://www.culture-et-foi.com/critique/temoignage_chretien_claude_geffre.htm
Revenir en haut Aller en bas
Guy
Prêtre
Prêtre
Guy


L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Empty
MessageSujet: Re: L'Affaire Claude Geffré - Dominicain   L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Icon_minitimeLun 27 Aoû 2007 - 13:28

Citation :
Voilà un exemple de violence du pape (à ne pas confondre avec le magistère).



Encore une fois vous confondez mesure disciplinaire et violence, pour vous une mesure disciplinaire c'est de la violence, donc un professeur rappelant à l’ordre un élève, ou un directeur le professeur ou la commission scolaire le directeur, peu importe, pour vous c’est de la violence ? Vous semblez dissocier le magistère de l’enseignement du pape et je ne comprends pas pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
el Padrecito
Martyr du forum
Martyr du forum
el Padrecito


L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Empty
MessageSujet: Re: L'Affaire Claude Geffré - Dominicain   L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Icon_minitimeLun 27 Aoû 2007 - 14:16

Vous devriez lire ou relire le document sorti début juillet, intitulé "certaines questions sur l'aspect de la Doctrine" ou quelque chose du genre.
Revenir en haut Aller en bas
c_moi
Nouveau
Nouveau



L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Empty
MessageSujet: Re: L'Affaire Claude Geffré - Dominicain   L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Icon_minitimeLun 27 Aoû 2007 - 15:31

Citation :
Encore une fois vous confondez mesure disciplinaire et violence

Une mesure disciplinaire lorsqu'elle n'est pas justifiée... aux yeux du propre supérieur de Claude Geffré est "violence".

Citation :
Vous semblez dissocier le magistère de l’enseignement du pape et je ne comprends pas pourquoi.

Qu'est-ce qu'un magistère?

Une autorité compétente pour enseigner les fidèles sur la foi.

Qui possède cette autorité dans l'Église Catholique?

Saint Thomas d'Aquin distingue 2 magistères (ou autorités) compétentes:

- Celui des évêques
- Celui des théologiens

Jusqu'au XVe siècle, lorsqu'un désaccord intervenait entre les évêques et le pape... l'on tranchait en faveur des évêques. Par ailleurs, le pape intervenait peu dans les débats théologiques.

Par ailleurs, jusqu'à Grégoire XVI (1831-46) les papes n'ont écrit très peu de textes théologiques... qui sont du devoir du magistère des théologiens selon Saint Thomas.

Le rôle du pape n'était pas d'exercer une autorité mais de favoriser la communion entre les évêques qui eux exerçaient une forme du magistère. Les choses se sont dégradées au XIXe siècle lorsque magistère est devenu synonyme d'autorité ecclésiastique représentée par le pape.

Et la dernière parole au magistère des théologiens dont Grégory Baum est représentatif d'une portion non-négligeable d'entre-eux.

Citation :
La dissidence – une dissidence responsable – n’est pas un acte arbitraire ni un geste pour se libérer de l’exigence évangélique. Suivre l’enseignement du magistère, sans en être intimement convaincu, pose un problème éthique. Selon saint Thomas, lorsqu’on est de bonne foi, il faut toujours suivre sa propre conscience, même si cette dernière est erronée. Les catholiques non convaincus par l’enseignement officiel cherchent à former leur conscience par la lecture de l’Écriture, par le dialogue et par la prière. En considérant tous les penseurs dissidents qui ont préparé le concile Vatican II, j’en viens à penser que la dissidence peut être l’œuvre de l’Esprit saint.

Baum, Gregory, «La dissidence dans l’Église », Relations, septembre 2005 (703), p. 32-34.
Revenir en haut Aller en bas
el Padrecito
Martyr du forum
Martyr du forum
el Padrecito


L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Empty
MessageSujet: Re: L'Affaire Claude Geffré - Dominicain   L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Icon_minitimeLun 27 Aoû 2007 - 16:09

Je vous signale que le Magistère romain est composé de théologiens, notre Pape lui-même est maître en la matière.

Ne croyez pas que les gens qui pour une bonne majorité sont prêtres et qui travaillent au Vatican sur la Doctrine de la Foi ou autre sont des imbéciles de première classe. Ils sont bien plus théologiens que tous ceux qui les critiquent!
Revenir en haut Aller en bas
Guy
Prêtre
Prêtre
Guy


L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Empty
MessageSujet: Re: L'Affaire Claude Geffré - Dominicain   L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Icon_minitimeLun 27 Aoû 2007 - 22:09

Bonjour c_moi,

Je tiens à vous rappeler qu’au IVe siècle, Athanase d’Alexandrie lutta pratiquement seule l’hérésie de l’arianisme alors que presque la totalité des évêques d’Orient et d’Occident s’étaient ralliés à Arius. Est-ce que la doctrine d’Arius avait pour autant de la valeur. non


Dernière édition par le Lun 27 Aoû 2007 - 23:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Guy
Prêtre
Prêtre
Guy


L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Empty
MessageSujet: Re: L'Affaire Claude Geffré - Dominicain   L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Icon_minitimeLun 27 Aoû 2007 - 22:13

Pour c_moi

« Le Magistère de l'Église (du latin magister, « celui qui enseigne, le maître ») désigne l'autorité en matière de morale et de foi de l'ensemble des évêques et spécialement du pape, sur les fidèles catholiques.

Degrés du magistère

Magistère extraordinaire

On appelle « magistère extraordinaire » l'ensemble des actes pontificaux et conciliaires dont l'objet est la définition solennelle d'une doctrine sur la foi ou les mœurs. On trouve sa définition dans Lumen Gentium au n° 25, dans le catéchisme de l'Église catholique au §891 et dans le canon 749 :

« Can. 749 - § 1. Le Pontife Suprême, en vertu de sa charge, jouit de l'infaillibilité dans le magistère lorsque, comme Pasteur et Docteur suprême de tous les fidèles auquel il appartient de confirmer ses frères dans la foi, il proclame par un acte décisif une doctrine à tenir sur la foi ou les mœurs.

§ 2. Le Collège des Évêques jouit lui aussi de l'infaillibilité dans le magistère lorsque les Évêques assemblés en Concile Œcuménique exercent le magistère comme docteurs et juges de la foi et des mœurs, et déclarent pour l'Église tout entière qu'il faut tenir de manière définitive une doctrine qui concerne la foi ou les mœurs; ou bien encore lorsque les Évêques, dispersés à travers le monde, gardant le lien de la communion entre eux et avec le successeur de Pierre, enseignant authentiquement en union avec ce même Pontife Romain ce qui concerne la foi ou les mœurs, s'accordent sur un point de doctrine à tenir de manière définitive. »
Cet enseignement demande une adhésion de la foi de la part des fidèles : ne peut donc se réclamer catholique celui qui refuse des points définis par le magistère extraordinaire.
Le dernier acte de ce type posé par un pape est la proclamation du dogme de l'Assomption de la Vierge Marie par l'encyclique Munificentissimus Deus en 1950. Le concile Vatican I a quant à lui définit le dogme de l'infaillibilité pontificale en 1870.

Magistère ordinaire universel

le « Magistère ordinaire et universel des évêques » est un enseignement universel (valable partout), en communion avec le pape. Il suppose la commune adhésion de foi des fidèles. Il est considéré comme divinement révélé et donc irréformable. Il est définit par Lumen Gentium au n°25 et par le catéchisme de l'Église catholique au §891.
Le fidèle doit à cet enseignement « l'adhésion de la foi ».
Il peut arriver que le besoin se fasse sentir de solenniser cet enseignement : soit pour lutter contre des erreurs sur ce sujet, soit pour rendre grâce à Dieu. Le pape ou un concile peut alors user de son magistère extraordinaire : C'est ce qui s'est passé en 1950 avec Munificentissimus Deus.

Magistère authentique

C'est l'enseignement habituel du pape et des évêques dans leurs exhortations, leurs catéchismes, leur lettres diverses, ou leurs sermons ou explications. L'autorité de ce magistère est très variable, selon ce que le pape ou l’évêque manifeste de sa pensée et de sa volonté et que l’on peut déduire en particulier du caractère des documents, ou de l’insistance à proposer une certaine doctrine, ou de la manière même de s’exprimer.

« CEC - 892. L’assistance divine est encore donnée aux successeurs des apôtres, enseignant en communion avec le successeur de Pierre, et, d’une manière particulière, à l’évêque de Rome, Pasteur de toute l’Église, lorsque, sans arriver à une définition infaillible et sans se prononcer d’une " manière définitive ", ils proposent dans l’exercice du Magistère ordinaire un enseignement qui conduit à une meilleure intelligence de la Révélation en matière de foi et de mœurs. A cet enseignement ordinaire les fidèles doivent " donner l’assentiment religieux de leur esprit " (LG 25) qui, s’il se distingue de l’assentiment de la foi, le prolonge cependant. »
Le fidèle doit à cet enseignement un « assentiment religieux de leur esprit » : la parole de l'évêque doit être tenue pour juste et vraie, jusqu'à plus ample informé. » Magistère de l’Église, W.E.L.



Thomas d'Aquin

De plus, pour Thomas d’Aquin, il faut reconnaître ici ses limites car il n’y a pas de traité de l’Église développé pour lui-même ni prévu dans la IIIa pars de sa somme, il n’y a pas non plus de traité des trois degrés de l’autorité du Magistère intellectuel de Pierre. Voilà pourquoi il parle, de façon limité, du magistère des évèques et des théologiens.
Revenir en haut Aller en bas
Quodvultdeus
Ami(e)
Ami(e)
Quodvultdeus


L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Empty
MessageSujet: Re: L'Affaire Claude Geffré - Dominicain   L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Icon_minitimeMar 28 Aoû 2007 - 5:47

c_moi a écrit:
Est-ce une idée hérétique ?
Oui. Cf. Dominus Iesus.

Dissocier le Christ et le salut qu'Il propose de l'Eglise est hérétique.

Quodvultdeus.
Revenir en haut Aller en bas
http://lanneeliturgique.over-blog.com/
c_moi
Nouveau
Nouveau



L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Empty
MessageSujet: Re: L'Affaire Claude Geffré - Dominicain   L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Icon_minitimeMar 28 Aoû 2007 - 18:20

Citation :
Est-ce que la doctrine d’Arius avait pour autant de la valeur. NON

Cela n'engage que vous. Pour ma part, je considère qu'Arius avait vu juste mais pour des raisons politiques, et non théologiques, il fut condamné.

Ainsi, vous me rappelé ce texte d'un théologien contemporain qui demande: Où est l'amour du Christ?

Juan José Tamayo Acosta, condamné le 10 janvier 2003 a écrit:
Où se l'Amour du Christ dans les condamnations de :


* Arrius (256-336), prêtre pieux, qui situait Jésus au plus près de Dieu, mais ne le reconnaissait pas comme Dieu pour sauvegarder le monothéisme chrétien. Il fut condamné en 325 au concile de Nicée, convoqué par l'empereur Constantin dans son palais d'été pour assurer l'unité de l'Eglise.

* :Je n'oublie pas Nestorius (mort en 451), patriarche de Constantinople, qui ne reconnaissait pas Marie comme mère de Dieu, mais comme mère de l'homme Jésus de Nazareth. Il fut condamné au concile d' Éphèse (431), privé de toute dignité ecclésiastique et expulsé de l'Eglise. Il mourut exilé dans le désert égyptien.

* :Un autre hétérodoxe fut Priscillien (350-384), évêque d'Avila, qui menait une vie ascétique rigoureuse. Accusé de conduite immorale et de magie, il fut le premier hérétique à qui l'on appliqua la peine capitale.

* :En plein Moyen-Age nous trouvons Joachim de Fiore (mort vers 1203), ermite de Calabre et visionnaire apocalyptique qui annonça l'utopie de l'ère de l'Esprit. Bien que le pape Grégoire IX intervînt en sa faveur, son œuvre fut considérée subversive et condamnée.

* :Le Maître Eckhart (1260- vers 1327) fut une des figures principales de la mystique de tous les temps. Le pape Jean XXII condamna une partie de son oeuvre comme hérétique après sa mort.

* :Les femmes accusées d'hérésie n'ont pas manqué non plus. La béguine mystique Marguerite Porete (morte en 1310) tomba entre les mains de l'Inquisition, qui l'emprisonna. Son livre Miroir des âmes simples accablées fut approuvé par trois clercs, mais fut interdit sous peine d'excommunication et brûlé sur la place publique sur ordre de Guido II, évêque de Cambrai. Déclarée hérétique et relapse par l'Inquisition, elle fut remise au bras séculier, qui la brûla vive en 1310 place de Grève à Paris en présence des autorités ecclésiastiques et civiles.

* :Guillemette de Bohème (morte en 1281), chercheuse de Dieu et maîtresse de vie spirituelle qu'hommes et femmes consultaient pour lui demander conseils et réconfort, reçut le soutien des cisterciens, qui l'enterrèrent dans leur abbaye de Chiaravalle, où les Milanais la vénéraient comme une sainte. L'Inquisition, cependant, ordonna de déterrer son cadavre et de le brûler en public.

* :Jean Hus (1369-1415), recteur de l'Université de Prague, personne fervente, et moralement irréprochable, critiqua sévèrement la richesse du clergé et des évêques et dénonça les formes de piété superficielle. Il défendit une Eglise indépendante du pouvoir temporel. Il se rendit an concile de Constance avec une promesse d'immunité qui ne fut pas respectée. Le concile de Constance le condamna comme hérétique et le remit à l'empereur Sigismond, qui le fit mourir étouffé par de la fumée de poix.

* :Luther (1483-1546) critiqua les pratiques simoniaques de l'Eglise qui vendait le salut à prix d'or, et mit en marche la Réforme protestante centrée sur la subjectivité de la foi, l'esprit communautaire et la primauté de la Bible sur les dogmes. Un pape l'excommunia, Léon X, et presque cinq siècles plus tard un autre pape, Jean Paul II, demanda pardon pour cette condamnation.

* :L'Eglise catholique fut inflexible avec la science moderne à ses débuts et elle poursuivit certains de ses principaux adeptes. Giordano Bruno (1544-1600) fut arrêté par l'Inquisition et brûlé sur le Campo dei Fiori à Rome.

* :Galileo Galilei (1564-1642) dut comparaître devant le tribunal de l'Inquisition, qui condamna sa théorie scientifique comme hérétique en 1633, et vécut toute sa vieillesse sous la surveillance de l'Inquisition.

* :Le mystique Jean de la Croix (1542-1491) collabora avec Thérèse de Jésus pour réformer la vie religieuse en cherchant à vivre l'évangile dans toute sa radicalité et avec humanisme, dans un climat fraternel, avec simplicité et sans rigueur excessive. Des carmes chaussés, quelques laïcs et des gens d'armes l'arrêtèrent et l'enfermèrent dans une cellule du couvent de Tolède, où il resta six mois. Il parvint à s'enfuir. A la fin de sa vie les carmes déchaux eux-mêmes le poursuivirent et le diffamèrent. Il fut canonisé en 1726 et déclaré docteur de l'Eglise en 1926.

* :Le théologien et philosophe Antonio Rosmini (1797-1854) mit le doigt sur les cinq plaies de l'Eglise : la division entre le clergé et le peuple lors du culte public, le manque d'éducation du clergé, la désunion des évêques, la nomination des évêques abandonnée au pouvoir séculier et le maintien du féodalisme, qui a fini par supprimer la liberté de l'Eglise, d'où dérivent tous ses maux. Le livre qui signalait ces fléaux fut mis à l'Index des Livres Interdits. Un siècle et demi plus tard, son procès en béatification est commencé. [….]

* :Les théologiens modernistes qui voulurent marier christianisme et modernité, droits de l'homme et Eglise, échouèrent dans leur tentative. L'un des plus significatifs fut Alfred Loisy (1857-1940), auteur d'importantes oeuvres exégétiques, entre autres L'Evangile et l'Eglise, dans lequel on peut lire cette phrase lapidaire : "Jésus prêcha le royaume et c'est l'Eglise qui survint"·

* : Le dominicain Chenu (1895-1990) fit l'objet d'un procès à cause de son livre Une école de théologie : Le Saulchoir, qui finit à l'Index des Livres Interdits. Dans les années soixante il participa activement à Vatican II et inspira Gaudium et Spes.

* :Congar (1904-1995), son frère d'ordre n'eut pas plus de chance : il fut condamné à trois exils, dépossédé de sa chaire et dut supporter la censure de ses livres. Quelques années avant sa mort, Jean Paul II le nomma cardinal.

* :Bernhard Häring, un des principaux rénovateurs de la morale catholique, s'opposa à la publication de Humanae Vitae. Dès lors, il fut contrôlé par des fonctionnaires de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi qui le suivaient partout. Il écrivit une lettre au préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, dans laquelle il lui avoua : "Je préférerais me trouver à nouveau face à un tribunal de Hitler" plutôt que de comparaître devant la Congrégation romaine qui le jugeait. Son procès, qui dura huit ans, fut qualifié par Häring lui-même de "véritables tribulations", parce qu'il coïncida avec l'apparition d'un cancer de la gorge qui l'obligea à subir sept interventions chirurgicales, suivies de rayons au cobalt. Aucune compassion !

* :Hans Küng (1928) fut appelé par Jean XXIII pour participer comme expert au Concile Vatican II, alors qu'il était tout jeune. Quinze ans plus tard, la Congrégation pour la Doctrine de la Foi déclara: "Il s'écarte dans ses écrits de la plénitude de la vérité catholique et... il ne peut être considéré comme théologien catholique ni enseigner en tant que tel". Presque la même dis-qualification que l'on vient de prononcer à mon égard.

* :Leonardo Boff fut contraint au silence à deux reprises : la première fois, pour neuf mois, il accepta le silence ; la seconde, pour un temps indéterminé, il considéra cela comme une humiliation et abandonna l'Ordre des franciscains, mais non l'esprit de saint François. Ivone Gebara a également été sanctionnée pour des déclarations liées à l'avortement sorties de leur contexte.

* :C'est maintenant le tour des sanctions aux pionniers du dialogue inter religieux et interculturel. L'un d'eux a été le théologien du Sri Lanka Tisa Balasuriya, condamné par le Vatican pour ses interprétations du péché originel, la divinité du Christ et quelques dogmes sur Marie et pour sa tentative de présenter le message chrétien dans un dialogue avec les religions orientales, majoritaires en Asie. Il fut suspendu a divinis pour avoir refusé d'adhérer à une profession de foi qui considérait comme volonté divine l'exclusion de la femme du sacerdoce. Quelques années plus tard, Rome leva la suspension.

* :Un autre des tombés pour l'amour du dialogue inter religieux a été Jacques Dupuis, professeur de l'Université Grégorienne de Rome, qui vécut et enseigna en Inde pendant près de quarante ans et qui a élaboré "une théologie chrétienne du pluralisme religieux". La Congrégation romaine l'a accusé de graves erreurs contre des éléments essentiels de la foi divine et catholique."
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Empty
MessageSujet: Re: L'Affaire Claude Geffré - Dominicain   L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Icon_minitimeMar 28 Aoû 2007 - 19:48

c_moi a écrit:
Citation :
Est-ce que la doctrine d’Arius avait pour autant de la valeur. NON

Cela n'engage que vous.
Et toute l'Église ! Shocked

Citation :
Pour ma part
Le "pour ma part" en opposition démontre clairement votre dissidence...

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Arzur
Séminariste
Séminariste
Arzur


L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Empty
MessageSujet: Re: L'Affaire Claude Geffré - Dominicain   L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Icon_minitimeMer 29 Aoû 2007 - 10:53

« C moi », tu peux croire ce que tu veux, Dieu te laisse libre de penser, Dieu nous donne notre liberté.

Mais tu dois savoir que les théories de Darius sont Hérétiques … Suivre des thèses hérétiques nous éloigne de Dieu.

Arzur
Revenir en haut Aller en bas
Quodvultdeus
Ami(e)
Ami(e)
Quodvultdeus


L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Empty
MessageSujet: Re: L'Affaire Claude Geffré - Dominicain   L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Icon_minitimeMer 29 Aoû 2007 - 10:57

Arzur a écrit:
Mais tu dois savoir que les théories de Darius sont Hérétiques … Suivre des thèses hérétiques nous éloigne de Dieu.
Darius [III], c'est l'empereur perse renversé par Alexandre le Grand !

Laughing

Quodvultdeus.
Revenir en haut Aller en bas
http://lanneeliturgique.over-blog.com/
Arzur
Séminariste
Séminariste
Arzur


L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Empty
MessageSujet: Re: L'Affaire Claude Geffré - Dominicain   L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Icon_minitimeMer 29 Aoû 2007 - 11:03

J’avais beaucoup apprécié un livre qui raconter la vie de Alexandre Le Grand (je en me souviens plus du titre) ….

Mais j’espère que tous le monde a compris Arius !

Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
francesco
Ami(e)
Ami(e)
francesco


L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Empty
MessageSujet: BONJOUR   L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Icon_minitimeLun 3 Sep 2007 - 20:23

Bonjour,je suis un petit nouveau.C_MOI a écris:
Citation :
Presque la même dis-qualification que l'on vient de prononcer à mon égard.

.Étant nouveau,je ne sais pas grand chose sur chacun(e) de vous mais est ce que c'est ca qui vous est arrivé.....Si oui,j'en suis désolé mais honnetement,ou voulez vous en venir...Que l'on soit contre l'église....Moi,je ne puis car,l'unité avec l'église a un sens plus profond qu'apparant pour moi...Amitié.Francesco
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Empty
MessageSujet: Re: L'Affaire Claude Geffré - Dominicain   L'Affaire Claude Geffré - Dominicain Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Affaire Claude Geffré - Dominicain
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Église-
Sauter vers: