Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand la miséricorde divine contredit la finance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Quand la miséricorde divine contredit la finance   Mer 5 Juil 2017 - 5:16

Le mercredi de la 13e semaine du temps ordinaire

Livre de la Genèse 21,5.8-20.
Abraham avait cent ans quand naquit son fils Isaac. L’enfant grandit, et il fut sevré. Abraham donna un grand festin le jour où Isaac fut sevré. Or, Sara regardait s’amuser Ismaël, ce fils qu’Abraham avait eu d’Agar l’Égyptienne. Elle dit à Abraham : « Chasse cette servante et son fils ; car le fils de cette servante ne doit pas partager l’héritage de mon fils Isaac.» Cette parole attrista beaucoup Abraham, à cause de son fils Ismaël, mais Dieu lui dit : « Ne sois pas triste à cause du garçon et de ta servante ; écoute tout ce que Sara te dira, car c’est par Isaac qu’une descendance portera ton nom ; mais je ferai aussi une nation du fils de la servante, car lui aussi est de ta descendance. » Abraham se leva de bon matin, il prit du pain et une outre d’eau, il les posa sur l’épaule d’Agar, il lui remit l’enfant, puis il la renvoya. Elle partit et alla errer dans le désert de Bershéba. Quand l’eau de l’outre fut épuisée, elle laissa l’enfant sous un buisson, et alla s’asseoir non loin de là, à la distance d’une portée de flèche. Elle se disait : « Je ne veux pas voir mourir l’enfant ! » Elle s’assit non loin de là. Elle éleva la voix et pleura. Dieu entendit la voix du petit garçon ; et du ciel, l’ange de Dieu appela Agar : « Qu’as-tu, Agar ? Sois sans crainte, car Dieu a entendu la voix du petit garçon, sous le buisson où il était. Debout ! Prends le garçon et tiens-le par la main, car je ferai de lui une grande nation. » Alors, Dieu ouvrit les yeux d’Agar, et elle aperçut un puits. Elle alla remplir l’outre et fit boire le garçon. Dieu fut avec lui, il grandit et habita au désert, et il devint un tireur à l’arc.



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 8,28-34.
En ce temps-là, comme Jésus arrivait sur l’autre rive, dans le pays des Gadaréniens, deux possédés sortirent d’entre les tombes à sa rencontre ; ils étaient si agressifs que personne ne pouvait passer par ce chemin.Et voilà qu’ils se mirent à crier : « Que nous veux-tu, Fils de Dieu ? Es-tu venu pour nous tourmenter avant le moment fixé? » Or, il y avait au loin un grand troupeau de porcs qui cherchait sa nourriture. Les démons suppliaient Jésus : « Si tu nous expulses, envoie-nous dans le troupeau de porcs.» Il leur répondit : « Allez. » Ils sortirent et ils s’en allèrent dans les porcs; et voilà que, du haut de la falaise, tout le troupeau se précipita dans la mer, et les porcs moururent dans les flots. Les gardiens prirent la fuite et s’en allèrent dans la ville annoncer tout cela, et en particulier ce qui était arrivé aux possédés.Et voilà que toute la ville sortit à la rencontre de Jésus ; et lorsqu’ils le virent, les gens le supplièrent de partir de leur territoire. Or, il y avait au loin un grand troupeau de porcs qui cherchait sa nourriture. Les démons suppliaient Jésus : « Si tu nous expulses, envoie-nous dans le troupeau de porcs.» Il leur répondit : « Allez. » Ils sortirent et ils s’en allèrent dans les porcs; et voilà que, du haut de la falaise, tout le troupeau se précipita dans la mer, et les porcs moururent dans les flots. Les gardiens prirent la fuite et s’en allèrent dans la ville annoncer tout cela, et en particulier ce qui était arrivé aux possédés. Et voilà que toute la ville sortit à la rencontre de Jésus; et lorsqu’ils le virent, les gens le supplièrent de partir de leur territoire.


Les textes de ce jour nous montrent que le Seigneur est comme Dieu, qui ne fait pas de différences entre les hommes - mais désire le salut de tous. C'est ainsi qu'il ne va pas faire périr Ismaël du fait qu'il pourrait, éventuellement, se rebeller contre Isaac et vouloir prendre sa place. Dans l'histoire des hommes, combien d'intrigues de familles pour qu'un fils cadet, estimé plus capable, prenne la place de son frère dans de l'entreprise familiale ?

Jésus ne fait pas d'exclusive non plus, puisqu'il franchit la frontière d'Israël pour secourir les deux malheureux possédés qui survivent plutôt mal que bien au milieu d'un cimetière ! Il va expulser les démons envoyant dans les porcs et les fait se précipiter dans la mer. Autre signe de la gratuité de la grâce, Jésus se retire de lui-même à la demande des autochtones qui craignent une plus grande perte financière encore, si le Seigneur se mettait à exorciser de la même manière tout leur bétail !!!

Ce récit transposé, à notre époque, que donnerait-il ? Notre monde n'est-il pas dominé par la pensée du gain maximal ? Va-t-on réellement remplacer nos centrales nucléaires par des fours solaires, ou bien continuera-t-on à nous exposer à des catastrophes telles que Tchernobyl ou de Fukushima ? De notre temps comme de l'époque de Jésus chez les Gadaréniens, les hommes - tout au contraire de Jésus - se soucient plus de leurs bénéfices que de la préservation de leur population... Tout le contraire du dessein de
Dieu !

.
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
 
Quand la miséricorde divine contredit la finance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Écoute, mon fils, les préceptes du Maître-
Sauter vers: