Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Amour gravé dans nos coeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: L'Amour gravé dans nos coeurs   Lun 31 Juil 2017 - 5:31

Le lundi de la 17e semaine du temps ordinaire

Livre de l'Exode 32,15-24.30-34.
En ces jours-là, Moïse redescendit de la montagne. Il portait les tables du Témoignage ; ces tables étaient écrites sur les deux faces ; elles étaient l’œuvre de Dieu, et l’écriture, c’était l’écriture de Dieu, gravée sur ces tables. Josué entendit le bruit et le tumulte du peuple et dit à Moïse : « Bruit de bataille dans le camp.» Moïse répliqua : « Ces bruits, ce ne sont pas des chants de victoire ni de défaite ; ce que j’entends, ce sont des cantiques qui se répondent. » Comme il approchait du camp, il aperçut le veau et les danses. Il s’enflamma de colère, il jeta les tables qu’il portait, et les brisa au bas de la montagne. Il se saisit du veau qu’ils avaient fait, le brûla, le réduisit en poussière, qu’il répandit à la surface de l’eau. Et cette eau, il la fit boire aux fils d’Israël. Moïse dit à Aaron : « Qu’est-ce que ce peuple t’avait donc fait, pour que tu l’aies entraîné dans un si grand péché ? » Aaron répondit : « Que mon seigneur ne s’enflamme pas de colère ! Tu sais bien que ce peuple est porté au mal ! C’est eux qui m’ont dit : “Fais-nous des dieux qui marchent devant nous. Car ce Moïse, l’homme qui nous a fait monter du pays d’Égypte, nous ne savons pas ce qui lui est arrivé.”
Je leur ai dit : “Ceux d’entre vous qui ont de l’or, qu’ils s’en dépouillent.” Ils me l’ont donné, je l’ai jeté au feu, et il en est sorti ce veau. » Le lendemain, Moïse dit au peuple : « Vous avez commis un grand péché. Maintenant, je vais monter vers le Seigneur. Peut-être obtiendrai-je la rémission de votre péché.» Moïse retourna vers le Seigneur et lui dit : « Hélas ! Ce peuple a commis un grand péché : ils se sont fait des dieux en or. Ah, si tu voulais enlever leur péché ! Ou alors, efface-moi de ton livre, celui que tu as écrit.» Le Seigneur répondit à Moïse : « Celui que j’effacerai de mon livre, c’est celui qui a péché contre moi. Va donc, conduis le peuple vers le lieu que je t’ai indiqué, et mon ange ira devant toi. Le jour où j’interviendrai, je les punirai de leur péché. »



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 13,31-35.
En ce temps-là, Jésus proposa aux foules une autre parabole: «Le royaume des Cieux est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a prise et qu’il a semée dans son champ. C’est la plus petite de toutes les semences, mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent et font leurs nids dans ses branches ». Il leur dit une autre parabole : « Le royaume des Cieux est comparable au levain qu’une femme a pris et qu’elle a enfoui dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte ait levé. » Tout cela, Jésus le dit aux foules en paraboles, et il ne leur disait rien sans parabole, accomplissant ainsi la parole du prophète : ‘J’ouvrirai la bouche pour des paraboles, je publierai ce qui fut caché depuis la fondation du monde.


Lorsque Moïse redescendit de la montagne avec les tables de la Loi gravées par Dieu lui-même, il dût bien constater qu'à cet cet extraordinaire "parchemin de pierre", le peuple avait préféré une idole qu'ils avaient érigée à partir des bijoux qu'ils avaient fait fondre.
En d'autre temps, un tel monument eût été pour le peuple un signe d'unité, mais également de jeunesse, de force en maturation, mais aussi d'abondance. Dans la parabole du fils prodigue, le père fait tuer le veau gras, car c'est une viande de fête, succulente à manger, que l'on garde pour les grandes occasions... comme lorsque le père voit, de loin, revenir son fils prodigue.

Mais dans le cadre de l'épisode rapporté aujourd'hui par la liturgie, cette idole est un signe de rébellion envers Moïse et bien sûr envers Dieu lui-même. De notre point de vue, les codes de loi sont très utiles pour établir des distinctions entre ce qui est bon ou mauvais pour les hommes et les sociétés humaines. On établit également quelles sont les limites de la liberté de dire et de faire afin de maintenir la stabilité nécessaire à tous.

Cependant, l’Évangile va plus loin que les codes les règles de vie en communauté. Mais pour toutes celles et tous ceux qui mettent leurs cœurs à l'écoute de la Parole. C'est ainsi que dans l'Evangie, Jésus révèle que Sa parole est destinée à grandir en nous et devenir source infinie de sagesse et d'amour. Les fidèles en sont-ils vraiment conscients ? Ce ne sont pas nos voisins de chaise à l'église qui nous donneront la réponse. Cependant, tel qu'est le monde, les occasions de manifester l'amour de Dieu à l'oeuvre dans nos âmes sont beaucoup plus nombreuses que les fidèles se le représentent.

Puisque j''ai vécu ces choses, je peux bien le dire sans manquer à l'humilité: il me serait impossible d'écrire chaque jour comme je le fais, si la grâce ne m'en avait été donnée comme le levain dans la pâte...

.
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
 
L'Amour gravé dans nos coeurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Écoute, mon fils, les préceptes du Maître-
Sauter vers: