Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dieu est maître du temps

Aller en bas 
AuteurMessage
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Dieu est maître du temps   Ven 28 Sep 2018 - 6:05

Lecture du livre de Qohèleth
 Il y a un moment pour tout, et un temps pour chaque chose sous le ciel : un temps pour donner la vie, et un temps pour mourir ; un temps pour planter, et un temps pour arracher.  Un temps pour tuer, et un temps pour guérir ; un temps pour détruire et un temps pour construire.  Un temps pour pleurer, et un temps pour rire ;
un temps pour gémir, et un  pour danser. Un temps pour jeter des pierres, et un temps pour les amasser ;
un temps pour s’étreindre, et un temps pour s’abstenir.  Un temps pour chercher,et un temps pour perdre ;
un temps pour garder, et un temps pour jeter.  Un temps pour déchirer, et un temps pour coudre ; un temps pour se taire, et un temps pour parler.  Un temps pour aimer, et un temps pour ne pas aimer ; un temps pour la guerre, et un temps pour la paix.
(...)  
   J’ai vu la besogne que Dieu impose aux fils d’Adam pour les tenir en haleine.  Toutes les choses que Dieu a faites sont bonnes en leur temps. Dieu a mis toute la durée du temps dans l’esprit de l’homme, mais celui-ci est incapable d’embrasser l’œuvre que Dieu a faite
du début jusqu’à la fin.


(Ps 143 (144), 1a.2abc, 3-4)
R/ Béni soit le Seigneur, mon rocher ! (Ps 143, 1a)
Béni soit le Seigneur, mon rocher !
Il est mon allié, ma forteresse,
ma citadelle, celui qui me libère ;
il est le bouclier qui m’abrite,

Qu’est-ce que l’homme, pour que tu le connaisses, Seigneur,
le fils d’un homme, pour que tu comptes avec lui ?
L’homme est semblable à un souffle,
ses jours sont une ombre qui passe
.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc    En ce jour-là, Jésus était en prière à l’écart. Comme ses disciples étaient là, il les interrogea : « Au dire des foules, qui suis-je ? »  Ils répondirent : « Jean le Baptiste ; mais pour d’autres, Élie ; et pour d’autres, un prophète d’autrefois qui serait ressuscité. »  Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Alors Pierre prit la parole et dit : « Le Christ, le Messie de Dieu. »    Mais Jésus, avec autorité, leur défendit vivement de le dire à personne,  et déclara : « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes,
qu’il soit tué, et que, le troisième jour, il ressuscite. »


       Cy Aelf, Paris

Le pessimisme de Qohèleth donne une image de Dieu que les philosophes en donneraient : c'est-à-dire un Dieu comme serait ceux des Grecs, qui s'amusent des hommes en les plaçant dans des situations "impossibles" et cela dans l'unique but de voir comment ces malheureux vont réagir  un tel et un autre.  Notre prêtre a évoqué l'histoire d'Ulysse d'Ittaque qui cherche à revenir de guerre et rejoindre sa terre natale et son épouse. Le dieu des grecs - les dieux, pour être plus clair, vont jouer avec Ulysse  afin de savoir comment il va se tirer de telle et telles épreuves, obstacles, égarements, sortilèges divers... Et le prophète de conclure: 
J’ai vu la besogne que Dieu impose aux fils d’Adam pour les tenir en haleine. Eh bien, c'est une fausse conclusion qui ruine tout le discours de prédicateur du pessimisme... Car Dieu n'impose rien à quiconque.  Tout au contraire : depuis le péché d'Adam Dieu n'a jamais cessé de vouloir  rétablir l'homme dans sa beauté et sa grandeur qu'il tient de l'âme que Dieu donne à tous les vivants...

Et comme cela ne suffisait pas, Dieu nous a envoyé son Fils unique afin que par Lui, l'homme puisse se rétablir dans sa condition d'enfant de Dieu. 

Sur ce dernier point, évidemment, automatiquement, à cause de l'Adversaire et sa fureur,  le Christ, le messie de Dieu se verra rejeter, il sera crucifié et mis à mort.  Or, ce que Satan ne put comprendre, c'est la résurrection. La mort, pour tous les hommes, représentait pour lui sa victoire définitive  ...   mais la quelle dût  être son épouvante lorsqu'il dût constater que sa "victoire" se mua en la conversion de la multitude des hommes en tous les siècles.  De quel Amour nous sommes aimés !  Puissions-nous aimer comme nous avons tous été aimés !



.
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
 
Dieu est maître du temps
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Sur la foi-
Sauter vers: