Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Garder le témoignage de la foi

Aller en bas 
AuteurMessage
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Garder le témoignage de la foi   Jeu 11 Oct 2018 - 5:53

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Galates
Galates stupides, qui donc vous a ensorcelés ? À vos yeux, pourtant, Jésus Christ a été présenté crucifié. Je n’ai qu’une question à vous poser : l’Esprit Saint, l’avez-vous reçu pour avoir pratiqué la Loi, ou pour avoir écouté le message de la foi?  Comment pouvez-vous être aussi fous ? Après avoir commencé par l’Esprit, allez-vous, maintenant, finir par la chair ? Auriez-vous vécu de si grandes choses en vain ? Si encore ce n’était qu’en vain !  Celui qui vous fait don de l’Esprit et qui réalise des miracles parmi vous,  le fait-il parce que vous pratiquez la Loi, ou parce que vous écoutez le message de la foi ?

(Lc 1, 69-70, 71-72, 73-75)
R/ Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël,
car il a visité son peuple. (cf. Lc 1, 68)
Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,
comme il l’avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

salut qui nous arrache à l’ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,
amour qu’il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

serment juré à notre père Abraham    
de nous rendre sans crainte,
afin que, délivrés de la main des ennemis,
nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce temps-là,  Jésus disait à ses disciples : « Imaginez que l’un de vous ait un ami et aille le trouver au milieu de la nuit pour lui demander : “Mon ami, prête-moi trois pains,  car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi, et je n’ai rien à lui offrir.” Et si, de l’intérieur, l’autre lui répond: “Ne viens pas m’importuner ! La porte est déjà fermée; mes enfants et moi, nous sommes couchés. Je ne puis pas me lever pour te donner quelque chose.”  Eh bien ! je vous le dis: même s’il ne se lève pas pour donner par amitié, il se lèvera à cause du sans-gêne de cet ami, et il lui donnera tout ce qu’il lui faut. Moi, je vous dis : Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez; frappez, on vous ouvrira.  En effet, quiconque demande reçoit; qui cherche trouve ; à qui frappe, on ouvrira.  Quel père parmi vous, quand son fils lui demande un poisson, lui donnera un serpent au lieu du poisson ?  ou lui donnera un scorpion quand il demande un œuf ?   Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père du ciel donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent ! »


           Cy  Aelf, Paris

Lorsque les Galates ont reçu le message de l’Évangile, il l'ont fait avec bonheur,  ils ont vraiment reconnu le message et ils y ont adhéré dans la Joie car ils ont réellement reconnu Dieu dans la miséricorde qui pleine et entière qui leur ont permis de reconnaître, en eux et autour d'eux, les bienfaits qui accompagnent le message. 
Chacune et chacun d'entre nous qui ont reconnu le Christ ont reconnu pleinement la grâce que tout coupable espère obtenir -  ils ont reçu le baptême et sont, tout comme nous, entrés en espérance dans le Royaume. 
De la même manière, l'homme qui fut Charles de Foucault, militaire et coureur de jupons, et qui dilapidait sa fortune en beuveries, repas gargantuesque, distractions onéreuses et qui auraient fait de lui une épave... voici qu'entré dans une église, il se prit au "jeu" du sacrement qui, croyait-il, n'aurait aucune prise sur lui-même - mais qui le fit véritablement "naître de nouveau".

Les deux textes se rejoignent dans la question de la cohérence intérieure qui permet à toutes et à tous de reconnaître la grâce comme un renouvellement sans pareil et qui se perpétue dans le témoignage, la prière, ainsi que la miséricorde pratiquée envers tous. 

J'ai songé, pour moi-même à la période qui a suivi ma propre expérience spirituelle au pied d'un crucifix. J'étais déjà bouquiniste mais j'ai tenté d'entrer dans "l'Eglise visible" - mais âgé de vingt-cinq ans, aucun prêtre n'a voulu me soutenir auprès de l’Évêque - ni de l'Archevêque. J'en ai souffert comme d'une contradiction, un  chemin sans issue réelle - et cela jusqu'au jour où j'ai commencé à suivre une méthode de méditation que j'ai strictement suivie et qui m'a finalement conduit à pouvoir bénéficier d'une théologie "par  correspondance:  quatre feuillets de textes à lire et commenter durant quatre ans. Et je n'ai plus rien regretté lorsqu'un bon vieux prêtre m'a encouragé au témoignage par l'écriture - et les années ont passé.  Mais l'essentiel est dans "l'aujourd'hui" du témoignage...

.
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
 
Garder le témoignage de la foi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Sur la foi-
Sauter vers: