Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Appelés par nos prénoms

Aller en bas 
AuteurMessage
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Appelés par nos prénoms   Ven 4 Jan 2019 - 5:59

Lecture de la première lettre de saint Jean
Petits enfants, que nul ne vous égare : celui qui pratique la justice est juste comme lui, Jésus, est juste ; celui qui commet le péché est du diable, car, depuis le commencement, le diable est pécheur. C’est pour détruire les œuvres du diable que le Fils de Dieu s’est manifesté. Quiconque est né de Dieu ne commet pas de péché, car ce qui a été semé par Dieu demeure en lui : il ne peut donc pas pécher, puisqu’il est né de Dieu. Voici comment se manifestent les enfants de Dieu et les enfants du diable : quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, et pas davantage celui qui n’aime pas son frère.


PSAUME
(97 (98), 1, 7-8, 9)
R/ La terre tout entière a vu
le salut de notre Dieu.
Chantez au Seigneur un chant nouveau,
car il a fait des merveilles ;
par son bras très saint, par sa main puissante,
il s’est assuré la victoire.

Que résonnent la mer et sa richesse,
le monde et tous ses habitants ;
que les fleuves battent des mains,
que les montagnes chantent leur joie.

Acclamez le Seigneur, car il vient
pour gouverner la terre,
pour gouverner le monde avec justice
et les peuples avec droiture !


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
En ce temps-là, Jean le Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples. Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. » Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus. Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi – ce qui veut dire : Maître –, où demeures-tu ? »Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc,
ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure, (environ quatre heures de l’après-midi). André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus.
Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ. André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit :
« Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre
.


– Aelf, Paris

Les disciples ont été choisis non par leur nom de famille, selon la lignée à laquelle les Juifs tenaient et tiennent encore - mais par leur simple prénom. Or, de ce temps-là ,connaître de qui l'on remontait dans les âges était très important en tant que créés par Dieu et donc "Peuple élu".

Et bien entendu, du fait de l'élection divine, les juifs n'avaient pour autre destin que de dominer tous les autres peuples, lesquels ne pourraient que leur être soumis. Cette prétention ne les conduirait tôt ou tard à dominer par toute la terre. De génération en génération, ils domineraient partout.

Mais le dessein de Dieu n'est pas de dominer par la naissance, mais par l'amour parfait. qui vient Dieu.

On peut évidemment critiquer cette ambition surhumaine, mais il nous faut bien reconnaître que les autres peuples, eux aussi, ont connu cette prétention. Très proches de nous, les soldats allemands portaient t gravés sur leurs ceinturons : "Gott"mitt Uns" : "Dieu avec nous". Et quant aux américains, leur devise n'est-t-elle pas "In God we trust" ? L’empereur Japonais était considéré comme un dieu vivant...

Pour nous chrétiens, ce n'est plus en fonction de notre rang social mais selon le choix de nos parents - lesquels se sont laissés inspirés. Je me permets de rappeler comment mes père et mère, ne parvenant pas à choisir entre "Bruno" et "Etienne"... c'est le prêtre qui a tranché en me baptisant "Bruno Etienne" Or, jusqu'à ma conversion, je fus bel et bien un "Bruno" ombrageux et ambitieux, et ensuite, le moment venu de témoigner j'ai choisi mon second prénom pour entrer dans la méditation.

S'il en fut ainsi pour moi, peut-être vous aussi ? Avez-vous un second prénom ? Ou un nom de plume ? Un pseudonyme dans lequel vous vous retrouves le mieux ? Ce petit exercice pourrait bien vous servir à mieux vivre encore !
.



.
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Ouvrir notre cœur et notre esprit   Sam 5 Jan 2019 - 5:55

Lecture de la première lettre de saint Jean
Bien-aimés, tel est le message que vous avez entendu depuis le commencement : aimons-nous les uns les autres. Ne soyons pas comme Caïn : il appartenait au Mauvais et il égorgea son frère. Et pourquoi l’a-t-il égorgé ? Parce que ses œuvres étaient mauvaises : au contraire, celles de son frère étaient justes. Ne soyez pas étonnés, frères, si le monde a de la haine contre vous. Nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères. Celui qui n’aime pas demeure dans la mort. Quiconque a de la haine contre son frère est un meurtrier,et vous savez que pas un meurtrier n’a la vie éternelle demeurant en lui. Voici comment nous avons reconnu l’amour : lui, Jésus, a donné sa vie pour nous. Nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères.  Celui qui a de quoi vivre en ce monde, s’il voit son frère dans le besoin sans faire preuve de compassion, comment l’amour de Dieu pourrait-il demeurer en lui ? Petits enfants, n’aimons pas en paroles ni par des discours,mais par des actes et en vérité. Voilà comment nous reconnaîtrons que nous appartenons à la vérité, et devant Dieu nous apaiserons notre cœur ; car si notre cœur nous accuse, Dieu est plus grand que notre cœur, et il connaît toutes choses.  Bien-aimés, si notre cœur ne nous accuse pas,nous avons de l’assurance devant Dieu.

PSAUME
(99 (100), 1-2, 3, 4, 5)
R/ Acclamez le Seigneur, terre entière !
Acclamez le Seigneur, terre entière,
servez le Seigneur dans l’allégresse,
venez à lui avec des chants de joie !

Reconnaissez que le Seigneur est Dieu :
il nous a faits, et nous sommes à lui,
nous, son peuple, son troupeau.

Venez dans sa maison lui rendre grâce,
dans sa demeure chanter ses louanges ;
rendez-lui grâce et bénissez son nom !

Oui, le Seigneur est bon,
éternel est son amour,
sa fidélité demeure d’âge en âge.


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
En ce temps-là, Jésus décida de partir pour la Galilée. Il trouve Philippe, et lui dit : « Suis-moi. » Philippe était de Bethsaïde, le village d’André et de Pierre. Philippe trouve Nathanaël et lui dit : « Celui dont il est écrit dans la loi de Moïse et chez les Prophètes, nous l’avons trouvé : c’est Jésus fils de Joseph, de Nazareth. » Nathanaël répliqua : « De Nazareth peut-il sortir quelque chose de bon ? » Philippe répond : « Viens, et vois. » Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui, il déclare à son sujet : « Voici vraiment un Israélite : il n’y a pas de ruse en lui. » Nathanaël lui demande : « D’où me connais-tu ? » Jésus lui répond: « Avant que Philippe t’appelle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu.» Nathanaël lui dit: « Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu !
C’est toi le roi d’Israël! »Jésus reprend: « Je te dis que je t’ai vu sous le figuier, et c’est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore.» Et il ajoute : « Amen, amen, je vous le dis : vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre
au-dessus du Fils de l’homme. »


– Cy  Aelf,  Paris


Pour être reconnu du Seigneur,  il ne s'agit pas de démontrer que nous en sommes capables.  Il ne s'agit pas de chercher à se "dépasser", de développer ses muscles pour paraître plus digne que son voisin. Chaque fois que nous nous posons la question de savoir ce qu'il convient de faire - en l'une ou l'autre occasion, laissons parler notre cœur en évoquant simplement le nom de Jésus.  Et lorsque nous doutons, laissons monter la supplique toute : "Jésus, aie pitié de moi, pécheur !"  Cette courte oraison suffira pour vous délier la langue et vous parerez avec grâce.  

Lorsque Nathanaël se retire sous un figuier, c'est aussi en lui-même qu'il se retire.  Sans le savoir exactement, sa  réflexion est guidée par l'Esprit Saint.  Il ne s'agit plus seulement de raisonnement mais de désir de vérité. Et sachons le bien :  l'Esprit saint intervient pour nous conférer non pas un raisonnement logique,  mais bien un souffle d'amour qui chasse les apparences et les idées préconçues.  Et le cœur s'illumine soudainement  par la joie.   Ce qui est advenu pour Nathanaël, c'est ce qu'il advient dans le cœur lorsque soudainement il comprend comment changer en vue d'une existence plus heureuse, qui nous comblera plus toute autre.

Ce matin, je me suis souvenu de ce qu'il m'est advenu lorsque je me  suis lancé dans la carrière de bouquiniste.  Ce fut un vrai don du ciel en ce sens que je lisais énormément  tout en considérant que ce n'était que pure distraction et rêverie.   Jusqu'au jour où la patronne d'un commerce d'objets de toutes sortes, me pria de les classer par thème  plusieurs caisses de livres de poche.  Les clients potentiels se mirent à me demander quel livre je pourrais leur recommander. C'est venu tout simplement par l'inspiration de poser cette question toute simple :  "Quels romans avez-vous appréciés récemment ? "   Et, à tous les coups, je parvenais  à conseiller tel et tels auteurs qui répondraient à leurs  goûts.   Quel bonheur ce fut pour moi !  D'autant que j'étais fort timide -  mais j'ai guéri !!!


Confions nos soucis au Seigneur,  car il connait la réponse  avant même que nous ayons formulé la question!



.
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
 
Appelés par nos prénoms
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: Le pèlerin d'Emmaüs :: Prière-
Sauter vers: