Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Séminaire 1972

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Arzur
Séminariste
Séminariste
Arzur


Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeMar 27 Nov 2007 - 20:26

Je vous propose une vidéo assez longue (20 minutes), mais qui me semble particulièrement interessante pour comprendre l'Eglise catholique aujourd'hui.


Prêtres, pour quoi faire ?



Cette vidéo nous montre un séminaire diocésain français en 1972. Cette vidéo est édifiante, les séminaristes sont heureux que le bréviaire et la messe hebdomadaire ne soient plus obligatoires !
Ces séminaristes veulent s’engager en politique (à gauche) et veulent la fin du célibat des prêtres.

Ils se moquent des ordres de Rome et déclarent ouvertement désobéir à leur évêque.

Cette vidéo à 35 ans. Faite le calcule, ces sont les prêtres qui ont aujourd’hui autour de 60 ans. Sois le gros des prêtres de l’Eglise en France.

On comprend mieux pourquoi l’Eglise en France est en ruine … Mais le pire, c’est que les séminaires devaient être pareil au Québec et dans de nombreux pays ….


C’est tragique, je suis sous le coup de l’émotion après cette vidéo. Vous savez que je suis en chemin vers le sacerdoce, le chemin est long et l’issue incertaine, mais j’avance avec joie et confiance dans ce si beau chemin.

Mais jamais je n’aurais pu tenir dans un séminaire comme celui-ci, je comprends mieux les traditionalistes. J’avais déjà lu des choses horribles là-dessus, mais le voir en image m’horrifie.

Heureusement les séminaires diocésains se sont beaucoup améliorer, même si des restes subsistent. Non vraiment cette vidéo est horrible, je ne suis d’accord en rien avec ces séminaristes, or ce sont les prêtres d’aujourd’hui.


Jésus, ayez pitié de votre Eglise !

A regarder, et priez pour l'Eglise




In Christo Jesu
Foi, Espérance, Charité
+ Arzur


Dernière édition par le Dim 27 Jan 2008 - 19:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeMar 27 Nov 2007 - 21:14

Salut Arzur,

Je ne sais pas si tu as remarqué mais à chaque propos que l'on pourrait trouver choquant, on ne voit personne parler. Il s'agit toujours d'une voix "off", comme une entrevue par dessus un documentaire filmé. Cette vidéo me parait louche... Suspect Il est sûr que les "footage" filmés sont authentiques de l'époque mais ne trouves-tu pas étrange que les propos choquants ne sortent jamais de la bouche d'un séminariste dont on aurait filmé en entrevue ?

Comprends-tu ce que je raconte ? Regarde-la à nouveau... à part la conversation sur le célibat des prêtres et les possibilités du mariage des prêtres qui était déjà dans l'air du temps...

Ma conclusion : il pourrait s'agir d'un faux documentaire monté de toute pièce par les intégristes pour discréditer les prêtres ordonnés dans les années '70... Rolling Eyes

J'y crois plus ou moins... surtout moins que plus.

Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
el Padrecito
Martyr du forum
Martyr du forum
el Padrecito


Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeMer 28 Nov 2007 - 5:09

Non Hélène, je connais cette vidéo depuis quelques temps, ce n'est pas un montage, c'est une vidéo de l'INA (Institut National de l'Audiovisuel, je crois) c'est une authentique malheureusement.

C'est un documentaire réalisé pour montrer que les prêtres sont dans le monde, du monde... pale
Revenir en haut Aller en bas
Quodvultdeus
Ami(e)
Ami(e)
Quodvultdeus


Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeMer 28 Nov 2007 - 5:20

J'ai vu cette vidéo sur le Blog de Greg.

Elle est effrayante. Et authentique, sans aucun doute.

Quod.
Revenir en haut Aller en bas
http://lanneeliturgique.over-blog.com/
Invité
Invité



Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeMer 28 Nov 2007 - 5:27

Dans la même catégorie j'ai vu une émission il y a quelque jours ou un moine bénédictin (je tairais le nom de l'Abbaye par charité) pourtant intelligent disait qu'il avait eu beaucoup d'intérêt voir de la "tendresse" (sic) pour la théologie de la libération et des mouvements marxistes qui se défendaient contre le capitalisme impérialiste. Un vrai discours de communiste.
Ca ne date pas de 1972 et lui aussi est encore bien présent dans son Abbaye.
Revenir en haut Aller en bas
Guy
Prêtre
Prêtre
Guy


Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeMer 28 Nov 2007 - 7:25

En visionant ce reportage, je me disais que nous avons fait beaucoup de chemin depuis. Certes une certaine mentalité ressemblant à cette vidéo perdure encore aujourd'hui, mais ce n'est plus la tendance.

Quand je regarde les séminaristes d'aujourd'hui, comme ceux que nous avons sur Ephata ou autre forum comme Cité Catholique, je parle Padrecito, Arzur, bon Seb lorsque je vois monachorum qui est plutôt pour la forme traditionnel de la vie monastique et les autres, quand je regarde également notre pape actuel, je vois davantage un courant, non pas de retour en arrière, mais de revenir à des valeurs et traditions solides de l'Église.

Cette crise des années '60 et '70 est maintenant terminée. Regardez comment les choses se passe aux États-Unis, retour au latin dans les grands séminaires, intérêt pour la messe dans la forme extraordinaire du rite romain.

Bien sûr il y a beaucoup de résistance de la part des générations plus âgées à ce retour des valeurs, parce qu'eux croyaient en finir une fois pour toute en «foutant tout en l'air», après eux le déluge, nous ressentons leur démangeaisons en voyant les générations plus jeunes remettre en valeur une Église qu'ils ont démolis. Je vois beaucoup d'espérance pour notre Église avec ce qui est à venir, ce n'est qu'une question de temps, patience.....
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeMer 28 Nov 2007 - 7:51

Si cette vidéo est authentique (ce que je doute encore... désolée), je suis du même avis que sapin. Je crois que ces futurs prêtres de l'époque ont aussi été "victimes" des grands chamboulements des années '60... l'Église n'y a pas échappé non plus. Je crois que si certains d'entre eux pensent encore comme eux, ils sont une minorité un peu dépassée. Beaucoup d'entre eux ont certainement revécu une seconde conversion pour revenir à une tradition plus saine. Je connais des prêtres de cette génération qui sont tout à fait orthodoxes dans leur ministère et la liturgie. Si on pense que le père Verlinde est de cette génération... je vous dis pas les merveilles que le Seigneur peut faire dans le coeur de nos pasteurs.

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Arzur
Séminariste
Séminariste
Arzur


Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeMer 28 Nov 2007 - 8:49

Je suis entièrement d’accord avec Sapin, j’ai d’ailleurs écris dans mon premier message que les séminaires diocésains se sont beaucoup améliorer, même si des restes subsistent.

Ce message n’est pas pessimiste, je suis au contraire optimiste pour l’avenir (sinon je changerai de voie), mais si cette vidéo est véridique, elle montre bien la mentalité d’une partie des prêtre de ce génération.

Evidemment que la culture ambiante de la société a beaucoup joué : mai 68 et ce vent de folie et de liberté. Cela montre une Eglise qui a voulu suivre le monde et la société dans ses errements et ses égarements…

Je pense que cette vidéo est vraie, je connais beaucoup de prêtres de mon diocèse qui sont dans cette mentalité. Ils ne célèbrent pas la messe de manière quotidienne et pour eux le bréviaire est un objet bon pour les musées.

C’est la mentalité de prêtres qui veulent que les chrétiens, en puissant uniquement dans la Bible, agissent pour un monde plus juste et plus sociale. Il suffit de regarder le séminariste qui veut éveiller la conscience des jeunes, notamment vers les problèmes sociaux. Mais, même en s’appuyant sur la Bible, il oublie l’essentiel.

Mais, je ne sais pas comment l’expliquer, mais ces prêtres passent à coté de l’essentiel : le Christ. Cela se voit, ils n’aiment pas célébrer la Sainte messe.

Et maintenant, ces prêtres qui ont aujourd’hui 60 ans sont déprimés, car ils comprennent que le monde leur a échappé. Ils ne comprennent pas ces jeunes prêtres et séminaristes qui retournent vers des valeurs sûr.
Ils ne comprennent pas pourquoi les chasubles et latin sont de retour. Ils ne comprennent pas pourquoi les jeunes passent des heures devant le saint sacrement, alors que les réunions pour discuter des prochaines luttes de la JOC sont vides.

Je ne sais pas si cette vidéo est vraie, mais elle me semble vraiment réaliste, car je vois des prêtres formés par ce style de séminaire.

Le problème, pour moi est d’aimer ces prêtres, tout en corriger leurs nombreuses erreurs.

Un jeune évêque du Sud Est de la France a dit à un ami qu’il faudrait 30 ans pour redresser son diocèse. L’explication est simple, les prêtres formés dans les années 60-70 ont détruits l’Eglise, pour redresser le diocèse il faut que ces prêtres partent à la retraite.

Même avant un nombre de prêtres plus restreint, l’Eglise se relèvera, car ces prêtres qui aiment et aimeront l’Eglise de manière filiale, tout en ayant une solide formation intellectuelle et un amour de la Liturgie guident et guiderons les gens vers le Christ, Lumière du Monde.

In Christo Jesu
+ Arzur
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeMer 28 Nov 2007 - 10:31

Arzur a écrit:
Je ne sais pas si cette vidéo est vraie, mais elle me semble vraiment réaliste, car je vois des prêtres formés par ce style de séminaire.
Là est la clé de guérison des blessures de l'Église à mon sens : aimer ces prêtres... car il faut se poser la question. Comment nous aurions agit si nous avions été à leur époque de grands chamboulements sociaux ? Aurions-nous fait mieux ? N'aurions-nous pas été ébranlés aussi par toutes ces idéologies contestataires ? Même Benoît XVI admet qu'il a été aussi pris dans cette tempête sixties. Je ne leur jette pas la pierre car je sais qu'à travers tout cela, le Christ continue de mener la barque, Lui le Seul et Unique Pasteur. Et peut-être aura-t-il fallu en arriver là pour que l'Église renaisse d'un nouveau souffle de l'Esprit.

Il faut les aimer, les aider, corriger dans l'humble patience (et obéissance ! Tant que cela n'offense pas le Christ), faire prendre conscience... je sais que cela est 100 % efficace pour l'avoir expérimenté de mes propres yeux... mais cela coûte parfois cher : une réputation, beaucoup de souffrance, des persécutions, des railleries et des larmes... c'est dans la prière et nos humbles actions concrètes que nous pouvons changer les choses : mais c'est avant tout le Christ qui change les coeurs et c'est à Lui qu'il faut s'en remettre. C'est encore Lui qui les a oint malgré leurs faiblesses, les manquements, leur humanité blessé. Soyons miséricordieux comme le Seigneur nous le demande - car Lui est Miséricordieux - tout en sachant être des exemples d'amis du Christ pour eux. Et n'oublions pas que l'ambition du démon - et qui ne cesse jours et nuits - est de diviser l'Église, de nous diviser et d'accuser devant Dieu. Ne le laissons pas vaincre à cause des faiblesses de nos frères (et des nôtres !).

Union de prière,
Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Arzur
Séminariste
Séminariste
Arzur


Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeMer 28 Nov 2007 - 10:59

Merci Hélène pour ton message, tout est dit : Il fait aimer nos prêtres.

Merci beaucoup pour les conseils, personnellement je ne sais pas comment j'aurais été dans cette période troublé, mais j'aurais certainement été influencé.


Union de Prières pour nos prêtres et pour les fidèles qui souffrent.
+ Arzur
Revenir en haut Aller en bas
Christophe
Intime
Intime
Christophe


Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeMer 28 Nov 2007 - 12:17

J'adhère aussi pleinement à ton message, Hélène. Il faut aimer nos prêtres, même ceux qui appartiennent à une génération que nous avons du mal à comprendre. Comme il faut aimer nos frères chrétiens, même ceux dont les schémas mentaux peuvent nous scandaliser parfois... ;)

Que Dieu te bénisse.
Christophe
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cite-catholique.org
Zabou_the_terrible
Disciple
Disciple
Zabou_the_terrible


Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeMer 28 Nov 2007 - 14:45

Ne pas oublier non plus que mai 68 a été source de souffrance pour de nombreux prêtres...

Un mien ami prêtre de cette génération me racontait un jour les difficultés d'être jeune diacre en vue du sacerdoce à cette époque : rester ou partir ? Avec de nombreux "confrères" qui partaient sans cesse ?
Ils ne savaient plus que faire et pourtant leur Appel restait bien là : ils étaient vraiment divisés intimement parlant.

Bref, vraiment attention à nos propos et oui, aimons-les et ce avant tout !!! Surtout que beaucoup rayonnent aujourd'hui, dans leurs yeux et dans leurs actes, l'Amour du Christ, d'avoir réussi à Le suivre tant bien que mal, malgré les difficultés de l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
http://zabou-the-terrible.spaces.live.com
Arzur
Séminariste
Séminariste
Arzur


Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeMer 23 Jan 2008 - 7:01

Le reportage est bien vrai, avec tous ses commentaires. J'ai retrouvé le reportage sur un site officiel :


http://www.ina.fr/archivespourtous/index.php?vue=notice&from=fulltext&full=pr%EAtre&num_notice=1&total_notices=198

Donc ce reportage n'est pas le fruit d'une manipulation traditionaliste.

Aimons nos prêtres

In Christo Jesu
+ Arzur
Revenir en haut Aller en bas
francois
Séminariste
Séminariste
francois


Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeMer 23 Jan 2008 - 7:17

Il n'est aucun doute que ce reportage soit bien vrai.
Je l'ai vu plusieurs fois, avec nombre de mes confrères du PSG.

Il a été pour nous motif de peine et de souffrance.
Il est aussi un document pédagogique, car il nous permet de comprendre certains de nos devanciers et, par voie de conséquence, de moins les juger et, les jugeant moins, de mieux les aimer.

Il faut regarder le passé avec réalisme, mais aussi voir le temps présent avec un grand réalisme pastoral... Nous ne sommes pas toujours loin de cette conception de la vie sacerdotale...

Alors vous avez raison : il faut aimer, prier... Et rester uni au Siège de Pierre par un amour filial sans faille aucune.
Revenir en haut Aller en bas
Black Watch
Intime
Intime



Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeDim 27 Jan 2008 - 16:16

"jésus-Christ est un hippie"...je crois que je vais être malade
Revenir en haut Aller en bas
francois
Séminariste
Séminariste
francois


Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeDim 27 Jan 2008 - 16:34

Alors là, pour la bande son, les pauvres séminaristes de 1972 n'y sont pour rien !
Revenir en haut Aller en bas
Arzur
Séminariste
Séminariste
Arzur


Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeDim 27 Jan 2008 - 20:07

lol!

Nous ne pouvons pas non plus charger ces séminaristes de fautes qui n'ont pas commissent, en tout cas devant les caméras ! Rolling Eyes

Pax
+ Arzur
Revenir en haut Aller en bas
lambic
Banni
Banni
lambic


Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Faut-il encore des séminaires ?   Séminaire 1972 Icon_minitimeLun 6 Déc 2010 - 13:13

Il n'est pas nécessaire d'avoir fait des études supérieures pour rentrer au séminaire ; un jeune peut y entrer sans avoir fait d'études même sans le bac, non ?
un autre problème se pose ; comment choisir quand on ne connait rien à la "vie active"
Sans doute, il est nécessaire qu'avant de s'engager dans le Sacerdoce, les jeunes aient un métier, qu'ils l'aient pratiqué ; pas forcément après des études supérieures, mais l'apprentissage et l'usage d'un métier.

Il serait bon que les futurs prêtres aient un métier et qu'ils l'aient pratiqué. Ils seraient plus aptes à comprendre leurs paroissiens et les difficultés du monde du travail.

A l'occasion de l'année sacerdotale, trois conférences ont été animées par trois prêtres différents d'âge et de sensibilité.

Le plus âgé, avec beaucoup d'humour, a raconté ses années de petit et grand séminaire . Il a dit qu' à la fin de son parcours, il ne connaissait rien à la vie. Il a fait rire les participants par exemple en disant que l'éducation sexuelle était très peu abordée et en latin . Puis sont arrivés des hommes plus âgés, plus mûrs et peut-être moins malléables, qui connaissaient mieux la vie et cela a provoqué comme une rupture au niveau de l'enseignement dispensé jusqu'alors.

Toutes les personnes qui sont au séminaire, font des études de théologie, ce qui est normal, tout de même, ils passent un master de théologie, puis ils font des sortes de stages en diocèse, deviennent diacres et prêtres. Actuellement certains homme mariés peuvent devenir prêtre.

Quand nous commençons un travail quel qu'il soit nous ne connaissons rien de la vie en entreprise !!! seul les anciens peuvent nous en parler, quand à l'éducation sexuelle, avec internet chacun se forme !!!!

Seule l'église peut décider de ce qu'il faut faire pour les nouveaux prêtres, mais peut-on croire qu'un homme ne connaissant aucune théologie puisse être prêtre ????

Il est fort probable que les premiers disciples de Jésus, les douze, en général très jeunes, n'avaient aucune instruction ni formation intellectuelle, si l'on en croit la Bible.

Jésus lui-même, fils de charpentier et de femme au foyer, et charpentier pendant les trente premières années de sa vie, se trouvait dans la même situation. Cela ne l'a pas empêché de rassembler les foules et de les haranguer, puis de fonder une Eglise par l'intermédiaire de l'un d'entre eux, Pierre.

Nos prêtres d'hier et d'aujourd'hui ont-ils besoin pour tenir une paroisse d'un tel bagage intellectuel ? Leurs homélies sont souvent fort ennuyeuses et d'une grande banalité. Alors ?

Quant au reste de leurs missions, celles-ci n'impliquent nullement une instruction poussée. Ils doivent surtout rassembler des brebis et les conserver dans le troupeau, d'où la nécessité d'un certain charisme, point barre.

Le Catholicisme a ceci de particulier -avec les Orthodoxes- qu'il croit en la présence réelle du Christ dans le pain et le vin de l'Eucharistie. Or, ce pain et ce vin sont le mémorial de la passion, de la mort et de la résurrection du Seigneur, sacrifié pour nous tous, et leur consécration ne peut être confiée à n'importe qui, mais à un prêtre ordonné pour cela.

De nos jours, on met beaucoup l'accent sur l'importance de la formation, de l'instruction, du savoir, et pourquoi les prêtres seraient-ils des ignares incapables de se colleter aux défis terribles d'aujourd'hui? Si tel était le cas, on reprocherait à l'Eglise de ne pas former ses prêtres assez solidement dans les matières qui les incombent particulièrement: philosophie, théologie, histoire de la pensée et des idées, Saintes Ecritures, sociologie, voire l'économie et l'art... sans parler de l'action catholique ou des règles élémentaires pour faire... de bons sermons.

La population, chrétienne ou non, attend-t-elle des prêtres paroissiens qu'ils soient de fins lettrés et des spécialistes de l'économie et de la finance ?

L'intérêt retiré de leurs homélies est inversement proportionnel à l'importance de leurs connaissances intellectuelles.

On leur demande tout simplement de dispenser la "bonne parole", de s'occuper de leurs paroissiens et surtout des plus pauvres comme autrefois, plutôt que d'être des intellectuels de haute volée...Cela est réservé aux jésuites et aux dominicains.

Revenir en haut Aller en bas
Tardivel
Ami(e)
Ami(e)



Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeLun 6 Déc 2010 - 13:39

... comparer le film projeté au début de ce fil avec ceux-ci, concernant le séminaire de la Fraternité Saint-Pierre aux USA (traditionnalistes, mais en communion avec Rome): la boucle est bouclée!

http://www.sanctepater.com/2010/09/fssps-new-vocations-video-our-lady-of.html

En passant, le supérieur général de la FSSP (l'abbé Berg) qu'on voit parler au début du premier extrait, et l'abbé Ryan qu'on voit un peu plus loin, s'expriment très bien en français (mais pas dans ce film).
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
DamienH


Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeLun 6 Déc 2010 - 17:56

Je n'ai pas eu le temps de visionner la vidéo d'ouverture de ce fil, mais 72... c'est pas il y a 40 ans? Quoiqu'il se soit passé lors de ce shooting, manipulation ou autre, je ne vois pas bien le lien, presque un demi siècle plus tard, avec la prêtrise actuelle. Nombre de mes amis prêtres d'aujourd'hui ne savaient pas lire (ni forcément parler!) en 72...
Revenir en haut Aller en bas
lambic
Banni
Banni
lambic


Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeMar 7 Déc 2010 - 6:39

DamienH a écrit:
Je n'ai pas eu le temps de visionner la vidéo d'ouverture de ce fil, mais 72... c'est pas il y a 40 ans? Quoiqu'il se soit passé lors de ce shooting, manipulation ou autre, je ne vois pas bien le lien, presque un demi siècle plus tard, avec la prêtrise actuelle. Nombre de mes amis prêtres d'aujourd'hui ne savaient pas lire (ni forcément parler!) en 72...

Il n'y a effectivement aucun lien.

J'ai choisi tout simplement ce topic car c'est le seul dans le forum qui peut concerner le problème des séminaires et ceci pour éviter de créer un nouveau topic sur ce sujet. C'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
DamienH


Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeMer 8 Déc 2010 - 10:19

Je ne rebondissais pas particulièrement sur votre réactivation du sujet : je l'ai même découvert grâce a cela, et je réagissais à l'ensemble de l'échange.

Néanmoins, votre apport est intéressant et il balaie large!


Vous faites un parallèle entre érudition et intérêt de l'homélie. Je ne vois absolument pas le rapport. Vous vous contredisez d'ailleurs quand vous parlez du nécessaire charisme du prêtre, afin qu'il puisse rassembler les brebis. Et vous complétez votre propre contradiction en suggérant que les prêtres aient une vie active, professionnelle, afin de savoir de quoi est faite l'existence de leurs paroissiens. En résumé, il leur faudrait du charme et de l'expérience, du vécu pour être de "bons" prêtres... à vos yeux. Que vient donc faire l'éducation là dedans? Votre grande colère pour l'érudition et les études me semble faire plus echo à votre propre trajectoire qu'à celle des religieux, fussent-ils Jésuites ou dominicains!

Le problème, c'est que votre analyse est partiellement juste : le charisme est sans doute un plus, a condition que le prêtre ne se fourvoie pas dans une séduction facile de ses ouailles, au détriment de leur élévation. Hélas (ou tant mieux!), rien ne peut être fait pour donner du charisme à un prêtre, et il est inconcevable de reprocher à qui que ce soit d'en manquer. Pas plus que l'on ne peut reprocher à quelqu'un d'avoir un trop grand nez, ou de trop petites oreilles.
Quand à l'expérience... les prêtres qui le désirent ont un job. Un ami à moi dirige une branche d'association d'aide aux femmes en situation de prostitution. Je connais des prêtres rédacteurs en chefs de journaux, médecins, psychothérapeutes... ce n'est certes pas la norme, mais la voie est tout à fait ouverte. Mais le sacerdoce ne concerne pas ces activités. Il concerne l'invisible, l'indicible. Si ce genre d'expérience peut sembler donner plus de corps lors d'une confession, cela n'agira en rien au niveau de l'âme et de la salvation. Se sont des registres totalement différents, et choisir d'être prêtre, s'est se positionner clairement pour le registre spirituel. Encore faut-il croire que cette dimension existe : en effet, sans elle, il ne reste en apparence qu'une illégitimité de posture.

De la à exiger ou à provoquer cela dans la vie de tout prêtre... je crois que c'est une vision très simpliste des choses, pardonnez-moi encore. Qu'un psy termine une thérapie pour pouvoir exercer, cela me semble logique. Mais je ne vais pas exiger qu'en sus, il sache démonter un pneu, ou utiliser un ordinateur. Je n'exigerai pas plus de mon garagiste qu'il ai fait une thérapie, même si dans les deux cas, l'enrichissement personnel des sujets serait certain!
Aujourd'hui, nos prêtres sont reliés à internet, ils gèrent les fonds paroissiaux, il vivent plus près (la fonction se désacralisant, hélas) des gens. Il sont bien moins déconnectés que vous l'imaginez. Si là dessus, on ajoute la libre possibilité de travailler ou de s'engager dans une activité ou une autre, je crois que ce réalisme social et pratique du prêtre existe bien.
Le reste tient à l'intentionnalité du prêtre, à sa sensibilité propre, à son intelligence, à sa sincérité... autant de chose qui, comme le charisme, ne se commandent pas!
Revenir en haut Aller en bas
lambic
Banni
Banni
lambic


Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: La disponibilité des prêtres   Séminaire 1972 Icon_minitimeMer 8 Déc 2010 - 12:34

DamienH a écrit:

Quand à l'expérience... les prêtres qui le désirent ont un job. Un ami à moi dirige une branche d'association d'aide aux femmes en situation de prostitution. Je connais des prêtres rédacteurs en chefs de journaux, médecins, psychothérapeutes... ce n'est certes pas la norme, mais la voie est tout à fait ouverte.


j'ai bien ri en lisant ce passage de votre longue intervention !

En effet, combien de fois a-t-on lu dans les sujets concernant le célibat des prêtres, qu'il ne fallait certainement pas y renoncer car, les pauvres, ils ont déjà trop de travail à s'occuper de toutes leurs paroisses (parfois une dizaine à la campagne notamment bretonne) qu'ils ne peuvent absolument pas avoir la charge, en plus, de femme et enfants !

Comme quoi, les avis divergent terriblement sur ce sujet brulant, mais je ne suis pas sûr de ne pas vous lire un jour dans un autre topic, écrire exactement le contraire concernant la disponibilité des prêtres....
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
DamienH


Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeMer 8 Déc 2010 - 14:33

Vous pouvez rire, c'est toujours ça de pris. Mais il ne s'agit en aucun cas de mon avis, mais de faits.

Et votre envie de polémiquer pour polémiquer vous fait taper de tous bois et dans toutes le directions... on parlait séminaire et vie active, et vous voila à la charge sur les emplois du temps et le célibat. Si je vous réponds sur ces thèmes, vous embrayerez sur quoi? La pédophilie et les outrageuses richesses du Vatican?

Et si votre espoir est que je me "contre-dise", lisez d'abord ce que je "dis", au lieu de commencer par être "contre".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitimeJeu 9 Déc 2010 - 3:26

On ne choisis pas d'être prêtre, on est appelé à le devenir par l'Église. C'est l'Église qui consacre et qui appelle, le séminariste doit se plier aux règles et personne ne l'oblige à demander à entrer au séminaire. Il va bien falloir que certaines arrivent à comprendre cela, l'Église n'est ni une démocratie, ni une entreprise du cac40. La prêtrise n'est pas un "métier comme un autre", c'est un service et les petites revendications mercantiles, que les séminaristes se les gardent.

Quand on voit cette vidéo, on ne se demande plus pourquoi ces curés gauchistes avec l'aval de la curie évidement, ont réussis à faire fuir les fidèles. Mais continuez à trouver des justifications sur ces pauvres gauchistes, en attendant pendant que les églises du rite ordinaire se vident, les églises du rite extraordinaire se remplissent de plus en plus et ce retour à la Tradition n'est pas pour me déplaire au contraire.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Séminaire 1972 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Séminaire 1972
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Église-
Sauter vers: