Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Séminaire 1972

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Séverine
Nouveau
Nouveau



Séminaire 1972 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 - Page 3 Icon_minitimeDim 19 Déc 2010 - 18:07

La beauté est indiscutable... Parce qu'elle est tellement subjective ! Sur ce sujet nous ne pourrons faire avancer quoi que ce soit. Oui c'est beau, le français aussi, ce matin nous avions une célé d'enfants 2/7 ans (sans eucharistie) nous avions choisi des chants gais et tapé dans les mains, c'était beau aussi ! Même si c'était faux, même si nous n'avons pas d'orgue, même si la guitare et la flûte n'étaient pas toujours ensemble et que la chanteuse avait parfois du mal à se caler... Mais c'était beau de voir tous ces petits enfants réunis sous le grand crucifix qui écoutaient avec plaisir à défaut de chanter. Chacun verra la beauté dans ce que ses émotions lui évoquent. Pour moi c'est de voir les enfants grandir dans une communauté paroissiale vivante, même si notre niveau musical est médiocre Embarassed

Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
DamienH


Séminaire 1972 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 - Page 3 Icon_minitimeLun 20 Déc 2010 - 9:23

Outre un impossible débat sur la beauté, je parle essentiellement de la fonction sacrée du langage, et de la profondeur particulière de cette fonction, profondeur originelle du latin. Si un rituel vise à unir en communion le visible et l'invisible, dans un but donné et positif (élévation de l'âme, guérison, purification, prière...) on peut dire qu'un tel rituel possède une dimension clinique. Et d'un point de vue clinique, le latin possède un effet plus "fort", un spectre plus large et mieux adapté à cette union. Comme si les "tuyaux", pour faire circuler du contenu sensible dans les deux sens, étaient plus larges.

Après, je suis bien d 'accord que la beauté de l'union de prière, du partage de vie dans l'instant, tout ça se joue plus au niveai local, et dans la langue du coin. Que les enfants (par exemple) se réunissent autour d' l'autel dans un cadre sacré renforcé, pour y célébrer la joie et l'Amour du père avec des mots à eux, c'est essentiel! La beauté universelle est là, bien plus que dans un choix linguistique!

Amitiés in christo,



Damien
Revenir en haut Aller en bas
lambic
Banni
Banni
lambic


Séminaire 1972 - Page 3 Empty
MessageSujet: les chants de Taizé   Séminaire 1972 - Page 3 Icon_minitimeMar 28 Déc 2010 - 13:21

Je suis allé assez souvent à Taizé après être passé par Paray le Monial. J'aime beaucoup les chants des jeunes qui fréquentent ce site eucuménique à tel point que j'ai téléchargé sur iTunes une bonne douzaines de ces chants et je les écoute souvent sur ma chaîne hifi.

Il y a là-bas une ambiance qu'on ne retrouve nulle part ailleurs, sauf peut être aux JMJ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Séminaire 1972 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Séminaire 1972   Séminaire 1972 - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Séminaire 1972
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Église-
Sauter vers: