Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Réflexion sur la science de Dieu

Aller en bas 
AuteurMessage
veilleur
Ami(e)
Ami(e)
veilleur


Réflexion sur la science de Dieu Empty
MessageSujet: Réflexion sur la science de Dieu   Réflexion sur la science de Dieu Icon_minitimeJeu 31 Jan 2008 - 5:52

Bonjour à tous,

Ce qui suit ne doit pas être pris pour argent comptant, car la vérité est dans l'Evangile et dans la tradition de l'Eglise qui enseigne la Vérité tirée de l'Evangile.

Je m'efforce juste de faire partager ce qui me semble et aimerais que l'Eglise se penche sur ce qui suit afin de l'affirmer ou l'infirmer à la lumière du Saint Esprit.

Nul ne peut prédendre posséder la Vérité. On adhère à la Vérité ou on la rejette, mais on ne la possède pas.

_______________________________________________

on trouve dans le livre des proverbes qu'il faut chercher la science pour acquérir la sagesse. Il s'agit ici de la science de Dieu qui est bien sur au-delà de la science humaine mais qui la contient.

la science est bonne si elle cherche la vérité pour des applications édifiantes, mais elle est scandaleuse lorsqu'elle cherche à falsifier la vérité ou cherche des applications destructrices.

Jésus : "celui qui entend la Vérité entend Ma Voix"

Mieux vaut un reproche à un sage que cent coups de bâtons sur le dos d'un sot.

Ecoutes les reproches, mais fuis les flatteries déstinées à te perdre.


Nous sommes soldats du Christ, et c'est vraiment une guerre que nous devons mener quotidiennement contre nos passions.

Nous devons constamment mener une lutte contre nos défauts, se relever chaque fois que nous tombons avec détermination et ne pas se glorifier du chemin parcouru. Jésus : "celui qui met la main à la charrue et regarde en arrière n'est pas digne de Moi".


Il n'y a rien à ajouter à l'évangile qui contient entièrement la Vérité mais tous les volumes du mondes ne suffiraient pas à extraire la Vérité contenue explicitement et implicitement dans l' Evangile.

Il n'existe q'un seul principe dans l'univers.

Dieu est trop simple pour être compris...


Comment Peut-on dire dans l'évangile par rapport à l'enfance de Jésus qu'Il grandissait en sagesse, Lui qui Est la Sagesse Eternelle?

Jésus a du apprendre à apprivoiser Sa nature humaine. En aimant Sa nature humaine, il a aimé l'humanité toute entière et a eu pitié d'elle.

Les pensée de l'homme n'agissent que sur sa conscience, les pensées de Dieu prennent vie.

Si Dieu cessait de concevoir la pensée de l'existance du monde, le monde ne serait plus.

seul Dieu EST.

Nous ne faisons que subsister sur terre par notre corps et notre âme vit par l'escence de Dieu.

La fidélité de Dieu signifie que toutes les décisions de Dieu sont éternelles. Dieu aurait put dire après la chute d'Adam et Eve : "ça n'a pas marché, on efface tout et on recommence". Cela est inconcevable pour Dieu.

La seule exception à la fidélité de Dieu s'appelle la miséricorde mais elle n'est pas née d'elle même. elle a été gagnée par Jésus-Christ en coopération avec la Saint Vierge qui a versée toutes les larmes de son corps en voyant son Fils chéri torturé sous ses yeux.

Au cours de la sainte agonie de Notre Seigneur, il y eu un combat entre la justice et la miséricorde de Dieu. Ce combat mené par Jésus a été si violent qu'un homme ordinaire serait mort plusieurs fois pour soutenir cette lutte spirituelle. La Miséricorde a eu le dessus.

l'Amour est une relation dynamique de donner ce qu'on reçoit sans rien garder pour soi (l'électricité n'est efficace que si elle circule).

Aimes ton prochain comme toi-même.

Nous devons nous aimer nous-même comme étant aimé de Dieu et comme étant l'image de Dieu. L'Amour du prochain est l'extension de l'amour de soi.

Le bonheur parfait ne se trouve qu'en cherchant le bonheur de l'autre.

La liberté est une arme à double tranchant car elle implique la responsabilité de nos actes.

On ne peut aimer que si l'on est libre. L'Amour ne supporte pas la contrainte.

Si Dieu nous dévoilait Sa gloire ici-bas, nous serions soumis à Lui de fait. Dieu voile sa gloire aux hommes par respect pour notre liberté.

Notre liberté à un prix inestimable. Par notre liberté, Dieu nous donne Sa confiance. Ne trahissons pas la confiance que Dieu nous donne. Mesurons la chance que nous avons d'avoir la confiance de Dieu, créateur de l'univers.

Si vous saviez avec quelle délicatesse Dieu attire les âmes à Lui. Dieu respecte infiniment notre liberté. Dieu attire les âmes à Lui en envoyant des signes que nous pouvons voir si nous sommes attentifs et faisons preuve de discernement. Cela peut-être une rencontre, un appel téléphonique, un paysage, une situation, une pensée qui nous émeut, une épreuve qui nous convertit.

Dieu a créé l'homme pour qu'il apprenne à Le connaître et L'aimer.
Dieu a également créé l'homme pour combler les rangs laissé vides par les anges déchus. Le monde s'arrêtera lorsque le nombre sera atteint.

Nous pouvons connaître Dieu à travers son oeuvre (la nature), mais surtout à travers son image (l'homme).

La beauté n'est pas relative à l'individu, mais une valeur universelle. Ce qui est beau élève l'âme.

L'homme aussi parfait qu'il puisse être ne pourra être plus que l'image de Dieu. Si ce reflet est conforme à Dieu, Dieu se reconnaîtra dans son reflet et viendra vivre en lui.

L'homme étant en état de grâce est comparable à une graine profitant des rayons du soleil.

Lorsque l'homme, par un pêcher grave se coupe de la grâce divine, c'est comme s'il se coupait du soleil en faisant de l'ombre.

Dieu cherche en nous ce qui est de Lui.

Pourquoi devons-nous pardonner à nos ennemis?

Personne sur terre n'est totalement innocent et celui qui refuse de pardonner sera condamné pour ses propres fautes.

En admettant même qu'un homme soit parfait, il ne pourra rendre à Dieu ni même à ses parents ce qu'il a reçu. Plus on reçois de grâces de Dieu, plus on Lui est redevable.


Voir plus loin.

Celui qui vise le purgatoire risque l'enfer.
Celui qui vise le ciel risque le purgatoire.
Celui qui devance les désirs de Dieu conquiert le ciel.

Le temps est relatif.

Pour Dieu, le passé et l'avenir sont le présent éternel. Une petite comparaison :

Considérons la construction d'un puzzle. Les pièces sont placées sur le puzzle à un instant donné mais sont présentes sur le puzzle. Les instants de la vie de Jésus-Christ sont présents continuellement devant Dieu.

Lorsque le prêtre célèbre le Saint Sacrifice de la messe, il rend présent la passion de Notre Seigneur devant son Père et suscite la miséricorde de Dieu.

La miséricorde (etymologiquement les entrailles de Dieu) et le fait que Dieu soit ému jusqu'aux entrailles en notre faveur devant le sacrifice de son Fils.

Les pensées de l'hommes n'agissent que sur sa conscience, les pensées de Dieu prennent vie. Si Dieu cessait de concevoir la pensée de l'existance du monde, le monde ne serait plus.

Dieu est fidèle, toutes ses décisions sont éternelles contrairement à l'homme qui avance à tâton.

le pêcher (etymologiquement manquer la cible) est le fait de confondre le bien réel avec un bien apparent (le mal).

La vertu est l'art d'utiliser nos facultés à bon escient, de mettre chaque chose à sa place (un homme qui est sage à ses propres yeux place son orgueil en lui-même et se détruit, un homme qui se nourrit de la sagesse de Dieu place son orgueil dans sa Foi).

Le pêcher provoque une résistance à Dieu.

Lucifer à pêché par "excès de pureté".

Les anges avant leur épreuve ignoraient l'étendu de la gloire de Dieu.

Dieu a présenté Son projet de la création de l'homme, et Lucifer s'est révolté en disant "je ne peux admettre un esprit enfermé dans de la matière, je ne servirai pas!" Un tires des anges le suivit et saint Michel Archange s'est alors levé et s'est exclamé "Qui est comme Dieu?!". Il y eu un effroyable combat et l'armée de Saint Michel rchange eu le dessus. Dieu créa alors l'enfer qui est au centre de la terre et y enferma les anges déchus pour l'éternité.

Les anges découvrirent alors l'étendue infinie de la gloire de Dieu et s'exclamèrent dans une sainte frayeur : "Saint!, Saint!, Saint! est le seigneur, le Dieu des Armées!".

Seul Dieu dans son génie infini est capable de retourner le mal contre lui-même et de mettre ses effets au service du bien. C'est en cela que nous pouvons dire : "heureuse faute qui nous a valu une telle rédemption" (l'incarnation de Dieu n'était pas automatique. Si l'homme n'avait pas chuté, Dieu n'aurait pas eu besoin de se faire l'un des notres, mais nous n'aurions pas étés appelés fils de Dieu).

Une tentation (effet du mal), lorsqu'elle est vaincue nous vaut du mérite (effet du bien).

La notion du mérite à suscité dans l'église beucoup de controverse.


Le mérité est uniquement valu par l'Amour donné.

Une bonne action, si elle est faite avec beaucoup d'amour gratuit nous vaudra beaucoup de mérite.
La même bonne action, si elle est faite à contre coeur ou pour une vaine gloire aura peu de mérite.

La même bonne action, si elle est faite avec une mauvaise intention pourra nous valoir un châtiment (l'hypocrisie).

Sainte Thérese de Lisieu prenait soin de faire les petites actions avec un grand Amour (faire grandement les petites choses vaut mieux que faire petitement les grandes choses).

Ainsi, le mérite est impossible à mesurer pour l'homme, mais seulement pour Dieu.


L'obéissance.

Doit-on obéir à nos responsables?

Toute autorité est concédée par Dieu. Jésus lui-même, créateur du monde s'est soumis à ses parents et aux lois en vigueurs à Son époque.

"Je suis la servante du Seigneur" à répondu la Sainte Vierge à l'ange.

Un véritable chef n'est pas propriétaire de sa fonction mais serviteur de sa fonction. Ainsi, le Très Saint Père, le Pape n'est pas propriétaire de l'Eglise mais le premier serviteur de l'Eglise.

Jésus lui-même qui possède le monde s'est fait le plus humble serviteur : "les oiseaux ont des nids, les loups ont des tanières et le Fils de l'Homme n'a pas une pierre pour poser sa tête".

Le méchant considère que la vie n'a pas de sens, que la vie est un jeu.Il découvre sa vie avec le regard de Dieu après le passage. Il se condamne alors lui-même en fuyant cette lumière et se retrouve en enfer.

Ce n'est pas Dieu qui condamne l'âme à l'enfer, elle se condamne elle-même en refusant la miséricorde de Dieu.

Dieu souffre le martyr en voyant tant d'âmes se perdre. La sainte Vierge disait lors de l'une de ses apparitions : "les âmes pleuvent en enfer comme les feuilles mortes en automne."

Aimer ses ennemis, c'est compatir à la souffrance de Dieu devant ce désastre, et tout faire pour convertir les pêcheurs même au péril de notre vie.

Chercher à être et non à avoir.

Ce que nous sommes restera, ce que nous avons restera sur terre.

A vouloir posséder une chose, c'est la chose qui nous possède.

Il est légitime de disposer de ses bien, mais il est condamnable de les posséder.

Que celui qui a du superlu le partage, et il s'enrichira pour le ciel. Celui qui donne, reçoit en donnant.

L'argent doit être considéré comme un vulgaire outil mais un très mauvais maître.

Nous devons obéir à toutes les lois justes dans la mesure ou elles ne portent pas atteinte à notre Foi (si chacun fait sa loi, où irait-on?).

La tentation de Judas l'iscariote était de vouloir faire de Jésus un messie politique.

Les prophéties ne sont pas faites pour nous faire peur. Ce ne sont pas des fatalités. C'est la manière que Dieu utilise pour nous dire : voyez ce qui vous attend SI vous persistez dans cette voie.

Considérons un conducteur traversé par un courant électrique. Si le conducteur est pur, le courant passe librement. Si le conducteur est résistant, le courant provoque de la chaleur.

La chaleur dans ce cas correspond à la souffrance de l'âme libérée du corps sous l'action de Dieu.

Tant que nous vivons sur terre, nous n'éprouvons pas cette souffrance et pouvons toujours revenir en arrière.

La vie sur terre est comparable à un potier qui tourne un vase. Tant que le vase n'est pas passé au four, le potier peut lui donner la forme qui lui plait. Une fois que le vase est passé par le feu, il garde sa forme définitive. sa capacité correspond alors à notre capacité à aimer qui sera comblé au paradis.

L'âme est composée de sept niveaux dont le plus élevé, la pointe de l'âme est reliée à Dieu. La plupart des hommes vivent en périphérie de leur âme. Le ciel comporte également sept niveaux (sept pays, sept planètes, je ne saurais le dire), l'âme ayant atteint le septième niveau de son âme ira au paradis au plus près de Dieu.

L'ascention de niveau en niveau se fait par la méditation contemplative où l'âme se laisse transformer dans une passivité positive par le Saint Esprit. La charité alors ne coùte plus à l'âme et devient spontanée. L'âme à cet état souffre même de ne pouvoir exercer la charité autant qu'elle le voudrait.


la vie du monde est basée sur le même modèle que la vie d'un homme.
L'enfance du monde par de la création de l'homme jusqu'à l'avènement de Jésus-Christ.
L'adolescence du monde va de la résurection de Jésus-Christ jusqu'à la fin des mauvais temps.
l'âge adulte du monde est la période de la fin des mauvais temps à la fin du monde.

L'enfant réagit selon ses caprices
L'adolescent réagit selon ses impressions et ses émotions
L'adulte réagit en actes et en vérité.


Dieu ne nous sauve pas sans notre contribution.

Jésus n'a pas donné à manger aux foules en tirant la nourriture du néant, mais il s'est servi de ce qu'on lui a donné (la maigre contribution humaine : quelques pains et quelques poisons) pour les multiplier et rassasier les foules.

Dieu utilise le même principe pour la conversion. Nous avons une petite part à notre charge et Dieu fait le reste.


S'il arrive qu'une personne soit convertie à son insu (au départ), c'est toujours grâce à la prière de quelqu'un. Ainsi nous sommes responsables les uns des autres et c'est pour cela qu'il est si important d'avoir des communautés contemplatives pour prier Dieu de convertir les pêcheurs.


Il est très important que les chrétiens prient pour les conversions (surtout pendant la messe) pour que ces prières soient recueillies entre les mains de Dieu pour qu'Il agisse et fasse fondre les coeurs les plus endurcis.
_________________________________________________________

Mon Dieu

Vous êtes si Bon que vous vous donnez en nourriture et en boisson d'une ineffable suavité à notre âme.

Merci mon Dieu pour cet immense privilège auquel les anges n'ont pas accès, qui ne peuvent Vous appeler leur Père et ne peuvent soutenir l'Eclat de votre Gloire.

Faites Mon Dieu que les grâces que nous recevons dans ce sacrement incomparable porte beaucoup de fruits pour édifier Votre royaume et réunir tous vos enfants en une seule famille conduite par Vous, notre seul Berger.

Qu'il en soit ainsi.


Dernière édition par veilleur le Ven 4 Fév 2011 - 6:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Etrigan
Disciple
Disciple
Etrigan


Réflexion sur la science de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur la science de Dieu   Réflexion sur la science de Dieu Icon_minitimeJeu 31 Jan 2008 - 8:19

Je trouve votre texte magnifique et je me demande d'où vous tirez toutes ces choses.

En vous lisant, je réalise l grand chemin qui me reste à accomplir.

Néanmoins, j'aimerais pointer quelques éléments.

Ainsi, vous dites :

"Dieu en prenant conscience de Lui-même engendre le Fils qui Est la conscience de Dieu. L'Esprit Saint Est la relation d'Amour entre le Père et le Fils.

Comment Jésus pouvait-il dire "Mon Père est plus grand que Moi"?

La nature divine de Dieu est plus grande que Sa nature humaine."

Cela ne correspond pas à l'orthodoxie de la Trinité. Je vous renvoie ici pour plus de précisions : http://ephata.actifforum.com/sur-la-foi-f1/filioque-et-trinite-t857.htm

"Dieu souffre le martyr en voyant tant d'âmes se perdre. La sainte Vierge disait lors de l'une de ses apparitions : "les âmes pleuvent en enfer comme les feuilles mortes en automne."" : selon-vous, qu'est-ce qui conduit en Enfer ?

Enfin, "L'âme est composée de sept niveaux dont le plus élevé, la pointe de l'âme est reliée à Dieu. La plupart des hommes vivent en périphérie de leur âme. Le ciel comporte également sept niveaux (sept pays, sept planètes, je ne saurais le dire), l'âme ayant atteint le septième niveau de son âme ira au paradis au plus près de Dieu.

L'ascention de niveau en niveau se fait par la méditation contemplative où l'âme se laisse transformer dans une passivité positive par le Saint Esprit. La charité alors ne coùte plus à l'âme et devient spontanée. L'âme à cet état souffre même de ne pouvoir exercer la charité autant qu'elle le voudrait." : d'où tirez-vous cela ?
Revenir en haut Aller en bas
http://menon.canalblog.com/
veilleur
Ami(e)
Ami(e)
veilleur


Réflexion sur la science de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur la science de Dieu   Réflexion sur la science de Dieu Icon_minitimeJeu 31 Jan 2008 - 8:57

Cher Etrigan,

j'ai lu le texte pointé par votre lien et je n'ai pas trouvé d'incohérence avec le texte tel que je l'ai exprimé. Les trois personnes divines sont bien trois dimensions personifiées du Dieu unique. Cepandant, il est très difficile, voir impossible d'exprimer parfaitement par des mots une si grande réalité.

Pour ce qui est de mes références, je les ai puisées essentiellement dans les écrits de Sainte Thérèse d'Avila "Je veux voir Dieu", commentés par le père Marie-Eugène de Jésus, mais également par un long cheminement de méditation et d'oraison.


Dernière édition par le Jeu 31 Jan 2008 - 9:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Réflexion sur la science de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur la science de Dieu   Réflexion sur la science de Dieu Icon_minitimeJeu 31 Jan 2008 - 9:00

Etrigan a écrit:
"Dieu en prenant conscience de Lui-même engendre le Fils qui Est la conscience de Dieu. L'Esprit Saint Est la relation d'Amour entre le Père et le Fils.

Comment Jésus pouvait-il dire "Mon Père est plus grand que Moi"?

La nature divine de Dieu est plus grande que Sa nature humaine."

Cela ne correspond pas à l'orthodoxie de la Trinité. Je vous renvoie ici pour plus de précisions : http://ephata.actifforum.com/sur-la-foi-f1/filioque-et-trinite-t857.htm
Ce n'est effectivement pas orthodoxe à la Doctrine Catholique. Dieu ne prend pas soudainement conscience de Lui-même. Le Fils est le Verbe de Dieu depuis toute éternité, non pas créé mais engendré.

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Réflexion sur la science de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur la science de Dieu   Réflexion sur la science de Dieu Icon_minitimeJeu 31 Jan 2008 - 9:03

veilleur a écrit:
Pour ce qui est de mes références, je les ai puisées essentiellement dans les écrits de Sainte Thérèse d'Avila "Je veux voir Dieu", commentés par le père Marie-Eugène de Jésus, mais également par un long cheminement de méditation et d'oraison.
Je veux voir Dieu n'est pas un ouvrage de Thérèse d'Avila mais de Père Marie-Eugène de l'Enfant Jésus.

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
veilleur
Ami(e)
Ami(e)
veilleur


Réflexion sur la science de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur la science de Dieu   Réflexion sur la science de Dieu Icon_minitimeJeu 31 Jan 2008 - 9:14

Hélène a écrit:
Etrigan a écrit:
"Dieu en prenant conscience de Lui-même engendre le Fils qui Est la conscience de Dieu. L'Esprit Saint Est la relation d'Amour entre le Père et le Fils.

Comment Jésus pouvait-il dire "Mon Père est plus grand que Moi"?

La nature divine de Dieu est plus grande que Sa nature humaine."

Cela ne correspond pas à l'orthodoxie de la Trinité. Je vous renvoie ici pour plus de précisions : http://ephata.actifforum.com/sur-la-foi-f1/filioque-et-trinite-t857.htm
Ce n'est effectivement pas orthodoxe à la Doctrine Catholique. Dieu ne prend pas soudainement conscience de Lui-même. Le Fils est le Verbe de Dieu depuis toute éternité, non pas créé mais engendré.


Je n'ai pas dit que Dieu prenait "subitement" conscience de lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Réflexion sur la science de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur la science de Dieu   Réflexion sur la science de Dieu Icon_minitimeJeu 31 Jan 2008 - 9:18

Votre formulation porte à croire que le Fils n'est pas de toute éternité mais que Dieu l'engendre comme dans un début de quelque chose. La prise de conscience sous tend que le Fils n'est pas de toute éternité et que le Père l'a engendré en prenant conscience du Fils. Si j'utilise le mot soudainement, c'est que votre formulation donne un début (comme temporel) à l'apparition du Fils au sein de la Trinité.

Cordialement,
Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Etrigan
Disciple
Disciple
Etrigan


Réflexion sur la science de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur la science de Dieu   Réflexion sur la science de Dieu Icon_minitimeJeu 31 Jan 2008 - 9:28

Veilleur, vous oubliez en effet que le Fils = le Logos. Le Fils, c'est la Parole de Dieu. La Parole a toujours été, depuis l'éternité, puisqu'elle est de Dieu. Elle est expression même de Dieu. Dieu/Fils et Esprit sont chacun Dieu en totalité car il ne saurait y avoir de pensée sans parole et de Parole sans Bouche pour la proférée. L'Esprit Saint procède toutefois uniquement de Dieu et de la Parole puisque il concrétise l'action même de la parole dite.

Dieu est ; il parle ; sa parole est efficiente.
Revenir en haut Aller en bas
http://menon.canalblog.com/
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Réflexion sur la science de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur la science de Dieu   Réflexion sur la science de Dieu Icon_minitimeJeu 31 Jan 2008 - 9:32

Etrigan a écrit:
car il ne saurait y avoir de pensée sans parole et de Parole sans Bouche pour la proférée.
J'utiliserais le mot "prononcer" plutôt que proférée... mais c'est purement par sensibilité...

J'aime beaucoup cette parole de Jean de la Croix : "Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils, et dans un éternel silence, Il l'a prononce toujours".

I love you

Cordialement,
Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)


Dernière édition par le Jeu 31 Jan 2008 - 10:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
veilleur
Ami(e)
Ami(e)
veilleur


Réflexion sur la science de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur la science de Dieu   Réflexion sur la science de Dieu Icon_minitimeJeu 31 Jan 2008 - 9:48

Je ne conteste pas vos réactions quand à la formulation. Le Fils est engendré par le Père depuis toute éternité. Dieu est en dehors du temps car le temps a été créé par Dieu. C'est la limite du langage qui est incapable de saisir pleinement une telle réalité.

C'est le propre d'un mystère qui est une réalité que l'on aura jamais fini de découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Réflexion sur la science de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur la science de Dieu   Réflexion sur la science de Dieu Icon_minitimeJeu 31 Jan 2008 - 10:27

Tout à fait veilleur. Ce Mystère est si grand, on ne peut mettre la Trinité dans nos petites têtes. C'est important de le reconnaître. Voilà pourquoi il nous est donné le Magistère de l'Église et la Tradition des Pères qui ont élaboré à ce sujet à partir des Écritures afin de nourrir notre propre réflexion qui elle doit s'ajuster à l'orthodoxie de la Doctrine. Voilà le lieu où nous devons puiser notre réflexion pour être sûrs de ne pas nous laisser égarer par nos illusions trompeuses et/ou nos fantaisies. L'Église est si riche d'enseignements à ces propos que nous n'aurions pas assez de toute une vie pour les "maîtriser"... nous aurons l'éternité pour contempler ce Mystère dans le Face à face.

Fraternellement,
Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Etrigan
Disciple
Disciple
Etrigan


Réflexion sur la science de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur la science de Dieu   Réflexion sur la science de Dieu Icon_minitimeJeu 31 Jan 2008 - 10:54

Bon, j'espère que d'autres voudront bien commenter vos propos qui sont très riches. En tout cas, je tacherais d'y revenir.
Revenir en haut Aller en bas
http://menon.canalblog.com/
veilleur
Ami(e)
Ami(e)
veilleur


Réflexion sur la science de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur la science de Dieu   Réflexion sur la science de Dieu Icon_minitimeJeu 7 Oct 2010 - 11:50

Pas d'autre réaction?
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
DamienH


Réflexion sur la science de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur la science de Dieu   Réflexion sur la science de Dieu Icon_minitimeVen 8 Oct 2010 - 8:24

Ben, deux ans plus tard, je ne saurais pas trop par ou commencer! Votre texte balaye si large et embrasse tant de sujets, qu'en extraire un morceau pour rebondir, après tout ce temps...

Ce qui m'intéresserait, tout en me donnant éventuellement la possibilité de participer à votre réflexion, ce serait que vous nous disiez quelles sont, aujourd'hui, avec le recul et les évolutions (maturations) que la vie nous propose, les cinq lignes qui vous sont les plus chères, les plus importantes dans votre message.
Et éventuellement quels seraient, s'il y en a, les points sur lesquels votre regard à changé.

Cela réactiverait le débat avec du neuf venant de vous, en le remettant à l'ordre du jour.


Amitiés in Christo,



Damien
Revenir en haut Aller en bas
veilleur
Ami(e)
Ami(e)
veilleur


Réflexion sur la science de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur la science de Dieu   Réflexion sur la science de Dieu Icon_minitimeLun 11 Oct 2010 - 7:09

Citation :
---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour Dieu, le passé et l'avenir sont le présent éternel. Une petite comparaison :

Considérons la construction d'un puzzle. Les pièces sont placées sur le puzzle à un instant donné mais sont présentes sur le puzzle. Les instants de la vie de Jésus-Christ sont présents continuellement devant Dieu.

Lorsque le prêtre célèbre le Saint Sacrifice de la messe, il rend présent la passion de Notre Seigneur devant son Père et suscite la miséricorde de Dieu.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je dirais plus aujourd-hui :
lorsque nous nous remémorons un fait douloureux ou joyeux, nous ressentons les mêmes sentiments que la première fois. Je pense que l'éternité ressemble à cela.

Je pense que chaque fois q'une messe est célébrée, Dieu le Père produit la même miséricorde qu'au jour historique de la passion pour cette raison. Je pense que les sentiments ou états d'âme sont en dehors du temps.

Cela dit, je peux me tromper.
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
DamienH


Réflexion sur la science de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur la science de Dieu   Réflexion sur la science de Dieu Icon_minitimeVen 15 Oct 2010 - 17:56

Bonsoir,

l'a-temporalité du divin, je partage et j'ai peu a ajouter. Je crois cependant que le puzzle dépasse les événements Christiques, et que le seigneur n'a d'intérêt ni dans l'ordre des pièces, ni dans leur agencement (pour réaliser quelque image). C'est l'illusion du temps (et une vaine quête humaine de sens dans la trame du divin) qui nous amène à penser que le temps pourrait être causal et linéaire : en d'autres termes, que les pièces du puzzle ont un ordre quelconque, visant à représenter quoi que ce soit... ayant sens pour "nous", créatures.

En revanche, je ne pense pas que les états d'âme, ni les sentiments soient "hors du temps". Je vous rejoins donc encore : dans ou hors l'eucharistie, la flamme éphémère du sentiment humain, des passions, n'est que le pâle reflet de ce que l'éternité peut être... feu de paille contre rayonnement d'un soleil immortel.

Et moi aussi, je me trompe... avec une certitude absolue! Je ne sais rien, et ne suis personne pour en parler! Embarassed
Spéculations d'une âme en quête...
Revenir en haut Aller en bas
veilleur
Ami(e)
Ami(e)
veilleur


Réflexion sur la science de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur la science de Dieu   Réflexion sur la science de Dieu Icon_minitimeVen 4 Fév 2011 - 7:13

Merci DamienH pour votre réaction.

Concernant l'image du puzzle, certe c'est une image imparfaite. Ce que je voulais dire c'est que Dieu depuis toute éternité à conçu le projet de l'humanité. Il a prévu chaque chose qui est confirmé par la réalité effective dans le temps de ce qu'Il avait prévu. De sorte qu'il y a dans le projet de Dieu des êtres en puissance qui sont incarnés dans le temps.

Pour l'image de l'électricité, je pourrais emplyer le terme de commerce d'Amour entre Dieu et les âmes. Un commerce par définition est un échange. Dieu donne son Amour à l'homme qui doit produire des fruits et retourner à Dieu.

J'ai supprimé le passage sur la sainte trinité car étant un mystère insondale, il est impossible à l'homme de se l'approprier.

Je voudrais par contre ajouter un passage sur la création.

La création de Dieu est une création ordonnée qui ne supporte pas la contradiction.

La création comporte cinq classes de créatures :

- les anges
- le monde minéral
- le monde végétal
- le monde animal
- l'homme sommet de la création

ces classes interagissent entre elles dans une harmonie parfaite.

Le monde minéral est un monde inerte qui sert de support à la création.

Le monde végétal est la première forme de natrure vivante. les végétaux se nourissent du monde minéral et le transforment en nature végétale.

Le monde animale est la deuxième forme de vie. Les animaux se nourrissent du monde végétal et le transforment pour leur subsistance. Je suis persuadé que la mort n'existant pas avant le pécher originel, les animaux ne se mangeaient pas entre eux.

L'homme non plus ne devait pas non plus manger de chair animale avant le premier pécher.

Le pécher originel fait entrer la mort dans la création. Nous constatons que part son libre arbitre, l'homme influe sur l'harmonie de la création.

Les anges sont les intendants de la création et tirent leur puissance de Dieu. Mais leur action peut aussi être favorisée ou freinée par le libre arbitre des hommes. Ils se nourissent des bonnes pensées et des prières des hommes qui leur permet d'augementer leur puissance. A l'inverse, les démons se nourrisent des mauvaises pensées, des hommes qui leur donnent un plus grand pouvoir destructeur pour la perte des âmes et pour semer le désordre dans la création.

Ainsi par le nombre et l'intensité des prières faites à Dieu, nous participons à l'économie divine à travers la communion des saints qui fonctionne comme le principe des vases communicants.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Réflexion sur la science de Dieu Empty
MessageSujet: Re: Réflexion sur la science de Dieu   Réflexion sur la science de Dieu Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Réflexion sur la science de Dieu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La sagesse de Salomon :: Philosophie-
Sauter vers: