Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 la nature de métamatière et la libération anticipée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Claude De Bortoli
Banni
Banni



MessageSujet: la nature de métamatière et la libération anticipée   Mar 25 Mai 2010 - 5:28

Bonjour,



Le propre d'un humain est de vivre.

Pour vivre, il faut naître.

Pour naître, nous devons passer par l'étape gestation.

Avant la naissance, ce n'est pas encore un humain. C'est un foétus. Après la mort, ce n'est plus un humain. C'est un cadavre.

Si l'étape gestation est interrompue, si la naissance n'a pas eu lieu, il n'y a pas d'humain. Il n'y a pas mort d'humain. Il n'y a pas naissance d'un esprit.



La nature de matière se protège contre la non conformité par la souffrance et la mort. Pas de souffrance morale pour une libération anticipée. Elle n'est donc pas contre nature matérielle.



Le foétus d'humain n'a pas encore l'appellation humain. Pour avoir cette appellation, il doit passer par l'étape naissance.

Le foétus fait parti du corps de la mère au même titre qu'un membre ou un organe. Elle en dispose à sa guise en fonction de ses envies et de ses dispositions à condition qu'une libération anticipée ne provoque pas une naissance suivie d'une mort des plus innocente.

S'il y a naissance, il y a vie, il y a humain.

S'il n'y a pas naissance, il n'y a pas vie. Il y a gestation. Il y a foétus.

Un humain est un être vivant parce qu'il est né.

Un foétus n'est pas un être vivant parce qu'il n'est pas né. C'est un organe faisant partie intégrante de la mère. Un organe éphémère avec un ADN différent. Elle en dispose à sa guise selon ses instincts et ses dispositions.

Un foétus ne peut pas mourir parce qu'il n'est pas né.

Une libération anticipée n'est pas un infanticide. C'est une extraction. A condition que celle ci ne provoque pas une naissance humaine suivie de la mort d'un humain des plus innocent.

Au premier cri, au premier souffle, il y a naissance, il y a humain.



Une libération anticipée, à condition qu'il n'y ai pas naissance, n'a pas de répercussion dans la nature de métamatière.



Le foétus n'est pas un organe "normal" faisant partie depuis toujours du corps de la mère. C'est un organe éphémère. Un organe à part. Il est issu de la fécondation. Il est donc toléré par le corps de la mère moyennent des désagréments. Ce n'est pas une greffe. Il n'y a pas rejet. Les nausées sont une "douceur" par rapport aux effets d'un rejet. Le foétus s'accroche comme un organe. Il se génère à ses dépends puis se libère pour devenir un être humain. La venue de l'organe éphémère perturbe le corps de la mère.
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Mar 25 Mai 2010 - 7:51

Shocked

On croirait rêver de lire de telles âneries de nos jours alors que la science appuie qu'il y a vie humaine au moment de la conception parce qu'elle contient tout le bagage génétique et le potentiel de vie humaine. Le foetus n'est pas un organe éphémère de la femme... non mais, vous vivez au Moyen Âge ?

Le foetus humain ne fera jamais rien d'autre qu'un humain ! Il ne deviendra jamais un boeuf ou une chenille.

Franchement, vous êtes sérieux ? !n\'importe! pour justifier vos désirs de mort sur les plus faibles sans défense...

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Cessounette
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Mar 25 Mai 2010 - 12:14

Claude De Bortoli a écrit:

Pour vivre, il faut naître.
Non. un être constitué de cellules est vivant, ses cellules sont vivantes. Est-ce qu'un caillou naît ? Non. Pourtant, n'importe quel géologue vous dira qu'un caillou, ça vit. Le reste de votre argumentation est donc caduc.
Revenir en haut Aller en bas
Françoise
Modératrice
Modératrice
avatar


MessageSujet: a conception   Mar 25 Mai 2010 - 14:49

Claude De Bortoli a écrit:










Un foétus n'est pas un être vivant parce qu'il n'est pas né.


ERREUR !

L'embryon humain est un être humain dès les premiers instant de sa conception.

____________________
"Si mon âme se désole je me souviens de toi mon Dieu"
Revenir en haut Aller en bas
nanou912
Ami(e)
Ami(e)
avatar


MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Mar 25 Mai 2010 - 17:47

Et ADMETTONS QUE VOUS AYEZ RAISON, ce dont je doute fortement, le fœtus serait alors un être en devenir.
Défendant le fait de supprimer un fœtus, vous défendez le fait d'empêcher un être de devenir ce qu'il sera en plénitude. Dans ce cas, vous défendez donc quand même un meurtre...
Revenir en haut Aller en bas
http://theoictus.over-blog.fr
Claude De Bortoli
Banni
Banni



MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Mer 26 Mai 2010 - 5:19

Citation :
On croirait rêver de lire de telles âneries de nos jours alors que la science appuie qu'il y a vie humaine au moment de la conception parce qu'elle contient tout le bagage génétique et le potentiel de vie humaine.

L'empreinte laissée par un humain dans la nature de nature est la suivante : Gestation, vie, dissipation, séparées par deux passages anti-retour : la naissance et la mort.

L'empreinte a commencé à la fécondation. Pas la vie. La vie, elle, a commencé à la naissance et finira à la mort.

Citation :
Le foetus n'est pas un organe éphémère de la femme... non mais, vous vivez au Moyen Âge ?
Le foétus n'est pas un organe "normal" faisant partie depuis toujours du corps de la mère. C'est un organe éphémère. Un organe à part. Il est issu de la fécondation. Il est donc toléré par le corps de la mère moyennent des désagréments. Ce n'est pas une greffe. Il n'y a pas rejet. Les nausées sont une "douceur" par rapport aux effets d'un rejet. Le foétus s'accroche comme un organe. Il se génère à ses dépends puis se libère pour devenir un être humain. La venue de l'organe éphémère perturbe le corps de la mère.

Citation :
Le foetus humain ne fera jamais rien d'autre qu'un humain ! Il ne deviendra jamais un boeuf ou une chenille.
Un foétus existe comme un coeur ou un poumon. Il ne vit pas. Il existe. Vivre, c'est après la naissance. Extraies un poumon d'un corps humain, c'est une masse de chair inerte sans vie. Il existe tant qu'il est dans le corps. Sortit du corps, c'est une masse de chair sans vie. C'est la même chose pour un foétus libéré trop tôt du corps de la mère.

Mais si par malheur, une libération anticipée provoque une naissance suivie d'une mort, là c'est un odieux crime d'un être humain des plus innocent.
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Banni
Banni



MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Mer 26 Mai 2010 - 5:25

Citation :
Non. un être constitué de cellules est vivant, ses cellules sont vivantes.
Un coeur ou un poumon existe. Ils ne vivent pas. Sors les du corps, il ne sont qu'une masse de chair inerte. C'est la même chose pour un foétus.

La vie se situe entre la naissance et la mort. Avant la naissance ce n'est pas la vie, c'est la gestation. Après la mort ce n'est plus la vie, c'est la dissipation du corps dans la nature de matière.
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Banni
Banni



MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Mer 26 Mai 2010 - 5:27

Françoise a écrit:
L'embryon humain est un être humain dès les premiers instant de sa conception.
La vie se situe entre la naissance et la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Banni
Banni



MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Mer 26 Mai 2010 - 5:32

nanou912 a écrit:
Et ADMETTONS QUE VOUS AYEZ RAISON, ce dont je doute fortement, le fœtus serait alors un être en devenir.
Défendant le fait de supprimer un fœtus, vous défendez le fait d'empêcher un être de devenir ce qu'il sera en plénitude. Dans ce cas, vous défendez donc quand même un meurtre...
Je ne défend rien du tout. Je constate !

Il y a meurtre quand il y a mort. Un foétus ne peut pas mourir puis qu'il n'est pas encore né.

C'est un organe éphémère. Il fait partie du corps de la mère. Elle en dispose à sa guise en fonction de ses instincts et de ses disponibilités à la condition expresse qu'une libération anticipée ne provoque pas une naissance suivie de la mort d'un être des plus innocent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Mer 26 Mai 2010 - 6:56

J'ai lu dans une revue scientifique que la vie légalement reconnue commence à partir de la 22ème semaine aménorrhée. Le foetus aurait alors un nom...

Sinon comment expliquez vous l'impossibilité d'avorter après 14 semaines si la vie ne commence qu'à partir du moment ou l'enfant né ? Cela n'a aucun sens. La vie commence dès la conception.
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Banni
Banni



MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Jeu 27 Mai 2010 - 5:26

Monachorum a écrit:
Sinon comment expliquez vous l'impossibilité d'avorter après 14 semaines si la vie ne commence qu'à partir du moment ou l'enfant né ? Cela n'a aucun sens. La vie commence dès la conception.
La vie commence dès la naissance. C'est logique !

C'est l'empreinte laissée par un corps humain dans la nature de matière qui commence à la conception.

La nature de matière nous connait depuis notre fécondation et nous oubliera après notre mort.

la nature de métamatière nous connait depuis notre naissance et connait pour l'éternité.

Alors que choisir ? Oeuvrer pour la matérialité ou oeuvrer pour la métamatérialité ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Jeu 27 Mai 2010 - 5:43

Et le fœtus ne vit pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Jeu 27 Mai 2010 - 8:10

[@Claude de Bortoli : arrêtez de répéter sans fin les mêmes insanités et argumentez. À défaut d'argumenter, vous serez remercié pour votre visite... | Hélène]

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Gilles
Apôtre
Apôtre
avatar


MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Jeu 27 Mai 2010 - 9:58

Pour nous chrétiens, Notre Grand Créateur connaissait notre Destin même avant notre naissance !

Monsieur Claude de Bortoli...

Lisez et méditez les paroles du prophète Jérémie dans la Sainte Révélation de Dieu...

"Avant que je t'eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais,
et avant que tu fusses sorti de son sein, je t'avais consacré." (Jérémie 1:5)

Gilles. Ville de Québec - Canada
Revenir en haut Aller en bas
GrandParleurTiFaiseur
Apôtre
Apôtre



MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Jeu 27 Mai 2010 - 10:43

Une bactérie non plus ca vit pas , car ca se multiplie je gage ...?

Pardonnez mon ironie ...je me suis lever du mauvais pied ce matin ...
Revenir en haut Aller en bas
Jessuah
Nouveau
Nouveau
avatar


MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Jeu 27 Mai 2010 - 22:12

Je suis nouveau sur le forum.Ce texte d'un certain Claude a envahit plusieurs forums catholiques...Qu'elle est le but d'une telle statégie?Je pense qu'Hitler n'aurait pas écrit de facon différente....C'est cette haine ,inconsciente des plus faibles,qui me fait le plus peur ds ce genre de discours....Qu,elle sera la prochaine cible?Les vieillards,les handicapés,les invalides....Cette intolérance fait peur...
Revenir en haut Aller en bas
DavidB
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Ven 28 Mai 2010 - 1:38

Françoise a écrit:
Claude De Bortoli a écrit:










Un foétus n'est pas un être vivant parce qu'il n'est pas né.


ERREUR !

L'embryon humain est un être humain dès les premiers instant de sa conception.

De plus, j'ajoute à ton commentaire, très chère Françoise, que le mouvement de développement humain enclenché lors de la fusion des gamètes est le même mouvement qui suit la personne humaine jusqu'à son décès.
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Banni
Banni



MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Ven 28 Mai 2010 - 5:13

Monachorum a écrit:
Et le fœtus ne vit pas ?
Non ! un foétus ne vit pas. Il existe comme existe un organe. C'est organe éphémère qui donnera une vie à la naissance d'un enfant. La vie commence à la naissance et finit à la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Banni
Banni



MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Ven 28 Mai 2010 - 5:15

Citation :
Pour nous chrétiens, Notre Grand Créateur connaissait notre Destin même avant notre naissance !
La croyance à la métamatière est une évolution de la Croyance.

La nature de matière nous connait depuis notre fécondation et nous oubliera après notre mort.

la nature de métamatière nous connait depuis notre naissance et connait pour l'éternité.

Alors que choisir ? Oeuvrer pour la matérialité ou oeuvrer pour la métamatérialité ?
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Banni
Banni



MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Ven 28 Mai 2010 - 5:17

Une bactérie non plus ca vit pas , car ca se multiplie je gage ...?[/quote]
Un bactérie vit.
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Banni
Banni



MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Ven 28 Mai 2010 - 5:28

Citation :
Je suis nouveau sur le forum.Ce texte d'un certain Claude a envahit plusieurs forums catholiques...Qu'elle est le but d'une telle statégie?
Mon but et mon rôle est d'expliquer à mes contemporains la découverte de l'univers de métamatère, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.

Citation :
C'est cette haine ,inconsciente des plus faibles,qui me fait le plus peur ds ce genre de discours..
.
La croyance à la métamatière est à l'avant garde de la Croyance. Je suis au avant poste. C'est une position inconfortable. Les faibles et les fragiles en Croyance doivent rester à l'abri à l'arrière de la Croyance. Devant, c'est la place pour les personnes fortes et averties.

La nature de métamatère a besoin de ces personnes fortes et averties en Croyance pour faire évoluer l'intelligence et le comportements intelligents des terriens afin qu'ils sortent de l'impasse dérèglement climatique dans laquelle la Science, ses dérivés et ses lobbies les ont mené.

Citation :
.Qu,elle sera la prochaine cible?Les vieillards,les handicapés,les invalides....Cette intolérance fait peur...
N'ais pas peur !! je respecte mes frères et soeurs terriens.
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Banni
Banni



MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Ven 28 Mai 2010 - 5:29

Chantal a écrit:
pourquoi prenez-vous la peine de répondre à ce triste individu???

cela n'en vaut pas la peine!

faites une recherche sur google avec son nom, vous allez voir défiler la tonne de site où il est inscrit et où il propages ses insignifiances.

il ne vaut pas la peine...

chantal
Enlèves le mot secte qui vient automatiquement quand tu tapes mon nom sur Google. Tu verras ma vraie nature.



Je ne suis pas une secte et encore moins un gourou.

Je suis un chercheur en Croyance qui a découvert l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains. Je l'explique à mes contemporains.
Revenir en haut Aller en bas
DamienH
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: Tout le monde en a un...   Ven 28 Mai 2010 - 7:25

Je parle d'un avis, d'un point de vue, ou encore d'inspirations, d'intuitions. Mais la carte qui nous est parfois accessible ou plus rarement (mais ça existe) révélée, n'est jamais, au grand jamais le territoire.

Claude DB, vous semblez ignorer cela et croire non seulement en la perfection finie et non équivoque de vos allégations, mais en plus de penser apparement réellement que vous "savez", et que votre gnose est un totum englobant, en plus de cela, vous croyez que personne n'a ce genre de pensées qui parfois traversent ler esprit. Erreur, comme je le disais en ouverture, tout le monde en à un, mais généralement mâtiné de discernement et/ou d'humilité et de distanciation. Un sain doute, quoi : nous avons tous une vessie, mais on n'en fait pas tous des lanternes.

Attention, je parle ici de vos constructions mentales ayant trait à votre "métamatière", concept déjà abordé dans bien d'autres courants de pensées, gnose et religions. La science même tend vers des théories de la matière unifiée. Mais de là a faire de votre iuntuition un objet expliquant tout : vie, mort et toute la phénoménologie tangible et émotionnelle! Enfin, un peu de sérieux. Les monothéismes, pour ne citer qu'eux, on été nourris d'inspirations et de flugurances que nous, chrétiens, tenons pour inspirée par Dieu. Là ne réside pas leur seule valeur : ces informations concernant le monde de la manifestation sous toutes ses formes (visibles et invisibles) on été confirmées maintes fois par maintes expériences, par moult sages et autres vécus prégnants de saint et d'être éclairés. Contrairement à ce que vous semblez penser, le boulot de dévoilement, de révélation de notre réalité à été bien entamé et est extrêmement avancé. Vous n'êtes ni fort ni à l'avant garde : vous êtes lourdement à la traîne, et cherchez à ré-inventer le fil à couper le beurre, à l'âge de la margarine allégée (qui, pour mémoire, se tartine toute seule).

Quand à vos tirades sur l'embryon, leur profonde bêtise me déçoit : votre originalité de jusqu'au-boutiste convaincu d'être le messie de ses propres idées avait une légèreté bien amusante, entre humour de potache et délire new-ageux de quelqu'un qui aurait abusé des pétards. Enfin, un organe éphémère!? Vous déraillez mon cher. Le foetus pense, rêve, apprend, enregistre, fixe de l'information et éprouve des émotions dès la première division cellulaire. Et il n'est pas plus autonome à la sortie du ventre de sa mère qu'il ne l'est après : seul le mode et le "lieu" de ce vital assistanat change (in, puis out), mais en aucun cas sa nature. La naissance n'a rien à voir avec la vie, la conscience et l'autonomie : mon fils d'un an et demie sait déjà cela.

Dérive sectaire? Mais bien entendu! Tant d'effort faits pour oublier des évidences, des constructions mentales issues de votre psyché fertile et érigées en néo-dogme absolu. Tous les gourous présentent votre profil : négation de tout désir de pouvoir et en même temps, martèlement entêté de vos propres idées comme si vous ouvriez une voie nouvelle, vraie et absolue. "Je ne suis pas un gourou, je suis le messie", en somme! Qu'une seule personne s'engage à votre suite et poum, vous y êtes : secte (système auto-centré, auto-suffisant, normatif et nourrissant en autarcie un délire auto produit).
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Ven 28 Mai 2010 - 8:06

Je vous souhaite la bienvenue en applaudissant chaudement votre intervention DamienH.

En effet, Monsieur Claude a tout du gourou de secte de type schizotypique (Raël et cie) : délire messianique, "vérité" infuse, difficulté de dialogue (on est dans un dialogue de sourds, il ne répond à rien par des arguments raisonnables mais re-martèle comme des slogans ses dogmes, etc.), conviction qu'il a reçu une mission élevée pour éclairer les ignorants, postulats originaux délirants voire marsiens, etc.

Je suis un peu débordée présentement avec un nouveau travail et les études, c'est la raison pour laquelle je n'interviens pas beaucoup dernièrement mais votre intervention a dit - et de façon beaucoup meilleure - ce que j'aurais voulu dire. Merci encore !

Dernier conseil à tous : do not feed the troll... Rolling Eyes

L'équipe de modération a les choses en main...

Fraternellement,
Hélène

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Claude De Bortoli
Banni
Banni



MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   Ven 28 Mai 2010 - 12:05

Citation :
Claude DB, vous semblez ignorer cela et croire non seulement en la perfection finie et non équivoque de vos allégations,

Mon activité est la Croyance. Je suis un croyant à l'avant garde de la Croyance : un chercheur en Croyance. Je sais ce qu'est la fonction croire chez les humains :

Les humains se différencient des animaux et des végétaux par leur fonction "croire". Les animaux et les végétaux n'ont pas cette fonction. La fonction croire est liée à l'intelligence. Les animaux et le végétaux n'ont pas l'intelligence. Ils ne croient pas.

La fonction croire est innée chez les humais. Ils naissent croyants.

La fonction croire des humains est la seule liaison entre l'univers de matière et l'univers de métamatière. Par la fonction croire des humains, les univers matériel et métamatériel transfèrent leur énergie pour que leur symbiose fonctionne.

Croire est naturel chez les humains. C'est inné chez eux. Ils naissent croyant. Il doivent se forcer à ne pas croire comme ils doivent se forcer à ne pas manger.

Croire est bon pour la santé. Se forcer à ne pas croire est mauvais pour la santé. Ils deviennent anorexiques de croyance.

La Croyance est seule capable de séparer l'instinct de l'intelligence pour quelles ne se mélangent pas et ne provoquent des comportements humains explosifs qui nuisent et détruisent la nature de matière.

L'intelligence humaine exacerbe les instincts humains si ces deux énergies ne sont pas maintenues séparées. Plus de limite raisonnable dans l'amour et l'instinct si ces deux énergies se mélangent !!

Une vie matérielle se compose de deux éléments intimement liés : un corps de matière et une énergie : l'instinct. Tout être matériel qui n'a pas la fonction instinctive de manger, de boire, etc., qui n'a pas l'énergie instinct est un être sans vie !!

L'espèce humaine est différente des autres espèce animales et végétales. Elle a aussi un corps de matière mais elle a deux énergies. Elle a l'instinct commun aux êtres matériels et l'intelligence métamatérielle. Les humains sont animés par l'instinct pour leurs fonctions vitales : boire, manger, etc. et par l'intelligence pour leur fonction croire.

A quoi sert la fonction croire des humains ? Les fonctions instinctives suffisent largement pour vivre dans la nature de matière !!

Elle sert à faire la liaison entre deux univers qui vivent en symbiose. Au travers de la fonction croire des humains, les univers matériels et métamatériels transfèrent les énergies nécessaire à leur symbiose.

En activant notre fonction croire, c'est la seule solution pour maintenir séparé les instincts de l'intelligence. Sinon l'intelligence humaine se met au service des instincts humains et les instincts humains se mettent au service de l'intelligence humaine.

En activant notre fonction croire, nous entrons en communication avec la nature de métamatière laquelle maitrise l'intelligence humaine et la maintient séparée des instincts humains.

Nous ne pouvons pas gérer la séparation instinct/intelligence par les instincts. Ils sont activés au plus haut degré par les lois immuables de la nature de matière. Nous n'avons pas d'emprises sur eux.

Nous pouvons la gérer par l'intelligence. L'intelligence humaine est évolutive. la nature de métamatière est capable de la faire évoluer.

Si les humains ne mettent pas de séparation entre leurs instincts et leur intelligence, il se créé des comportements explosifs qui nuisent et détruisent la nature de matière.

Citation :
Attention, je parle ici de vos constructions mentales ayant trait à votre "métamatière", concept déjà abordé dans bien d'autres courants de pensées, gnose et religions.

Non ! Je suis lee premier terrien à avoir découvert l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.

Citation :
Le foetus pense, rêve, apprend, enregistre, fixe de l'information et éprouve des émotions .

Vas pas si vite !! Emballes toi pas ! ! Laisses le d'abord naître !

Une vie existe par elle même.

Or un foétus libéré top tôt du corps de la mère, même avec un coeur qui bât, ne survit pas. C'est bien qu'il ne vit pas. Il se génère. La gestation n'est pas la vie.

Citation :
Dérive sectaire? Mais bien entendu!
Ah ben non ! Ou alors il faut revoir le définition du mot secte !

1) Je suis seul. Pas d'adepte. J'en veux pas.

2) Les méthodes de communication de la Croyance sont différentes de celles de la Science. Il faut les respecter.

Citation :
Tant d'effort faits pour oublier des évidences, des constructions mentales issues de votre psyché fertile et érigées en néo-dogme absolu.
A toute découverte, nouveaux sens des mots.

Ce n'est plus "dogme". C'est : "preuves intelligentes".
Ce n'est plus "prophète". C'est : "génie en Croyance".
Ce n'est plus "prêche". C'est : "explication".

Disons :
"Humains" pour parler des éléments de l'espèce humaine.
"Terriens" pour parler de la fratrie humaine habitant la planète Terre.
"Telluriens" pour parler des autres éléments vivants sur la planète Terre.
"Humanité" pour parler de l'ensemble des humains de l'univers de matière.

Citation :
Tous les gourous présentent votre profil :

Non ! je suis acteur de la Croyance.

La Croyance est évolutive comme sa partenaire la Science. Comme en Science, il y a une hiérarchie chez les acteurs de la Croyance.

Au bas de la hiérarchie : les charlatans en Croyance. Ils profitent de la Croyance pour se constituer du patrimoine purement matériel alors que la déontologie de la Croyance est au-delà de la matérialité : la métamatérialité.

Viennent ensuite les généralistes en Croyance. Ils entretiennent les croyances chez leurs contemporains.

Puis les spécialistes en Croyance. Plus férus dans certains domaines de la Croyance.

Puis les chercheurs en Croyance. Ils cherchent à faire évoluer la Croyance.

Afin, au haut de la hiérarchie, se trouvent les génies en Croyance. Ils ont cherché. Ils ont trouvé une nouvelle croyance. Leur croyance est une évolution de la Croyance.

La Science a ses génies. La Croyance aussi a ses génies : Abraham, Moïse, Bouddha, Jésus, Mahomet sont des génies de la Croyance. Leurs découvertes ont fait évoluer la Croyance. Elles ont comblé le besoin naturel de croire de centaines de générations de terriens.

Citation :
"Je ne suis pas un gourou, je suis le messie", en somme! Qu'une seule personne s'engage à votre suite et poum, vous y êtes : secte (système auto-centré, auto-suffisant, normatif et nourrissant en autarcie un délire auto produit).
Un gourou se sert de la Croyance pour se constituer du patrimoine purement matériel qu'il utilisera pendant sa vie matérielle. .

Moi je suis chercheur en Croyance. Je me sers de la Croyance pour me constituer du patrimoine métamatériel que j'utiliserai après la mort de mon corps de matière.

Tu comprends la différence ? Je travaille pour la Métamatérialité, pas pour la Matérialité. Je cherche à me constituer du patrimoine métamatériel que j'utiliserai dans la nature de métamatière après la mort de mon corps de matière. Je ne cherche pas à me constituer, sur le dos de la Croyance, du patrimoine matériel que je serais obligé de laisser à la mort de mon corps de matière.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la nature de métamatière et la libération anticipée   

Revenir en haut Aller en bas
 
la nature de métamatière et la libération anticipée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: Le pèlerin d'Emmaüs :: Autres spiritualités-
Sauter vers: