Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Fête des anges et archanges

Aller en bas 
AuteurMessage
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
boisvert


Fête des anges et archanges Empty
MessageSujet: Fête des anges et archanges   Fête des anges et archanges Icon_minitimeJeu 29 Sep 2011 - 4:04

Lecture de l'Apocalypse de saint Jean

Il y eut un combat dans le ciel : celui de Michel et de ses anges contre le Dragon.
Le Dragon, lui aussi, combattait avec l'aide des siens, mais ils furent les moins forts et perdirent leur place dans le ciel.
Oui, il fut rejeté, le grand Dragon, le serpent des origines, celui qu'on nomme Démon et Satan, celui qui égarait le monde entier. Il fut jeté sur la terre, et ses anges avec lui.
Alors j'entendis dans le ciel une voix puissante, qui proclamait : « Voici maintenant le salut, la puissance et la royauté de notre Dieu, et le pouvoir de son Christ ! Car l'accusateur de nos frères a été rejeté, lui qui les accusait jour et nuit devant notre Dieu.
Et eux, ils l'ont vaincu par le sang de l'Agneau et le témoignage de leur parole. Dépassant l'amour d'eux-mêmes, ils sont allés jusqu'à la mort.
Ciel, sois donc dans la joie, ainsi que vous tous qui demeurez aux cieux. »
Haut de page
Psaume : 137, 1-2a, 2bc-3, 4-5


R/ Je chanterai le Seigneur, en présence des anges.
De tout mon coeur, Seigneur, je te rends grâce :
tu as entendu les paroles de ma bouche.
Je te chante en présence des anges,
vers ton temple sacré, je me prosterne.

Je rends grâce à ton nom pour ton amour et ta vérité,
car tu élèves, au-dessus de tout, ton nom et ta parole.
Le jour où tu répondis à mon appel,
tu fis grandir en mon âme la force.

Tous les rois de la terre te rendent grâce
quand ils entendent les paroles de ta bouche.
Ils chantent les chemins du Seigneur :
« Qu'elle est grande, la gloire du Seigneur ! »

Evangile : « Vous verrez les anges de Dieu » (Jn 1, 47-51)



Je dois avouer que je me représente si peu les anges ! J'essaie de me souvenir de quelque chose, dans mon passé, et je ne tombe toujours que sur l'incident qui m'avait poussé à invoquer directement saint Michel Archange. Cela se passait un soir où j'avais été invité par quelques copains, vagues relations dont deux pourtant demeurent des contacts utiles, que j'entretiens et pour lesquels je prie. En bref, la partie de whist à laquelle j'avais été convié, devant le peu d'intérêt manifesté par notre hôte, avait été vite remplacée par une proposition... d'invoquer les esprits ! Cela avait séduit toute la compagnie, mais moi, cela m'avait aussitôt glacé le sang: c'est que je ne tiens pas pour un 'rien' les histoires d'exorcisme, les jeux de 'oui-ja' ni les tables tournantes ! Le démon, certes, je le vois à l'oeuvre un partout, et non seulement cela, je connais certaines histoires que m'ont rapporté des connaissances au sujet de conséquences négatives de séances de "table tournante".

Mais j'étais coincé avec ces copains-là. Ils ne me semblaient plus du tout aussi amicaux que lors de mon arrivée et j'ai appris plus tard que tout avait été organisé pour s'amuser à me faire perdre mon 'sérieux' trop ennuyeux, paraît-il... C'est à ce moment-là que j'ai appelé saint Michel à mon secours : dans la retraite de mon esprit, je fermerai toutes les portes et je prierai de sortir rapidement de cette situation. Constantin a donc emménagé la pièce, il y avait une table tournante, une grosse bougie au centre de la table, nous avons joint les pouces et les index, etc. Il a commencé d'invoquer les morts... Cependant, au bout de quelques minutes, après avoir repris trois fois la séance, notre hôte s'est exprimé tout haut en disant: "C'est curieux. Cela n'avait jamais raté jusqu'ici, mais je ne vois rien. Seulement comme un grand personnage casqué et tenant à une épée large comme plantée devant lui. Il se tient tout fixe derrière Bruno, il me regarde sans cligner des yeux et çà me met mal à l'aise.

La séance a été arrêtée et j'en ai profité pour partir. J'ai fait part à mon vieux curé de l'incident, qui l'a, lui, pris très au sérieux : "Heureusement que tu as prié, si tu savais les hommes de quarante ans qui viennent se plaindre d'avoir joué au feu !

Dans une autre circonstance, au cours de mon service militaire, un petit gradé m'a contraint un jour (privilège du grade) à déposer mon fusil au corps de garde afin d'aller chercher des bières avec lui à la ville toute proche. "Mais je ne peux pas faire çà, je suis de service, regardez : casque, bottines, veste d'hiver, etc !", ce qui avait provoqué sa colère. Sous la menace d'une sanction, je l'avais laissé monter dans ma vieille Toyota ... qui, du fait du gel, a dérapé sur l'autre bande de roulement - pour se planter dans une voiture en sens inverse. Un vrai miracle: le sergent s'est enfui et a regagné le casernement; moi, j'étais 'K.O" sur mon volant et le passager de l'autre véhicule n'a eu qu'une jambe cassée... mon vieux père est venu me voir durant mon bref séjour d'hôpital - il ne restait rien de ma voiture car elle s'était repliée comme un accordéon: j'aurais dû être mort et j'étais vivant. Je crois que dans cette affaire aussi, mon ange gardien m'a vraiment protégé. Même mon envoi vers une caserne allemande jouxtant un tribunal militaire... je devais être jugé pour "abandon de poste armé"... n'a eu aucune suite: le dossier s'est purement et simplement égaré durant son transfert !

Je crois aux anges, évidemment. Surtout à ceux qui m'envoient de brèves incitations : refuser un achat trop peu onéreux, passer rendre visite à telle personne, ne pas emprunter la route habituelle, etc. Souvent, c'est qu'il y avait un service à rendre ou un ennui qui menaçait.

Je crois tout à fait à l'existence des anges déchus... auxquels nous sommes confrontés chaque jour !
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
 
Fête des anges et archanges
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Écoute, mon fils, les préceptes du Maître-
Sauter vers: