Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le pardon est un absolu

Aller en bas 
AuteurMessage
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
boisvert


Le pardon est un absolu Empty
MessageSujet: Le pardon est un absolu   Le pardon est un absolu Icon_minitimeJeu 16 Aoû 2012 - 11:42

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 18,21-35.19,1.
Pierre s'approcha de Jésus pour lui demander : « Seigneur, quand mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu'à sept fois ? »
Jésus lui répondit : « Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à soixante-dix fois sept fois.
En effet, le Royaume des cieux est comparable à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs.
Il commençait, quand on lui amena quelqu'un qui lui devait dix mille talents (c'est-à-dire soixante millions de pièces d'argent).
Comme cet homme n'avait pas de quoi rembourser, le maître ordonna de le vendre, avec sa femme, ses enfants et tous ses biens, en remboursement de sa dette.
Alors, tombant à ses pieds, le serviteur demeurait prosterné et disait : 'Prends patience envers moi, et je te rembourserai tout. '
Saisi de pitié, le maître de ce serviteur le laissa partir et lui remit sa dette.
Mais, en sortant, le serviteur trouva un de ses compagnons qui lui devait cent pièces d'argent. Il se jeta sur lui pour l'étrangler, en disant : 'Rembourse ta dette ! '
Alors, tombant à ses pieds, son compagnon le suppliait : 'Prends patience envers moi, et je te rembourserai. '
Mais l'autre refusa et le fit jeter en prison jusqu'à ce qu'il ait remboursé.
Ses compagnons, en voyant cela, furent profondément attristés et allèrent tout raconter à leur maître.
Alors celui-ci le fit appeler et lui dit : 'Serviteur mauvais ! je t'avais remis toute cette dette parce que tu m'avais supplié.
Ne devais-tu pas, à ton tour, avoir pitié de ton compagnon, comme moi-même j'avais eu pitié de toi ? '
Dans sa colère, son maître le livra aux bourreaux jusqu'à ce qu'il ait tout remboursé.
C'est ainsi que mon Père du ciel vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère de tout son cœur. »
Jésus acheva ainsi son discours, puis il s'éloigna de la Galilée et se rendit en Judée, au-delà du Jourdain.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Ce que me dit la Parabole, c'est que pour parvenir à pardonner un dommage qui s'avère pratiquement "irréparable", il faut passer par le Père. Notez comment Jésus répond à Pierre : il multiplie son "7", chiffre absolu par "77" - et aussitôt ensuite il place son discours sur le plan divin, avec une nouvelle parabole sur le Royaume des cieux.

Quiconque veut véritablement pardonner une offense est obligé de se changer lui-même. Est-il donc si difficile de pardonner ? Pour ma part, sans doute parce que je sens que j'ai vieilli, je constate que oui, c'est très difficile de pardonner vraiment. Quand je pense avoir pardonné à quelqu'un qui m'a vraiment fait du mal, je constate que, pardon ou pas, je garde en moi la trace de la souffrance qui m'a été causée. Autrement dit, je dois m'efforce de continuer à aimer en supportant un handicap, qui m'est comme une pointe dans le coeur, ou une épine dans le front : mon sentiment envers l'autre est altéré et ma compréhension elle-même est comme rendue impossible - ou très difficile. Et garder une relation normale est devenu pénible.

Alors, si c'est si difficile, comment pardonner vraiment ? C'est peut-être une réponse personnelle et vous me direz ce que vous en pensez. Mon idée c'est que, pour parvenir à vraiment pardonner, il faut devenir une autre personne. Il faut changer complètement. Car pour pardonner, il faut d'abord se convertir. Pour pardonner la faute d'un autre envers soi, même si cette faute est légère, il faut admettre que nous avons tort, nous aussi.

En réalité, il nous faut changer pour devenir miséricordieux comme Dieu est miséricordieux. Cet enseignement, Jésus l'illustrera de manière extraordinaire lorsqu'on lui demandera de juger la femme adultère. Sa réponse renvoie bien les accusateurs à eux-mêmes : "Que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre !"... En parlant ainsi, le Seigneur ne nie pas qu'il y ait eu faute, mais quant à appliquer la sentence, en réalité, il est le seul à pouvoir le faire - et il ne le fait pas.

J'ai rédigé ce commentaire à partir de la blessure jamais vraiment cicatrisée qui est dans mon propre coeur, concernant des personnes que je n'ai plus revues, et qui ignorent combien les cicatrices peuvent faire souffrir encore, à certaines heures...

Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
Hélène
Administrateur
Administrateur
Hélène


Le pardon est un absolu Empty
MessageSujet: Re: Le pardon est un absolu   Le pardon est un absolu Icon_minitimeVen 17 Aoû 2012 - 10:35

En effet, il nous faut nous convertir (càd, nous tourner vers Dieu résolument) pour être rendus capable de pardonner. Le Par-don (donner par delà l'offense), le vrai, n'est pas humain, il est divin. Seule, j'en suis bien incapable, je chique ma guenille dans mon coin même si je crois avoir parfois pardonné. Mais Il nous a rendu capable de pardonner avec Lui, par Lui et en Lui. Il libère le fautif et la victime...qui n'est pas toujours totalement victime, contrairement à l'Agneau sans tache...

____________________
"Ausculta", écoute : "Inclina aurem cordis tui", incline l'oreille de ton coeur...(Premières paroles du Prologue de la Règle de saint Benoît)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
boisvert


Le pardon est un absolu Empty
MessageSujet: Re: Le pardon est un absolu   Le pardon est un absolu Icon_minitimeVen 17 Aoû 2012 - 13:12

Pardonner, c'est comme marcher : on se lève tous les jours...
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
Contenu sponsorisé




Le pardon est un absolu Empty
MessageSujet: Re: Le pardon est un absolu   Le pardon est un absolu Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le pardon est un absolu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Écoute, mon fils, les préceptes du Maître-
Sauter vers: