Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La délivrance par la gratuité du partage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
boisvert
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: La délivrance par la gratuité du partage   Mar 7 Avr 2015 - 5:04

Mardi de Pâques

Livre des Actes des Apôtres 2,36-41
.
Le jour de la Pentecôte, Pierre disait à la foule : Que toute la maison d’Israël le sache donc avec certitude : Dieu l’a fait Seigneur et Christ, ce Jésus que vous aviez crucifié. »
Les auditeurs furent touchés au cœur ; ils dirent à Pierre et aux autres Apôtres : « Frères, que devons-nous faire ? »
Pierre leur répondit : « Convertissez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ pour le pardon de ses péchés ; vous recevrez alors le don du Saint-Esprit.
Car la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont loin, aussi nombreux que le Seigneur notre Dieu les appellera. »
Par bien d’autres paroles encore, Pierre les adjurait et les exhortait en disant : « Détournez-vous de cette génération tortueuse, et vous serez sauvés. »Alors, ceux qui avaient accueilli la parole de Pierre furent baptisés. Ce jour-là, environ trois mille personnes se joignirent à eux.



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 20,11-18.
En ce temps-là, Marie Madeleine se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau.
Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus.
Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé. »
Ayant dit cela, elle se retourna ; elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus.
Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. »
Jésus lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître.
Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit.


Textes de l'Evangile au quotidien

Il y a deux manières d'aimer, et c'est en grandissant que nous passons de l'une à l'autre: la première est enfantine et possessive, voire instinctive : c'est d'aimer l'autre pour soi-même, quitte à le priver de sa liberté. Dans les textes de ce jour, c'est de cela qu'il est question, nous a dit le prêtre.

Ainsi, dans la première lecture, Pierre, par un langage tout rempli de l'amour de Dieu, de son Esprit, parle à la foule, mais pas à la manière des hommes qui cherchent à être reconnus afin de s'assurer un certain pouvoir. Ce que Pierre dit, sous l'action de l'Esprit Saint, c'est que la véritable religion est fondamentalement une relation à Dieu entièrement détachée du sentiment et de l'idée de possession. Si je communie au Christ, est-ce pour accroître mes forces afin de dominer mon entourage ? En réalité, c'est plutôt l'inverse: je communie au Christ afin d'aimer le prochain en le rendant libre de ses propre chaînes: craintes, désirs multiples de pouvoir, de gloire, de fortune. Je me souviens de ce jeune couple d'amis qui m'avait déclaré d'une même voix: "C'est nous deux contre le monde entier !". Nos relations n'ont guère duré: ils se sont rapidement séparés car la tour d'ivoire de leur amour s'était vite transformée en une prison - sans doute se surveillaient-ils un peu trop l'un l'autre...

L'amour de Jésus nous délivre de tout désir de possession. L’Évangile de ce jour en donne l'illustration. Jésus va délivrer Marie de ce désir immature, de le posséder pour elle-même, quand bien même il ne s'agirait que de sa dépouille. comme pour obliger le Seigneur par nos prières. Ce n'est jamais ainsi que cela fonctionne. Les juifs de l'ancienne alliance avaient souffert de cet infantilisme de l'amour : il suffisait de bien pratiquer les rites afin que Dieu soit en quelque sorte contraint de se plier à leurs désirs.
Marie-Madeleine est délivrée de ce penchant trop humain par la mission qui lui est confiée : d'aller porter aux disciples le message
de sa résurrection.

.
Revenir en haut Aller en bas
http://aveclepere.forumactif.com/act?u=1&ak=6db2a967
 
La délivrance par la gratuité du partage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Écoute, mon fils, les préceptes du Maître-
Sauter vers: