Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Vigile de la Nativité de Jésus

Aller en bas 
AuteurMessage
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
ami de la Miséricorde


Vigile de la Nativité de Jésus  Empty
MessageSujet: Vigile de la Nativité de Jésus    Vigile de la Nativité de Jésus  Icon_minitimeDim 23 Déc 2018 - 18:56

Vigile de la Nativité de Jésus  Baby-Jesus-christmas-27879956-500-322

Litanies du Divin Enfant

Seigneur, --> ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, --> ayez pitié de nous.
Seigneur, --> ayez pitié de nous.

Jésus enfant, --> écoutez nous.
Jésus enfant, --> exaucez nous.

Père Céleste, qui êtes Dieu, --> ayez pitié de nous.
Fils Rédempteur de monde, qui êtes Dieu, --> ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, qui êtes Dieu, --> ayez pitié de nous.
Trinité sainte, qui êtes un seul Dieu, --> ayez pitié de nous.
Divin Enfant, vrai Fils du dieu vivant, --> ayez pitié de nous.

Divin Enfant, vrai Fils de Marie, --> ayez pitié de nous.

Divin Enfant, Verbe fait chair, --> ayez pitié de nous.

Divin Enfant, Sagesse du Père céleste, --> ayez pitié de nous.

Divin Enfant, l’objet de ses éternelles complaisances, --> ayez pitié de nous.

Divin Enfant, l’attente des justes, --> ayez pitié de nous.

Divin Enfant, le désir des nations, --> ayez pitié de nous.

Divin Enfant, salué de loin par les prophètes, --> ayez pitié de nous.

Divin Enfant, le roi des anges, --> ayez pitié de nous.

Divin Enfant, notre Sauveur, --> ayez pitié de nous.

Divin Enfant, notre frère, --> ayez pitié de nous.

Divin Enfant, qui avez choisi pour palais une étable, une crèche pour berceau, et les bergers pour adorateurs, --> ayez pitié de nous.

Divin Enfant, que les Mages ont reconnu pour la lumière et le salut des peuples, --> ayez pitié de nous.

Divin Enfant, trésor de grâces, --> ayez pitié de nous.

Divin Enfant, source du pur amour, --> ayez pitié de nous.

Soyez nous propice, --> pardonnez nous Jésus Enfant.
Soyez nous propice, --> exaucez nous Jésus Enfant.

De la servitude du péché, --> délivrez nous Jésus Enfant.
De la concupiscence de la chair, --> délivrez nous Jésus Enfant.
De l’orgueil de la vie, --> délivrez nous Jésus Enfant.
Par votre très humble naissance, --> délivrez nous Jésus Enfant.
Par votre douloureuse circoncision, --> délivrez nous Jésus Enfant.
Par votre glorieuse manifestation, --> délivrez nous Jésus Enfant.
Par votre présentation au temple, --> délivrez nous Jésus Enfant.
Par votre innocence, --> délivrez nous Jésus Enfant.
Par votre obéissance, --> délivrez nous Jésus Enfant.
Par votre douceur, --> délivrez nous Jésus Enfant.
Par votre humilité, --> délivrez nous Jésus Enfant.
Par votre amour, --> délivrez nous Jésus Enfant.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, --> pardonnez nous, Jésus Enfant.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, --> exaucez nous, Jésus Enfant.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, --> ayez pitié de nous Jésus Enfant.

V. Je me réjouirai en Dieu.
R. Et je tressaillirai en Jésus mon Sauveur.

Prions :
Divin Jésus, que votre amour pour moi a réduit à la petite enfance, à la pauvreté et à l’humiliation de la crèche, je vous adore dans vos abaissements, où vous me paraissez mille fois plus aimable que sur le trône de votre Gloire. Que ne puis-je vous offrir, comme les mages, l’or d’une ardente charité, l’encens d’une prière fervente, jointe à la mortification des passions et des sens ! Sanctifiez mon cœur, ô Jésus, comme autrefois vous avez sanctifié ceux des bergers ; que je sois, comme eux, vigilent sur moi-même, docile à votre voix, prompte à seconder la grâce. Arrachez de mon âme tout sentiment d’orgueil, de souffrance, tout désir de richesse et de l’estime des créatures ; faites moi participer à votre divine enfance, en me remplissant de douceur et d’humilité. Amen.

Source : notredamedesneiges.over-blog.com

Vigile de la Nativité de Jésus  91123da623cda980f471194a7615e37e


Amende honorable au Sacré Cœur de l'Enfant Jésus (XIX°)


Cette formule d'amende honorable figurait, ainsi que la suivante, dans le Manuel de Piété à l'usage des élèves du Sacré-Cœur, en usage dès 1835, et composé par le Père Le Baillif, chanoine de la cathédrale du Mans et aumônier du Sacré-Cœur (Paris, Lecoffre Fils et Cie, nouvelle éd., 1871).

Je viens me prosterner devant vous, ô aimable Jésus ! pour vous faire amende honorable de mon ingratitude envers vous : je suis obligée de l'avouer, les traits qui déchirent le plus douloureusement votre Cœur partent du mien, pour lequel vous avez épuisé votre amour et vos Miséricordes.

C'est pour moi que je vous vois, dès votre enfance, environné de misères, reposant sur la paille et versant des larmes d'amour ; c'est pour moi que vous passez votre vie dans la pauvreté, le travail et les contradictions, que vous expirez dans le mépris et la douleur sur le lit de la croix.

Votre amour, ô bon Jésus ! a été plus loin que la mort : il vous a suggéré le moyen de rester avec moi dans cette vallée de larmes, pour me soulager dans mes misères, me fortifier dans mes faiblesses, me consoler dans mon exil : et que ne vous en a-t-il pas coûté, ô mon Dieu ! pour me donner cette preuve de votre amour ?

Il a fallu anéantir votre grandeur, obéir à votre créature, vous exposer aux outrages, aux blasphèmes, à l'indifférence, à l'oubli de vos propres enfants.

Qu'ai-je fait pour reconnaître tant d'amour ? Hélas ! je ne vous ai point aimé ; je ne me suis pas occupée de vos intérêts ; je n'ai point été assidue à vous visiter, fervente à vous recevoir, fidèle à écouter votre voix : à peine ai-je pensé à vous. Combien de fois la dissipation, les créatures, la vanité, les bagatelles, ont-elles occupé mon esprit, jusqu'au pied de votre Tabernacle ?

Combien de fois, vous possédant dans mon cœur, vous ai-je laissé seul sans vous entretenir ?… Que vous dirai-je pour m'excuser ? Ah ! Seigneur, il ne me reste qu'à m'anéantir.

Pardonnez à une coupable qui reconnaît son ingratitude ; ne rejetez pas un cœur contrit et humilié : vous m'avez dit de venir à vous quand je serais accablée du poids de ma misère ; daignez me soulager, me guérir et me permettre encore de vous aimer. Et qu'aimerais-je, ô Dieu d'amour ! si je ne vous aimais pas, vous qui possédez toutes les perfections et toutes les amabilités ? Ah ! que désormais mon cœur ne soupire plus que pour vous ; qu'il se fonde et se consume au seul mot de crèche, de croix, d'Eucharistie.

Vous aimer, ô mon Jésus ! et ne plus vivre que pour votre amour, c'est tout ce que je désire pour le temps et pour l'éternité. Ainsi soit-il.

Source : spiritualité-chretienne.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saintmichel-princedesanges.com/
 
Vigile de la Nativité de Jésus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: Le pèlerin d'Emmaüs :: Prière-
Sauter vers: