Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Saint du jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant
AuteurMessage
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 14 octobre Saint Calixte 1er   Ven 13 Oct 2017 - 20:47




St Calixte Ier, pape et martyr


Biographie
https://fr.wikipedia.org/wiki/Calixte_Ier

Les Litanies des Martyrs et des Saints des Catacombes de Saint Calixte
http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-11401763.html

Les Catacombes de Saint Calixte à Rome
http://www.catacombe.roma.it/fr/index.php

Prière à Saint Calixte 1er

" L'Esprit-Saint, qui garde l'Eglise, vous prépara comme un auxiliaire d'élite dans la souffrance et l'humiliation. Vous naquîtes esclave ; la fourberie judaïque sema de bonne heure les embûches sous vos pas ; jeune encore, les mines de Sardaigne comptaient en vous un forçat déplus, mais c'était pour le Seigneur. Serf de la peine, comme disait l'ancienne Rome, vous ne l'étiez plus de votre ancien maître ; et délivré des mines à l'heure marquée par Celui qui conduit les événements au gré de sa providence, le titre de Confesseur, en vous ennoblissant pour jamais, vous recommandait à l'attention maternelle de l'Eglise.

Tels apparurent dès lors votre mérite et vos vertus, qu'inaugurant le plus long pontificat de l'époque des martyrs, Zéphyrin vous choisit pour le conseiller, l'appui, le suppléant de sa vieillesse ; en attendant que l'Eglise, suffisamment instruite par l'expérience de ces dix-huit années, vous élût à son tour comme pasteur suprême.

Combien grande vous la laissez aujourd'hui, cette noble Epouse du Fils de Dieu ! Toute la noblesse des anciens âges, toute la valeur morale, tout l'essor intellectuel de l'humanité apparaissent concentrés en elle à cette heure. Où sont les mépris de jadis, les calomnies d'antant ? Le monde n'ignore plus qu'il a devant lui la reine de l'avenir ; l'atrocité des persécutions que l'Etat païen lui réserve encore viendra de cette conviction qu'il s'agit pour lui de la lutte, et d'une lutte désespérée, pour la vie. Aussi hésite-t-il, et semble-t-il plutôt vouloir aujourd'hui transiger avec les chrétiens.

Vous fûtes l'initiateur des voies nouvelles, pleines de péril comme de grandeur, où entrait l'Eglise. De l'absolu et brutal Non licet esse vos (Il ne vous est pas permis d'être) des jurisconsultes bourreaux, vous sûtes le premier amener l'empire à reconnaître en quelque chose officiellement les droits de la communauté chrétienne : Cécile assurait par vous à celle-ci la propriété de la tombe, la faculté de se réunir, de se cotiser, pour honorer ses morts ; à Marie, Fons olei, et ce fut l'occasion de votre martyre, il vous était donné de consacrer le premier sanctuaire légalement acquis dans Rome aux chrétiens.

Or, loin de céder, quoi que ce fût des droits de Dieu, en pactisant avec César, vous affirmiez dans le même temps à l'encontre de celui-ci, comme nul ne l'avait fait encore, l'indépendance absolue de l'Eglise concernant cette question du mariage soustraite de par le Christ-roi à la juridiction des pouvoirs civils. D'ores et déjà, " ne dirait-on pas une nation dans la nation ?" oui ; jusqu'à ce que la nation elle-même ait passé tout entière dans les rangs de ce peuple nouveau ".
(Le Temps pascal, t. II ; Jeudi de la troisième semaine après Pâques).

Au sein de l'Eglise, autres soucis, l'ardeur des luttes doctrinales est à son comble et s'est portée sur le premier de nos mystères : Sabellius, condamné pour son audace à déclarer incompatible avec l'unité de Dieu la réelle distinction de la Trinité sainte, laisse le champ libre à l'école qui sépare les augustes personnes au risque de multiplier Dieu même.

Puis c'est Montan, dont les disciples, ennemis des théories sabelliennes antérieurement à Sabellius même, escomptent la faveur du premier Siège pour leur système de fausse mystique et de réforme outrée. Mais comme le pilote expérimenté déjoue les écueils, entre les subtilités des dogmatisants, les prétentions des rigoristes, les utopies des politiques, vous dirigiez d'une main dont la sûreté était celle de l'Esprit-Saint lui-même la barque de Pierre à ses immortelles destinées.

En la mesure où Satan vous déteste et vous poursuit jusqu'à nos jours, soyez glorifié à jamais ; bénissez en nous vos disciples et vos fils."

Source : hodiemecum.hautefort

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 15 octobre Saint Euthyme le Jeune   Sam 14 Oct 2017 - 20:16



Moine

Euthyme ou Euthymios le Jeune est un moine du Mont Athos (Opso, en Galatie 823- Hiéra, 898), saint de l'Église orthodoxe.

Son père Épiphane meurt en 831. En 840, il épouse Euphrosyne. Le 15 septembre 841, il part pour l'Olympe de Bithynie, et en 842, il prend avec le petit habit monastique le nom d'Euthyme ; vers 858/859, il s'en va au Mont Athos aussitôt après la prise du grand habit monastique. De 859 à 862, il passe trois ans à l'Athos au fond d'une grotte, puis en 863, il va chercher au mont Olympe son ancien maître Théodore et l'établit à Macrosina, où ce dernier meurt peu après pour être inhumé à Thessalonique. Euthyme quitte alors l'Athos et devient stylite près de Thessalonique. Vers 864, il repart pour l'Athos, mais auparavant, il est ordonné diacre par l'évêque Théodore.

Vers 867, il est ordonné prêtre et il s'établit à l'Ile-Nouvelle (Saint-Eustrate) avec deux compagnons, Joseph le Colobos et Syméon. Tous trois sont pris, puis relâchés par des corsaires sarrasins. Vers 868, il se retire à Vrastamo, tandis que ses deux compagnons s'en vont l'un, Joseph, à Sidérocausia, l'autre, Syméon, en Grèce. En 871, Euthyme fonde le couvent Saint-André de Peristerai en Chalcidique, à vingt kilomètres à l'est de Thessalonique. En 875, il donne l'habit monastique à Basile, son biographe, dans l'église Saint-Démétrius à Sermylia, en Chalcidique. Vers 883/884 ses parents arrivent à Peristerai ; Euthyme abandonne le couvent des hommes à son petit-fils, Méthode, et confie à sa petite-fille, Euphémie, la direction d'un monastère de femmes, fondé par lui non loin de là ; puis il se retire sur le versant oriental de l'Athos. Le 8 mai 898, il se retire avec un seul compagnon, le moine Georges, à l'île Hiéra, mais y tombe malade le 13 octobre et meurt peu après.

Biographie de Saint Euthyme
http://viedessaintsdegeorgie.blogspot.fr/2017/05/venerable-euthyme-du-mont-athos-le.html

La Vie de saint Euthyme le Jeune
http://www.persee.fr/doc/rebyz_0766-5598_1974_num_32_1_1486

Source : Wikipedia

SAINTS DU 15 OCTOBRE

http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/15/10/2017/15-Octobre-2017.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 15 octobre Sainte Thérèse d'Avila   Sam 14 Oct 2017 - 20:29



15 octobre Sainte Thérèse d'Avila


Religieuse et Docteur de l'Eglise

Thérèse d'Avila est la réformatrice du Carmel, et en même temps un femme qui allie contemplation et action.

Dans ses écrits on découvre ses nombreuses expériences mystiques.

Elle meurt au Carmel en 1582.

Elle est la Ste Protectrice des carmélites et Ste Patronne d'Espagne.

Son prénom vient du grec qui signifie "femme forte et aimable" ou bien "chasseresse".

Biographie de Sainte Thérèse d'Avila.
http://jesusmarie.free.fr/therese_d_avila.html

Prières de Sainte Thérèse d'Avila.
http://site-catholique.fr/index.php?post/Priere-de-Sainte-Therese-d-Avila-de-Confiance

Une neuvaine à Sainte Thérèse d'Avila.
http://www.carmel.asso.fr/Neuvaine-a-sainte-Therese-de-Jesus%2C318.html

Prière du "Notre Père" commentée par Sainte Thérèse d'Avila.

La Prière du « Notre Père » de Sainte Thérèse d'Avila :

« Prier, c'est penser à ce que nous récitons et le comprendre. C'est aussi voir à qui nous parlons et qui nous sommes, nous qui osons parler à un si grand Seigneur. Quand nous commençons à prier, prenons d'abord le temps de penser à qui nous parlons : Dieu est très grand, soyons vraiment attentifs à Lui. Quand nous récitons le « Notre Père », rappelons-nous qui est ce Père, et qui est Jésus, le Maître qui nous a enseigné cette prière. En agissant ainsi, nous montrerons à Dieu que nous L'aimons. Représentez-vous le Seigneur lui-même près de vous. Voyez avec quel amour et quelle humilité Il vous enseigne. Croyez-moi, autant que vous le pouvez, restez avec cet Ami si bon. Prenez l'habitude de L'attirer près de vous, faites cela avec amour, efforcez-vous de Lui plaire : Il le verra, et vous ne pourrez plus vous en débarrasser, comme on dit, il ne vous manquera jamais. Il vous aidera dans toutes vos difficultés, Il sera partout avec vous. A votre avis, avoir un tel ami près de soi, est-ce que c'est peu de chose ? Inutile de réciter plusieurs « Notre Père », le Seigneur nous comprend dès le premier. Il aime beaucoup nous éviter de la fatigue. Si nous passions une heure à dire un seul « Notre Père », ce serait très bien. Nous comprenons que nous sommes avec Lui, nous savons ce que nous Lui demandons. Nous sommes sûrs qu'il désire nous accorder cela, et qu'il est très heureux d'être avec nous, cela suffit. Il n'aime pas que nous nous cassions la tête, en Lui parlant beaucoup. Quand je récite le « Notre Père », ce sera une marque d'amour de me rappeler quel est ce Père, et aussi quel est le Maître qui nous a enseigné cette prière. Notre Père... Ô Fils de Dieu et mon Seigneur ! Dès la première parole, Vous nous donnez au nom de votre Père ce qu'il y a de meilleur, en Lui demandant de nous regarder comme ses enfants. Il doit ainsi nous supporter en Père pour graves que soient nos fautes. Si nous nous tournons vers Lui comme l'enfant prodigue, Il doit nous pardonner, Il doit nous consoler de nos peines, Il doit nous nourrir comme sait le faire un tel Père qui est meilleur forcément que tout père au monde. Car il n'y a en Lui que le Bien parfait. Et par-dessus tout cela, Il doit nous faire participer et hériter de ses richesses. Vous ne reculez, Seigneur, devant aucun obstacle tant est grand l'amour que Vous nous portez et profonde Votre humilité. Mais songez que votre Père est aux cieux ! Songez à son honneur ! Vous vous êtes livré au déshonneur pour nous, mais laissez votre Père, libre. Ne l'obligez pas à tout faire pour quelqu'un d'aussi vil que moi, qui saurait très mal le remercier. Ô, Bon jésus ! Comme vous montrez clairement que votre volonté est la sienne et que la sienne est la vôtre. Soyez béni à jamais mon Seigneur, Vous aimez tant à donner que rien ne Vous retient. Mes filles, vous avez un bon Père, que vous donne le bon Jésus. N'en connaissez aucun autre (que la mieux née soit la dernière à parler de son père, vous devez être toutes égales). Ne parlez que de Lui et tâchez mes filles, de mériter de vous réjouir avec Lui et de vous jeter dans ses bras. Vous savez qu'il ne vous chassera pas si vous êtes de bonnes filles. Tenez-vous entre ce Père et ce Fils, et vous trouverez forcément l'Esprit Saint. Qu'Il passionne votre volonté et qu'Il l'attache par un immense amour. »

Notre Père qui es aux cieux


Nous pouvons donc oser nous approcher du Père en toute confiance, avec la simplicité et l'humble audace de l'enfant, dans la certitude d'être aimé. Quels sont les Cieux où Dieu demeure ? Les cieux sont en Dieu plus que Dieu n'est dans les cieux, car l'ailleurs auquel nous aspirons n'est pas un lieu mais un mystère infini d'échange d'amour. Voyons ce que dit Saint Augustin : « il avait cherché Dieu en beaucoup d'endroits, il l'a trouvé au centre de lui-même ». Il est important de comprendre cette vérité. Oui, il est important pour une personne de voir qu'elle n'a pas besoin d'aller au ciel pour parler avec son Père éternel et se réjouir avec lui, elle n'a pas besoin de lui parler fort. Même si elle parle très bas, il est si près de nous qu'il entend.

Que ton Nom soit sanctifié,


Quand nous prions, nous sommes tentés de demander à Dieu en priorité, de répondre à nos besoins immédiats. Mais Jésus nous appelle à nous décentrer de nous-mêmes et à regarder résolument vers le Père, vers le Royaume que nous espérons. Demander que le nom de Dieu soit sanctifié, ce n'est pas ajouter quelque chose à la sainteté de Dieu, mais c'est inviter la sainteté divine à pénétrer toute réalité terrestre pour la rendre plus conforme à son désir. C'est demander aussi que notre propre vie Lui rende gloire afin que ceux qui ne le connaissent pas encore puissent le reconnaître à travers ses enfants.

Que ton Règne arrive


Quel est ce règne dont nous demandons la venue ? Saint Paul nous le dit : « Le Règne de Dieu est justice, paix et joie dans l'Esprit-Saint ». Bien sûr, nous pouvons parfois désespérer de notre monde et de notre temps, mais la prière de Jésus est une invitation à reconnaître des lieux, des cœurs où le règne de Dieu est déjà présent. Nous avons une Bonne Nouvelle à annoncer : « Le Règne de Dieu est proche, il est déjà au milieu de nous ». Cette prière nous engage aussi à collaborer avec Dieu pour établir davantage de justice, pour faire tout ce qui contribue à la paix, et recevoir la joie.

Que ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel


N'imaginons pas que le Père a pour chacun de ses enfants un programme prévu d'avance qu'il faudrait « décoder » puis réaliser. Le seul désir de Dieu sur nous est que nous répondions librement à son amour en traçant notre route avec Lui. Quelle est donc la volonté de Dieu ? Le Seigneur nous demande seulement deux choses : que nous l'aimions et que nous aimions notre prochain. Si nous nous efforçons à cela, nous accomplissons sa volonté. Il nous est difficile de savoir si nous aimons Dieu, mais nous pouvons savoir avec certitude que nous aimons notre prochain ! Soyez certains de ceci : plus vous ferez des progrès dans l'amour du prochain, plus vous en ferez dans l'amour de Dieu !

Donne-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour

Jésus nous invite maintenant à faire connaître au Père nos besoins les plus essentiels. Demander à Dieu « le pain », c'est reconnaître que notre vie vient de Lui et c'est chaque jour que nous avons à l'accueillir dans la confiance : Le Seigneur ne nous fera jamais défaut. Certes, cela ne nous dispense pas « de travailler comme si tout dépendait de nous ». Plus encore : « Prier comme si tout dépendait de Dieu » nous engage à une véritable solidarité envers ceux qui manquent de tout. Et puis, ce pain que nous demandons et qui fait vivre est aussi la nourriture spirituelle. Nous disons à Dieu notre faim du pain de sa Parole et du pain de l'Eucharistie, pain rompu pour un monde nouveau.

Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés

Il n'y a pas de limite à l'amour de Dieu. Rien ne peut empêcher Dieu de nous aimer. Demander son pardon, c'est reconnaître notre faiblesse, notre péché, nos résistances à l'accueil de cet amour et ainsi, nous ouvrir à la grâce. Il n'y a pas de mesure à l'amour infini du Père, il n'y a pas de limite à son pardon, il est don gratuit, mais notre capacité à l'accueillir et à nous laisser transformer par lui est conditionnée par notre manière de pardonner nous-mêmes à ceux qui nous ont fait du tort. En refusant de pardonner, notre cœur se rend imperméable à l'amour miséricordieux du Père. Lorsque le préjudice est tel qu'il nous est humainement impossible de pardonner, fixons notre regard sur Jésus : sur la croix, il prie pour ceux qui le font mourir : « En sa personne, il a tué la haine ». Lui seul, par son Esprit peut nous donner la force de l'impossible. Le pardon reçu, le pardon donné est chemin de libération.

Ne nous laisse pas succomber à la tentation, mais délivre-nous du Mal

La tentation est le « passage obligé » dans la construction de notre liberté qui s'affermit à travers les choix que nous posons. Jésus lui-même a été tenté et le regard posé sur son Père et sur ses frères, il a déjoué les pièges du tentateur. Il nous appelle à demander au Père la force des choix courageux en faveur de la vie, de la justice, de la réconciliation, de la paix. Notre relation à Dieu ne nous éloigne pas du combat humain et spirituel, mais elle nous donne la certitude de foi d'en sortir vainqueur, avec le Christ. Toute la vie de Jésus, sa mort et sa résurrection, est victoire sur les forces du mal. Il va jusqu'au bout de l'amour et la vie triomphe au matin de Pâques. Tout est accompli dans le temps de Dieu, mais nous sommes dans le temps de l'histoire et de ses lentes germinations. La prière à « Notre Père » est un cri de confiance, dans la foi, l'espérance et l'amour : « Viens Seigneur, ne tarde pas ». Amen

Source : site-catholique.fr

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 16/10 Dédicace de la basilique du Mont St Michel   Lun 16 Oct 2017 - 4:46



Litanies de Saint Michel Archange
http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-3994888.html

Mémoire de la dédicace de la basilique du Mont-Saint-Michel

Dès les premières années du huitième siècle, Dieu accorda à notre pays un nouveau témoignage de sa prédilection. Il daigna nous donner pour protecteur et pour patron, Saint Michel, le glorieux Archange, qui, à la tête des Anges fidèles, a chassé du Ciel Lucifer et ses mauvais anges.

Saint Aubert était Evêque d'Avranches lorsque, vers 708, l'Archange Saint Michel lui apparut, un 16 octobre, pour lui donner de bâtir sur le Mont Tombe une Eglise en son honneur. Ce rocher escarpé s'élevait, aride et solitaire, dans une baie formée par la réunion des côtes de la Normandie et de la Bretagne.

Le Prince de la milice céleste dit à l'Evêque : "Je suis Michel, l'Archange qui assiste en la présence de Dieu ; je suis résolu d'habiter dans ce pays, de le prendre sous ma protection et d'en avoir soi".

Saint Aubert, voulant s'assurer de la vérité de cette vision, n'obéit pas aussitôt ; l'Archange Saint Michel se montra une seconde fois à l'Evêque, et bien qu'il se fît plus sévère et plus pressant, il n'eut pas davantage de succès ; à la troisième apparition, après avoir fait de nouveau reproches et réitéré les ordres du Ciel, l'Archange appuya fortement le doigt sur le front de saint Aubert et y laissa une empreinte qui se voit encore sur le crâne du Saint conservé dans l'Eglise Saint-Gervais d'Avranches.

Saint Aubert connaissait désormais avec assurance la volonté du Seigneur ; il se rendit donc sur le rocher que l'Archange lui avait indiqué où des signes célestes marquèrent le lieu choisi pour la construction de l'Eglise. Une source jaillit pour fournir l'eau qui manquait à cette solitude aride. Ce rocher, que les flots de l'océan séparent de la terre ferme, porta, depuis la dédicace de l'Eglise, le nom de Mont Saint Michel. A dater de ce jour mémorable, les pèlerins accoururent de toutes parts et obtinrent en ce lieu de nombreuses guérisons. Charlemagne y vint l'année de son couronnement pour garder le royaume sous la protection du puissant Archange.

Les Bénédictins y installèrent l'abbaye dite de Saint Michel-du-Péril-de-la-Mer. Deux fois par jour, à la marée basse, la mer se retire pour permettre aux fidèles de venir de la côte sans le secours des bateaux. L'Eglise, le cloître, la salle des Chevaliers, le réfectoire des Moines, l'escalier de cent quatre-vingts marches qui conduit jusqu'au sommet du rocher, excitent l'enthousiasme de tous les pèlerins qui ne peuvent se lasser d'admirer les merveilles de l'architecture chrétienne réunies sur cet îlot.

"Si, d'un côté, les impies de notre temps ont osé mettre en honneur le prince des ténèbres, dont ils se sont faits les fils et les imitateurs, les fidèles se sont, de leur côté, attachés à relever la vénération et la confiance que l'Eglise Catholique a toujours placées en l'Archange Saint Michel, le premier vainqueur de l'esprit maudit"

Source : Saint Michel Prince des Anges
http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 16 octobre Saint Gérard Majella    Lun 16 Oct 2017 - 5:05



16 octobre Saint Gérard Majella

Religieux

Gérard naquit à Muro Lucano en Italie le 6 avril 1726, dans une famille d'artisan tailleur.
Alors qu'il n'avait que 12 ans son père mourut. Il essaya d'entrer chez les Capucins mais fut refusé à cause sa santé précaire.
Il fut accueilli dans la toute jeune Congréagation des Rédemptoristes où il occupa tour à tour les fonctions de jardinier infirmier, tailleur et sacristain.
Il fut accusé injustement d'avoir mis enceinte une femme.
Il se refugia dans le mutisme pour ne pas dénoncer son accusatrice.
Plus tard celle-ci avoua le mensonge et Gérard fut rehabilité.
Il mourut à l'âge de 29 ans de la tuberculose dans sa cellule en laissant un testament sur un morceau de papier avec cette phrase : «Ici la volonté de Dieu est faite, comme Dieu le veut, et aussi longtemps que Dieu veut.»
Il est le saint Patron des femmes enceintes, des personnes faussement accusées, des bonnes confessions, des mères, de la ville de Muro Lucano, du mouvement pro-vie et des enfants à naître.

Prière à Saint Gérard Majella pour une bonne mort

Admirable élu de Dieu, Saint-Gérard, je loue la très Sainte-Trinité de vous avoir accordé une mort si belle, si édifiante et si désirable, récompense de votre sainte vie.
Je devrai aussi mourir, mais quel sera mon sort, moi qui ai mené une vie si différente de la vôtre ! Tremblant pour mon éternité, je m'adresse à vous, charitable ami de ceux qui sont dans la misère, ne m'abandonnez point en ce moment suprême.
Recommandez-moi alors à notre Seigneur, en Lui rappelant qu'Il a souffert la plus cruelle des morts pour m'obtenir une bonne mort. Recommandez-moi aussi à la très Sainte-Vierge, en Lui rappelant qu'Elle est devenue ma Mère au pied de la Croix.
Recommandez-moi également à Saint-Joseph, en Lui rappelant qu'il est le Patron des mourants, à cause de la douce mort qu'il a faite entre les bras de Jésus et de Marie.
Enfin, recommandez-moi à Saint-Michel Archange, votre grand protecteur et ami, afin qu'Il soit mon défenseur contre les suprêmes assauts de l'enfer.
Frère mille fois béni, par cette heureuse mort que vous avez eue, ayez pitié de moi, et obtenez-moi de mourir saintement pour aller contempler cette ineffable gloire dont vous jouissez dans le paradis.
Pour l'Amour de Jésus et de Marie, excaucez-moi.
Amen.

Source : parousie over-blog

Sanctuaire Saint Gérard en Italie
http://www.sangerardo.eu/index.php

Litanies de Saint Gérard Majella

http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2008/12/18/11793531.html

Prière pour obtenir une faveur spéciale de Saint Gérard Majella,
http://www.sanctuaire-st-gerard.sitew.com/Priere.B.htm#Priere.B

Prière pour obetnir la grâce de la maternité à Saint Gérard
http://trinite.1.free.fr/prieres/gerard2.htm

Une Neuvaine à Saint Gérard Majella
http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2009/10/04/15299911.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 16 octobre Sainte Hedwige    Lun 16 Oct 2017 - 5:15



Sainte Hedwige

Liturgie Traditionnelle
http://www.introibo.fr/16-10-Ste-Hedwige-veuve

Née vers 1179, sainte Hedwige était l’un des huit enfants[1] du de Berthold IV, comte de Diesseu-Andechs (Bavière) qui, à partir de 1180, fut prince titulaire de Méranie (Istrie) ; elle était née du son second mariage de son père, conclu après 1176 avec Agnès, fille du margrave de Misnie, Dedon V de Rochlitz. Comme fille aînée, selon la coutume d'alors, elle reçut le nom de sa grand-mère. Son éducation, commencée à Andechs sur le lac Ammer (Ammersee) où se trouvait le château familial, se poursuivit au monastère des bénédictines de Kitzingen sur le Main (diocèse de Wurtzbourg) où elle reçut une bonne formation intellectuelle pour l'époque, ainsi qu'une éducation religieuse soignée. Les mœurs et la langue slaves n'étaient pas étrangères à la famille d'Hedwige, étant donné leurs biens situés en territoires slaves, les mariages des souxerains de Misnie avec les Piast, et les contacts des Andechs avec des Slaves du Sud.

Par suite des changements politiques dans les Balkans, le mariage projeté d'Hedwige avec Toljen Nemanicz, fils du comes serbe Miroslaw, ne put se réaliser. Vers 1190, Hedwige, alors âgée de 12 ans, fut envoyée à Wroclaw, à la cour de prince Boleslas Wysoki (Boleslas le Haut) dont elle devait épouser le fils, Henryk Brodaty[2] (Henri le Barbu). Cette union devait procurer à l'Empereur un nouveau partisan et, en même temps, porter les souverains de la Bohême et de la Hongrie, apparentés avec les Piast de la lignée silésienne, à quitter la coalition de Welfowie, hostile à l'Empereur.

La date précise et le lieu de la cérémonie du mariage d'Hedwige avec Henri le Barbu ne sont pas connus. La première dizaine d'années de son séjour en Pologne s'écoula sous le signe de la vie de famille et de cour. Elle mit au monde sept enfants, dont quatre moururent en bas âge[3]. A la cour de Silésie régnaient les coutumes polonaises. Hedwige fut entourée de Polonais, bien qu’il ne manquât sûrement pas de demoiselles d'honneur et d'hommes d'Église venus de sa patrie.

Après la mort de ses frères et de son père, Henri le Barbu, comme unique successeur, accéda au pouvoir en 1202. Hedwige devint alors duchesse de Silésie. Profondément enracinée dans ce milieu, s'étant familiarisée avec la langue, ayant appris à connaître le pays et ses habitants, elle ne resta pas sans exercer une influence sur l'activité de son mari. Elle prêta son appui à des projets politiques de celui-ci et, par l’intermédiaire de ses frères et sœurs, elle lui facilita des contacts internationaux. On trouve aussi des marques de ses initiatives et d’actions autonomes. En 1229, quand à la suite de la lutte avec Conrad Mazowiecki pour le trône de Cracovie, Henri le Barbu fut fait prisonnier, Hedwige joua le rôle d'intermédiaire et obtint la libération de son mari. Les négociations furent confirmées par le contrat conjugal prévoyant le mariage de ses deux petites-filles avec les fils de Conrad. Non sans son initiative, sa fille Gertrude fut fiancée à Otto Wittelsbach, et les filles du roi de Bohême, Anne et Agnès, devinrent ses belles-filles. Des effets durables de sa collaboration avec son mari se manifestent à travers de nombreuses fondations d'églises, faites dans le cadre du processus d’aménagement de nouvelles bourgades en Silesie.

La plus célèbre fondation ducale en Silésie fut le monastère des cisterciennes de Trzebnica (en allemand, Trebnitz), fondé en 1202 à l'initiative d'Hedwige. Son frère Ekbert, évêque de Bamberg, y envoya un groupe de moniales du monastère de la Vierge Marie et Saint-Théodore à Bamberg, avec Petrissa, ancienne éducatrice d'Hedwige, comme première abbesse de Trzebnica. Richement dotée par Henri le Barbu, l'abbaye commença vite à rayonner une intensense vie religieuse. A partir de 1208, elle se peupla de religieuses polonaises ; en 1212, la fille d'Hedwige, Gertrude, devint cistercienne à Trzebnica et, avant 1232, elle en fut nommée abbesse. Les démarches d'Hedwige amenèrent en 1218 à faire admettre l'abbaye de Trzebnica comme premier monastère féminin dans l`Ordre de Cîteaux.

La dot importante dont Hedwige disposait librement, constituée par les domaines de Zawon et de Jawon et par la châtellenie de Wlen, lui permirent d'organiser un hôpital ambulant auprès de la cour, destiné aux pauvres, d'entretenir un hôpital pour les lépreux à Sróda, ainsi que d'organiser un hospice. Dans ses domaines, elle réduisit les redevances des paysans, faisant des provisions qui permirent de supporter plus facilement les calamités dues aux inondations et à la famine (1221-1222). Elle influença les décisions de son mari en adoucissant souvent ses jugements, ce qu’elle concevait aussi comme son devoir envers le pays.

Des événements pénibles vécus en 1208-1213 (la succession des décès de ses enfants[4], des adversités touchant sa lignée, l'exil de ses frères et, surtout, l'assassinat de sa sœur Gertrude, reine de Hongrie), augmentèrent chez Hedwige l'esprit d'expiation et le désir de consacrer sa vie à des actes de charité. Après vingt années d'union, Hedwige obtint de son mari le consentement à la séparation, confirmée par un vœu solennel. Dès ce moment, elle résida au monastère de Trzebnica, partageant avec les religieuses les devoirs résultant de la règle. Elle prit l'habit cistercien, mais elle ne fit pas de vœux monastiques, même après la mort d'Henri le Barbu, inspirée sûrement par la volonté de disposer librement de ses biens. La renommée de la sainteté de sa nièce Élisabeth de Thuringe (morte en 1231, canonisée en 1235) et la spiritualité franciscaine l'incitaient à multiplier des pratiques expiatoires, à soigner les malades, à entourer de soins les prisonniers et les pauvres.

Au-delà de la dévotion pour le Christ, elle avait un culte particulier pour la Mère de Dieu, ne se séparant jamais de sa petite statuette gothique. De son goût pour la liturgie témoignent de précieuses reliques : le Psautier de Trzebnica[5], enluminé et les « Offices de sainte Hedwige[6].»

L'invasion des Tartares en 1241, au cours de laquelle périt son fils Henri le Pieux (Henryk Pobozny)[7], dans la bataille de Legnica (Liegnitz), fut vécue par Hedwige à Krosno sur l'Odra, ensemble avec les moniales et sa belle-fille. Epuisée par son activité caritative et par une rigoureuse ascèse qui de son vivant déjà lui assurèrent un grand prestige, Hedwige mourut à Trzebnica en octobre 1243. En se basant sur la date de l’anniversaire célébré au monastère de Trzebnica encore avant sa canonisation, on admet comme date précise de sa mort au 14 octobre. Après la mort d'Hedwige, son culte se propagea vite et des foules toujours plus grandes affluèrent auprès de sa tombe à Trzebnica, venant de Silésie, de Grande-Pologne, de Poméranie, de Lusace et de Misnie. La demande de canoniser Hedwige, présentée par sa fille Gertrude, abbesse de Trzebnica, et par l’épiscopat polonais, fut appuyée par des princes polonais et par le roi de Bohême. La mort du pape Urbain IV retarda la chose mais déjà son successeur Clément IV canonisa Hedwige le 26 mars 1267, à Viterbe, en fixant sa fête patronale au 15 octobre. L'ouverture de la tombe et l'élévation des reliques eurent lieu le 17 août 1267, suivies le 25 août 1269 par la translation solennelle dans une nouvelle chapelle gothique, fondée par un petit-fils d'Hedwige, Ladislas, archevêque de Salzbourg et administrateur de l'évêché de Wroclaw. A la demande du roi de Pologne, Jean Sobieski, le pape Innocent XI étendit en 1680 le culte d'Hedwige à toute l'Eglise catholique. C'est de cette époque-là que date le sarcophage avec la statue d'Hedwige en albâtre, commandé par l’abbesse Christine Pawlowska de Wierzbno. Au cours des temps, la fête liturgique fut célébrée à des jours différents du 14 au 17 octobre.

Source : missel.free.fr

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 16 octobre Sainte Marguerite Marie   Lun 16 Oct 2017 - 5:31



Sainte Marguerite-Marie Alacoque  

Religieuse

Marguerite- Marie Alacoque naquit en Saône-et- Loire à Vérosvres, en 1647. Elle entra chez les Visitandines en 1671.
En 1673, le 27 septembre, pendant l'adoration du Très Saint-Sacrement, Jésus lui dit : "Mon Coeur est si passionné d'amour pour les hommes, et pour toi en particulier, que, ne pouvant plus contenir en lui-même les flammes de son ardente charité, il faut qu'il se répande par ton moyen."  Elle propagea la dévotion au Sacré-Coeur pendant sa vie et mourut à
Paray-le-Monial le 17 octobre 1690.

Acte de Consécration au Sacré Cœur de Jésus

Je donne et consacre au Sacré Cœur de Notre Seigneur Jésus-Christ ma personne et ma vie, mes actions, peines et souffrances, pour ne plus vouloir me servir d'aucune partie de mon être que pour l’honorer, aimer et glorifier. C'est ici ma volonté irrévocable que d'être tout à Lui et faire tout pour son amour, en renonçant de tout mon cœur à tout ce qui pourrait Lui déplaire.
Je vous prends donc, ô Sacré Cœur, pour l'unique objet de mon amour, le protecteur de ma vie, l'assurance de mon salut, le remède de ma fragilité et de mon inconstance, le réparateur de tous les défauts de ma vie et mon asile assuré à l'heure de ma mort.
Soyez donc, ô Cœur de bonté ! ma justification envers Dieu le Père et détournez de moi les traits de sa juste colère. O Cœur  d'amour ! je mets toute ma confiance en vous, car je crains tout de ma malice et de ma faiblesse, mais j'espère tout de votre bonté.
Consumez donc en moi tout ce qui vous peut déplaire ou résister ! Que votre pur amour vous imprime si avant dans mon cœur que jamais je ne vous puisse oublier, ni être séparée de vous que je conjure, par toutes vos bontés, que mon nom soit écrit en vous, puisque je veux faire consister tout mon bonheur et toute ma gloire à vivre et à mourir en qualité de votre esclave.Ainsi soit-il.

Sainte Marguerite-Marie

Source : Hommage a la Miséricorde Divine



la Garde d'Honneur du Sacré-Coeur ou l'Heure de Présence au Sacré-Coeur de Jésus
http://www.gardedhonneur.org/

Litanies de Sainte Marguerite Marie.
https://www.nd-chretiente.com/dossiers/pdf/articles/litanies%20de%20sainte%20marguerite-marie.pdf

Deux prières de Sainte Marguerite-Marie au Sacré-Coeur de Jésus.
http://leblogdumesnil.unblog.fr/2014/06/27/deux-prieres-de-sainte-marguerite-marie-au-sacre-coeur-de-jesus/

Neuvaine de Ste Marguerite-Marie pour les âmes du Purgatoire du 24 octobre au 1er novembre.
http://site-catholique.fr/index.php?post/Neuvaine-pour-les-AMES-du-PURGATOIRE

Le site des sanctuaires de Paray-le- Monial,
http://www.sanctuaires-paray.com/

une visite de la basilique du Sacré Coeur de Montmartre
http://www.sacre-coeur-montmartre.com/

SAINTS DU JOUR
http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/16/10/2017/16-Octobre-2017.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 17 octobre Saint Osée Prophète    Lun 16 Oct 2017 - 18:30



LIVRE D’OSÉE dans L'ANCIEN TESTAMENT
http://bible.catholique.org/livre-d-osee/4879-chapitre-1

Biographie de Saint Osée
https://fr.wikipedia.org/wiki/Os%C3%A9e_%28proph%C3%A8te%29

Livre d’Osée Chapitre 7

1 Quand j'ai voulu guérir Israël, alors s'est révélée l'iniquité d'Ephraïm, et la méchanceté de Samarie; car ils pratiquent le mensonge; le voleur pénètre dans la maison, le brigand se répand au dehors.
2 Et ils ne disent pas en leurs coeurs que je me souviens de toute leur méchanceté. Maintenant leurs forfaits les entourent, ils sont là devant moi.
3 Ils égaient le roi par leur méchanceté, et les princes par leurs mensonges.
4 Ils sont tous adultères, pareils à un four allumé par le boulanger, qui cesse d'attiser le feu, depuis qu'il a pétri la pâte jusqu'à ce qu'elle soit levée.
5 Au jour de notre roi, les princes se rendent malades par la chaleur du vin; il a étendu sa main avec les moqueurs.
6 Car, dans leur complot, ils ont mis leurs coeurs comme dans un four. Leur boulanger a dormi toute la nuit; le matin, il a été embrasé comme une flamme ardente.
7 Tous sont chauffés comme un four, et ils dévorent Ieurs juges. Tous leur rois sont tombés, sans qu'aucun d'eux ait crié vers moi.
8 Ephraïm se mêle avec les peuples; Ephraïm est un gâteau qu'on n'a pas retourné.
9 Des étrangers ont dévoré sa force, et il ne le sait pas; des cheveux blancs parsèment sa tête, et il ne le sait pas.
10 L'orgueil d'Ephraïm témoigne contre lui ils ne reviennent pas à Yahweh, leur Dieu et ils ne le recherchent pas, malgré tout cela.
11 Ephraïm est devenu comme une colombe, simple et sans intelligence; ils invoquent l'Egypte, ils vont en Assyrie.
12 Pendant qu'ils y vont, j'étends sur eux mon filet; je les ferai tomber comme les oiseaux du ciel, je les châtierai comme on l'a annoncé dans leur assemblée.
13 Malheur à eux, car ils ont fui loin de moi! Ruine sur eux, car ils m'ont été infidèles! Et moi, je voudrais les sauver; mais eux disent contre moi des mensonges.
14 Ils ne crient point vers moi dans leur coeur, quand ils se lamentent sur leurs couches. Ils se tourmentent au sujet du froment et du vin nouveau, se détournant de moi.
15 Moi, je les instruisais et je fortifiais leurs bras, et ils méditent le mal contre moi.
16 Ils se tournent, mais non pus en haut; ils sont comme un arc trompeur; leurs chefs tomberont par l'épée à cause de la fureur de leurs langues; et cela fera rire d'eux au pays d'Egypte.

Source : Bible du Chanoine Crampon

Commentaires de Osée 14 verset 9
https://www.levangile.com/Bible-Annotee-Osee-14-Note-9.htm

SAINTS DU 17 OCTOBRE
http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/17/10/2016/17-Octobre-2016.html



Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 17 octobre Saint Ignace d'Antioche   Lun 16 Oct 2017 - 18:55



Une biographie de Saint Ignace d'Antioche.
http://missel.free.fr/Sanctoral/10/17.php

Père Apostolique Saint Ignace d'Antioche.
http://www.patristique.org/Les-Peres-apostoliques-II-Ignace-d-Antioche.html

La lecture des sept lettres de Saint Ignace d'Antioche
https://fr.orthodoxwiki.org/Ignace_d%27Antioche

La Prière de Saint Ignace d'Antioche « Laissez-moi imiter la Passion de mon Dieu ! » :


« Il est beau pour moi de mourir en allant vers Jésus Christ, plutôt que de régner jusqu'aux confins de la terre. Je le cherche Lui, qui est mort pour moi, je le veux Lui, qui est ressuscité pour moi... Laissez-moi imiter la Passion de mon Dieu ! J'offre ma vie pour ceux qui sont soumis à l'Evêque, aux Prêtres et aux Diacres. Puissé-je avec eux être uni à Dieu. Travaillez ensemble les uns pour les autres, luttez ensemble, courez ensemble, souffrez ensemble, dormez et veillez ensemble comme administrateurs de Dieu, Ses assesseurs et Ses serviteurs. Cherchez à plaire à Celui pour Lequel vous militez et dont vous recevez la récompense. Qu'aucun de nous ne soit jamais surpris déserteur. Que votre Baptême demeure comme un bouclier, la foi comme un casque, la charité comme une lance, la patience comme une armure. Une seule supplique, un seul esprit, une seule espérance dans l'amour ; accourez tous à Jésus Christ comme à l'unique temple de Dieu, comme à l'unique autel ; il est un, et procédant du Père unique, Il est demeuré uni à Lui, et Il est retourné à Lui dans l'unité. Amen. »

Source : site-catholique.fr

« Saint Ignace d'Antioche » d’après la Catéchèse de Benoît XVI lors de son audience générale du mercredi 14 mars 2007
http://site-catholique.fr/index.php?post/Priere-de-Saint-Ignace-d-Antioche

Une lettre de Saint Jean Chrysostome sur le martyre de Saint Ignace d'Antioche
http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/chrysostome/homt3/ignace.htm

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde



Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 18 octobre Saint Luc   Mer 18 Oct 2017 - 6:58



Saint Luc l'Evangéliste

Évangéliste et Évêque


Saint Luc est le rédacteur du troisième Évangile et des Actes des Apôtres. D'origine syriaque, il se convertit au christianisme et assista Saint Paul dans ses nombreux voyages.
Son Évangile est appelé l'Évangile de l'Enfancede Jésus et il est également celui de la Miséricorde. Il est le saint Protecteurdes notaires, des médecins, des chirurgiens, artistes et écrivains. Son prénom vient du latin qui signifie "Originaire de Lucanie".

Prière : Ô Dieu tout puissant,qui a choisi Saint Luc pour répandre par la parole et l'écriture l'évangile de JÉSUS-CHRIST, comme médecin et apôtre
tu l'as guidé à approcherles frères souffrants pour les soigner dans leur infirmité physique et spirituelle, par son intercession donne-nous la force de savoir soutenir avec la mansuétude du Christ toutes les épreuves de la vie,aux médecins chrétiens l'engagement de venir à leur rencontre avec compétence et amour quand ils ont besoin de leur aide.


Biographie de Saint Luc
https://fr.wikipedia.org/wiki/Luc_%28%C3%A9vang%C3%A9liste%29

Invocation et oraison pour la fête de Saint Luc
https://saint.retz.info/prieres-saintes/st-liboire-a-st-mathias/saint-luc/

La lecture du Bréviaire (1961)

http://archives.leforumcatholique.org/consulte/message.php?arch=2&num=569744

Catenae aurea de l'Evangile selon Saint Luc de Saint Thomas d'Aquin Le Traité sur l'Évangile de Saint Luc par Saint Ambroise.
http://jesusmarie.free.fr/thomas_d_aquin_chaine_or_luc_chapitre_1_5.html

LES TROIS PARABOLES DE LA MISÉRICORDE LUC 15

Cependant tous les publicains et les pécheurs s’approchaient de lui pour l’entendre. Et les Pharisiens et les scribes de murmurer : Cet homme, disaient-ils, fait bon accueil aux pécheurs et mange avec eux ! » Il leur dit alors cette parabole :

LA BREBIS PERDUE

Lequel d’entre vous, s’il a cent brebis et vient à en perdre une, n’abandonne les quatre-vingt-dix-neuf-autres dans le désert pour s’en aller après celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il l’ait retrouvée ? Et, quand il l’a retrouvée, il l’a met, tout joyeux, sur ses épaules et, de retour chez lui, il assemble amis et voisins et leur dit : « Réjouissez-vous avec moi, car je l’ai retrouvée, ma brebis qui était perdue ! » C’est ainsi, je vous le dis, qu’il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent que pour quatre-vingt-neuf justes, qui n’ont pas besoin de repentir.

LA DRACHME PERDUE

Ou bien, quelle est la femme qui, si elle a dix drachmes et vient à en perdre une, n’allume une lampe, ne balaie la maison et ne cherche avec soin, jusqu’à ce qu’elle l’ait retrouvée, et elle assemble ses amies et voisines et leur dit : « Réjouissez-vous avec moi, car je l’ai retrouvée la drachme que j’avais perdue ! C’est ainsi, je vous le dis, qu’il naît de la joie devant les Anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent. »

LE FILS PERDU ET LE FILS FIDÈLE : « L’ENFANT PRODIGUE »

Il dit encore : « Un homme avait deux fils. Le plus jeune dit à son père : Père, donne-moi la part de la fortune qui me revient ». Et le père leur partagea son bien. Peu de jour après, rassemblant tout son avoir, le plus jeune fils partit pour un pays lointain et y dissipa son bien en vivant dans l’inconduite.
Quand il eut tout dépensé, une famine sévère survint en cette contrée et il commença à sentir la privation. Il alla se mettre au service d’un des habitants de cette contrée, qui l’envoya dans ses champs garder les cochons. Il aurait bien voulu se remplir le ventre des caroubes que mangeaient les cochons, mais personne ne lui en donnait. Rentrant alors en lui-même, il se dit : « Combien de mercenaires de mon père ont du pain en surabondance, et moi je suis ici à périr de faim ! Je veux partir, aller vers mon père et lui dire : Père, j’ai péché contre le Ciel et envers toi ; je ne mérite plus d’être appelé ton fils, traite-moi comme l’un de ces mercenaires. » Il partit donc et s’en alla vers son père.
« Tandis qu’il était encore loin son père l’aperçut et fut pris de pitié ; il courut se jeter à son cou et l’embrassa tendrement. Le fils alors lui dit : « Père, j’ai péché contre le Ciel et envers toi, je ne mérite plus d’être appelé ton fils. » Mais le père dit à ses serviteurs : « Vite, apportez la plus belle robe et l’en revêtez, mettez-lui un anneau au doigt et des chaussures aux pieds. Amenez le veau gras, tuez-le, mangeons et festoyons car mon fils que voilà était mort et il est revenu à la vie; il était perdu et il est retrouvé ! » Et ils se mirent à festoyer. « Son fils aîné était aux champs. Quand, à son retour, il fut près de la maison, il entendit de la musique et des danses. Appelant un de ses serviteurs, il s’enquérait de ce que cela pouvait bien être. Celui-ci lui dit : « C’est ton frère qui est arrivé, et ton père a tué le veau gras, parce qu’il l’a recouvré en bonne santé. » Il se mit alors en colère, et il refusa d’entrer. Son père sortit l’en prier. Mais il répondit à son père : « Voilà tant d’années que je te sers, sans jamais avoir transgressé un seul de tes ordres, et jamais tu ne m’as donné un chevreau, à moi, pour festoyer avec mes amis ; et puis ton fils que voilà revient-il, après avoir dévoré ton bien avec des prostituées, tu fais tuer pour lui le veau gras ! » « Mais le père lui dit : « toi, mon enfant, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi. Mais il fallait bien festoyer et se réjouir, puisque ton frère que voilà était mort et il est revenu à la vie ; il était perdu et il est retrouvé ! »

Source : Bible de Jérusalem



Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 18 octobre Saint Pierre D'Alcantara    Mer 18 Oct 2017 - 7:14



Prêtre


Pierre naquit à Alcantara (Espagne) en 1499, de parents appartenant à la noblesse.
Suivant l'Evangile, il distribua tous ses biens en aumônes et entra à seize ans dans l'ordre séraphique de Saint François.
Il mena une vie très austère observant la règle  primitive franciscaine.
Il  mourut en 1562 et apparut à Sainte Thérèse d'Avila et lui dit : " O bienheureuse pénitence, qui m'a valu une si grande gloire !
" L'intercession de ce saint est toute puissante, dit Sainte Thérèse d'Avila.  
( Missel vespéral romain, Desclée de Brouwer, 1937)

Il est le saint Protecteur des gardiens de nuit.
Son prénom vient du latin qui signifie "pierre ou roc".  

Biographie de Saint Pierre d'Alcantara.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_d%27Alc%C3%A1ntara

De la préparation requise avant l'oraison de St Pierre d'Alcantara.

http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/alcantara/alacantara/1med6.htm

Saint Pierre dAlcantara, guide spirituel de sainte Thérèse d'Avila, principal promoteur de sa Réforme.

http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/alcantara/alacantara/portrait.htm

Les neuf choses qui nous aident à acquérir la dévotion de St Pierre d'Alcantara.

Les choses qui nous aident à acquérir la dévotion sont en grand nombre ; nous n'en signalerons que neuf.    

La première, et l'une des plus importantes, c'est d'embrasser ces saints exercices avec beaucoup de résolution et de courage, avec un cœur déterminé et préparé à tout ce qui sera nécessaire pour acquérir cette précieuse perle, quelque ardu et difficile que cela soit. Il n'y a point de grande chose en ce monde qui ne soit difficile, et celle-ci est du nombre, du moins dans les commencements.    

La deuxième, c'est de préserver le cœur de toutes sortes de pensées vaines et inutiles, de toute affection et de tout attachement étranger, de tous les troubles et de tous les mouvements passionnés ; car il est clair que chacune de ces choses empêche la dévotion, et qu'il n'est pas moins nécessaire d'accorder le cœur avant de prier, que le luth avant de le toucher.    

La troisième, c'est la garde des sens, spécialement des yeux, des oreilles et de la langue, parce que, par la langue le cœur se dissipe, et par les yeux et les oreilles il se remplit de divers objets et de diverses images qui troublent la paix et le repos de l'âme. C'est pourquoi l'on dit avec raison que le contemplatif doit être sourd, aveugle et muet, parce que moins il se répand au dehors, plus il sera recueilli au dedans de lui-même.    

La quatrième, c'est la solitude, parce que, non-seulement elle retranche, pour les sens et le cœur, les occasions des distractions et celles des péchés, mais encore parce qu'elle convie l'homme à demeurer au dedans de lui, à entrer avec Dieu et avec lui-même dans son intérieur ; ce à quoi il se sent porté par la nature même de l'endroit solitaire où il est, lequel n'admet point d'autre compagnie que celle-là.    

La cinquième, c'est la lecture des livres spirituels et dévots. Ils donnent des sujets de considération, ils recueillent le cœur, ils réveillent la dévotion, et font que l'homme pense avec plaisir à ce qu'il a le plus goûté dans une lecture ; car ce qui se représente avant tout à la mémoire, c'est toujours ce qui abonde dans le cœur.    

La sixième, c'est le souvenir continuel de Dieu, le soin de marcher toujours en sa présence, et l'usage de ces courtes oraisons que saint Augustin appelle jaculatoires. Ces oraisons gardent la maison du cœur et conservent la chaleur de la dévotion, dans le sens où nous l'avons dit plus haut ; et ainsi l'homme se trouve prêt, à toute heure, à entrer en oraison. C'est là un des principaux documents de la vie spirituelle, et un des plus puissants remèdes pour ceux qui n'ont ni temps ni endroit favorable pour faire oraison. Celui qui sera toujours fidèle à cette pratique, avancera beaucoup en peu de temps.    

La septième est l'assiduité et la persévérance dans les bons exercices, aux endroits et aux temps marqués pour cela, principalement la nuit ou le matin, qui sont les temps les plus convenables pour l'oraison, comme toute l'Écriture nous l'enseigne.

La huitième, ce sont les austérités et les abstinences corporelles, la table pauvre, le lit dur, le cilice et la discipline, et autres mortifications de ce genre. Car, de même que toutes ces choses sont inspirées par un principe de dévotion, de même aussi elles fortifient, elles conservent et elles fécondent la racine d'où elles naissent.    

La neuvième, ce sont les œuvres de miséricorde. Elles nous donnent de la confiance pour paraître devant Dieu : comme elles joignent quelques petits services à nos oraisons, celles-ci ne peuvent plus s'appeler de simples demandes sèches ; et elles méritent que la prière qui part d'un cœur miséricordieux soit miséricordieusement entendue.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 19 octobre Saint Joël Prophète    Mer 18 Oct 2017 - 18:20



Prophète

Livre de Joël Chapitre 3


1 Et il arrivera après cela que je répandrai mon Esprit sur toute chair. Et vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillards auront des songes, vos jeunes gens verront des visions.
2 Même sur les serviteurs et sur les servantes, en ces jours-là je répandrai mon esprit.
3 Je ferai paraître des prodiges dans les cieux et sur la terre, du sang, du feu et des colonnes de fumée.
4 Le soleil se changera en ténèbres, et la lune en sang, avant que vienne le jour de Yahweh, grand et terrible.
5 Et quiconque invoquera le nom de Yahweh sera sauvé; car sur la
montagne de Sion et de Jérusalem, il y aura une réunion de sauvés
comme l'a dit Yahweh, et parmi les survivants que Yahweh appelle !

Source : Bible Crampon

Biographie de Saint Joël
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jo%C3%ABl_(proph%C3%A8te)

Le Livre de Joël dans l'Ancien Testament
http://bible.catholique.org/livre-de-joel/4893-chapitre-1

SAINTS DU JOUR

http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/19/10/19-Octobre.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 19 octobre Saint Néhémie   Mer 18 Oct 2017 - 18:30



19 octobre Saint Néhémie

Gouverneur Ancien Testament

Livre de Néhémie Chapitre 8, 9-15

9 Et Néhémie, le gouverneur, Esdras, le prêtre et le scribe, et les lévites qui instruisaient le peuple, dirent à tout le peuple: "Ce jour est saint pour Yahweh, votre Dieu; ne soyez pas dans le deuil et dans les larmes." Car tout le peuple pleurait en entendant les paroles de la loi.
10 Et Néhémie leur dit: "Allez, mangez des viandes grasses et buvez des liqueurs douces, et envoyez des portions à celui qui n'a rien de préparé, car ce jour est saint pour notre Seigneur; ne vous affligez pas, car la joie en Yahweh est votre force."
11 Les lévites calmaient tout le peuple, en disant: "Taisez-vous; car ce jour est saint; ne vous affligez pas."
12 Et tout le peuple s'en alla pour manger et boire, envoyer des por tions et se livrer à de grandes réjouissances. Car ils avaient compris les paroles qu'on leur avait fait connaître.
13 Le second jour, les chefs de famille de tout le peuple, les prêtres et les lévites s'assemblèrent auprès d'Esdras le scribe, afin de s'instruire plus complètement des paroles de la loi.
14 Et ils trouvèrent écrit dans la loi que Yahweh avait prescrite par l'organe de Moïse, que les enfants d'Israël devaient habiter sous des tentes pendant la fête du septième mois,
15 et qu'ils devaient faire entendre et publier une proclamation dans toutes leurs villes et à Jérusalem, en disant: "Allez à la montagne et rapportez des rameaux d'olivier, des rameaux d'olivier sauvage, des radicaux de myrte, des rameaux de palmier et des rameaux d'arbres touffus pour faire des tentes, selon qu'il est écrit."Lire

Biographie de Saint Néhémie
https://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9h%C3%A9mie

Livre de Néhémie dans l'Ancien Testament
http://bible.catholique.org/livre-de-nehemie/4120-chapitre-1

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 19 octobre Saint Paul de la Croix   Mer 18 Oct 2017 - 18:53



19 octobre Saint Paul de la Croix

Prêtre  

Paul François Danei naquit le 3 janvier 1694 à Ovada en Italie.
Après s'être engagé dans l'armée où il ne resta qu'un an, il décida d'embrasser le sacerdoce malgré l'avis défavorable de sa famille.
Il créa la Congrégation des Passionnistes en 1741.
Les vocations affluèrent de toute l'Italie.
Il se retira à Rome sur le Coelius où il mourut en 1775.
                                                                                               
La Prière de Saint Paul de la Croix devant le Saint-Sacrement « Ô Jésus-Eucharistie, c’est à Vous maintenant de me désaltérer »

« Ô Seigneur, que votre Esprit est doux ! Je sais à qui je crois et je suis certain ; je suis certain que Vous êtes au tabernacle d’amour ! Quel bonheur de me tenir, pendant les heures les plus silencieuses, au pied du saint Autel ! Oh ! Qui me donnera des ailes de colombe pour prendre mon vol d’amour vers votre Cœur divin ? Ô Jésus-Eucharistie, Vous avez dit : « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et je lui donnerai à boire ». C’est à Vous, maintenant, de me désaltérer. Mon Dieu, le Tabernacle est le lieu de votre Amour, préparé par Vous à qui Vous aime ! Quand pourrai-je, pendant les heures de profonde solitude, m’entretenir avec mon Amour-Eucharistie aux pieds du saint Autel ? Qui me donnera les ailes de la colombe pour faire des vols d’amour au Cœur sacré de mon Jésus ? Amen. »

Saint Paul de la Croix (1694-1775)


Les litanies de Saint Paul de la Croix,
http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2009/05/06/13635521.html

neuvaine en l'honneur de Saint Paul de la Croix,  
http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2009/05/06/13635685.html

la liturgie traditionnelle pour la fête de Saint Paul de la Croix,
http://www.introibo.fr/28-04-St-Paul-de-la-Croix

Passionnistes de ND du Cros,
http://passionistes.du.cros.pagesperso-orange.fr/index.htm

Un site "Passionniste" sur Saint Paul de la Croix avec des extraits de ses écrits.  
http://paul.de.la.croix.free.fr/index.htm

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 19 octobre Saint Zorobabel   Mer 18 Oct 2017 - 19:02



19 octobre Saint Zorobabel

Gouverneur

Livre d'Aggée Chapitre 2


14 Alors Aggée, reprenant la parole, dit: tel est ce peuple telle est cette nation devant moi, - oracle de Yahweh; telles sont toutes les oeuvres de leurs mains: ce qu'ils offrent là est souillé.
15 Et maintenant, portez votre attention de ce jour-ci en arrière, avant qu'on n'eut encore mis pierre sur pierre, au temple de Yahweh.
16 Alors, quand on venait à un tas de vingt mesures, il n'y en avait que dix; quand on venait au pressoir pour y puiser cinquante mesures, il n'y en avait que vingt.
17 Je vous ai frappés par la rouille, la nielle et la grêle, j'ai frappé tout le travail de vos mains; et vous n'êtes pas revenus à moi, oracle de Yahweh.
18 Portez donc votre attention de ce jour-ci en arrière; depuis le vingt-quatrième jour du neuvième mois jusqu'à partir du jour où a été fondé le temple de Yahweh, portez votre attention!
19 La semence était-elle encore dans le grenier? Même la vigne le figuier, le grenadier et l'olivier n'ont rien produit: mais à partir de ce jour, je bénirai.
20 La parole de Yahweh fut adressée une seconde fois à Aggée le vingt-quatrième jour du mois en ces termes:
21 Parle ainsi à Zorobabel, gouverneur de Juda: J'ébranlerai les cieux et la terre;
22 je renverserai le trône des royaumes, je détruirai la puissance des royaumes des nations; je renverserai les chars et ceux qui les montent; les chevaux avec leurs cavaliers tomberont, par l'épée les uns des autres.
23 En ce jour-là, - oracle de Yahweh des armées, je te prendrai, Zorobabel, fils de Salathiel, mon serviteur, - oracle de Yahweh, et je ferai de toi comme un cachet; car je t'ai élu, - oracle de Yahweh des armées. fin du livre d'Aggée.

Source : Bible Crampon

Le livre d'Aggée Prophète de l'Ancien Testament
http://bible.catholique.org/livre-d-aggee/4927-chapitre-1

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 20 octobre Saint Corneille le Centurion   Jeu 19 Oct 2017 - 17:32



Saint Corneille le Centurion

Actes des Apôtres, chapitre 10

1 Or, à Césarée, un homme nommé Corneille, centurion à la cohorte appelée Italique,
2 pieux ainsi que toute sa maison, qui faisait beaucoup d'aumônes au peuple et priait Dieu continuellement,
3 vit clairement dans une vision, vers la neuvième heure du jour, un ange de Dieu qui entra chez lui et lui dit:
4 " Corneille! " Lui, les yeux fixés sur (l'ange) et devenu tremblant, dit: " Qu'est-ce, Seigneur? " (L'ange) lui dit: " Tes prières et tes aumônes sont montées en mémorial devant Dieu.
5 Et maintenant envoie des hommes à Joppé, et fais venir un certain Simon, qui est surnommé Pierre;
6 il est logé chez un certain Simon, corroyeur, dont la maison est près de la mer. "
7 Quand fut parti l'ange qui lui parlait, (Corneille) appela deux de ses serviteurs et un soldat pieux, (un) de ceux qui étaient attachés à sa personne,
8 et après leur avoir tout raconté, il les envoya à Joppé...

Lire la suite
http://bible.catholique.org/actes-des-apotres/3294-chapitre-10

Source : Boble Crampon

Une biographie de Saint Corneillle le Centurion.
http://christroi.over-blog.com/article-saint-corneille-centurion-baptise-par-saint-pierre-ier-s-120680258.html

Invocation et oraison de Saint Corneille.
https://saint.retz.info/prieres-saintes/st-clair-a-st-drogon/saint-corneille/

SAINTS DU 20 OCTOBRE
http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/20/10/2017/20-Octobre-2017.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 21 octobre Bienheureux Nicolas Barré   Ven 20 Oct 2017 - 16:51



Bienheureux Nicolas Barré

Prêtre


Nicolas naquit le 21 octobre 1621 à Amiens, de parents commerçants aisés, qui eurent cinq enfants dont Nicolas était l'aîné. Nicolas fut baptisé à l'église Saint-Germain le 17 décembre 1621.

Il fit ses études chez les Jésuites. À 19 ans, il entra chez les Minimes, fondés par saint François de Paule. Il y prononça ses vœux en 1641 et fut ordonné prêtre en 1645.

De 1645 à 1655, il assura la charge de professeur de théologie et de bibliothécaire au couvent de la place Royale à Paris (actuellement Place des Vosges).

En 1655, sa santé se détériorant, Nicolas Barré fut envoyé à Amiens où il se rétablit, avant de partir pour Rouen.

Là, de 1659 à 1675, il œuvra pour l'éducation des enfants pauvres, en compagnie de quelques jeunes gens et de quelques jeunes filles qui s'organisainent pour être totalement disponibles à leur mission éducative. Dès 1662 s'ouvrait une école à Sotteville-lès-Rouen, et le Père Barré établit une première communauté regroupant les femmes qui l'avaient aidé dans ses démarches. Ce sont les premières "Maitresses des écoles charitables du Saint Enfant Jésus". En 1675, il revint à Paris où il continua ses fondations d'écoles populaires et de communautés. Il fut le conseiller de saint Jean-Baptiste de La Salle à qui il enjoignit de renoncer à ses biens et de vivre pauvre avec les maîtres d'école pour réussir comme les premières maîtresses charitables ont réussi auprès des filles".

Il mourut à Paris le 31 mai 1686.
Il a été béatifié à Rome, le 7 mars 1999 par le Pape Jean-Paul II.

"Il faut Le chercher, on Le trouve mais de loin, et on ne fait que L'entrevoir,
on approche de Lui. On Le regarde avec étonnement; ensuite on Le contemple avec humilité, et enfin avec amour et confiance. On Lui parle. On L'écoute. On L'embrasse. On Le serre. On tombe amoureusement en Lui. On repose en Lui. On se perd en Lui. Et enfin on se transforme en Lui. Mais à qui est-ce que tout cela se donne ? À ceux et à celles qui ne veulent que cela.

Prière d'abandon du Bienheureux Nicolas Barré.

Seigneur, je ne veux plus rien
Je ne désire plus rien,
Pour me mettre en état de désirer
ce que Tu veux, Comme Tu le veux.
Tu me vois, mon Dieu Tu t’occupes de tout,
Tu présides à tout ce qui me concerne
A tout ce qui m’arrive.

Rien n’échappe à ton adorable conduite
Sur ma vie et cela me suffit.

O Jésus, Tu es Amour Tu es mon Dieu, mon Tout !
Centre et immensité de bonté et de grandeur !

Seigneur, à Toi de désirer en moi !
Et pour cela, dispose de moi,
Agis, arrange tout comme il te plaira
Et je tâcherai de désirer, d’agir et de te suivre
En tout, et partout, sans réserve et sans limite.

Enfin Seigneur, je veux être à Toi totalement
Plus de partage, plus de division,
Ni dans la vie, ni dans la mort
Ni dans la détresse, ni dans la tendresse,
Ni sur la terre, ni au ciel.

Mon Bien-Aimé est tout à moi
Et je suis tout à Lui, à jamais !

O Jésus ! O Amour !

Nicolas Barré - Extrait de la Lettre 12


Quelques pensées du Bienheureux Nicolas Barré.
http://www.seraphim-marc-elie.fr/article-5697673.html

Oeuvres complètes du Bienheureux Nicolas Barré.
http://www.nicolasbarre.org/sej/sr.asp?Init=1

Liturgie de la Messe du Bienheureux Nicolas Barré.
http://www.lasalle.org/wp-content/uploads/2011/07/21-Octobre-B.-NICOLAS-BARR%C3%A9.pdf

sa spiritualité
http://nicolas-barre.weebly.com/uploads/2/7/0/0/27005958/la_spiritualit_de_nicolas_barr.pdf

SAINTS DU 21 OCTOBRE
http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/20/10/2017/20-Octobre-2017.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 21 octobre Sainte Ursule et ses compagnes   Ven 20 Oct 2017 - 17:24



Sainte Ursule et ses compagnes

Martyres



D'après la légende Sainte Ursule serait née au IVème siècle.
Elle épousa un prince païen pour obtenir sa conversion.
Elle fut tuée par les Huns à Cologne avec ses compagnes au retour d'un pèlerinage à Rome.
Dans l'Eglise Sainte Ursule de Cologne, on découvrit une
inscription latine gravée sur une pierre datant du Vème siècle, évoquant le massacre de nombreux martyres et vierges qui ne pouvaient être honorées par l'Eglise en raison de leur anonymat, qui sera à l'origine de la légende.
Le nombre des vierges martyres, fixé à onze mille au Xème siècle, est probablement le fait d'une lecture erronée d'une abréviation en chiffre romain " XIMV" (onze Martyres et Vierges).
Elle est la sainte Protectrice des écoliers et des jeunes filles. Son prénom vient du latin qui signifie " qui est forte".

Biographie de Sainte Ursule.
https://viechretienne.catholique.org/saints/1680-sainte-ursule

Invocation et oraison à Sainte Ursule.
https://saint.retz.info/prieres-saintes/ste-radegonde-a-ste-wilgeforte/sainte-ursule/

Neuvaine à Sainte Ursule.
https://saint.retz.info/prieres-saintes/ste-radegonde-a-ste-wilgeforte/sainte-ursule/

Les Litanies de Sainte Ursule et ses compagnes.
https://www.leforumcatholique.org/print.php?num=648185

Culte et reliques de Sainte Ursule.
http://orthodoxievco.net/ecrits/vies/synaxair/octobre/ursule.pdf

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 22 octobre Notre-Dame de Kazan   Sam 21 Oct 2017 - 19:42



Notre-Dame de Kazan

A l'époque où Kazan était la capitale de l'empire mongol, Notre-Dame est apparue à une fillette de huit ans et lui parla d'une image sacrée qui avait été cachée sous l'autorité mongole et musulmane de Kazan. Les gens ne crurent la petite fille qu'après deux apparitions supplémentaires de Notre-Dame. Puis, à l'étonnement de tous, on trouva l'icône en parfait état sous les ruines d'un édifice entièrement brûlé.

Cette image sacrée dégageait une importante sensation de "présence" qui inspirait la crainte chez la plupart de ceux qui l'ont vue. Il y eut des miracles, par exemple deux hommes aveugles de naissance qui recouvrèrent la vue. L'icône fut emportée dans une église de Kazan, dont le pasteur était saint Ermagen, plus tard patriarche de Moscou.

L'un des plus grands saints de Russie lui apparut : saint Sergei qui lui confia que cette image sacrée de Notre-Dame de Kazan serait le point de ralliement des fidèles et qu'elle serait l'instrument qui servirait à sauver et à établir la nation russe...

Lire la suite

http://www.mariedenazareth.com/tout-sur-marie/la-vierge-dans-lart/les-icones/icones-les-plus-celebres/notre-dame-de-kazan/notre-dame-de-kazan-synthese/

Source : Notre-Dame de Nazareth

Histoire de l'icône de Notre-Dame de Kazan
http://www.mariedenazareth.com/tout-sur-marie/la-vierge-dans-lart/les-icones/icones-les-plus-celebres/notre-dame-de-kazan/notre-dame-de-kazan-une-histoire-russe-un-signe-dunite/

SAINTS DU JOUR

http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/22/10/22-Octobre.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 22 octobre Saint Karol Jozef Wojtyla   Sam 21 Oct 2017 - 19:57



Saint Karol Jozef Wojtyla

EVANGELIUM VITAE
Saints Pape Jean II, 25 mars 1995, solennité de l'Annonciation du Seigneur


L'Evangile de la vie se trouve au coeur du message de Jésus. Reçu chaque jour par l'Eglise avec amour, il doit être annoncé avec courage et fidélité comme une bonne nouvelle pour les hommes de toute époque et de toute culture.
A l'aube du salut, il y a la naissance d'un enfant, proclamée comme une joyeuse nouvelle: « Je vous annonce une grande joie, qui sera celle de tout le peuple: aujourd'hui vous est né un Sauveur, qui est le Christ Seigneur, dans la cité de David » (Lc 2, 10-11). Assurément, la naissance du Sauveur a libéré cette « grande joie », mais, à Noël, le sens plénier de toute naissance humaine se trouve également révélé, et la joie messianique apparaît ainsi comme le fondement et l'accomplissement de la joie qui accompagne la naissance de tout enfant (cf. Jn 16, 21).
Exprimant ce qui est au c?ur de sa mission rédemptrice, Jésus dit: « Je suis venu pour qu'ils aient la vie et qu'ils l'aient en abondance » (Jn 10, 10). En vérité, il veut parler de la vie « nouvelle » et « éternelle » qui est la communion avec le Père, à laquelle tout homme est appelé par grâce dans le Fils, par l'action de l'Esprit sanctificateur. C'est précisément dans cette « vie » que les aspects et les moments de la vie de l'homme acquièrent tous leur pleine signification.[...]

Lire la suite
http://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr/encyclicals/documents/hf_jp-ii_enc_25031995_evangelium-vitae.html

Copyright © Libreria Editrice Vaticana

Une biographie sur le site du Vatican

http://www.vatican.va/news_services/press/documentazione/documents/santopadre_biografie/giovanni_paolo_ii_biografia_breve_fr.html

Toutes ses encycliques
http://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr/encyclicals.index.html

Une prière pour la famille de Saint Jean Paul II

http://www.paris.catholique.fr/443-16-Priere-de-Jean-Paul-II-pour.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde

Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 22 octobre Sainte Salomé la Myrophore   Sam 21 Oct 2017 - 20:23



Sainte Salomé, mère de Jacques et Jean, fils de Zébédée

17 Comme Jésus allait monter à Jérusalem, il prit à part les Douze et leur dit en chemin:
18 " Voici que nous montons à Jérusalem, et le Fils de l'homme sera livré aux grands prêtres et aux scribes, et ils le condamneront à mort,
19 et ils le livreront aux Gentils pour être bafoué, flagellé et crucifié; et il ressuscitera le troisième jour. "
20 Alors la mère des fils de Zébédée s'approcha de lui avec ses fils et se prosterna pour lui faire une demande;
21 Il lui dit: " Que voulez-vous? " Elle lui dit: " Ordonnez que mes deux fils, que voici, siègent l'un à votre droite, l'autre à votre gauche, dans votre royaume. "
22 Jésus répondit: " Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire le calice que, moi, je dois boire? - Nous le pouvons, " lui dirent-ils.
23 Il leur dit: " Vous boirez, en effet, mon calice; quant à siéger à ma droite ou à ma gauche, il ne m'appartient pas de l'accorder; c'est pour ceux pour qui mon Père l'a préparé. "
24 Ayant entendu cela, les dix autres s'indignèrent contre les deux frères.

Lire la suite
https://bible.catholique.org/evangile-selon-saint-matthieu/3200-chapitre-20

Biographie de Salomé la Myrophore.

http://har22201.blogspot.fr/2015/10/sainte-marie-salome-disciple.html

Autre biographie de Sainte Salomé la Myrophore.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Salom%C3%A9_%28Nouveau_Testament%29

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 23 octobre Saint Romain de Rouen   Dim 22 Oct 2017 - 17:54



Saint Romain de Rouen

Evêque

Romain naquit au château des Rochettes, dont les ruines étaient encore visibles en 1858, entre Guiry et Wy-dit-Joli-Village. Sa mère, Félicité, se lamentait de sa stérilité. Une nuit, un Ange apparut à son père Benoît, lui annonçant qu'un enfant allait naître dans son foyer et qu'il porterait le nom de Romain. Il naquit en 585.

Très jeune, Romain fut envoyé chez le roi, comme beaucoup de jeunes aristocrates de son époque, où ils étaient nourris, ce qui signifie qu'ils y effectuaient diverses besognes domestiques, y recevaient quelque éducation, avant d'être renvoyés dans leurs provinces avec le titre d'évêque ou de comte. C'est ainsi que Romain rencontra saint Ouen, et saint Éloi. Il y reçut une éducation chrétienne et intellectuelle et y appris droit et l'administration.

Le siège épiscopal de Rouen étant vacant, le collège des chanoines désira que Romain y fût élu. Le roi y consentit, et offrit une crosse à Romain. Saint Romain fit bâtir près de la source qui porte son nom un hôpital pour les « pauvres viatouriers », les voyageurs nombreux sur l'axe Soissons - Rouen.

À sa mort vers 589, son corps est enseveli à un mille de la ville, selon l'usage romain, dans un sarcophage de marbre rouge, abrité dans une chapelle funéraire (actuelle église Saint-Gervais).

Biographie de Saint Romain de Rouen.
https://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9h%C3%A9mie

Le Privilège de Saint Romain de Rouen.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Privil%C3%A8ge_de_Saint-Romain

Saint Romain et la Gargouille
http://dragon.graoully.free.fr/Page_10.htm

SAINTS DU 23 OCTOBRE
http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/23/10/2017/23-Octobre-2017.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 23 octobre Saint Jean de Capistran   Dim 22 Oct 2017 - 18:05



Prêtre

Jean de Capistran naquit le 24 juin 1386 dans le Royaume de Naples, à Capestrano (Capistran), ville de la province de l'Aquila, dans la région des Abruzzes. Son père vint en Italie comme membre de la cour du roi Louis Ier de Naples. Il étudia à l’université de Pérouse et se maria quelque temps après sans consommer son mariage.

Son premier objectif était d’être juriste, ce qu’il devint en 1412 à 26 ans, grâce à son maître Baldus de Ubaldis. Il enseigna dans la même université de Pérouse, dont il était gouverneur, obéissant à Ladislas Ier de Naples. Cependant la ville fut l’objet de lutte de pouvoir contre les Rimini, par l’armée de Sigismond Malatesta. Il fut fait prisonnier et réfléchit sur la vie, et arriva à la conclusion que l’argent n’était pas important et décida de consacrer sa vie à rechercher la sainteté en entrant dans l’ordre des Franciscains en 1416, après son veuvage. L’année suivante, il fut ordonné prêtre, et devint vicaire général, son maître fut Saint Bernardin de Sienne.

Il commença alors à prêcher les évangiles en Europe, au début en Allemagne, (où il prêcha des croisades contre les hussites, où il convertit plus de quatre mille personnes), puis en Autriche, en Hongrie et en Pologne... Lire

La vie de Saint Jean de Capistran.
http://www.liberius.net/livres/Saint_Jean_de_Capistran_000000924.pdf

Prière de Saint Jean de Capistran.
http://site-catholique.fr/index.php?post/Priere-de-Saint-Jean-de-Capistran

Liturgie traditionnelle de Saint Jean de Capistran.

http://www.introibo.fr/28-03-St-Jean-de-Capistran

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 24 octobre Saint Antoine Marie Claret    Lun 23 Oct 2017 - 19:49



24 octobre : Saint Antoine-Marie Claret

Archevêque


Antoine naquit en Espagne à Sallent le 23 Décembre 1807.
Il entra au séminaire en 1829 après avoir suivi des cours du soir de latin tout en travaillant.
Il fut ordonné prêtre en 1835 et pendant son vicariat, il termina ses études de théologie.
En 1849 il fonda la Congrégation des Fils du Coeur Immaculé de Marie.
Il fut nommé Evêque et pris la charge du diocèse de Cuba en 1851.
Il fonda une maison de bienfaisance pour les enfants, une autre pour les vieillards pauvres, créa une cinquantaine de paroisses, et y ordonna 36 prêtres.
De retour en Espagne, il devint le confesseur de la Reine d'Espagne
qu'il suivit dans ses voyages et aussi lorsqu'elle fut chassée du
trône.
Il mourut en exil en France à l'Abbaye de Fontfroide en
1871. Son prénom vient du grec qui signifie " qui est né avant".

Paroles de St Antoine Marie :  
Père, croyez-vous qu'il y aura un pardon pour moi?" – Je lui ai répondu: "Oui, bien sûr. Courage! Ayez confiance dans la Miséricorde de Dieu! Il vous a appelé pour vous sauver





La Prière du Père Antoine-Marie Claret « Un quart d’heure avec le Saint Sacrement » :

Cette Prière du Père Claret est écrite sous la forme personnelle : c'est Jésus qui parle à chacun de nous individuellement.
Pour Me plaire, il n'est pas nécessaire d'avoir beaucoup d'instruction; il suffit que tu M'aimes beaucoup. Parle-Moi avec simplicité, comme tu parlerais avec ton ami le plus intime.

As-tu quelque chose à Me demander pour quelqu'un ?
Dis-Moi son nom et ce que tu voudrais que Je fasse maintenant pour lui. Demande beaucoup ! N'hésite pas à demander. Parle-Moi également avec simplicité et sincérité des pauvres que tu veux consoler, des malades que tu vois souffrir, des égarés que tu désires voir revenir sur le droit chemin. Dis-Moi au moins une parole pour chacun.

Et pour toi-même, n'as-tu pas besoin de quelque chose ?  
Dis-Moi franchement que tu es peut-être orgueilleux, égoïste, inconstant, négligent... puis demande-Moi de te venir en aide dans le peu ou le grand nombre d'efforts que tu fais pour t'en sortir. N'aie pas honte ! Au ciel, il y a beaucoup de justes, beaucoup de saints qui avaient exactement les mêmes défauts. Mais ils ont demandé humblement... et peu à peu, ils se sont vus libérés de leurs défauts. Et n'hésite pas à prier pour ta santé et pour une heureuse issue de tes travaux, de tes affaires ou de tes études. Tout cela, Je peux te le donner et Je te le donne. Je désire que tu Me pries pour cela, si ce n'est pas préjudiciable à ta sanctification, mais la favorise et la soutient. Et aujourd'hui même, de quoi as-tu besoin ? Que puis-Je faire pour toi ? Si tu savais combien Je désire ardemment t'aider !

As-tu actuellement un projet ?
Expose-le Moi. Qu'est-ce qui te préoccupe ? Que penses-tu ? Que désires-tu ? Que puis-Je faire pour ton frère, pour ta sœur, pour tes amis, pour ta famille, pour tes supérieurs ? Que voudrais-tu faire pour eux ? Et pour ce qui est de Moi, n'as-tu pas le désir que Je sois glorifié ? Ne voudrais-tu pas faire quelque chose de bien pour tes amis que tu aimes peut-être beaucoup, mais qui, peut-être, vivent sans penser à Moi ?
Dis-Moi, qu'est-ce qui attire particulièrement ton attention aujourd'hui ? Que désires-tu le plus ardemment ? De quels moyens disposes-tu pour l'obtenir ? Si un projet échoue, dis-le Moi : Je te donnerai les raisons de l'échec. Ne voudrais-tu pas Me gagner à ta cause ?

Peut-être te sens-tu triste ou de mauvaise humeur ?
Raconte-Moi dans tous les détails ce qui t'attriste, ce qui t'a offensé, ce qui t'a blessé dans ton amour-propre, ce qui t'a humilié. Dis-Moi tout et bientôt tu parviendras au point où tu Me diras que tu pardonnes tout selon mon exemple, que tu oublies tout. En récompense, tu recevras une consolante bénédiction. Peut-être as-tu peur ? Sens-tu dans ton âme cette détresse indéfinissable qui n'est pas justifiée, mais qui ne cesse pourtant de te déchirer le cœur ? Jette-toi dans les bras de la Providence ! Je suis avec toi, à ton côté. Je vois tout, J'entends tout, et Je ne t'abandonne pas un seul instant. Sens-tu l'abandon d'êtres qui auparavant t'aimaient bien mais qui maintenant t'ont oublié et s'éloignent de toi sans que tu en sois la cause ? Prie pour eux, et Je les ferai revenir à ton côté, s'ils ne sont pas un obstacle à ta sanctification.

Et n'as-tu pas peut-être une joie à Me faire partager ?
Pourquoi ne Me laisserais-tu pas partager ta joie ? Ne suis-Je pas ton ami ? Raconte-Moi ce qui a consolé ton cœur et ce qui t'a fait sourire depuis ta dernière visite chez Moi. Peut-être as-tu connu des surprises agréables; peut-être as-tu reçu de bonnes nouvelles, une lettre, un signe d'affection; peut-être as-tu surmonté une difficulté; peut-être es-tu sorti d'une situation qui paraissait sans issue. Tout cela est mon œuvre. Tu dois seulement Me dire : merci, mon Dieu !

Ne voudrais-tu pas Me promettre quelque chose ?
Je lis au fond de ton cœur. On peut facilement tromper les hommes, mais pas Dieu. Alors, parle-Moi tout à fait ouvertement. Es-tu vraiment fermement décidé à ne plus t'exposer à telle occasion de péché, à renoncer à telle chose qui t'a causé du tort, à renoncer à lire tel livre qui a excité ton imagination, à ne plus avoir de contact avec telle personne qui trouble la paix de ton âme ? Redeviendras-tu doux, aimable et complaisant avec telle personne que tu as considérée jusqu'ici comme un ennemi parce qu'elle a laissé échapper quelque chose contre toi ? Eh bien ! Retourne maintenant à tes occupations habituelles, à ton travail, ta famille, tes études, mais n'oublie pas ce quart d'heure que nous avons passé ensemble. Garde autant que tu le peux silence, modestie, recueillement intérieur et amour du prochain.

Aime ma Mère qui est aussi la tienne !
Et reviens de nouveau avec le cœur encore plus rempli d'amour, encore plus abandonné à mon Esprit. Alors tu trouveras chaque jour dans mon Cœur un nouvel amour, de nouveaux bienfaits et de nouvelles consolations.

Source : site-catholique.fr

Ecrits de St Antoine Marie Claret.
https://hozana.org/publication/557-saint-antoine-marie-claret-1807-1870

Missionnaires Clarétains pour la fête de Saint Antoine-Marie Claret.
http://www.claretains.fr/

SAINTS DU 24 OCTOBRE
http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/24/10/2016/24-Octobre-2016.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde

Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 24 octobre Saint Proclus de Constantinople   Lun 23 Oct 2017 - 20:00



Saint Proclus de Constantinople

Evêque


Proclus naquit vers 390 et exerça comme lecteur très jeune. Il fut consacré diacre puis prêtre par Atticus.
En 426, il fut nommé évêque de Cyzique mais les habitants ne reconnaissant pas la juridiction de Constantinople, il ne put exercer d'épiscopat dans cette région.
En 429, il prononça, en présence de l'archevêque Nestorius, un sermon qui révolta ce dernier parce qu'il avait employé "Théotokos" Mère de Dieu pour parler de la Vierge Marie. Ce sermon nous a été conservée jusqu'à aujourd'hui et lui valut l'hostilité de Nestorius.
En 434, il fut nommé archevêque de Constantinople.
Proclus fut un disciple de Saint Jean Chrysostome et en 438, il fit ramener les reliques de son ami à Constantinople, avec l'aval de l'empereur Théodose II. Il mourut en 446.

La Prière de Saint Proclus de Constantinople « Sainte Vierge, Mère de Dieu, secourez ceux qui implorent votre Assistance »


« Sainte Vierge, Mère de Dieu, secourez ceux qui implorent votre Assistance, jetez vos Regards sur nous ! Vous savez bien dans quels périls Vous nous avez laissés, et Vous n'ignorez pas l'état misérable où sont réduits Vos serviteurs. Votre grande Miséricorde ne perdra point de vue notre profonde misère. Nous Vous aimons, et nous nous mettons sous votre Protection. Soyez- nous donc favorable, afin que nous parvenions à Vous voir dans le ciel ; car, après la gloire de voir Dieu, c'est la plus grande Grâce dont nous puissions jouir. Ainsi soit-il. »

Il s'est fait homme par amour de St Proclus de Constantinople.

C’est pourquoi la Vierge est devenue Mère de Dieu.
Elle est mère tout en restant vierge, parce qu’elle a engendré le Verbe sans intervention de l’homme ; c’est ainsi qu’elle a gardé sa virginité à cause de la miraculeuse nativité de celui qui en avait décidé ainsi.
Elle est sa mère selon la substance de la nature humaine prise par le Verbe de Dieu ; car c’est en elle qu’il s’est incarné, qu’il s’est manifesté, et qu’il s’est uni à nous, selon la sagesse et la volonté de celui qui fait des prodiges.
C’est de notre race que le Christ est né dans la chair, comme dit Saint Paul. En effet, il a été tel qu’il est maintenant, tel qu’il sera et demeurera. Mais c’est pour nous qu’il s’est fait homme ; parce qu’il aimait l’homme, il s’est fait homme, ce qu’il n’était pas auparavant ; mais il s’est fait homme tout en demeurant Dieu sans aucun changement.
Il est donc devenu semblable à moi à cause de moi, il est devenu ce qu’il n’était pas, tout en gardant ce qu’il était auparavant. Enfin, il s’est fait homme : ainsi, en s’appropriant nos faiblesses, il nous rend capables d’être des fils d’adoption et nous accorde son Royaume.
Puissions-nous en être rendus dignes par la grâce et la Miséricorde du Seigneur Jésus-Christ ! A lui, avec le Père et le Saint Esprit, gloire, honneur et puissance, maintenant et toujours, pour les siècles des siècles. Amen.

Source : Marie de Nazareth

Sermons pour les fêtes de Saint Proclus
https://fr.scribd.com/document/144182009/Proclus-Homelies-pour-les-Fetes-pdf

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saint du jour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saint du jour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: Le pèlerin d'Emmaüs :: Prière-
Sauter vers: