Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Saint du jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 1er octobre Sainte Thérèse de Lisieux   Sam 30 Sep 2017 - 20:55



Litanies de Sainte Thérèse de Lisieux

http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-14045096.html

Acte d'offrande à l'Amour Miséricordieux de Sainte Thérèse
http://www.therese-de-lisieux.catholique.fr/Acte-d-offrande-a-l-Amour-Misericordieux.html

Manuscrit C Folio 4 Verso.

Mère chérie, vous le savez bien, le Bon Dieu a daigné faire passer mon âme par bien des genres d'épreuves ; j'ai beaucoup souffert depuis que je suis sur la terre, mais si dans mon enfance j'ai souffert avec tristesse, ce n'est plus ainsi que je souffre maintenant, c'est dans la joie et la paix, je suis véritablement heureuse de souffrir. O ma Mère, il faut que vous connaissiez tous les secrets de mon âme pour ne pas sourire en lisant ces lignes, car y a-t-iI une âme moins éprouvée que la mienne si l'on en juge aux apparences ? Ah ! si l'épreuve que je souffre depuis un an (NHA 1018) apparaissait aux regards, quel étonnement ! Mère bien-aimée, vous la connaissez cette épreuve ; je vais cependant vous en parler encore, car je la considère comme une grande grâce que j'ai reçue sous votre Priorat béni. L'année dernière, le Bon Dieu m'a accordé la consolation d'observer le jeûne du carême dans toute sa rigueur ; jamais je ne m'étais sentie aussi forte, et cette force se maintint jusqu'à Pâques. Cependant le jour du Vendredi saint, Jésus voulut me donner l'espoir d'aller bientôt le voir au Ciel... Oh ! qu'il m'est doux ce souvenir !... Après être restée au Tombeau (NHA 1019) jusqu'a minuit, je rentrai dans notre cellule, mais à peine avais-je eu le temps de poser ma tête sur l'oreiller que je sentis comme un flot qui montait, montait en bouillonnant jusqu'à mes lèvres. Je ne savais pas ce que c'était, mais je pensais que peut-être j'allais mourir et mon âme était inondée

Source : livresmystiques.com

La Prière de Sainte Thérèse de Lisieux « Mon Dieu ! Trinité Bienheureuse, je désire Vous aimer et Vous faire aimer » :


« Mon Dieu ! Trinité Bienheureuse, je désire Vous aimer et Vous faire aimer, travailler à la glorification de la Sainte Eglise en sauvant les âmes qui sont sur la terre et en délivrant celles qui souffrent dans le purgatoire. Je désire accomplir parfaitement Votre volonté et arriver au degré de gloire que Vous m’avez préparé dans Votre royaume, en un mot, je désire être Sainte, mais je sens mon impuissance et je Vous demande, ô mon Dieu ! D’être Vous-même ma Sainteté.

Puisque Vous m’avez aimée jusqu’à me donner votre Fils unique pour être mon Sauveur et mon Époux, les trésors infinis de ses mérites sont à moi, je Vous les offre avec bonheur, Vous suppliant de ne me regarder qu’à travers la Face de Jésus et dans son Cœur brûlant d’Amour. Je Vous offre encore tous les mérites des Saints qui sont au Ciel et sur la terre, leurs actes d’Amour et ceux des Saints Anges ; enfin je Vous offre, ô Bienheureuse Trinité ! L’Amour et les mérites de la Sainte Vierge, ma Mère chérie, c’est à Elle que j’abandonne mon offrande La priant de Vous la présenter.

Son divin Fils, mon Époux Bien-aimé, aux jours de sa vie mortelle, nous a dit : « Tout ce que vous demanderez à mon Père, en mon nom, il vous le donnera ! » Je suis donc certaine que Vous exaucerez mes désirs ; je le sais, ô mon Dieu ! Plus Vous voulez donner, plus Vous faites désirer. Je sens en mon cœur des désirs immenses et c’est avec confiance que je Vous demande de venir prendre possession de mon âme. Ah ! Je ne puis recevoir la Sainte Communion aussi souvent que je le désire, mais, Seigneur, n’êtes-Vous pas Tout-Puissant ? Restez en moi, comme au Tabernacle, ne vous éloignez jamais de votre petite hostie.

Je voudrais Vous consoler de l’ingratitude des méchants et je Vous supplie de m’ôter ma liberté de Vous déplaire, si par faiblesse je tombe quelquefois qu’aussitôt votre Divin Regard purifie mon âme consumant toutes mes imperfections, comme le feu qui transforme toute chose en lui-même… Je Vous remercie, ô mon Dieu ! De toutes les grâces que Vous m’avez accordées, en particulier de m’avoir fait passer par le creuset de la souffrance. C’est avec joie que je Vous contemplerai au dernier jour portant le sceptre de la Croix ; puisque Vous avez daigné me donner en partage cette Croix si précieuse, j’espère au Ciel Vous ressembler et voir briller sur mon corps glorifié les sacrés stigmates de votre Passion… Après l’exil de la terre, j’espère aller jouir de Vous dans la Patrie, mais je ne veux pas amasser de mérites pour le Ciel, je veux travailler pour votre seul Amour, dans l’unique but de Vous faire plaisir, de consoler votre Cœur Sacré et de sauver des âmes qui Vous aimeront éternellement.

Au soir de cette vie, je paraîtrai devant Vous les mains vides, car je ne vous demande pas, Seigneur, de compter mes œuvres. Toutes nos justices ont des taches à Vos yeux. Je veux donc me revêtir de votre propre Justice et recevoir de votre Amour la possession éternelle de Vous-même. Je ne veux point d’autre Trône et d’autre Couronne que Vous, ô mon Bien-Aimé ! A Vos yeux le temps n’est rien, un seul jour est comme mille ans, Vous pouvez donc en un instant me préparer à paraître devant vous… Afin de vivre dans un acte de parfait Amour, je m’offre comme victime d’holocauste à votre Amour miséricordieux, Vous suppliant de me consumer sans cesse, laissant déborder en mon âme les flots de tendresse infinie qui sont renfermés en Vous et qu’ainsi je devienne Martyre de votre Amour ô mon Dieu !

Que ce martyre après m’avoir préparée à paraître devant Vous me fasse enfin mourir et que mon âme s’élance sans retard dans l’éternel embrassement de Votre Miséricordieux Amour. Je veux, ô mon Bien-Aimé, à chaque battement de mon cœur Vous renouveler cette offrande un nombre infini de fois, jusqu’à ce que les ombres s’étant évanouies je puisse Vous redire mon Amour dans un Face à Face Eternel ! Ainsi soit-il. »

Source : site-catholique.fr

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 2 octobre Saints Anges Gardiens   Dim 1 Oct 2017 - 20:49



LITANIES DES SAINTS ANGES

Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus, écoutez nous.
Jésus, exaucez-nous.

Père céleste, vrai Dieu, ayez pitié de nous.
Fils de Dieu, rédempteur du monde, ayez pitié de nous.
Saint-Esprit, vrai Dieu, ayez pitié de nous.
Sainte Trinité, un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, reine des Anges, priez pour nous.

Saint Michel, priez pour nous.
Saint Gabriel, priez pour nous.
Saint Raphaël, priez pour nous.
Saints Séraphins, priez pour nous.
Saints Chérubins, priez pour nous.
Saints Trônes, priez pour nous.
Saintes Dominations, priez pour nous.
Saintes Vertus, priez pour nous.
Saintes Puissances, priez pour nous.
Saintes Principautés, priez pour nous.
Saints Archanges, priez pour nous.
Saints Anges, priez pour nous.

Vous qui environnez le trône sublime et élevé du grand Dieu, priez pour nous.

Vous qui chantez incessamment devant Dieu, Saint, Saint, Saint, Dieu des armées, priez pour nous.

Vous qui dissipez nos ténèbres et éclairez nos esprits, priez pour nous.

Vous qui annoncez les choses divines, priez pour nous.

Vous qui avez de Dieu la charge de garder les hommes, priez pour nous.

Vous qui contemplez toujours la face du Père céleste, priez pour nous.

Vous qui avez une grande joie de la conversion d'un pécheur, priez pour nous.

Vous qui avez retiré le juste Lot du milieu des pécheurs, priez pour nous.

Vous qui montiez et descendiez par l'échelle de Jacob, priez pour nous.

Vous qui avez donné la loi de Dieu à Moïse sur la montagne de Sinaï, priez pour nous.

Vous qui avez annoncé la joie au monde en la naissance du Sauveur, priez pour nous.

Vous qui lui avez servi dans le désert, après son jeûne de quarante jours, priez pour nous.

Vous qui avez porté le Lazare au sein d'Abraham, priez pour nous.

Vous qui avez paru en habits blancs auprès du sépulcre de Jésus, priez pour nous.

Vous qui avez parlé au disciple aussitôt que Jésus fut monté au ciel, priez pour nous.

Vous qui accompagnez Jésus en son dernier jugement, priez pour nous.

Vous qui présentez nos oraisons à Dieu, priez pour nous.

Vous qui nous fortifiez au dernier combat, à l'heure de la mort, priez pour nous.

Vous qui tirez du purgatoire les âmes qui sont assez purgées, priez pour nous.

Vous qui faites les miracles par la puissance divine, priez pour nous.

Vous qui présidez aux États et monarchies, priez pour nous.

Vous qui avez délivré les amis de Dieu des prisons et autres dangers, priez pour nous.

Vous qui avez consolé les martyrs dans leurs tourments, priez pour nous.

Vous qui protégez d'un soin particulier les prélats et les princes, et tous les ordres et hiérarchies des bienheureux esprits, priez pour nous.

De tout malheur et danger, délivrez-nous, Seigneur.
De toute attaque et malice du démon, délivrez-nous, Seigneur.
De tout schisme et hérésie, délivrez-nous, Seigneur.
D'une mort soudaine et surprenante, délivrez-nous, Seigneur.
De la mort et damnation éternelle, délivrez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés dû monde, ayez pitié de nous, Seigneur.

V : Seigneur, exaucez ma prière.
R : Et que mes cris parviennent jusqu'à vous.

Oraison. Seigneur, qui partagez avec un ordre admirable les divers ministères et fonctions des anges et des hommes, accordez-nous, par votre grâce, que ceux qui assistent toujours dans le ciel en votre présence, pour vous servir, défendent aussi notre vie sur la terre. Ainsi soit-il.

PRIÈRE A TOUS LES ANGES  

Ô anges si saints et si purs ! Esprits véritablement bienheureux, qui assistez devant votre Seigneur et qui contemplez avec une si grande joie le divin visage de ce Salomon céleste, qui vous a communiqué une sagesse si éclairée, qui vous a ennoblis de tant de prérogatives et vous a rendus dignes d'une gloire si éminente ; vous, dis-je, qui êtes ces brillantes étoiles qui paraissez avec tant d'éclat dans le ciel empyrée, répandez, je vous prie, dans mon âme vos bienheureuses influences. Conservez ma foi dans sa pureté, mon espérance dans sa fermeté, mes mœurs dans leur intégrité, et faites que j'avance toujours dans l'amour de Dieu et du prochain ; je vous prie encore, ô bienheureux anges, qu'il vous plaise, par votre céleste pouvoir, me conduire dans la voie de l'humilité, dont vous nous avez montré l'exemple dès vos heureux commencements, afin qu'après cette vie, je mérite de contempler avec vous la souveraine beauté du Père céleste et d'être mis en la place de quelqu'une de ces étoiles qui, par leur orgueil, sont autrefois tombées du ciel.

Source : livresmystiques.com

HOMELIE SUR LES NEUF CHOEURS DES ANGES DE SAINT GREGOIRE LE GRAND

« Selon le témoignage de la Sainte Écriture, nous disons qu’il y a neuf chœurs d’Anges, à savoir : les Anges, les Archanges, les Vertus, les Puissances, les Principautés, les Dominations, les Trônes, les Chérubins et les Séraphins.

Qu’il y ait des Anges et des Archanges, presque toutes les pages de la Sainte Écriture l’attestent; quant aux Chérubins et aux Séraphins, chacun sait que les livres des prophètes en parlent souvent. L’apôtre Paul énumère pour les Ephésiens les noms de quatre autres ordres lorsqu’il dit : « Au-dessus de toute Principauté, Puissance, Vertu et Domination » (Éphésiens 1, 21).

Il dit encore, en écrivant aux Colossiens : « Aussi bien les Trônes que les Puissances, les Principautés ou les Dominations ». (Colossiens 1, 16). S’adressant aux Éphésiens, il avait déjà cité les Dominations, les Principautés et les Puissances; mais avant d’en parler aussi aux Colossiens, il met en tête les Trônes, dont il n’avait rien dit aux Ephésiens. Si donc on joint les Trônes aux quatre ordres que Paul cite aux Ephésiens - Principautés, Puissances, Vertus, Dominations - cinq ordres se trouvent ainsi mentionnés nommément; et si l’on y ajoute les Anges et les Archanges, les Chérubins et les Séraphins, on trouve sans nul doute qu’il existe neuf ordres d’anges.

Il faut savoir que le terme d’Ange désigne une fonction, et non une nature. Car si les esprits bienheureux de la patrie céleste sont toujours des esprits, ils ne peuvent pas toujours être appelés des Anges; ils ne sont Anges que lorsqu’ils annoncent quelque chose. C’est pourquoi le psalmiste affirme : « Des esprits, il fait ses Anges » (Psaume 103, 4).

C’est comme s’il disait clairement : « Lui qui a toujours les esprits à sa disposition, il en fait ses Anges quand il le veut ». On appelle Anges ceux qui annoncent les choses de moindre importance, Archanges ceux qui annoncent les plus élevées. Voilà pourquoi ce ne fut pas un Ange, mais l’Archange Gabriel que Dieu envoya à la Vierge Marie (cf. Luc 1, 26).

En un tel ministère, en effet, il convenait que le plus grand des Anges vînt lui-même annoncer la plus grande des nouvelles. Certains de ces Anges reçoivent aussi des noms particuliers, pour exprimer par des mots l’étendue de leur action.

C’est ainsi que Michel signifie « Qui est comme Dieu ? » Gabriel, « Force de Dieu »; Raphaël, « Médecine de Dieu ». Chaque fois qu’il est besoin d’une puissance extraordinaire, l’Écriture nous dit que c’est Michel qui est envoyé : son action et son nom font comprendre que nul ne peut se targuer d’accomplir ce qui est réservé au seul pouvoir de Dieu.

L’antique ennemi, dévoré de l’orgueilleux désir de s’égaler à Dieu, déclarait : « Je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles du ciel, je m’assiérai sur la montagne de l’alliance aux côtés de l’Aquilon, je monterai sur le sommet des nues et je serai semblable au Très-Haut » (Isaïe 14, 13-14).

Or l’Ecriture nous atteste qu’à la fin du monde, abandonné à sa propre force et condamné à périr dans le supplice final, il combattra contre l’Archange Michel : « Il se fit, dit Jean, un combat avec l’Archange Michel » (Apocalypse 12, 7).

A Marie, c’est Gabriel qui est envoyé, lui dont le nom signifie « Force de Dieu ». Ne venait-il pas annoncer celui qui a daigné paraître dans l’humilité pour combattre les puissances de l’air ?

Enfin, comme nous l’avons dit, Raphaël signifie « Médecine de Dieu ». En effet, cet Archange a dissipé les ténèbres qui rendaient Tobie aveugle, en touchant pour ainsi dire ses yeux par l’intermédiaire des soins qu’on lui a prodigués cf. Tobie 11, 7-8

Sermon de Saint Grégoire, pape - (Homélies sur les Évangiles 34, 7. 8-9 : PL 76, 1249-1250. 1251 - CCL 141, 305…308)
Source : notredamedesneiges.over-blog;com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 2 octobre Bienheureux Antoine Chevrier   Dim 1 Oct 2017 - 21:01



Prêtre

Antoine Chevrier naquit à Lyon le 26 avril 1826.
Ordonné prêtre en 1850, il fut envoyé au quartier de la Guillotière habité essentiellement par les ouvriers des usines de la ville. Il s'occupait particulièrement des familles les plus démunis de ce milieu défavorisé.
Il fut bouleversé par la misère rencontrée et notamment lors des inondations de 1856.
Alors qu'il méditait devant la crèche le soir de Noël cette année là, il reçut la grâce de comprendre la profondeur du message évangélique s'adressant particulièrement aux plus petits et aux plus faibles.
En 1860, il acquit une salle de bal "Le Prado" qu'il transforma en chapelle et y prit en charge l''éducation de jeunes adolescents errants et illettrés qui les excluaient de l'école et de la paroisse, se refusant à ce qu'on fasse travailler les enfants.
En 1866, il fonda l''association " les Prêtres du Prado" une école cléricale qui ne comptait à sa mort en 1879 que quelques prêtres et religieuses.
Il mourut à 53 ans.
Son idéal évangélique se trouve dans un ouvrage intitulé « Le véritable disciple de Notre Seigneur Jésus-Christ » (Parole et Silence 2010).
Antoine Chevrier a été béatifié le 4 octobre 1986 à Lyon par Jean-Paul II.

SITE DES PRETRES DU PRADO
http://leprado.org/causes/demarches-vers-la-canonisation/

PRIERE DEVANT LA CRECHE DU BIENHEUREUX ANTOINE CHEVRIER
http://prieres-catholiques.blogspot.fr/2013/08/priere-devant-la-creche-du-pere-antoine.html

ECRITS DU BIENHEUREUX ANTOINE CHEVRIER
http://seminaireduprado.com/ecrits-spirituels-du-pere-chevrier

PRIERE DU BIENHEUREUX ANTOINE CHEVRIER

O Verbe ! O Christ !
Que tu es beau !
Que tu es grand !
Qui saura te connaître ?
Qui pourra te comprendre ?
Fais ô Christ,
Que je te connaisse et que je t’aime !
Puisque tu es la lumière,
Laisse venir un rayon de cette divine lumière
sur ma pauvre âme,
afin que je puisse te voir et te comprendre.
Mets en moi une grande foi en toi,
afin que toutes tes paroles
soient pour moi autant de lumières qui m’éclairent
et me fassent aller à toi et te suivre
dans toutes les voies de la justice et de la vérité.
O Christ ! O Verbe !
Tu es mon Seigneur et mon seul et unique Maître.
Parle, je veux t’écouter
Et mettre ta parole en pratique.
Je veux écouter ta divine parole
parce que je sais qu’elle vient du ciel.
Je veux l’écouter, la méditer, la mettre en pratique,
Parce que, dans ta parole,
il y a la vie, la paix et le bonheur.
Parle Seigneur
Tu es mon Seigneur et mon Maître,
Et je ne veux écouter que toi. Ainsi soit-il.

Source : dioceserabat.org

SAINTS DU 2 OCTOBRE

http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/2/10/2017/2-Octobre-2017.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 3 octobre Sainte Jeanne Emilie de Villeneuve   Lun 2 Oct 2017 - 20:44



Sainte Jeanne Emilie de Villeneuve

Religieuse


Emilie de Villeneuve a été béatifiée à Castres le 5 juillet 2009 par Mgr Amato envoyé de Benoît XVI pour la circonstance. Elle a été canonisée le 17 mai 2015 à Rome.
Soeur Emilie naquit à Toulouse le 11 mars 1811.
Elle fonda la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de l'Immaculée Conception (ou Soeurs Bleues), le 8 décembre 1836.
Toute sa vie est empreinte du service aux pauvres et aux jeunes filles dans la misère.
La congrégation s'occupe aussi particulièrement de l'éducation des enfants, et d'enseigner le catéchisme.
Soeur Emilie mourut du choléra le 2 octobre 1854 à Castres, dernière victime de l'épidémie qui sévissait sur la ville.

Prière :
O Dieu, qui as appelé Sainte Jeanne Emilie de Villeneuve, à secourir avec un esprit missionnaire les pauvres et ceux qui souffrent, Accorde-nous, par son intercession, de nous conformer toujours à ta volonté, et de répondre généreusement aux besoins de nos frères.


La canonisation de Ste Jeanne Emilie de Villeneuve.
https://www.youtube.com/watch?v=MPE8jIYmgWo

Chant et prières à Ste Jeanne Emilie de Villeneuve
http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2009/07/06/14312045.html

Notes Personnelles et Prières de Sainte Jeanne Emilie de Villeneuve
https://shareslide.org/notes-personnelles-et-prieres-de-sainte-jeanne-emilie-de-villeneuve

SAINTS DU 3 OCTOBRE
http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/3/10/2016/3-Octobre-2016.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 3 octobre Saint Denys l'Aréopagite (Pseudo Aréopagite)   Lun 2 Oct 2017 - 21:02



Evêque

Disciple de Saint Paul, cet athénien est cité au chapître 17 verset 34 des Actes des Apôtres.
Au Vème ou VIème siècle, un moine probablement syrien signa des Traités mystiques sous le nom de Denys l'Aréopagite par humilité et une manière pour l'époque de situer cette oeuvre dans un courant de pensées philosphiques et chrétiennes.
Il est surnommé Pseudo Denys l'Aréopagite.
Saint Denys l'Aréopagite, le compagnon de l'Apôtre des Nations fut le premier évêque d'Athènes.
Il fut vivement tourmenté par Adrien qui l'accusait des persécutions qu'il subissait.
Saint Denys l'Aréopagite mourut vers l'an 95.
Son prénom signifie en grec "né de Dionysos".  

Biographie de Saint Denys l'Aréopagite
https://fr.wikipedia.org/wiki/Denys_l%27Ar%C3%A9opagite

Oeuvres de Saint Denys l'Aéropagite.
http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Lareopagite/table.html

Prière"L’Épître de la direction intime" de St Denys l'Aréopagite.

Lorsque tu veux te recueillir en solitude pour la prière, laisse de côté tous ce que tu faisais ou que tu avais l’intention de faire. Ne cherche pas à prier avec des mots, à moins de t’y sentir porté ; ou si tu pries avec des mots, ne leur prête pas d’attention, ni s’ils sont peu nombreux ou beaucoup, ni leur sens. Ne te mets pas en peine de la nature des prières, car il n’importe qu’elles soient des prières liturgiques ou non, des psaumes, des hymnes ou des antiennes ; qu’elles soient des prières d’intention générale ou particulière ; des prières intérieures, exprimées en pensée, ou des prières vocales exprimées par les paroles.

Veille seulement à ce qu’il n’y ait rien qui occupe ton esprit sauf une seule intention, un simple regard fixé sur Dieu, sans que vienne s’y mêler aucune pensée particulière sur lui, ce qu’il est en lui-même, ou ses œuvres. Retiens seulement la conscience nue qu’il est ce qu’il est. Oui, qu’il soit tel qu’il est : ne le conçois pas autrement, je t’en prie. Ne cherche rien de plus à son sujet, mais fixe-toi en cette foi comme sur le roc.

Ce regard fixé vers Dieu, dépourvu d’idées et ancré consciemment dans la foi, laissera ton esprit et tes sentiments dans un vide, sauf une pensée dépouillée et un sentiment obscur de ton propre être. Ce sera comme si tout ton désir criais vers Dieu et tu lui disais :


Ce que je suis, ô Seigneur, je te l’offre,
sans m’arrêter à aucune des qualités de ton être,
mais en affirmant seulement
que tu es ce que tu es, et rien de plus !

Que pour toi cette paisible obscurité soit tout ton esprit et comme un miroir. Car je veux que ton idée de toi-même soit aussi nue et simple que ton idée de Dieu, afin de devenir un avec lui en esprit, sans dispersion ni distraction. Il est ton être et c’est en lui que tu es ce que tu es, non seulement parce qu’il est la cause et l’être de tout ce qui existe, mais parce qu’il est ta cause et ton être. Donc dans cette œuvre contemplative, pense à Dieu comme tu penses à toi-même : qu’il est comme il est, que tu es comme tu es. Ainsi, ta pensée ne sera pas dispersée ni divisée, mais unifiée en celui qui est tout.

En même temps, garde en esprit la distinction entre lui et toi : il est ton être mais tu n’es pas le sien. Tout existe en lui comme source et être et il est en tout comme cause et être. Cependant demeure une distinction fondamentale : lui seul est sa propre cause et son être. […]

Puisque cela est la vérité, que la grâce unit ton esprit et tes sentiments à lui, alors que tu t’efforces de rejeter toutes recherches subtiles sur les qualités de ton être aveugle et du sien. Que ta pensée soit tout-à-fait nue et tes impressions intègres et toi-même tout simplement comme tu es, alors, le toucher de la grâce te nourrira de la connaissance expérientielle de Dieu tel qu’il est. Mais en cette vie ce sera toujours dans l’obscurité et d’une manière partielle, si bien que ton désir languissant ne cessera jamais de s’aviver. Alors lève les yeux dans la joie et dis à ton Seigneur, en mots ou en désir :

Ce que je suis, Seigneur, je te l’offre ;
car tu es éminemment ce que je suis.

Et n’avance plus, mais repose-toi en cette conscience, pure et simple, que tu es tel que tu es.

Épître de la direction intime. Traduit de l’anglais.
Texte complet dans Alain Sainte-Marie,
La quête de la sagesse, Seuil (Sa 199), 2004.

Source : pagesorthodoxes.net

Liturgie traditionnelle pour la fête de Saint Denys l'Aréopagite
http://www.introibo.fr/09-10-Sts-Denis-eveque-Rustique-et

Catéchèse de Benoît XVI de 2008
http://w2.vatican.va/content/benedict-xvi/fr/audiences/2008/documents/hf_ben-xvi_aud_20080514.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 4 octobre Bienheureux François-Xavier Seelos    Mar 3 Oct 2017 - 18:59



Prêtre

François-Xavier Seelos naquit le 11 janvier 1819 à Füssen en Bavière, Allemagne.
Il fut baptisé le même jour à l'église paroissiale de Saint Mang.
Il entra au Séminaire après avoir terminé ses études de philosophie.
Il fut accepté dans la Congrégation des Rédemptoristes, le 22 novembre 1842 et s'embarqua au Havre pour New York, le 20 avril 1843. Il fut ordonné prêtre le 22 décembre 1844 dans l'église rédemptoriste de St. James à Baltimore dans le Maryland.
Puis il servit neuf années à la paroisse de Sainte Philomène de Pittsburgh en Pennsylvanie.
Il fut tour à tour assistant du supérieur général Saint Jean Neumann, et maître des novices.
Sa grande générosité et sa disponibilité lui permettait de répondre aux besoins des paroissiens.
Connu pour être un excellent confesseur et un directeur spirituel extraordinaire, les fidèles des paroisses avoisinantes se pressaient à son confessionnal.
En 1867, il contracta la fièvre jaune après des soins prodigués à des malades atteints de cette redoutable maladie. Après plusieurs semaines il en succomba, le 4 octobre 1867.
Il a été proclamé bienheureux par le pape Jean Paul II, le 9 avril 2000.

Biographie du Bienheureux François-Xavier Seelos

http://www.seelos.org/lifeBioFrench.html

SAINTS DU 4 OCTOBRE

http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/4/10/2017/4-Octobre-2017.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 4 octobre Saint François d'Assise   Mar 3 Oct 2017 - 19:15



BIOGRAPHIE DE SAINT FRANCOIS D'ASSISE
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_d%27Assise

ECRITS DE SAINT FRANCOIS D'ASSISE
http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Fdassise/table.html


LITANIES DE SAINT FRANCOIS D'ASSISE


Seigneur, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous
Jésus-Christ, ayez pitié de nous

Seigneur, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.
Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Marie, Vierge Immaculée, priez pour nous.
Marie, Reine de l'Ordre des Mineurs, priez pour nous.
Saint François, notre Père, priez pour nous.
Patriarche des pauvres, priez pour nous.
Législateur admirable, priez pour nous.
Modèle de pénitence, priez pour nous.
Type d'humilité, priez pour nous.
Forme de simplicité, priez pour nous.
Exemple de générosité, priez pour nous.
Image de la joie parfaite, priez pour nous.
Miroir de chasteté, priez pour nous.
Ecole de pauvreté, priez pour nous.
Règle d'obéissance, priez pour nous.
Homme catholique, priez pour nous.
Serviteur de l'Eglise, priez pour nous.
Propagateur de l'Evangile, priez pour nous.
Zélateur des âmes, priez pour nous.
Apôtre des infidèles, priez pour nous.
Ange de paix, priez pour nous.
Médecin des malades, priez pour nous.
Thaumaturge puissant, priez pour nous.
Chevalier de la Croix, priez pour nous.
Ami du Sacré-Coeur, priez pour nous.
Adorateur de l'Eucharistie, priez pour nous.
Serviteur de Marie, priez pour nous.
Imitateur du Sauveur, priez pour nous.
Stigmatisé de l'Alverne, priez pour nous.
Séraphin embrasé, priez pour nous.
Père aimable, priez pour nous.
Père vénérable, priez pour nous.
Père secourable, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde,
pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde,
exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde,
ayez pitié de nous, Seigneur.

Visitez vos malheureux enfants, bienheureux Père Saint François.
- Et réveillez-les du sommeil de la mort.

Prions

O Dieu qui, par les mérites du bienheureux saint François, avez enrichi votre Eglise d'une nouvelle famille, faites-nous la grâce qu'à son imitation, nous méprisions les choses terrestres et que nous puissions jouir pour toujours de la participation de vos dons célestes. Par Jésus-Christ, votre Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui vit et règne avec vous, dans l'unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Source : imagessaintes.canalblog.com



Salutation à la Bienheureuse Vierge Marie

Salut, Dame, Reine sainte,
Sainte Mère de Dieu, Marie,
Qui es Vierge faite Eglise
Et choisie par le Père Très Saint du Ciel,
Toi qu’Il consacra avec son Très Saint Fils bien-aimé
Et l’Esprit-Saint Paraclet,
Toi qui en furent et sont
Toute plénitude de grâce et tout bien.
Salut, toi son palais ;
Salut, toi son Tabernacle ;
Salut, toi sa maison.
Salut, toi son vêtement ;
Salut, toi sa servante ;
Salut, toi sa Mère,
Et vous toutes, saintes vertus,
Qui par la grâce et l’illumination de l’Esprit-Saint
Etes répandus dans les cœurs des fidèles,
Pour faire d’infidèles des fidèles envers Dieu.

Saint François d’Assise

Source : livresmystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 5 octobre Sainte Faustine Kowalska   Mer 4 Oct 2017 - 19:23



Religieuse

Soeur Faustine (Héléna Kolwaska) naquit à Glogowiec, en Pologne. Elle entra chez les soeurs de Notre Dame de la Miséricorde le 1er Août 1925 à Varsovie.
Elle effectua son noviciat à Cracovie où elle y reçut l'habit le 30 Avril 1926 et prononça ses voeux le 30 avril 1928. Le 22 Février 1931, Jésus lui apparut et lui ordonna de peindre la vision de Jésus Miséricordieux qu'elle avait vu. Elle prononça ses voeux perpétuels le 1er Mai 1933. Ne réussissant pas à s'acquitter de la réalisation du tableau, elle fut confiée au peintre E. Kazimirowski.
Elle reçut de Jésus, l'Acte d'offrande pour les pécheurs, en novembre 1932, pour ceux qui ont perdus confiance en la Miséricorde de Dieu".
Elle reçut également le Chapelet à la Miséricorde Divine et l'Heure de la Miséricorde ainsi que le jour choisi par Jésus pour célébrer la Fête de la Miséricorde Divine, le dimanche suivant celui de Pâques dit "in albis".
Elle tomba gravement malade, atteinte de tuberculose et le Père Sopocko lui administra, une première fois le sacrement des malades le 12 Août 1934.
Son état de santé s'améliora mais elle rechuta quatre ans plus tard.
Elle écrivit Le petit Journal à la demande de Jésus et avec l'assentiment de l'abbé Sopocko durant ses quatre dernières années d'intimité avec notre Seigneur.
Le 21 avril 1938, son état de santé se dégrada à nouveau. Elle reçut le sacrement des malades, le 25 Août 1938 et s'éteint le 5 Octobre 1938.
Jésus avait chargé Saint Michel Archange de la protection particulière de Soeur Faustine. On connait aujourd'hui Sainte Faustine comme "Apôtre de la Miséricorde Divine".

LE PETIT JOURNAL DE SAINTE FAUSTINE
http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=petit_journal

HOMMAGE A LA MISÉRICORDE DIVINE

http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/

Acte d'offrande pour les pécheurs de Sainte Faustine

"En présence du Ciel et de la terre, en présence de tous les Choeurs Angéliques, en présence de la Très Sainte Vierge Marie, en présence de toutes les Puissances célestes, je déclare au Dieu Unique en la Trinité, qu'aujourd'hui, en union avec Jésus Christ, Sauveur des âmes, je m'offre volontairement comme offrande pour la conversion des pécheurs et, en particulier, pour ces âmes qui ont perdu espoir en la Miséricorde Divine. Cette offrande consiste à accepter avec une entière soumission à la Volonté Divine toutes les souffrances, et les peurs, et les frayeurs dont les pécheurs sont remplis, et en échange, je leur donne toutes les consolations que j'ai dans mon âme, qui découlent de mon intimité avec Dieu. En un mot j'offre tout pour eux : Les Saintes Messes, les Saintes Communions, les pénitences et les mortifications, les prières. Je n'ai pas peur des coups - des coups de la Justice Divine - car je suis unie à Jésus. Ô mon Dieu, je désire, de cette manière, faire réparation pour les âmes qui ne croient pas à Ta Bonté. J'ai confiance contre tout espoir en l'océan de Ta Miséricorde. Mon Seigneur et mon Dieu, ma part - ma part pour l'éternité - je fais cet acte d'offrande en comptant non pas sur mes forces, mais sur la puissance qui découle des mérites de Jésus Christ. Je vais répéter chaque jour cet acte d'offrande, en récitant la prière suivante que Toi-même, Jésus, m'as apprise" (309) :
"Ô Sang et Eau, qui avez jailli du Coeur de Jésus, comme Source de Miséricorde pour nous,
j'ai confiance en vous" ! (187)

SAINTS DU 5 OCTOBRE

http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/5/10/2016/5-Octobre-2016.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde

Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 5 octobre Bienheureux Barthélémy (Bartolo) Longo   Mer 4 Oct 2017 - 19:36



Laïc

Bartolo Longo naît près de Brindisi, en 1841, d'une famille riche et respectée.
Sa mère lui inculque un grand amour de la Vierge et des pauvres. Enfant vif et turbulent, Bartolo est très doué.
A 16 ans, il entreprend des études d'avocat. En même temps, il prend part à des réunions politiques, se passionne pour la musique, la danse, et l'escrime. En 1863, il va à l'université de Naples.
Là, règne un anticléricalisme virulent.
Subissant cette influence, Bartolo fait bientôt lui-même des conférences anticléricales, organise des manifestations contre l'Eglise et le pape.
Mais son esprit est tourmenté. Un ami l'amène alors au spiritisme, présenté comme la réponse à ses questions.
Conquis, Bartolo devient "médium de premier ordre", est ordonné "prêtre spirite".
Plus tard, il témoignera avoir subi des assauts répétés du démon.
Un ami professeur lui ouvre enfin les yeux et l'adresse à un saint prêtre dominicain. La conversion de Bartolo est radicale.

Lire la suite

http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2010/01/29/16715199.html

Bartolo Longo fut béatifié le 26 octobre 1980 par le pape Jean-Paul II, qui voyait en lui un « apôtre du Rosaire » et le cite à cinq reprises dans sa Lettre apostolique Rosarium Virginis Mariae.


La Prière de Bartolo Longo « Ô Mère Immaculée de Jésus, me voici à Vos genoux » :

« Me voici à Vos genoux, ô Mère Immaculée de Jésus, Vous qui aimez à être invoquée sous le nom de Notre Dame du Rosaire de Pompéi. La joie au cœur, l'âme remplie de la plus vive reconnaissance, je reviens à Vous, ô ma généreuse Bienfaitrice, ma douce Patronne, Souveraine de mon cœur, à Vous, qui Vous êtes montrée véritablement ma Mère, et Mère pleine d'amour pour moi. Je gémissais, et Vous m'avez écouté ; j'étais affligé, et Vous m'avez consolé ; j'étais dans les angoisses, et Vous m'avez rendu la paix. Des douleurs et des peines mortelles assiégeaient mon cœur, et Vous, ô Mère, du haut de votre Trône de Pompéi, Vous m'avez rasséréné l'esprit d'un seul de vos Regards Miséricordieux. Qui s'est jamais adressé à Vous avec confiance sans être exaucé ? Ah ! Si le monde connaissait mieux votre Bonté, votre Compassion pour ceux qui souffrent, comme toutes les créatures recourraient à Vous ! Soyez bénie à jamais, ô Vierge Souveraine de Pompéi, bénie par moi et par tous, par les hommes et par les anges, par la terre et par le ciel. Amen. »

Source : site-catholique.fr

Prière pour la canonisation du bienheureux Barthélémy Longo

Dieu, Père de Miséricorde, nous Te louons pour avoir donné à l’histoire des hommes le bienheureux Bartolo Longo, apôtre ardent du rosaire et exemple lumineux de laïc engagé dans le témoignage évangélique de la foi et de la charité. Nous Te remercions pour son extraordinaire chemin spirituel, ses intuitions prophétiques, son infatigable empressement envers les derniers et les marginaux, le dévouement avec lequel il servit filialement Ton Église et construisit la nouvelle ville de l’amour à Pompéi. Nous T’en prions, concède que le bienheureux Bartolo Longo soit bientôt compté parmi les Saints de l’Église universelle, afin que tout le monde puisse le suivre comme modèle et jouir de son intercession. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Source : saintsepulcre-france.org

D'autres prières du bienheureux Barthélémy Longo
http://site-catholique.fr/index.php?post/Priere-de-Bartolo-Longo-a-Saint-Gabriel-Archange

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 6 octobre Bienheureuse Marie-Rose Durocher   Jeu 5 Oct 2017 - 19:00



Bienheureuse Marie-Rose Durocher

Religieuse


Eulalie Durocher naquit le 6 octobre 1811, à Saint-Antoine-sur-Richelieu, au Québec. À 19 ans, elle vint habiter au presbytère de son frère, l’abbé Théophile, curé de Beloeil. Dans la paroisse, elle était appréciée pour son amour de la prière, sa charité et sa préoccupation pour le manque d’éducation chrétienne de la jeunesse.

Sous la direction des Oblats de Marie Immaculée, Eulalie répondit à l’appel de Monseigneur Bourget, évêque de Montréal et fonda une Congrégation religieuse féminine qui partagea sa vision de la vie religieuse et son désir apostolique de s’engager dans l’éducation chrétienne des jeunes.

En octobre 1843, avec deux compagnes, Henriette Céré et Mélodie Dufresne, elle ouvrit, à Longueuil, la première maison de la Congrégation. Le 8 décembre 1844, les trois fondatrices firent leur première profession religieuse. Mgr Ignace Bourget érigea canonique-ment la nouvelle Congrégation. Mère Marie-Rose vécut six années avec sa communauté. Elle mourut à Longueuil, le 6 octobre 1849, mais son oeuvre était déjà solidement établie en dépit des difficultés pour la fondation d’une Congrégation religieuse et l’établissement de maisons d’enseignement.

Lire la suite
http://nouvl.evangelisation.free.fr/marie_rose_durocher.htm

Mère Marie-Rose a été déclarée Vénérable le 13 juillet 1979 et proclamée Bienheureuse le 23 mai 1982, par le Pape Jean-Paul II.


Prière à la Bienheureuse Marie-Rose Durocher

Seigneur Jésus, nous Te remercions d’avoir suscité dans notre Église la Bienheureuse Marie-Rose Durocher pour évangéliser les jeunes pauvres par son action missionnaire menée dans les campagnes. Elle enrichit le programme scolaire de nouvelles matières, musique, dessin, anglais, travail domestique, afin de rendre les jeunes femmes capables d’assumer leurs nouvelles responsabilités dans un monde en changement.

Elle eut l’intuition géniale d’appliquer à l’enseignement la pédagogie de l’Évangile. Son exemple nous encourage à ne pas refuser les valeurs que la modernité nous propose, mais de savoir les mettre au service du prochain.

Par son intercession, suscite dans notre Église des éducateurs compétents et dévoués pour orienter la jeunesse vers de nobles idéaux et un engagement responsable de leur milieu. Nous Te prions, Seigneur, exauce-nous.

Maison de la Congrégation des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie
80, rue Saint-Charles Est
Longueuil, Québec J4H 1A9
Tél. : (450) 651-8104.


Neuvaine pour obtenir une faveur par l'intercession
de la Bienheureuse Marie-Rose Durocher


Chaque jour de la neuvaine :

Nous Te demandons, Père très Bon, de manifester par des signes extraordinaires la sainteté de Ta fidèle Servante, Mère Marie-Rose.

Que par la canonisation, l’Église entière la proclame et l'invoque comme un modèle de vie évangélique.

Souviens-Toi des vertus héroïques auxquelles sa mission de fondatrice l'a appelée, de son zèle pour l'éducation chrétienne, de sa piété envers Jésus et Marie.

Souviens-Toi de son grand amour pour Toi, Père très Bon, et daigne nous accorder les faveurs que nous sollicitons avec confiance par son intercession.


Notre Père, Je Vous salue Marie, Gloire au Père.


1er jour


Mon Dieu, par la Foi audacieuse de Mère Marie-Rose, oriente nos vies sur la route qui conduit vers Toi et daigne nous accorder la faveur que nous sollicitons.

2ème jour


Mon Dieu, par la confiance illimitée que Mère Marie-Rose mettait en Ta Bonté, soutiens notre Foi en Ta Puissance infinie et daigne exaucer la demande que nous Te présentons.

3ème jour


Mon Dieu, par la Charité rayonnante de Mère Marie-Rose, ouvre nos cœurs à l'amour des autres et réponds favorablement à notre prière.

4ème jour


Mon Dieu, par l'humilité de Mère Marie-Rose, donne-nous l'oubli de nous-mêmes et exauce sans tarder notre supplication.

5ème jour

Mon Dieu, par la force de Mère Marie-Rose dans l'épreuve, obtiens-nous de faire Ta Volonté quoi qu'il advienne.

6ème jour

Mon Dieu, par l'amour de l'Eucharistie qui dynamisait Mère Marie-Rose, augmente en nous la faim du Pain de Vie et exauce notre prière.

7ème jour

Mon Dieu, par le désir de Dieu qui habitait Mère Marie-Rose, obtiens-nous de conformer notre vie aux appels de l'Évangile et comble la demande que nous Te présentons.

8ème jour

Mon Dieu, par l'Amour de Jésus et de Marie qui inspirait quotidiennement Mère Marie-Rose, donne-nous d'être comme elle, témoins de Charité et viens à notre aide dans les besoins que nous Te présentons.

9ème jour

Mon Dieu, par le zèle apostolique qui brûlait le cœur de Mère Marie-Rose, rends-nous sensibles aux misères des pauvres et daigne nous accorder la faveur que nous implorons de Ta Bonté.

Les personnes qui obtiennent des faveurs attribuées à Mère Marie-Rose sont priées d’en adresser le récit au : CENTRE MARIE-ROSE
80, rue Saint-Charles Est
Longueuil (Québec) J4H 1A9.



SAINTS DU 6 OCTOBRE

http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/6/10/2017/6-Octobre-2017.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 6 octobre Saint Bruno de Cologne (Le Chartreux)   Jeu 5 Oct 2017 - 19:23



Moine et Prêtre


Bruno naquit en 1032 à Cologne (Allemagne).
Il fut d'abord prêtre puis moine encouragé par l'Evêque de Grenoble, il fonda dans la région du massif de la Grande Chartreuse une communauté qui pris son nom.
Il fut inspiré à la fois par Saint Benoît et par le monachisme oriental. Il s'éteignit en Calabre en 1101.
Il est saint Protecteur de l'Ordre des Chartreux, saint Patron de la ville de Cologne.
Son prénom vient de l'allemand qui signifie "de couleur brune".

Biographie de Saint Bruno
http://missel.free.fr/Sanctoral/10/06.php#priere


Saint Bruno et l'Ordre des Chartreux

http://www.liberius.net/livres/Saint_Bruno_et_l_Ordre_des_Chartreux_(tome_1)_000000862.pdf

Le « Credo » de Saint Bruno le Chartreux :

« Je crois fermement au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit : le Père non engendré, le Fils seul engendré, le Saint-Esprit procédant de l'un et de l'autre ; et je crois que ces trois Personnes sont un seul Dieu.
Je confesse et je crois en la sainte et ineffable Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, qui es un seul Dieu par nature, d'une seule substance, d'une seule nature, d'une seule majesté et puissance.
Nous professons que le Père n'a été ni engendré ni créé, mais qu'il est inengendré. Le Père lui-même ne tire son origine de personne.
De Lui, le Fils reçoit la naissance et le Saint-Esprit la procession.
Il est donc la source et l´origine de toute la Divinité.
Et le Père, ineffable par essence, a, de sa substance, engendré le Fils ineffablement ; sans engendrer autre chose que ce qu'il est lui-même : Dieu a engendré Dieu, la Lumière a engendré la Lumière.
C'est donc de Lui que découle toute Paternité, au Ciel et sur la terre.
Je crois que ce même Fils de Dieu a été conçu du Saint-Esprit dans le sein de la Vierge Marie.
Je crois que la Vierge était très chaste avant l'enfantement, qu'elle est demeurée vierge dans l'enfantement et l´est restée éternellement par la suite.
Je crois que ce même Fils de Dieu a été conçu parmi les hommes comme un homme véritable, sans péché.
Je crois que ce même Fils de Dieu a été victime de la haine des Juifs, et qu´après avoir été injustement fait prisonnier, il a été couvert de crachats et d´insultes et flagellé ; qu'il est mort, a été enseveli et qu'il est descendu aux enfers pour en libérer les siens qui s'y trouvaient captifs; qu'il est descendu (des Cieux) pour notre rédemption, est ressuscité et est remonté aux Cieux d'où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois aux Sacrements en lesquels croit l'Église catholique et qu´elle vénère ; je crois particulièrement que ce qui est consacré sur l'autel est le vrai Corps, la vraie Chair et le vrai Sang de notre Seigneur Jésus-Christ, que nous recevons pour la rémission de nos péchés, dans l´espérance du salut éternel.
Je crois à la résurrection de la chair et à la vie éternelle.
Amen. »

Profession de foi de Saint Bruno à l'heure de sa mort
http://www.chartreux.org/fr/textes/bruno-profession-foi.php

La Prière de Saint Bruno le Chartreux du Matin « Seigneur, qu'au long de ce jour, je Te révèle » :

« Seigneur, dans le silence de ce jour naissant, je viens Te demander la paix, la sagesse et la force. Je veux regarder aujourd'hui le monde avec des yeux tous remplis d'amour, être patient, compréhensif, doux et sage, voir au-delà des apparences, Tes enfants comme Tu les vois Toi-même, et ainsi, ne voir que le bien en chacun. Ferme mes oreilles à toute calomnie, garde ma langue de toute malveillance, que seules les pensées qui bénissent demeurent dans mon esprit, que je sois si bienveillant et si joyeux, que tous ceux qui m'approchent sentent Ta présence, revêts-moi de Ta beauté, Seigneur, et qu'au long de ce jour, je Te révèle. Amen. »

Source : site-catholique.fr

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 7 octobre Notre-Dame du Rosaire   Ven 6 Oct 2017 - 19:55



La Lettre apostolique Rosarium Virginis Mariae de Saint Jean-Paul II.
https://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr/apost_letters/2002/documents/hf_jp-ii_apl_20021016_rosarium-virginis-mariae.html

Le secret admirable du Très Saint Rosaire" de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort
http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Montfort/rosaire.html

La lecture du bréviaire romain
http://archives.leforumcatholique.org/consulte/message.php?arch=2&num=509677

« Le Rosaire est ma prière préférée » (Saint Jean-Paul II)
http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-le-rosaire-est-ma-priere-preferee-jean-paul-ii-49753262.html

Prière à « Notre-Dame du Saint Rosaire » du Bienheureux Bartolo Longo

« Ô Reine du Saint Rosaire de Pompéi »


« Ô Vierge Très Sainte et Immaculée, Reine du Saint Rosaire, Tu as choisi notre siècle de peu de foi pour établir Ton siège à Pompéi, et Tu as fait venir du monde entier Tes enfants pour les engager à ériger en ce lieu un sanctuaire. Innombrables dans le monde entier sont ceux que Tu as secourus, parmi ceux qui Te vénèrent en cette statue miraculeuse. Et moi aussi, bonne Mère, Tu me vois Te vénérer en esprit en ce lieu de grâces et Tu m'entends crier vers Toi : Ô Glorieuse Reine du Saint Rosaire de Pompéi, viens à mon secours ! A ceux qui Te vénèrent le chapelet à la main, Tu as promis de grandes grâces. C'est aussi le chapelet à la main que Tu me vois faire appel à Toi ! Tu es la Consolatrice des affligés, le Salut des malades, le Refuge des pécheurs, l'Espoir des désespérés ; Tu es la Dispensatrice des grâces et des Miséricordes de Dieu. Du haut de Ton trône à Pompéi, bénis-moi ! Ô Reine du Saint Rosaire de Pompéi, prie pour nous ! Amen. »

Source : site-catholique.fr

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 7 octobre Bienheureux Joseph Toniolo    Ven 6 Oct 2017 - 20:09



7 octobre Bienheureux Joseph Toniolo

Laïc

Giuseppe Toniolo, naquit à Trévise (Vénétie, Italie) le 07 mars 1845, dans une famille qui lui transmit la foi catholique.
Il entra à l'université de Padoue puis y défendit en 1873 une thèse d'économie qu'il obtint brillamment.
Il devint professeur d’économie, de sciences politiques et de sociologie à l’Université de Venise, Padoue, Modène et surtout à Pise où il garda la chaire durant 40 années.
Il y prodiguait un enseignement uni à un style de vie chrétien et de pensée évangélique.
Il anticipa les intuitions de la Rerum Novarum de Léon XIII. Il fut le père de l'Action Catholique italienne.
Homme de prière et également bon père de famille, malgré ses nombreux engagements sociaux, il fut un époux dévoué et attentif à l'éducation de ses 7 enfants.
Il mourut le 7 octobre 1918 à Pieve di Soligo, dans le diocèse de Vittorio Veneto. Ses reliques sont conservées dans l'église paroissiale de la ville.

Giuseppe Toniolo a été béatifié le 29 avril 2012, à Rome, dans la basilique de Saint-Paul-hors-les-murs.

Biographie
http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&id=16745&fd=0

Regina Caeli du dimanche 29 avril 2012 du Pape Benoît XVI
http://w2.vatican.va/content/benedict-xvi/fr/angelus/2012/documents/hf_ben-xvi_reg_20120429.html

Rerum Novarium lettre encyclique du Pape Léon XIII du 15 mai 1891
http://w2.vatican.va/content/leo-xiii/fr/encyclicals/documents/hf_l-xiii_enc_15051891_rerum-novarum.html

SAINTS DU JOUR
http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/7/10/2017/7-Octobre-2017.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde


Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 8 octobre Sainte Pélagie La Pénitente   Dim 8 Oct 2017 - 8:12



Chers amis,
Il semble qu'il y ait une confusion entre deux Pélagie
j'ai remis dans l'ordre les deux biographies en essayant de tenir compte des deux récits


8 octobre : Sainte Pélagie La Pénitente :

Selon La Légende dorée, elle était donc aussi belle et frivole. Entrée par hasard en 453 dans une église, pour s'en moquer, elle entendit un sermon du prêtre Nonnus (assimilé à Nonnus, évêque d'Edesse) décrire la grande pécheresse Babylone ; elle se reconnut dans cette description et en fut bouleversée.

Aussitôt elle demanda le baptême. Trois jours après, elle distribua ses biens aux pauvres et partit vivre en solitaire dans un couvent de moines basiliens, sur le mont des Oliviers. Là, afin de pouvoir accomplir sa mission, elle se fit passer pour un dénommé Pélage. Elle accueillait les visiteurs et leur parlait de Dieu afin de les convertir. Elle obtint ainsi de multiples conversions de jeunes bédouins et de voyageurs. Espérant racheter sa vie passée, elle avait donc pris l'habit d'ermite, et habitait une petite cellule dans laquelle elle servit Dieu en pratiquant une rigoureuse abstinence.

Elle jouissait d'une réputation extraordinaire, et on l'appelait frère Pélage. Un jour, le 8e jour d'octobre vers 457, un diacre vint frapper à sa porte. Mais comme personne ne lui répondait, il passa par la fenêtre et vit que Pélage était mort. Il courut annoncer cela à son évêque, Nonnus qui vint, en plein désert, avec le clergé et les moines pour rendre les derniers devoirs à un si saint homme. Le voyage avait pris des semaines, mais quand on eut sorti le cadavre de la cellule, un corps si décharné mais si merveilleusement conservé, on s'aperçut que c'était une femme !
Tous furent remplis d'admiration, et rendirent grâces à Dieu ; ensuite ils ensevelirent le saint corps avec tous les honneurs.

Source : wikipedia

Prière : Sainte Pélagie intercédez pour les âmes du purgatoire. Que le Seigneur les secoure, leur pardonne, efface tous leurs péchés et les amène en Sa Sainte Présence. Qu’elles reposent en paix !

Una autre Sainte Pélagie, Martyre est fêtée le 9 juin


La légende dorée du Bx Jacques Voragine.
http://jesusmarie.free.fr/jacques_de_voragine_legende_doree_4.html

Biographie de Sainte Pélagie d'Antioche.
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsoctobre/oct08.html

Culte et reliques de Sainte Pélagie.
http://orthodoxievco.net/ecrits/vies/synaxair/octobre/pelagie.pdf

SAINTS DU 8 OCTOBRE
http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/8/10/2018/8-Octobre-2018.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde


Dernière édition par ami de la Miséricorde le Dim 8 Oct 2017 - 8:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 8 octobre Sainte Pélagie d'Antioche   Dim 8 Oct 2017 - 8:27



Chers amis,
Il semble qu'il y ait une confusion entre deux Pélagie
j'ai remis dans l'ordre les deux biographies en essayant de tenir compte des deux récits


8 octobre : Sainte Pélagie d'Antioche + vers 302

Martyre

Nous n'avons que la date de son martyr. Sous la persécution de Dioclisien, des soldats vinrent arrêter Pélagie une jeune chrétienne de 15 ans.

Son martyr nous est rapporté par Saint Jean Chrysostome qui écrivit ce qui suit : « Pélagie  imagina une ruse si habile que les soldats n'en sont pas encore revenus. D'un air calme et gai, feignant d'avoir changé d'avis, elle les prie de la laisser se retirer un moment, juste le temps de revêtir la parure qui convient à une nouvelle épousée.
Ils n'y voient aucun inconvénient. Quant à elle, elle sort posément de la chambre, monte en courant sur le toit de la maison et se précipite dans le vide. C'est ainsi que Pélagie déroba son corps à la souillure, qu'elle délivra son âme pour lui permettre de monter au ciel et qu'elle abandonna sa dépouille mortelle à un ennemi désormais inoffensif.»

Source : iconographie chrétienne
http://har22201.blogspot.fr/2013/10/sainte-pelagie-la-penitente.html

Biographie de Sainte Pélagie d'Antioche.
http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1978/Sainte-Pelagie-la-Penitente.html

Homélies de Saint Jean Chrysostome
http://har22201.blogspot.fr/2013/10/sainte-pelagie-la-penitente.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 9 octobre Saint Denis et ses compagnons   Lun 9 Oct 2017 - 4:58



Evêque et Martyrs

Denis premier évêque de Paris, naquit sans doute en Italie, et après avoir été ordonné prêtre puis évêque, il fut envoyé en Gaule pour annoncer l'Evangile. Accompagné du prêtre Rusticus et du diacre Eleuthère, il exerça son ministère à Paris au IIIème siècle.
Rapidement persécutés pour avoir organisé un centre chrétien il fut décapité avec ses compagnons vers 250 sous le règne de l'empereur Dèce. Au IXème siècle, au cours de la propagation de son culte, on identifia à tort ce Saint Denis avec Saint Denys l'Aréopagite.
Son prénom vient du grec qui signifie " issu de Dionysos".

Biographie de Saint Denis
https://fr.wikipedia.org/wiki/Denis_de_Paris

Prière de Saint Denis à la Très Sainte Vierge Marie pour le Royaume de France.

« Alors que je priais, je vis en esprit saint Denis qui parlait à la Vierge Marie, lui disant :

Vous êtes Reine de miséricorde, à laquelle toute miséricorde est donnée. Vous avez été faite Mère de Dieu pour le salut des misérables : ayez donc miséricorde et compassion du Royaume de France, le vôtre et le mien : le vôtre d’autant que ses habitants vous honorent de tout leur pouvoir ; le mien, d’autant que j’en suis le patron et qu’ils ont confiance en moi.
En vérité, vous voyez combien d’âmes sont en danger chaque heure, et les corps des hommes y sont tués comme des bêtes, et ce qui est pis, les âmes descendent en enfer comme de la neige.
Consolez-les donc et priez pour eux, car vous êtes leur Dame, l’aide et le secours de tous ».

Source : blogdumesnil.unblog.fr

Prose du missel de Paris latin-français (publié en 1779)Que toute l'Eglise prenne part à la joie que ressent la France d'avoir en saint Denis un père qui l'a engendrée en Jésus-Christ. Que Paris, illustre par son martyre, fasse sur tout éclater ses transports.

En ce jour nous célébrons le triomphe remporté par trois saints martyrs dont la protection fait la joie de cette ville et l'appui de tout le royaume.

Ces deux généreux athlètes, unis à leur père, méritent à juste titre notre souvenir et nos louanges. Mais saint Denis est particulièrement honoré dans l'église bâtie sous son invocation par nos rois.

Envoyé en France par le souverain Pontife pour y prêcher la foi, Denis ne craint point la fureur d'une nation idolâtre.

L'apôtre des Gaules choisit pour le lieu de ses premiers travaux Paris où le démon exerçait un empire absolu. Il y élève à Jésus-Christ un temple ; il y prêche de parole et d'exemple ; il y opère les miracles les plus éclatants.

Le peuple croit, l'erreur se dissipe, la foi s'augmente, et toute la ville bénit le nom du saint évêque. A cette nouvelle, l'Empereur entre en fureur et envoie Sisinnius. Il lui ordonne de conduire au supplice ce zélé pasteur des âmes, célèbre par sa foi, ses miracles et sa sainteté.

Le saint vieillard est aussitôt mis en prison, chargé de chaînes et cruellement fouetté ; mais les plus rudes tourments ne peuvent ébranler sa constance. La vue des travaux passés renouvelle le courage de ce généreux athlète ; il cherche, par de nouveaux combats, à mériter les récompenses éternelles.

Nourri de la chair vivifiante de l'Agneau qui s'est immolé pour le salut du monde, et fortifié par la puissance de son Dieu qu'il porte dans son coeur, ce saint homme s'empresse de sceller par l'effusion de son sang la foi qu'il a prêchée et qu'il a confirmée par une infinité de miracles.

Enfin ce généreux soldat de Jésus-Christ s'avance pour combattre et plein de courage il présente sa tête au bourreau et il reçoit avec intrépidité le coup qui consomme sa victoire.

Les deux fidèles compagnons de ses travaux le deviennent aussi de ses tourments : ces trois victimes consacrées à Dieu par un même martyre reçoivent la même couronne. Que la glorieuse mort de ces saint hommes nous remplisse de joie. Amen.

Source : missel.free.fr

SAINTS DU 9 OCTOBRE

http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/9/10/2017/9-Octobre-2017.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde

Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 9 octobre Bienheureux John-Henry Newman    Lun 9 Oct 2017 - 5:10



Biographie du Bienheureux Cardinal Newman
https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Henry_Newman

Doctrine Mariale du Bienheureux Cardinal Newman

https://books.google.fr/books?id=c04ZS5OFfwsC&pg=PA718&lpg=PA718&dq=cardinal henry newman et la sainte vierge marie&source=bl&ots=xnZqXG9Mii&sig=9dU-7Qv-PF7WHF-0wjW6fEb7akw&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjC38WymeLWAhVBYZoKHZYUDt04ChDoAQg-MAU#v=onepage&q=cardinal%20henry%20newman%20et%20la%20sainte%20vierge%20marie&f=false

La Prière du Cardinal John Henry Newman « Seigneur Jésus, inonde-moi de ton Esprit et de ta Vie » :

« Seigneur Jésus, inonde-moi de ton Esprit et de ta Vie. Prends possession de tout mon être pour que ma vie ne soit qu'un reflet de la tienne. Rayonne à travers moi, habite en moi, et tous ceux que je rencontrerai pourront sentir ta Présence auprès de moi. En me regardant, ils ne verront plus que toi seul, Seigneur ! Demeure en moi et alors je pourrai, comme toi, rayonner, au point d'être à mon tour une lumière pour les autres, lumière, Seigneur, qui émanera complètement de toi. C'est toi qui, à travers moi, illumineras les autres. Ainsi ma vie deviendra une louange à ta gloire, la louange que tu préfères, en te faisant rayonner sur ceux qui nous entourent. Par la plénitude éclatante de l'amour que te porte mon cœur. Amen. »

D'autres prières du Bienheureux Cardinal Newman

http://site-catholique.fr/index.php?post/Prieres-du-Cardinal-John-Henry-Newman

Prière à Son Ange Gardien, par le Cardinal John-Henry Newman

Conduis-moi, douce lumière,
dans les ténèbres qui m'entourent,
conduis-moi vers le haut !
La nuit est épaisse et je suis loin de chez moi :
conduis-moi vers le haut !
Dirige mes pas car je n'y vois rien ;
que je voie seulement à chaque pas.
Jadis j'étais loin de t'en prier.
Je voulais moi-même choisir mon chemin,
croyant pourvoir le déterminer
à ma propre lumière, malgré le précipice.
Avec fierté, j'élaborais mes buts.
Mais maintenant, oublions tout cela.
Tu me protèges depuis si longtemps,
que tu accepteras bien de me conduire encore :
au-delà des marécages,
des rivières et des écueils qui me guettent,
jusqu'à la fin de la nuit,
jusqu'à l'aurore où des anges me feront signe.
Ah ! je les aime depuis longtemps,
un peu de temps seulement je les ai oubliés.

Source : notredamedesneiges.over-blog.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 10 octobre Bienheureuse Angèle-Marie Truszkowska   Lun 9 Oct 2017 - 19:08



Bienheureuse Angèle-Marie Truszkowska

Religieuse Fondatrice des Sœurs de Saint-Félix de Cantalice

Elle naît à Kalisz dans le royaume du Congrès administré par la Russie impériale dans une famille nombreuse d'un propriétaire terrien polonais, faisant office de procureur.
Elle déménage en 1834 à Varsovie.
Elle tombe malade en 1841 et doit interrompre ses études et part se soigner en Suisse avec sa gouvernante.
Elle continue ses études à domicile à son retour en Pologne.
Elle s'inscrit en 1854 aux cercles de la société de saint Vincent de Paul pour venir en aide aux démunis.
Elle achète en novembre 1854 un appartement à Varsovie pour y ouvrir un foyer d'accueil aux enfants abandonnés.
Elle entre dans le Tiers-Ordre franciscain, le 3 juin 1855.
Elle prononce ses vœux privés quelques mois plus tard avec Clotilde Ciechanowska et, avec l'aide de deux pères capucins, le bienheureux Honorat de Biala (son confesseur) et le père Joseph Szymanski (supérieur des capucins de Varsovie), fonde une congrégation vouée au service des malades et des pauvres, et à l'enseignement, affiliée au Tiers Ordre franciscain.
Elle prend l'habit en 1857 et prononce ses vœux sous le nom de Marie-Angèle. Au moment des troubles de 1861, elle ouvre des infirmeries avec ses compagnes pour venir en aide aux insurgés, ce qui lui vaut la fermeture de ses maisons de la part des autorités.
Elle se rend donc à Cracovie (administrée par l'Autriche) où elle avait ouvert une maison, et rétablit sa congrégation en 1866 à partir de la Galicie.
La congrégation s'étend ensuite aux États-Unis, où les Sœurs féliciennes suivent les immigrés polonais.
Elle s'éteint en 1899 et est inhumée à l'église du Cœur-Immaculé-de-Marie de Cracovie.
Elle a été béatifiée le 18 avril 1993 à Rome par Jean Paul II.

Source : wikipédia

Une biographie de la Bienheureuse Angèle-Marie Truszkowska.
http://nova.evangelisation.free.fr/angela_maria_truszkowska.htm

Discours du Saint Père Jean-Paul II au chapitre général de sœurs de Saint Felix de Cantalice le 16 juin 2000.
http://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr/speeches/2000/apr-jun/documents/hf_jp-ii_spe_20000616_sisters-st-felix.html

La Congrégation des Sœurs de Saint Félix de Cantalice.
https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C5%93urs_de_Saint_F%C3%A9lix_de_Cantalice

SAINTS DU 10 OCTOBRE
http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/10/10/2017/10-Octobre-2017.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde

Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 10 octobre Saint Loth    Lun 9 Oct 2017 - 19:39



10 octobre Saint Loth

Neveu d'Abraham Ancien Testament

Génèse 19


15 Dès l'aube du jour, les anges pressèrent Lot, en disant: " Lève-toi, prends ta femme et tes deux filles qui sont ici, afin que tu ne périsses pas dans le châtiment de la ville. "
16 Comme i! tardait, ces hommes le prirent par la main, lui, sa femme et ses deux filles, car Yahweh voulait l'épargner; ils l'emmenèrent et le mirent hors de la ville.
17 Lorsqu'ils les eurent fait sortir, l'un des anges dit: " Sauve-toi, sur ta vie. Ne regarde pas derrière toi, et ne t'arrête nulle part dans la Plaine; sauve-toi à la montagne, de peur que tu ne périsses. "
18 Lot leur dit: " Non, Seigneur. Voici votre serviteur a trouvé grâce à vos yeux,
19 et vous avez fait un grand acte de honte à mon égard en me conservant la vie; mais je ne puis me sauver à la montagne, sans risquer d'être atteint par la destruction et de périr.
20 Voyez, cette ville est assez proche pour m'y réfugier, et elle est peu de chose; permettez que je m'y sauve, - n'est-elle pas petite? - et que je vive. "
21 Il lui dit: "Voici,je t'accorde encore cette grâce, de ne pas détruire la ville dont tu parles.
22 Hâte-toi de t'y sauver, car je ne puis rien faire que tu n'y sois arrivé. " C'est pour cela qu'on a donné à cette ville le nom de Ségor.
23 Le soleil se leva sur la terre, et Lot arriva à Ségor.
24 Alors Yahweh fit pleuvoir sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu d'auprès de Yahweh, du ciel.
25 Il détruisit ces villes et toute la Plaine, et tous les habitants des villes et les plantes de la terre.
26 La femme de Lot regarda en arrière et devint une colonne de sel.
27 Abraham se leva de bon matin et se rendit au lieu où il s'était tenu devant Yahweh.
28 Il regarda du côté de Sodome et de Gomorrhe, et sur toute l'étendue de la Plaine, et il vit monter de la terre une fumée, comme la fumée d'une fournaise.
29 Lorsque Dieu détruisit les villes de la Plaine, il se souvint d'Abraham, et il fit échapper Lot au bouleversement, lorsqu'il bouleversa les villes où Lot habitait.

Lire le chapitre 19

https://bible.catholique.org/livre-de-la-genese/3525-chapitre-19

Biographie de Loth, Fils de Harân et neveu d'Abraham.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Loth




Saint Augustin sur le Chapitre 19 de la Génèse à propos de Loth.


le Seigneur était cependant lui-même en la personne de ces anges; car, en envoyant ses messagers, il ne se sépare point d'eux. Il descendit donc à Sodome en leur personne, suivant qu'il l'avait prédit, quand il parlait avec Abraham; après quoi il est dit qu'il se retira, et que les anges vinrent vers le soir à Sodome. Puis un peu plus loin, à peine eurent-ils entraîné Loth hors de la ville et lui eurent-ils dit, comme le rapporte l'Écriture: «Sauve ta vie, ne regarde point en arrière et ne t'arrête point dans tout ce pays; sauve-toi sur la montagne, de peur que tu ne sois surpris», Loth leur répondit: «Seigneur, puisque votre serviteur trouvé grâce devant vous, je vous prie, etc.» Quand il eut fini de parler et se fut choisi une petite ville pour s'y réfugier, l'Écriture ajoute qu'il lui fut répondu: «J'ai tenu compte encore de la prière que tu me fais de ne pas détruire la ville dont tu me parles, hâte-toi donc de te sauver en ce lieu-là: car je ne pourrai point accomplir ma parole que tu n'y sois a entré (1)». Qui lui adressa cette réponse, sinon celui auquel il avait dit: «Seigneur, je a vous prie?» Or, d'après les termes de .l'Ecriture, c'est à deux et non pas à un seul qu'il avait parlé: «Loth», dit-elle, «leur répondit: Je vous prie, Seigneur». Loth reconnut donc un seul Seigneur en la personne des deux anges, comme Abraham en la personne de ses trois hôtes.

7. Les trois hôtes d'Abraham représentent la Trinité; les deux anges envoyés à Loth représentent le Fils et le Saint-Esprit. - Vous n'avez pas besoin de dire: Celui qui était le Seigneur et parlait avec Abraham, s'était retiré; et ceux qui étaient venus seuls à Sodome, étaient ses deux anges; car tee trois qui apparurent à Abraham sont tous appelés hommes, conformément à l'usage de l'Écriture, qui donne le nom d'hommes aux anges. Et Abraham ne se montra pas plus humble ni plus rempli de déférence à l'égard de l'un deux qu'à l'égard des deux autres, mais à tous il lava également les pieds, à tous il fit également les honneurs d'uni festin. Donc, il reconnut Dieu dans tous les trois. C'est pourquoi l'Écriture avait déjà dit auparavant que Dieu lui avait apparu au chêne de Mambré, à l'ombre duquel il servit les trois hôtes, qu'il contempla des yeux de son corps; mais ce

1. Gn 18 Gn 19

n'est pas de ses yeux charnels, mais des yeux du coeur qu'il vit Dieu en eux, c'est-à-dire qu'il le comprit et le reconnut même; de même que Loth reconnut Dieu dans les deux anges, ne leur parlant point comme à plusieurs, mais à un seul, et n'entendant aussi qu'un seul d'entre eux répondre à sa prière. Abraham entendit Dieu d'abord par l'organe de ses trois hôtes, puis seulement par l'organe de celui qui était resté à parler avec lui, quand les deux autres allèrent à Sodome; quant à Loth, il entendit également un seul Seigneur par les deux anges, le conjurant de lui accorder sa délivrance, et recevant de lui la réponse à sa demande: puisque tous deux, je veux dire Abraham et Loth, prenaient les anges pour des hommes, mais croyaient voir Dieu en leur personne. Pourquoi donc cette Trinité visible et cette unité intelligible, sinon pour.nous faire comprendre que le Père et le Fils et le Saint-Esprit étaient trois, sans être néanmoins trois seigneurs et trois dieux, mais un seul Seigneur Dieu? Mais vous avez dit: Ce Dieu s'est fait voir à Abraham, sachant que vous aviez lu ce qui est écrit, que Dieu apparut à Abraham au chêne de Mambré; et voulant prouver . en quelque manière que c'était le Fils qui avait apparu à ce patriarche,vous avez passé sous silence les trois personnages dont parle l'Écriture, vous n'en avez absolument rien dit, de peur de nous laisser entendre que les trois personnes de la Trinité sont un Dieu d'une seule substance, de même que les trois hommes apparus à Abraham n'avaient qu'une substance identique: car l'Écriture avait dit déjà: «Dieu apparut à Abraham»; ce qui excluait trois dieux: «Dieu apparut», porte le texte, et non pas Trois dieux apparurent; et Abraham vit trois personnages, mais il rendit ses adorations à un seul, ne voulut pas être passé par lui; et les réponses de la divinité lui furent adressées par un seul. Et il ne crut pas voir deux dieux dans la personne de deux d'entre eux . car Loth, lui aussi, vit deux personnages, et cependant ne reconnut qu'un seul Seigneur. Il me semble que les anges étaient une figure du Fils et du Saint-Esprit; car ils se dirent envoyés; de la Trinité qui est Dieu, il n'y a que le Père qui ne soit pas envoyé; le Fils et le Saint-Esprit ont reçu une mission, mais ils ne sont pas pour cela d'une nature différente, car les hommes, qui les figuraient, étaient (652) d'une seule et même substance. Vous avez donc eu l'habileté de passer sous silence un passage de l'Ecriture qui pouvait vous confondre. Et après avoir dit: Ce Dieu apparut à Abraham, ayant l'intention de faire croire que d'après la Genèse, le Fils s'était seul rendu visible à Abraham, vous n'avez pas voulu rapporter les circonstances de cette apparition, de peur qu'on n'y reconnût pas le Fils seul, mais la Trinité qui est Dieu.

Source :clerus ;org





Saint Jean Chrysostome à propos de Loth et de Sodome et Gomorrhe.


(…) Aujourd'hui il n'est point de péché qu'on ne commette. Cependant entretenons-nous, si vous le voulez, de quelques autres châtiments, afin que le passé garantisse la certitude de l'avenir. Quelqu'un de vous a-t-il jamais voyagé en Palestine ? Je le pense : à vous donc de rendre témoignage de la vérité de mes paroles. Au delà de Gaza et d'Ascalon, non loin de l'embouchure du Jourdain, il y avait une vaste contrée d'une fertilité telle qu'elle était comparée au paradis lui-même. "Lot aperçut, dit l'Ecriture, toutes la contrée des bords du Jourdain, laquelle était arrosée comme le paradis du Seigneur." (Gen 13,10)
Eh bien, cette même contrée est aujourd'hui le plus désolé des déserts. On y voit des arbres, ces arbres ont des fruits, mais ces fruits sont un mémorial de la Colère divine. On y voit des grenadiers de superbe apparence et qui donnent d'eux-mêmes les plus favorables idées ; mais, quand on prend dans les mains les grenades et qu'on les brise, au lieu d'un fruit savoureux on ne trouve dedans que poussière et que cendre. Ainsi en est-il du sol, ainsi des pierres, ainsi de l'air. L'incendie y a tout dévoré, y a tout réduit en cendres, à l'exception de ce qui doit perpétuer le souvenir de la Colère de Dieu, et annoncer les supplices à venir. Sont-ce là des menaces verbales ; sont-ce là des cliquetis de mots ? Si quelqu'un ne croit pas à l'enfer, qu'il se souvienne de Sodome, qu'il pense à Gomorrhe, à ces châtiments du passé dont nous voyons encore aujourd'hui l'accomplissement.

A ce sujet se rapportent ces passages de l'Ecriture parlant de la sagesse : "C'est elle qui délivra le juste de ce feu qui tombait sur la Pentapole, tandis que les impies périssaient. - Aussi cette terre reste déserte et fumante en témoignage de leurs crimes, et les arbres y portent des fruits qui ne mûrissent pas." (Sag 10,6-7) Il faudrait maintenant désigner la cause de cette épouvantable catastrophe. Un seul genre de crime souillait les habitants de cette contrée, mais un crime horrible et abominable. Les jeunes gens étaient l'objet de leur passion, et c'est pour cela qu'ils furent dévorés par une pluie de feu. Or, aujourd'hui des crimes pareils, en plus grand nombre et de plus graves encore se commettent, et le feu ne tombe pas du ciel. Pourquoi cela ? Parce qu'un autre feu est préparé qui ne s'éteindra jamais. Comment, en effet, Celui qui punit un seul péché d'une façon si effrayante et qui n'eut égard ni aux supplications d'Abraham, ni à la piété de Lot, habitant de Sodome, nous pardonnerait-Il, nous coupables d'une infinité de crimes ? Non, cela ne se peut, et cela ne sera pas. (…)

Source : http://www.orthodoxa.org/FR/orthodoxie/textespatristiques/Chrysostome01.htm

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 11 octobre Saint Jean XXIII    Mar 10 Oct 2017 - 20:23



Biographie de Saint Jean XXIII
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_XXIII

Ecrits de Saint Jean XXIII
http://w2.vatican.va/content/john-xxiii/fr.html

La Prière Mariale de Saint Jean XXIII « Ô Marie ! Votre nom est sur mes lèvres et dans mon cœur depuis le début de ma vie » :

« Ô Marie ! Votre nom est sur mes lèvres et dans mon cœur depuis le début de ma vie. Dès mon enfance, j'ai appris à Vous aimer comme une Mère, à Vous invoquer dans les dangers, à me confier à Votre intercession. Vous lisez en mon âme le désir que j'ai de scruter la vérité, de pratiquer la vertu, d'être prudent et juste, fort et patient, un frère pour tous. Ô Marie ! Soutenez ma résolution de vivre en fidèle disciple de Jésus pour édifier la société chrétienne et réjouir la sainte Église catholique. Ô Mère ! Je Vous salue matin et soir, je Vous invoque au long de la route. De Vous j'attends l'inspiration et le réconfort pour couronner les engagements sacrés de ma vocation terrestre, donner gloire à Dieu, atteindre le salut éternel. Ô Marie ! Comme Vous à Bethléem et au Golgotha, je veux rester toujours auprès de Jésus. Il est le Roi immortel des siècles et des peuples. Amen. »

Source : site-catholique.fr

D'autres prières de Saint Jean XXIII
http://site-catholique.fr/index.php?post/Priere-du-Pape-Jean-XXIII-au-Saint-Esprit

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 11 octobre Sainte Maria Soledad Torrès Acosta    Mar 10 Oct 2017 - 20:42



Sainte Maria Soledad Torrès Acosta  

Biographie
https://fr.wikipedia.org/wiki/Soledad_Torres_Acosta

Maria Soledad naquit à Madrid le 2 Décembre 1826, et fut baptisée sous le nom d’Emmanuelle (Manuela), elle entra à vingt-cinq ans chez les « Servantes de Marie » garde-malades, institut qu'elle fonda.
Elle y reçut le nom de Soledad (1851).
Très tôt nommée supérieure par le directeur spirituel, elle secourut son prochain avec ses compagnes, au péril de sa vie, dans une Espagne troublée par de sanglants conflits politiques et ravagée par le choléra.
A sa mort, le 11 Octobre 1887, à Madrid, la Société des Servantes de Marie comptait quarante-six maisons.
En 1950, le 5 février, elle fut béatifiée par le Pape Pie XII.
En 1970, le 25 janvier, la Mère Soledad Torrès fut canonisée par Paul VI.


Discours de Saint Jean Paul II aux Servantes de Marie, Ministre des malades.
https://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr/speeches/2001/february/documents/hf_jp-ii_spe_20010216_ministre-infermi.html

Homélie du Pape Paul VI pour la canonisation de Maria Soledad Torres Acosta.


Vénérés frères et chers fils,


En ce moment de tribulations pour l'Eglise et d'amertume pour Nous, voici un moment de grande consolation : Maria Soledad Torres Acosta est reconnue et proclamée sainte, et ins¬crite au tableau des saints. Elle est présentée à toute l'Eglise terrestre comme appartenant à l'Eglise céleste, elle est déclarée digne du culte de vénération parce qu'elle est unie totalement et pour toujours au Christ ressuscité et participe à sa gloire. C'est ce que signifie l'acte extraordinaire et solennel que Nous venons d'accomplir. Nous avons canonisé cette bienheureuse fille de l'Eglise et Nous sentons la lumière, le charme, le mystère de la sainteté qui rayonne sur nous, sur cette assemblée remplie d'allégresse, sur la terre qui fut la patrie de la nouvelle sainte, l'Espagne, sur la famille religieuse qu'elle a fondée, les Servantes de Marie, ministres des malades, sur l'Eglise entière, sur le monde. Bénissons le Seigneur, écoutons la voix qui descend des profon¬deurs du ciel et faisons-lui écho par la nôtre : « Alléluia ! Car il a pris possession de son règne, le Seigneur, le Dieu Maître-de-tout. Soyons dans l'allégresse et dans la joie, rendons gloire à Dieu, car voici les noces de l'Agneau et son épouse s'est faite belle : on lui a donné de se revêtir de lin d'une blancheur écla¬tante. Le lin, c'est en effet les bonnes actions des fidèles » Ap 19, 6-8 C'est la voix de l'Apocalypse, de la dernière révélation qui dévoile le sens extrême des choses et le destin de notre salut final. C'est une voix mystérieuse mais claire qui nous dit finale¬ment le secret, la valeur de la sainteté.
La sainteté se manifeste finalement comme plénitude de vie, comme un bonheur infini, comme une immersion dans la lumière du Christ et de Dieu, comme une beauté incomparable et idéale, comme une exaltation de la personnalité, comme une transfigu¬ration immortelle de notre existence mortelle, comme une source d'admiration et de joie, comme un réconfort solidaire de notre pénible pèlerinage dans le temps, comme notre prégustation enivrante de la « communion des saints », c'est-à-dire de l'Eglise vivante qui, soit dans le temps, soit dans l'éternité, est du Seigneur (cf. Rm 14, 8-9).
Un phénomène de cette vision Nous surprend en ce moment, c'est le double aspect de la sainteté : l'aspect qu'elle acquiert dans le paradis et l'aspect qu'elle présente sur la scène du monde actuel.
Ce sont deux aspects d'une même réalité morale, des œuvres de la sainteté, comme nous l'indique le texte de la Sainte Ecriture que Nous avons cité. Les œuvres accomplies dans cette vie gar¬dent leur valeur dans l'autre, mais elles revêtent ceux qui les accomplissent d'une manière bien différente ici-bas et là-haut. Là-haut, c'est de splendeur et de gloire, ici-bas, au contraire, comment apparaissent-elles ? comment sont-elles ? C'est l'évan¬gile éternel des béatitudes qui le dit dans sa langue dramatique : ici-bas la sainteté est pauvreté, humilité, souffrance, sacrifice, c'est-à-dire imitation du Christ, Verbe de Dieu fait homme, dans sa « kénose », dans sa double humiliation de l'Incarnation et de la Rédemption.
Cette confrontation des deux aspects de la sainteté produit en nous un très vif intérêt, celui de connaître d'abord, d'imiter ensuite la vie temporelle de celui qui, justement par le mérite de celle-ci, jouit maintenant de la vie éternelle. C'est de là que naît l'hagiographie, c'est-à-dire l'étude des biographies des saints, étude que nous ferions bien tous de reprendre avec une grande passion et avec les disciplines modernes de la critique historique, de l'analyse psychologique, mystique et ascétique, de l'art narratif, de l'appréciation ecclésiale. Nous en avons encore tellement be¬soin aujourd'hui, et nous pouvons en tirer instruction et réconfort.

Vie simple et silencieuse

La demande vient alors spontanément : quelle a été la vie de Maria Soledad ? quelle est son histoire ? comment est-elle de¬venue sainte ? Il est impossible évidemment pour Nous de répondre à cette demande et de faire ici le panégyrique de Maria Soledad. Vous trouverez dans les livres qui racontent sa vie de quoi satisfaire à cette légitime et louable curiosité. Il s'agit d'ail¬leurs d'une vie simple et silencieuse que deux grands mots peu¬vent résumer : humilité et charité. Une vie toute tendue dans l'in¬tensité de la vie intérieure, dans le travail de la fondation d'une nouvelle famille religieuse, dans l'imitation du Christ, dans la dévotion à la Sainte Vierge, dans le soin des malades, dans la fidélité à l'Eglise.
Mais si la biographie de Maria Soledad ne nous offre pas de singularités aventureuses et prodigieuses, ni la richesse des pa¬roles et des écrits qui distinguent d'autres figures de saintes, son doux et pur profil présente quelques caractéristiques auxquelles il Nous semble juste de faire allusion.
Maria Soledad est une fondatrice, la fondatrice d'une famille religieuse très nombreuse et très répandue. Excellente et pro¬videntielle famille. De sorte que Maria Soledad s'insère dans cette foule de saintes et de femmes intrépides qui, au siècle der¬nier, firent jaillir dans l'Eglise des fleuves de sainteté et d'activité intense. Processions interminables de vierges consacrées à l'uni¬que et suprême amour du Christ, et toutes orientées vers le ser¬vice intelligent, infatigable, désintéressé du prochain. Vous les connaissez, vous les trouvez partout, il est superflu que Nous vous en décrivions la magnifique expansion. La vitalité de l'Eglise, sa fécondité, son audace, sa beauté, sa poésie, sa sainteté sont splendidement illustrées dans cette floraison de familles reli¬gieuses, spécialement féminines, qui font irruption, qui ont tissé l'histoire, si on peut dire, de la vie catholique en ces derniers temps. Parmi ces familles choisies et actives s'inscrit celle des Servantes de Marie de sainte Maria Soledad. Elle s'y inscrit à tel point que nous pouvons considérer en elle le type de cette immense et multiforme expression de vie religieuse qui, malgré les particularités spécifiques de chaque institut, semble calquée sur un modèle commun, une formule substantiellement égale pour toutes les nouvelles fondations du XIX° siècle. C'est ainsi qu aujourd'hui, dans la chaleur et dans l'excitation du renouvel¬lement de la vie religieuse et dans la recherche, parfois trop cri¬tique et assez fantaisiste, de nouvelles formules de consécration pour suivre le Christ, surgit la question : est-ce que le modèle dont nous admirons un exemple insigne est exact en lui-même et encore valable pour notre temps ?
Devant la figure de sainte Maria Soledad et la légion de ses filles nous sommes heureusement en devoir de répondre affirma¬tivement. Sans exclure que l'interprétation de la vocation à suivre le Maître Jésus d'une manière parfaite et totale admet, avec celles qui sont historiques et classiques, qui ont précédé la règle de vie religieuse comme celle que nous avons devant nous, d'autres nouvelles expressions dignes de fleurir dans le jardin de l'Eglise et de se mesurer avec les besoins et dans les formes de notre temps, Nous confirmons Notre suffrage au modèle de vie reli¬gieuse réalisé principalement aux XIX° et XX° siècles. Les caractères particuliers qui le décrivent spécifiquement justi¬fient et glorifient ce genre de recherche de la perfection chrétien¬ne, à savoir : le détachement pratique et ascétique de la vie com¬mune séculière à laquelle, au contraire, beaucoup donnent au¬jourd'hui la préférence, la vie commune organisée dans l'obser¬vance des conseils évangéliques de la pauvreté, de la chasteté et de l'obéissance, la primauté jalousement conservée à la vie inté¬rieure, à la prière, au culte divin, à l'amour de Dieu, en un mot le dévouement sans limites et sans calculs égoïstes à quelque œuvre de charité et, finalement, l'adhésion profonde et organique à la sainte Eglise. Ces caractères fondamentaux qui constituent un état de vie qualifié par l'effort vers la perfection chrétienne sont authentiquement conformes aux exigences de l'évangile et sont toujours valables pour définir et donner sa valeur à la vie religieuse pour notre temps. La Congrégation des Servantes des malades, au nom et à l'exemple de sa fondatrice, mérite que nous le reconnaissions comme nous faisons.

Un nouveau champ pour la charité


Et elle mérite une autre reconnaissance, celle qui la définit spécifiquement comme un institut religieux consacré à l'assistance des malades. C'est ce qui exprime, engage et illustre la charité de Maria Soledad et de sa descendance spirituelle.
On pourra dire : ce n'est pas un choix nouveau, ce n'est pas un but original. Le soin de la souffrance physique et, avec elle, le soin de l'indigence spirituelle qui de soi en découle, a intéressé la charité de beaucoup d'autres institutions religieuses qui ont eu d'immenses mérites dans l'exercice affectueux et généreux des « œuvres de Miséricorde ». C'est vrai et, à cause de cela, Nous classerons les personnes qui servent les infirmes dans l'armée héroïque des religieuses consacrées à la charité corporelle et spirituelle, mais nous ne devons pas laisser de côté un caractère spécifique propre du génie chrétien de Maria Soledad, celui de la forme particulière de sa charité, à savoir l'assistance donnée aux malades à leur domicile. Il Nous semble que, avant elle, personne n'avait imaginé cette forme d'assistance d'une manière systématique et que personne avant elle n'avait cru possible de la confier à des religieuses appartenant à des instituts canonique-ment organisés. La formule existait depuis le message évangélique, et laquelle ? simple, lapidaire, digne des lèvres du divin Maître : Infirmus et visitastis me : Moi, dit le Christ, mystiquement personnifié dans l'humanité souffrante, j'étais malade et vous m'avez visité (Mt 25, 36). Voilà la découverte d'un champ nou¬veau pour l'exercice de la charité, voilà le programme des âmes totalement consacrées à la visite du prochain souffrant. Ce n'est pas, dans ce cas, le prochain souffrant qui va à la recherche de qui l'assistera et le soignera, ce n'est pas lui qui se laisse transpor¬ter dans les lieux et les institutions où le malheureux est accueilli et entouré d'égards médicaux sagement et scientifiquement pré-disposés. C'est au contraire l'ange de la charité, la Servante volontaire qui va à sa recherche, dans sa demeure, dans le foyer de ses affections et de ses habitudes, où la maladie ne l'a pas privé du dernier bien qui lui reste, son individualité et sa liberté. Ce n'est pas là une simple finesse de la charité. C'est une méthode qui indique une compréhension aiguë soit de la nature propre de la charité, qui est de chercher le bien d'autrui, soit de la nature du cœur humain, jaloux, même lorsqu'il reçoit, de sa pro¬pre sensibilité, de sa propre personnalité. Il y a là un éclair de sagesse sociale qui précède les formes techniques et scientifiques de l'assistance sanitaire moderne et qui, pour être accordée gratuitement à quiconque a, pour la demander, le titre du besoin et de la douleur, nous prouve encore une fois l'incomparable originalité de la charité évangélique.

Précurseur et maîtresse

Maria Soledad devient précurseur et maîtresse dans la solli¬citude de l'assistance et de la santé la plus accomplie de notre humanisme social. Tous nous devons lui être reconnaissants, tous nous devons bénir le service providentiel qu'elle a inauguré, suivi ensuite par de nombreuses initiatives similaires.
Nous aimerions relever maintenant, dans l'histoire de cette Sainte, un autre trait caractéristique qui est devenu l'héritage commun de sa famille religieuse. Mais il ne nous est pas facile de le définir même s'il nous semble évident. C'est le trésor spi¬rituel propre à sa formation espagnole. Son pays glorieux et béni a donné à cette sainte, puis, comme conséquence non sensible mais vitale, à ses filles fidèles, quelque chose de l'« humus » de l'Espagne catholique. Nous pensons ici à la richesse de talent et de sentiment que l'histoire et la littérature nous décrivent quant à l'esprit hispanique, au point d'honneur chevaleresque, au sentiment de grandeur, et à l'extraordinaire passion pour le tragique et l'humour. Nous pensons aussi au propre d'un peuple et de son histoire aventureuse qui est le sentiment religieux, chrétien, catholique ; nous pensons à sa capacité d'ascension mystique jusqu'aux expressions absolues « du tout et du rien » ; nous pensons à sa tendance à l'extrémisme moral, c'est-à-dire à son héroïsme, et à l'extrémisme religieux, la sainteté ; nous pen¬sons à son humanité lyrique et profonde, qui méprise toute mesquinerie et milite pour une plénitude de la personnalité morale, prête au combat, à l'amour, au sacrifice. Nous pensons ne pas nous tromper en voyant dans l'humble visage de Maria Soledad cette noblesse naturelle, cette magnanimité vivante qui confère à la Sainte, et par reflet à son Institut, quelque chose de beau et d'universel. En elle l'Espagne et l'Eglise trouvent leur sympathie réciproque, leur gloire commune, leur vocation respec¬tive à l'amour de notre Seigneur Jésus-Christ.
Tels sont nos vœux ardents en ce jour.

Source : http://www.clerus.org/clerus/dati/2002-04/30-6/Ens_P6_70_02.htm

SAINTS DU 11 OCTOBRE

http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/11/10/2017/11-Octobre-2017.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 12 octobre Le Saint Bon Larron , Dismas    Mer 11 Oct 2017 - 19:46



Le Saint Bon Larron , Dismas  

Evangile selon Saint Luc 23, 32 à 43

32 On menait aussi deux autres, des malfaiteurs, pour être exécutés avec lui.
33 Lorsqu'ils furent arrivés au lieu appelé Calvaire, ils l'y crucifièrent, ainsi que les malfaiteurs, l'un à droite, l'autre à gauche.
34 Et Jésus disait: " Père, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font. " Et se partageant ses vêtements, ils les tirèrent au sort.
35 Le peuple se tenait là et regardait. Même les chefs raillaient, disant: " Il en a sauvé d'autres, qu'il se sauve lui-même, s'il est le Christ de Dieu, l'Elu! "
36 Les soldats aussi se moquèrent de lui, s'avançant pour lui présenter du vinaigre, et disant:
37 " Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même! "
38 Il y avait aussi au-dessus de lui une inscription en caractères grecs, latins et hébraïques: " Celui-ci est le roi des Juifs. "
39 Or, l'un des malfaiteurs, mis en croix l'injuriait, disant: " N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même et sauve-nous! "
40 Mais l'autre le reprenait, disant: " Tu n'as pas même la crainte de Dieu, toi qui subis la même condamnation!
41 Pour nous, c'est justice, car nous recevons ce que méritent les choses que nous avons faites; mais lui n'a rien fait de mal. "
42 Et il dit: " Jésus, souvenez-vous de moi, quand vous reviendrez avec votre royauté. "
43 Et il lui dit: " Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis. "

Source : bible.catholique.org

Prière  : Dieu de puissance et de Miséricorde, toi qui justifie les pécheurs, nous te supplions humblement : par le regard aimant de ton Fils qui attira le bon larron, appelle-nous à la vraie pénitence et donne-nous cette gloire éternelle dont il reçut alors la promesse. Par Jésus-Christ, ton fils unique, notre Seigneur et notre Dieu, qui vit et règne avec toi, dans l'unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. - Amen.

Source : missel.free.fr

Litanies du Bon Larron
http://bonlarron2006.over-blog.com/article-1915137.html

Sous le regard du Bon Larron à Montligeon (Orne France).
http://www.famillechretienne.fr/eglise/pelerinages-et-rassemblements/sous-le-regard-du-bon-larron-a-montligeon-orne-une-chapelle-dediee-a-saint-dismas-46489

SAINTS DU 12 OCTOBRE
http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/12/10/2017/12-Octobre-2017.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde



Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 12 octobre Notre-Dame du Pilar (Pilier)   Mer 11 Oct 2017 - 19:59



PRIERE
O Marie, Vierge de Pilar, qui a bien voulu donner à St James , ton disciple bien aimé, la grâce de Te voir , de faire revivre en son cœur la promesse de la victoire sur le paganisme, et de bénir abondamment ses efforts pour propager la Vraie Foi Catholique- nous sauver, nous enfants de la même religion, dans la victoire sur nos nombreux ennemis et sur le paganisme, qui rassemble aujourd‘hui de si nombreuses âmes.

Cette prière est récitée, au mois d’octobre, tous les lundis, mercredis et vendredis et pendant la neuvaine avant la Fête de Notre-Dame de Pilar, célébrée le 12 octobre.

Source : Aux pieds de la Colonne de Notre-Dame de Pilar à Saragosse
http://www.deloceanalocean.org/node/298

Prières à Notre-Dame du Pilier
http://reinedesanges.free.fr/prieres.htm

Le sanctuaire de Notre-Dame du Pilier ou Nuestra Señora del Pilar, à Saragosse, est le sanctuaire le plus important de toute l’Espagne, et son rayonnement est mondial.

Tout d'abord, nous devons savoir que "Pilar" signifie un pilier, une colonne d'albâtre, matériau naturel blanc utilisé en sculpture. Sur cette colonne, la Vierge Marie aurait posé le pied lors d’une apparition à l'apôtre saint Jacques, le 2 janvier de l’an 39, soit sept ans après la mort de Jésus. Voici quelques extraits d'un récit datant du XIIIe siècle, consigné dans les archives pilaristes du codex de Moralia in Job de Saint Grégoire le Grand, pape de 590 à 604: "L'apôtre saint Jacques entendit des voix d’anges qui chantaient: 'Je vous salue Marie, pleine de grâce...' Il s’agenouilla tout de suite, et il vit la Vierge Mère de Notre-Seigneur Jésus-Christ qui était entre deux chœurs de milliers d’anges sur un pilier en marbre […]

Ceci terminé, la Bienheureuse Vierge Marie appela vers elle très doucement le bienheureux apôtre Jacques et lui dit, entre autres choses:

– Près de lui (c'est-à-dire près du pilier en albâtre) tu placeras l’autel de la chapelle […] La vertu du Très-Haut fera des prodiges et des prodiges admirables chez ceux qui dans la nécessité m’invoqueront. Et ce pilier se trouvera en ce lieu jusqu’à la fin du monde et il y aura toujours en cette ville quelqu’un qui vénérera le nom de Jésus-Christ mon Fils.”

Lire la suite
http://nova.evangelisation.free.fr/leblanc_nuestra_senora_del_pilar.htm

Saint Josémaria aux pieds de Notre Dame du Pilier: « Ô! Notre Dame, faites que cela soit ! »
http://www.fr.josemariaescriva.info/article/basilique-du-pilier.

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 13 octobre 1917 : Fin d'apparition de Notre Dame de Fatima   Jeu 12 Oct 2017 - 19:11



Sixième apparition de la Vierge à Fatima :

«Lorsque nous sommes arrivés à la Cova da Iria, près du chêne vert, une injonction intérieure m'a poussée à demander à la foule de fermer les parapluies, avant que nous ne récitions le chapelet. Peu après, nous avons vu le reflet de la lumière, puis Notre Dame au-dessus du chêne vert.
- Que voulez-vous de moi ?
- Je veux te dire que l'on fasse construire ici une chapelle en mon honneur, que je suis Notre-Dame du Rosaire, que l'on continue à réciter le chapelet tous les jours.
La guerre va finir et les militaires rentreront bientôt chez eux.
J'avais beaucoup de choses à vous demander : de guérir des malades, de convertir des pécheurs, etc..
- Les uns, oui, les autres, non. Il faut qu'ils se corrigent, qu'ils demandent pardon pour leurs péchés. Et prenant un air plus triste : - Qu'ils n'offensent pas davantage Dieu, Notre-Seigneur, qui est déjà très offensé (...).

Lire la suite
http://jesusmarie.free.fr/apparitions_fatima_2.html

Prières enseignées par l'Ange du Portugal

Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime. Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas.

Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint Esprit, je vous adore profondément, et je vous offre les Très Précieux Corps, Sang, Ame et Divinité de Notre Seigneur Jésus-Christ, présent dans tous les tabernacles du monde, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels il est Lui-même offensé. Par les mérites infinis de son Très Saint Coeur et du Coeur Immaculé de Marie, je vous demande la conversion des pauvres pécheurs.

Oh mon Jésus, pardonne nous nos péchés, préserve-nous du feu de l'enfer et conduis au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de Ta Miséricorde.

Le récit des Apparitions
http://apotres.amour.free.fr/page7/appfatima.htm

Le résumé de la sixième apparition
http://alexandrina.balasar.free.fr/derniere_apparition_fatima.htm

SAINTS DU 13 OCTOBRE
http://nominis.cef.fr/contenus/fetes/13/10/2017/13-Octobre-2017.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde

Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
ami de la Miséricorde
Martyr du forum
Martyr du forum
avatar


MessageSujet: 13 octobre Bienheureuse Alexandrina Maria Da Costa Balasar   Jeu 12 Oct 2017 - 19:22



Jésus dit à Alexandrina :
" Ma fille, n'as-tu pas compassion de moi ?... Je suis seul et abandonné, dans mes tabernacles, et tellement offensé! Viens me consoler, viens réparer; réparer pour tant d'abandon..."

"Viens, ma fille, viens t'attrister avec moi; viens me tenir compagnie dans mes prisons d'amour; viens réparer tant d'abandon et d'oubli!...
Console-moi et aime-moi et moi, je te consolerai dans toutes tes afflictions et dans tous tes besoins ?
Dis au monde entier qu'il écoute la voix de son pasteur, le Pape, laquelle est la voix de Jésus. Je veux de l'amour, de la pureté d'âme, changement de vie.
Que la voix du Saint-Père soit pour le monde un aussi vibrant appel que celui de Noé... Qu'il parle aux nations et à ses gouvernants, afin qu'un terme soit mis à tant d'immoralité"...

"Donne-moi ton coeur, que je le place dans le mien, afin que tu n'aies pas d'autre amour que le mien et celui de mes affaires." (Lettre du 5 octobre 1934 au Père Mariano)

"Visiter les prisonniers dans leurs cachots et les consoler est une oeuvre de Miséricorde. Moi, je suis prisonnier et prisonnier par amour; je suis le Prisonnier des prisonniers."

Source : Voie Mystique

Une biographie de la bienheureuse Alexandrina Balasar
http://www.vatican.va/news_services/liturgy/saints/ns_lit_doc_20040425_da-costa_fr.html

un site qui lui est consacré
http://alexandrina.balasar.free.fr/alexandrina.htm

l'homélie pour la béatification le 25 avril 2004 par le bienheureux Pape Jean-Paul II.
http://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/fr/homilies/2004/documents/hf_jp-ii_hom_20040425_beatifications.html

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saint du jour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saint du jour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: Le pèlerin d'Emmaüs :: Prière-
Sauter vers: