Ephata - forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en ...
Voir le deal

 

 Homélie du Dimanche, Normandt

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 6 Nov 2021 - 8:11

Homélie Dimanche 7 novembre 21 32e TO
Mc 12,38-44 1 Rois 17,10-16. / Ps 146(145),7.8-9a.9bc-10. / Heb. 9,24-28

Pierre a déjà dit à Jésus : « Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68. Nous avons mille et une choses à réaliser. Nous pensons à plusieurs choses en même temps. Il nous est proposés aussi des aventures, des voyages, des sorties.

Mais, comme Pierre le mentionne, il n’y en a qu’un qui nous offre : « les paroles de la vie éternelle ». Où allons-nous? Quel est le but principal de notre vie? Pour nous, dans cette église, nous sommes choyés, nous avons tout. Nous avons Jésus, le Père, le Saint-Esprit, nous avons Marie, les Apôtres, les saintes et les saints, les anges et les archanges, nous avons des frères et des sœurs qui partagent la même foi, nous les voyons le dimanche, nous avons tout! Nous recevons le trésor de l’Église et ce trésor contient tout ce dont nous est nécessaire. Qu’est-ce que nous pouvons demander de plus?

Nous pouvons nous demander si nous avons réussis à rejoindre des personnes en dehors de la messe du dimanche. Sûrement que nous y avons pensé, que nous avons osé parler de Jésus là où nous ne le ferions pas avant. Nous pouvons nous féliciter d’y déployer les efforts.

Jésus a « les paroles de la vie éternelle » Et nous poser cette question. Seigneur Jésus : ‘À qui d’autre irions-nous’.

Pour les personnes qui ne sont pas avec nous le dimanche, qu’est-ce que nous pouvons faire de plus avec elles. Est-ce que nous pouvons changer notre manière de parler de l’Église?

Est-ce que nous croyons que Jésus a placé cette Église dans notre vie et que Jésus est le seul que nous avons à suivre et à vanter ses mérites?

Est-ce que Jésus est vraiment important dans notre vie et croyons-nous que Jésus est ce qu’il y a de plus important pour les personnes dans le monde?
Être chrétiens, c’est de chercher tous les moyens disponibles pour offrir la foi, reçue de Dieu, à d’autres personnes qui ne sont pas à l’église, qui ne sont pas dans notre cercle de sœur et de frères.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Lfe1c7vt00l15ct4w5qprgfholkyem2p2ksdvc6

C’était la seule mission de Jésus au milieu de nous. Jésus n’avait pas d’autre but que de transmettre le message de Vie, d’Amour, de Vérité de Dieu. Jésus n’a pas cessé d’interpeller les personnes sur sa route. Il nous invite à plus d’audace, à trouver plus de moyens pour évangéliser.

La veuve dont parle Jésus, qui dépose tout son avoir, tout son être dans le trône du Temple, elle a compris que seul Dieu est la raison majeure de notre existence et il est la réponse à la fin de nos jours. Oui, nous devons soutenir les églises bâtisses avec de l’argent, mais nous devons soutenir l’Église davantage de la foi, de notre expérience, du message de Jésus à transmettre.

Beaucoup de personnes cherchent Jésus, mais elles ne trouvent pas les personnes pour les y conduire.

L’Église est le sommet de ce que Dieu nous offre pour toucher notre cœur et le cœur des autres. Croyons-nous assez pour vouloir transmettre Jésus aux plus jeunes générations?

Ensuite, nous aurons à penser à les soutenir et les former pour qu’elles deviennent les prochaines générations qui vont transmettre la foi. Qu’est-ce que nous répondons à Jésus?

Soyons de plus en plus attentifs, attentives aux personnes sur notre route et essayons de trouver de nouvelles manières de leur parler de Jésus. Laissons-nous inspirer par Jésus pour toucher le cœur des personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 13 Nov 2021 - 9:26

Dimanche, 14 novembre 21 33e TO
Mc 13,24-32 Dn 12,1-3. / Ps 16(15),5.8.9-10.11. / Heb. 10,11-14.18

Encore dernièrement, nous entendons des personnes parler des tribulations des fins dernières. Selon cette idée, il y aurait des jours de noirceur et qu’ensuite une grande tribulation envahira le monde et ce sera la fin des temps ou la fin d’un temps.

Cette prophétie de malheur circule assez librement de génération en génération. Saint Paul parlait déjà de fins dernières. L’Ancien Testament le mentionne aussi. Mais qu’en est-il réellement? Possiblement que Paul pensait qu’avant de mourir, il verrait le retour de Jésus.

Mais Jésus n’est pas revenu comme Paul l’avait imaginé. Encore une fois, Dieu a son plan et nous ne sommes pas toujours au courant de ce que Dieu réalise et comment il le réalise.

Or, ce qui est certain, c’est que Jésus semble ne pas être revenu encore. Alors, encore aujourd’hui, il y a des personnes qui pensent que Jésus va revenir, qu’il y aura une grande tribulation de crainte, de noirceur, que ce sera l’épouvante sur la terre. Mais ces signes ont toujours été là.

Revoyons cette manière de penser plus sobrement. Les tribulations, la crainte, la peur, fait partie de toutes les générations, sans exception. Nous vivons des temps de détresse de souffrances et aussi des temps de paix.

Trop souvent nous attendons Jésus, même si nous savons qu’il est déjà présent dans l’Eucharistie, lorsqu’il est présent dans la Messe, dans nos cœurs, dans sa Parole. Nous disons bien que Jésus reviendra dans la prière du Gloire au Père : « Au Dieu qui vient pour les siècles des siècles. » Mais, nous disons aussi qu’il est et qu’il était. Nous sommes là aujourd’hui en ce moment. Nous ne sommes plus dans le hier et nous ne sommes pas encore dans le demain. Nous sommes dans le maintenant avec Dieu qui est là, en ce moment. Puisque Dieu nous donne la vie en ce moment, il est avec nous en ce moment.

Et les tribulations sont surtout chacune de nos conversions. Chaque fois que nous revenons à Dieu, nous devons laisser tomber quelque chose, nous devons passer au travers de ce qui nous garde captif. Chaque nuit, nous dormons dans une certaine noirceur et le matin nous nous éveillons devant le soleil. Or, le Soleil de Dieu est toujours présent avec nous et il veille sur nous. Entrons dans la confiance la plus totale des enfants de Dieu. Laissons-nous Aimer de Dieu.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 70ee8575lh4xxeyx1ej7lmsf7om37rbikeyqtv9

Jésus lui-même parle des grandes tribulations : « En ces jours-là, après une pareille détresse, le soleil s’obscurcira et la lune ne donnera plus sa clarté ; les étoiles tomberont du ciel, et les puissances célestes seront ébranlées. Alors on verra le Fils de l’homme venir dans les nuées avec grande puissance et avec gloire. » Ce langage de l’Évangéliste Marc est seulement pour signifier qu’il y a une manifestation de Dieu. Que Dieu est présent.

Marc utilisait le langage de ses ancêtres lorsqu’ils parlaient de Dieu qui se manifeste à l’humanité. Les gens en avaient peur. Nous retrouvons le même langage dans l’Ancien Testament et aussi dans l’Apocalypse.

Lorsque Dieu nous rejoint, notre existence est ébranlée, ce qui est une joie au lieu d’une peur, nous vivons une transformation entre qui nous étions avec nos faiblesses, notre orgueil pour être transformés en une plus grande confiance et une transformation en profondeur. Ça ébranle la personne, tout simplement. Le printemps renaît en nous, comme les feuilles repoussent sur l’arbre après l’hiver.

Dieu nous ébranle, mais seulement pour nous rendre meilleurs en lui, avec lui. Pour nous, il y a le combat entre le bien et le mal, puis la guérison et ensuite, la marche décisive à la suite de Jésus qui est notre Roi et le Roi de l’univers.

Continuons de nous laisser ébranler par Dieu et de nous laisser transformer en profondeur pour devenir des saintes et des saints. Lorsque nous permettons à Jésus de passer dans notre vie, son Amour transforme tout.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 20 Nov 2021 - 9:19

Dimanche 21 novembre 21 Solennité du Christ, Roi de l'Univers
Jn 18,33b-37 Dn 7,13-14. / Ps 93(92),1ab.1c-2.5. / Apoc. 1,5-8

Daniel nous raconte sa vision : « Je voyais venir, avec les nuées du ciel, comme un Fils d’homme ; il parvint jusqu’au Vieillard, et on le fit avancer devant lui. » Daniel nous parle du Père comme d’un Vieillard et de Jésus comme le Fils d’homme qui avance vers lui. Ça ressemble beaucoup à une cérémonie qui se passe dans le Royaume de Dieu.

Daniel continue: « Et il lui fut donné domination, gloire et royauté ; tous les peuples, toutes les nations et les gens de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle, qui ne passera pas, et sa royauté, une royauté qui ne sera pas détruite. » À Jésus, il lui fut donné domination.

Lorsque nous parlons de simples humains et que nous leurs ajoutons le mot « domination » nous avons beaucoup de raisons de le craindre. Mais pour Dieu, il n’en est pas ainsi. Sa domination et son autorité sont les effets de l’Amour Pur, Réel, Vrai. Imaginons le plus grand Amour et nous comprendrons un peu ce qu’est la réelle domination de Dieu, puisque son Amour est à l’infini du plus grand amour que nous pouvons imaginer.

L’autorité et la domination de Dieu vient avec une douceur extrême. D’ailleurs, si nous observons la vie de Jésus, il n’a fait que vouloir nous conduire à l’Amour de Dieu par ses paroles et par ses gestes. Il aurait pu se défendre avec l’autorité qu’il avait sur ses Apôtres et qu’a-t-il fait? Lors de sa capture, Pierre a coupé l’oreille d’un subalterne. Et Jésus a demandé à Pierre de se calmer. Puis, Jésus a recollé l’oreille sur la tête du malheureux.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Jng2sb6oqoktnltugzmyupe0gnty46wlbn1ce48

Le Père et le Saint Esprit ne font rien de plus et rien de moins que Jésus. La Trinité est Amour. Et l’Amour de Dieu est la seule domination que nous ayons besoin. L’Amour de Dieu est la seule domination qui nous est nécessaire. C’est un baume sur nos blessures, c’est un parfum de guérison, c’est Dieu qui nous demande d’aimer et c’est lui qui aime en nous et par nous. Son Amour veut passer par nous pour rejoindre toutes les personnes de notre paroisse.

C’est cela la gloire et la royauté de Jésus. C’est ce qui fait qu’il est Roi. Sa gloire est tout simplement son Amour qui brille en nous. Dans les films et dans le monde, nous voyons souvent la gloire avec des bracelets d’or, des limousines, des châteaux flamboyants, mais l’Amour de Dieu est tout autre. La gloire de Dieu est sobre mais significative, elle est brillante mais non aveuglante, elle est Amour non écrasant. L’Amour de Dieu ne nous pèse pas, sinon ce n’est pas de l’Amour.

Qui ne voudrait pas d’un tel Roi. Jésus est le Roi que nous observons en nous et dans les autres. Nous pouvons réaliser un grand nombre d’activités dans l’église, mais si nous ne pensons pas à évangéliser les autres qui ne sont pas dans l’église, nous sommes dans une église qui ne brille pas, dans une église qui s’éteint.

La première mission des chrétiens et des chrétiennes, c’est de porter un message de paix, d’espérance d’Amour reçu de Dieu, aux autres.

Pilate, dans l’Évangile, ne semble pas trop savoir ce qu’il dit à Jésus. C’est à nous demander si notre perception de Jésus est saine, claire et honnête. Voyons-nous Jésus comme il est ou comme nous pensons qu’il est?

Lorsque Pilate di à Jésus : « Alors, tu es Roi? » Il ne le demande pas à Jésus pour l’adorer, mais pour le condamner. Poser la question à Jésus : « Alors, tu es Roi? » cela a deux sens. Premier sens : « Si tu dis que tu es Roi, c’est normal que certains Juifs veuillent ta mort. » Et la deuxième manière serait de voir Jésus comme le Roi de l’humanité et de l’univers, comme Dieu. Jésus est Dieu.

Et pour chacun chacune de nous, quelle est la royauté de Jésus pour nous? Qui est le Jésus Roi de ma vie? Est-il réellement le Roi de ma vie ou l’homme comme d’autres hommes dont je dois me méfier? Prenons un peu de temps, des jours, des semaines pour méditer quel est le Jésus que nous avons fabriqués pour nous et quel est le Jésus qui devrait être réellement notre Roi!
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 27 Nov 2021 - 9:19

Dimanche 28 novembre 21 1er Avent
Lc 21,25-28.34-36 Jér. 33,14-16. / 1 Thess. 3,12-13.4,1-2

Saint Paul nous ouvre bien la porte de la première semaine de l’Avent : « Que le Seigneur vous donne, entre vous et à l’égard de tous les hommes, un amour de plus en plus intense et débordant, comme celui que nous avons pour vous. » Il nous souhaite un Amour intense et débordant. Qui ne voudrait pas vivre un tel Amour?

C’est ce qui nous est offert d’ici Noël, mais aussi pour la continuité de notre vie. C’est notre premier souhait que de recevoir l’Amour débordant de Dieu. Au plus profond de nous, c’est ce à quoi nous aspirons.

La deuxième partie de cette phrase de Paul est plus engageant : « un amour de plus en plus intense et débordant, comme celui que nous avons pour vous. » Paul est convaincu qu’il aime de l’Amour de Dieu. Même s’il reconnait ses limites, il sait que l’Amour débordant de Dieu doit passer par sa vie pour rejoindre toutes les personnes, sans exception.

Prenons quelques secondes pour demander à Dieu de rejoindre le cœur des personnes de nos familles, nos amis et l’humanité.

Jésus, viens toucher le cœur de toutes les personnes que je porte en moi, et aussi les personnes que je ne connais pas et qui ont tellement besoin de ton Amour. Merci Seigneur Jésus!

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Od63a0ssr10rtdhrixfh2dctj3lm18ueuvpa77o

Puis Paul continue : « Qu’il affermisse vos cœurs, les rendant irréprochables en sainteté devant Dieu notre Père, lors de la venue de notre Seigneur Jésus avec tous les saints. Amen. » Nous pouvons aussi dire cette prière pour les personnes dont nous voulons que Dieu les touche : « Qu’il affermisse vos cœurs, les rendant irréprochables en sainteté devant Dieu notre Père, lors de la venue de notre Seigneur Jésus avec tous les saints. Amen. »

Comme pour notre cœur à nous, nous voulons que tous les cœurs s’affermissent et deviennent irréprochables en sainteté devant Dieu.

Que notre cœur vive de la promesse d’Amour infini de Dieu. Osons demander tout ce qu’il y a de mieux à Dieu pour que le monde devienne meilleur. Que notre cœur rayonne de l’Amour de Dieu sur le monde.

Jésus nous dit : « Redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. » Lorsque nous faisons notre possible pour faire connaitre Jésus, nous pouvons relever notre tête et être confiant que nous serons membres de la rédemption de Jésus qui approche. Nous serons transformés dans l’Amour de la Trinité.

Ensuite, Jésus nous offre le moyen de continuer à cheminer dans l’Amour de la Trinité : « Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous aurez la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme. »

C’est certain que lorsque nous dormons, nous ne sommes pas réveillés. Mais être éveillés en dormant c’est d’avoir offert notre nuit à Jésus. Et au réveil, nous offrons notre journée à Jésus.

Pour échapper aux situations difficiles, demeurons dans la prière et soyons constamment conscients que Jésus est avec nous, partout. Gardons Jésus, Marie et Joseph dans toutes nos activités et nous verrons le monde se transformer pour un monde meilleur, un monde qui entre dans la joie de la promesse de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 4 Déc 2021 - 9:05

Dimanche 5 Décembre 2021 2e de l'Avent
Lc 3,1-6 Baruch 5,1-9. / Ps 126(125),1-2ab.2cd-3.4-5.6. / Ph. 1,4-6.8-11

« Il s'en va, il s'en va en pleurant, il jette la semence ; il s'en vient, il s'en vient dans la joie, il rapporte les gerbes. » Combien de fois pendant notre vie nous pouvons dire ces paroles du livre des Psaumes. « Il s'en va, il s'en va en pleurant, il jette la semence ; il s'en vient, il s'en vient dans la joie, il rapporte les gerbes. » Le cheminement conduit vers la lumière, vers la joie, chaque jour et plus spécialement pendant ce temps de l’Avent.

En ce 2e Dimanche de l’Avant, nous prenons conscience des instants dans notre vie où nous avons de la difficulté à placer notre confiance en Dieu et à vivre le présent. Nous en prenons conscience parce que remonte en nous la nostalgie des années passés avec notre famille, nos amis ou toutes sortes de raisons qui s’entrecroisent. C’est le moment de rendre grâce à Dieu pour tout ce que nous avons vécu de bien, de bon, de vrai dans notre vie et aussi un moment propice pour pardonner des personnes et nous pardonner à nous-mêmes.

Dans le livre de Baruch il est écrit : « Debout, Jérusalem ! tiens-toi sur la hauteur, et regarde vers l'orient : vois tes enfants rassemblés du levant au couchant par la parole du Dieu Saint ; ils se réjouissent parce que Dieu se souvient. » Ça nous fait penser à un autre passage : ‘Jérusalem, quitte ta robe de tristesse, Jérusalem, chante et danse pour ton Dieu!’

Chantons dans notre cœur et dansons de vivre la paix du moment présent. Nous remettons tout à Dieu pour que Jésus puisse naître dans la paix de notre cœur. Que Dieu nous libère encore pour recevoir Jésus en notre vie.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Xozaptvwyzod7861p25mjzoohxgbbfz4zcbm25i

« Dans ma prière, nous confie saint Paul, je demande que votre amour vous fasse progresser de plus en plus dans la pleine connaissance et en toute clairvoyance pour discerner ce qui est important.

Ainsi, serez-vous purs et irréprochables pour le jour du Christ, comblés du fruit de la justice qui s’obtient par Jésus Christ, pour la gloire et la louange de Dieu. »
L’Amour qui nous vient de Dieu. Que notre cheminement dans la foi nous encourage dans notre marche pour rencontrer le Seigneur. Puissions-nous discerner ce que nous avons le plus besoin pour demeurer en Dieu.

Jésus vient pour nous offrir la vie, la vérité et il veut que nous demeurions dans le chemin qui nous conduit là où les saintes et saints nous ont précédé, dans le Royaume de Dieu. Gardons notre cœur à l’écoute de la volonté de Dieu, comme Marie a son cœur collé au Cœur de Jésus présentement. Joseph aussi a le cœur collé sur Jésus.

Notre espérance est en l’Enfant Jésus. Nous sommes émerveillés avec Marie et Joseph qui vivent en sa Présence, où Dieu ose prendre place dans le ventre de la Vierge pour venir nous libérer des esclavages et nous montrer comment avancer libres et confiants vers le salut promis.

« À travers le désert, [la] voix [de Jean le Baptiste] crie : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. » Préparons notre cœur, laissons tomber ce qui nous retient d’avancer entiers et confiants vers la nuit de Noël, libérés des esclavages, dans la paix et la joie. Nous avons le droit d’être heureuses, heureux dans notre cœur même si parfois des situations nous conduit vers la souffrance.

Lorsque nous avancerons pour communier, pensons que nous sortons de l’Égypte, de nos esclavages, de nos habitudes, de ce qui nous retenait, des illusions, des idoles de toutes sortes, sortons de l’Égypte et marchons dans l’allée comme si nous traversions la Mer Rouge vers le pays où coulent le lait et le miel, la rive de notre salut. Préparons notre coeur pour recevoir l’Eucharistie.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 11 Déc 2021 - 11:33

Dimanche 12 décembre 2021 3e de l'Avent
Lc 3,10-18 Soph. 3,14-18a. / Is 12,2-3.4bcd.5-6. / Philip. 4,4-7

Nous ne pouvons pas imaginer toute la joie que peut contenir notre vie à savoir que notre Sauveur, le Seigneur dont nous voulons suivre, est le sommet de l’espérance de notre monde. Imaginons la plus grande joie qui existe et encore nous n’avons pas saisi l’éclat saisissant de la joie. L’Amour de Dieu est à l’infini de la plus grande joie que vous avons vécu jusqu’ici.

Dans le livre de Sophonie, nous lisons : « Pousse des cris de joie, fille de Sion ! Éclate en ovations, Israël ! Réjouis-toi, de tout ton cœur bondis de joie, fille de Jérusalem ! » Cette fille de Sion, c’est Marie. Cette fille de Jérusalem a toutes les raisons de se réjouir, de tressaillir d’allégresse. Elle porte le Sauveur.

Souvent, au travail, lorsque je souriais, des personnes me disaient : ‘pourquoi tu souris’ comme si mon sourire était suspect ou que je cachais quelque chose. Si nous sourions au travail, certains patrons pensent que nous n’avons pas assez de travail et ils vont nous en donner davantage. Par contre, si les employés montrent qu’ils sont sous le poids de leur travail, c’est signe qu’ils en ont assez, ils ne peuvent pas en supporter davantage.

Le sourire n’est pas assez valorisé dans notre monde. Nous lui attribuons trop souvent des motifs négatifs. Nous entendrons parfois cette remarque. Cette personne-là ne devrait pas sourire, je sais que ça ne va pas bien dans sa vie. Nous pouvons donc percevoir le sourire comme un mensonge.

Le sourire qui vient du cœur est signe d’une joie autre, d’une joie supérieure, d’une joie entière qui vient de Dieu. Il serait bien de trouver des moyens d’encourager le sourire dans le monde. Un jour, au travail, un patron me pose la question : « Pourquoi Normand es-tu toujours souriant? » Sans trop y réfléchir, ma réponse fut surprenante : ‘Si tout le monde était souriant sur la planète, il n’y aurait pas de misère.’ Je savais que ma joie posait question à mon entourage. Cela ne veut pas dire que je n’ai pas des moments de souffrances, d’inquiétude, de peine comme tout le monde, mais je ressens au cœur de mon être une joie profonde. Ce n’est donc pas parce que je rirais des autres non plus.
Parfois, j’ai tellement de joie que ça devient insupportable. Je ne suis pas capable de le prendre. Je l’offre à Jésus pour une autre personne ou je lui demande de me le garder pour plus tard.

« Pousse des cris de joie, fille de Sion ! Éclate en ovations, Israël ! Réjouis-toi, tressaille d'allégresse, fille de Jérusalem ! » Pourquoi en serait-il autrement? Si nous croyons que Dieu est Amour et que la manifestation de l’Amour est la joie, nous devons porter davantage attention à cette joie qui jaillit de notre cœur.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 9rwnakgg1r79zamsbqmkqe4oq0ir21nlxjq22el

Pendant une partie de sport, lorsque notre équipe compte, nous poussons des cris de joie ! Pourquoi est-il légal de nous réjouir dans nos arénas et que nous sommes étouffés de le faire lors de situations simples de notre vie comme pour un résultat scolaire, une nouvelle réalisation, pour un effort de prière et de partage? Il y a tellement d’occasions de laisser notre joie paraître… tout cet Amour de Dieu que nous portons dans notre cœur.

Saint Paul nous dit : « Soyez toujours dans la joie du Seigneur ; je le redis : soyez dans la joie. » Soyons toujours dans la joie ou au moins laissons toujours paraître notre joie. Cela n’empêche pas les 5 % de notre vie qui ne va pas, mais nous avons le droit de vivre notre joie. « En toute circonstance, priez et suppliez, tout en rendant grâce, pour faire connaître à Dieu vos demandes, » continue saint Paul. Dans la joie, travaillons avec le Seigneur.

Si Saint Jean Baptiste préparait la foule à la venue de notre Seigneur Jésus, nous pouvons préparer les cœurs par notre joie contagieuse. Nous n’avons pas à développer notre joie, nous n’avons qu’à la trouver dans notre cœur et la laisser jaillir sur toutes les personnes qui nous entourent. Nous sommes saturés de joie et ce qui nous fait mal, c’est de ne pas laisser notre joie sortir, ou que les autres ne l’accueillent pas.

La présence de Jésus en Marie est la joie de Joseph et Marie et aussi notre plus grande joie à nous puisque notre joie c’est Dieu. Jésus est porteur de la joie. Jésus nous invite au bonheur.

Pendant cette Eucharistie, puissions-nous laisser notre joie se répandre comme une rosée afin que le monde autour de nous puisse croire en une vie plus belle et remplie d’espérance.

Pendant le partage de la paix tantôt, je vous invite à ressentir la joie de Dieu vous envahir.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 18 Déc 2021 - 8:08

Dimanche 19 décembre 2021 4e de l'Avent
Lc 1,39-45 Michée 5,1-4a. / Ps 80(79),2ac.3b.15-16.18-19. / Heb. 10,5-10

Que notre cœur rayonne de la foi de Marie qui porte Jésus et devant la promesse de notre salut en lui : « Il se dressera et il sera leur berger par la puissance du Seigneur, par la majesté du nom du Seigneur, son Dieu. Ils habiteront en sécurité, car désormais il sera grand jusqu’aux lointains de la terre, et lui-même, il sera la paix ! »

La paix qui donne la joie, c’est de savoir que notre Seigneur et Berger sera celui qui nous conduira dans le royaume de Dieu. Il nous veut vivants pour l’éternité.
Il vient lui-même nous donner l’espérance et nous montrer la route à suivre pour obtenir la sainteté. Nous avons tout en Jésus, nous recevons tout en lui.

Comme Marie est attentive à ce qui se passe en elle, comme elle est tournée vers son intérieure et en relation intime avec Jésus, nous sommes aussi invités à garder notre attention sur Jésus pour soutirer le maximum de sa promesse à nous conduire à la sainteté. Il est le seul qui peut le réaliser en nous.

Assurons-nous de le garder avec nous pendant ce temps de réjouissance et d’en parler avec notre famille, simplement. Par exemple, en disant : « C’est la fête de Jésus! » « J’ai amélioré la crèche cette année. » « On lève notre verre à Jésus! » Des petites phrases simples aident à rendre Jésus présent pendant les festivités de Noël.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Msl73ajezl8fk7nzp9ubrswctkfs9f6tok4uqh5

Comme il est mentionné dans l’Évangile, Marie est en marche et elle porte avec joie la bonne nouvelle dans sa famille : « Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. »

Nous sommes en route aussi avec les préparatifs de la fête de Noël. Pensons de porter Jésus en nous dans les magasins, dans l’auto, dans la cuisine, dans les préparations des décorations. Profitons-en pour réciter davantage de prières pendant ce temps de réjouissance.

Demandons aussi à Jésus de bénir les membres de notre famille. Merci Jésus de bénir les membres de ma famille. Merci de toucher leur cœur. Donne-leur de goûter ta présence.

Merci Jésus de rejoindre ma famille en ce moment. Merci de venir les remplir de ton Amour, de ta joie, de ta bienveillance. Merci Jésus pour tout ce que tu fais pour ma famille en ce moment.

Passons le temps de la Naissance de Jésus… avec Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 25 Déc 2021 - 8:10

Dimanche 26 décembre 2021 Sainte Famille
Lc 2,41-52 1Sam. 1,20-22.24-28. / Ps 84(83),2-3.5-6.9-10. / 1 Jn 3,1-2.21-24

Combien de fois entendons-nous aujourd’hui : « Je ne veux pas forcer mon enfant à aller à l’église. » Les parents vont forcer l’enfant à apprendre à parler et à marcher. Ils vont forcer l’enfant à aller dormir et à se lever le matin. Ils vont forcer l’enfant à les suivre. Ils vont aussi forcer l’enfant à la pratique le sport et à aller à l’école.

À l’école, l’enfant est assis pendant environ 6 heures par jour. Et ce sera comme ça pendant toutes ses études. Assis, écouter, écrire. Forcer l’enfant de cette manière, nous savons que c’est important pour lui. Or, nous n’avons pas l’impression de le forcer, mais nous croyons l’encourager. C’est un geste d’amour envers l’enfant, de la part des parents.

Mais il n’est pas question de forcer l’enfant à aller à l’église. Pourtant, s’il y a un lieu où cela est majeur pour l’éveil de la conscience de l’enfant, c’est bien à l’église, à écouter les paroles de sagesse de Dieu et de le recevoir dans l’Eucharistie, savoir pardonner, savoir vivre en communauté, s’avoir s’arrêter, découvrir le silence et prier Dieu. L’église est un endroit silencieux pour apprendre à écouter Dieu dans notre cœur. Et toute personne qui suit véritablement Jésus, redonne dans la communauté de manière admirable.

Donc, nous encourageons l’enfant à aller à l’école, mais nous le forçons à aller à l’église. Les parents devraient commencer à dire aux enfants : « Nous t’encourageons à aller à l’église, parce que c’est bon pour toi.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 K2lkqu4msg5hxontzdeala5achws3padnem3o02

Mais il y a encore plus difficile que de conduire un enfant à l’église et c’est de lui faire manger des légumes.

Le rôle de la famille chrétienne catholique est de conduire son enfant à l’église d’une manière naturelle. Peu importe si l’enfant court dans l’église, l’important est qu’il soit là. Nous ne sommes plus habitués de voir des enfants courir. Si nous vivions dans des familles avec de nombreux enfants, nous serions habitués. Ce n’est plus le cas. Et voir un enfant bouger dans l’église nous distrait.
Le silence dans l’église lui apprendra le silence. Par contre, ne pas l’accueillir dans l’église et nous perdons des générations qui ne sont plus évangélisées.

Joseph et Marie sont obéissants lorsqu’ils portent Jésus au temple, huit jours après sa naissance, pour le présenter à Dieu. En général, toutes les familles font ça encore aujourd’hui. Dès qu’elles le peuvent, elles conduisent l’enfant à l’église pour le faire Baptiser.

Puis à douze ans, Jésus trouve tout naturel d’aller visiter la maison de Dieu pour l’apprivoiser. Jésus est : « assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoute et leur pose des questions, et tous ceux qui l’entendent s’extasient sur son intelligence et sur ses réponses. » Dieu est au milieu des humains, dans son temple.

À douze ans, les adolescents recherchent leur identité et leurs racines personnelles. Ils ont aussi à découvrir qui est l’auteur de leur vie. Dieu est l’ultime racine de la vie. Il est important de le connaitre. Encourager un enfant à connaitre Dieu, c’est lui permettre de ne pas être seul lorsqu’il vivra une épreuve. C’est lui permettre d’être reconnaissant à Dieu de lui permettre de réaliser du bien.

Marie et Joseph pensaient vivement que Jésus était perdu. Les villes ne sont jamais loin du désert. Et la crainte est vive de penser que leur enfant aurait pu entrer dans le désert. Aussi, un enfant ne devait pas être dans le temple, à moins peut-être s’il est le premier né du grand-prêtre du temple, comme le jeune Samuel et son père Éli. Le jeune Samuel dormait dans le temple. Or, Jésus, de famille noble et descendant de David, ne semble pas être le fils d’un grand prêtre. Par contre, ce que ses parents ne savent pas, c’est que Jésus est le Grand-Prêtre de tous les temps.

Mais cela sera découvert plus tard après avoir étudié la vie de Jésus. Nous savons maintenant que la place de Jésus est dans le temple, éternellement. Il est notre Grand-Prêtre aujourd’hui qui offre sa vie sur l’Autel et qui consacre lui-même le pain et le vin.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 1 Jan 2022 - 9:09

C Dimanche 2 Janvier 2022
Mt 2, 1-12 Ep 3, 2-3a.5-6 Is 60, 1-6

« Debout, Jérusalem ! Resplendis : elle est venue, ta lumière, et la gloire du Seigneur s'est levée sur toi. » Debout tous les humains, debout (paroisse), « Resplendis : elle est venue, ta lumière, et la gloire du Seigneur s'est levée sur toi. » Notre Lumière brille en Jésus le Roi de notre cœur.

« Voici que les ténèbres couvrent la terre, et la nuée obscure couvre les peuples. Mais sur toi se lève le Seigneur, sur toi sa gloire apparaît. » Ce qui nous est offert dans le monde n’est pas si évident à discerner et choisir. C’est difficile de savoir ce qui est vrai et réel de ce qui ne l’est pas.

Pour voir clair, nous devons plonger dans le Cœur de Jésus, si nous voulons échapper à la manière de penser des femmes et des hommes d’aujourd’hui qui prônent que la vie humaine est réduite à être des humains de consommation et de compétition. Cela provoque la peur de la vérité et de la réalité. Cette peur n’est pas de Dieu.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 047te2tuz0k5sjzb6afbpxatibr4lw7eoi9876w

Aujourd’hui, nous sommes devant trois scènes importantes. La première, [[dans le coin gauche]], nous retrouvons Hérode le Grand qui est forcené, dans son monde sans valeurs humaines, qui ne pense qu’à lui; un roi qui vit seul dans son château et qui ose lancer une offensive contre des enfants de deux ans et moins.

Hérode veut détruire la vie de Jésus, parce qu’il craint de perdre sa royauté sur un monde qu’il pense posséder.

Dans la deuxième scène, en plein centre des deux autres, Jésus est endormi dans sa mangeoire. Marie et Joseph sont près de lui et la chaleur des animaux le gardent au chaud. Jésus vient pour dominer, avec Amour.

Saint Paul nous le déclare : « Dieu (…) par révélation, m'a fait connaître le mystère du Christ. » Connaître le mystère du Christ, connaître le Christ et demeurer dans le Christ, c’est la base de notre vie.

Dans le coin droit, dans la troisième scène, des rois, prêtres païens de la tribu de Maggi, ils vivent un passage. Il est écrit qu’ils ont été guidés par une étoile, mais une étoile ne peut pas guider des personnes aussi clairement. Il doit y avoir plus. Les Rois Mages devaient déjà être en recherche du sauveur de l’humanité. Ils ont été guidés dans leur cœur.

Normalement, l’or, l’encens et la myrrhe était des cadeaux offerts aux rois de la terre, par obligation. Le peuple n’a pas d’autre choix que de leur remettre. Ce qui est particulier avec Jésus c’est qu’il n’a rien demandé et il les a reçus. Ces rois mages ont suivi leur cœur. Et dans leur cœur quelque chose leur a dit que Jésus est le Sauveur du monde. Tous les grands livres de science et les étoiles ne leur ont pas appris ça.

Les Rois Mages nous ressemblent beaucoup. Ils doivent choisir dans leur cœur qui ils veulent servir. Ils sont premièrement confrontés à la réalité d’Hérode, mais ils ne demeurent pas avec Hérode. Non seulement Hérode ne peut pas connaître les plans de Dieu, il essaie de passer par les Mages pour avoir des réponses.

Si nous cherchons Jésus, il se laisse trouver. Les personnes qui cherchent comme Hérode ne trouveront pas Jésus. Hérode ne l’a pas trouvé. Les Mages ont trouvé Jésus et ils l’ont adoré.

Lorsque nous trouvons Jésus, nous pouvons resplendir de sa Lumière, vibrer dans son Amour et demeurer avec Lui pour l’éternité. Comme pour les Rois Mages, nous devons décider entre Jésus, qui est au Centre, ou Hérode dans le coin gauche. Trouver Jésus, c’est accueillir sa Lumière, son Amour et le partager entre nous, c’est espérer pour une monde plus beau, une vie qui a du sens, une vie de confiance et de foi en Jésus.

Pendant cette Eucharistie, remettons à Jésus tout ce qui nous coupe de l’Amour et plongeons-nous dans le Cœur de Jésus-Enfant afin de grandir avec Lui en sagesse, en profondeur et en grâce.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 8 Jan 2022 - 7:40

C Dimanche 9 Janvier 2022 Baptême du Seigneur
Lc 3, 15-16.21-22 Tt 2, 11-14 ; 3,4-7 Is 40, 1-5.9-11

Dans le livre d’Isaïe, il y a déjà un avant-goût du prophète Jean Baptiste qui annonce le Baptême qui s’en vient : « Une voix proclame : « Dans le désert, préparez le chemin du Seigneur ; tracez droit, dans les terres arides, une route pour notre Dieu. » Saint Jean sera en effet la voix qui crie dans le désert et qui invite le monde entier à la conversion du cœur et au Baptême. Ensuite l’Esprit Saint nous baptise dans le Feu.

Selon le catéchisme de l’Église Catholique au numéro 1116, les sacrements sont des: « " Forces qui sortent " du Corps du Christ (cf. Lc 5, 17 ; 6, 19 ; 8, 46), toujours vivant et vivifiant, [des] actions de l’Esprit Saint à l’œuvre dans son Corps qui est l’Église, les sacrements sont "les chefs-d’œuvre de Dieu" dans la nouvelle et éternelle Alliance.

1127 Célébrés dignement dans la foi, les sacrements confèrent la grâce qu’ils signifient (cf. Cc. Trente : DS 1605 et 1606). Ils [Les sacrements] sont efficaces parce qu’en eux le Christ lui-même est à l’œuvre : c’est [le Christ] qui baptise, c’est Lui qui agit dans ses sacrements afin de communiquer la grâce que le sacrement signifie. Le Père exauce toujours la prière de l’Église de son Fils qui, dans l’épiclèse de chaque sacrement, exprime sa foi en la puissance de l’Esprit. Comme le feu transforme en lui tout ce qu’il touche, l’Esprit Saint transforme en Vie divine ce qui est soumis à sa puissance.

1128 Un sacrement est célébré conformément à l’intention de l’Église, la puissance du Christ et de son Esprit agit en lui et par lui, indépendamment de la sainteté personnelle du ministre. Cependant, les fruits des sacrements dépendent aussi des dispositions de celui qui les reçoit. » La personne qui reçoit le Baptême est devenue une sainte personne. Le but dans sa vie est de demeurer dans cette sainteté.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Od3b3nupaj7l826q07t2cvaweeab0q4sf578a2z

Saint Paul nous dit que : « La grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes. » Sans exception, toute personne est invitée à être Baptisée dans la mort de Jésus-Christ afin de ressusciter avec Lui. Pour être présent dans le Christ, nous devons devenir semblables à Lui. Nous devons déployer des efforts pour demeurer dans son Amour.

Dans l’Évangile de saint Luc, il est dit : « L’Esprit Saint, sous une apparence corporelle, comme une colombe, descendit sur Jésus, et il y eut une voix venant du ciel : « Toi, tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. » Au moment de notre Baptême, Dieu nous voit en son Fils et il nous dit aussi : « Toi, tu es mon Fils bien-aimé ; [C’est toi ma fille], en toi, je trouve ma joie. » Nous lui ressemblons, dans la pureté, le jour de notre Baptême.

Terminons avec ces paroles de saint Grégoire de Nazianze. « Le Baptême est le plus beau et le plus magnifique des dons de Dieu... »

Pendant cette Eucharistie, demandons à Jésus de renouveler en nous la grâce de notre Baptême. Continuons de suivre Jésus afin de devenir davantage comme Lui. Permettons au Christ de refléter autour de nous la sainteté de notre Baptême.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 15 Jan 2022 - 8:05

C 16 Janvier 2022 2e Dimanche TO Jn 2, 1-11 1Co 12, 4-11 Is 62, 1-5

Bien avant la naissance de Jésus, dans le livre d’Isaïe, Dieu a prévu une rencontre qui allait transformer notre vision de la relation entre l’humanité et Dieu à jamais. L’Amour de Dieu est dans notre âme. Nous n’avons qu’à le reconnaître.

Des personnes se sont éloignées de Dieu en croyant qu’il n’est pas présent, qu’il est lointain, qu’il n’est même pas là pour nous et cela est le mensonge dans lequel une personne peut tomber.

Imaginons qu’un enfant est dans un centre-d’achat et qu’il pense que ses parents ne sont plus là, simplement parce que l’enfant ne les voit pas. Il ressent leur amour, mais puisqu’il ne les voit pas, l’enfant se dirait : ‘J’ai la preuve qu’ils ne sont pas là, puisque je ne les vois pas!’ Les parents sont mieux de le retrouver vite.

Souvent nous pensons que Dieu n’est pas là, mais Dieu est totalement présent avec nous. Cherchons-le avec le cœur et Dieu se laisse trouver. Nous le reconnaissons tout spécialement dans les dons et les grâces qu’Il nous accorde gratuitement.

Saint Paul les a découvert ces grâces parce qu’il vit uni à Dieu. Il nous dit : « Les dons de la grâce sont variés, mais c'est le même Esprit. Les services sont variés, mais c’est le même Seigneur. Les activités sont variées, mais c’est le même Dieu qui agit en tout et en tous. »

Les grâces se dévoilent par le bien, le beau et le vrai dans le monde. La guignolée des médias, les intervenants et intervenantes en soins de santé, enfin tout ce qui peut aider une personne est lié aux grâces et dons que Dieu nous accorde.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 K6syoe3321bxwpgqad9n6mtuvbxl00a80zyr8jw

Assistance aux personnes dans la pauvreté, attention aux personnes persécutées, avoir une conscience des personnes qui ne vivent pas leur vie naturellement et s’enlisent dans la drogue ou autre chose. Ainsi de suite.

Se laisser aimer par Dieu transforme réellement notre vie. Si nous ressentons que nous reculons, c’est le meilleur moment de voir ce qui pourrait nous aider dans notre vie de foi et surtout trouver des moyens pour nous rapprocher de Dieu.

Dieu est l’Alliance dans laquelle nous voulons vivre. Il l’a prédit dans le livre d’Isaïe et il réalise ce qu’il dit. Jésus confirme à nouveau qu’il est Dieu puisqu’il n’est pas soumis au temps comme nous. Il ne fait rien de précipité et rien en retard. Il réalise tout à point et d’une manière parfaite.

Dans l’Évangile aujourd’hui, nous avons lu l’histoire des Noces de Cana. Dans le passage avec sa Mère Marie, c’est difficile de comprendre exactement ce que Jésus veut dire, puisqu’il a répondu à la manière de Dieu et non pas d’une manière humaine. Marie lui dit que la fête manque de vin, la fête manque de joie, d’allégresse, et Jésus répond : « Femme, que me veux-tu ? Mon heure n'est pas encore venue. »

Le terme de « femme » signifie que Jésus parle à l’humanité qui attend désespérément le salut. Et si Jésus dit que son ‘heure n’est pas encore venue’, il ne dit pas que cela se produira dans une heure ou tel jour de la semaine, il parle de l’heure de Dieu. Pour Jésus, tout se réalisera au moment où cela se réalisera. Il a un plan pour libérer l’humanité du péché et seul Dieu peut le réaliser.

Les Noces de Cana préfigurent le Festin des Noces de l’Agneau, le repas éternel que nous vivons déjà par l’Eucharistie où toute la réalité du ciel est réunie en nous. Le récit des Noces de Cana commence avec le début des signes du salut de Jésus, le début de sa mission officielle que Marie a peut-être ressenti, puisqu’elle est présente pour le vivre avec Jésus, comme il est écrit : « Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit. C'était à Cana de Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui. » Jésus manifeste la gloire de Dieu en Lui.

Pendant cette Eucharistie, que Dieu nous comble du vin de la joie, de l’amitié, de la fraternité et que notre vie entre dans l’allégresse éternelle, dès maintenant. Comme Marie nous le recommande, essayons de faire le mieux possible ce que Jésus nous demande dans notre cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 22 Jan 2022 - 9:09

C 23 Janvier 2022 3e Dimanche TO
Lc 1, 1-4; 4, 14-21 1Co 12, 12-30 Ne 8, 1-4a.5-6.8-10

Il y a longtemps qu’existe un rituel pour célébrer ce que Dieu nous propose. Au temps d’Esdras, dans le livre de Néhémie, nous y trouvons un rituel bien préparé.

Nous ressentons qu’ils portent une attention particulière à l’écoute de l’écriture de la loi. Esdras est au-dessus de l’assemblée. Et un bon nombre de personne est rassemblée : « Quand il ouvrit le livre, tout le monde se mit debout. »

Nous nous levons aussi pour l’Évangile et pour les prières présentées à Dieu : « Alors Esdras bénit le Seigneur, le Dieu très grand, et tout le peuple, levant les mains, répondit : « Amen ! Amen ! » « Esdras lisait un passage dans le livre de la loi de Dieu, puis les lévites traduisaient, donnaient le sens, et l'on pouvait comprendre. » C’est l’équivalent de l’homélie. Nous donnons le sens et nous essayons de comprendre.

Nous pouvons dire que ça n’a pas beaucoup changé cette manière de célébrer la Présence de Dieu au milieu de nous. C’est parce que Dieu est l’Auteur de notre rituel, de notre liturgie, de notre Messe que nous célébrons toujours de la même manière. Dieu est l’Auteur de ce que nous vivons ici dans l’Église, ici dans la maison de Dieu.

Pour être plus précis, chaque fois que nous venons à la Messe, nous vivons exactement la même Messe. Dans l’éternité, il n’y a pas de temps, notre messe est vécue dans l’éternité. Chaque Messe que nous célébrons est la même Messe qu’au ciel, à l’Autel de Dieu et la même Messe que Jésus a vécu avec ses Apôtres.

C’est la raison pour laquelle saint Paul peut dire aux Corinthiens et à nous : « Vous êtes corps du Christ et, chacun pour votre part, vous êtes les membres de ce corps. » Nous sommes corps du Christ. Paul ne dit pas, vous êtes les corps du Christ, mais vous êtes corps du Christ. Nous célébrons toujours la même Messe et nous n’avons qu’un corps dans le Christ. Nous formons un seul corps, c’est l’Église. Mais nous sommes plusieurs membres dans cette Église. Et chaque personne dans cette Église apporte sa contribution pour la construire d’une manière spirituelle.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Tnlqhfwrd7rlzdt3dg97jvprbolyd3d8kc7n5z9

Saint Paul continue : « Parmi ceux que Dieu a placés ainsi dans l'Église, il y a premièrement des apôtres, deuxièmement des prophètes, troisièmement ceux qui sont chargés d'enseigner, ensuite, il y a les miracles, puis les dons de guérison, d’assistance, de gouvernement, le don de parler diverses langues mystérieuses. » Quelle que soit notre inspiration du Saint Esprit, plaçons-là au service de notre Église afin que le monde reçoive ses valeurs pour leur salut final.

Avec Jésus, les bases du rituel demeurent, mais Jésus apporte un élément nouveau et cet élément c’est Lui-Même: « Selon son habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat, et il se leva pour faire la lecture.

Jésus va régulièrement dans le Temple et il se lève pour lire, lui aussi: « On lui remit le livre du prophète Isaïe. Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit : « L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. » Dieu l’a consacré par l’onction. Il proclame la première homélie en actualisant la Parole. Son homélie est unique.

Ça dû être frappant pour les responsables du Temple d’entendre ce que Jésus dit. Il se déclare Dieu. La lecture du livre d’Isaïe, surtout le passage suivant, seul Dieu peut le réaliser : « Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés, annoncer une année favorable accordée par le Seigneur. »

« Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit. Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui. Alors il se mit à leur dire : « Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre » »

Quelle homélie! Plus courte que les nôtres. Même pas 5 secondes. Mais Jésus a aussi dit aux Apôtres d’enseigner. C’est pour ça que nos homélies sont un peu plus longues.

Pendant cette Eucharistie, que Jésus nous permette de comprendre plus profondément ce qu’il veut nous transmettre à travers les Écritures.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 29 Jan 2022 - 8:42

C 30 Janvier 2022 4e Dimanche TO
Lc 4, 21-30 1Co 12, 31; 13, 1-13 Jr 1, 4-5.17-19

Dans le livre de Jérémie il est écrit : « Je fais de toi un prophète pour les nations. » Dieu a besoin de prophètes pour annoncer la Bonne Nouvelle. Aujourd’hui, l’Église nous envoie encore comme des prophètes sur le territoire universel de l’Église.

Depuis le Saint Pape Jean-Paul II, l’Église parle beaucoup d’évangélisation, surtout de nouvelle évangélisation. L’Année Sainte de 2025 sera au sujet de la Nouvelle Évangélisation. La première dimension, nous le savons, c’est de nous convertir davantage à Jésus-Christ. Or, il est nécessaire que nous soyons évangélisés. Puis, nous sommes invités à évangéliser des personnes pour qu’elles deviennent à leur tour des évangélisateurs, des évangélisatrices.

L’Église travaille fort pour renouveler les moyens d’évangélisation. La question se pose : « Comment je peux devenir un être d’évangélisation dans mon milieu, là où je suis? Qu’est-ce que je pourrais réaliser simplement et qui pourrait rejoindre les autres, sans forcer les personnes? Osons ouvrir la Bible et découvrons la base qui est l’Amour de Dieu agissant.

Dieu a besoin de prophètes, mais il a surtout besoin de personnes qui appuient cette nouvelle évangélisation par la prière. Une des prières les plus importantes en ce moment, c’est de prier pour les journalistes et les responsables des médias. Ils pourraient aussi parler davantage de l’amour, la joie, la paix et des valeurs humaines.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Y1slh4ur8iz5m17syg6r0c8t979c2od54to67xs

Ils ont un devoir aussi de ne pas tenter les personnes qui sont plus fragiles en montrant comment tuer en série ou torturer par des images explicites. Nous en voyons pleins d’images aux nouvelles qui montrent tout ce qui se fait de mal. C’est bien de dénoncer, mais il faudrait aussi ne pas encourager les actes contre l’être humain.

Saint Paul dans sa première lettre aux Corinthiens, nous invite à la charité. Pour évangéliser aujourd’hui, continuons de développer notre charité envers les autres. Ceci est une de ses phrases célèbres : « Si je n'ai pas la charité, s'il me manque l'amour, je ne suis qu'un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante. » « L'amour prend patience ; l'amour rend service (…) il trouve sa joie dans ce qui est vrai ; il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout ».

Aux yeux du monde ça peut sembler insignifiant, mais ancré dans le Cœur de Jésus, nous sommes en marche et militants pour que notre monde retrouve des valeurs bibliques toujours actuelles. Libérer les captifs, nourrir les affamés, visiter les personnes seules, évangéliser les personnes éloignées de l’Église. Nous sommes invités à dire comme Jésus : « Aujourd’hui s'accomplit ce passage de l'Écriture que vous venez d'entendre. » Dieu est avec nous, son Amour est agissant en nous.

Laissons-nous Aimer davantage de Jésus. Trouvons des moyens pour nous rapprocher de lui. Demandons-lui, dès le matin, ce qu’il veut que nous fassions pendant la journée. Faisons des choses simples. Parlons simplement aux personnes, puisqu’elles ont besoin de savoir que Dieu les Aime.

Le passé n’est pas à refaire, le futur n’est pas encore là. Nous avons le présent pour écouter les personnes et les relancer sur ce qu’il y a de beau, de bien, de vrai, de réel. Reflétons ce qu’il y a de plus profond dans l’être des personnes que nous rencontrons. Reconnaissons l’Amour de Dieu qui se trouve dans leur cœur et dans le nôtre.

Pendant cette Eucharistie, que la Sainte Trinité nous inspire l’urgence d’évangélisation pour notre temps, pour aujourd’hui. Recevons l’Amour de Dieu et permettons à ses rayons de se répandre dans notre communauté et dans le monde.

Nicole aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 5 Fév 2022 - 10:53

C 6 février 2021, 5e Dimanche TO
Lc 5, 1-11 1Co 15, 1-11 Is 6, 1-2a.3-8

Dans le livre d’Isaïe il y a un passage intéressant pour aujourd’hui: L'un des séraphins vole vers moi, dit Isaïe, tenant un charbon brûlant qu'il a pris avec des pinces sur l'autel. Il l'approche de ma bouche et dit : « Ceci a touché tes lèvres, et maintenant ta faute est enlevée, ton péché est pardonné. » Pour devenir des évangélisatrices, des évangélisateurs, pour entrer dans la Nouvelle Évangélisation que propose notre Église, nous devons vivre une conversion personnelle avec Dieu, avec le Christ. Isaïe est dans le mouvement de cette conversion.

Mais il doit aussi vivre le pardon de ses fautes pour bien vivre la mission qui sera la sienne. Cela nous conduit à ce qui suit : « J'entends alors la voix du Seigneur qui dit : « Qui enverrai-je ? qui sera notre messager ? » Et j'ai répondu : « Me voici : envoie-moi. »

Après avoir vécu le pardon des péchés, Isaïe est prêt. Pensons-y bien, c’est très important. Dieu peut nous offrir une mission, mais si nous ne vivons pas le pardon du péché, il ne peut pas nous envoyer. Dieu envoie en mission la personne dont la faute est enlevée et le péché pardonné. Sinon, Dieu attend et il va peut-être attendre longtemps.

Plus nous sommes purifiés dans la grâce de Dieu, plus notre personne entre dans la mission à laquelle Dieu nous invite. Nous sommes responsables de cette mission en nous laissant aimer de Dieu. La mission qu’Il nous offre sera comme du miel quoique nous sommes conscients du goût amer de la souffrance dans notre monde.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Mh32m86k1awe8xwr12m7tyn35m511rzlkmalht7

Dans la première lettre aux Corinthiens, Paul nous invite à approfondir notre foi : « Je vous rappelle la Bonne Nouvelle que je vous ai annoncée ; cet Évangile, vous l'avez reçu, c’est en lui que vous tenez bon, que vous serez sauvés si vous le gardez tel que je vous l'ai annoncé ; autrement, c'est pour rien que vous êtes devenus croyants. »

Recevons l’Évangile, méditons-là, partageons-là. Que la Parole entre dans notre vie pour y semer des nouvelles petites pousses de foi et d’espérance. Demeurer attaché à la Parole et à l’Eucharistie nous sauve. S’éloigner, nous éloigne de Dieu.

Dans l’Évangile de saint Luc, il est écrit : « La foule se pressait autour de Jésus pour écouter la parole de Dieu, tandis qu’il se tenait au bord du lac de Génésareth. » Lorsque nous partageons l’Évangile, Jésus se trouve à notre côté. Par la suite, Jésus : « s'assit et, de la barque, il enseigne la foule. » La foule se presse pour écouter la Parole de Dieu et Jésus enseigne. Lorsque nous sommes réunis pour partager la Parole, Jésus enseigne au groupe en particulier et il nous enseigne aussi personnellement.

« Quand [Jésus] eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez les filets pour la pêche. » Après l’enseignement, il envoie les Apôtres à la pêche. Après que Jésus nous aura enseigné, nous allons nous aussi devenir enseignants. Nous devenons évangélisateurs, évangélisatrices.

Évangéliser c’est le moyen de former des personnes capables d’évangéliser. Nous n’avons pas à nous en faire, le Saint Esprit nous inspirera quoi dire aux personnes autour de nous. Il est nécessaire de développer les bases. Le respect de la personne, de sa situation, un nombre de facteurs doivent être pris en considération. Enseignons dans la charité et surtout soyons à l’écoute des besoins des personnes.

Nous avons peut-être plus en nous que nous pouvons imaginer. Si nous nous mettons en route, si nous ouvrons les voiles, nous allons découvrir tout ce que Dieu Trinité a semé en nous pour le bien de la mission, le bien de l’évangélisation de notre monde, ce monde dans lequel nous sommes déjà comme porteurs et porteuses de la lumière du Christ à saveur rehaussé comme le sel rehausse le goût des aliments.

Pendant cette Eucharistie, apprenons à laisser la bergerie pour aller vers la brebis qui attend aussi la Bonne Nouvelle de son salut. Rappelons-nous que nos frères, nos sœurs, nos enfants, nos parents sont aussi les personnes qui ont besoin de l’Eucharistie.

Nicole aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 12 Fév 2022 - 9:21

C 13 février 2021, 6e Dimanche TO
Lc 6, 20-26 Jr 17, 5-10

Jamais Dieu ne peut dire : « Maudit ». Ce sont des personnes qui comprennent Dieu de cette manière, dans une époque, et tout en donnant un enseignement, ou une règle de conduite, se glisse une pensée toute humaine, disons plutôt inhumaine. Cela ne veut pas dire que ce texte n’est pas de Dieu.

Si Dieu est Amour, il ne maudit pas, mais la personne qui s’éloigne de l’Amour de Dieu peut se maudire elle-même. C’est normal. Lorsque nous nous éloignons de Dieu, nous avançons dans le mal. Si nous reculons de la chaleur en plein hiver à -30 -40, nous allons geler. Si nous refusons l’Amour de Dieu, nous allons mourir, c’est ce que signifie le mot ‘maudit’ prononcé par Jérémie.

Maudire prend ici le sens de la mort. Et Dieu ne veut pas notre mort. Nous éloigner de l’Amour rapproche de la mort spirituelle. C’est davantage un cri du cœur de Dieu comme un parent qui dit : Ne touche pas au rond du poêle, tu vas te brûler. Ne t’éloigne pas, tu vas mourir, nous dit Dieu.

La responsabilité est la nôtre. C’est nous qui décidons si nous allons entrer dans un mouvement de bonne volonté et de bonnes œuvres ou si nous allons nous en éloigner et nous laisser aller au mal. Dieu ne fait que constater les dégâts au pire ou constater la pureté du cœur de la personne, au mieux.

Selon les choix que nous faisons, nous nous situons quelque part entre le mal et Dieu. C’est à nous de voir si nous voulons entrer plus profondément en relation avec Dieu ou si nous lui tournons le dos.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Jd5haacjre3v9v65nrvmu3bxok3bfdouznf9bc5

Heureux sommes-nous si nous avons décidé de dire « oui » à Jésus et que nous laissons Jésus nous guider pendant notre vie.

« En ce temps-là, Jésus, levant les yeux sur ses disciples, déclara : « Heureux, vous les pauvres, car le royaume de Dieu est à vous.

Heureux, vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés. Heureux, vous qui pleurez maintenant, car vous rirez. »

Heureux sommes-nous si notre pauvreté est de choisir Jésus avant tout. Heureux sommes-nous si nous rions de la joie de l’Esprit Saint et que nous ayons toujours faim de l’Eucharistie.

Continuons notre marche dans la paix et la joie avec tous les saints et les saintes vers le Cœur de Dieu.

Ce qui va réellement faire de nous des êtres humains, c’est la relation avec Dieu qui nous garantit son Amour, sa Présence totale. De fait, personne ne peut nous rendre malheureux ou heureux, c’est nous qui portons la décision d’accueillir l’Amour de Dieu ou non. Et accueillir l’Amour de Dieu nous garde dans son Amour.

Le mot le plus important ici c’est heureux, heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 19 Fév 2022 - 8:12

C 20 février 2021, 7e Dimanche TO Lc 6, 27-38 1Co, 15, 45-49. 1Sa, 26, 2.7-9.12-13.22-23

Jésus nous dit : « Aimez vos ennemis. » Aimer dans le sens de découvrir les ennemies dans notre vie et dans la vie des autres, c’est aider les personnes à se débarrasser des ombres qu’elles portent, trop souvent sans le savoir. Pour nous et pour les personnes, nous pouvons demander la pureté de Jésus dans leur vie et dans notre vie.

Notre prière va devenir précise. Et si la difficulté d’une autre personne me dérange, c’est une occasion de m’amuser et laisser Jésus s’en occuper. Tout à Jésus. C’est certain qu’il va se passer quelque chose dans ma vie ou dans la vie des autres, simplement en laissant Jésus s’en occuper. Et il s’en occupera.

Jésus, dans l’Évangile selon saint Luc, il nous invite divinement : « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. » Et comment pouvons-nous être miséricordieux lorsque nous voyons que nous avons de la difficulté à nous endurer nous-mêmes, des fois?

Encore le Saint Esprit. Malgré nos manquements et nos fautes, le Saint Esprit peut passer par nous pour toucher le cœur des personnes.
Malgré le peu de bien que nous pensons réaliser, vivre dans la paix et d’un cœur libre et joyeux, nous permettons à l’Esprit de Dieu de passer dans notre vie et transformer notre cœur ainsi que le cœur des personnes qui nous rencontrent.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 W8s116o3xslrz0stbanqbvug6u8x317m347suuf

Que notre vie, notre prière continuent de trouver leur source dans l’Amour de Dieu.

Jésus l’a déjà dit : « Donnez, et l’on vous donnera : c’est une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans le pan de votre vêtement ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira de mesure aussi pour vous. » Ce que nous offrons aux autres nous donne de devenir amour dans le Cœur de Dieu.

Saint Jean Chrysostome et saint Grégoire le Grand s’accordent bien lorsqu’ils parlent des richesses que nous avons. Nous avons tous et toutes reçus gratuitement. Nous n’avons pas créé ce que nous possédons. Laissons la parole à ces deux grands de notre Église primitive. Premièrement, saint Jean Chrysostome nous dit : « Ne pas faire participer les pauvres à nos [ses] propres biens, c’est les voler et leur enlever la vie. Ce ne sont pas nos biens que nous détenons, mais les leurs » (Laz. 1, 6 : PG 48, 992D). (bis)

Quels sont les biens que nous possédons? Le plus grand bien, c’est la Parole de Dieu et l’Eucharistie. Il serait important de ressentir l’urgence de partager tout ce que Dieu nous donne dans et par l’Église. En deuxième vient les amitiés. Souvent nos amitiés sont choisies et nous sommes bien ensemble. Nous sommes bien ensemble et nous demeurons avec notre cercle d’amis. Mais, ouvrir notre cercle d’amis n’est pas seulement bon pour nos frères et sœurs, mais nous porte un grand bien, personnellement. Ensuite, vient le bien matériel et nous savons déjà cela.

Maintenant saint Grégoire le Grand nous dit : « Quand nous donnons aux pauvres les choses indispensables, nous ne leur faisons point de largesses personnelles, mais leur rendons ce qui est à eux. Nous remplissons bien plus un devoir de justice que nous n’accomplissons un acte de charité (S. Grégoire le Grand, past. 3, 21). » Justice… être juste.

Des personnes vont dire : Moi, j’ai réussi parce que j’y ai mis de l’effort. Mais beaucoup ne réussissent pas et ils ont mis autant d’effort. Il faut reconnaitre ce que nous avons comme don de Dieu et comme appartenant aussi aux autres.

Nous rendons aux autres ce qui est à eux déjà. Notre connaissance de Dieu, notre foi, nos sacrements sont à tout le monde. C’est le suprême acte de charité que de partager toutes nos ressources, en commençant par leur partager l’Amour de Dieu, en laissant Dieu passer de notre cœur à leur cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 26 Fév 2022 - 9:19

C 27 février 2021 8e dimanche TO
Lc 6, 39-45, 1 Co 15, 54-58, Si 27, 4-7

Nous sommes ceux et celles qui sommes choyés. Nous savons que Jésus nous aime. Nous savons que s’il passe par nous, que des personnes vont commencer à le connaitre. S’il passe par nous, nous allons aussi être purifiés.

Dans le livre de Ben Sirac le Sage, il nous est dit : « On juge l’homme en le faisant parler. » Il y a justement cette difficulté au Québec, c’est que, un bon nombre de personnes ne se rendent pas compte de ce qu’elles disent. Et souvent, les phrases vont être négatives sur bien des sujets, dont l’Église.

Par la suite, il est très difficile de sortir de cette jungle de mots. Souvent après que le bien passe par le tamis, nous ne voyons que ce qui reste à la surface et nous concentrons notre énergie sur ce qui reste. De cette manière nous perdons des occasions de porter des messages clairs et invitants à la foi.

Jésus nous rappelle dans l’Évangile de saint Luc que nous entrevoyons souvent la poutre au lieu de trouver dans les gens ce qui fait leur beauté. Jésus nous dit : « Qu'as-tu à regarder la paille dans l'œil de ton frère, alors que la poutre qui est dans ton œil à toi, tu ne la remarques pas ? »

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Z7p8l5gc4w7omcgzbaq6tdq5jnkl917pjmpoj78

Pour être heureux et heureuse dans la mission avec Jésus, dans notre vie, nous devons laisser la Lumière du Christ passer et suivre du mieux que nous pouvons sa Lumière.

Dans l’église comme dans la société, ceux qui militent à éteindre la Lumière, sont les personnes qui laissent entrer le mal par une autre porte.

Que la sagesse s’empare de nos dirigeants et qu’ils militent pour que la Lumière de Dieu passe, que son Amour s’installe dans chaque personne qui vivent dans notre pays, avec les valeurs que tout le monde cherche, mais trop souvent qui cherchent avec la lumière éteinte.

Lorsque nous évangélisons, laissons Jésus évangéliser par notre cœur. À chaque personne que nous rencontrons, demandons à Jésus dans notre cœur de toucher leur cœur.

Jésus est le seul qui peut transmettre son message. Jésus est la Parole, le message et l’évangélisateur.

En enlevant la poutre, Jésus passera et rejoindra les personnes autour de nous.
(Il y a aussi la poutre qui brûle et qui laisse de la Cendre. Aujourd’hui, nous allons recevoir les Cendres. Que le Feu de l’Esprit du Seigneur brûle en nous et que la cendre de ce qui est inutile dans notre vie soit balayée par le vent.) * Si les Cendres sont pendant la messe du dimanche

Que le Seigneur vous comble de sa présence en ce temps de Carême et qu’il touche votre cœur d’une manière spéciale. Cette année, je vous propose de trouver le moyen de passer plus de temps avec Jésus dans votre cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 5 Mar 2022 - 8:37

C 6 Mars 2022 1er Dimanche Carême
Lc 4, 1-13 Rm 10, 8-13 Dt 26, 4-10

Dans le passage du livre du Deutéronome, il y a un exemple du cheminement du peuple d’Israël: « Les Égyptiens nous ont maltraités, et réduits à la pauvreté ; ils nous ont imposé un dur esclavage. »

Reformons cette phrase. Avant que nous connaissions Jésus et l’Amour de Dieu pour nous, ou des fois quand nous nous éloignions de Jésus : ‘Nous nous étions maltraités, réduits à la pauvreté et à un dur esclavage.’ Nous nous avons maltraité et les personnes autour de nous de plusieurs manières. Nous étions réduits à la pauvreté, seuls, démunis devant les déceptions, pendant que nous cherchions le bonheur partout. Sentis abandonnés, nous nous sommes imposé un esclavage et nous avons fermé nos yeux, nos oreilles.

Comme dans le livre du Deutéronome : « Nous avons crié vers le Seigneur, le Dieu de nos pères. Il a entendu notre voix, il a vu que nous étions dans la misère, la peine et l’oppression. » Pour Dieu c’était facile à deviner. Il a attendu que nous criions vers lui, parce que nous étions libres de nous tenir éloignés.

Puis le salut est arrivé pour chaque personne : « Le Seigneur nous a fait sortir d’Égypte à main forte et à bras étendu, par des actions terrifiantes, des signes et des prodiges, ajoute Moïse. » Le Seigneur nous a sauvés par des signes dans notre vie, des prodiges, puisqu’il était avec nous.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Lmu6ldmx8f44kb68z6ttiecztvjbip3s6bqadhg

« Moïse ajoute : « Il nous a conduits dans ce lieu et nous a donné ce pays, un pays ruisselant de lait et de miel. » Dans son alliance, Dieu nous donne la meilleure nourriture et la meilleure boisson. Il nous a conduit jusqu’à son Autel, dans cette église.

Moïse termine avec cette phrase : « Et maintenant voici que j’apporte les prémices des fruits du sol que tu m’as donné, Seigneur. » Finalement, mon sol humain n’est plus stérile comme autrefois, mais je peux porter des fruits que le Saint Esprit me partage gratuitement. Je peux devenir de plus en plus charitable, heureux, généreux, joyeux. Je vis maintenant en Dieu pour le service aux autres. Et cela se reflètera sur la communauté. Et nous sommes rassasiés chaque fois que nous venons communier à l’Eucharistie.

Saint Paul nous dit : « C’est avec le cœur que l’on croit pour devenir juste, c’est avec la bouche que l’on affirme sa foi pour parvenir au salut. » La personne qui croit du fond de son cœur en Jésus marche sur la voie du salut, affirme sa foi en Jésus et vit comme Jésus le veut. Marie, la Mère de Jésus nous a dit : « Faites tout ce qu’Il vous dira. » Nous avons là tous les moyens de vivre librement en Dieu.

Sortir de nos esclavages, laisser Dieu nous prendre en charge, croire en Jésus, marcher avec lui et faire tout ce qu’Il nous dira. [Enfin, nous essayons de faire du mieux que nous pouvons ce qu’Il nous demande.]

Jésus nous rappelle comment il est facile de s’éloigner de Dieu si nous succombons aux tentations. Soyons prudents avec trois d’entre eux : Vouloir être à la place de Dieu, vouloir tout avoir, et se servir de notre pouvoir contre les bases de la nature humaine.

Jésus a vaincu la mort, et il combat avec nous pour que nous demeurions dans son Amour Éternellement.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 12 Mar 2022 - 9:05

C 13 Mars 2022 2e Dim Carême
Lc 9, 28b-36 Ph 3, 17-21; 4, 1 Gn 15, 5-12.17-18a

Dieu s’inclus dans notre vie. Il y est présent à 100%. Nous avons tous et toutes la grâce de recevoir Dieu, mais nous ne sommes pas toujours bien disposés à le recevoir. Dans la Bible, il y a beaucoup de témoignages de personnes qui osent laisser Dieu entrer en relation avec eux. C’est ce que nous découvrons dans la Genèse, lorsque Dieu entre en alliance, en relation avec Abram.

Dieu promet à Abraham une descendance nombreuse : « Le Seigneur parlait à Abraham dans une vision. Puis il le fit sortir et lui dit : « Regarde le ciel, et compte les étoiles, si tu le peux... » Et il déclare : « Telle sera ta descendance ! » Abram eut foi dans le Seigneur et le Seigneur estima qu’il était juste. »

Dieu réalise tout parfaitement, il promet une descendance nombreuse à Abraham et il le fera. Cette descendance à première vue semble être d’ordre humain, mais Dieu voit bien au-delà, parce que la descendance sera « la descendance » de Dieu. Dieu, à travers Abraham, se donne une descendance qui plaira à son cœur. Cette descendance c’est toutes les personnes qui acceptent Dieu dans leur vie.

Saint Paul nous le dit clairement : « Nous avons notre citoyenneté dans les cieux, d’où nous attendons comme sauveur le Seigneur Jésus Christ, lui qui transformera nos pauvres corps à l’image de son corps glorieux. » Nous attendons Jésus, mais nous pouvons aussi l’inviter à venir transformer notre existence dès maintenant : « Nous sommes citoyens des cieux, » nous qui suivons Jésus, naturellement. Jésus veut transformer nos corps à l’image de son corps glorieux. Acceptons cette transformation jusqu’à la racine de notre être. Seul le Fils peut nous conduire dans cette lumière, dans sa gloire.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Zuig4ah3wnchlxmay4v9ixb5875rko1umb99jws

Jésus réalise sa nouvelle descendance qui commence avec Pierre, Jacques et Jean. Ces Apôtres ont accepté Jésus dans leur vie et Jésus peut les conduire à son salut, à la vie éternelle. Selon l’Évangile de saint Luc : « Jésus prend avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il gravit la montagne pour prier. Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante. » Quelle grâce qu’ont les Apôtres d’entrer dans le mystère de la divinité du Christ. Comment se peut-il que Jésus leur présente sa gloire et qu’il leur fasse autant confiance?

Jésus veut aussi nous prendre avec lui et nous guider dans sa prière pour que nous soyons transformés en Lui sur le Mont Tabor. Il veut qu’on monte à bord : « Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ; mais, restant éveillés, ils virent la gloire de Jésus, et les deux hommes à ses côtés. » Nous y découvrons une préfiguration de Jésus au Calvaire où les trois mêmes Apôtres sont accablés de sommeil, c’est-à-dire qu’ils dorment très bien : « mais, ils se réveillent, ils voient la gloire de Jésus, et les deux hommes à ses côtés. » Signe de la Résurrection prochaine de Jésus. Les deux hommes à côté de Jésus, ce sont Élie et Moïse qui représentent la loi que Dieu a établi avec son peuple et les prophètes que Dieu a envoyé en son nom.

« Pierre dit à Jésus : « Maître, il est bon que nous soyons ici ! Faisons trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il ne savait pas ce qu’il disait. » La tente représente le lieu de la gloire de Dieu. Pierre est assez lucide pour sembler dire à Jésus : ‘Jésus, tu es le Dieu Unique, le Dieu de la tente du rendez-vous.’ Et Pierre est habitué que dans la Loi juive la Tente du rendez-vous placée dans le désert est le lieu de la manifestation de la gloire de Dieu. Le Tabernacle dans l’Église est le lieu que représente cette Tente. Lorsque nous sommes devant le Tabernacle, nous sommes devant la gloire de Dieu, puisque Dieu Jésus y est présent à 100%.

« Et, de la nuée, [la] voix [du Père] se fait entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j'ai choisi, écoutez-le. » Le Père vient confirmer que Jésus est le Dieu des prophètes envoyés en son nom et Dieu de la Loi.
Pendant cette Eucharistie, que Dieu nous couvre de sa gloire et de sa lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 19 Mar 2022 - 7:45

Dimanche 20 Mars 2022 3e dimanche de Carême
Lc 13,1-9 Ex. 3,1-8a.13-15. / Ps 103(102),1-2.3-4.6-7.8.11. / 1 Co 10,1-6.10-12

Dans le livre de l’Exode, nous découvrons que Moïse a un malaise devant Dieu. C’est un peu la manière de penser en ce temps-là. C’était de coutume d’avoir une grande peur de Dieu. Et dès qu’une manifestation de Dieu était présente, la peur s’empara d’eux, comme pour Moïse :
« Moïse se voilà le visage car il craignait de porter son regard sur Dieu. »

Moïse avait peur de Dieu. Sa crainte était non fondée. La peur de Dieu s’est propagée longuement de génération en génération jusqu’en les années 1950. Mais, encore aujourd’hui, dans certains pays, cette peur continue.

Et c’est dommage, car il n’y a personne de plus doux et plus aimant que Dieu. Or, nous lui transmettons notre peur sur lui. Comme le dit le Psaume :
« Le Seigneur est tendresse et pitié. »

Jésus lance tout de même un message foudroyant aux personnes qui l’écoutent : « Si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même. »

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Fn94ylb5hyfsw0y9zqywew422b83jpnx9782gqw

Encore une fois, nous pourrions prendre ce passage de l’Écriture comme la vengeance de Dieu sur nous. Mais il n’en est rien. Jésus nous laisse libre et il exploite notre responsabilité. Il creuse dans nos intentions et il propose que nous changions de voie.

Ce que Jésus nous dit, c’est que ce n’est pas Dieu qui va nous détruire et nous conduire à la mort, mais c’est notre refus de nous laisser aimer par lui qui nous conduit au mal.

Parfois nous entendons : « Dieu est Amour, donc nous pouvons faire ce que nous voulons. » Mais dans la vérité, chaque personne est responsable de sa foi.

La chance que nous avons maintenant est de savoir que Dieu est Amour. Mais nous avons toujours la responsabilité de ne pas sortir du sentier de l’Amour de Dieu.

Nous nous savons Aimés de Dieu, mais le péché et le mal nous guette. La conséquence de sortir de l’Amour de Dieu est le mal.

Reprenons cette phrase de Jésus : « Si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même. » C’est notre responsabilité de nous convertir. Nous éloigner de Dieu en pensant que tout est correct est une illusion, c’est l’erreur que font plusieurs personnes de notre temps.

Aujourd’hui, tout le monde peut pécher? Non! Personne ne peut pécher aujourd’hui comme hier. Ça n’a pas changé. Pécher, c’est s’éloigner de l’Amour de Dieu. Dire que Dieu nous laisse faire ce que nous voulons, c’est vrai, puisque nous sommes libres de faire ce que nous voulons, mais c’est à nous de vouloir l’Amour de Dieu ou de vouloir le mal et nous éloigner dans le péché.

Continuons chaque jour pendant ce temps de Carême de nous convertir et d’entrer à chaque instant dans la joie de l’Alliance de Dieu. En revenant à Dieu constamment, son Amour va nous envahir et Dieu lui-même nous aidera à nous éloigner du mal.

Trop souvent nous essayons de nous éloigner du mal et du péché, mais seul Jésus peut nous éloigner du mal et du péché. Seul avec Jésus nous vaincrons. Nous avons choisi la meilleure part avec Jésus. Nous préférons demeurer dans l’Amour de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 26 Mar 2022 - 8:00

C 27 Mars 2022 4e Dimanche Carême
Lc 15, 1-3.11-32 2Co 5, 17-21 Jos 5, 10-12

Si nous nous souvenons, le peuple d’Israël récriminaient contre Dieu parce qu’il les a conduit dans le désert et il semblait que Dieu ne s’occupait plus d’eux. Ils étaient dans le désespoir et ils commençaient à douter de la bonne humeur de Dieu ou même à se questionner si Dieu est réellement présent. Pas toujours simple de vouloir suivre Dieu.

Les humains vivent souvent cette désolation, tout de suite après qu’il soit arrivé un drame dans leur vie. Ça peut être le décès d’un être cher, la perte d’une maison, l’éloignement d’amis, puis il semble que notre monde personnel s’écroule. Il y a des personnes qui semblent passer au travers de ces situations mieux que d’autres, mais en général nous perdons nos moyens et nous nous écroulons. Nous sommes souvent devant le sentiment que nous ne pouvons faire davantage. C’est la catastrophe.

La majorité des personnes décideront de continuer leur vie. Une personne qui n’a pas eu l’occasion de croire en Dieu risque de s’effondrer plus longtemps. Par contre, une personne qui est en Dieu, va comprendre que Dieu est toujours présent, même si humainement tout semble confus. Avec Dieu rien n’est terminé, tout continue. Et là, il nous est offert des choix; demeurer écroulés ou bien nous relever.

C’est ce qui est raconté dans l’histoire de Josué. Dieu a soutenu les Israélites dans le désert avec la manne, puis lorsque le peuple s’est relevé et que la poussière est retombée, Dieu a retiré la manne puisque : « le lendemain de la Pâque, en ce jour même, ils mangèrent les produits de cette terre : des pains sans levain et des épis grillés. À partir de ce jour, la manne cessa de tomber, puisqu’ils mangeaient des produits de la terre. »

Dans l’Évangile de saint Luc, nous reconnaissons cette belle parabole des deux fils et du père. Un des fils n’est pas vraiment avec son père. Il ne semble même pas avoir un sentiment filial avec son père puisqu’il lui demande l’héritage et le quitte. Sans se douter, il quitte même la relation qu’il n’a jamais eue avec son père. Il part au loin et devient éleveur de cochons. Un éleveur de cochons ne peut pas se nourrir de son labeur. Nous savons que les Juifs ne mangent pas du porc. Donc, le fils se retrouve dans un désert comme pour le peuple Juif à la sortie de l’Égypte.

L’enfant mange les caroubes qui étaient la nourriture des cochons. Son Père des cieux le nourrit pendant qu’il attend qu’il revienne de tout cœur, pendant qu’il retrouve sa raison et reconnaisse que son père l’a toujours aimé, plus encore, il lui a toujours garanti sa liberté.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Fk462wum9oz7d58kc2b12a5d51ddu2zaevm3rtm

Nous avons cette liberté. Combien de nos sœurs et de nos frères sont à l’extérieur de l’Église et notre Père continu de les nourrir.

Le fils aîné a eu de la difficulté à accepter son frère qui revient de loin. Il était nourri à la maison de son père, mais comme son frère qui revient, il n’avait pas eu une véritable et profonde relation avec son père. Le retour de son frère l’invite à se dépasser et à l’accueillir comme son père le fera.

Le père accueille le plus jeune de ses fils qui revient de loin sans aucun jugement, comme Dieu nous accueille dans le sacrement du pardon : « Le fils lui dit : 'Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils...' Mais le père dit à ses serviteurs : ‘Vite, apportez le plus beau vêtement pour l’habiller, mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds, allez chercher le veau gras, tuez-le, mangeons et festoyons, car mon fils que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé.’ Et ils commencèrent à festoyer. » Mon fils est retrouvé, il est en vie et maintenant, nous pouvons vivre une vraie relation ensemble.

Saint Paul nous le confirme dans sa lettre aux Corinthiens : « Frères, si quelqu'un est en Jésus Christ, il est une créature nouvelle. Le monde ancien s'en est allé, un monde nouveau est déjà né. Tout vient de Dieu : il nous a réconciliés avec lui par le Christ, et il nous a donné le ministère de la réconciliation. » Si nous sommes réconciliés et communions davantage à la Vie de Jésus-Christ, nous entrons dans une vie nouvelle comme les fils et les filles avec le Père.

Communions à la vie de Jésus et recevons le centuple par une relation véritable avec la Trinité.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 2 Avr 2022 - 8:14

C 3 Avril 2022 5e Dimanche Carême Jn 8, 1-11 Ph 3, 8-14 Is 43, 16-21

Notre vie est remplie de décisions à prendre. Nous sommes des personnes libres et nous devons faire constamment des choix. Parfois, les possibilités qui nous sont présentées sont simples à résoudre et parfois c’est très compliqué. Le Pape Jean XXIII nous disait : « Simplifions les choses compliqués et [surtout] ne compliquons pas les choses simples.

Isaïe partage une parole du Seigneur pour conduire à un nouvel exode, une nouvelle libération : « Le Seigneur dit : ne songez plus aux choses d’autrefois. Voici que je fais une chose nouvelle : elle germe déjà, ne la voyez-vous pas ? Oui, je vais faire passer un chemin dans le désert, des fleuves dans les lieux arides. » Jésus va nous ouvrir la route, balayer notre sentier vers la paix et la joie, vers la réalisation de notre liberté lorsque nous choisissons de le suivre et la liberté de demeurer en Jésus-Christ. Notre vie se transforme en Lui.

Prenons notre corps comme exemple. Nous ne nous occupons de rien et pourtant le sang se promène partout dans notre corps. Nous ne pouvons rien, nous n’avons pas la finesse du cerveau pour le fonctionnement de nos veines et pour irriguer notre corps (rf. Anthony de Mello). Nous laissons notre cerveau fonctionner et notre corps reçoit ce qui est nécessaire pour sa survie. Même au moment d’une blessure, le corps trouve les ressources pour le réparer. Et Dieu s’occupe de nous aussi dès que nous plaçons notre confiance en lui. Comme un bébé entre en confiance avec ses parents, nous pouvons entrer en confiance avec Dieu qui est tout Amour.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Cpcq88csmbmzud32xwd4xlbgnjl8cntchqx9ub4

Saint Paul continue dans le même sens dans la lettre aux Philippiens : « À cause de lui, [à cause de Jésus] j'ai tout perdu ; je considère tout comme des ordures, afin de gagner un seul avantage, le Christ, et, en lui, d’être reconnu juste, non pas de la justice venant de la loi de Moïse mais de celle qui vient de la foi au Christ, la justice venant de Dieu, qui est fondée sur la foi. » La foi au Christ. En cette année de la foi dans l’Église Catholique, nous sommes invités à entrer en relation avec la Trinité.

Nous savons combien de temps ça prend pour que nous considérions une personne comme une amie et même après des années l’amitié est fragile. Jésus est déjà notre ami, mais pour le connaître, nous entrons davantage en relation avec lui. Avoir foi dans un ami ça prend du temps, développer notre foi en Jésus-Christ dépend de nous. Si nous nous tenons loin de Jésus, nous sommes les grands perdants. Apprivoiser notre relation à Jésus est pour nous un retour à la base de notre foi, de ce pour quoi nous avons été créés, de vivre totalement dans l’Amour de Dieu.
Laisser ce qui est inutile et garder ce qui est bon du passé, vivre notre présent dans la liberté et tout remettre à Jésus est aussi un moyen efficace de nous rapprocher davantage de Jésus.

Jésus donne une leçon en aidant ses contemporains à rejeter ce qui emprisonne dans les lois du passé. Il leur montre que la loi de Moïse a été adaptée à la volonté des humains. Dieu ne peut pas vouloir une telle loi et Jésus leur en fait une démonstration là où il pense à l’être humain, à cette femme au lieu d’appliquer une loi sans âme.

Selon la loi de Moïse, ils doivent lapider les femmes condamnées de pécher. Il y a une injustice puisque les hommes sont protégés par cette loi au détriment des femmes. Ils pensent piéger Jésus, mais Jésus est totalement libre et il connaît le cœur humain. Jésus les ramène à la réflexion : « il se redresse et leur dit : « Celui d'entre vous qui est sans péché, qu'il soit le premier à lui jeter la pierre. » Ils sont tous partis.

C’est comme si Jésus disait que la nouvelle loi consiste en partie avec ce qui suit : « Va, et désormais ne pèche plus. » « Jésus se redresse et lui demande : « Femme, où sont-il donc ? Alors, personne ne t'a condamnée ? » Elle répond : « Personne, Seigneur. » Et Jésus lui dit : « Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus. »

Que le Corps divin de Jésus nous conduise à la liberté, à la vie en la Trinité.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 9 Avr 2022 - 7:46

C 10 Avril 2022 Dimanche Rameaux et Passion
Lc 22, 14-71; 23, 1-16.18-56nLc 19, 28-40 Ph 2, 6-11 Is 50, 4-7

Jésus est en route pour Jérusalem. Assis sur un âne, il signifie qu’il est roi. Salomon, le fils de David est aussi entré à Jérusalem assis sur un âne avant qu’il fût couronné roi. Imaginons qu’une personne va dans le parlement et s’assoie sur la chaise de François Legault. Cette personne sera questionnée. C’est ce que représente cette entrée triomphale de Jésus à Jérusalem.

Nul ne connaît vraiment Jésus. Même ses proches ne peuvent imaginer la royauté que Jésus se donne. Il entre comme un prophète, comme un roi.

Nous nous souvenons de toutes les images qu’un prophète peut faire pour annoncer la volonté de Dieu. C’est-à-dire que Dieu leur demandait de réaliser des choses étranges afin que le peuple change de voie et se convertisse.

Voici une image dont Yahvé se sert dans l’Ancien Testament dans le livre de Jérémie 11, 13 : « De même qu'une ceinture s'attache aux reins d'un homme, ainsi m'étais-je attaché toute la maison d'Israël. » Dieu représente son Amour par une ceinture autour de son peuple. Jésus représente sa royauté humaine et divine, en étant assis sur un âne.

Comme le peuple ne comprend pas Dieu dans l’Ancien Testament, le peuple ne peut pas comprendre pourquoi Jésus agit comme il le fait. Et c’est là que se joue le drame de l’humanité. Soyons davantage à l’écoute de Dieu Trinité.

L’important pour nous, c’est de suivre Jésus. Et chaque fois que ça ne va pas dans le monde, nous pouvons nous demander si nous sommes à l’écoute de Dieu Père, Fils et Saint Esprit. Même le Père a dit deux fois à propos de Jésus : « Écoutez-le. »

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 16tukvabfaccgd0sgh9dni4ip0l526e8qgu2wdl

Or, pour les personnes qui balancent les palmiers dans la joie, elles pensent peut être que Jésus a été envoyé de Dieu pour détrôner le roi d’Israël, combattre le roi d’Égypte et libérer Jérusalem. Ils n’ont pas idée de la réelle mission divine de Jésus.

Dans le livre d’Isaïe, il est annoncé la sentence que Jésus va recevoir : « J'ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m'arrachaient la barbe. Je n’ai pas caché ma face devant les outrages et les crachats. » Non, ils ne connaissent pas Jésus. Et nous, le connaissons-nous vraiment? Sommes-nous si près de son Amour? Si oui, nos épreuves trouveront un nouveau sens par notre confiance en Jésus.

Dans le texte de la Passion selon saint Luc, Jésus est confrontés aux personnes qui ne connaissent pas Dieu. Judas dit où se trouve Jésus, Pierre le renie, les chefs des prêtres de l’Ancien Testament, officiers de la garde du Temple et anciens le capturent : « les hommes qui gardent Jésus se moquent de lui et le rouent de coups. Ils lui ont voilé le visage, et ils l'interrogent [sous l’ordre de Pilate]: « Fais le prophète ! Qui est-ce qui t'a frappé ? » Et ils lancent contre lui beaucoup d'autres insultes. Pilate ne voit rien de mal en Jésus, puis Hérode le remet au peuple, afin de le faire crucifier.

Qu’avons-nous fait de notre roi, qu’est-ce que nous faisons aujourd’hui de notre roi? Nous entrons dans la semaine sainte et c’est l’occasion d’observer dans notre vie ce qui n’est pas en accord avec les valeurs de Jésus et de renouer avec la charité, le respect, l’entraide et le renoncement aux choses inutiles.

Il n’y a pas une ou un premier ministre qui peut être maître de notre cœur.

Personne ne peut être maître de notre cœur. Laissons à Jésus être le roi de notre cœur. Apprenons à recevoir l’Amour de Dieu, à laisser Dieu nous aimer et partageons cet Amour entre nous. Mieux vaut partager l’Amour de Dieu que de refuser de le partager. Le refus de partager l’Amour de Dieu conduit à des injustices, des misères dans notre monde.

Recevons l’Amour de Dieu en recevant sa chair divine puis en partageant l’Amour qui est infini.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 16 Avr 2022 - 6:48

C Pâque 17 Avril 2022
Jn 20, 1-9 Col 3, 1-4 Ac 10, 34a.37-43

Réjouissons-nous. La lumière a jailli dans nos tombeaux vides. Avec la grâce de Dieu et d’un effort constant, pendant le Carême, nous avons tout remis à Jésus et nous lui avons demandé de venir nous libérer de tout ce qui nous encombraient et nous maintenaient en captivité. Nous permettons à Dieu de nous Aimer.

La lumière du Seigneur dans notre nuit nous permet de bien voir notre existence et de renaître d’un nouveau printemps qui va éclore en de nouvelles missions et de nouvelles réalisations.

Dans le livre des Actes, les Apôtres nous dévoilent qui est Jésus : « Jésus de Nazareth, Dieu lui a donné l’onction d’Esprit Saint et de puissance. Là où il passait, il faisait le bien et guérissait tous ceux qui étaient sous le pouvoir du diable, car Dieu était avec lui. Et nous, nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Celui qu’ils ont supprimé en le suspendant au bois du supplice, Dieu l’a ressuscité le troisième jour. »

Dieu a voulu que nous soyons en alliance avec lui comme les fiancés s’offrent mutuellement leur amour, l’Amour qu’ils ont reçus de Dieu. Dieu est décidé, il veut nous rassembler dans son Amour. Jésus s’est offert lui-même pour nous offrir la meilleure nourriture, divine, dans l’Eucharistie. Mangeons de bonnes choses à l’Autel de la Parole et de l’Eucharistie. Dieu nous invite à nous garder loin du mal et vivre dans la joie des enfants de Dieu.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Yy01h0ry9rq621lmvkmv3f1t7j9qwlhl8wrz7v4

Saint Paul nous écrit comme aux Colossiens : « Pensez aux réalités d’en haut, non à celles de la terre. En effet, vous êtes passés par la mort, et votre vie reste cachée avec le Christ en Dieu. Quand paraîtra le Christ, votre vie, alors vous aussi, vous paraîtrez avec lui dans la gloire. »

Dans l’Évangile de Saint Jean, Marie-Madeleine, Pierre et Jean cherchent Jésus. Dans l’Évangile selon saint Luc il y a ce passage unique : « Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? » Pourquoi recherchons-nous Jésus dans les choses inutiles du passé? Pourquoi parlons-nous de beaucoup de choses futiles et mortes au lieu de parler de la vie du Ressuscité? Pourquoi nous nous intéressons à plein de choses et nous laissons Jésus de côté.

Pierre et Jean courent ensemble vers la direction de Jésus. Mais, Jésus est sorti du tombeau, il est Ressuscité. Pierre et Jean se remémorent possiblement tout ce que Jésus leur a dit pendant qu’il était avec eux. Puissions-nous accueillir davantage Jésus dans notre cœur. Permettons à Jésus de nous Aimer.

Croyons que Jésus est Vivant, qu’Il est toujours à nos côtés, que Jésus veut être connu et aimé comme il nous connaît et qu’il nous aime. Nous avons ce qu’Il y a de plus beau, de plus réel à offrir autour de nous chaque jour; l’Amour de Jésus, l’Amour du Père, l’Amour de l’Esprit Saint.

Le Pape François nous a offert une méthode pour la foi : ‘Marcher’, ‘Édifier l’Église’ et ‘témoigner de Jésus-Christ’. Que notre Mère Marie marche sur la route avec nous, une route de vie, d’espérance, de foi et de charité. Édifions notre Église par des gestes et des paroles convenables et annonçons au monde que Jésus est parmi eux aussi, que Jésus Aime chaque personne. Laissons-nous Aimer de Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitimeSam 23 Avr 2022 - 7:55

C Dimanche 7 Avril 2013
2e Dimanche de Pâque. Jn 20, 19-31 Ac 5, 12-16 Ap 1, 9-11a.12-13.17-19

Nous sommes au lendemain de la résurrection. Pâque signifie que tout est transformé, la mort est balayée du revers de la main et anéanti. Pour le Christ, il est vainqueur des tentations et du mal. Est-ce que nous croyons que le mal, la peur, la mort sont vaincu par le Christ? Comme Thomas, est-ce que nous avons osé demander à Jésus d’être présent dans notre vie?

Dans le livre des Actes des Apôtres, notre premier Pape Pierre est tellement transformé par la présence du Christ dans sa vie qu’il n’a qu’à passer près de personnes malades qui gisent sur des lits ou des brancards et son ombre les guérit : « La foule accourait aussi des villes voisines de Jérusalem, en amenant des gens malades ou tourmentés par des esprits impurs. Et tous étaient guéris, » comme il est écrit. Pierre est devenu comme un autre Christ. Ce qui est raconté est très semblable à notre Seigneur Jésus-Christ. L’Esprit Saint est en lui et il est très actif.

Dans l’Évangile selon Saint Jean, il est raconté que les portes sont verrouillées, dont Pierre et Jean s’y trouvent à l’intérieur. Ils ont peur des Juifs et ils ne savent plus tellement où ils en sont. De ce qu’ils ont vu, de celui qu’ils ont connu, de ce qu’ils ont touché du Verbe de la Vie (rf Jean ou Pierre) et dans lequel ils avaient mis tellement de confiance, il est mort, quoique quelques personnes leur ont raconté que Jésus était vivant. Pierre et Jean sont même allés au tombeau pour constater que le linceul était bien roulé, que le tombeau est bien vide.

Tous les apôtres ne sont pas habitués aux apparitions de Jésus, puisqu’ils vont le prendre pour un fantôme dans un autre Évangile : Selon l’Évangile « Jésus vint, et il était là au milieu d'eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! » Ça a dû faire du bien d’entendre la voix de Jésus dire : « La paix soit avec vous ! » « Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples sont remplis de joie en voyant le Seigneur. » Tous les Apôtres ont vu ses mains et son côté transpercé. Tous sauf un.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 903a9h1vvisfl2fwvwvfnfvz1jak6ltusgrtdp4

L’Apôtre Thomas est possiblement parti pêcher, ou bien il est allé au marché pour acheter de la nourriture ou il avait un téléphone à faire. Mais il n’est pas avec les Apôtres. Pendant ce temps, Jésus répand sur les Apôtres son souffle et il leur dit : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » « Recevez l'Esprit Saint. » Ils reçoivent le Saint Esprit. Quelle grâce de recevoir le Saint Esprit. Nous l’avons reçu, pour la plupart, au moment du Baptême et de la confirmation. Le Saint Esprit nous envoie en mission. Et chaque jour nous pouvons demander à l’Esprit de Dieu de nous habiter afin que nous portions des fruits en abondance.

Après avoir reçu le saint Esprit, Jésus leur dit : « À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. » Or, pour remettre ou retenir les péchés, il faut absolument être sous la grâce du Saint Esprit. Et souvenons-nous que Jésus a dit de pardonner 70x 7x.

Je nous invite à méditer cette prière à l’Esprit Saint d’ici jusqu’au dimanche de la Pentecôte.

Viens, Esprit Saint, en nos cœurs, et envoie du haut du ciel un rayon de ta lumière. Viens en nous, Père des pauvres, viens, dispensateur des dons, viens, lumière de nos cœurs. Consolateur souverain, hôte très doux de nos âmes, adoucissante fraîcheur. Dans le labeur, le repos; dans la fièvre, la fraîcheur; dans les pleurs, le réconfort. Ô lumière bienheureuse, viens remplir jusqu'à l'intime le cœur de tous tes fidèles. Sans ta puissance divine, il n'est rien en aucun homme, rien qui ne soit perverti. Lave ce qui est souillé, baigne ce qui est aride, guéris ce qui est blessé. Assouplis ce qui est raide, réchauffe ce qui est froid, rend droit ce qui est faussé. À tous ceux qui ont la foi et qui en toi se confient, donne tes sept dons sacrés. Donne vertu et mérite, donne le salut final, donne la joie éternelle. Amen.

Recueillons-nous pour demander notre salut lorsque nous avancerons pour recevoir le Pain de Vie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Homélie du Dimanche, Normandt
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Méditations Bibliques de Normandt
» Méditations Bibliques de Normandt
» Homélie de feu
» Homélie du jour
» Mieux qu'une homélie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Sur la foi-
Sauter vers: