Ephata - forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Ephata - forum

Forum Catholique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-38%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur de table Rowenta VU2310F0
19.91 € 31.99 €
Voir le deal

 

 Homélie du Dimanche, Normandt

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Icon_minitimeSam 30 Avr 2022 - 7:53

C Dimanche 1 Mai 2022 3e Dim Pâques
Jn 21, 1-19 Ac 5, 27b-32.40b-41 Ap 5, 11-14 Évangéliser avec prudence

Lorsque nous commençons à être missionnaires pour le Christ, nous entrons dans une nouvelle évangélisation qui n’est pas fait de mains d’hommes, mais d’un élan du Cœur de Dieu. Nous sommes invités à entrer dans cet élan.

Entre la théorie qui nous parvient du passé et la pratique qui se vit dans le présent, nous avons besoin d’un bon conseiller afin de bien entamer la mission. Qui de mieux que le Saint Esprit. Seul le Saint Esprit connaît le cœur des personnes, seul le Saint Esprit peut nous guider pour bien annoncer la Parole aux personnes de notre temps.

Ces personnes ont leurs fragilités, leurs questionnements, leurs blocages qui sont alimentés par des événements plus ou moins positifs. De là l’importance de demander constamment à l’Esprit Saint ce qui convient de dire ou de partager aux personnes autour de nous.

Les persécutions peuvent venir de l’incompréhension des personnes, mais aussi de notre incompréhension à bien connaître les personnes à qui nous nous adressons.

Dans le temps de saint Paul, ils ne se posaient pas tellement la question à savoir s’ils tiennent compte de leur entourage. Le but était d’évangéliser et d’annoncer la bonne nouvelle coûte que coûte. Les Apôtres dérangent tellement le gouvernement qu’ils : « comparaissaient devant le Conseil suprême. Le grand prêtre les interrogea : « Nous vous avions formellement interdit d’enseigner au nom de celui-là, et voilà que vous remplissez Jérusalem de votre enseignement. »

La fougue des Apôtre fait craindre les autorités. Bien sûr, il y a toutes sortes de manières d’évangéliser, mais le Saint Esprit demeure notre meilleur allié puisque le Saint Esprit est charité, respect, partage. Il nous invite à méditer sa présence, puis d’annoncer la Bonne Nouvelle que Jésus est Vivant dans notre vie.

Une question importante surgit des responsables du Temple : « Vous voulez donc faire retomber sur nous le sang de cet homme ! » Ils craignaient que le peuple se révolte contre aux. Je pense que pour évangéliser aujourd’hui, nous sommes invités à rejoindre les cœurs. D’ailleurs c’est Jésus qui convertit les cœurs. Évangélisons avec prudence.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 T70v7p7avi4nqzlyxzwej5gpv27q8nwvrche3jn

Nous lisons dans le livre de l’Apocalypse : « Moi, Jean, j’ai vu : et j’entendis la voix d’une multitude d’anges qui entouraient le Trône, les Vivants et les Anciens ; ils étaient des myriades de myriades, par milliers de milliers. Ils disaient d’une voix forte : « Il est digne, l’Agneau immolé, de recevoir puissance et richesse, sagesse et force, honneur, gloire et louange. »

Ils étaient des millions, des centaines de millions, plutôt, ils étaient innombrables. Seul Dieu connaît la quantité de personnes qui sont au ciel. Comme Jean l’annonce, nous sommes invités à rendre gloire et honneur à l’Agneau immolé puisqu’il nous a garanti la vie éternelle, l’amour éternel, la fin de la mort. Et c’est cette espérance qui nous unit les uns avec les autres.

Les Apôtres sont allés à la pêche et nous, nous avons nos d’activités. Jésus a pris les apôtres comme ils étaient; des pécheurs. Jésus nous prend exactement comme nous sommes, selon nos talents et nos habitudes de vies. Jésus n’a pas changé les Apôtres et il ne nous change pas non plus. Il envoie les apôtres comme ils sont et ils nous envoient comme nous sommes.

Le reflexe que nous avons besoin ce n’est pas d’arrêter nos activités, mais de transformer nos activités avec la présence de l’Esprit Saint. Accomplissons tout avec la présence de l’Esprit Saint et Jésus va développer sa parole en nous afin de réjouir les personnes autour de nous. Comment ? Comme Jésus l’a fait lorsqu’il est embarqué dans la barque des apôtres. Il n’a pas dit beaucoup. Il a parlé seulement après que les apôtres aient signifié là où ça n’allait pas. Les apôtres avaient peur et Jésus a calmé la tempête.

Combien de personnes autour de nous nous partagent leurs malaises. Nous pouvons leur apporter réconfort, paix, joie et espérance. Surtout, prier dans notre cœur Jésus, le Saint Esprit, Marie lorsque nous sommes avec ces personnes. Et même avant de les rencontrer.

Il y a des personnes qui me disent : ‘Je vais rencontrer telle personne et je trouve ça difficile’. La solution : Envoie l’Esprit Saint sur la rencontre avant et pendant son déroulement. Observe le travail du Saint Esprit. En observant l’Esprit Saint œuvrer, nous apprenons.

Offrons toutes nos rencontres et toutes les personnes au Saint Esprit pendant la présentation des offrandes.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Icon_minitimeSam 7 Mai 2022 - 7:11

C 8 Mai 2022 4e Dimanche de Pâques
21 Jn 10, 27-30 Ac 13, 14.43-52 Ap 7, 9.14b-17

Après la résurrection de Jésus, les Apôtres sont laissés à eux-mêmes, mais ils ne sont pas seuls. Jésus a déjà soufflé son Esprit sur eux et ils sont envoyés dans le monde pour rejoindre toutes les nations, langues et peuples. Le Seigneur avait aussi choisi les personnes qui pouvaient être les meilleurs envoyés pour leur temps, comme Pierre, Jean et Paul.

Aujourd’hui, là où nous sommes, chaque personne est appelée à transmettre la Bonne Nouvelle de notre salut en Jésus-Christ. Nous sommes les personnes dont Jésus a besoin pour notre temps et son Esprit va nous guider et nous partager ce qu’il veut que le monde entende.

La seule difficulté c’est de savoir si nous sommes vraiment à l’écoute de Jésus. Pour cela, nous devons devenir ses disciples. Le Pape François, que Dieu nous a donné, est pour aujourd’hui. Le Saint Esprit lui donne tous les moyens pour réussir sa mission.

Nous avons la mission de prier pour notre nouveau Pape, de le soutenir par notre vie de foi ancrée dans le Cœur du Christ, fidèles au sacrement de notre Baptême. Nous pensons ne pas pouvoir être de vrais disciples? Nous ne sommes pas parfaits? L’important c’est de demeurer près de Jésus. Et lui nous guidera. Acceptons de ne pas être parfait et de nos imperfections le Seigneur va nous surprendre.

Jésus est là pour tout le monde, mais ce n’est pas tout le monde qui se donne des moyens pour rencontrer Jésus. Selon le livre des Actes, lorsque nous ne pouvons pas évangéliser des personnes près de nous, allons ailleurs à la recherche d’autres personnes. Souvent nous entendons que dans les familles et avec ses propres enfants ce n’est pas facile, mais cela nous ouvre la porte pour rejoindre d’autres personnes. Si nous rejoignons d’autres personnes, eux rejoindront possiblement vos enfants un jour. Ne perdons pas espoir, plaçons notre confiance en Jésus. De cette manière nous aurons partout des vocations qui annonceront la bonne nouvelle. Postières, ingénieurs, médecins, écoliers, chaque personne peut transformer le monde.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 I69apg6mf3mzz0ul7kn1gei5958zvxhme9qgjxq

Il y a encore de la place au ciel comme nous l’a transmis saint Jean dans l’Apocalypse : « Moi, Jean, j’ai vu : et voici une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes nations, tribus, peuples et langues. Ils se tenaient debout devant le Trône et devant l’Agneau, vêtus de robes blanches, avec des palmes à la main. » « Avec des palmes à la main » c’est la fête éternelle des palmiers. Jésus est dans son Royaume et il est le Roi.

Une foule d’un nombre infini est déjà au ciel et il y a de la place pour une autre foule immense. Dans l’Évangile de Saint Jean, Jésus dit : « Mes brebis écoutent ma voix ; moi, je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle »

(Jn 10, 27-30) Demeurons près de Jésus, et notre vie deviendra Sainte comme Jésus le veut. Il ne s’agit pas d’être parfaits dans tout, mais de bien réaliser ce que nous pouvons réaliser.

Et si des personnes s’éloignent du Christ ou font des erreurs de passage, nous sommes invités à ne pas suivre ces personnes, mais nous avons la responsabilité de demeurer dans le Christ. C’est notre responsabilité.

Jésus l’a dit aux Juifs et il nous le dit aussi : « Je suis le Bon Pasteur (le vrai berger). » « Mes brebis écoutent ma voix ; moi je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle : jamais elles ne périront, personne ne les arrachera de ma main. » Personne ne peut nous enlever de la main de Jésus, sauf nous-mêmes. Nous sommes les seuls qui pouvons nous éloigner de l’Amour de Dieu. Demeurer dans la Vie du Christ nous garantit la force et le courage nécessaire pour vivre dans le Christ à la fin de notre passage sur terre.

Jésus continue : « Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tout, et personne ne peut les arracher de la main du Père. Le Père et moi, nous sommes UN. » Rien ne peut nous arracher à Dieu, si nous demeurons en Lui.

Profitons de la Présence du Christ dans le Pain et le Vin afin de redire notre « oui » à sa volonté d’Amour sur nous et en nous.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Icon_minitimeSam 14 Mai 2022 - 7:01

C 15 Mai 2022 5e Dimanche de Pâque
Jn 13, 31-33a.34-35 Ap 21, 1-5a Ac 14, 21b-27

Saint Paul dit à Barnabé quelque chose que nous n’aimons pas trop entendre. Oui, nous voulons devenir saintes et saints, mais parfois nous aimerions éviter toutes les difficultés sur la route. Nous ne sommes pas différents des personnes dans le monde, eux aussi ne souhaitent pas avoir trop de difficultés dans leur vie, encore moins des montagnes à gravir. Voici ce que Paul lui dit : « Il nous faut passer par bien des épreuves pour entrer dans le royaume de Dieu. »

Si nous suivons le cheminement de Paul dans ses voyages missionnaires, il avait déjà bien des épreuves avant de le dire à Barnabé. Et selon lui, il semble devoir passer par ces épreuves pour entrer dans le royaume. Mais j’oserais dire que ce ne sont pas les épreuves qui nous garantissent la vie éternelle. Les épreuves nous les avons, que nous suivions Jésus ou non.

Ce qui devrait être notre attitude devant l’épreuve ce n’est pas d’en vouloir davantage, mais bien de savoir comment passer au travers. Jésus, lorsqu’il prit sa Croix et notre Croix sur ses épaules, il ne s’est pas abaissé devant l’épreuve, mais il s’est réjoui de pouvoir la porter avec nous.

Après l’épreuve vient la résurrection, après l’acceptation de l’épreuve, la paix revient. Les épreuves sont transformées et soutenues par la foi en Jésus-Christ.

C’est impressionnant lorsque nous regardons les trois derniers papes que le Seigneur nous a confié, Jean-Paul II, Benoît XVI et François, à quel point ils ont laissé une réalité plus aisée pour entrer les deux pieds dans une mission qui les dépasse, responsables de la foi et de la vertu de toutes personnes. Les épreuves viennent et passent, mais la foi en Jésus-Christ nous transforme et nous permet de demeurer avec lui pour l’éternité.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Cdxbo5dr3jc7vlpznnru876cpgtu9dkq71j4qd1

Dans le livre de l’Apocalypse, Jean nous raconte la vision qu’il reçoit : « J’entendis une voix forte qui venait du Trône. Elle disait : « Voici la demeure de Dieu avec les hommes ; il demeurera avec eux, et ils seront ses peuples, et lui-même, Dieu avec eux, sera leur Dieu. » Dieu lui-même sera avec nous. Il est déjà avec nous. Gardons notre regard tourné vers le Christ et nous entrerons dans la demeure de Dieu qui aura accueilli toutes les personnes de bonne volonté et qui auront mis leur confiance dans le Christ et son Esprit Saint.

Jean continue de nous transmettre le message qu’il entend : « [Dieu] essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur : ce qui était en premier s’en est allé. » Dieu n’a pas fait deux créations, mais nous avons refusé la création de Dieu en nous éloignant de son Alliance. La promesse d’Alliance de Dieu avec nous tient toujours. La première création disparaîtra, celle qui a été marqué par le péché et de laquelle nous avons été sauvés par la mort et la résurrection du Christ. Dieu le Père nous attend les bras ouverts et le Cœur en Feu, d’un Amour Infini.

Jésus nous offre un ‘commandement nouveau’ qui n’est pas si nouveau que ça. Ce commandement a toujours existé. Mais c’est quand même curieux qu’après quelques millénaires, Jésus doit nous le dévoiler. Nous ne l’avons pas découvert de nous-mêmes. Peut-être que ça se vivait entre certaines personnes, mais personne ne l’avait mis par écrit : « Comme je vous ai aimés, dit Jésus, vous aussi aimez-vous les uns les autres. » Quel est le chemin sûr qui nous conduit dans la Demeure de Dieu? « Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres. »

Mais, nous ne pouvons aimer comme il faut si nous ne recevons pas l’Amour de la Trinité, si nous ne sommes pas en relation avec la Trinité. Nous devons découvrir et accueillir l’Amour de la Trinité en nous.

Le monde a besoin de découvrir tout l’Amour que Dieu déverse dans les cœurs. Devenons des êtres de lumières qui propagent, comme des semeurs, tout l’Amour de Dieu que nous avons reçu.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Icon_minitimeSam 21 Mai 2022 - 6:47

C 22 Mai 2022 6e Dimanche Pâques
Jn 14, 23-29 Ac 15, 1-2.22-29 Ap 21, 10-14.22-23

Cette phrase dans le livre des Actes des Apôtres vient nous interpeller aujourd’hui : « Certains des nôtres, comme nous l’avons appris, sont allés, sans aucun mandat de notre part, tenir des propos qui ont jeté chez vous le trouble et le désarroi, nous avons pris la décision, à l’unanimité, de choisir des hommes que nous envoyons chez vous, avec nos frères bien-aimés Barnabé et Paul, eux qui ont fait don de leur vie pour le nom de notre Seigneur Jésus Christ. » Je pense que nous avons ici une matière à réflexion.

Nous le savons, le langage des personnes dans le monde qui ne viennent pas à l’Église et notre langage sont à deux extrémités. Nous devons apprendre à nous rejoindre au centre. Parfois, ils ne comprennent rien à notre réalité, parfois ils pensent nous connaître et parfois l’information qu’ils reçoivent déçoit et éloignent davantage des personnes dans le monde sans même qu’ils se posent des questions sur la réalité de l’Église. C’est tout un défi. Souvent j’ai demandé aux paroissiens de prier pour les personnes dans les médias, surtout pour les journalistes.

Jésus nous dit dans l’Évangile selon saint Jean : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Que votre cœur ne soit pas bouleversé ni effrayé. » Jésus nous offre sa paix. Le pape François nous le rend.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 P3nzvmq49q4rwq4h0o0nyv9g49y9rqlz0r77usu

L’information liée à l’Église et à l’élection d’un pape est vitale pour le monde entier. Les médias doivent être le plus juste et le plus réel possible. Le pape François l’a souligné : « Un remerciement particulièrement chaleureux va à ceux qui ont su observer et présenter ces événements de l’histoire de l’Église en tenant compte de la perspective plus juste dans laquelle ils doivent être lus, celle de la foi. Les événements de l’histoire demandent presque toujours une lecture complexe, qui parfois peut aussi comprendre la dimension de la foi. »
Puis notre Saint-Père François ajoute que l’Église est de nature spirituelle : « [Les événements de l’Église] répondent à une logique qui n’est pas principalement celle des catégories, pour ainsi dire, mondaines, et justement pour cela il n’est pas facile de les interpréter et de les communiquer à un public vaste et varié.

En effet l’Église, tout en étant certainement aussi une institution humaine, historique, avec tout ce que cela comporte, n’a pas une nature politique, mais essentiellement spirituelle : elle est le saint Peuple de Dieu [la famille de Dieu], qui marche vers la rencontre avec Jésus Christ. C’est seulement en se mettant dans cette perspective qu’on peut rendre pleinement raison de ce que l’Église catholique accomplit. »

En tout simple, l’Église Catholique se comprend par sa dimension de foi dans l’histoire et non pas comme une dimension politique. Pour comprendre l’Église, une personne, un journaliste doit absolument avoir la foi.

Continuons de prier pour que les journalistes se convertissent et aient davantage de foi afin de parler de manière réaliste de notre Église et de la réalité du monde dans le monde aussi. Que la relation de chaque personne dans le monde s’unisse avec la Trinité.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Icon_minitimeSam 28 Mai 2022 - 4:37

C 29 mai 2022
7e Dimanche Pâque Lc 24, 46-53

Dans le livre des Actes des Apôtres, Paul nous annonce ce que Jésus a transmis aux Apôtres : « Vous allez recevoir une force quand le Saint-Esprit viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »

Nous pouvons être des témoins de la résurrection jusqu’aux extrémités de la terre. Nous avons une belle mission et nous savons que Jésus est venu pour nous conduire à la vie éternelle. Il a aussi dit que lorsqu’il sera élevé entre ciel et terre, sur la Croix, il attirera tout à lui. Et nous voulons qu’il nous attire dans son Royaume.

Dans le livre aux Hébreu, Paul nous encourage à tenir dans la foi et continuer à vouloir nous unir en Jésus. Il dit : « Avançons-nous donc vers Dieu avec un cœur sincère et dans la plénitude de la foi, le cœur purifié de ce qui souille notre conscience, le corps lavé par une eau pure. Continuons sans fléchir d’affirmer notre espérance, car il est fidèle, celui qui a promis. »

Jésus est fidèle et il va nous attirer, il attire tout le monde à lui. Si Jésus attire tout le monde à lui, comme cela doit être difficile pour les personnes qui refusent son Amour! Continuons notre route vers la cité éternelle. Nous vivons déjà dans le Royaume de Dieu, parce que nous accueillons Jésus dans notre cœur.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 9eojwb0acwe4cjo0w2fj3zszt2rtamzewwbqdhn

Dans l’Évangile selon saint Luc, il nous raconte ce qui s’est produit après que Jésus a vécu l’Ascension et qu’il les a envoyés évangéliser partout dans le monde. Les apôtres : « se prosternèrent devant lui, puis ils retournèrent à Jérusalem, en grande joie. Et ils étaient sans cesse dans le Temple à bénir Dieu. »

Les apôtres étaient dans une « grande joie ». Leur mission a trouvé tout son sens. Maintenant, tout ce que Jésus leur a dit, tout ce qu’il a réalisé avec les apôtres, ce qu’il leur a enseigné prend une nouvelle valeur, et c’est la bonne nouvelle à annoncer.

Ils allaient continuellement dans le temple pour bénir, louer et remercier Dieu. C’est exactement le but de venir à la messe, bénir, louer et remercier Dieu pour tant d’Amour, pour tout ce qu’il nous donne de bon, de bien, de vrai, de réel dans notre vie. Nous remercions Dieu pour sa bonté envers nous et nous recevons dans la Parole et l’Eucharistie tout ce qui est nécessaire pour continuer sur la route qui mène au Cœur de Dieu.

Le Psaume nous rappelle de continuer dans la foi et dans la joie : « Tous les peuples, battez des mains, acclamez Dieu par vos cris de joie ! Car le Seigneur est le Très-Haut, le redoutable, le grand roi sur toute la terre.

Dieu s’élève parmi les ovations, le Seigneur, aux éclats du cor. Sonnez pour notre Dieu, sonnez, sonnez pour notre roi, sonnez !

Car Dieu est le roi de la terre : que vos musiques l’annoncent ! Il règne, Dieu, sur les païens, Dieu est assis sur son trône sacré. »

Que Dieu nous bénisse d’une manière spéciale.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Icon_minitimeSam 4 Juin 2022 - 7:15

C 5 juin 2022 Dimanche de la Pentecôte
Jn 14, 15-16.23b-26 Rm 8, 8-17 Ac 2, 1-11

Un des attributs à l’Esprit Saint est d’être invisible à nos yeux de chair. Impossible de l’avoir à l’œil. Il est discret, intérieur, sage, intelligent. Il est constamment avec nous et en nous, même si nous ne le reconnaissons pas. Nous n’avons qu’à lui permettre d’ouvrir notre cœur. Même s’il a toujours été là, il devient visible au milieu de notre cœur lorsque nous accueillons sa Présence.

Les Apôtres ont vécu les dernières années avec Jésus. Ils l’ont suivi partout où il allait. Jésus était devenu leur ami, leur frère, leur maître puis finalement leur Seigneur comme l’a professé Pierre : « Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle. » (Jn 6, 68) Puis, ils ont vécu l’incompréhension de la Croix. Ils étaient déboutés, ne sachant pas trop comment rabouter tous les événements. Ils étaient impressionnés et se pensaient seuls.

La consolation de Jésus est venue lorsqu’il a soufflé sur les Apôtres et il a dit : « Recevez l'Esprit Saint. (Jn 20,22) » Cela est écrit dans l’Évangile selon saint Jean. Ceci est raconté par les Apôtres le jour de la Pentecôte dans le livre des Actes : « Soudain il vint du ciel un bruit pareil à celui d'un violent coup de vent : toute la maison où ils se tenaient en fut remplie. Ils virent apparaître comme une sorte de feu qui se partageait en langues et qui se posa sur chacun d'eux. »

Les Apôtres n’ont plus à se sentir seuls. Ils sont maintenant conscients que le Saint Esprit les accompagne dans leur mission.

Accepter d’être émerveillés par le Saint Esprit. Accepter de Lui laisser de l’espace en nous, accepter de l’accueillir dans notre vie et soudain, au moment venu, nous goûterons sa présence, nous entrerons dans la mouvance de l’Esprit et nous apprendrons le langage de Dieu. Au fil des ans, si nous continuons de le laisser entrer, il nous guidera sur une route qui nous ressemblera de moins en moins, mais cette route ressemblera à Dieu de plus en plus, puisque nous serons ses envoyés.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Ax3bs453f4ghog7d3f012h1gx8ocntczevtzult

Avec l’Esprit Saint, nous entrons dans la vraie vie, celle qui doit nous conduire à la réalisation de notre sainteté et en même temps sur le chemin qui nous conduit à édifier l’Église et témoigner du Christ, selon le plan proposé par notre Saint Père François; cheminer, grandir dans la foi, édifier l’Église et témoigner du Christ.

Jésus a fait une promesse, il est Dieu et il la tient comme saint Jean nous le rapporte : « Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous : l'Esprit de vérité. » Le Père nous Aime, qu’on le reçoive ou non.

La condition que Jésus nous révèle pour recevoir l’Esprit Saint, l’Esprit de vérité, de sagesse, de discernement et tous ses vertus, ses dons et charismes, c’est de nous laisser Aimer de Jésus, comme nous disait le pape François lorsque la canonisation des 10, dont Marie Rivier et Charles de Foucault : « Laissez-vous Aimer de Jésus. » Nous laisser Aimer de Jésus et demeurer fidèle à ses commandements, c’est lui permettre d’aimer les personnes autour de nous. Le Fruit de l’Amour de Dieu c’est l’amour, le bonheur.

Le bonheur est le signe que nous sommes sur la route. Nous pouvons souffrir, pleurer, parfois désespérer, mais le fruit dans notre cœur est le bonheur si nous suivons Jésus et ses commandements. Le Saint Esprit nous offre gratuitement tout ce qui est nécessaire à notre salut et au salut du monde… si nous embarquons. Si nous voulons suivre Jésus et reconnaître la présence de l’Esprit Saint en nous sous le regard de tendresse et attentionné du Père.

Aujourd’hui, encore une fois, demandons au Saint Esprit de continuer de nous transformer afin que notre vie devienne de plus en plus amour dans l’Amour, dans le Cœur de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Icon_minitimeSam 11 Juin 2022 - 9:14

C Dimanche 12 juin 2022 Sainte Trinité
Jn 16, 12-15 Rm 5, 1-5 Pr 8, 22-31 Dieu est Amour.

C’est facile de comprendre la Sainte Trinité. Nous avons besoin d’un seul mot pour décrire la Sainte Trinité : Amour. La Trinité c’est l’Amour. Saint Jean l’a compris, il l’a vécu et il a suivi celui qui est l’Amour et qui nous dévoile la relation entre la Trinité. Dans la première lettre de saint Jean, chapitre 4, versets 8 et 16, il nous dit : « Dieu est Amour. » Dans le verset 7, il conclut : « Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l'amour est de Dieu et que quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. » Verset 13 et 14 : « il nous a donné de son Esprit. « Et nous, nous l’avons contemplé et nous attestons que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde. » Les Apôtres ont contemplé de leur vivant Jésus qui est le visage du Père.

L’Amour devrait être très simple à comprendre, mais nous le compliquons. Il serait intéressant que nous passions la semaine à nous demander : ‘Qu’est-ce que moi je place sous le mot ‘amour’ sous le mot ‘aimer?’ Qu’est-ce que j’aime le plus? Jean nous dit que Dieu est Amour, et nous le croyons, et puisqu’il nous a créés et il nous a créés à son image, c’est que nous sommes Amour? Dieu doit nous avoir créé Amour. Puisque Dieu nous donne la vie, nous avons aussi l’Amour en nous. Et qu’est-ce que nous cherchons toute notre vie ? L’amour, le bonheur.

Dans l’Évangile de saint Jean, il est écrit : « Tout ce que possède le Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit : L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. » L’Esprit nous fait connaître l’Amour. Nous sommes créés Amour, mais il nous est difficile d’accepter et de nous laisser aimer de Jésus, du Père et de l’Esprit Saint. « Acceptons de nous laisser Aimer de Dieu », nous disait le pape François lors de la canonisation des 10 dont Marie Rivier et Charles de Foucault.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 B82rdix3y1xr3osgi1kwf75tw3wxq8yj98j37ko

Parfois des personnes disent : ‘j’aime trop’. Il est impossible d’aimer trop comme il est impossible d’aimer peu. Et l’Amour avec lequel on aime est toujours l’Amour de Dieu. Ou, ils vont dire l’amour me fait mal. L’Amour ne fait pas de mal, puisque « l’Amour est » comme « Dieu est » comme le « Fils est ». Dieu a dit à Moïse : « Je Suis » Jésus a dit : « Je Suis. » Être et Amour, c’est la même réalité pour Dieu. On ne peut pas avoir mal au cœur à cause de l’Amour puisque le mal et l’Amour ne vont pas ensemble. L’Amour c’est l’Amour et le mal c’est le mal. Le mal que nous ressentons est l’éloignement de l’Amour de Dieu.

C’est le mal dans le monde, c’est le mal qu’une personne nous fait qui nous fait mal. C’est le mal qui fait mal au cœur, jamais l’Amour ne fait de mal au cœur. Une personne qui se laisser aller au mal refuse de plus en plus l’Amour. Se tenir éloigné de l’Amour conduit au mal.

Si nous nous approchons de l’Amour de Dieu, nous nous éloignons du mal. Si nous nous approchons du mal, si nous refusons l’Amour de Dieu, si nous nous éloignons de l’Amour de Dieu, le manque va nous faire mal. S’éloigner de l’Amour fait mal.

Imaginons qu’un enfant de sept ans s’est perdu dans un centre d’achats et il ne retrouve pas ses parents. Il va ressentir de la peine, ensuite il va craindre les personnes autour de lui, puis il pourrait paniquer et se sentir très mal. Son mal est l'éloignement de ses parents. Ses parents ne sont pas loin, mais il n’est pas avec eux.

Saint Paul aux Romains va dans le même sens : « L’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné. » L’Esprit Saint est Amour, il nous transmet continuellement son Amour. Mais nous avons la possibilité de nous en détourner et cela est le drame de beaucoup de personnes. Apprenons aux personnes qu’elles sont Aimés de Dieu, à se laisser Aimer de Dieu. Laissons-nous aimer de Dieu et nous n’aurons jamais besoin de dire que nous cherchons l’Amour. Pas besoin de chercher l’Amour, nous l’avons gratuitement. Lorsque nous cherchons l’Amour, nous sommes comme cet enfant perdu dans le centre d’achat, nous perdons nos repères.

Nous croyons que la Trinité est Amour, croyons aussi que nous sommes Aimés. Nous n’avons pas besoin de chercher l’Amour, nous avons besoin de l’accueillir de Dieu, de le chérir, puis permettre à Dieu de toucher le cœur de chaque personne. L’Esprit Saint ne peut que nous conduire à l’Amour.

Alléluia. Alléluia. Dieu! Amour ! Éternel et Présent ! Alléluia !
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Icon_minitimeSam 18 Juin 2022 - 7:44

C Saint Sacrement 19 Juin 2022
Lc 9, 11b-17 1Co 11, 23-26 Gn 14, 18-20

Melkisédek est un personnage important de l’Ancien Testament qui est considéré par l’Église une « figure du Christ » CEC 58. Habituellement, un prêtre offrait un animal en sacrifice pour les péchés d’un peuple. Pour Melkisédek, il offre le pain et le vin. C’est normal que l’Église fasse un lien entre lui et Jésus. Il est roi de Salem, ce qui veut dire roi de paix.

Dans le Catéchisme de l’Église Catholique, au numéro 1333, il est écrit : « Au cœur de la célébration de l’Eucharistie il y a le pain et le vin qui, par les paroles du Christ et par l’invocation de l’Esprit Saint, deviennent le Corps et le Sang du Christ. Fidèle à l’ordre du Seigneur l’Église continue de faire, en mémoire de Lui, jusqu’à son retour glorieux, ce qu’il a fait la veille de sa passion : " Il prit du pain... ", " Il prit la coupe remplie de vin... ". En devenant mystérieusement [divinement] le Corps et le Sang du Christ, les signes du pain et du vin continuent à signifier aussi la bonté de la création. Ainsi, dans l’Offertoire, nous rendons grâce au Créateur pour le pain et le vin (cf. Ps 104, 13-15), fruit " du travail de [de nos mains] ", mais d’abord " fruit de la terre " et " de la vigne ", dons du Créateur. L’Église voit dans le geste de Melchisédech, roi et prêtre, qui " apporta du pain et du vin " (Gn 14, 18) une préfiguration de sa propre offrande (cf. MR, Canon Romain 95 : " Supra quæ "). »

« La présentation des oblats à l’autel assume le geste de Melchisédech et confie les dons du créateur entre les mains du Christ. C’est le Christ qui, dans Son sacrifice, mène à la perfection toutes les tentatives humaines d’offrir des sacrifices », mentionne le numéro 1350

Seul le Christ peut se consacrer lui-même puisqu’il est Dieu. Seul le Christ peut en même temps être le Grand-Prêtre qui consacre à travers ses paroles lorsqu’elles sont dites par le prêtre.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Iskm1ya2iqeq3hk5gckx5kok97ppf69jaywmyxs

« C’est le même Prêtre, le Christ Jésus, dont en vérité le ministre (le prêtre) tient le rôle. Si, en vérité, celui-ci est assimilé au Souverain Prêtre (Jésus), à cause de la consécration sacerdotale qu’il a reçue, il jouit du pouvoir d’agir par la puissance du Christ lui-même qu’il représente (virtute ac persona ipsius Christi) (Pie XII, enc. " Mediator Dei ") » ajoute Pie XII dans l’Encyclique MediatorDei. Catéchisme 1548.

Dès le moment de la fondation de l’Église, saint Paul transmet aux Corinthiens ce qu’il a reçu des Apôtres et annonce les paroles de Jésus à la Dernière Cène : « j’ai moi-même reçu ce qui vient du Seigneur, et je vous l’ai transmis : la nuit où il était livré, le Seigneur Jésus prit du pain, puis, ayant rendu grâce, il le rompit, et dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous. Faites cela en mémoire de moi. » Après le repas, il fit de même avec la coupe, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang. Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de moi. » Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne. »

Puis Jésus, dans l’Évangile selon saint Luc, multiplie le pain pour rassasier la foule. Nous y voyons une belle image de Dieu qui nourrit son peuple et qui démontre qu’il y en a assez pour toutes les personnes qui ont faim. C’est le signe de l’Église qui continue à offrir le pain de la vie à toutes les personnes qui entre dans le mystère que le Christ nous a offert. Jésus ne vérifie pas qui est là, il offre la nourriture.

Prenons le temps d’apprécier ce que nous recevrons, en grande quantité, de nous unir au Christ et à tous les Autels sur la terre qui célèbrent le mystère du pain de la Vie. Adorons notre Seigneur qui se rendra présent sur l’Autel et unissons-nous à tous les adoratrices et adorateurs du monde entier. Ce petit pain contiendra Dieu totalement. Dieu est l’infiniment Amour et il vient pour nous nourrir par le Christ qui se rend présent afin de nous purifier, nous sanctifier et nous guider toujours plus près de la sainteté, plus près de Dieu pour l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Icon_minitimeSam 25 Juin 2022 - 6:56

C 13e Dimanche TO 26 juin 2022
Lc 9, 51-62 Ga 5, 1.13-18 1R 19, 16b.19-21

Cheminer dans la foi n’est pas quelque chose que nous réalisons une fois dans notre vie et qu’ensuite nous balayons en dessous du tapis, ou bien que nous la formions à notre image.

Ce qu’Élisée demande à Élie est très risqué. Ils sont deux amis qui avancent dans la même direction. Ils ont une croyance en Dieu et leur lien d’amitié est fondé sur le roc de Dieu. Mais, Élisée demande à aller, avec une : « paire de boeufs pour les immoler, les faire cuire avec le bois de l'attelage, et les donner à manger aux gens. » Élie lui dit de partir et faire ce qu’il a à faire.

Partir comme ça implique une foi vraiment solide en Dieu, sinon nous risquons de perdre rapidement tous les efforts que nous avons déployés pour réussir un cheminement de foi respectable. Il n’y a qu’un chemin qui conduit à Dieu, [tous les autres nous éloignent]. C’est pour ça que le fil est si mince entre la foi généreuse et la perte progressive de la foi.

Élisée n’oublie pas Dieu et l’ami que Dieu a placé sur sa route. Son ami Élie est comme un Apôtre qui suit Jésus. Élie est un homme d’expérience et il a une foi inébranlable. Pour Élisée, suivre Élie est sacré. Ensuite, Élisée se lève, part à la suite d'Élie et se met à son service. L’attitude de tous chrétiens et chrétiennes, avant notre volonté propre, c’est de se mettre au service du Christ avec nos amis, nos sœurs et nos frères.

Si nous avons des demandes précises que nous voulons soumettre à l’Église, soumettons-les premièrement à l’Esprit Saint, sinon nous risquons de vouloir faire notre volonté et non pas la volonté de Dieu. Acceptons ce que Dieu nous demande de réaliser aujourd’hui et chaque jour et nous marcherons à la suite de Jésus sur le chemin de la sainteté comme Élie et Élisée qui n’ont qu’une idée en tête, faire la volonté de Dieu.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 9rf9i5fwobfg3u3w0l4mefd0lg286qi3z7rbe91

Saint Paul est très précis dans sa lettre aux Galates : « Vous avez été appelés à la liberté. Mais [que cette liberté ne soit pas un prétexte pour satisfaire votre égoïsme ; au contraire, mettez-vous, par amour, au service les uns des autres. »] … par Amour de Dieu, au service les uns des autres. Nous ne devons pas satisfaire nos égoïsmes. Si nous voulons quelque chose de nouveau dans l’Église, est-ce pour nous ou pour suivre Jésus? Est-ce que nous prions assez le Saint Esprit pour qu’Il nous éclaire ou bien nous voulons absolument que Dieu réponde à nos désirs?

Le jour où toute l’Église priera pour obtenir la sagesse de comprendre sa mission, l’Église va se remplir de monde, puisque Jésus pourra toucher les cœurs à nouveau. Pas des cœurs qui demeurent fermées s’ils n’ont pas ce qu’ils veulent, mais des cœurs ouverts parce que ces personnes ont compris que Dieu est la solution pour tout, puisqu’il est l’Amour. Cessons de frapper sur les murs de l’Église et montrer notre mécontentement partout et acceptons de nous convertir pour de vrai en plaçant notre confiance dans le Saint Esprit et nous mettre en marche à la suite de Jésus.

Quelqu’un dit à Jésus : « Je te suivrai, Seigneur ; mais laisse-moi d’abord faire mes adieux aux gens de ma maison. » Jésus lui répondit : « Quiconque met la main à la charrue, puis regarde en arrière, n’est pas fait pour le royaume de Dieu. » Voulons-nous rester collés à ce que nous souhaitons de différents dans l’Église ? [Jésus va nous laisser aller.] Et lorsque nous voulons que l’Église soit comme si, que des personnes soient comme ça, selon notre goût, c’est clair que nous nous braquons contre l’Esprit Saint et que nous empêchons un grand nombre de personnes de revenir à l’Église. S’il y a autant de volontés propres dans l’Église et hors les murs de l’Église, ne cherchons pas pourquoi il y a des éloignements de l’Église. Le Christ n’est pas en première place.

Les deux histoires aujourd’hui d’Élie, Élisée et celui qui demande à Jésus de s’éloigner nous garantit que si nous voulons suivre la politique du monde, non seulement nous nous éloignons de Jésus dans l’Église ici, mais nous éloignons des personnes de l’Église. Demeurons dans l’Amour de Dieu. Permettons à Dieu de nous Aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Normandt
Martyr du forum
Martyr du forum
Normandt



Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Icon_minitimeAujourd'hui à 8:08

C 14e Dimanche TO 3 Juillet 2022
Lc 10, 1-12.17-20 Ga 6, 14-18 Is 66, 10-14

Dans le livre d’Isaïe, le Seigneur nous dit: « Comme un enfant que sa mère console, ainsi, je vous consolerai. Oui, dans Jérusalem, vous serez consolés. » Dans tout l’Ancien Testament, Dieu ne cesse de nous offrir des images simples à comprendre et qui nous touchent profondément. Dieu veut nous consoler comme ‘une mère console son enfant’ qui est blessé.

La première réaction d’un parent à l’endroit de leur enfant qui s’est égratigné les genoux, c’est de le prendre et de le consoler. Nous y ressentons la tendresse, la délicatesse, la douceur d’un parent qui est présent et attentif à son enfant.

Oui, parfois nous nous sommes blessés ou nous avons blessé des personnes autour de nous. Parfois, nous portons de lourdes croix et nous ne savons pas comment nous en libérer. Mais Dieu nous invite à la confiance en Lui comme l’enfant qui se lance dans les bras de ses parents après s’être blessé.

Jésus est venu pour nous consoler, prendre la croix que nous portons et la transformer en grâces, en élan nouveau et en espérance de vivre dans la joie et la paix.

Dans le psaume, il est écrit la joie de Dieu qui veille sur ses enfants : « Venez, écoutez, (…) je vous dirai ce qu'il a fait pour mon âme. Béni soit Dieu, qui n'a pas écarté ma prière, ni détourné de moi son amour ! » Dieu n’écarte pas notre prière et il ne détourne pas de nous son Amour.
Il souhaite que nous lui partagions notre souffrance, que nous lui remettions nos peines et nos difficultés. Il veut changer nos nuages en ciel bleu, nos tornades en semailles, nos tempêtes en brises légères. Il nous demande simplement de placer notre confiance en lui et de le laisser nous aimer, de lui permettre de venir guérir en nous ce qui semble se refermer ou ce qui semble nous faire peur.

Notre vie se transformera comme l’été a laissé le soleil le réchauffer et lui permet de déployer son énergie pour nous offrir de la nourriture, des fruits et des légumes en abondance. Avec Jésus, plus nous nous rapprochons de son soleil bienfaisant, plus nous ressentons sa lumière venir transformer notre existence afin que nous devenions nourriture pour les uns avec et les autres.

Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Iiri7mtlnhwfegchfr4pxz3eiuohr5o32qb1s6f

Dans l’Évangile selon saint Luc, Jésus nous dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson. » C’est toujours possible de devenir des ouvriers dans la vigne de Dieu, dans le monde autour de nous, mais pour cela, nous sommes invités à nous approcher davantage de la Parole de Dieu et peut être même offrir nos services pour une nouvelle évangélisation.

Même si nous évangélisons, Jésus nous demande de prier pour nous et pour les évangélisateurs dans le monde. Les personnes dans le monde ont un réel besoin de savoir que Dieu les aime et qu’il veut les retrouver avec Lui afin de leur partager son Amour.

Nous pourrons chanter dans notre cœur l’acclamation que nous avons lu tantôt : « Que dans vos cœurs, règne la paix du Christ ; que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse. » La Bonne Nouvelle de Jésus-Christ qui nous libère, casse nos chaines, ouvre nos prisons.

Êtres croyants c’est mettre nos talents et notre joie au service des autres. Êtres croyants, croyantes, c’est laisser passer Jésus au milieu de nous, c’est le laisser passer dans ma vie afin qu’il rayonne autour de nous. C’est placer ma confiance en Jésus pour que les autres découvrent la paix et la joie qui m’envahit et qu’ils en soient transformés jour après jour.

Nous reconnaissons que nous ne sommes pas parfaits, raison de plus de laisser passer celui qui est parfait dans notre vie pour le salut du monde et pour la gloire de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Homélie du Dimanche, Normandt   Homélie du Dimanche, Normandt - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Homélie du Dimanche, Normandt
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Méditations Bibliques de Normandt
» Méditations Bibliques de Normandt
» Homélie de feu
» Une homélie prophétique !
» Homélie du jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ephata - forum :: La cathédrale :: Sur la foi-
Sauter vers: